Principal / La dysenterie

L'appendicite douloureuse fait mal: que faire?

La dysenterie

De nombreux patients ressentent une douleur après le retrait de l'appendicite. Cependant, ce symptôme n'indique pas toujours la présence de complications - l'appendicectomie est considérée comme l'une des opérations les plus simples et n'entraîne aucune conséquence chez la plupart des gens.

Douleur dans les premiers jours après la chirurgie de l'appendicite

Toute intervention chirurgicale au début de la période postopératoire provoque une gêne et parfois une douleur bien ressentie. Comme à ce moment-là la personne est à l'hôpital sous la supervision de médecins, tout écart par rapport à la norme sera facilement détecté. Dans le même temps, le processus de cicatrisation des tissus, l’accrétion de plaies ou un léger gonflement dans la zone des sutures conduiront au fait qu’après le retrait de l’appendicite, l’estomac souffre ou s’arrache. Au fil du temps, l’inconfort devrait diminuer, et au bout de 7 à 10 jours.

Quand la douleur est dangereuse

Si, après le retrait de l'appendicite au cours de la première période, il y a eu un inconfort normal, mais qu'une douleur ou une affection distincte s'est ensuite aggravée, il s'agit d'une raison sérieuse de consulter un médecin. Très probablement, cela indique la présence de complications. Parmi eux peut être:

  • Inflammation des points de suture (douleur récurrente aiguë augmentant après la tension des muscles abdominaux). Peut causer la propagation du processus inflammatoire.
  • Adhérences abdominales (douleurs tiraillantes). Entraînent une obstruction intestinale et d'autres troubles des organes pelviens.
  • Hernie postopératoire (douleur pendant l'activité physique, augmentation et dépassement de la couture).
  • Intestin se contractant (douleurs aiguës).
  • Péritonite renversée (douleur augmentant rapidement, ainsi que d'autres symptômes - vomissements, fièvre, ballonnements). La complication la plus dangereuse de l'appendicite, qui nécessite une attention médicale immédiate.

Certaines complications nécessiteront une réopération, d'autres peuvent être résolues avec un traitement médical et des procédures. Dans tous les cas, si vous avez mal à l’estomac après une appendicite même après votre sortie de l’hôpital, c’est une raison pour appeler une ambulance.

Appendicite chronique

Une des causes possibles de la douleur peut être une appendicite chronique. Un tel processus inflammatoire se développe dans le cas où l'opération ne serait pas réalisée de manière suffisamment qualitative - il restait une partie du processus vermiforme enflammé (environ 2–3 cm). Dans ce cas, la personne ressent une douleur sourde et légère constante, aggravée par un éternuement, une toux et un effort physique.

L'appendicite chronique ne disparaît pas d'elle-même et nécessite un traitement. Il est nécessaire de comprendre qu'un tel état pourrait potentiellement dégénérer en complications plus graves, telles que la propagation du processus inflammatoire jusqu'aux organes les plus proches, la survenue d'adhésions, etc. La méthode de traitement la plus efficace consiste à effectuer une deuxième opération au cours de laquelle le reste de l'annexe est retiré.

Qu'est-ce que la douleur dans le côté droit après le retrait de l'appendicite

L'appendicectomie (retrait de l'appendice) est l'intervention chirurgicale la plus courante en chirurgie d'urgence. Dans ce cas, le patient reste sur la table d'opération pendant une heure maximum.

Les médicaments modernes peuvent réduire la durée de la rééducation du patient après la chirurgie. Dans certains cas, une personne a mal au côté droit après le retrait de l'appendicite.

L'apparition de sensations désagréables a de nombreuses raisons, et certaines indiquent la progression de maladies graves.

La douleur après la chirurgie est la norme

Si le patient a suivi scrupuleusement toutes les recommandations, si le médecin et l’opération ont été pratiqués par un chirurgien qualifié, l’estomac ne devrait pas trop faire mal. Une douleur insignifiante et des ballonnements indiquent que le corps se rétablit progressivement. Lorsque la plaie grandit ensemble, une douleur apparaît également en raison d'une irritation des terminaisons nerveuses. Bientôt, l'intensité des sensations douloureuses diminue sensiblement. Habituellement, à la fin de la période de réadaptation, la personne se sent bien, il n’ya ni douleur, ni nausée ni vomissement.

Le signe favorable est une légère flatulence. L'inconfort du côté droit après le retrait de l'appendicite indique que le processus de guérison se déroule bien et que le système digestif fonctionne normalement. Il convient de rappeler que toute intervention chirurgicale provoque une gêne bien tolérée par les patients.

Lors de la convalescence après la chirurgie, la douleur ne devrait pas déranger le patient trop longtemps.

S'ils durent 3 à 4 jours, cela peut être un signe d'alerte:

  • Si le patient a une douleur au côté droit et que la nature de la douleur est décrite comme une coupure, cela signifie que les sutures postopératoires divergent. Il s'agit d'une complication assez fréquente chez les personnes qui ont négligé les conseils d'un médecin et soumis leur corps à des efforts physiques.
  • Avec des douleurs persistantes, le risque d'adhérences est élevé. Souvent, son traitement nécessite une intervention chirurgicale.
  • Une légère douleur paroxystique indique un processus inflammatoire chronique dans l'intestin.
  • La douleur pendant et après l'activité physique indique le développement d'une hernie postopératoire.
  • L'augmentation rapide de la douleur, une forte augmentation de la température corporelle, de la fièvre, des vomissements sont des symptômes de la péritonite.

Maladies dans lesquelles le côté droit fait mal après le retrait de l'appendicite

Habituellement, l'opération de retrait d'appendicite ne provoque pas de complications chez une personne. Avec l'affaiblissement du corps et la présence de troubles concomitants dans le travail du tube digestif, l'apparition de maladies dans lesquelles une personne se sent mal à l'abdomen peut survenir.

Appendicite chronique

Il se développe s'il reste une souche après le retrait de l'annexe. Le processus inflammatoire prend une forme lente et dure longtemps, souvent au fil des ans. Signes d'appendicite chronique:

  • douleurs douloureuses alternant avec des convulsions;
  • augmentation de l'inconfort dans la zone de la couture pendant la toux, les matières fécales;
  • constipation, diarrhée;
  • nausées pendant l'exacerbation de maladies intestinales et gastriques.

La principale méthode de traitement de la douleur du côté droit est le retrait répété de l'annexe.

Pointes

Ce que l'on appelle des films minces dans l'intestin qui apparaissent entre les organes de la cavité abdominale. La principale raison de leur apparition est une irritation de la membrane muqueuse. La formation d'adhérences est la complication la plus courante de la suppression de l'appendicite. Symptômes de cette maladie:

  • douleurs de traction dans l'abdomen;
  • troubles digestifs sous forme de nausée, flatulence, diarrhée;
  • très souvent, le patient peut ne pas avoir de selles pendant plusieurs jours.

Les adhérences peuvent être enlevées sans chirurgie. À cette fin, le nettoyage de l'intestin est utilisé. Souvent, les patients doivent nettoyer leur estomac. En cas d'intoxication, une solution saline est injectée, des analgésiques sont prescrits. Dans les cas graves, utilisez la laparoscopie (opération à travers de petits trous) ou la laparotomie (incision abdominale).

Péritonite

L'inflammation aiguë du péritoine est la complication la plus dure de l'appendicite et de l'appendicectomie. Sans traitement chirurgical urgent, la maladie est mortelle. La détection de cette pathologie est compliquée par l'imprécision et l'imprécision des principaux symptômes de la maladie. Cela entraîne des retards dans l'opération.

Déjà au stade initial du développement d'une pathologie, des symptômes caractéristiques apparaissent:

  • douleur au côté droit;
  • augmentation marquée de la douleur;
  • nausée grave, vomissements répétés;
  • ballonnement aigu;
  • paralysie intestinale, entraînant la non-écoulement des matières fécales et des gaz, même après un lavement nettoyant;
  • fièvre
  • une forte augmentation de la fréquence cardiaque;
  • décoloration du visage (il acquiert une teinte grise prononcée).

La péritonite renversée n’est éliminée qu’à l’aide d’une opération immédiate.

Hernie

Après une intervention chirurgicale pour enlever une appendicite, une personne peut développer une hernie. Son apparence est combinée avec une saillie à l'ourlet. Le patient ressent les symptômes suivants:

  • douleur et gonflement de la cicatrice postopératoire;
  • réduction de la saillie en décubitus dorsal;
  • constipation, flatulence;
  • détection des impuretés sanguines dans des portions de selles;
  • nausées et vomissements.

La douleur dans le côté droit est exacerbée même avec peu d'effort, y compris soulever un objet lourd, monter les escaliers, etc.

La cause la plus fréquente de hernie est le non-respect des recommandations du médecin.

Douleur au côté droit après le retrait de l'appendicite chez les enfants

Avec un rétablissement complet, la douleur après le retrait de l'appendicite chez l'enfant ne se produit presque jamais. Les causes de la douleur après la chirurgie sont les suivantes:

  1. Le développement des adhérences.
  2. Erreurs dans le régime. Le plus souvent, la douleur survient lorsque les parents donnent trop de fruits frais à leurs enfants. Une consommation excessive de fibres commence à irriter les intestins.
  3. Après l'opération, l'enfant peut développer une gastro-entérite ou un désordre intestinal. Les maladies entraînent des douleurs d'intensité variable.

Traitement conservateur de la douleur

Si le syndrome douloureux est très fort, le médecin lui prescrit des analgésiques, parfois d'origine narcotique. Il est formellement interdit d'utiliser de tels médicaments. Ils ne sont nommés qu'après une inspection appropriée. Une dose minimale de médicaments est recommandée afin que le patient ne développe pas de dépendance. Dans les cas extrêmes, une augmentation de la posologie du médicament est autorisée.

Prenez des médicaments avec prudence, car ils peuvent causer des complications. Avec le mauvais traitement peut se produire de tels phénomènes:

  • des nausées;
  • sédation améliorée;
  • augmenter la durée de la période de récupération.

Si une personne ressent une douleur minime, des agents non narcotiques sont prescrits. La posologie, le schéma thérapeutique et les médicaments eux-mêmes sont sélectionnés individuellement. Il est recommandé de changer de régime.

Avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice, la réintervention est prescrite.

Péritonite danger

La péritonite est la complication la plus dangereuse après le retrait de l'appendicite. Dans cette maladie, il y a une perturbation du travail de tout l'organisme en raison d'une intoxication grave. Cette affection met la vie en danger et nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Après le retrait de l'appendicite, la péritonite n'est que secondaire. Les microorganismes vivent dans la cavité abdominale, dont certains peuvent entraîner une inflammation. En règle générale, il s'agit d'organismes anaérobies qui survivent sans la présence d'oxygène et dans des conditions d'affaiblissement des propriétés anti-infectieuses du péritoine.

Avec le développement de l'inflammation se produisent de tels phénomènes pathologiques:

  1. Parésie intestinale (obstruction intestinale) à absorption réduite.
  2. Déshydratation (déshydratation), entraînant un essoufflement et une augmentation du rythme cardiaque.
  3. Empoisonnement du corps avec les produits de bactéries.
  4. Autointoxication, qui se développe en réponse à l'activité pathogène des bactéries.

La péritonite est dangereuse en raison du développement d’une déshydratation et d’une intoxication prononcées. Ces processus conduisent à un dysfonctionnement dramatique du cerveau. La fièvre avec péritonite peut atteindre un nombre significatif. La douleur dans le côté droit peut être très forte.

Si, le troisième jour, la personne ne reçoit pas de soins médicaux, elle développe alors le stade terminal de la péritonite. La maladie est irréversible et conduit à la mort. La déshydratation est prononcée, ce qui perturbe le travail de tout l'organisme. Le patient a besoin de réanimation.

La péritonite est dangereuse avec de telles complications:

  • la septicémie;
  • dommages au foie;
  • lésions cérébrales dues à une maladie du foie;
  • gangrène du gros ou de l'intestin grêle;
  • développement intensif des adhérences intra-abdominales;
  • développement d'un choc septique.

Autres complications de l'appendicectomie associées à une douleur à droite

Une suppression d'annexe n'est pas toujours réussie. Dans certains cas, après la chirurgie, des complications apparaissent, accompagnées de douleur. Les phénomènes pathologiques les plus courants:

  1. La détérioration du coeur et le développement d'un état de choc dû à une douleur en bas à droite. Cela peut être dû à la défaite de la suture postopératoire.
  2. Fonction respiratoire avec facultés affaiblies en raison d'une douleur dans le côté. Dans ce cas, le patient respire de manière superficielle, raison pour laquelle le liquide stagne dans les bronches et les poumons.
  3. Dans certains cas, le patient a des difficultés à uriner et à faire ses besoins en raison de l'utilisation en chirurgie musculaire de relaxants musculaires - médicaments qui favorisent la relaxation musculaire.
  4. Le non respect des règles de stérilité entraîne la suppuration de la plaie. Cela conduit toujours au développement d'un syndrome douloureux intense.
  5. Les adhérences dans la cavité abdominale entraînent la formation de fistules. Ils provoquent des douleurs au côté droit, une restriction de la fonction digestive et d'autres signes de lésions du tractus gastro-intestinal.

En cas de ces phénomènes, le médecin décide de leur élimination sur une base individuelle. On prescrit au patient différents groupes de médicaments en fonction des symptômes prédominants.

Douleur après l'appendicite, côté douloureux après l'appendicite

Dispositions générales

, ainsi qu'après d'autres opérations, le patient doit modifier son mode de vie. Le but de telles actions est la prévention des complications postopératoires. La nature des changements détermine le type d'opération effectuée, l'âge du patient et les indicateurs généraux de son état de santé avant l'opération.

Les actions que le patient devrait entreprendre après une appendicite sont les suivantes:

  • activité physique au cours de la première semaine;
  • aliments diététiques;
  • mode de vie particulier.

Traitement après chirurgie pour excision d'appendicite (appendicectomie) n'a pas de termes spécifiques - pour chaque patient, ils sont individuels. Combien de jours en moyenne faut-il pour récupérer après une appendicectomie? Cela prend généralement une semaine et demie à quatre semaines; pour les enfants jusqu'à 10 ans, les personnes âgées et obèses, le temps augmente.

Les patients jeunes et minces reprennent leur rythme de vie normal beaucoup plus rapidement.

La douleur après une intervention laparoscopique peut varier en nature, en localisation et en durée. Cela dépend de l'organe opéré, de la complexité de l'opération et de la qualité de son fonctionnement.

Le premier jour après l'intervention

L'opération d'enlèvement de l'appendice a reçu le nom appendicectomie. C'est l'une des manipulations les plus fréquemment effectuées par les chirurgiens.

Cela devrait être fait sans délai, car une forme aiguë de la maladie est lourde de péritonite.

La période de rééducation après appendicectomie est de 2 mois. Les jeunes patients qui mènent un mode de vie sain et actif avant l'intervention se rétablissent plus rapidement. Les enfants et les personnes en surpoids récupèrent plus difficilement.

Il est important de comprendre que le retrait de l’annexe est une intervention ouverte à large bande et que les recommandations du médecin sur le comportement postopératoire doivent recevoir toute l’attention!

Après l'opération, le patient entre dans la salle d'opération et non dans l'unité de soins intensifs. L'unité de soins intensifs après appendicectomie n'est pas montrée.

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale. Il est donc important, dans les premières heures suivant l'opération, de retirer correctement le patient de cet état, de prévenir les perturbations du cerveau et d'empêcher le vomi d'entrer dans la trachée et les poumons. Ce qui devrait être fait le premier jour:

  1. Poser les 8 premières heures après l'intervention et uniquement du côté gauche. Ceci contribue à la décharge libre des masses émétiques et à moins de traumatismes supplémentaires pour le patient.
  2. Si l'état du patient est satisfaisant, après 8 heures, il est autorisé et même désigné pour s'asseoir, faire des mouvements prudents, se tenir debout avec l'aide d'une infirmière ou de façon indépendante.
  3. Au cours de cette période, l'administration d'anesthésiques injectables, d'antibiotiques destinés à soulager un éventuel processus inflammatoire, a été prescrite.

La durée du séjour dans le service de chirurgie ne dépasse pas 10 jours. Si le patient récupère avec confiance, il est généralement transféré en traitement ambulatoire pendant 4 jours après l'intervention. Que doit faire le personnel médical sans faute?

  • surveillance de la température, pression artérielle, état des articulations;
  • suivre la qualité et la quantité de miction et de défécation;
  • les pansements;
  • avertissement de complications possibles.

Les premiers jours après l'appendicectomie

Après avoir retiré l'appendice, il est recommandé de faire des exercices spéciaux pour prévenir d'éventuelles complications après la chirurgie. La thérapie physique (thérapie physique) aide à prévenir le développement

. La thérapie par l'exercice vise également à améliorer l'état général du patient et à stimuler les processus de régénération. Des activités physiques spéciales sont particulièrement nécessaires pour les patients âgés, car ils présentent souvent des complications. Certains exercices devraient être commencés peu de temps après l'action.

Exercices le premier jour après la chirurgie

Après l'anesthésie, le patient doit apprendre à allumer son côté sain (gauche) sans douleur. Pour minimiser la douleur, vous devez reposer vos pieds sur le lit, en pliant les jambes pour plus de commodité.

Ensuite, en vous concentrant sur les pieds et les coudes, soulevez le bassin et tournez-le vers la gauche. Après cela, alternativement devrait être transféré à ce côté de la jambe.

Ensuite, en vous concentrant sur le coude, vous devez déchirer l'épaule droite du lit. En effectuant tous les mouvements en alternance et lentement, le patient atténuera la douleur au minimum en se tournant de côté.

Les cours du premier jour sont effectués par le patient en position couchée. Ils doivent être commencés 2 à 3 heures après la fin de l'anesthésie. Le complexe comprend 5 exercices d'une durée de 3 à 5 minutes. Répétez le complexe devrait être tous les jours 3-4 fois.

Les exercices pour le premier jour après la chirurgie sont:

  • rotation des pieds et leur flexion, d'abord alternativement, puis commune;
  • la réduction et la dilution des doigts sur les mains - d'abord tour à tour à droite et à gauche, puis ensemble sur les deux;
  • en inspirant, le patient doit plier les bras dans les coudes et les ramener aux épaules, les expirer - les baisser le long du corps;
  • avec l'inhalation des bras, il faut soulever et s'étendre jusqu'aux genoux, avec l'expiration plus basse;
  • inspirez, le bassin doit être soulevé et, lors de l’expiration, les jambes doivent être pliées au niveau des genoux et écartées à la largeur des épaules.

Exercices de 2 à 3 jours après la chirurgie

à ce stade est réalisée en position assise. Dans la plupart des cas, si l’appendicite a été supprimée avec

, Vous pouvez monter à partir du lendemain. Si une intervention chirurgicale abdominale a été pratiquée, il est permis de se mettre en position assise et de se lever au bout de 1 à 2 jours. Pour s'asseoir, le patient doit se tourner sur le côté, appuyer ses mains sur le lit et étendre les genoux sur le bord du lit. Ensuite, les jambes doivent être abaissées au sol et pousser le coude pour s'asseoir.

Les exercices pour 2 et 3 jours après la chirurgie (assis) sont:

  • sur l'inspiration amenez les mains sur les épaules, sur l'expiration inférieure;
  • sur l'inspiration, amenez les mains vers l'avant, sur l'expiration par les côtés jusqu'aux genoux;
  • en inspirant, les bras sont écartés sur les côtés, en expirant, les mains en avant, les mains posées sur les genoux et le corps en avant;
  • tourner la tête dans le sens des aiguilles d'une montre, incliner la tête à gauche et à droite;
  • tout en inspirant, le patient doit lever les bras et étirer son corps derrière eux, plaçant sa poitrine en avant, tout en exhalant, il faut se détendre et prendre une position confortable.

, élevé

Dans les 48 heures qui suivent la chirurgie, aucun traitement spécial n'est requis pour les patients. L'accent est mis sur les mesures correctives: thérapie physique, régime alimentaire, analgésiques si nécessaire.

La chirurgie standard pour couper l'appendice prend 30 à 40 minutes, puis le patient est transféré dans son service. Combien de jours puis-je rentrer à la maison? Le congé de maladie officiel après appendicectomie ne dépasse généralement pas deux semaines. Après trois ou quatre jours d'hospitalisation, le patient peut déjà être libéré pour un traitement ambulatoire.

Les plus importantes dans le processus de rééducation sont 24 heures immédiatement après l’appendicectomie. L'ablation chirurgicale de l'appendice est réalisée principalement sous anesthésie générale. Dans les premières heures qui suivent l'opération, il est particulièrement important de s'assurer que la sortie de l'anesthésie est correcte.

Le plus grand danger pour la santé en cette période est le vomissement. Pour éviter que le vomi ne pénètre dans les voies respiratoires et provoque une pneumonie ou un étouffement, placez la patiente du premier côté.

Dans les 12 à 24 heures qui suivent le réveil, il est interdit de manger et de boire de façon excessive. S'il n'y a pas de contre-indications, vous pouvez donner de l'eau minérale bouillie sans gaz ou du thé léger avec du sucre toutes les 20-30 minutes - 2 à 3 cuillerées à thé à la fois.

Toute intervention chirurgicale au début de la période postopératoire provoque une gêne et parfois une douleur bien ressentie. Comme à ce moment-là la personne est à l'hôpital sous la supervision de médecins, tout écart par rapport à la norme sera facilement détecté.

Dans le même temps, le processus de cicatrisation des tissus, l’accrétion de plaies ou un léger gonflement dans la zone des sutures conduiront au fait qu’après le retrait de l’appendicite, l’estomac souffre ou s’arrache. Au fil du temps, l’inconfort devrait diminuer, et au bout de 7 à 10 jours.

La rééducation après une appendicite commence avec la fin de la chirurgie. La période jusqu'au jour de la sortie du patient est appelée postopératoire.

Les soins aux patients après une appendicectomie pendant les premiers jours sont assurés par le personnel médical. Après le retrait de l'anesthésie, le patient doit respecter les rendez-vous médicaux.

L'anesthésie peut affecter une personne de différentes façons, ce qui peut entraîner des vomissements, des frissons et d'autres symptômes.

La période postopératoire commence à la fin de la chirurgie de l'appendicite et se termine à la sortie de l'hôpital. Il est important de suivre certaines recommandations après l'anesthésie pour une récupération réussie.

Conséquences de l'appendicectomie

Une suppression d'annexe n'est pas toujours réussie. Dans certains cas, après la chirurgie, des complications apparaissent, accompagnées de douleur. Les phénomènes pathologiques les plus courants:

  1. La détérioration du coeur et le développement d'un état de choc dû à une douleur en bas à droite. Cela peut être dû à la défaite de la suture postopératoire.
  2. Fonction respiratoire avec facultés affaiblies en raison d'une douleur dans le côté. Dans ce cas, le patient respire de manière superficielle, raison pour laquelle le liquide stagne dans les bronches et les poumons.
  3. Dans certains cas, le patient a des difficultés à uriner et à faire ses besoins en raison de l'utilisation en chirurgie musculaire de relaxants musculaires - médicaments qui favorisent la relaxation musculaire.
  4. Le non respect des règles de stérilité entraîne la suppuration de la plaie. Cela conduit toujours au développement d'un syndrome douloureux intense.
  5. Les adhérences dans la cavité abdominale entraînent la formation de fistules. Ils provoquent des douleurs au côté droit, une restriction de la fonction digestive et d'autres signes de lésions du tractus gastro-intestinal.

En cas de ces phénomènes, le médecin décide de leur élimination sur une base individuelle. On prescrit au patient différents groupes de médicaments en fonction des symptômes prédominants.

L'apparition d'une douleur au côté droit après le retrait de l'appendicite est un phénomène normal et physiologique associé au processus de cicatrisation de la plaie. Dans ce cas, la gêne disparaît dans quelques jours.

Mais s'ils persistent et s'intensifient les jours 3 à 4 après l'intervention, cela indique le développement de complications graves. Pour obtenir un résultat favorable, le patient peut avoir besoin de soins intensifs ou même d'une intervention chirurgicale répétée.

L'alimentation dans ce cas a 2 buts. La première est d’assurer l’impact le plus doux possible sur le tube digestif.

La seconde est la restauration de l'énergie perdue et des ressources physiques après l'opération. La période complète de récupération du patient dans la pratique médicale est divisée en trois étapes (première, deuxième, troisième).

Chaque étape comporte des recommandations distinctes sur le régime alimentaire et la liste des produits à inclure ou à exclure du menu.

Que manger après le retrait de l'appendicite?

La première étape se poursuit de 1 à 7 jours après la chirurgie. Les 12 premières heures, le patient doit s'abstenir de manger et de boire beaucoup.

Pendant cette période, les lèvres sont humidifiées avec un chiffon humide et, en cas de forte soif, il est permis de boire 30 à 50 millilitres d'eau pure sans gaz. Au cours des 12 heures qui suivent (en l’absence d’interdiction d’un médecin), un bouillon de poulet ou une gelée de fruits non sucrés est donné au patient.

La semaine suivante, l'alimentation d'une personne dont l'appendice a été supprimée est soumise à des règles strictes et conforme à la liste des produits autorisés et non autorisés.

Malgré des limitations importantes dans le choix, le régime alimentaire du patient doit être modifié. Ainsi, le menu du jour devrait inclure toutes sortes de produits autorisés. Cuisiner et manger devraient être conformes à un certain nombre de règles.

Le traitement après l'excision de l'annexe implique en premier lieu l'observance d'un régime d'épargne. Un menu médical spécial réduira la charge sur un corps affaibli, restaurera et donnera de la force, et aidera également à prévenir les problèmes de fauteuil et autres complications.

Pour récupérer le plus facilement possible d'une appendicite aiguë, il est important de suivre les règles du régime postopératoire.

L'opération est effectuée comme suit:

  1. Le chirurgien retire l'appendice enflammé sous anesthésie générale, une incision est pratiquée à cet effet dans le côté droit. Il a un petit biseau.
  2. L'opération ne prend pas plus de 40 minutes. Si l'appendice est resté intact et que son contenu n'était pas dans la cavité abdominale, le lavage n'est pas nécessaire.
  3. S'il y a une interruption dans le processus, le chirurgien rince la cavité, éliminant ainsi la moindre contamination.
  4. Après avoir retiré l'appendice de l'incision, le médecin fait une couture et envoie le patient à l'hôpital.

Combien sont à l'hôpital avec une appendicite? La réponse est simple: le patient devra y rester jusqu'à sa guérison complète pour rester sous surveillance médicale.

Une appendicectomie est réalisée après les diagnostics de matériel et de laboratoire. L'organe enflammé est enlevé de plusieurs manières.

La laparotomie

L'appendice vermiforme enflammé du caecum est découpé par des spécialistes par la dissection des tissus mous qui se trouvent directement au-dessus d'eux.

Laparoscopie

Dans ce cas, le spécialiste peut atteindre l'appendice en raison d'une ponction près du nombril et de l'appendice de la paroi abdominale. Cette procédure fait référence à une chirurgie abdominale.

Cette méthode est la méthode préférée de résection du processus, car son invasivité et sa période de récupération sont relativement courtes.

Un gros avantage de la laparoscopie est que le risque de complications est faible et qu'elles sont évacuées beaucoup plus rapidement après la chirurgie.

Conformément à la législation en vigueur dans notre pays, l'hôpital est délivré par le médecin de l'établissement où la personne a été traitée.

Après l'opération chirurgicale pour retirer l'appendicite, le certificat d'invalidité est délivré par le médecin lors de la sortie du patient de l'hôpital.

Combien de jours de congé de maladie après une appendicite? Dans ce cas, la durée sera déterminée par le médecin, qui s’appuiera sur la loi et attirera l’attention sur l’état général du patient. Dans ces cas, le spécialiste utilise des formules spéciales.

Si vous êtes intéressé par la valeur moyenne, combien de jours l'hôpital après une appendicite peut être, puis avec la laparotomie, c'est 10-15 jours, et avec la laparoscopie, 5-7 jours.

La péritonite aiguë, ou inflammation du péritoine, est l’une des complications les plus dangereuses de l’appendicite aiguë, qui peut être fatale avec un traitement tardif ou en son absence. Le diagnostic de la péritonite est assez compliqué: après une appendicectomie, les symptômes de la péritonite sont lissés et les chirurgiens hésitent souvent après une intervention chirurgicale répétée.

Comment reconnaître la péritonite à un stade précoce et prévenir des conséquences graves?

Après la chirurgie pour enlever l'appendicite, la période de récupération implique l'observance du régime n ° 5. Il comprend:

  • soupes de bouillon de légumes;
  • compotes;
  • boeuf bouilli faible en gras;
  • fruits (non acides et mous);
  • les légumineuses;
  • bouillie friable.

Sont exclus du régime alimentaire du saindoux, des produits à base de beurre, des viandes et poissons gras, du café noir, du chocolat, des épices et sauces chaudes, du lait et des produits laitiers.

Fais attention. dans les 2 premiers jours après la chirurgie, seul le bouillon de poulet, de l'eau non gazéifiée au citron, du thé faible peut être inclus dans le régime alimentaire.

A partir de 3 jours, vous pouvez entrer progressivement les produits autorisés. Vous pouvez revenir au menu normal seulement 10 jours après le retrait de l'annexe enflammée du caecum.

Pour maintenir l'immunité dans la période postopératoire, il est nécessaire de consommer des complexes vitaminiques, ainsi que des préparations contenant du fer et de l'acide folique.

Dès le premier jour après le congé et la récupération, il est recommandé de se promener à l'air frais. Vous pouvez marcher autant que vous ne serez pas fatigué.

Après le retrait de l'appendicite, des exercices de respiration légère doivent être effectués. Chaque jour, nous avons besoin de physiothérapie, cela accélérera la récupération.

  • Allonge-toi. Soulevez alternativement les jambes, en les pliant et en les pliant, comme si vous glissiez sur le lit.
  • Inspirez profondément, expirez avec une protrusion, un estomac étant aspiré.
  • Rouler les épaules, couché sur le dos, debout.

Après avoir retiré l'appendice avec succès, le patient est prêt à quitter l'hôpital dans quelques jours. Et après une semaine, les sutures postopératoires sont enlevées.

Après l'opération consistant à retirer l'appendice pendant la période de cicatrisation, la personne opérée peut ressentir une douleur périodique qui cesse après un ou deux mois.

Complications postopératoires

Les complications après le retrait de l'appendicite sont beaucoup moins fréquentes. Les patients plus âgés ou affaiblis et les patients qui arrivent en retard sur la table chirurgicale en souffrent généralement.

Les premières 24 heures après la chirurgie, les patients doivent observer strictement le repos au lit. Après combien d'heures pouvez-vous bouger et marcher? Pendant 8 à 12 heures, vous devez rester immobile dans votre lit, puis vous pouvez vous asseoir et vous retourner, après 24 heures, vous lever et vous déplacer lentement dans les couloirs (comme convenu avec votre médecin!).

L'appendicite aiguë (code CIM-10, K-35) est une maladie courante. Chez certaines personnes, cela n’enflame pas toute la vie. Une inflammation de l'appendice est traitée avec des médicaments ou par voie chirurgicale. Après une intervention chirurgicale pour retirer l'appendicite, il faut un rétablissement à long terme, dont la négligence est lourde de conséquences dangereuses.

Lorsque la douleur dans le côté droit se manifeste plusieurs semaines ou mois après l'opération sur l'appendice et est accompagnée d'une saillie de la cicatrice postopératoire, cela indique une hernie postopératoire - la sortie des organes abdominaux au-delà de sa paroi.

La deuxième question la plus fréquemment posée par un médecin après une chirurgie est la suivante: que pouvez-vous manger? Pendant 14 jours, le patient devra suivre un régime.

Le développement de complications avant la chirurgie est généralement associé au traitement tardif d’une personne dans un établissement médical. Moins fréquemment, les modifications pathologiques de l'annexe elle-même et de ses structures environnantes se développent à la suite d'une tactique mal choisie de gestion et de traitement du patient par le médecin.

Les complications les plus dangereuses qui se développent avant la chirurgie incluent une péritonite diffuse et une infiltration appendiculaire. inflammation de la veine porte - pylephlebitis, abcès dans différentes parties de la cavité abdominale.

Infiltration appendiculaire

Les douleurs abdominales après la laparoscopie sont normales car le corps subit un stress dû à une intervention violente. Avec un résultat normal de l'opération, la nature de la douleur devrait ressembler à ceci:

  • continu et intense dans la zone de l'incision - dans les douze premières heures après la laparoscopie;
  • douleur faible, irradiant vers le haut du corps - pendant la journée;
  • douleur inconfortable et faible - dans les 48 heures;
  • douleur courte et aiguë lors de mouvements brusques - pendant le traitement en hospitalisation.

Après une intervention laparoscopique, le patient est hospitalisé pendant 3 à 6 jours. À la fin du séjour à l'hôpital, il ne devrait pas y avoir de douleur.

Réhabilitation

Une fois l'opération terminée, le patient est transféré à l'unité de soins intensifs. Pendant la journée, il reçoit des antibiotiques qui ont un effet prophylactique sur le processus inflammatoire.

Aussi pour la restauration prévue pour l'introduction de solutions de vitamines et de glucose. Pas sans analgésiques.

Le lendemain seulement, une personne est transférée dans une division générale. Le troisième jour, les sutures sont retirées si une laparoscopie a été réalisée et le cinquième jour après la laparotomie.

Lorsque les points de suture sont retirés, l’opérateur peut rentrer chez lui A partir de cette information, il devient clair combien de jours se trouvent à l'hôpital après une appendicite.

Mais il y a des exceptions lorsqu'un patient a une élévation temporaire de la température. C'est la réponse du corps à l'intervention chirurgicale.

Une augmentation de la température peut être observée tout au long de la rééducation. S'il fait plus de 38 degrés, c'est un signe de complications postopératoires. Voir un médecin est un must.

Quant à la question de la durée de l’hôpital après le retrait du processus enflammé du caecum, il est utile d’indiquer que le temps variera en fonction de l’état de la personne, de son âge et du respect scrupuleux des recommandations du spécialiste traitant.

En règle générale, cette période prend de 10 jours à 4 semaines. Les plus longs sont les enfants et les personnes âgées à l'hôpital.

Après la sortie de l'hôpital

Après la sortie, évitez les efforts physiques actifs. Mais il ne reste pas au lit toute la journée.

Cela conduira à des processus stagnants, à la formation d'adhérences, à une perturbation de l'apport sanguin aux organes.

Le troisième jour après l'intervention, vous devriez commencer à vous déplacer autour du lit et à vous rendre de manière autonome à la salle de bain pour répondre à vos besoins. Montré portant un bandage. Patients complets - sans faute.

En cas de mouvements brusques (toux, éternuement, rire), vous devez soutenir l’estomac. Cela réduira la charge sur la zone de couture. Ne soulevez pas de poids! Dans les 14 jours suivant l'intervention, il ne faut pas soulever plus de 3 kg.

En coordination avec le médecin, le patient suit un cours de gymnastique thérapeutique. Les maisons sont recommandées des promenades tranquilles. La vie sexuelle active est autorisée à mener 2 semaines après la sortie et en l'absence de problèmes de cicatrisation.

Complications possibles

Si le patient a suivi scrupuleusement toutes les recommandations, si le médecin et l’opération ont été pratiqués par un chirurgien qualifié, l’estomac ne devrait pas trop faire mal. Une douleur insignifiante et des ballonnements indiquent que le corps se rétablit progressivement.

Lorsque la plaie grandit ensemble, une douleur apparaît également en raison d'une irritation des terminaisons nerveuses. Bientôt, l'intensité des sensations douloureuses diminue sensiblement.

Habituellement, à la fin de la période de réadaptation, la personne se sent bien, il n’ya ni douleur, ni nausée ni vomissement.

Le signe favorable est une légère flatulence. L'inconfort du côté droit après le retrait de l'appendicite indique que le processus de guérison se déroule bien et que le système digestif fonctionne normalement. Il convient de rappeler que toute intervention chirurgicale provoque une gêne bien tolérée par les patients.

Lors de la convalescence après la chirurgie, la douleur ne devrait pas déranger le patient trop longtemps.

Si le syndrome douloureux est très fort, le médecin lui prescrit des analgésiques, parfois d'origine narcotique. Il est formellement interdit d'utiliser de tels médicaments. Ils ne sont nommés qu'après une inspection appropriée. Une dose minimale de médicaments est recommandée afin que le patient ne développe pas de dépendance. Dans les cas extrêmes, une augmentation de la posologie du médicament est autorisée.

Prenez des médicaments avec prudence, car ils peuvent causer des complications. Avec le mauvais traitement peut se produire de tels phénomènes:

  • des nausées;
  • sédation améliorée;
  • augmenter la durée de la période de récupération.

Si une personne ressent une douleur minime, des agents non narcotiques sont prescrits. La posologie, le schéma thérapeutique et les médicaments eux-mêmes sont sélectionnés individuellement. Il est recommandé de changer de régime.

Avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice, la réintervention est prescrite.

Les complications graves après une appendicite aiguë se retrouvent dans 5 à 10% des cas et nécessitent un traitement complexe et complexe. Combien de jours après la chirurgie de telles conséquences dangereuses se produisent?

Une opération, même avant l'apparition de symptômes graves, peut également entraîner des complications. La plupart d'entre eux sont à l'origine du décès de patients. Par conséquent, tous les symptômes alarmants doivent être alertés.

Comme le montrent les statistiques, chaque seconde personne a mal à l'estomac.

Il peut être permanent ou temporaire. En outre, le symptôme est accompagné de vomissements, de nausées, de fièvre et d’autres sensations désagréables. Pourquoi avez-vous besoin de maux de ventre et de nausées? Parce que la cause peut être une maladie grave.

Classification des symptômes

Pour établir le diagnostic correctement, une classification spécifique de la douleur est utilisée, présentée dans le tableau ci-dessous.

Connaissant la classification, vous devez vous familiariser avec un certain nombre de raisons pouvant causer des douleurs à l'estomac.

Les principales causes de nausée et de douleur à l'estomac

L'estomac peut être douloureux pour de nombreuses raisons, et vous pouvez en parler longtemps. Pour simplifier la définition, les raisons doivent être divisées en raisons domestiques et causées par des maladies ou des handicaps. Dans le cas de causes internes, le malaise disparaîtra naturellement si nous excluons les facteurs provocateurs. Si le patient a une pathologie, l'aide du médecin sera nécessaire.

Pour des raisons domestiques, il convient d'inclure une mauvaise alimentation, le stress, physique ou psychologique, lorsque, après avoir bu, l'estomac fait mal, de trop manger ou de prendre des médicaments. En plus de la douleur, les causes domestiques vont de pair avec une lourdeur dans l'abdomen, des ballonnements, des gaz, souvent des vomissements chez le patient, une faiblesse ou une fièvre, un gel et une chaleur accablante.

En règle générale, si vous vous retirez, cela soulagera l'État, mais pas toujours. Dans certains cas, aidez les gens ou la drogue.

La péritonite est la complication la plus grave de l'appendicite. Il peut être limité et illimité (déversé). Dans le premier cas, la vie du patient n’est pas à risque si l’assistance est fournie à un niveau professionnel.

Lorsque la péritonite diffuse développe une inflammation rapide du péritoine - dans ce cas, le retard entraîne la mort. Les médecins distinguent les autres complications / conséquences du processus inflammatoire considéré:

  • suppuration de la plaie laissée après la chirurgie;
  • saignements intra-abdominaux;
  • la formation d'adhérences entre le péritoine, les organes abdominaux;
  • septicémie - ne se développe qu'avec une péritonite ou une intervention chirurgicale infructueuse. Lorsque le chirurgien est sous la main, il y a une rupture de l'appendice et son contenu est versé sur le péritoine;
  • pyléphlébite purulente - se développe une inflammation d'un gros vaisseau du foie (veine porte).

Les complications chez les patients subissant une chirurgie laparoscopique sont rares. Les causes des événements indésirables peuvent être les suivantes: équipement défectueux, faible qualification du personnel médical, non-respect des normes de stérilité, modification de la visualisation des organes à partir d'une image tridimensionnelle lors d'une opération en bande sur une vision bidimensionnelle dans l'oculaire.

Après une intervention chirurgicale, l'appendicite peut développer plusieurs complications. Vous devez connaître les symptômes pour pouvoir consulter un médecin à temps. Nous listons les principaux:

  • Perte de sang sévère.
  • Troubles respiratoires.
  • Rétention urinaire
  • Très mauvais estomac, flatulences tourmentantes.
  • Symptômes de thrombophlébite.
  • Le processus inflammatoire dans les organes internes.
  • Adhérences postopératoires.
  • Les coutures extérieures peuvent être séparées.
  • Hernie

Augmentation de la température après le retrait de l'appendicite

L'élévation de la température à 38º est très fréquente après une appendicectomie. Cela peut être une réaction naturelle du corps ou signaler des complications possibles - tout dépend du nombre de jours que dure la température.

Les principales causes de fièvre après une annexe aiguë:

  1. Infection due au non-respect de la réglementation sanitaire.
  2. Dommages aux organes internes pendant l'appendicectomie et le développement de l'inflammation.
  3. Une forte baisse de l'immunité.
  4. Perte de sang sévère.
  5. Réaction à la mise en place d'un tube de drainage.

La norme est de maintenir une température corporelle élevée jusqu'à 3 jours. Si la fièvre dure plus longtemps et s'accompagne de frissons graves et d'une transpiration accrue, un traitement supplémentaire est prescrit.

  • L'évolution des antibiotiques (en fonction de l'agent responsable de l'infection postopératoire).
  • Antipyrétiques (aspirine, paracétamol, etc.).
  • Anti-inflammatoires (ibuprofène, etc.).
  • En cas d'urgence - intervention chirurgicale supplémentaire.
  • 1Pourquoi la température augmente-t-elle?
  • 2 Causes des symptômes

1Pourquoi la température augmente-t-elle?

La température après la chirurgie de l'appendicite peut indiquer un processus inflammatoire. Si elle s'est levée un jour ou deux après la réalisation de l'appendice et a ensuite retrouvé son niveau normal, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Ceci est tout à fait normal et indique que le corps résiste à la chirurgie. Bientôt, le patient devrait aller mieux.

Parfois, un symptôme indique des complications graves: s’il dure plus de 7 jours, que la personne présente des vomissements, une constipation, une lourdeur et des douleurs abdominales, une intervention médicale immédiate est nécessaire.

Après une appendicite douloureuse côté droit?


La chirurgie pour exciser l'appendicite (appendicectomie) est la plus courante en chirurgie d'urgence. Il est assez simple de faire une appendicectomie, le patient passe sur la table d'opération de 30 à 90 minutes (selon la gravité de la maladie), et les médicaments modernes peuvent minimiser le temps de récupération du patient et le risque de complications postopératoires. Néanmoins, pas une seule personne n’est assurée contre les effets de l’appendicectomie, et l’événement le plus fréquent après la chirurgie est une douleur du côté droit et de la région de la suture. Quelle est la cause de la douleur après une appendicite et comment menacent-elles le patient?

Douleur abdominale après une appendicite - est-ce normal?

«Pourquoi, après le retrait de l'appendicite, le bas-ventre a-t-il mal au côté droit?» - cette question peut très souvent être trouvée dans les blogs et forums médicaux consacrés aux maladies intestinales. Les chirurgiens praticiens, les thérapeutes et les visiteurs ordinaires offrent différentes options, oubliant que, dans certains cas, la douleur après la coupure de l’annexe est la norme.

Si l'opération a été réalisée par un chirurgien expérimenté et que, pendant la période de récupération, le patient s'est conformé à toutes les exigences du médecin, il ne devrait y avoir aucune douleur, température, suppuration de suture. Mais si le bas-ventre est légèrement douloureux et qu’il s’agit d’un léger gonflement, cela peut indiquer que l’appendicectomie a réussi et que la guérison bat son plein. La raison en est que lors de la chirurgie pour retirer l'appendice, les muscles et les tissus sont endommagés et que, lorsque la plaie guérit et que les tissus commencent à se développer ensemble, les fibres nerveuses endommagées envoient un signal au cerveau. D'où la douleur et l'inconfort intermittents.

Une distension abdominale à court terme après une appendicectomie est également un bon signe. Pendant la chirurgie dans la cavité abdominale, des gaz peuvent entrer et quand ils commencent à sortir et que l’estomac est légèrement gonflé, cela indique que le système digestif revient à la normale. Ainsi, vous pouvez bientôt revenir au régime habituel.

Que peut être la douleur après une appendicite?

Lorsque, après avoir retiré l'appendice du côté droit, il tire pendant plus de 3-4 jours ou si la douleur commence au bout de quelques jours / semaines et s'aggrave graduellement, la question "pourquoi?" Un tel inconfort peut signaler de graves problèmes abdominaux.

  • Une douleur coupante au côté droit est un signe de divergence des sutures postopératoires internes après un exercice ou une tension nerveuse.
  • Si le bas de l'abdomen tire constamment, la formation d'adhérences est possible, ce qui peut entraîner une obstruction intestinale. Lorsque des douleurs aiguës et douloureuses sont ajoutées à la douleur tirée, l'intestin est transféré.
  • Si la douleur n'est pas forte, mais continue sans interruption ou subit des attaques, cela peut indiquer une appendicite chronique.
  • Lorsque, après une appendicectomie, le bas-ventre fait mal pendant toute activité physique, le patient souffre de troubles des selles et la suture augmente et se gonfle - ce sont les symptômes d'une hernie postopératoire.
  • Si au début la douleur n'est presque pas ressentie mais qu'elle augmente rapidement et s'accompagne de ballonnements, de fièvre et de vomissements, il existe un risque de péritonite diffuse.

Dans certains cas, des douleurs abdominales lors du retrait de l'annexe peuvent être des signes de dysbiose, de fistule intestinale, de colite et d'autres maladies.

Appendicite chronique

L'appendicite chronique après le retrait de l'appendice se développe souvent dans les cas où il reste une petite souche d'un organe enflammé - 2 à 3 cm.Le processus inflammatoire passe souvent à un stade lent et tourmente le patient pendant des années. L'exacerbation d'une infection interne peut également provoquer une nouvelle crise d'appendicite aiguë. Les principales caractéristiques de l'appendicite chronique sont les suivantes:

  • Douleur constante faible ou crises douloureuses rares (une douleur peut survenir dans l'abdomen ou dans le dos, l'aine, la cuisse droite).
  • Syndrome de la toux (l'inconfort au niveau de la couture augmente avec les éternuements, la toux et les selles).
  • Selles perturbées (constipation ou diarrhée).
  • Au cours de l'exacerbation d'une maladie intestinale - nausée avec vomissements.

Le traitement principal pour l'inflammation chronique de l'appendice est une appendicectomie répétée, en particulier en présence d'adhérences internes et de modifications cicatricielles.

Adhérences intestinales

Les adhérences intestinales sont des films minces qui apparaissent entre les organes abdominaux en raison d'une irritation de la paroi interne. C’est l’une des complications les plus fréquentes d’une opération de suppression d’appendice pouvant entraîner une obstruction intestinale, une nécrose des tissus intestinaux et, chez la femme, l’infertilité.

Les signes d’adhésions internes peuvent inclure les symptômes suivants:

  • Tire et fait mal au bas-ventre lors de la suture postopératoire.
  • Troubles digestifs constants: ballonnements, diarrhée, flatulences.
  • Constipation persistante ou absence totale de selles pendant plus de 2 jours.

Dans la plupart des cas, les adhérences intestinales sont effectivement éliminées sans intervention chirurgicale. Pour ce faire, effectuez un nettoyage des intestins, avec intoxication injectée avec une solution saline, utilisez des analgésiques et d'autres traitements. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale est nécessaire: laparoscopie ou laparotomie. Les méthodes de traitement des adhérences intestinales dépendent de l'âge du patient, de son statut immunitaire, de la présence de maladies chroniques, du nombre d'adhérences intestinales et d'autres complications de l'appendicectomie.

Péritonite aiguë diffuse

La péritonite aiguë, ou inflammation du péritoine, est l’une des complications les plus dangereuses de l’appendicite aiguë, qui peut être fatale avec un traitement tardif ou en son absence. Le diagnostic de la péritonite est assez compliqué: après une appendicectomie, les symptômes de la péritonite sont lissés et les chirurgiens hésitent souvent après une intervention chirurgicale répétée. Comment reconnaître la péritonite à un stade précoce et prévenir des conséquences graves?

  • La douleur au côté droit, près de la suture, est le principal signe de péritonite. Au début, ça fait un peu mal, mais constamment, et le malaise augmente rapidement. Peu à peu, la douleur s'étend à tout le bas de l'abdomen.
  • Des nausées et des vomissements aigus s’ajoutent aux signaux de douleur et l’estomac est gonflé.
  • La parésie intestinale se développe: si un lavement aide au début, la décharge des matières fécales et des gaz s’arrête.
  • Le patient souffre de fièvre, le pouls s'accélère. La couleur de la peau acquiert une teinte terreuse, les traits du visage sont accentués.

Le seul traitement efficace contre la péritonite aiguë est une opération immédiate: élimination de la source d'inflammation, drainage de la cavité abdominale et mesures de rééducation.

Hernie postopératoire

Lorsque la douleur dans le côté droit se manifeste plusieurs semaines ou mois après l'opération sur l'appendice et est accompagnée d'une saillie de la cicatrice postopératoire, cela indique une hernie postopératoire - la sortie des organes abdominaux au-delà de sa paroi.

Le tout premier signe de hernie est un léger gonflement autour de la cicatrice. Après un certain temps, le patient ressent la douleur ressentie par le bas-ventre et la cicatrice elle-même. Ces symptômes apparaissent également:

  • Sur le site de la suture de l'appendicite, une bosse se développe, ce qui diminue ou se replie facilement dans la position couchée.
  • Problèmes avec les selles: constipation, gaz, sang dans les selles.
  • Le patient est souvent nauséeux, tourmenté par les vomissements.
  • Le côté droit fait mal à la moindre charge: monter les escaliers, soulever des poids, faire du jogging, etc.

Le plus souvent, une hernie est formée par le non-respect des recommandations médicales après le retrait de l'appendicite. Il peut être favorisé par une faible immunité, de mauvaises habitudes alimentaires, un effort physique actif, des troubles digestifs, un rhume avec une forte toux, etc.

Il est possible de se débarrasser d'une hernie postopératoire à l'aide d'une intervention chirurgicale - une chirurgie pour hernioplastie.

Douleur abdominale après une appendicite chez les enfants

Grâce à une opération réussie d'élimination de l'appendicite et de restauration complète, le bas-ventre de l'enfant ne fait généralement pas mal. Mais si l'enfant se plaint toujours d'inconfort et de sensations de traction dans le côté droit, il peut y avoir plusieurs raisons principales.

Adhérences intestinales

Chez les nourrissons et les enfants d’âge préscolaire, les adhérences intestinales sont beaucoup moins fréquentes que chez les adultes. Mais si le bébé souffre de douleurs aiguës au côté droit, de nausées et de vomissements, des problèmes de selles commencent, il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence.

Mauvaise alimentation

Si votre bébé a récemment retiré l'appendicite, vous devez suivre un régime d'épargne afin de restaurer les intestins. L'une des erreurs parentales les plus courantes est la suralimentation des fruits, lorsqu'un enfant reçoit trop de bananes, de raisins, de pommes avec des poires, etc. L'abondance de fibres peut provoquer des ballonnements, des flatulences et des accès douloureux du côté droit, dans la zone de la couture.

Autres maladies intestinales

S'il n'y a pas de complications liées à l'opération, l'enfant suit attentivement son régime alimentaire, mais il a toujours des douleurs occasionnelles au bas de l'abdomen, dues à d'autres maladies. Le plus souvent, il s'agit de grippe intestinale, de coliques, de gastro-entérites ou de troubles intestinaux normaux.

Autres causes de douleur dans le côté droit

Si l'opération visant à couper l'appendice a réussi, mais que le côté droit tire toujours et fait mal, d'autres problèmes peuvent causer de l'inconfort. Pourquoi le bas-ventre fait-il mal s'il ne s'agit pas d'une appendicite?

L'ovulation

Chez les femmes, la cause de la douleur abdominale est souvent l'ovulation habituelle (environ 2 semaines avant la prochaine menstruation). La douleur est généralement faible, mais en raison de la localisation, ils sont souvent confondus avec une inflammation de l'annexe. La principale différence réside dans les pertes sanguines du vagin.

Maladies gynécologiques

Les kystes ovariens et diverses inflammations des organes pelviens peuvent se manifester par des douleurs au côté droit; un diagnostic différentiel est donc nécessaire pour de tels symptômes.

Cholécystite

Les maladies aiguës et chroniques des voies biliaires peuvent être accompagnées des mêmes symptômes que ceux de l’appendicite aiguë: attaques douloureuses de l’abdomen, nausées et vomissements, diarrhée ou constipation.

Des sensations désagréables du côté droit peuvent également se produire avec l'hépatite, l'intoxication, les infections du rein et les calculs, pendant la grossesse extra-utérine et avec la constipation prolongée.

Une légère douleur abdominale périodique après l'excision d'une appendicite est un processus naturel de récupération, mais si l'inconfort s'aggrave et s'accompagne d'autres symptômes suspects, vous devez contacter immédiatement votre médecin. Il est important de se rappeler qu'une traction et une douleur aiguë dans l'abdomen droit peuvent être le signe d'une grande variété de pathologies. Par conséquent, seul un diagnostic approfondi et complet peut déterminer la véritable cause du problème.