Principal / Pancréatite

Ulcère duodénal

Pancréatite

L'ulcère duodénal est une maladie chronique récurrente qui se manifeste par des périodes d'exacerbation et de rémission.

Le symptôme principal d'un ulcère est la formation d'un défaut (ulcère) dans sa paroi. Souvent, les ulcères touchent non seulement le duodénum, ​​mais également l'estomac (ulcère de l'estomac) et d'autres organes du système digestif, avec le développement de complications dangereuses.

Le principal symptôme de l'exacerbation des ulcères duodénaux est la douleur abdominale, qui peut se propager à la colonne lombaire, à l'hypochondre droit et à divers départements de l'abdomen.

Les causes

Ulcère peptique et ulcère duodénal dus à une acidité accrue. Sous l’influence de l’acide dans la membrane muqueuse, il se produit des processus de destruction qui aboutissent ensuite à un ulcère.

Il y a beaucoup de raisons de provoquer le développement de cette maladie, elles sont connues de tous, tout le monde les affronte. Ce sont des stress, des tensions nerveuses, une alimentation malsaine et malsaine. En outre, la médecine moderne a établi que la bactérie Helicobacter Pylori est une cause fréquente d'ulcères gastriques et duodénaux.

Voici les principaux facteurs contribuant au développement de l'ulcère duodénal:

  • troubles nutritionnels - alimentation inadéquate et irrégulière;
  • stress fréquent;
  • augmentation de la sécrétion du suc gastrique et diminution de l'activité des facteurs gastroprotecteurs (mucoprotéines et bicarbonates gastriques);
  • fumer, surtout l'estomac vide;
  • tumeur produisant de la gastrine (gastrinome).

Le traitement prolongé de diverses pathologies inflammatoires par des AINS anesthésiques (kétorolac, diclofénac, indométhacine, ibuprofène, aspirine) a également des effets néfastes sur les parois du duodénum et peut stimuler le développement d’un ulcère.

Symptômes de l'ulcère duodénal

Pendant longtemps, la maladie peut ne donner aucun symptôme. Cependant, dans les premiers stades de la maladie, une gêne apparaît au sommet de l'abdomen et des troubles digestifs mineurs.

Les symptômes les plus caractéristiques de l'ulcère duodénal se manifestent au cours de l'évolution de la maladie:

  1. Souvent, la douleur peut être le seul symptôme permettant de reconnaître un ulcère peptique. Le type de douleur peut être différent: coup de couteau, coupure, périodique, constant, compressif, etc. Il est généralement localisé au sommet de l'abdomen, au centre ou à droite, mais si une personne la ressent dans l'hypochondre gauche, on peut penser qu'elle a un miroir IAD. La douleur apparaît le plus souvent avant de manger (douleur à jeun) ou après. Parfois, quelques heures après avoir mangé, les patients ressentent la faim. Les douleurs nocturnes sont également caractéristiques, elles surviennent au milieu de la nuit et une personne se réveille à cause d'une sensation désagréable dans l'estomac.
  2. Nausée, sensation de satiété dans l'estomac, ballonnements, brûlures d'estomac, éructations.
  3. Faiblesse générale, perte de poids, performance réduite.

Si vous vous trouvez dans des symptômes similaires, vous devriez consulter un spécialiste. Le traitement de l'ulcère duodénal doit être complexe et inclure non seulement un traitement médicamenteux, mais également d'autres méthodes de traitement, telles que la diététique, la physiothérapie, la gymnastique thérapeutique et le traitement au sanatorium.

Diagnostics

Il est possible de diagnostiquer un ulcère duodénal par endoscopie: cette méthode fournit au médecin des informations complètes sur l'état du patient. Lorsqu'un ulcère est détecté, il estime son emplacement, sa taille, son type, la présence de cicatrices. Au cours de la procédure, un échantillon de la muqueuse est prélevé le long du défaut pour permettre de rechercher la présence d’hélicobactéries.

Ils utilisent également un examen radiographique, des selles, une analyse de sang, une biopsie.

Des complications

Lors du traitement tardif des ulcères duodénaux, la maladie peut provoquer: saignement, perforation et pénétration de l'intestin, rétrécissement de la lumière.

  1. La pénétration de l'ulcère est caractérisée par la pénétration dans les organes adjacents par un défaut affectant l'intestin.
  2. Le rétrécissement de la lumière duodénale est le résultat de la formation de cicatrices ou d'un gonflement.
  3. Les ulcères hémorragiques sont une conséquence de l’implication dans le processus pathologique des vaisseaux de la membrane muqueuse. Les saignements cachés peuvent être caractérisés par une anémie.
  4. Perforation ulcéreuse - la formation d'une lacune à travers laquelle tout le contenu de l'intestin pénètre dans la cavité abdominale et provoque le développement d'un processus inflammatoire - la péritonite.

Traitement des ulcères duodénaux

Si le diagnostic d'ulcère duodénal est confirmé, le traitement doit commencer immédiatement. Cette maladie nécessite une approche intégrée, sinon vous ne pouvez pas atteindre le résultat souhaité.

Une exacerbation d'un ulcère, c'est-à-dire une attaque avec une douleur intense, est traitée à l'hôpital. Les ulcères aigus entraînent la nécessité de fournir au patient un repos au lit strict et un repos émotionnel afin de lui permettre de laisser des cicatrices, car un ulcère au stade de la cicatrice blanche ne représente pas un danger pour la vie du patient.

Traitement de la toxicomanie

Groupes de médicaments utilisés pour traiter les ulcères duodénaux:

  1. Lors de la détection de chylacobactérie, le traitement consiste en un traitement antibactérien. Pour ce faire, utilisez les médicaments suivants: amoxicilline; la clarithromycine; métronidazole. Si, après un traitement antibiotique, les bactéries ne sont pas mortes, ce médicament ne doit pas être répété. Un régime de traitement différent est sélectionné.
  2. Pour éliminer la douleur en réduisant la sécrétion d'acide chlorhydrique, on utilise: omez, gastrozole, bioprazole, contrôles, sanpraz, gélicol, lanzap, zulbex, zolispan, etc.
  3. Médicaments qui éliminent la douleur en formant un film protecteur sur la muqueuse duodénale: Almagel, Algel A, Almagel Neo, Maalox.

Le traitement contre les ulcères peut prendre de deux à six semaines, selon l’ampleur du défaut, l’état général du corps. Il convient de noter que le traitement de l'ulcère duodénal devrait être prescrit et qu'un spécialiste compétent, capable de contrôler le processus de traitement et d'évaluer ses résultats, devrait sélectionner les médicaments et leurs schémas thérapeutiques.

Traitement chirurgical

Dans un certain nombre de cas d'urgence, tels que perforation d'un ulcère, saignement gastro-intestinal grave, obstruction du canal pylorique, un traitement chirurgical est utilisé. Dans ce cas, deux types d'opérations sont effectuées:

  1. Vagotomie - l'intersection des nerfs qui stimulent la sécrétion gastrique et conduisent à la récurrence de l'ulcère peptique.
  2. La gastrectomie consiste à extraire les 2/3 de l'estomac et à relier l'intestin à l'intestin, souvent lors de la résection, lors d'une vagotomie.

En cas de NDC, une intervention chirurgicale n'est indiquée que dans des cas particuliers car des complications surviennent souvent (processus inflammatoires, saignements, troubles métaboliques graves).

Régime alimentaire avec ulcère

Il existe plusieurs types de régimes alimentaires pour l'ulcère duodénal. Par exemple, un régime de vidange, appelé Tableau n ° 1 de Pevzner, correspond au groupe ulcératif des maladies gastro-intestinales. Il existe également le tableau 0, caractérisé par un manque total de nourriture au cours des premières dizaines d'heures après une intervention chirurgicale au niveau du tractus gastro-intestinal.

Le tableau 1 est considéré comme la recette principale pour un régime alimentaire avec NDC Le tableau 1 est divisé en tableaux 1a et 1b, en fonction du stade de la maladie (exacerbation ou rémission).

Ci-dessous, nous examinons les principes de base d'une nutrition adéquate. Vous pouvez rechercher un menu plus détaillé en fonction du nombre de régimes.

En cas d'ulcère peptique, il n'est pas recommandé d'utiliser:

  • plats épicés;
  • nourriture frite;
  • nourriture salée;
  • viande fumée;
  • divers aliments en conserve;
  • viandes grasses et poisson (porc);
  • fermentation (choucroute, tomates, concombres);
  • pain de seigle et produits de boulangerie-pâtisserie;
  • fruits qui augmentent l'acidité dans l'estomac (agrumes, tomates et autres);
  • Tous les assaisonnements chauds, froids et épicés sont exclus du régime pour réduire l'activité de production de suc gastrique.

Produits et plats pouvant être consommés:

  • soupes de légumes légers;
  • produits laitiers (lait, fromage blanc pas gras, crème sure non grasse, kéfir);
  • poisson faible en gras ou des plats à base de poisson (sandre, perche et autres);
  • viandes non grasses (lapin, poulet, veau);
  • divers types de céréales (sarrasin, gruau, riz et autres);
  • craquelins et pain séché;
  • légumes et fruits, frais ou bouillis (betteraves rouges, pommes de terre, carottes, courgettes);
  • plats préparés avec des huiles végétales (olive, argousier et autres);
  • tous les aliments doivent être bouillis, cuits au four, cuits ou cuits à la vapeur

Il est recommandé de prendre des aliments fractionnés, en petites portions. De ce fait, les parois de l'estomac sont moins étirées, les aliments sont presque totalement absorbés et l'intestin ne subit pas de charge excessive.

Prévention

La principale mesure préventive consiste à faire tout ce qui est possible pour éviter la cause de l'ulcère. En renforçant votre santé, une personne minimise la possibilité de tomber malade. Même lorsqu'il est infecté par une infection, il s'en sortira beaucoup plus facilement et récupérera plus rapidement. Les scientifiques ont déterminé que la santé dépendait pour moitié du mode de vie.

Causes et symptômes de l'ulcère duodénal, traitement, régime, remèdes populaires

L'ulcère duodénal commence souvent progressivement par des douleurs de succion à l'estomac, une sensation de faim aggravée le matin, une légère nausée.

Mais tout aussi souvent, les signaux que le corps donne ne sont pas pris au sérieux. La personne n'est tout simplement pas consciente de l'ampleur du problème imminent. Après tout, le syndrome douloureux persistant ainsi que les terribles complications de cette maladie se développent beaucoup plus tard.

Si le moindre doute subsiste quant à la présence de la maladie, vous devez immédiatement vous plaindre au thérapeute ou au gastro-entérologue afin d'éviter de vous mettre ensuite sur la table du chirurgien ou de ne pas faire venir le pathologiste par Dieu.

Pour aider à s’orienter dans la variété des manifestations de l’ulcère duodénal, cet article a rassemblé et traité les principaux problèmes liés à cette maladie.

Qu'est-ce qu'un ulcère?

La paroi du duodénum, ​​appelée duodénum en latin, est constituée des couches muqueuse, sous-muqueuse et musculaire. Un ulcère est un défaut de la paroi dont le fond est situé dans la couche musculaire, c'est-à-dire que la membrane muqueuse et la sous-muqueuse sont détruites.

Dans l'ulcère du duodénum, ​​l'ulcère se situe le plus souvent dans la section initiale (bulbe ou bulbe), car ce sont les conditions les plus favorables au reflux du contenu gastrique acide et un lieu privilégié pour la reproduction de bactéries qui provoquent l'ulcère peptique. Parfois, pas un ulcère duodénal n'est formé, mais plusieurs à la fois. Le plus souvent, il est apparié, situé en face de l'autre, «embrassant» les ulcères.

Un ulcère peptique est une formation répétitive de défauts ulcéreux dans la paroi duodénale qui se produit lors de périodes d'exacerbation (présence d'un ulcère) et de rémission (aucun défaut ouvert de la paroi intestinale). Depuis que l'ulcère guérit avec la formation de cicatrices, les défauts cicatriciels restent même en rémission sur la membrane muqueuse. Si les exacerbations sont fréquentes et que les cicatrices sont très nombreuses, elles peuvent déformer ou rétrécir la lumière de l'intestin.

L'ulcère de KDP affecte environ dix pour cent de la population mondiale. Ce sont principalement des personnes jeunes et d'âge moyen.

Pourquoi apparaît-elle?

Il n’existe pas de vue unique sur l’émergence et le développement de l’ulcère duodénal. Il existe plusieurs théories équivalentes sur l'apparition d'un ulcère.

  • D'un côté, il y a quelques années, il a été suggéré que l'ulcère peptique était le résultat d'une colonisation de l'estomac et des intestins avec un microbe tel que Helicobacter pylori. Le microbe infecte les cellules de mucus. Avec le développement, il se forme rapidement dans l'estomac et le duodénum, ​​stimulant la libération de gastrine et sécrétant des cytokines (substances qui endommagent les cellules). Plus tard, il s'est avéré que toutes les espèces de ce microorganisme vivant chez l'homme ne sont pas à l'origine de la maladie. Par conséquent, il est toujours faux de tout blâmer pour l'infection.
  • Une hypothèse antérieure était un déséquilibre entre la capacité du mucus à se défendre et les facteurs agressifs sous la forme d'acide gastrique et de pepsine, qui pénètrent dans l'intestin avec une fonction insuffisante des muscles de verrouillage de la section de sortie de l'estomac. On croyait également que les intestins étaient griffés par la nourriture grossière. Aujourd’hui, ces hypothèses sont complétées par le fait qu’une diminution des prostaglandines protectrices dans la muqueuse des patients atteints d’ulcère peptique a été détectée.
  • Un lien a été trouvé entre l'incidence d'un ulcère et le groupe sanguin. Les porteurs du premier groupe avec facteur Rh positif sont les plus à risque.
  • La physiologie soviétique était d’avis que l’ulcère se développait chez les personnes présentant une irritation excessive du cortex cérébral face à un stress chronique ou à des expériences nerveuses, lorsque la libération du suc gastrique et de médiateurs inflammatoires (gastrine) est stimulée par le système nerveux autonome.
  • Une autre conclusion intéressante est liée à la gastrine: une exposition prolongée au soleil stimule la libération de cette hormone et, en conséquence, provoque l’exacerbation d’un ulcère peptique ou en aggrave le déroulement.
  • La prise de médicaments tels que les corticostéroïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens peut provoquer une ulcération de la muqueuse intestinale.
  • L'alcool et la nicotine aggravent l'état de la membrane muqueuse, modifient la nature de la sécrétion d'acide chlorhydrique et de pepsine par l'estomac, modifient le niveau de gastrine et de somatostatine et réduisent également les propriétés protectrices du mucus. L'alcool endommage directement les cellules muqueuses.

Quels sont les symptômes de l'ulcère duodénal

Les symptômes des ulcères gastriques et duodénaux sont très proches les uns des autres. Ce sont: douleur, brûlures d'estomac, nausée, vomissements, troubles de l'appétit.

Lorsque l’ulcère du duodénum est appelé tardivement. Ils surviennent une heure et demie après avoir mangé. Il y a aussi des douleurs de la faim qui se produisent si la nourriture n'est pas arrivée depuis plus de 4 heures. Une variété de ces douleurs sont nocturnes ou tôt le matin, similaires à une très forte faim et à une succion dans l'hypochondre droit. La nature de la douleur peut varier selon les patients. Il existe des douleurs piquantes, douloureuses, coupantes, succulentes ou spastiques d'intensité et de durée variables. Les douleurs se situent dans la moitié droite de la région épigastrique (ulcère bulbeux). Ils peuvent être donnés dans l'hypochondre droit ou dans le dos. Avec un ulcère situé à l'extrémité de l'intestin, les douleurs se déplacent davantage vers la ligne médiane de la partie supérieure de l'abdomen ou vers sa moitié gauche. Au cœur de la douleur, on observe une violation de l’intégrité de la paroi intestinale, une inflammation et une accumulation de produits oxydés oxydés.

accompagne environ un tiers des ulcères duodénaux. Cela est lié au fait que les contenus acides de l'estomac sont projetés dans l'œsophage en même temps que l'activité locomotrice de l'estomac et des intestins est altérée et que des modifications inflammatoires de la muqueuse se produisent.

La nourriture mangée ou le contenu gastrique sont caractéristiques des ulcères duodénaux graves. Avec le développement d'une inflammation secondaire du pancréas ou de la vésicule biliaire sur le fond d'un ulcère peptique, des vomissements biliaires peuvent apparaître.

peut se manifester par une augmentation de sa fréquence (la succion dans l'estomac est quelque peu atténuée en mangeant) ou par une aversion pour la nourriture et sa peur, car en présence d'un ulcère, la nourriture peut provoquer une douleur.

Complications de l'ulcère peptique

Si l'ulcère n'est pas détecté et traité à temps, il peut guérir indépendamment. Cependant, il existe un risque élevé de développer un certain nombre de complications qui non seulement aggravent l'évolution de la maladie, mais compliquent le traitement et aggravent le pronostic du patient. Toutes les complications sont divisées en:

Destructif - détruisant l'intestin:

  • ça saigne
  • perforation - perforation
  • pénétration - pénétration dans un organe voisin

Complications dysmorphiques qui changent de structure:

  • malignité - développement d'une tumeur maligne au site d'un ulcère
  • difformité cicatricielle - modification de la structure des parois et rétrécissement de la lumière de l'intestin jusqu'à sa fermeture complète en raison de cicatrices d'ulcères.

Perforés plus souvent les ulcères situés sur la paroi frontale de l'intestin. Les ulcères de la paroi postérieure pénètrent souvent dans la tête du pancréas.

Saignement du duodénum

Le travail physique, la musculation peut provoquer des saignements. Mais le plus souvent, la cause en est la consommation d'alcool si les médicaments ne sont pas administrés ou sont inadéquats. Par conséquent, jusqu’à 80% de cette complication est imputable aux hommes. Dans ce cas, la perte de sang peut être de volume différent.

Lorsque le saignement apparaît selles de la couleur du goudron ou des vomissements avec la couleur, comme le marc de café. Les saignements mineurs ne peuvent se produire que par la diarrhée ou des selles foncées et pâteuses. Dans le même temps, les vomissements sont associés à des pertes de sang abondantes, à une faiblesse croissante, à des vertiges et même à une perte de conscience. Le saignement est une urgence qui nécessite d'appeler une ambulance ou de se soigner soi-même à l'urgence de l'hôpital.

Symptômes de l'ulcère duodénal perforé

La perforation de l'ulcère est non seulement un saignement, mais également le contenu du duodénum qui pénètre dans la cavité abdominale, où les enzymes pancréatiques et la bile sont sécrétées. Ce sont des substances plutôt agressives qui provoquent rapidement une irritation péritonéale et une inflammation de la cavité abdominale (péritonite).

Si des douleurs aiguës de la dague dans l'abdomen se sont produites à la base d'un ulcère peptique, appelez une ambulance immédiatement. Cette douleur apparaît plus souvent dans la moitié droite de la région épigastrique, elle peut être transmise à l'épaule ou à l'omoplate droite. La douleur est si forte que le patient prend une position contraignante, couché sur le côté ou sur le dos, les jambes vers l’estomac. Dans ce cas, la peau devient très pâle. Les muscles abdominaux sont tendus, la personne évite toute agitation.

La période de bien-être imaginaire qui se développe plusieurs heures après le début de la perforation devient la plus dangereuse. Ici, la douleur s'atténue quelque peu, le patient commence à bouger et assure qu'il va mieux. Pendant cette période, les patients abandonnent souvent imprudemment l'opération, ce qui peut leur sauver la vie. Mais, si cela prend 6 à 12 heures à partir du début de la perforation et que le patient ne pratique pas l'opération, son état s'aggravera de manière dramatique:

  • vomissements apparaît
  • augmentation de la température
  • les douleurs vont reprendre
  • ballonnements apparaîtra
  • le pouls et les palpitations deviennent fréquents
  • la péritonite va se développer, qui devra être opérée, et le pronostic est pire à ce stade.

Sténose duodénale cicatricielle

Si des exacerbations aiguës de l'ulcère duodénal se succèdent ou si les défauts ulcératifs sont très importants et profonds, les cicatrices des ulcères peuvent déformer ou rétrécir de manière significative la lumière de l'intestin. Dans ce cas, il y a des problèmes avec le passage de la nourriture, développe un tel rétrécissement (sténose) de l'intestin, ce qui nécessite un traitement chirurgical. La sténose cliniquement décompensée se manifeste par des vomissements, une violation du passage des aliments et un étirement de l'estomac. Simultanément, de telles violations de la teneur en sel et en eau du corps se développent, entraînant léthargie, faiblesse, somnolence, augmentation du tonus musculaire et sensation de chair de poule qui coule sur la peau des mains et des pieds.

Diagnostics

Aujourd'hui, la méthode principale et la plus informative de détection de l'ulcère peptique devient la FGDS (fibrogastroduodénoscopie), dans laquelle, en introduisant un endoscope (sonde optique) dans l'estomac et l'intestin 12 coeliaque, un ulcère peut être enlevé, sa taille et sa profondeur peuvent être estimées et la muqueuse peut être examinée (biopsie) ou effectuez un test rapide d'uréase pour détecter la présence d'Helicobacter pylori.

La valeur auxiliaire reçoit un diagnostic par rayons X, indispensable pour clarifier les complications.

En outre, on prescrit aux patients un test sanguin clinique, une biochimie sanguine, une analyse fécale de la réaction de Gregersen (détection de sang caché).

Traitement des ulcères duodénaux

Avec la détection rapide de l'ulcère duodénal au stade aigu du traitement, le traitement est réduit à la prescription d'un traitement conservateur (comprimés sur ordonnance, médicaments rarement injectables ou au goutte à goutte). L'époque où les méthodes de traitement chirurgicales étaient appliquées à l'ulcère peptique non compliqué était révolue. Si l'ulcère peptique est compliqué, alors l'hospitalisation dans un hôpital chirurgical est obligatoire et le rejet de celui-ci est très meurtrier. Cela ne signifie pas que tout saignement commencera à se manifester, mais une observation opportune est indiquée pour chaque ulcère duodénal compliqué.

Auparavant, il avait été décidé d’effectuer un traitement préventif saisonnier (printemps et automne) de l’ulcère duodénal. Actuellement, cette pratique n'est pas prise en charge car elle n'a pas apporté les résultats escomptés. Le traitement est prescrit pour la période d'exacerbation de l'ulcère duodénal.

Régime alimentaire avec ulcère

En cas d'ulcère peptique de l'ulcère duodénal, un régime de 4 g est suggéré pour la période d'exacerbation, suggérant une épargne mécanique, chimique et thermique. Recommandé 5-6 repas par jour en petites portions. Les aliments doivent être chauffés à une température de 36 à 37 degrés. Les aliments chauds et froids et les repas secs sont exclus (voir ce que vous pouvez manger pendant une gastrite). L'alcool est interdit, l'estomac vide.

  • La préférence est donnée aux aliments bouillis et en purée. Bouillie de mucosités souhaitable, soupes non rangées, purée de pommes de terre, purée de pommes de terre, pâtes, riz et sarrasin. Faites cuire à la vapeur du poisson, de la volaille, de la viande bouillie sous forme de soufflé ou de la viande hachée et des boulettes de viande. Fruit permis pastèques et bananes.
  • Nous devrons renoncer au bouillon frit, épicé et riche en viande et en os, aux marinades, aux sodas, au thé fort, au café, à la levure. Les dommages les plus importants sont causés par les fruits et les légumes contenant des fibres. À propos des tomates, des concombres, des pommes, des poires, des choux, des carottes, des radis et d’autres délices du jardin et du jardin, vous devrez les oublier jusqu’à ce que le défaut de l’ulcère soit cicatrisé.
  • Il est strictement interdit de mâcher du chewing-gum, qui stimule la sécrétion gastrique.
  • Le lait dans cette situation devient un produit ambigu. Chez un certain nombre de patients, le lait entier peut irriter l'ulcère du fait des ions calcium, tandis que d'autres le boivent avec plaisir, car il réduit considérablement les brûlures d'estomac.

Traitement médicamenteux de l'ulcère duodénal

L'ulcère duodénal est actuellement traité par les groupes de médicaments suivants.

Médicaments réduisant la production de suc gastrique

Les principales positions de ce groupe sont les bloqueurs de pompes à protons qui ralentissent la sécrétion d’acide chlorhydrique:

  • Moyens sur la base d'oméprazole - omez, gastrozole, bioprazole, déméprazole, lomac, zerocide, chrismel, zolser, omegast, loske, omezox, omep, omel, zhelkizol, pepkum, omipix, promes, petikum, orage, chélicide, cisagast, cheol.
  • Médicaments à base de pantoprazole - kontrolik, sanpraz, nolpaza, peptazol.
  • Préparations de lansoprazol - gelicol, lanzap, lansofef, lanzotop, epicure, lance.
  • Sur la base de rabéprazole - zulbeks, zolispan, pariet, ontime, hirabesol, rabelok.
  • Esoméprazole - Nexium.

Les inhibiteurs des récepteurs de l'histamine H2 ont pratiquement cessé de guérir l'ulcère peptique, car ils provoquent le syndrome de sevrage (avec arrêt brutal du retour des symptômes du retour de la maladie).

  • Ce sont la ranitidine (gistak, rannisan), la famotidine (kvamatel, ulfamid, gastrsidin), la cimétidine (memet).

Les inhibiteurs sélectifs des récepteurs M-cholinergiques (gastropine, pirentsipine) réduisent la production de pepsine et d'acide chlorhydrique. Utilisé comme médicament auxiliaire pour la douleur intense. Peut causer des palpitations et une bouche sèche.

Moyens qui augmentent les propriétés protectrices de la membrane muqueuse

  • Le sucralfate (venter) forme un revêtement protecteur au bas de l'ulcère.
  • La carbénoxolone sodique (ventroxol, biogastron, spéléologie) accélère la récupération de l'épithélium muqueux.
  • Le colloïde de bismuth sous-colloïdal (de-nol) forme un film sur l’ulcère.
  • Les prostaglandines synthétiques (Enprostil) stimulent la formation de mucus et la réparation des cellules.

Autres préparations

  • Des médicaments qui apaisent le système nerveux central. Tranquillisants (seduxen, Elenium, tazépam), antidépresseurs (amitriptyline), sedatiki (tenoten, préparations de valériane, voir sédatifs).
  • Les inhibiteurs centraux des récepteurs de la dopamine (métoclopramide, raglan, cercuque) normalisent l'activité locomotrice intestinale.

Le traitement contre les ulcères peut prendre de deux à six semaines, selon l’ampleur du défaut, l’état général du corps.

Il convient de noter que le traitement de l'ulcère duodénal doit être prescrit et qu'un médecin compétent doit pouvoir sélectionner les médicaments et les schémas posologiques correspondants, ce qui permet de contrôler le processus de traitement et d'évaluer ses résultats.

Traitement des ulcères duodénaux avec des antibiotiques

La thérapie de l'ulcère peptique avec des antibiotiques est apparue dès l'instant où une participation incontestable au développement de la maladie des microorganismes d'Helicobacter pylori a été prouvée. Aux premiers stades de l'utilisation des antibiotiques, on croyait qu'il fallait mener la guerre jusqu'au bout, c'est-à-dire la disparition complète du microbe confirmée par l'ensemencement, un test à l'uréase dans le FGDS ou un test sanguin pour la recherche d'anticorps dirigés contre la bactérie. Plus tard, il s'est avéré que tous les types d'Helicobacter n'étaient pas à l'origine de la maladie. Il était irréaliste de détruire Helicobacter dans son intégralité, car lorsqu'il meurt dans l'estomac et le duodénum, ​​il se déplace dans le tractus intestinal inférieur, provoquant une dysbactériose et une inflammation graves.

La réinfection est également possible lorsque vous utilisez les ustensiles de quelqu'un d'autre ou des outils courants et les mêmes groupes de désulfuration, qui doivent donc être effectués uniquement en fonction d'indications strictes.

Cependant, il est aujourd'hui recommandé de suivre un traitement à base de médicaments antibactériens (amoxicilline, clarithromycine ou tétracycline) présentant une infection à Helicobacter prouvée. Si, après un traitement antibiotique, les bactéries ne sont pas mortes, ce médicament ne doit pas être répété. Un régime de traitement différent est sélectionné.

Régime de traitement de l'ulcère

Le schéma d’éradication de première intention de Helicobacter pylori:

  • Inhibiteur de la pompe à protons à double dose, deux fois par jour (par exemple, 40 mg d'oméprazole ou d'ésoméprazole deux fois).
  • Clarithromycine 500 mg deux fois par jour ou Josamycine 1000 mg deux fois par jour.
  • Amoxicilline 1000 mg 2 fois par jour.
  • De-nol 240 mg deux fois par jour.

Schéma de la deuxième rangée (en l'absence de FGD-dynamique de la taille de l'ulcère)

  • Inhibiteur de la pompe à protons en double dose 2 fois par jour (semblable au schéma 1)
  • De-nol 240 mg deux fois par jour.
  • Métronidazole 500 mg trois fois par jour.
  • Tétracycline 500 mg 4 fois par jour.

Avant le début du traitement, Helicobacter pylori est détecté par des tests sanguins immunologiques (anticorps dirigés contre l'agent pathogène). Contrôle - détection des antigènes de Helicobacter dans les matières fécales. Le test respiratoire à l'uréase est peu informatif.

La durée du traitement d'éradication est de 10 à 14 jours. L'inefficacité du traitement, successivement les schémas 1 et 2, permet de typer Helicobacter pylori et d'établir sa sensibilité aux médicaments.

Les traitements avec la lévofloxacine ne sont aujourd'hui utilisables que dans certaines régions de la Fédération de Russie, où la sensibilité d'Helicobacter persiste à ce médicament.

Si l'ulcère duodénal n'est pas associé à une infection à Helicobacter pylori, le traitement est effectué avec des médicaments réduisant la production de suc gastrique. Après 7-14 jours de traitement d'association, le traitement est prescrit pour cinq semaines supplémentaires.

Traitement traditionnel de l'ulcère duodénal

La méfiance totale ou partielle à l’égard de la médecine traditionnelle ne promet fort probablement rien de bon pour l’ulcère. Il existe des médicaments pour le traitement des ulcères, dont l'effet est prouvé par de sérieuses études sélectives chez l'homme. En outre, l’effet des médicaments est contrôlé par la pratique médicale quotidienne. Les régimes sont améliorés, les effets secondaires des médicaments sont détectés. Cependant, personne n'a annulé la possibilité alternative d'être traité avec des remèdes populaires.

L'un des moyens les plus efficaces de la médecine traditionnelle en cas d'ulcère gastrique et duodénal est le jus de pommes de terre fraîchement pressé. Ce n’est pas assez agréable à goûter, mais on peut facilement s’y habituer. Il est préférable d'utiliser des variétés de Morning Rose ou d'Américain, mais tout tubercule de pomme de terre non gâté fera l'affaire. Le jus est assez laborieux, car il ne faut le boire que frais et 3 fois par jour, mais vous pouvez vous y adapter si vous le souhaitez. Le tubercule de pomme de terre cru est pelé, râpé et frotté sur plusieurs couches de gaze. Jus doit être bu immédiatement, sinon il devient noir et perd ses propriétés curatives. Les 3 premiers jours, une cuillère à soupe avant le repas pendant 30 minutes, de préférence 3 fois par jour, puis 3 jours pour 2 cuillères à soupe, apportant progressivement une demi-tasse à la réception, soit de 21 à 28 jours. Cela nécessite le respect du régime alimentaire. Après 2-3 semaines, le cours peut être répété. Ça aide vraiment!

Vous pouvez avoir recours à la médecine traditionnelle, utiliser le traitement à base d’argousier ou d’huile d’olive (1 cuillère à dessert sur un estomac vide pendant 3 mois), de miel, de propolis, d’herbes (calendula, plantain, millepertuis) préalablement pris entre deux intestins. jour à 20 mg d'oméprazole.

Qu'est-ce que la douleur dans l'ulcère duodénal

La douleur de l'ulcère duodénal n'est pas similaire à une autre douleur. Les spasmes peuvent s'aggraver et se calmer, comme si de rien n'était. Habituellement, la douleur de l'estomac et de l'ulcère intestinal se rappelle à une certaine saison - printemps et automne.

Comment est la maladie de l'ulcère peptique

Les symptômes de l'ulcère duodénal sont similaires aux manifestations de la gastrite dans la phase aiguë. Les différences sont toujours là. Un signe de la première maladie est la douleur. C'est souvent le seul signal révélateur d'une pathologie. Type de spasmes différents:

Localisation de la douleur - hypochondre droit. Si la douleur se développe à gauche, il y a suspicion d'ulcère miroir. C'est rare. La douleur a une particularité - un lien direct avec la nutrition. Quelques heures après avoir mangé l'onde de douleur, tout se répète après quelques heures. Des spasmes peuvent survenir lorsqu'une personne a faim ou est endormie.

Les douleurs de la faim surviennent en l'absence de nourriture pendant cinq heures. S'il n'y a pas d'ulcère, le grondement habituel se produit. Les douleurs nocturnes apparaissent soudainement pendant le sommeil. En règle générale, le patient se réveille de son inconfort.

Il y a aussi des brûlures d'estomac, qui se manifestent après la nourriture et avant. Dans ce cas, il s’agit d’un ulcère duodénal. Une personne ressent un goût amer, des éructations, des nausées.

Il n'y a pas de constipation pour les ulcères. En parlant de matières fécales, la couleur noire des matières fécales signale le saignement de l'intestin. Dans ce cas, vous devez appeler à l'aide, sinon la personne peut mourir.

Lors des premiers appels indésirables, vous devez contacter un spécialiste. Des études seront assignées pour clarifier le diagnostic. Un traitement opportun permettra non seulement d’éliminer la propagation de la maladie, mais également de prévenir l’exacerbation.

Complications possibles

Les saignements peuvent commencer après de lourdes charges. Habituellement et souvent la cause de la complication est la consommation d’alcool en l’absence de traitement. C'est pourquoi les effets indésirables se produisent souvent chez les hommes.

Le volume de sang perdu peut être différent. La chaise change de couleur en nuance de goudron ou de café moulu. Si le saignement n'est pas abondant, les selles seront pâteuses et sombres. En outre, ajoutez de la faiblesse, une pré-perte de conscience et même une perte de conscience. Dans tous les cas, lorsque vous saignez, vous devez appeler une ambulance.

Vous ne pouvez pas traiter l'ulcère, il guérira quand même. Mais c'est lourd de conséquences. Nous parlons ici de complications graves qui compliqueront considérablement le processus de traitement et «montreront» un mauvais pronostic pour une personne.

Méthodes de traitement des ulcères

Avec un ulcère, n'oubliez pas de nutrition. Ce doit être rationnel. Il y a des règles à suivre.

  • Le menu devrait comprendre des aliments riches en vitamines A, C et B;
  • La vitamine A est présente dans les produits de la pêche, le foie, les carottes, les pommes, les pêches;
  • C est dans le chien rose, groseille, verdure, kiwi;
  • B peut être trouvé dans la viande, le poisson, les pommes de terre, les œufs et le lait;
  • Repas 1 fois en 3 heures;
  • La nourriture est forcément chaude;
  • Les portions ne dépassent pas 600 grammes, mais pas moins de 400 grammes;
  • Les aliments solides sont exclus, ils doivent donc être effilochés.
  • Peut bouillie liquide;
  • Quantité quotidienne de sel - jusqu'à 15 mg.

Traitement populaire pour les attaques d'ulcère

Les ulcères disent que l'attaque est ressentie d'avance. Bien qu'il existe des cas où la douleur est soudainement tordue. Par chance, les médicaments risquent de ne pas être disponibles. Ensuite, vous pouvez recourir à des remèdes populaires.

Si les spasmes sont permanents, ils peuvent être arrêtés rapidement à l'aide de jaune de poulet et de miel d'abeilles. Il faudra 1 jaune et une grande cuillerée de produit à base de miel. Ajouter le beurre et le cacao au mélange. La masse doit être homogène. Manger toutes les 4 heures avant les repas. Cours - 2 semaines.

Aussi, aide et autres recettes qui peuvent rapidement arrêter la douleur.

Chaque jour, pressez le jus de pomme de terre et buvez-le deux fois par jour, 100 grammes. Recommandé 2 cours par an pour éviter l'aggravation.

Au moment de la douleur intense avec le lait ulcère duodénal aidera. Il dilue l'acide, réduit ses effets agressifs sur la muqueuse gastrique. En l'absence de lait, l'eau ordinaire fera l'affaire.

Si l'ulcère est seulement formé, et parfois des douleurs lancinantes et douloureuses, la teinture d'aloès aidera. Il faudra des feuilles de trois ans, pas arrosées avant ces 2 semaines. Passez-les dans un hachoir à viande, ajoutez du miel, réchauffez Ajoutez ensuite à la masse de 500 grammes de vin rouge. La réception commence - dans 14 jours après avoir insisté. Les 7 premiers jours - une petite cuillère trois fois par jour, les 7 suivants - une grande cuillère, la troisième semaine - deux grandes cuillères.

Avec un ulcère complexe avec une douleur intense aide le jus de carotte. Il faut en boire deux litres par jour pendant 30 jours. Mais en même temps, vous ne pouvez pas manger de sucre, utilisez de la farine et de l'amidon dans le menu.

Médicaments pour la douleur ulcéreuse

Tous les médicaments prescrits par un médecin pour un ulcère ont un effet suppressif sur la production de suc gastrique. Les médicaments suivants aideront à soulager les sensations douloureuses:

  • Antiacides. Vendu sans ordonnance, soulage rapidement la douleur et les symptômes sévères de l'ulcère duodénal. Ce sont Maalox, Rennie et Almagel;
  • Bismuth C'est De-nol, Bismofalk, Tribimol. Arrêtez rapidement la douleur. Les médicaments sont pris pendant environ 2 mois. Buvez une demi-heure avant les repas trois fois par jour;
  • Anticholinergiques. Ils sont recommandés si les deux premières options étaient impuissantes. Cela inclut Gastroceptin;
  • Gangliobloquants. C'est quanteron. Préparations en cas d'urgence. Ils doivent être prescrits par un médecin, car un traitement non autorisé peut avoir de tristes conséquences.

Si une personne sent que la douleur va bientôt apparaître, vous devez boire de l'eau alcaline. Cela va rapidement apaiser la douleur. Pour les crampes nocturnes, il est recommandé de boire du lait ou de la crème.

Pas de douleur ulcéreuse

Beaucoup de gens font des erreurs en pensant qu'un ulcère fait toujours mal. Elle ne donne peut-être pas un signal sonore. De plus, la forme de la maladie peut être à la fois chronique et aiguë. Tout dépend du seuil de douleur de la personne. Il arrive que la cicatrice sur le mucus soit de petite taille et de grande résistance. En conséquence, rien ne fait mal.

Cette manifestation de la maladie est considérée comme la plus dangereuse. Il n'y a pas de symptômes, la personne pense être en bonne santé, elle ne va pas chez le médecin. Lorsque les symptômes commencent à apparaître, il est généralement trop tard pour agir. En option, il y aura des complications ou une fin très triste.

Pour cette raison, vous devriez consulter régulièrement votre médecin et vous soumettre à un examen de routine. Même dans le contexte d'une rémission apparente, l'État peut s'aggraver à un moment donné.

Prévention des maladies

Un ulcère est une maladie qui doit être traitée longtemps et qui est difficile. Bien sûr, il est plus facile de la prévenir que de souffrir pendant de nombreuses années. À titre préventif, vous devez respecter certaines règles.

  • Élimination du stress;
  • Nutrition équilibrée;
  • Refus de produits alcoolisés;
  • Se débarrasser des cigarettes;
  • Visitez un médecin.

Chacun a le droit de décider quand consulter son médecin et de surveiller son état de santé Ne pensez pas que l'ulcère duodénal va attendre, s'atténuer et succomber constamment aux effets des comprimés. Veillez à examiner systématiquement, sinon les conséquences pourraient être désastreuses.

Ulcère à l'estomac

Un ulcère gastrique observé par un médecin souffre chez 1/10 des adultes. La fréquence des maladies est la deuxième place après la maladie coronarienne. Le plus souvent, affecte les hommes de moins de cinquante ans.

La douleur dans les ulcères d'estomac est considérée comme un signe diagnostique important. Cependant, les statistiques préviennent que 25 à 28% des cas surviennent de manière atypique. Dans ce cas, la douleur est complètement absente ou ressemble à d’autres maladies. La pathologie est détectée par hasard.

Si l'évolution est favorable, alors après une exacerbation (après 3 à 8 semaines), une rémission prolongée pouvant aller jusqu'à plusieurs années se produit. Pendant cette période, les patients doivent respecter les recommandations en matière de nutrition et suivre régulièrement des cours de traitement préventif. En cas de problème, des complications graves sont attendues avec une rupture de la paroi de l'estomac (perforation) et le développement d'une péritonite, une perforation des organes voisins, une dégénérescence cancéreuse.

Quels critères caractérisent la douleur ulcéreuse?

Le syndrome de la douleur est considéré comme la manifestation la plus typique d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal. Le symptôme est causé par la corrosion directe non seulement de la membrane muqueuse de la paroi interne, comme dans l'inflammation de l'estomac, mais également de la couche musculaire sous-muqueuse, où se trouvent de nombreux récepteurs de la douleur.

La gastrite est considérée comme le précurseur d'un ulcère. Ignorer le traitement opportun aggrave l'état de l'organe et du système digestif dans son ensemble. Pour caractériser pleinement le type de douleur le plus typique au cours de l'ulcère gastrique, il est nécessaire de développer la description du trait.

Localisation

75% des patients ont mal au ventre dans la zone épigastrique et dans la partie supérieure. En fonction de l'emplacement spécifique de l'ulcère dans l'estomac, la zone de douleur maximale varie:

  • si la lésion est liée aux régions cardiaque et sous-cardiaque, sous l'apophyse xiphoïde du sternum;
  • dans la zone du corps - le côté gauche de l'épigastre;
  • dans le pylorique et le duodénum - à droite dans l'épigastre.

Intensité

Dans la moitié des cas, les patients considèrent que la douleur est tolérable, dans 1/3 des cas - forte. Plus prononcé à un jeune âge et avec des complications. Supprimé - en prenant de l'eau minérale alcaline, des médicaments qui suppriment la sécrétion de suc gastrique (Omez, Famotidine), des fonds anti-acides (Gastal, Almagel).

Quelle est la raison

Il existe un lien évident entre la consommation de nourriture et la saison (exacerbations au printemps et à l'automne). En fonction de la nourriture, il est courant de partager des douleurs:

  • Les premières commencent une demi-heure après le repas, augmentent progressivement, durent jusqu'à deux heures, diminuent, puis disparaissent lorsque la masse de nourriture passe dans l'intestin. Plus caractéristique de la localisation des lésions dans le corps de l'estomac. Si le processus ulcératif affecte les régions cardiaque, sous-cardiale et fondamentale, elles apparaissent immédiatement après l'ingestion d'aliments.
  • À la fin, les patients sont anxieux une heure et demie à deux heures après avoir mangé. À la différence des patients «précoces», ils s'intensifient à mesure que le contenu passe dans le duodénum. Typique pour les ulcères situés dans la région pylorique et dans le bulbe duodénal.
  • La nuit ou "faim" - il y a deux à quatre heures après le dîner, sont supprimés en mangeant. Typique pour la localisation dans le duodénum, ​​estomac pylorique.

Autres signes

En plus du syndrome de la douleur, parmi les signes de l'ulcère peptique, le syndrome dyspeptique est également important. Les signes sont plus douloureux pour les patients, "se noient" et augmentent la douleur. Ceux-ci incluent:

  • brûlures d'estomac - inquiète jusqu'à 80% des patients, apparaît une heure et demie à trois heures après avoir mangé, est de nature persistante, causée par un reflux de contenu acide contenu dans la partie inférieure de l'œsophage;
  • éructations - est présent chez la moitié des patients;
  • nausées, vomissements - se manifestent souvent au plus fort d'une crise douloureuse, soulagent la maladie, de sorte qu'il est enseigné aux patients de se faire vomir d'eux-mêmes.

Violation de la chaise sous forme de constipation - se produit sur le fond de l'exacerbation chez la moitié des patients. Un changement d'appétit n'est pas très prononcé, une diminution de la nourriture consommée est associée à la peur de la douleur. Sensation de plénitude ou de ballonnement.

Le syndrome douloureux dépend-il de la localisation de l'ulcère?

La nature de la douleur dépend de l'emplacement et de la taille des dommages causés aux tissus de l'estomac.

Ulcères des régions sous-cardiaques et cardiaques

Placé directement sous le sphincter oesophagien ou pas plus de 5 à 6 cm dans la direction de l'estomac. Caractéristiques:

  • les douleurs sont «précoces», ressenties par les patients en haut de l'épigastre, dans le processus xiphoïde;
  • ils sont souvent irradiés vers le cœur, ils nécessitent toujours un diagnostic différentiel avec angine de poitrine (rappelons que les accidents vasculaires cérébraux sont associés à un effort physique, disparaissent au repos, soulagent la douleur, prennent des comprimés coronariens expansibles, et des douleurs ulcéreuses suivant la prise de nourriture);
  • l'intensité est faible;
  • contribuent souvent aux manifestations du reflux gastro-œsophagien avec éructations, brûlures d'estomac, vomissements, lors de la formation d'une insuffisance du sphincter cardiaque;
  • peut être combiné avec l'oesophagite par reflux, la hernie de l'ouverture diaphragmatique de l'œsophage;
  • rarement perforation, le saignement est typique des complications.

Petits ulcères de courbure

Composer la proportion maximale du nombre. Caractéristiques:

  • commun dans la vieillesse;
  • des douleurs se font sentir dans l'épigastre à gauche;
  • se référer à la "fin", moins souvent à la "faim";
  • le plus souvent, leur nature est de faible intensité, mais au cours de l'exacerbation, elles sont très prononcées;
  • accompagné de brûlures d'estomac, nausée, vomissement rarement observé;
  • l'étude de la sécrétion gastrique montre dans la plupart des cas un niveau normal;
  • les saignements se produisent chez 14% des patients, la perforation est rare;
  • jusqu'à 10% des cas sont transformés en cancer, il s'agit d'ulcères situés dans la zone du coude, la douleur devient permanente.

Ulcères sur la plus grande courbure

Caractéristique: rarement détectée, par la nature de la douleur et les symptômes des manifestations typiques. Il est important que la moitié des cas surviennent avec une dégénérescence en une tumeur maligne, de sorte que la localisation est considérée comme potentiellement dangereuse et nécessite un contrôle accru (biopsies répétées des bords et du fond).

Lésion antrale

Les ulcères sont également appelés «prepiloricheskie», chez 10 à 16% des patients. Les signes cliniques: principalement observés à un jeune âge, de par la nature de la douleur, appartiennent à la fin "faim" ou "nuit", localisés dans la zone épigastrique.

Semblable à l'évolution des ulcères duodénaux. Souvent accompagné de brûlures d'estomac. Différence dans les vomissements "acides", puisque le niveau d'acidité est augmenté. Ils ont besoin d'un diagnostic différentiel du cancer gastrique, cette localisation particulière du cancer étant la plus fréquente. Jusqu'à 20% des cas au cours de l'étude clinique provoquent des saignements gastriques.

Ulcères dans la section pylorique

La localisation représente 8% des cas. Ils se distinguent par une évolution persistante de la maladie, un syndrome douloureux prononcé, le caractère paroxystique de la douleur durant 30 à 40 minutes. Dans 30% des cas, la douleur est tardive, "faim", mais peut, en règle générale, ne pas dépendre de la prise de nourriture.

Tous les patients ont une sensation de satiété dans l'estomac, de distension. Complications sous la forme de modifications cicatricielles et de la formation d'une sténose pylorique. Accompagné de vomissements "aigres", brûlures d'estomac persistantes. Les patients signalent une salivation soudaine excessive.

D'autres complications incluent des saignements fréquents dus à la localisation de vaisseaux abondants dans la zone, une perforation dans la cavité abdominale, une pénétration du pancréas, une transformation en tumeur cancéreuse est observée chez 8% des patients.

Comment distinguer l'ulcère de l'estomac et l'ulcère duodénal?

Les symptômes de l'ulcère duodénal sont importants pour le diagnostic différentiel des lésions gastriques. Si l'ampoule de la paroi frontale est atteinte, les douleurs gênantes chez les patients du côté droit de l'épigastre sont «en retard», commencent la nuit ou le matin, rarement accompagnées de vomissements.

L'emplacement non bulbeux (ulcères postbulbaires) est situé plus près de la jonction avec le jéjunum. Représentent jusqu'à 7% du nombre total d'ulcères gastroduodénaux. C'est typique pour eux:

  • développement ultérieur;
  • douleur intense avec localisation à droite dans l'hypochondre, irradiant sous l'omoplate, dans le dos, attaques similaires à celles des calculs biliaires et de la lithiase urinaire;
  • complications sous forme d'inflammation des tissus environnants (périviscérites), rétrécissement du bulbe, jaunisse obstructive lorsque serrées avec du tissu cicatriciel et infiltration du canal biliaire.

Un ulcère du duodénum a un cours plus bénin, ne se transforme pas en cancer. Avec une complication, il n'y a pas de saignement, il provoque une pénétration dans le ligament hépato-duodénal ou le pancréas. Stimule le développement de la pancréatite.

Comment sont combinés et multiples ulcères?

Les ulcères concomitants sont la détection simultanée des ulcères de l'estomac et du duodénum (détectés dans 5 à 10% des cas) et de multiples ulcères sans unité dans un organe. On croit que le premier est affecté du duodénum. Les signes cliniques expriment des symptômes typiques.

Lorsqu'un ulcère à l'estomac se joint, l'état du patient se détériore de manière marquée:

  • le syndrome douloureux devient presque constant, les douleurs "tardives" sont complétées par les douleurs "précoces";
  • la distribution se fait à droite et à gauche;
  • les brûlures d'estomac et les vomissements deviennent constants;
  • sensation d'inquiétude d'estomac plein;
  • les complications surviennent selon le type de sténose pylorique cicatricielle, perforation, saignement.

Comment les ulcères d'estomac sont douloureux selon la taille, nous trouvons des exemples d'ulcères géants. Ceux-ci incluent des défauts identifiés dans la paroi de l'estomac avec un diamètre de 20-30 mm. Ils sont plus souvent localisés sur la petite courbure, plus rarement - dans la zone sous-cardiale et sur la grande courbure.

Le syndrome douloureux est intense, le signe de la périodicité, la dépendance à la prise de nourriture disparaît. Ils deviennent permanents, il faut donc les distinguer d'un cancer. Les patients maigrissent rapidement.

En clinique, les saignements, les perforations dans le pancréas et les renaissances dans les tumeurs malignes apparaissent beaucoup plus fréquemment.

Syndrome chez les personnes âgées et les jeunes

La maladie ulcéreuse peptique chez les personnes âgées peut se manifester pour la première fois après 60 ans ou se poursuivre depuis la jeunesse. Dans le même temps, on observe une diminution de l'intensité de la douleur, dans le contexte d'une augmentation de la taille et de la profondeur du processus ulcératif, d'une tendance à saigner, de l'évolution de la maladie ainsi que des complications développées (rétrécissement cicatriciel du pylore, adhérences), transformation en cancer.

À l'adolescence, les manifestations douloureuses peuvent être masquées et la maladie peut être atypique. Les complications sont rares. De plus en plus de patients s'inquiètent de la propension à la dystonie végétative, à la transpiration, à l'irritabilité. L'inspection d'adolescents par la commission du bureau de l'armée permet d'identifier et d'hospitaliser de jeunes hommes dans un service spécialisé.

Les cas atypiques sont considérés:

  • Ulcères "muets", détectés uniquement lors d'un examen de routine;
  • douleur appendiculaire, dans la région iliaque droite;
  • localisation préférentielle dans le quadrant supérieur droit, dans le cœur, dans le bas du dos.

De telles formes de la maladie se manifestent d’abord par des complications survenant après un ulcère: saignement incertain, perforation, détection d’une sténose pylorique.

Traitement

Le traitement d'un ulcère peptique est combiné et vise à contrecarrer les mécanismes de la formation de l'ulcère, à restaurer la muqueuse gastrique et à lutter contre les complications. Le soulagement de la douleur par l'ulcère gastrique est une condition nécessaire à un traitement efficace. Pour ce faire, appliquez un médicament spécial. Mais les recommandations commencent par des exigences diététiques strictes.

Pendant l'exacerbation, seules des bouillies liquides sont utilisées sur de l'eau, des bouillons faibles en gras avec des craquelins blancs, vous pouvez boire de la décoction d'églantier. Les repas sont préparés en petites portions 5 à 6 fois par jour. Pour savoir quels analgésiques peuvent être utilisés efficacement dans un cas particulier, le patient étudie l’acidité du suc gastrique, la présence d’hélicobacter dans le contenu.

La thérapie combinée comprend:

  • des antiacides qui se lient à un acide (Almagel, Maalox), à Almagel A, ont été ajoutés un agent anesthésique local, l’anesthésine;
  • Les préparations à base de bismuth (De-Nol, Bismofalk, Tribimol, Bismol) sont utilisées dans la lutte contre Helicobacter;
  • anticholinergiques (Gastroceptin, Atropine, Platyfillin) - supprime les impulsions de la zone touchée, aide à soulager la douleur.

La posologie est déterminée par le médecin en fonction de l'âge du patient, de l'évolution de la maladie. Si l'examen ne montre aucun signe de renaissance ni de saignement, la physiothérapie est alors prescrite pour soulager la douleur (galvanisation, magnétothérapie, applications de boue). Avec une bonne tolérance et une douleur «nocturne», vous pouvez boire du lait chaud, de la décoction de camomille.

Quels remèdes populaires ont un effet analgésique?

Comme la douleur aiguë est un signe d’exacerbation, les médecins ne recommandent pas durant cette période de prendre des remèdes traditionnels. Vous ne pouvez pas essayer indépendamment de guérir, médicaments et décoctions à base de plantes peuvent interagir et aggraver l’effet.

En rémission, avec un régime alimentaire, la teinture de propolis, l'huile d'argousier, une décoction de la collection médicinale (prêle, fleurs de camomille et de calendula, pétales de rose, cerises séchées, absinthe, églantier, graines d'aneth) sont utilisés pour favoriser la guérison de l'ulcère. Préparez des herbes dans un thermos pour la nuit ou restez 15 minutes au bain-marie. Buvez le bouillon pour le réchauffer.

Le syndrome de douleur intensive sur le fond de l'ulcère peptique indique un trouble, nécessite la sélection de médicaments optimaux. La violation du régime et du régime nie toutes les meilleures intentions des médecins et des proches. Par conséquent, les patients doivent prendre une décision volontaire et une attitude sérieuse à l’égard de la santé.