Principal / La dysenterie

Douleur abdominale avec pression

La dysenterie

La cavité abdominale est un endroit qui peut être examiné à la palpation. Il est facile de détecter les tumeurs, les hernies et les organes palpés. Mais parfois, les patients se plaignent d'avoir mal à l'estomac lorsqu'ils sont pressés, puis le spécialiste leur recommande des méthodes de diagnostic supplémentaires permettant de déterminer la cause du symptôme déplaisant.

Causes de douleur

Une douleur abdominale avec pression peut apparaître dans les cas suivants:

  • appendicite aiguë;
  • gastrite au stade aigu;
  • ulcère peptique et 12 ulcère duodénal;
  • reflux gastro-oesophagien;
  • La maladie de Crohn;
  • maladie de calculs biliaires;
  • hernie;
  • intoxication alimentaire insalubre;
  • pathologie des organes situés dans le petit bassin (utérus, trompes de Fallope, ovaires, etc.);
  • infection des voies urinaires.

En regardant la table, vous pouvez en apprendre brièvement sur la cause de la douleur et l'emplacement de son emplacement.

Diagnostic des douleurs abdominales

Si vous ressentez une douleur au bas de l'abdomen, au nombril ou d'un côté dont l'étiologie n'est pas claire, vous devez immédiatement consulter un médecin ou appeler une ambulance. Le médecin doit palper doucement et délicatement toutes les parties de l'abdomen afin de comprendre plus précisément l'état pathologique d'un patient donné.

Après examen, le spécialiste note le point de "tendresse" - le lieu de la plus grande sensibilité dans une certaine zone. En outre, le médecin agréé recueille l’anamnèse:

  • quand les premiers signes de la maladie sont apparus;
  • Le patient éprouve-t-il ces symptômes pour la première fois?
  • auquel cas la douleur apparaît et quand elle commence à s'intensifier;
  • quels autres signes sont apparus ou ont été présents, par exemple troubles des selles, vomissements, hyperthermie, etc.

Cela est dû au fait que le bébé ne peut pas indépendamment indiquer l'endroit où la douleur est localisée et nommer d'autres symptômes de la pathologie (à l'exception de ceux que les parents peuvent observer eux-mêmes).

Afin de pouvoir diagnostiquer correctement et correctement la pathologie, il est possible de prendre les mesures suivantes: radiographie abdominale, échographie abdominale, analyses sanguines clinique et biochimique, laparoscopie (à visée diagnostique au cours du traitement chirurgical).

La photo montre les zones de l'abdomen d'un homme à la palpation desquelles une pathologie peut être présumée. On leur diagnostique également des problèmes non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants.

Premiers secours

Vous ne devez en aucun cas prendre d'analgésiques, car le tableau clinique peut être gravement déformé. Afin de soulager un peu la douleur, il est permis d'appliquer de la glace sur le lieu de sa localisation.

Une fois que la douleur a diminué, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible pour obtenir de l'aide, car si cela n'était pas fait, des conséquences graves, voire mortelles, pourraient en résulter.

Une douleur dans l'abdomen peut indiquer un dysfonctionnement du cœur, des poumons et des organes digestifs. Ce sont des organes d'une grande importance pour le travail de tout l'organisme.

Traitement de maladies provoquant des douleurs abdominales

Le traitement de chaque maladie causant des douleurs abdominales est individuel. Par exemple, l'appendicite n'est traitée que de manière chirurgicale, c'est-à-dire retrait de l'appendice enflammé (appendicectomie). Le traitement de la gastrite consiste à prendre des médicaments antibactériens, anti-inflammatoires, analgésiques et à suivre un régime alimentaire strict.

L'ulcère peptique et l'ulcère duodénal 12 ne se feront pas sans prendre des agents antibactériens, des médicaments qui réduisent l'acidité de l'estomac, des médicaments à effet enveloppant. Le reflux gastro-oesophagien peut être guéri à l'aide d'une nutrition fractionnée, d'antiacides et d'inhibiteurs de la pompe à protons.

Si le traitement conservateur ne donne pas de résultats positifs, une intervention chirurgicale est indiquée. Le traitement de la maladie de Crohn dépend directement de la gravité de la maladie et de son emplacement. La chirurgie est indiquée en cas de rétrécissement intestinal, d'inflammations purulentes et d'inefficacité du traitement médicamenteux.

Les infections des voies urinaires sont traitées avec des antibiotiques, après un essai effectué pour identifier les micro-organismes et leur sensibilité à certains médicaments. Se débarrasser des maladies des organes génitaux féminins ne se passe pas non plus sans antibiotiques, vous devez en outre faire attention à la cause de la maladie et à son lieu de localisation.

Dans certains cas, ne pas se passer de chirurgie. Les conditions obligatoires sur le chemin de la guérison sont les suivantes: cesser de fumer et de prendre des boissons alcoolisées, selon un régime alimentaire strict prescrit par un gastro-entérologue ou un autre spécialiste.

Douleur abdominale inférieure gauche

✓ Article vérifié par un médecin

Colite ou douleur abdominale - symptôme courant d'un certain nombre de maladies associées à un dysfonctionnement d'organes localisé dans la cavité abdominale. Parfois, l’inconfort est insignifiant, presque imperceptible, et dans certains cas, la douleur est si intense qu’il est difficile de mener un mode de vie habituel. Pour identifier la cause de telles sensations, il est nécessaire de déterminer leur localisation et leurs caractéristiques - crampes, traction, syndrome de douleur douloureuse, etc. Qu'est-ce que l'inconfort du côté gauche du bas-ventre signifie?

Douleur abdominale inférieure gauche

De quels organes parlons-nous?

La zone située sous l’abdomen au-dessus de l’articulation gauche de la hanche, en médecine, est appelée zone iliaque gauche. Pour déterminer la cause de l’inconfort, il convient de comprendre les caractéristiques de la structure anatomique de cette zone.

Pourquoi il y a une douleur dans le bas-ventre à gauche

En bas à gauche se trouvent la rate, des sections du gros et du petit intestin, des organes urinaires, des os pelviens, des ligaments et des ganglions lymphatiques.

  1. Épais / petit intestin. Des segments du gros intestin sont situés dans la région de l'iléon gauche (côlon sigmoïde, anses transversales et branche inférieure du côlon), et l'une des sections minces se situe légèrement sous le nombril.
  2. Éléments des systèmes urinaire et génital. Dans la région iliaque de l'abdomen, un uretère gauche coule, qui participe à l'élimination de l'urine des reins et des organes de reproduction chez la femme.
  3. Articulation de la hanche gauche. L'organe est constitué d'os, de cartilage, de fibres nerveuses, de ganglions lymphatiques et de vaisseaux sanguins.

La structure de l'articulation de la hanche

Sur cette base, toutes les pathologies qui causent une gêne dans la région de l'iléon peuvent être divisées en plusieurs catégories, chacune d'entre elles apparaissant chez des patients avec une certaine fréquence.

Tableau Les principales causes de douleur dans le bas-ventre gauche.

Pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de déterminer non seulement l'intensité et les caractéristiques du syndrome douloureux, mais également les symptômes qui l'accompagnent, ainsi que son lien avec l'activité physique, la prise de nourriture, la défécation, la miction.

Un symptôme associé peut être un problème de défécation.

Causes intestinales

Les maladies et pathologies intestinales sont une cause fréquente de gêne dans l'iléon gauche et sont le plus souvent associées à des processus pathologiques qui se produisent dans le gros intestin.

Côlon humain

Elle s'accompagne généralement d'une altération des selles et d'un changement dans l'apparence des matières fécales (des traînées sanglantes, des impuretés purulentes et du mucus y sont observées), est aggravée avant la défécation, pendant l'activité physique et les tremblements.

  1. Colite ulcéreuse non spécifique. Le processus inflammatoire a lieu dans le gros intestin, caractérisé par une douleur paroxystique d'intensité variable et une diarrhée sanglante liquide, les causes de la maladie sont des facteurs génétiques, des dommages au système immunitaire.
  2. La maladie de Crohn. Une maladie grave qui affecte certaines parties du tractus gastro-intestinal, généralement mince, moins souvent - le gros intestin. Des inflammations se forment à la surface de la muqueuse organique, après quoi des fissures et des adhérences apparaissent. Signes - douleur paroxystique apparaissant pendant l'envie de vider l'intestin et de disparaître ensuite.

Photos de polypes et cancer du colon

Des sensations désagréables dans la partie inférieure gauche de la région abdominale sont également observées dans des affections relativement rares de l'intestin grêle, telles que la malabsorption et la maladie cœliaque, associées à l'incapacité de ses membranes d'absorber certains types de substances. La douleur est accompagnée de ballonnements, de gaz et de selles molles fréquemment.

Causes urologiques

Les processus pathologiques du système urinaire provoquent des douleurs dans la région iliaque gauche dans 65 à 90% des cas. Ce symptôme peut se développer avec l'expansion du bassinet rénal, la pyélonéphrite, la formation de calculs dans les uretères, le syndrome d'Allen-Masters. Dans les pathologies rénales, la douleur est principalement localisée dans la région lombaire gauche, irradiant vers la région iliaque gauche; il y a aussi une douleur possible dans la lésion distale de l'uretère. En outre, les patients présentent des troubles urinaires, de la fièvre, des pertes vaginales ou urétrales.

Traitement de lithiase urinaire

Si la douleur est exceptionnellement forte, si elle a un caractère piquant ou cramponnant, si elle n'est pas soulagée au repos, il s'agit probablement d'une colique néphrétique ou d'une altération de la perméabilité des voies urinaires. La caractéristique principale de ces pathologies est un état général satisfaisant d'une personne, qui ne correspond pas à l'intensité du syndrome douloureux.

Causes gynécologiques

Chez la femme, la douleur du côté gauche provoque souvent des maladies du système reproducteur, le plus souvent des processus inflammatoires aux appendices, une endométriose, des hémorragies, des néoplasmes des appendices et des ovaires, une torsion du kyste. Il est possible de suspecter une pathologie gynécologique dans les cas où l'inconfort est accompagné d'échecs du cycle, de saignements menstruels douloureux, d'écoulements vaginaux avec du sang et du pus.

Dans ce cas, il est très important de faire la distinction entre l'évolution aiguë et chronique de la maladie. Dans le premier cas, la douleur sera intense et s'accompagnera de fièvre, d'évanouissements, d'une faiblesse grave et parfois de saignements utérins. Cette condition se développe pendant la grossesse extra-utérine, la torsion des kystes, les hémorragies de l'ovaire et d'autres conditions qui menacent directement la vie d'une femme et nécessitent des soins médicaux immédiats.

Jambes de torsion kystes ovariens

Les processus chroniques se manifestent par des douleurs sourdes tirant dans le bas de l'abdomen, accompagnées de sécrétions mucopuruleuses, et des exacerbations de l'affection peuvent être associées à une hypothermie, à une immunité réduite, à une surcharge nerveuse ou physique. Un syndrome douloureux similaire est diagnostiqué dans les tumeurs des ovaires, bénignes ou malignes, principalement lorsqu'elles atteignent une taille considérable.

Les femmes enceintes peuvent également ressentir des sensations douloureuses du bas de l'abdomen, lesquelles peuvent être provoquées par des causes physiologiques (entorses en vue de la réalisation d'un enfant) ou par différentes pathologies.

Raisons orthopédiques

Les douleurs du côté gauche causées par des causes orthopédiques sont moins courantes que les autres, mais elles ne peuvent pas non plus être complètement exclues. Les pathologies présentant des symptômes similaires incluent les entorses, les maladies inflammatoires de la hanche, le pincement des terminaisons nerveuses et les ganglions lymphatiques. Les pathologies sont accompagnées d'un gonflement dans la zone des tissus affectés et d'une raideur des mouvements. L'intensité de la douleur augmente avec les mouvements actifs et s'apaise au repos.

Spondylarthrite articulaire de la hanche

Que faire avec le syndrome de la douleur dans l'iléon?

La première chose à faire en cas de douleur dans la région de l'iléon gauche est d'aller à l'hôpital et de subir un examen complet du corps. L'acceptation d'analgésiques ou de remèdes populaires pour éliminer l'inconfort, tels que l'application de bouillottes et de bulles de glace sur un point sensible, peut non seulement brouiller l'image de la maladie, mais également entraîner des conséquences désagréables. En cas de douleur intense, accompagnée de vomissements indomptables, de diarrhée, de fièvre et de faiblesses graves, vous devez consulter un spécialiste le plus tôt possible. Elles peuvent être des manifestations de maladies graves menaçant la santé et la vie d'une personne.

Vidéo - Pourquoi est-ce que ça fait mal au bas-ventre gauche?

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!

Douleurs abdominales basses à gauche: caractéristiques et causes

Des douleurs abdominales basses à gauche peuvent être observées chez les hommes et les femmes. Cette sensation désagréable peut être le signe de nombreuses maladies, parmi lesquelles une appendicite, une cholécystite, une inflammation des appendices et une grossesse extra-utérine méritent d'être signalées.

Lors de la différenciation d'une maladie particulière, il est très important de prendre en compte la douleur dans le bas ventre à gauche, c'est-à-dire de prendre en compte non seulement la localisation de la douleur, mais également de comprendre sa nature.

Afin de mieux comprendre ce qui peut spécifiquement être malade dans le bas ventre à gauche, donnons aux organes situés dans cette partie de la cavité abdominale:

  1. La rate. Ce corps n'est pas jumelé. Il appartient au système immunitaire et sert en quelque sorte de stockage du sang dans le système circulatoire porte.
  2. Intestin grêle. Habituellement, la douleur à un endroit donné chez une personne indique des maladies aiguës de cette partie de l'intestin nécessitant un traitement immédiat.
  3. Chez la femme, dans la partie gauche du bas-ventre, il existe des organes des systèmes génito-urinaires et reproducteurs.

Ainsi, il existe les types suivants de la façon dont il peut blesser le bas-ventre à gauche:

  1. Douleur aiguë.
  2. Douleurs vives
  3. Douleurs douloureuses

Des douleurs aiguës (douleurs coupantes) peuvent indiquer à la fois des maladies utérines (pendant l'ovulation, la menstruation, une inflammation des ovaires) et des maladies intestinales. Si la douleur aiguë est accompagnée de saignements, cela peut être dû au processus inflammatoire dans les organes génitaux de la femme et à leurs pathologies (myome, endométriose). Si la douleur dans le bas ventre à gauche pendant la grossesse, cela peut indiquer une naissance prématurée.

De plus, des douleurs parfois aiguës peuvent indiquer une inflammation du système reproducteur. Dans tous les cas, lorsque ce symptôme apparaît, vous devez immédiatement consulter un médecin. Le prochain type de douleur tire. Habituellement, ce symptôme indique une maladie purulente des organes pelviens. Cela peut se produire lorsque vous appuyez sur le ventre, que vous courez, marchez ou que vous avez un rapport sexuel.

Parfois, ce symptôme est très prononcé et apporte beaucoup de souffrance à une personne. Parfois, il fait mal au bas-ventre gauche, à cause d'une infection intestinale ou d'un empoisonnement ordinaire. Tirer des douleurs sourdes s'étendant à l'aine, à la jambe et au bas du dos peut indiquer une atteinte de la hernie inguinale. Les douleurs douloureuses avec une telle localisation indiquent généralement la progression des maladies intestinales.

Pour les douleurs douloureuses, il est déconseillé de prendre des analgésiques, car ceux-ci masqueront les symptômes de la maladie, ce qui ne fera que rendre le processus de diagnostic plus difficile pour les médecins.

La partie inférieure gauche de l'abdomen fait mal à une femme: pathologies possibles

Lorsque le bas de l'abdomen fait mal à la gauche de la femme, vous devez tout d'abord suspecter les causes gynécologiques de ce symptôme. Le fait que le bas-ventre fasse mal à la gauche d'une femme peut être associé à des maladies inflammatoires aiguës des ovaires.

NOUS CONSEILLONS! Une puissance faible, un membre flasque, l’absence d’une longue érection n’est pas une phrase pour la vie sexuelle d’un homme, mais un signal que le corps a besoin d’aide et que sa force s’affaiblit. Il existe un grand nombre de médicaments qui aident un homme à avoir une érection stable pour le sexe, mais chacun a ses propres inconvénients et contre-indications, surtout si un homme a déjà 30 ou 40 ans. Les capsules "Pantosagan" pour la puissance aident non seulement à obtenir une érection ICI ET MAINTENANT, mais agissent également comme moyen de prévention et d’accumulation du pouvoir masculin, permettant ainsi à l’homme de rester sexuellement actif pendant de nombreuses années!

Dans ce cas, la pathologie sera accompagnée de douleurs tiraillantes paroxystiques, dues à une altération de la circulation sanguine.

La prochaine raison gynécologique de la douleur dans le bas-ventre à gauche d'une femme est le milieu du cycle menstruel. Dans cet état, la douleur se développe en raison d'une irritation de la cavité abdominale avec le liquide folliculaire. Les gynécologues décrivent ce type de douleur comme la norme, si elle ne s'accompagne pas de spasmes graves et de saignements abondants. L'inflammation des appendices, ainsi que les maladies sexuellement transmissibles, peuvent causer une douleur prononcée.

Dans ce cas, un signe caractéristique d'infection par l'infection sera la présence de sécrétions abondantes du tractus génital allant du jaune au vert. Le développement de pathologies cancéreuses dans les organes génitaux féminins peut provoquer des douleurs lancinantes, tiraillantes et douloureuses au bas de l'abdomen, à gauche. En outre, dans de telles conditions, une femme peut avoir de la fièvre, une faiblesse grave et une pâleur.

Les causes intestinales suivantes qui provoquent une douleur du côté gauche sont distinguées:

  1. Malabsorption.
  2. Syndrome du côlon irritable.
  3. La maladie de Crohn.
  4. Colite ulcéreuse.
  5. Diverticulose
  6. Pathologie oncologique dans l'intestin.

La malabsorption peut être congénitale ou acquise. Dans un tel état, la capacité d'une personne à assimiler certains produits dans l'intestin est réduite. Par exemple, il peut s'agir de produits laitiers, de fruits ou d'aliments protéinés.

La malabsorption chez un patient est accompagnée de selles fréquentes, de diarrhée et de douleurs dans le côté gauche, pouvant donner lieu à des coups de couteau. Il est également courant qu'une personne observe une augmentation de la formation de gaz et de grondements dans son estomac. Le syndrome du côlon irritable n'est pas encore entièrement compris. La plupart des médecins ont tendance à penser que cela est provoqué par le stress et une forte surmenage émotionnel.

Avec cette maladie, la personne va observer une douleur chronique au côté gauche de l'abdomen, qui s'accompagne d'une constipation fréquente. En outre, ce syndrome peut provoquer des nausées, une détérioration de la digestion et une absorption des nutriments. Cette maladie est traitée avec un régime alimentaire spécial et des médicaments. La maladie de Crohn est une maladie dans laquelle une personne présente une inflammation sévère du tractus gastro-intestinal.

Fréquemment, cette pathologie se manifeste par des douleurs dans le côté gauche de l'abdomen, des diarrhées, des vomissements et une perte d'appétit. Il est à noter qu'il est extrêmement difficile de diagnostiquer la maladie de Crohn, car celle-ci est souvent très similaire à d'autres maladies. Cette pathologie est particulièrement similaire à l'appendicite aiguë.

La colite ulcéreuse est une forme chronique d'inflammation du gros intestin, qui provoque généralement des modifications de la structure des parois intestinales. Dans cet état, une personne peut ressentir une douleur paroxystique du côté gauche de l'abdomen, pouvant survenir après un effort physique, une forte anxiété ou une alimentation excessive. Dans les cas plus avancés, la douleur survient même en position couchée.

Les manifestations supplémentaires de la colite ulcéreuse seront les nausées, la perte d’appétit et la diarrhée mélangée à du pus.

La diverticulose du gros intestin est une pathologie dans laquelle une personne développe des diverticules. Extérieurement, ils ressemblent à de petits sacs, à cause desquels la saillie des parois intestinales se produit. Les personnes âgées sont plus sujettes à la diverticulite.

Dans ce cas, les diverticules vont provoquer une fermentation, la formation de gaz et des douleurs abdominales. En outre, ils provoquent souvent la constipation et des saignements intestinaux. Une autre cause possible de douleur du côté gauche de l'abdomen est la maladie intestinale oncologique, qui peut être localisée dans presque tous les départements. Dans cet état, la personne observera une fièvre, une douleur au côté gauche, une perte d'appétit et une faiblesse grave. Cette condition nécessite une visite immédiate chez le médecin.

Les causes spléniques possibles de la douleur du côté gauche de l'abdomen seront mises en évidence:

  1. Forme chronique de la leucémie lymphocytaire. Cette maladie oncologique affecte tous les organes du sang, notamment les ganglions lymphatiques, le foie et la rate. La douleur liée à la leucémie lymphocytaire augmente à mesure que la tumeur progresse. En plus de la douleur, une personne dans cet état peut observer une diminution de l'appétit, une faiblesse accrue et une perte de poids.
  2. L'infarctus de la rate se développe habituellement en raison du blocage des petites artères du parenchyme de l'organe. Cela conduit à la mort du tissu de la rate. La pathologie oncologique, une infection grave, une maladie du myocarde ou une maladie vasculaire peut donner une impulsion à l'infarctus de la rate. En plus de la douleur, une personne dans cet état souffrira de fièvre et de faiblesse.
  3. L'inversion de la rate ou sa torsion partielle se produit en fonction des caractéristiques individuelles de la structure de cet organe ou après avoir subi une lésion de la rate.

En même temps, la personne souffrira de douleurs aiguës douloureuses qui ne sont pas soulagées par les analgésiques conventionnels. La douleur elle-même ne fera qu'augmenter avec l'exercice.

Les causes supplémentaires de ces douleurs abdominales dues à la rate peuvent être:

  1. Rate élargie.
  2. Abcès de la rate.
  3. Développement de kyste.

La forme aiguë de l'élargissement de la rate peut survenir en raison d'un processus inflammatoire prolongé dans cet organe ou en raison d'une violation de l'apport sanguin vers cet organe. Lorsque l'apport sanguin dans la rate d'une personne se détériore, une douleur sourde du côté gauche, qui donne un peu au bas de l'abdomen, va perturber. En cas d'inflammation de la rate, en plus de la douleur, la personne observera une augmentation de la température corporelle et de la pâleur. Des nausées et des vomissements peuvent également se produire.

L'abcès de la rate est une conséquence directe de la progression de l'inflammation purulente de l'organe. Il est à noter que, si plusieurs abcès se développent, une personne peut développer une péritonite aiguë pouvant avoir des conséquences mortelles. Pour cette raison, il est impossible de retarder une visite chez le médecin si un abcès de la rate est suspecté. La dernière maladie possible associée à la rate est son kyste.

C'est une sorte de cavité capsulaire qui contient à l'intérieur un contenu muqueux, du sang ou un liquide clair. Habituellement, un kyste se développe après la fin d'un abcès. Cela peut aussi être dû à un traumatisme. Si une personne a un petit kyste, il est alors indolore. En cas de développement d'un gros kyste, vous ressentirez une douleur sourde caractéristique en appuyant sur l'abdomen du patient.

Plaies du bas-ventre gauche chez une femme: diagnostic et traitement

Dans le cas où une femme aurait mal au bas-ventre gauche, elle devrait demander l'aide et les conseils des spécialistes suivants:

Lorsque vous consultez un médecin, il est très important de lui parler non seulement de la localisation de la douleur, mais également de sa durée et de sa nature. Cela aidera à déterminer rapidement la cause première de la maladie.

Après la palpation abdominale primaire et l'anamnèse, le spécialiste peut prescrire les procédures de diagnostic suivantes:

  1. Échographie des reins, des intestins et du système urinaire.
  2. Analyses cliniques étendues du sang et de l’urine du patient.
  3. Radiographie du bassin.

L'examen endoscopique du tube digestif et de la vessie peut être utilisé comme procédure de diagnostic supplémentaire. Si elle a des douleurs dans le bas-ventre gauche d'une femme qui souffre depuis longtemps de maladies chroniques du système reproducteur, on lui fait subir une laparoscopie.

Faire l'auto-guérison, c'est quand la femme a une douleur dans le bas-ventre gauche, cela peut être extrêmement dangereux pour son état. Par conséquent, un médecin devrait toujours prescrire un traitement médical, basé sur les résultats de la recherche, le diagnostic et les symptômes du patient.

Avec tout cela, vous devez comprendre que seul un établissement correct des causes profondes de la douleur peut assurer le succès du traitement. Lorsqu'une femme hésite à s'adresser au médecin et pratique l'auto-traitement, alors, en fait, elle ne sait même pas de quoi elle prend des remèdes à la maison ni ce qu'elle traite.

Cela risque à son tour de déclencher la maladie et d’aggraver encore la dégradation de la condition humaine.

Vous pouvez pratiquer l'auto-thérapie à la maison uniquement après avoir consulté un médecin si la maladie n'est pas grave et si le processus inflammatoire peut être éliminé avec un régime et une décoction à base de plantes. Si une femme est enceinte (surtout au début), elle doit nécessairement coordonner toutes ses actions thérapeutiques avec le médecin.

Une visite urgente chez le médecin est nécessaire dans les cas suivants:

  1. Avec une miction douloureuse, qui s'accompagne d'une sensation de brûlure, d'une turbidité de l'urine et de douleurs dans le côté gauche.
  2. Avec une forte augmentation de la température corporelle, des nausées, des vomissements ou une détérioration générale du bien-être dans le contexte de douleur aiguë du côté gauche de l'abdomen.
  3. Avec une douleur prolongée qui ne disparaît pas.

Métabolisme normal. Abdomen inférieur gauche fait mal lorsque vous appuyez sur

Abdomen inférieur gauche fait mal lorsqu'il est pressé. Est-ce que le côté gauche de l'estomac fait mal? Les principales causes de douleur dans le côté gauche en dessous et au dessus de l'abdomen

Abdomen inférieur gauche fait mal lorsqu'il est pressé. Qu'est-ce que la douleur dans le côté gauche de l'abdomen signifie?

En cas de pression sur le ventre, une douleur animée apparaît: l'estomac fait mal à droite.

Lorsque la douleur survient en appuyant sur l'estomac près du nombril ou à sa droite, l'intestin grêle est le plus souvent méchant. La douleur provoquée en appuyant sur le bas-ventre sous le nombril, les femmes ont très probablement une nature gynécologique. Si vous ressentez une douleur aiguë lors de la pression sur le côté inférieur droit de l'abdomen, c'est généralement un signe d'appendicite.

Une douleur intense se produit lorsque le tissu qui tapisse la cavité abdominale (péritoine) est irrité, enflammé ou infecté. Toute personne souffrant de douleurs abdominales aiguës doit appeler les services d'urgence et doit immédiatement être examinée par un médecin.

Chez les personnes atteintes de péritonite - muscles abdominaux souvent tendus sur la zone tactile. Le médecin doit marquer le point de sensibilité - c'est un terme général, ce qui signifie que le patient a une sensibilité accrue à la douleur dans une certaine zone de l'abdomen. Par exemple, si un patient a une appendicite, il est susceptible d'avoir des points douloureux lorsqu'il touche une certaine partie de son estomac (symptôme de Mac-Bernie).

La langue recouvre une patine blanc grisâtre, il y a une salivation abondante ou, au contraire, une sécheresse accrue de la bouche. Lorsque vous appuyez sur l'estomac, vous ressentez une douleur à l'estomac. L'abdomen est la partie du corps où les douleurs de pression peuvent survenir. La gastrite aiguë est l’une des causes de la douleur lorsque vous appuyez sur le bas de l’abdomen. Lorsque vous appuyez sur l'abdomen, des douleurs dans la cavité abdominale peuvent être associées à des maladies du pancréas ou du foie.

Comment se débarrasser de la douleur à l'estomac avec la pression

Dans certains cas, l'estomac fait mal lorsqu'il est pressé en raison d'une inflammation du duodénum. Seul un médecin expérimenté est en mesure d'établir un diagnostic précis et de prescrire un traitement. La douleur ressentie lorsque vous appuyez sur le ventre dans la région du nombril est un signe d'inflammation de l'intestin grêle due à la fermentation d'aliments non digérés, ce qui a provoqué une irritation de la membrane muqueuse. La consommation excessive d'aliments sucrés ou de légumineuses pouvant entraîner des flatulences peut également être à l'origine de la douleur.

Presser fait mal à l'abdomen: types et symptômes de la maladie

Au cours de l’examen, le médecin appuie sur cette région de l’abdomen, mais légèrement, pour ne pas provoquer de rupture de l’organe interne. Chez les femmes, les maladies gynécologiques peuvent être à l'origine de douleurs dans la cavité abdominale.

Chaque personne, en cas de douleur dans la cavité abdominale lors de la palpation, devrait consulter un médecin pour un examen professionnel. Le spécialiste examine le patient en appuyant doucement sur différentes parties de l'abdomen.

Lorsque les douleurs résultent d'une inflammation de la vésicule biliaire, d'une pancréatite, d'une cholécystite, d'un ulcère d'estomac ou d'un ulcère duodénal 12, le médecin peut vous prescrire No-silos pour soulager la douleur. L'une des plaintes les plus courantes chez le médecin est la douleur à l'estomac et aux intestins. La nature de la douleur peut être légère ou forte, mais dans tous les cas, ce symptôme est assez grave.

Pour l'appendicite est caractérisée par une douleur intense, y compris lorsqu'elle est pressée. Pour déterminer la nécessité de cliquer en bas à droite. La douleur se manifeste particulièrement lorsque la pression est relâchée. Il est important de consulter un médecin immédiatement, au premier soupçon de cette maladie. Maux d'estomac et gastrite aiguë. En appuyant sur l'abdomen peut causer un inconfort dans l'ulcère peptique. Initialement, il est localisé dans la région épigastrique, puis s’étend à tout l’abdomen. Cela fait très mal quand on presse dans n'importe quel domaine.

Une inflammation du pancréas ou une pancréatite est plus souvent diagnostiquée chez ceux qui abusent de l'alcool ou en présence de calculs dans la vésicule biliaire. La nature de la douleur est vive, constante, peut donner dans le dos. Appuyez sur le ventre doit être soigneusement, de sorte que le sentiment est très douloureux. Si le corps ne perçoit pas certains aliments, cela peut provoquer une attaque de douleur abdominale grave. Si la douleur est située sous le nombril chez la femme, cela indique des problèmes gynécologiques, tels qu'une inflammation des ovaires.

GIT; la douleur est vive, constante, localisée dans une zone, il est difficile pour une personne de respirer et de bouger, car tout mouvement peut augmenter la douleur. À l'examen, le médecin commence à cliquer sur différentes parties de l'abdomen pour établir le diagnostic.

Le médecin doit tenir compte du fait que l’estomac peut avoir mal en cas de crise cardiaque et de pneumonie. L'automédication pour des douleurs abdominales peut entraîner une détérioration de l'état général. Si vous avez mal à l'estomac à la suite d'une attaque d'ulcère, de pancréatite, d'inflammation de la vésicule biliaire, le «No-silo», «Halidor» ou «Trigan» est prescrit.

Si la maladie n'est pas aiguë, vous pouvez prendre les médicaments de cholagogue «Allohol» et «Hologon». Des médicaments sont prescrits pour soulager les spasmes afin de soulager les crises de douleur dues à la colique hépatique. Pour les douleurs dans le bas de l'abdomen, des analgésiques peuvent être pris avant l'arrivée du médecin. À titre préventif, il est nécessaire de suivre le régime alimentaire et de ne pas utiliser les produits susceptibles de provoquer l'apparition de douleurs. Le processus peut affecter non seulement la couche superficielle de la membrane muqueuse, mais également toute son épaisseur et la couche musculaire de la paroi gastrique.

Cela peut être dû à la fermentation d'aliments mal digérés, provoquant une irritation de la membrane muqueuse. Ils se produisent si la rate grossit. Un kyste folliculaire peut se former à partir d'un follicule non explosé dans l'ovaire.

Dans le traitement de l'infertilité peut apparaître kyste folliculaire bilatéral, dont la forme est arrondie. Il n'est pas rare que la douleur abdominale basse provoque un kyste nécessitant une intervention chirurgicale. Une grossesse ultérieure est possible, mais uniquement avec le fonctionnement complet du deuxième ovaire. La douleur dans le bas-ventre peut être causée par de nombreuses causes et est plus fréquente chez les femmes.

Crampes dans le bas ventre à droite

Ignorer cette douleur ne peut pas, et plus encore pour étouffer les analgésiques. Cela peut être causé par diverses pathologies dans la région pelvienne. Le meilleur moyen d'identifier les causes est de contacter votre gynécologue et de le faire. Qu'est-ce qui cause ces douleurs et comment comprendre pourquoi ce retard?

Une alimentation trop grasse et riche en cholestérol peut entraîner une stimulation des calculs biliaires. Si vous êtes hypersensible au lactose, traitez avec du lait. Lorsque vous relâchez la main, la douleur augmente. En cas de frustration, des douleurs lorsque vous appuyez à gauche, ainsi que des nausées, une faiblesse et de la fièvre indiquent le plus souvent une indigestion ou un empoisonnement. Dans tous les cas, si vous ressentez une douleur aiguë à l'abdomen, n'essayez pas de poser vous-même un diagnostic.

Si la douleur est si intense qu'il est impossible d'aller à l'hôpital par vous-même, il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance. Il est préférable de consulter immédiatement un médecin, comme cela. peut-être un abdomen aigu, qui nécessite un traitement chirurgical immédiat.

J'avais une appendicite et j'avais très mal au ventre au centre, près du nombril. Les médecins pendant deux jours n'ont pas compris qu'il s'agissait d'une appendicite. Je dis que le lieu de localisation de la douleur ne vous aidera pas à poser le bon diagnostic de manière indépendante.

Au cours de l’examen, le médecin n’appuie pas beaucoup sur la partie correspondante de l’abdomen, car la rate hypertrophiée peut se rompre. La douleur dans cette zone peut être causée par des flatulences après des haricots épais ou des sucreries. Si à de telles douleurs apparaissaient une envie fréquente d'uriner, des brûlures, des craquements, une turbidité de l'urine, nous pourrions parler de problèmes de reins et des voies urinaires.

Aujourd'hui populaire:

Pourquoi le bas-ventre fait-il mal aux hommes et aux femmes et que faire?

Si le bas-ventre fait mal?

Peu importe qui souffre, homme ou femme, il existe des signes courants de conditions d'urgence et des règles de conduite dans de tels cas.

Cela fait mal au bas-ventre ce qui doit être fait et ce qui ne peut être fait dans aucun cas.

Une affection qui, dans la pratique clinique, est qualifiée d '«abdomen aigu» constitue une menace sérieuse non seulement pour la santé, mais également pour la vie, accompagnée des symptômes et des signes suivants:

  • Douleur aiguë et intolérable qui dure une heure.
  • Augmentation significative de la douleur à la moindre tension ou toux, lors du retournement ou de tout mouvement.
  • Douleur dans le bas de l'abdomen, qui ne change pas d'intensité avec un changement de posture ou de position du patient.
  • Si, avant l'apparition de douleurs pendant la journée, il n'y a pas eu de selles, l'abdomen est tendu et enflé, cela peut indiquer une obstruction intestinale aiguë.
  • L'estomac ne fait pas que trop mal, il est tendu.
  • Les douleurs abdominales sont accompagnées de palpitations, transpiration, pâleur de la peau, diminution de la pression artérielle et même évanouissements, perte de conscience.
  • Si la douleur est accompagnée d'un transit intestinal, dans lequel il y a des caillots de sang dans les selles (selles noires ou non caractéristiques).

Dans tous les cas, il est presque impossible de diagnostiquer et de différencier de manière indépendante une maladie grave et menaçante de celle ne nécessitant pas de soins d’urgence. Par conséquent, en cas de douleur intense, persistante pendant une heure, de fièvre, de pouls faible, de nausée et de vomissements, vous devez appeler une ambulance.

Avant l'arrivée de spécialistes, les actions indépendantes suivantes sont autorisées:

  • Le patient a besoin - repos complet, silence, pièce ventilée et position horizontale.
  • Vous pouvez mettre un chauffe-eau froid avec de la glace, une bouteille d'eau refroidie, une compresse froide sur la région abdominale. Le froid ne peut pas être gardé plus de 20-25 minutes, les compresses froides doivent être changées afin d'éviter de réchauffer l'abdomen.
  • Parmi les médicaments, l'utilisation de No-shpy, pas plus de deux comprimés, est autorisée. Tous les autres médicaments ne peuvent être prescrits que par un médecin après un examen et un diagnostic préliminaire.
  • En cas de saignement interne - évanouissement, teint bleuâtre, augmentation de la fréquence cardiaque et présence d'un agent de santé, vous pouvez administrer une solution intraveineuse de solution de chlorure de sodium.

Ça fait mal au bas-ventre, les actions suivantes sont inacceptables:

  • Vous ne pouvez pas choisir et prendre des analgésiques de manière indépendante. Au minimum, cela "lubrifie" le tableau clinique et rend difficile l'établissement d'un diagnostic correct, car il provoque une exacerbation encore plus grande de la maladie sous-jacente.
  • Vous ne pouvez pas réchauffer l'estomac afin d'éviter le développement d'une septicémie étendue, disons seulement à froid.
  • Vous ne pouvez pas prendre des médicaments à partir d'un certain nombre de laxatifs, les lavements sont inacceptables.
  • Ne prenez pas de nourriture ou de boisson. En cas de sécheresse importante de la bouche, il est acceptable de mouiller la langue et les lèvres.

C’est une recommandation qui s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes, il faut en particulier être attentif aux symptômes douloureux chez les enfants qui ne savent toujours pas comment décrire correctement leurs sentiments. Au moindre signe de malaise chez un enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Ça fait mal au bas-ventre pendant les menstruations

Cette douleur est plus fréquente chez les jeunes femmes, dont le système hormonal n'est pas encore stabilisé. La menstruation en elle-même n'est pas une maladie, c'est une condition physiologique naturelle qui assure la fertilité d'une femme. Si tous les organes et systèmes de la femme fonctionnent parfaitement, le cycle menstruel ne devrait pas causer de gêne. Une certaine douleur peut survenir au cours des deux ou trois premiers jours du cycle, puis disparaître. Le bas-ventre fait mal pendant la menstruation, généralement en raison de la dissonance entre différents types d'hormones sexuelles - les prostaglandines et la progestérone. L'utérus produit des substances qui assurent sa fonction contractile - les prostaglandines. S'il y en a trop, les contractions deviennent intenses, la douleur augmente en conséquence. En outre, un excès de prostaglandines peut provoquer des maux de tête, des nausées et même des vomissements. Des niveaux élevés d'hormones contractiles sont caractéristiques des jeunes femmes qui n'ont pas encore accouché. Si le bas-ventre fait mal pendant la menstruation chez les femmes qui ont accouché, cela peut être le signe de pathologies plus graves - endométriose, fibromes utérins, annexites, inflammation des ovaires, des trompes de Fallope et de nombreuses autres maladies. En outre, un dispositif intra-utérin sélectionné sans succès peut également provoquer des sensations douloureuses pendant la menstruation. Les douleurs abdominales peuvent être accompagnées d'autres signes, parmi lesquels les plus courants sont:

  • Douleur irradiant dans la région lombaire.
  • Lourdeur et douleur dans les jambes.
  • Nausée, vomissements.
  • Troubles de l'intestin, diarrhée ou constipation.
  • Faiblesse générale.
  • Irritabilité, larmoiement, souvent agressivité accrue.

Des soins médicaux d’urgence sont nécessaires pour soulager la douleur pendant la menstruation, si les symptômes suivants apparaissent:

  • La douleur devient intense avec une augmentation des saignements. La pâte est un tampon sanitaire qui déborde en une heure.
  • En plus de la douleur, la femme ressent de la fièvre, de la fièvre et de la transpiration.
  • La douleur est accompagnée d'une douleur intense aux articulations.
  • La douleur abdominale est accompagnée de vertiges et de perte de conscience.

Après les douleurs menstruelles au bas de l'abdomen

Ceci est typique des affections causées par des taux excessifs de prostaglandines, responsables de la fonction contractile de l'utérus. Pendant le cycle, l'utérus doit se contracter pour enlever les caillots de sang, car à la fin du cycle, les contractions deviennent moins actives. Cependant, si le système hormonal de la femme fonctionne avec des troubles, il présente un déséquilibre hormonal, il peut en résulter une douleur même après le cycle menstruel. Souvent, chez les femmes âgées de 30 à 35 ans, la production d’œstrogènes augmente, ce qui entraîne une douleur abdominale basse au cours du cycle, qui peut également changer et s’égarer. En réponse compensatoire, l'utérus commence à produire intensément des prostaglandines, qui continuent à se contracter même après la fin des règles. La douleur post-menstruelle au bas de l'abdomen est souvent causée par le stress ou la dépression. En conséquence, un cycle de fluidité important perturbe le fonctionnement de la glande thyroïde, qui contrôle l'équilibre hormonal. Il s’agit d’une sorte de cercle vicieux dans lequel un facteur pathologique en provoque un autre. En outre, après la menstruation, le bas-ventre souffre souvent d’une anomalie congénitale de l’utérus - sous-développement ou mauvaise position. Tout processus inflammatoire - annexite, salpingite peut causer de longues douleurs postmenstruelles. Le dispositif intra-utérin, les parois irritantes, la cavité de l'utérus peuvent interférer avec la réduction normale de l'utérus. Dans les situations où la douleur après le cycle ne s’arrête pas pendant deux ou trois jours, ne vous inquiétez pas, c’est très probablement le "saut" hormonal physiologique habituel. Si, après la menstruation, le bas de l'abdomen fait mal pendant au moins quatre jours, en particulier en cas d'écoulement et d'augmentation de la température corporelle, consultez un médecin afin d'éliminer un processus inflammatoire grave dans les organes pelviens.

Après l'ovulation, le bas-ventre fait mal

C'est également un phénomène courant dans la pratique gynécologique. Les femmes se plaignent souvent de douleurs abdominales basses pendant la période de maturation du follicule et de contraction utérine. De manière surprenante, même les femmes qui ont accouché ne savent parfois pas ce qu'est l'ovulation et en quoi le processus de fécondation y est associé.

L'ovulation est la période au cours de laquelle un follicule mûr «libère» dans la cavité abdominale un seul ovule prêt à être fécondé. Ce processus commence à partir du premier cycle menstruel et disparaît progressivement pendant la ménopause. Si un couple envisage de reconstituer sa famille, les jours d'ovulation sont les jours les plus favorables pour concevoir un bébé. La période d'ovulation pour chaque femme est différente et dépend de la longueur du cycle mensuel. Les limites de la période d'ovulation vont de 22 à 33-35 jours. L'ovulation est souvent accompagnée de symptômes douloureux. De plus, pendant cette période, la fertilité (attirance) du sexe opposé augmente considérablement, ce qui est la preuve de la propension naturelle de ces jours à concevoir. La douleur, à la fois pendant et après l'ovulation, est le plus souvent d'intensité modérée et constitue une norme physiologique acceptable. Rarement, la douleur devient sévère, les crampes, mais en règle générale, elle ne dure pas longtemps. Si la douleur est dispersée du côté gauche au côté droit, cela indique la maturation du follicule dans l'ovaire gauche et droit. La douleur après l'ovulation est très rare et, si elles se produisent, cela peut indiquer les conditions suivantes:

  • Exacerbation d'inflammation chronique latente dans les ovaires.
  • L'accomplissement de la conception.
  • La grossesse, qui peut être associée à certains processus inflammatoires dans les ovaires.
  • Processus pathologiques dans les organes pelviens, non associés à la maturation des follicules et à la libération de l'œuf.

Douleurs abdominales basses et écoulement

Ceci est un signe du processus inflammatoire, qui entre dans une phase d'exacerbation. Souvent, une douleur dans le bas de l'abdomen, accompagnée de sécrétions de couleur laiteuse, est le symptôme d'une maladie courante - le muguet ou la candidose. En fait, il s’agit également d’une inflammation du vagin, mais elle est généralement causée par Candida albicans - des organismes spécifiques ressemblant à la levure, des champignons. Les raisons pour lesquelles le bas-ventre fait mal et la décharge devient abondante, caractéristique de la consistance de son caillé, sont très diverses. Parmi les plus communs sont les suivants:

  • Pathologie du système endocrinien - hyperthyroïdie, hypothyroïdie.
  • Diabète sucré, dans lequel des taux élevés de sucre dans le sang, respectivement, et des sécrétions vaginales. L'acidité de la sécrétion est réduite, ce qui crée un environnement favorable et confortable pour la reproduction de Candida albicans.
  • Troubles métaboliques, obésité ou anorexie.
  • Utilisation à long terme de médicaments - antibiotiques, médicaments hormonaux.
  • Les changements physiologiques dans le corps - la ménopause.
  • Utilisation à long terme de médicaments contraceptifs.
  • Maladies d'étiologie vénérienne.
  • Maladies infectieuses des organes pelviens - mycoplasmose, chlamydia, ureaplasmose.
  • La conséquence d'une intervention chirurgicale au cours de laquelle le corps subit le processus d'adaptation.
  • Le changement de la zone climatique, en particulier provoque souvent des douleurs dans le bas de l'abdomen et la libération de la migration vers les pays chauds
  • Une diminution générale des fonctions de protection du système immunitaire.
  • Avitaminose.

Le muguet n'est pas une maladie menaçant la maladie, mais son évolution chronique peut provoquer un processus érosif au niveau du col de l'utérus, considéré comme une pathologie assez grave.

C'est aussi un signe du processus inflammatoire dans les appendices. L'inflammation des appendices peut se manifester par des sensations douloureuses à gauche ou à droite, irradiant vers la cuisse ou la région sacrale du rein. Les excrétions dans l'inflammation des muqueuses, souvent avec du pus. La température corporelle peut augmenter, un état fébrile se produit, ce qui indique une exacerbation du processus.

En outre, les douleurs abdominales basses peuvent être régulières, mais non prononcées, mais elles ne peuvent pas non plus être ignorées pour prévenir les exacerbations et les problèmes plus graves pouvant nécessiter des soins chirurgicaux urgents.

Maux bas ventre après le sexe

Ceci est la preuve de processus pathologiques qui peuvent être cachés dans le corps, mais souvent, de telles douleurs sont provoquées par des facteurs psychogènes.

Le bas-ventre après les rapports sexuels fait mal - c'est aussi un symptôme de problèmes gynécologiques classiques nécessitant un diagnostic et un traitement. La douleur dans le bas de l'abdomen après un contact sexuel peut indiquer une rupture du kyste ovarien, une rupture de l'ovaire lui-même ou la menace d'une fausse couche dans les premiers stades du port de l'enfant. En outre, la cause de la douleur peut être purement mécanique, lorsque le contact sexuel est trop rude, intense et provoque une lésion de la paroi vaginale, endommage la membrane muqueuse du col de l'utérus. Si le bas-ventre vous fait mal après un rapport sexuel et que vous avez du sang dans le sang, consultez immédiatement un médecin, en particulier si le saignement est intense.

La semaine fait mal au bas-ventre

Cette douleur abdominale constante est appelée douleur abdominale chronique. Les descriptions des sensations chez les patients sont très diverses - d’une sensation de brûlure à une pression et à une sévérité constantes. Très souvent, la raison pour laquelle un bas-ventre fait mal pendant une semaine entière est un trouble alimentaire élémentaire, le tractus gastro-intestinal est tout simplement incapable de fonctionner de manière rythmique en mode normal. Cependant, des douleurs chroniques et persistantes dans le bas de l'abdomen peuvent indiquer une maladie en développement des calculs biliaires, une pancréatite, un processus inflammatoire du gros intestin. La douleur peut être très constante, mais il peut aussi s'agir de crampes. En règle générale, si une personne souffre de douleurs abdominales pendant une semaine entière, la douleur est plutôt faible et son intensité ne diffère pas. Il est important de noter comment la douleur est associée à la prise de nourriture, qu'elle se produise avant ou après les repas. En outre, la douleur abdominale chronique peut être un symptôme d'une maladie psychosomatique, davantage associée à la neurologie qu'à la gastro-entérologie. En pratique clinique, ces douleurs sont appelées névrotiques.

En réalité, l’estomac fait mal, bien qu’il n’y ait aucune cause externe ou interne objective. Cela est dû au facteur psycho-émotionnel, qui peut être un travail mal aimé, des études intenses et la peur des examens, des problèmes familiaux. La cause de la douleur persistante peut également être un syndrome végétatif-vasculaire, qui est aussi une maladie neurologique. L'une des causes de la douleur chronique et récurrente est l'invasion par les helminthes. Les douleurs chroniques sont diagnostiquées à l'aide d'un examen approfondi. Plus le traitement est complet, plus le traitement sera précis et efficace. Le complexe de diagnostic standard comprend les procédures suivantes:

  • Collecte d'informations anamnestiques, y compris d'informations sur la famille.
  • Palpation de la région abdominale.
  • Fibroesophagogastroduodenoscopy - FGD.
  • Une étude clinique complète sur le sang, y compris les préparations à base de leucocytes.
  • Test sanguin biochimique, qui détermine le niveau d'activité enzymatique du foie, du pancréas.
  • Echographie de la cavité abdominale.
  • Analyse pour la détermination de l'invasion helminthique, coprogramme.

Si le bas-ventre fait mal

Cependant, il y a des conditions qui nécessitent des soins médicaux immédiats, il s'agit d'une douleur intense, persistante pendant une heure.

Une douleur intense dans le bas de l'abdomen est l'un des symptômes les plus typiques de la pratique gastro-entérologique et gynécologique. La plupart du temps, l'estomac fait très mal, car il existe des milliers de terminaisons nerveuses et de récepteurs de la douleur dans le tractus gastro-intestinal. La nature de la douleur peut être différente: tirer, tranchant, douloureux, couper, etc. Les symptômes de la douleur dans la région abdominale ne sont pas spécifiques, de nombreuses maladies s'accompagnant de sensations douloureuses.

Chez la femme, le bas-ventre fait mal pendant le cycle menstruel, tandis que chez l'homme, la douleur au bas-ventre peut être un signe de pathologie urologique.

Une des principales causes de douleur intense chez les femmes en l'absence de signes de grossesse sont les suivantes:

  • Grossesse extra-utérine, au cours de laquelle l'ovule n'atteint pas l'utérus et commence à s'implanter dans la trompe de Fallope. Les signes de grossesse peuvent être absents, mais au bout de trois à quatre semaines, l'œuf commence à se développer et détruit le tissu de la trompe de Fallope. Ce processus s'accompagne de douleur intense, de nausée et de vertiges avant de perdre connaissance. Une telle condition nécessite une intervention chirurgicale immédiate.
  • Apoplexie, rupture ovarienne. La rupture peut être causée par une blessure, un effort physique intense ou un contact sexuel. Les symptômes ressemblent beaucoup aux signes de grossesse extra-utérine ou tubaire. La douleur peut irradier vers la région lombaire, accompagnée de vomissements, de faiblesse et de perte de conscience. Le traitement est urgent, chirurgical.
  • Torsion et violation de l'écoulement de sang dans les veines de la jambe d'un kyste ovarien. Le kyste commence à se développer rapidement, exerce une pression sur les organes voisins, se confondant souvent avec eux. Douleur abdominale douloureuse, assez forte, mais transitoire et récurrente. Traitement chirurgical.
  • Inflammation des appendices, qui survient assez souvent après un avortement avorté, après l'accouchement. La douleur est diffuse, forte, intermittente. Si vous ne faites pas un diagnostic opportun, la propagation de l'infection peut entraîner une péritonite. Au stade aigu, les annexites provoquent une douleur intense dans le bas de l'abdomen avec irradiation à l'aine. La température est élevée, les muscles abdominaux sont très tendus. Le traitement dans la phase initiale du développement de l'annexite est médical, conservateur, dans la phase aiguë avec la menace de péritonite, une intervention chirurgicale est possible.

En outre, le bas-ventre fait mal quand ureaplasmosis, maladies pathologiques du système urinaire. Chez l'homme, la douleur aiguë au bas de l'abdomen est un signe typique d'inflammation de l'urètre, du stade aigu de la prostatite et de l'incarcération d'une hernie.

Toutes les conditions associées à une douleur intense nécessitent des soins médicaux immédiats.

Maux de dos et bas-ventre

Ceci est une description des douleurs dites pelviennes. La douleur pelvienne est considérée comme toute la douleur dans la partie inférieure de l'abdomen, accompagnée d'une douleur dans la région lombaire du sacrum. Souvent, de telles douleurs chez l'homme donnent (irradient) au rectum ou au vagin chez la femme. Le bas du dos et le bas de l'abdomen font mal - c'est un symptôme non spécifique qui peut indiquer diverses maladies, à la fois gynécologiques, proctologiques et vasculaires ou urologiques. La nature de la douleur étant également différente, elles peuvent être aiguës ou chroniques, prolongées.

La douleur dorsale aiguë est une douleur soudaine qui dure deux à trois heures, associée à de la fièvre, des nausées, une faiblesse et un état fébrile. Des affections aiguës nécessitant des soins chirurgicaux immédiats se manifestent souvent - inflammation annexe, obstruction aiguë de l'intestin, attaque de cholécystite, rupture d'un kyste ovarien, inflammation purulente de l'urètre, pyélonéphrite et autres maladies.

La douleur pelvienne chronique et prolongée est un inconfort récurrent pouvant durer parfois plusieurs mois. Ces douleurs indiquent une pathologie latente en développement qui ne se manifeste pas encore.

Maux de dos et bas-ventre - causes et types de maladies

  • Endométriose, qui peut prendre différentes formes:
  • Déséquilibre du système hormonal, perturbation de la structure anatomique normale de l'utérus, compactage des parois et déformation des tissus.
  • Vulvodynie (douleur vaginale) causée par l'endométriose.
  • Inflammation des organes pelviens causée par l'endométriose.
  • Tumeurs (utérus, ovaires) - bénignes et malignes.
  • L'omission des parois du vagin et de l'utérus ou du vétérinaire (prolapsus des organes pelviens).
  • La cystite interstitielle est une maladie d'étiologie inconnue, lorsque les études bactériennes ne permettent pas d'identifier l'agent pathogène du processus inflammatoire.
  • Inflammation infectieuse des voies urinaires.
  • Urolithiase ou urolithiase.
  • Cancer de la vessie.
  • Les adhérences, qui accompagnent souvent la chirurgie, et les maladies de l'adhésif peuvent se développer et provoquer des douleurs au dos à la suite d'une blessure fermée.
  • Les hémorroïdes, qui se manifestent par des douleurs pelviennes chroniques.
  • Inflammation du tissu muqueux du rectum - rectite.
  • Tumeur intestinale.
  • IBS - syndrome du côlon irritable.
  • Radiculopathie - inflammation de la moelle épinière de la moelle épinière ou de son atteinte (sciatique).
  • Hernie, ostéochondrose ou prolapsus du disque intervertébral.
  • VRVMT - système veineux variqueux du petit bassin.
  • Varices pelviennes - une augmentation de la longueur des veines pelviennes, leur expansion.
  • Processus inflammatoires dans les articulations.
  • La fibromyalgie est un spasme musculaire qui provoque des douleurs au bas du dos.
  • La colite
  • Cancer rétropéritonéal, tumeurs.
  • Obstruction intestinale.

Causes psychogènes - troubles dépressifs, violence, peur névrotique des contacts sexuels.

Bas du ventre gauche

Le bas de l'abdomen peut être divisé en quadrants - côté droit, ombilical, côté gauche, aine droite et gauche et partie pubienne. La localisation de la douleur dans une zone particulière est l’un des symptômes diagnostiques importants qui aident à identifier la cause de la douleur.

La douleur abdominale basse à gauche est le signe de problèmes possibles dans les organes situés dans cette partie abdominale: dans la partie gauche de l'intestin, dans le rein gauche, dans les organes reproducteurs internes. En outre, la douleur dans l'abdomen gauche peut être non spécifique et identique dans le sens diagnostique de la douleur dans la région abdominale droite, à l'exception de l'inflammation de l'annexe. Si le bas-ventre est douloureux à gauche, cela peut signifier que le côlon sigmoïde est devenu enflammé ou que de la lithiase, une annexite ou une diverticulite se développent. En raison de la non-spécificité du symptôme de douleur du côté gauche, le diagnostic inclut un examen complet des organes abdominaux, quel que soit leur emplacement, à droite ou à gauche. Une étude approfondie permet la détection rapide de la diverticulite, également appelée appendicite à gauche. Si cette maladie n'est pas diagnostiquée à temps, en particulier chez les patients âgés, elle peut entraîner une perforation de la partie inférieure du côlon (sigmoïde), ce qui est une indication pour une intervention chirurgicale urgente. En outre, une douleur dans le quadrant gauche de l'abdomen peut également entraîner une grossesse tubaire. En outre, une infiltration de la hernie inguinale signale le même phénomène. Une des causes de la douleur du côté gauche peut être une colite ulcéreuse, une entérite granulomateuse (maladie de Crohn ou iléite terminale) et une infestation de vers. Souvent, le calcul rénal, qui se situe dans le rein gauche en passant par le chemin menant à la vessie, provoque également une douleur intense dans le côté gauche du péritoine.

Maux en bas à droite

La localisation explicite de la douleur est en quelque sorte un avantage pour le diagnostic de la maladie, tandis que la douleur diffuse (étendue) dans le bas-ventre rend difficile le diagnostic en raison de sa non-spécificité. La première chose qui vient à l’esprit pour la douleur abdominale droite est l’inflammation de l’appendice. En effet, la localisation des sensations douloureuses du côté droit est une manifestation spécifique de l'appendicite, mais le bas-ventre souffre également dans d'autres maladies. Par exemple, un uretère enflammé ou une attaque de cholécystite, une inflammation du foie ou un stade aigu de pyélonéphrite peuvent également être "répondus" par des sensations douloureuses du côté droit. Elle pourrait aussi signaler son développement. La maladie de Crohn - une maladie inflammatoire complexe d’étiologie inconnue. L'iléite terminale, également appelée maladie de Crohn, est une lésion pathologique des parois de tout le tube digestif, partant de la région iliaque, où apparaissent les premiers symptômes. Cependant, lors du développement de l'iléite, les symptômes peuvent descendre dans le péritoine. En outre, une cystite ou une lithiase urinaire, une colite ulcéreuse du côté droit, une défaite herpétique des parois intestinales peuvent signaler et manifester une douleur localisée dans l'abdomen inférieur droit.

Étant donné que l'abdomen contient de nombreux organes et systèmes, une douleur du côté droit peut indiquer un processus inflammatoire, une pathologie ou l'évolution de la maladie des organes suivants situés dans cette partie du péritoine:

  • Zone ressemblant à un ver du caecum ou de l'appendice, dont l'inflammation se manifeste le plus souvent par une douleur du côté droit de l'abdomen - le quadrant supérieur ou inférieur.
  • La plupart du tractus intestinal, dont les zones sont souvent sujettes à l'inflammation, y compris la nature infectieuse, l'obstruction, est également possible processus oncologique dans l'intestin.
  • Dans le quadrant inférieur droit se trouve l'uretère droit, qui peut être enflammé et manifester une douleur du côté droit.
  • La trompe de Fallope droite, qui est légèrement plus longue que la gauche sur la structure anatomique. Dans le tube, une inflammation peut se développer - salpingite, polype de l'endomètre.

Douleurs abdominales basses et température

Ceci est un signe que le processus pathologique dans les organes péritonéaux entre déjà dans une phase aiguë. L'hyperthermie est un signe caractéristique d'une maladie inflammatoire aiguë, mais ce symptôme se manifeste souvent au stade où des soins médicaux urgents sont nécessaires. Même avec une appendicite gangréneuse, le patient peut avoir une température corporelle relativement basse et peut même diminuer pendant la perforation. En outre, l'hyperthermie elle-même ne peut être un symptôme spécifique d'une infection virale ou bactérienne. De nombreux processus ulcératifs sévères ne s'accompagnent pas toujours de fluctuations importantes de la température. Par exemple, les premières heures d'un ulcère perforé se manifestent uniquement par des symptômes douloureux.

Appendicite, inflammation de la vésicule biliaire (cholécystite), diverticulite, dysenterie, annexite et pyélonéphrite, de nombreuses autres maladies peuvent être accompagnées de sensations douloureuses et d'une légère hyperthermie. Cela vaut pour les pathologies urologiques, les maladies gynécologiques et proctologiques, et même les maladies vénériennes, car, par exemple, la gonorrhée se manifeste parfois aussi par des douleurs abdominales et une hyperthermie. L'association "douleur abdominale basse et température" en pratique clinique est considérée comme un signe sérieux de la période aiguë de la maladie, et une température élevée dépassant 38-39 ° C est la preuve évidente d'une lésion septique du corps, pouvant être causée par une apoplexie du kyste ovarien, une rupture de l'aorte abdominale et une infarctus de la rate, péritonite, rupture de la trompe de Fallope, maladies infectieuses des reins ou de la vésicule biliaire. L'hypothermie et les températures limites trop élevées et basses - l'hypothermie - sont de mauvais signes au sens pronostique. Toutes les conditions dans lesquelles les symptômes sont douloureux au bas de l'abdomen et à la température nécessitent une assistance médicale. Si le thermomètre indique 34-35 ou 38-40 ° C, vous devez appeler une ambulance, car il s'agit d'un signe clair de septicémie et d'hémorragie interne.

Douleur chronique au bas ventre

La douleur chronique au bas-ventre est une douleur persistante qui reste le principal grief qui perturbe la capacité de travailler pendant six mois ou plus. La corrélation entre la sévérité de la douleur et la sévérité de la pathologie abdominale est généralement insignifiante. Les douleurs abdominales chroniques sont souvent accompagnées de troubles mentaux tels que la dépression et les troubles du sommeil. Les douleurs abdominales chroniques, non liées à la maladie, surviennent le plus souvent chez les femmes qui ont été abusées sexuellement. Il existe également des statistiques selon lesquelles un tiers des femmes ayant subi une laparoscopie pour sensations douloureuses chroniques ne sont pas parvenues à déterminer la cause de la maladie, ce qui indique la cause psychogène des sensations douloureuses aiguës. Aux États-Unis, 10 à 20% des hystérectomies concernent chaque année une douleur abdominale basse au bas du ventre, provoquée par des facteurs purement mentaux. L'hystérectomie est extrêmement efficace pour réduire la gravité des syndromes douloureux associés aux manifestations subconscientes contre les rapports sexuels. Cela réduit les dysfonctions sexuelles, réduit le niveau de psychogénie et améliore la qualité de vie d'une femme, même en l'absence de pathologie utérine. Il n'y a pas de données sur la conduite de l'hystérectomie pour des douleurs psychogènes dans nos pays, il est évident que de telles opérations ne sont pas demandées et nécessaires pour nos femmes jusqu'à présent. La douleur peut également être le résultat d'un processus inflammatoire latent, de maladies infectieuses telles que la chlamydia ou la mycoplasmose. Tout inconfort associé aux relations sexuelles devrait être éliminé, peut-être pas de manière aussi radicale que celle pratiquée aux États-Unis. La gynécologie moderne dispose de moyens plus efficaces pour aider à identifier la véritable cause de la douleur après un rapport sexuel et à l'éliminer efficacement.

Douleur chronique au bas-ventre due à des problèmes gynécologiques

La dysménorrhée est la cause la plus courante de douleur chronique. La dysménorrhée est appelée douleur dans l'utérus de nature cyclique qui se produit avant ou pendant la menstruation. On pense que la dysménorrhée primaire n'est pas associée à une pathologie des organes pelviens, mais à une hyperproduction de prostaglandines dans l'utérus. La dysménorrhée secondaire est généralement associée à la présence d'une pathologie acquise (par exemple, l'endométriose).

Endométriose. La gravité de la douleur dans cette maladie varie de la dysménorrhée à une douleur chronique intense non fermable menant à une invalidité. L'intensité de la douleur ne correspond pas à la gravité de la pathologie.

L'adénomyose est une affection courante, la plupart des femmes sont asymptomatiques. L'adénomyose est caractérisée par un utérus dilaté et dilaté, légèrement douloureux à la palpation. Cependant, l'adénomyose est considérée comme une condition pathologique.

Le fibromyome est la tumeur bénigne la plus fréquente de la cavité pelvienne chez la femme. Les douleurs dues au fibromyome sont causées soit par la compression d'organes adjacents, soit par des processus dégénératifs se produisant dans une tumeur.

Le syndrome des ovaires conservés est caractérisé par une douleur récurrente dans les appendices utérins après une hystérectomie.

L'omission des parties génitales peut être accompagnée d'une sensation de lourdeur, de pression ou d'une douleur sourde.

Les maladies inflammatoires chroniques des organes pelviens sont caractérisées par une douleur prolongée, généralement due à la présence d'hydrosalpinx, de kyste tubo-ovarien ou d'adhérences dans la cavité pelvienne.

Douleur chronique au bas-ventre due à des maladies non gynécologiques

Les adhérences après des infections ou des interventions chirurgicales peuvent provoquer des douleurs abdominales chroniques difficiles à traiter.

La pathologie du tube digestif, telle que les maladies inflammatoires du côlon (maladie de Crohn, colite ulcéreuse), le syndrome du côlon irritable, la constipation, les blocages fécaux, peut s'accompagner de manifestations douloureuses. La douleur abdominale peut s'aggraver pendant la période périmétrique.

Les maladies du système musculo-squelettique, telles que la posture anormale, les tensions musculaires et la hernie entre les disques vertébraux, peuvent provoquer une douleur réfléchie.

Douleur abdominale basse gauche | Avec compétence sur la santé sur iLive

Comment fonctionne la douleur dans le bas-ventre à gauche?

Les symptômes de la douleur dans le bas-ventre à gauche sont la douleur elle-même. Il peut être modéré, terne, tranchant et tranchant. Dans ce cas, tout dépend de la cause de son apparition. Il est probable qu'une personne a des maux d'estomac ordinaires. mais pas toujours aussi facile que nous voudrions. Peut-être parlons-nous de quelque chose de plus sérieux. La première chose que vous devez faire attention à son personnage, et seulement après cela, essayez de déterminer ce que c'est. Le sexe du patient joue un rôle énorme. Après tout, pour les hommes, la douleur aiguë peut parler de prostatite, et pour les femmes, de cystite. Dans tous les cas, il n'est pas nécessaire de retarder le traitement. Si la douleur est modérée, il y a probablement des problèmes d'intestins. Une douleur aiguë peut être le signe même d'une action. Après tout, il peut s'agir de problèmes d'intestins, de pancréas et de reins. Retarder la visite chez le médecin est dans tous les cas strictement interdit. Après tout, il y avait des cas où une douleur aiguë dans l'abdomen gauche parlait d'inflammation de l'appendicite.

Douleur tirante dans l'abdomen inférieur gauche

Des douleurs tiraillantes dans l'abdomen inférieur gauche peuvent symboliser l'apparition de problèmes rénaux. Mais tout ne se passe pas toujours ainsi, on parle parfois des intestins et des organes reproducteurs. En général, la douleur au bas de l'abdomen gauche est le signe précurseur d'une maladie grave ou simplement d'un trouble de certaines fonctions intestinales. Donc, dans la plupart des cas, nous parlons du syndrome du côlon irritable. Et si vous n'agissez pas, cet état peut durer 12 semaines. Par conséquent, reporter le voyage chez le médecin n’en vaut clairement pas la peine. Pourquoi avons-nous besoin de problèmes supplémentaires et d'une aggravation de la situation? Ainsi, le syndrome du côlon irritable est également accompagné d'un changement dans la fréquence des selles. Ce critère mérite d’être étudié. Après tout, s’il est présent, il vaut clairement la peine de demander de l’aide. Un tel phénomène ne présente pas d'inconvénient particulier pour une personne, mais pour le moment. En outre, la situation est parfois aggravée. Dans ce cas, vous devrez suivre un traitement plus long et plus compliqué. En outre, il convient de noter que le syndrome peut disparaître de lui-même, mais seulement pendant une courte période. Ensuite, tout revient et déjà avec des symptômes plus graves.

Douleur intense dans le bas-ventre gauche

Une douleur intense dans le bas-ventre gauche peut apparaître pour un certain nombre de raisons. De plus, il est important de noter que dans ce cas, le sexe de la personne est d'une grande importance, ainsi que la présence d'une grossesse. Parce qu'il est difficile de parler de ce problème en général. Mais si nous parlons séparément d'hommes, il peut s'agir d'une inflammation des testicules ou d'une prostatite. En règle générale, vous devez consulter un médecin pour lui permettre de poser un diagnostic précis. Après tout, il est difficile de parler de telles choses en général. Si vous prenez une femme séparément, dans ce cas, il peut s'agir d'une cystite ou de problèmes du système génito-urinaire. Chez une fille enceinte, la douleur dans le bas-ventre gauche peut être caractérisée par la présence de maladies et de problèmes plus graves. Ainsi, par exemple, nous pouvons parler de cystite ou simplement de l’implantation d’un embryon. Dans les cas plus graves, cela indique une fausse couche menacée. La période de gestation joue également un rôle important. En général, les causes de la douleur peuvent être énormes. L'essentiel est de ne pas retarder la campagne chez le médecin. Pour que la situation ne soit pas aggravée, surtout dans le cas d'une fille enceinte. Ici le risque est le plus élevé.

Douleur intense dans le bas de l'abdomen, à gauche

La douleur douloureuse dans le bas ventre à gauche indique dans la plupart des cas la présence de problèmes aux intestins ou aux reins. Que pourrait-il être? Fondamentalement, si nous parlons spécifiquement des intestins, il y a plusieurs raisons pour le développement de ce phénomène. Cela peut être un désordre ordinaire de son travail. Cela se produit dans le cas d’utilisation d’aliments de mauvaise qualité ou pouvant provoquer des irritations. Par conséquent, il est toujours nécessaire de garder une trace de ce qui est utilisé. Si nous parlons des reins, alors cela est probablement dû à l'hypothermie ou à la présence d'infection dans ceux-ci. Seul un médecin expérimenté après l'examen peut déterminer cela. La prescription d'un diagnostic est impossible. De plus, il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques, car cela permet de dissimuler facilement la douleur qui signale un processus inflammatoire complexe qui se produit dans le corps. Très probablement, l'hypothermie ordinaire était la cause de ce phénomène. Surtout si la douleur est apparue chez le beau sexe.

Douleur aiguë dans le bas-ventre gauche

Une douleur aiguë dans le bas-ventre gauche symbolise des problèmes graves dans la plupart des cas. Ignorez-le de toute façon impossible. Oui, et prendre des analgésiques n'est également pas recommandé. Il vaut mieux demander l'aide d'un médecin. Que peut symboliser une telle douleur? Dans la plupart des cas, il peut s'agir d'un problème de reins. Très probablement, il y a une place pour une maladie infectieuse. Fondamentalement, ils se manifestent de cette manière. Mais il se peut que nous parlions du pancréas. Mais, en règle générale, une telle douleur est forte, mais de courte durée. Si cela ne passe pas pendant longtemps, cela signifie qu'il s'est passé quelque chose de plus grave. Cela peut être le premier symptôme de la cystite chez la femme et le même symptôme de la prostatite chez l'homme. Parfois, cela peut être un signe avant-coureur de l'appendicite, malgré le fait que la douleur soit apparue du tout dans l'autre sens. Si nous parlons de la construction d'une forme d'inflammation, les premiers signes peuvent apparaître n'importe où, et même autour du nombril. Laisse tout au hasard. Après tout, s’il s’agit d’une appendicite, les conséquences peuvent être extrêmement graves.

Douleurs de couture dans le bas-ventre gauche.

Les douleurs de couture dans le bas-ventre gauche se produisent principalement dans l'inflammation du gros intestin. Cela peut être dû à la réception d'aliments de mauvaise qualité ou à un grand nombre d'assaisonnements. Ce phénomène s'accompagne donc également d'un fort gonflement. Pendant un certain temps, il est souhaitable de refuser les aliments pouvant irriter les intestins. Mais vous ne pouvez en apprendre plus à ce sujet qu'après avoir consulté un médecin. Indépendamment des diagnostics ne sont pas nécessaires. Si le problème ne se trouve pas dans les intestins, il convient de vérifier le système génito-urinaire. Sans avoir besoin de commencer à se battre immédiatement. Après tout, la situation peut à tout moment devenir incontrôlable. Si la douleur lancinante est accompagnée de fièvre et de vomissements, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il est conseillé d'appeler immédiatement une ambulance et de ne pas essayer de gérer la situation vous-même. Il peut s'agir de problèmes graves nécessitant parfois une intervention chirurgicale. Cette condition indique qu'un kyste s'est formé et doit être retiré immédiatement.

Douleur aiguë dans le bas-ventre gauche

La douleur aiguë dans le bas-ventre gauche est une conséquence du développement de nombreuses maladies. De plus, il est tout simplement impossible d'identifier ce qui est discuté, uniquement par ce symptôme. Tout d’abord, il est nécessaire de déterminer la source de la douleur, puis, en partant de là, d’essayer d’en comprendre la raison. Vous devez être capable de faire la distinction entre la douleur pendant la menstruation et la douleur dans les autres cas. Parfois, au milieu du cycle, il y a une douleur dans le bas-ventre à gauche, ce qui est normal. Par conséquent, dans ce cas, il n'y a rien d'inquiétant. Dans tous les autres cas, vous devez réfléchir à ce qui se passe. Si une douleur aiguë survient en même temps qu'un saignement, il s'agit probablement de problèmes du système génito-urinaire. Il est probable que l'inflammation se produit là-bas, qui doit être rapidement résolue. Mais parfois de la même manière se comporte et le tube digestif. S'il y a un choc, qui s'accompagne d'un évanouissement, alors probablement le problème est précisément ceci. Dans ce cas, vous devez immédiatement appeler une ambulance. Après tout, les conséquences peuvent être aggravantes. S'il y a un frisson, alors ce sont très probablement des problèmes avec les organes pelviens.

Douleur sourde au bas-ventre

Une douleur sourde au bas de l'abdomen gauche est la conséquence de problèmes au niveau du pancréas, des intestins, de la vésicule biliaire et du système urogénital. Tout dépend des symptômes supplémentaires et de la durée de la douleur. Donc, si vous ressentez de la douleur, vous pouvez juger que nous parlons de problèmes d'intestin. Très probablement, il y a une place pour le syndrome du côlon irritable. Ce phénomène est assez insidieux. Il peut survenir et disparaître ensuite sans laisser de trace, puis avec de nouvelles forces commencer à tourmenter une personne. Par conséquent, il est recommandé de demander immédiatement de l'aide à l'hôpital si vous ressentez une douleur d'intensité variable. En général, il faut comprendre que cette douleur parle parfois de la présence d'une grossesse. Par conséquent, l'autodiagnostic est strictement interdit. Cela devrait être fait que par des médecins. Après tout, faire du mal à son propre corps est assez simple. Par conséquent, il est recommandé de contacter l'hôpital immédiatement. En effet, dans les premiers stades, dans de nombreux cas, cela peut être évité.

Couper la douleur abdominale basse

Les douleurs de coupe dans le bas ventre à gauche sont souvent causées par diverses pathologies intestinales. L'essentiel est de déterminer à quelle fréquence ce sentiment se manifeste, afin de comprendre si tout est si effrayant. Fondamentalement, cette douleur est caractérisée par une obstruction intestinale. Et cela se manifeste non seulement en présence de douleur, mais également en l'absence de fauteuil. Si nous parlons de diverticule, un état fébrile est ajouté à tout ce qui se passe. En général, il est impossible de déterminer "à l'œil" ce qui se passe. Seul un médecin expérimenté peut le faire et, de cette manière, il ne fera qu'un diagnostic préliminaire. Il est toujours nécessaire de faire une série de tests pour savoir exactement ce qui se passe avec une personne. Parfois, une douleur dans le bas ventre à gauche indique une inflammation des appendices. Mais il y a aussi une forte augmentation de la température. Si un tel phénomène se produit, vous devez immédiatement appeler un médecin, car qui sait ce que cela peut être. Le risque pour la santé n'est pas nécessaire, définitivement.

Crampes douloureuses dans le bas-ventre à gauche

Les crampes douloureuses du bas-ventre gauche chez la femme sont associées à la grossesse ou à la gynécologie. Que ne peut pas dire sur les hommes. Après tout, la douleur qui en résulte peut avoir n'importe quel caractère. A partir de la prostatite et se terminant par le tube digestif. Si une femme a des crampes douloureuses, il vaut probablement la peine de vérifier les organes du bassin. Très probablement, l'infection est cachée quelque part dans le système génito-urinaire. Si vous ne commencez pas à gérer cela à temps, les problèmes peuvent alors se poser de manière assez grave. Lorsque la douleur dans le bas-ventre gauche est accompagnée de vomissements et de fièvre, vous devez absolument appeler un médecin. Après tout, il peut s'agir à la fois d'une inflammation du kyste et d'une appendicite. Parfois, ce phénomène parle de grossesse extra-utérine. C'est très sérieux! Par conséquent, vous n'avez jamais besoin de reporter une visite chez le médecin. Après tout, tout cela peut aboutir à la mort. Parfois, cette douleur est révélatrice de problèmes dans le gros intestin. Dans ce cas, il vous suffit d'exclure les ingrédients irritants de la nourriture. Si le soulagement n'est pas observé, vous devriez demander de l'aide à l'hôpital.

Douleur lancinante dans le bas de l'abdomen

Des douleurs lancinantes dans le bas-ventre à gauche sont causées par des problèmes intestinaux. Dans certains cas, cela peut indiquer la présence d’une inflammation des appendices. Si vous vous attardez directement sur les problèmes d'intestin, il est fort probable que nous parlons de colite. Une telle douleur dans le bas ventre à gauche parle parfois d'obstruction intestinale. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin. Si cela fait mal, il se manifeste directement à gauche, cela peut alors indiquer la présence d'un cancer de l'intestin. Parfois, la douleur est un précurseur de l'inflammation du kyste. Si une situation similaire se produit chez un homme, vous devez également vous fier aux problèmes d'intestins. Un diagnostic précis ne peut être posé que par le médecin traitant. Parfois, une telle douleur chez la femme peut indiquer une rupture de la trompe de Fallope. Dans ce cas, vous devez immédiatement appeler une ambulance. Il existe un tel phénomène dans la grossesse extra-utérine. Dans tous les cas, il est impossible de retarder l'appel de l'ambulance, cela peut très mal se terminer.

Douleur abdominale basse périodique

Des douleurs périodiques dans le bas-ventre à gauche sont causées par les mêmes problèmes dans l'intestin ou les voies urinaires. En principe, rien d'autre ne peut être. Après tout, cette partie de l'abdomen n'est responsable que de la douleur de ces organes. Naturellement, une telle douleur peut être cachée. En termes simples, il peut y avoir quelque chose de plus grave derrière cela. Mais cela ne se produit pas dans tous les cas. Naturellement, vous ne devriez pas deviner, vous devriez immédiatement demander l'aide d'un spécialiste. Parfois même l'arthrite se manifeste de cette manière. Mais souvent, le problème réside dans les problèmes d'intestin. Il se caractérise par des douleurs dans le bas-ventre à gauche, qui disparaissent et apparaissent peu après. Dans ce cas, vous devez assigner un traitement compétent. En effet, sinon la situation est susceptible d'aggraver. Parfois, l'appendicite se manifeste aussi de cette façon. Il peut s'égayer un peu, puis revenir avec de nouveaux pouvoirs. Ce n’est que la deuxième fois que ce sera la péritonite, qui doit être traitée instantanément.

Douleur abdominale inférieure constante

Une douleur constante dans le bas-ventre à gauche indique la présence de maladies ou de pathologies. Dans tous les cas, seul un médecin expérimenté peut s’en occuper. Il y a une sorte de douleur qui augmente ou diminue progressivement, mais ne passe pas du tout. Très probablement dans ce cas, il y a des problèmes avec le système génito-urinaire. Le syndrome des maladies pelviennes chroniques existe même. Il est très difficile d'y faire face, vous ne pouvez que maintenir l'état général du corps et rien de plus. Cela ne peut être déterminé qu'après un examen complet et la livraison de certaines analyses. Ce qui est le plus intéressant, cela peut arriver à cause de situations stressantes. Parfois, il peut aussi s'agir de tumeurs bénignes ou malignes. Parfois, même une constipation ordinaire provoque une douleur. Se débarrasser de ceci est assez simple, vous devez changer le pouvoir. En général, dans tous les cas, vous devriez demander l'aide d'un médecin.

Douleur lancinante dans le bas de l'abdomen à gauche

Une douleur lancinante dans le bas-ventre à gauche est un symptôme d'obstruction ou d'irritation intestinale. Dans les deux cas, vous devez consulter un médecin. Après tout, le premier symptôme n’est pas aussi grave, mais nécessite toujours l’intervention d’un médecin expérimenté. Si le temps ne commence pas à régler ce problème, il peut y avoir de graves problèmes. La première étape consiste à modifier le régime alimentaire et à suivre le traitement prescrit par le médecin. Dans le second cas, l'apport alimentaire devrait également être revu. Après tout, il est probable que ce soit elle qui provoque un tel état. Par conséquent, il est préférable de refuser des produits suffisamment acides et salés. Dans certains cas, ce symptôme indique la présence de problèmes avec le système génito-urinaire. Il peut s'agir d'hypothermie banale, d'infection tellement grave. Les conséquences de ce phénomène pour les femmes. Si tout cela s'accompagne de symptômes supplémentaires tels que fièvre et vomissements, vous devez immédiatement appeler un médecin.