Principal / Gastrite

Maux d'estomac au milieu

Gastrite

23 novembre 2016, 12:48 Article d'expert: Svetlana Aleksandrovna Nezvanova 0 33 273

Une douleur à l'estomac peut indiquer un dysfonctionnement temporaire de l'organe ou le développement d'une pathologie grave. Par conséquent, la première chose à faire avec les types de douleur récurrents est de consulter un médecin. Sur la base des résultats de l'examen, des tests et des diagnostics, le spécialiste recherchera la cause de l'inconfort et prescrira, si nécessaire, un traitement. L'automédication pour des douleurs abdominales d'étiologie inconnue est inacceptable.

Causes et symptômes

La douleur au milieu de l'abdomen apparaît à la suite de divers facteurs, du plus grave au plus grave. Si vous ignorez la douleur pendant longtemps, des maladies graves avec de graves complications peuvent se développer. Sources de douleur:

  1. Abus d'alcool, café. Les boissons alcoolisées et la caféine provoquent la production de suc gastrique dont l’excès affecte l’état de la muqueuse gastrique.
  2. Le tabagisme La nicotine perturbe le flux sanguin dans les murs.
  3. Le stress. Organes particulièrement sensibles du tube digestif.
  4. De grandes doses d'aspirine. Ce type d'analgésiques à usage régulier entraîne une ulcération de la muqueuse gastrique.
  5. Dysfonction pancréatique.
  6. Erreurs de nutrition.

Toutes les raisons ci-dessus provoquent une douleur aiguë, paroxystique dans l'espace intercostal gauche. Ces facteurs provoquent l'apparition de pathologies de l'estomac et d'autres organes du tractus gastro-intestinal. Dans diverses maladies, la nature et l'intensité de la douleur varient dans une large gamme. La douleur coupante au milieu de la paroi abdominale gauche est le résultat de:

  • brûlures avec des alcalis ou des acides;
  • intoxication alimentaire (accompagnée d'éructations, de brûlures d'estomac).

Avec la sévérité et la distension dans la zone épigastrique avec une douleur sourde et faible, on devrait suspecter:

  • gastrite, accompagnée d'une réduction de la sécrétion pancréatique;
  • sténose pylorique;
  • cancer de l'estomac;
  • ulcère peptique en phase chronique.

De fortes sensations douloureuses caractérisent un ulcère aigu ou l'exacerbation d'une pathologie chronique de l'estomac et de 12 processus duodénal. Si une douleur aiguë de type poignard survient avec une intensité élevée, il faut suspecter la perforation de l'ulcère avec libération du contenu gastrique dans la cavité abdominale ou l'exacerbation de la forme chronique d'une autre maladie:

  • pancréatite aiguë avec rejet dans la cavité abdominale des enzymes qui décomposent les protéines;
  • coliques avec spasme du muscle lisse de la vésicule biliaire lorsqu'une pierre se coince;
  • perforation du côlon;
  • la péritonite;
  • rupture du foie.

Avec des douleurs et des nausées, des maladies suspectes à l'estomac, aux intestins, au pancréas et au foie:

  • gastrite;
  • une pancréatite;
  • l'hépatite;
  • un ulcère;
  • cholécystite;
  • intoxication alimentaire (éructations se joint aux symptômes).
Cholécystite - l'écoulement de la bile est perturbé et les graisses ne sont pas absorbées dans l'intestin.

Pathologie rarement possible du système nerveux central. Les symptômes surviennent après avoir mangé avec une charge supplémentaire sur l'organe malade. La douleur au sommet de l'abdomen et la diarrhée accompagnent la violation du processus de digestion et d'absorption des aliments en raison du développement de:

  • ulcères d'estomac, lorsque la digestion et l'absorption dans l'intestin sont perturbés, ce qui provoque la diarrhée;
  • pancréatite lorsque les enzymes digestives font défaut;
  • cholécystite, lorsque le flux de la bile est perturbé, et les graisses ne sont pas absorbées dans l'intestin;
  • syndrome du côlon irritable, caractérisé par une douleur et une alternance de constipation et de diarrhée.

La douleur au-dessus des côtes gauches et la température apparaissent lors de tout processus inflammatoire ou d'intoxication alimentaire. Le syndrome de la douleur avec la température se produit:

  • avec gastrite (température non supérieure à 38 ° C);
  • ulcère gastrique (température supérieure à 38 ° C);
  • pancréatite dans la phase aiguë (fièvre avec des taux de changement rapides);
  • intoxication alimentaire (supérieure à 39 ° C, selon le type de microbe qui a provoqué le processus).

Dans tous les cas, la première chose à faire est de faire appel à un spécialiste.

Maladies de l'estomac, provoquant des crampes douloureuses dans la partie supérieure moyenne de l'abdomen

  1. Inflammation de la muqueuse gastrique ou gastrite. Signes: douleur soudaine au sommet de l'épigastre, mauvaise haleine, nausée l'estomac vide ou après avoir mangé, migraines, brûlures d'estomac. Le syndrome de la douleur disparaît tout seul dans les deux jours.
  2. Dyspepsie de l'estomac - dysfonctionnement de l'organe, difficulté et douleur de la digestion. Signes: syndrome de la douleur au sommet de l'épigastrie, nausée, perte d'appétit, ballonnements, lourdeur à l'estomac. Se produit sur le fond de la dysfonction pancréatique.
  3. Ulcère peptique - ulcération des muqueuses du corps. Signes: douleur après avoir mangé, lourdeur, pression.
  4. Cancer de l'estomac - tumeurs malignes avec métastases aux tissus proches et lointains. Les ancêtres sont les ulcères et la gastrite. Les symptômes ressemblent au tableau clinique d'un ulcère. Dans le même temps, perd du poids.
Retour à la table des matières

Que faire

Avant d'aller chez le médecin à propos de la douleur au milieu de la partie supérieure de l'abdomen, vous ne pouvez pas boire d'analgésiques, car cela rendra difficile l'établissement d'un diagnostic et le choix du type de traitement approprié. Il est interdit de faire le chauffage, mais vous pouvez mettre de la glace. Les douleurs les plus dangereuses sont celles accompagnées de fièvre, de diarrhée et de vomissements. Ce sont les symptômes d'une maladie grave qui ne peut être guérie par un spécialiste. Par conséquent, vous devez consulter un médecin dans les cas suivants:

  • l'apparition d'une douleur aiguë et sévère, difficile à déplacer, commence à provoquer des nausées et sa durée est de plusieurs jours;
  • l'apparition de douleurs à l'estomac avec diarrhée, constipation, écoulement sanglant, fièvre;
  • l'apparition de sensations douloureuses dans la partie supérieure sous les côtes, tandis que l'urine s'assombrit, la peau et les blancs autour des yeux deviennent jaunes;
  • durée des spasmes supérieurs à 30 minutes sans interruption;
  • apparition de sensations douloureuses avec vomissements, transpiration, compression des organes internes, difficulté à respirer.

Le traitement est prescrit en fonction du type de maladie, de son stade de développement. En l'absence de pathologies, le syndrome douloureux est stoppé par des actions simples. Que faire:

  • Mangez bien.
  • Suivez le régime d'activité et de repos.
  • Abandonnez les mauvaises habitudes.
  • Éviter le stress.
Retour à la table des matières

Autres raisons

Toutes les pathologies des organes situés dans la partie supérieure de l'abdomen gauche peuvent provoquer un syndrome douloureux. Ceux-ci incluent: la rate, l’estomac, certaines parties de l’intestin, le diaphragme:

  1. Agrandissement et rupture de la rate. Attaque douloureuse aiguë causée par une splénomégalie. Lorsque l'organe se rompt, la région ombilicale devient bleue.
  2. Dysfonctionnement intestinal. La pathologie est accompagnée de douleurs aiguës dues à l'épigastrie ci-dessus, de constipation ou de diarrhée avec écoulement sanguinolent lors de la défécation. Souvent, la température augmente, des nausées et des vomissements se produisent.
  3. Diaphragme hernie. Souvent, le haut de l'abdomen dans la région de gauche et la poitrine font mal.
  4. Maladies du pancréas. Accompagné de forte fièvre, nausées, vomissements, résistance au syndrome de la douleur aux antibiotiques. Particulièrement important pour les patients diabétiques. Kurtsy, les amateurs d'alcool fort et de modes de vie malsains sont sensibles aux maladies du pancréas.
  5. Courbure de la colonne vertébrale. Les nerfs couvrent tous les organes internes, les muscles, l'épithélium, la peau. Leurs bords s'étendent entre les vertèbres, donc, lorsque la courbure de l'ostéochondrose, la scoliose, les nerfs sont pincés. En raison de la proximité de l’estomac et de la vertèbre, l’attaque douloureuse se produit dans la partie épigastrique gauche ou droite.
  6. Colique rénale. La cause de la pathologie est le mouvement des pierres dans la néphrolithiase (urolithiase). Habituellement, l'attaque douloureuse donne le bas du dos, mais l'apparition dans l'hypochondre gauche est possible.
  7. Pathologie du foie. Signes: spasme douloureux intense, transpiration, nausées, jaunissement de la sclérotique et de la peau. La douleur est plus prononcée à droite.
  8. Insuffisance cardiaque.
  9. Infection. Le plus souvent, le corps est exposé à une infection à Helicobacter pylori, ce qui provoque le développement de pathologies tout au long du tube digestif. Affecte généralement les intestins et le foie avec les symptômes correspondants et une douleur dans l'abdomen gauche.
  10. L'empoisonnement par des produits chimiques qui affectent négativement la condition et la fonction du foie. Le processus est caractérisé par une douleur à droite.

Que signifie douleur dans la partie supérieure de l'estomac?

La douleur dans la partie supérieure de l'abdomen est un symptôme dangereux, précurseur de nombreuses maladies dangereuses. Les raisons de la survenue d'un tel état sont nombreuses. Des sensations désagréables peuvent vous envahir soudainement et rapidement et vous gêner pendant longtemps.

Malgré l'intensité et les symptômes associés, tout problème de santé doit être résolu. La douleur abdominale peut être un indicateur de diverses conditions, que nous discuterons ci-dessous.

Causes de la douleur

Un gastroentérologue aidera à retourner à la vie active.

Des sensations désagréables au sommet de l'abdomen peuvent apparaître pour diverses raisons. Cela peut être une preuve éloquente de la présence d'une pathologie des organes internes.

Des problèmes d'estomac et d'intestins peuvent causer des crampes et des douleurs. Une personne souffre de crampes, de brûlures, de tiraillements ou de douleurs pressantes. Faire appel à un gastroentérologue aidera à reprendre la vie active.

Des sensations désagréables sont possibles en raison de l’étirement de la capsule d’organes, ressemblant à une coquille dense, pavée de tissu conjonctif. Une tumeur, un traumatisme ou une inflammation peut être un facteur provoquant l’étirement d’une capsule. La gravité des symptômes peut aller d’un niveau modéré à un état pathologique prononcé.

Lorsque la capsule se rompt, l’état du patient s’aggrave. Une mauvaise circulation sanguine peut également causer ces conditions. Lésion athéroscléreuse, blocage d'un caillot sanguin en réponse à une détérioration.

L'irritation de la membrane muqueuse peut être accompagnée de douleurs abdominales; Ici, une quantité excessive de terminaisons nerveuses ou tout effet agressif contribue à la détérioration de l'état. Lors du diagnostic "d'abdomen aigu", le problème de l'hospitalisation du patient est résolu. Cette situation dangereuse peut avoir des conséquences désastreuses.

La particularité du système nerveux peut être la cause de l'irradiation de la douleur d'autres parties du corps dans le segment spécifié. Dans une situation de douleurs réfléchies, le patient peut indiquer un endroit avec des sensations désagréables plus intenses.

Quelles maladies peuvent être suspectées avec une douleur au sommet de l'abdomen

Les patients souffrant de problèmes d’estomac, de duodénum et d’œsophage font face à des symptômes similaires. Les patients atteints d'une maladie du foie, du pancréas et de la rate peuvent être confrontés à ce type d'anxiété. Les problèmes cardiaques donnent également les symptômes décrits.

Chez les patients présentant un infarctus aigu ou une rupture de l'aorte, d'une hernie et d'une myosite, une douleur est observée au sommet du péritoine. Autres conditions dans lesquelles l'estomac fait mal en haut: constipation, pathologie du système nerveux.

Problèmes avec le tube digestif

Les problèmes gastro-intestinaux sont accompagnés de douleurs aiguës.

Si vous êtes confronté à une douleur chronique à l'abdomen, vous devez suspecter des phénomènes pathologiques dans l'estomac ou des problèmes de duodénum.

En cas de lésions ulcéreuses, les douleurs du gémissement, le caractère coupant accompagnant la prise de nourriture gênent le patient.

En cas d’ulcère gastrique, l’état de santé se dégrade 15 à 45 minutes après un repas. La défaite du duodénum est marquée par des symptômes retardés, qui se manifestent en une heure et demie. En présence d'ulcères, des symptômes désagréables apparaissent sur un estomac vide et, avant le coucher, des malaises sont ressentis dans les omoplates.

La personne a des signes de ballonnement, la chaise est cassée. Lorsque des problèmes avec le tractus gastro-intestinal améliorent l’état du patient, les vomissements nuisent aux symptômes des problèmes avec d’autres parties du corps. Si vous ressentez soudainement des douleurs aiguës, il est préférable d’appeler un spécialiste, car les blagues sur l’ulcère sont mauvaises. Une tactique appropriée vous aidera à vous rétablir rapidement.

Vous sentez-vous des éructations, des brûlures et des douleurs derrière le sternum? Il est nécessaire d'exclure l'inflammation de l'œsophage. D'autres symptômes confirmant la présence de GERD sont une augmentation des symptômes en position ventrale, avec flexion et travail physique.

Problèmes de foie

Dans la maladie de calculs biliaires, les patients décrivent la présence d'une douleur cambrée.

L'hépatite et la cirrhose se développent parfois de manière asymptomatique s'il n'y a pas d'étirement de la capsule. La douleur en haut de l'abdomen à droite devrait vous alerter et vérifier l'état du foie, de la vésicule biliaire.

En oncologie, la cirrhose et l'hépatite, on observe des douleurs cambrées qui s'étendent dans la poitrine. Dans la maladie de calculs biliaires, les patients décrivent la présence de telles conditions. Douleurs sourdes et douloureuses dans l'abdomen, hypochondre.

Avec la colique hépatique, la douleur est plus sévère. Si vous ignorez une mauvaise santé, le patient peut en apprendre davantage sur l'évolution de la cholécystite. Crampes douloureuses, nausées poursuivent les malades.

Un malaise ne se fait pas sentir uniquement dans l'estomac: la douleur se manifeste sous l'omoplate, au niveau des épaules. Si l'état de santé se détériore en marchant, on peut suspecter une expansion du processus inflammatoire.

Maladies Pancréatiques

En cas de pancréatite, l’état du patient consiste en la présence de douleurs environnantes, localisées à gauche et au centre. La douleur est sévère, accompagnée de vomissements. En présence de kystes et de tumeurs dans l'organe spécifié, on observe la présence de douleurs cambrées d'intensité différente. Vous ne devez pas tolérer: l'aide immédiate des médecins résoudra de graves problèmes.

Problèmes avec la rate

La proportion de patients qui ont des problèmes de rate et qui se plaignent de douleurs au sommet de l'abdomen gauche est faible. L'inconfort peut provoquer des kystes et l'oncologie de l'organe. La recherche médicale contribue à trouver la cause fondamentale et le choix des tactiques de traitement.

Problèmes cardiaques et vasculaires

Le transfert d'une crise cardiaque s'accompagne d'une sensation de pincement au sein.

Dans les maladies ischémiques, les sensations de douleur sont fréquentes dans le segment supérieur du péritoine. Les patients qui ont eu une crise cardiaque connaissent les symptômes énumérés.

Les états prononcés confondent parfois les médecins et le patient se voit diagnostiquer un "abdomen aigu". Le transfert d'une crise cardiaque s'accompagne d'une sensation de pincement à la poitrine, d'une pression irrégulière et d'un essoufflement.

Lorsque l'anévrisme aortique, accompagné d'une douleur à l'abdomen, il y a une gêne au niveau du dos. Vous pouvez suspecter cette maladie en apparaissant une formation de pulsations dans la zone cardiaque. Lorsque la dissection aortique ou la rupture, la pression chute, une personne a besoin d'une aide urgente. Habituellement, la victime est placée à l'hôpital.

Maladies pulmonaires

Une altération de la santé peut provoquer une pleurésie. Le patient ressent une douleur lors de l'inhalation, de la toux. En position couchée, la douleur dans la partie supérieure du corps s'atténue. Un essoufflement, une faiblesse et de la fièvre peuvent survenir.

Douleur musculaire

Pour comprendre si des états douloureux sont associés à une surcharge musculaire, vous devez soulever vos membres inférieurs. Avec une réponse positive, la douleur s'intensifiera. La douleur dans le tissu musculaire est une réponse à l'hypertonie. Souvent diagnostiqué avec une tension musculaire, accompagné d'un microtraumatisme interne.

La raison peut être la grossesse, la surcharge physique, l'entraînement sportif et le travail physique. La pire option est la rupture des ligaments de l'abdomen, qui survient lors d'une surcharge intense sur les muscles atrophiés.

Plus d'informations sur la douleur dans la partie supérieure de l'estomac racontera la vidéo:

Problèmes de neurologie

Lorsque l'ostéochondrose est la compression des racines de la moelle épinière. Il y a des douleurs qui se concentrent dans la colonne vertébrale. La violation des racines nerveuses rend le soutien nerveux de l'estomac, de la rate et des intestins inadéquat.

L'homme commence à se plaindre de sensations coupantes et perçantes. D'autres symptômes névrotiques apparaissent, signalant qu'il est temps de prendre soin de vous. Des massages, de la physiothérapie et des préparations spéciales ralentiront la progression de la maladie actuelle et amélioreront considérablement la maladie.

L'apparition d'une hernie

Lorsque les organes sont serrés, une hernie se forme. Une personne se sent mal à propos de l'éducation. Lorsque vous appuyez sur cette touche, la formation arrondie disparaît. Les patients atteints de hernie oesophagienne sont confrontés à tous les problèmes qui causent des problèmes au tractus gastro-intestinal.

Une hernie élargie entraîne une dilatation de la porte et un allongement des structures entourant le défaut de la paroi abdominale. Un phénomène dangereux est la pénétration d'organes dans le sac abdominal, qui s'accompagne également de douleur. Des sensations locales ou des douleurs dans tout l'abdomen peuvent être diagnostiquées.

Troubles métaboliques

En cas d'acidocétose et de crise thyréotoxique, les récepteurs péritonéaux sont irrités. Une douleur aiguë est accompagnée d'une tension dans le péritoine. Pour clarifier le diagnostic du patient avec les symptômes énumérés sont envoyés à l'hôpital.

Comportement avec douleur abdominale

Seulement avec la sensation de douleur aiguë, une personne commence à faire attention aux problèmes du corps.

Indépendamment de l'intensité et des caractéristiques de la douleur, vous devriez consulter un établissement médical pour prévenir les complications graves et la détérioration.

Il vaut la peine d'essayer de ne pas prendre les comprimés avant la consultation initiale afin que le médecin puisse établir le diagnostic le plus précis possible.

Jusqu'à ce que le verdict initial soit émis, vous ne pouvez pas utiliser de coussin chauffant. Pour atténuer la maladie, vous pouvez utiliser de la glace. Il est nécessaire de garder, s'il y avait des vomissements, la diarrhée, la température.

Ces symptômes supplémentaires peuvent indiquer une situation grave. Des douleurs irrégulières d'intensité modérée, apparaissant de temps en temps, permettent d'espérer une issue heureuse. Si les douleurs deviennent plus fréquentes et nuisent à la vie normale, il est utile de contacter un spécialiste.

Il est important d'informer le médecin en détail de la nature, de l'intensité de la douleur et des événements précédant la détérioration de la maladie. Le traitement doit être dirigé vers l’élimination de la cause fondamentale, provoquant des conditions similaires. L'homme moderne vit dans un rythme particulier. Il lui est difficile de prendre le temps et d’écouter son propre corps.

Les douleurs douloureuses sont souvent ignorées et le malaise est attribué à une nourriture de mauvaise qualité. Ce n'est que lorsqu'il ressent une douleur aiguë qu'une personne commence à faire attention aux problèmes de son propre corps. Des analgésiques sont utilisés, bien que la bonne chose à faire serait d'appeler un médecin et de consulter un spécialiste.

L’analyse, l’examen et les procédures de diagnostic collectés permettent d’établir un diagnostic précis, car les douleurs abdominales peuvent être à l’origine de nombreux maux nécessitant un traitement médical ou une intervention chirurgicale. Il est important de faire attention aux symptômes supplémentaires: la présence de vomissements, des troubles des selles, des douleurs dans l'hypochondre. L’écriture exacte des symptômes aide à trouver rapidement la cause et à lancer le combat contre une maladie en développement.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Qu'est-ce qui cause la douleur dans la partie supérieure de l'estomac et comment le combattre?

La sévérité de l'estomac et la douleur dans la partie supérieure de l'abdomen - les plaintes les plus courantes des patients, qu'ils racontent lors de la réception au médecin traitant.

Les causes de ces sensations désagréables peuvent être de nature différente, allant de maladies de l’intestin et de l’estomac à des appendicites inflammatoires. En outre, la douleur dans la partie supérieure de l'estomac peut être provoquée par un muscle cardiaque anormal.

Afin d'établir le diagnostic le plus correct pour le patient, seule une consultation et un examen ultérieur par un spécialiste sont nécessaires, car il est impossible d'identifier clairement la cause de la maladie par vous-même. Plus loin dans cet article, nous vous expliquerons les causes et les symptômes de l'apparition de douleurs dans la partie supérieure de l'estomac, et vous expliquerons également comment faire face à la gêne et reporter le traitement à l'hôpital.

Caractéristiques de la douleur et leur localisation

Et alors, que faire lorsque la partie supérieure de l'estomac fait mal? Afin d'identifier clairement le lieu où se produit la douleur dans l'estomac, vous devez suivre un algorithme d'actions spécifique, à savoir:

    Pourquoi il y a une douleur dans la partie supérieure de l'estomac

Déterminez la localisation de la douleur (identifiez clairement la partie de l'estomac dans laquelle se produit la douleur). Afin de déterminer la localisation de la douleur, il est nécessaire de vous allonger sur le dos, en effectuant un mouvement soigneux pour palper l'abdomen et identifier la zone dans laquelle se produit un inconfort. En règle générale, la douleur reflète l'organe interne endommagé. Par exemple, si l'œsophage est endommagé, la douleur est concentrée dans l'estomac. si le foie est malade, il peut faire mal dans la partie supérieure droite de l'abdomen (sous l'hypochondre droit).

  • Déterminez la nature de la douleur. Si l'estomac fait mal, la douleur peut être: sourde, douloureuse, forte, tiraillante, crampante, etc.
  • Marquez des symptômes supplémentaires. Il faut également faire attention à savoir si la douleur accompagne des symptômes supplémentaires, à savoir, douleur après avoir mangé, éructations de nourriture, selles de couleur foncée, diarrhée, élévation de la température, etc.
  • Évaluez les causes de la douleur intense. Cela vaut la peine d'être observé, après quoi la douleur est particulièrement exacerbée (par exemple, l'estomac fait mal après avoir mangé davantage ou l'inconfort est observé sur un estomac vide).
  • Sur la base des informations obtenues après les manipulations ci-dessus, il est possible d'identifier la cause la plus probable d'inconfort. En conséquence, cela contribuera à réduire la douleur et à permettre un traitement rapide.

    Maladies accompagnées de douleurs à l'estomac

    Examinons maintenant de plus près les symptômes indiquant des maladies susceptibles de provoquer une gêne et des douleurs dans la partie supérieure de l'estomac.

      Douleur dans la partie supérieure de l'estomac après avoir mangé

    L'apparition de douleurs dans l'estomac sous forme de bouffées de chaleur aiguë et douloureuse se produit généralement lorsque vous mangez des aliments "lourds" (par exemple, café gras, café fort, etc.). Provoque également un stress similaire. Les symptômes concomitants peuvent ressembler à des vomissements et à des nausées, à une sensation de sécheresse de la bouche, à une diarrhée. Les causes en sont l’ulcère peptique et la gastrite.

  • Lorsque la douleur apparaît violemment sous la forme de spasmes sévères et que le patient se sent affaibli et fait de la fièvre - vous pouvez assumer une colique intestinale, ce qui entraîne une suralimentation fréquente.
  • Si cela fait mal dans le haut du dos (plus précisément dans le haut de l'abdomen, mais la douleur se fait habituellement dans le dos), un goût désagréable apparaît également et la température corporelle augmente - il peut s'agir d'une pancréatite et, en cas de manifestation aiguë (la probabilité de cette pathologie augmente, si le patient à la veille buvait de l'alcool ou mangeait des repas gras).
  • Si la douleur survient au milieu de l'abdomen, en même temps (en plus de la douleur), la personne souhaite vider la vessie - c'est un signe fréquent de colique néphrétique.
  • Lorsque le patient affirme que tout dans l'estomac lui fait mal, il a la nausée, sa température corporelle augmente et un malaise général apparaît - on peut supposer qu'il y a une inflammation du péritoine ainsi qu'une péritonite.
  • Si la douleur gêne une femme dans la partie inférieure de l'estomac, on observe un écoulement des organes génitaux, la température corporelle est élevée, parfois une diarrhée - il est utile de vérifier le risque de dysfonctionnement du système urinaire.
  • La morbidité au niveau du nombril peut indiquer une appendicite ou un trouble intestinal. Faites attention, si vous ne traitez pas une appendicite - le risque de péritonite augmente, ce qui peut être fatal.
  • Une douleur dans la partie supérieure gauche de l'estomac peut survenir avec un dysfonctionnement du côlon, ainsi que du dysfonctionnement du pancréas.
  • Faites attention lorsque vous ressentez de la douleur en haut à droite de l'estomac, car ce symptôme peut indiquer une inflammation de la vésicule biliaire. La douleur dans cette pathologie donne très souvent dans le dos, et peut également donner dans l'estomac dans des directions différentes du foyer principal de la douleur.
  • Maladies du tube digestif provoquant des douleurs à l'estomac

    Je voudrais également accorder une attention particulière au fait que les symptômes ci-dessus ne sont que des maladies possibles qui provoquent des douleurs à l'estomac. Les nuances de cette douleur peuvent différer par leur emplacement et la nature de leur apparence.

    C’est pour cette raison qu’il est très important, lors de la visite chez le médecin, d’expliquer le plus fidèlement possible tous vos sentiments, même si certains détails vous semblent insignifiants. Ce n’est que sur la base d’un historique complet que le médecin traitant sera en mesure d’identifier la cause réelle de la maladie et de choisir le traitement le plus approprié pour un patient particulier.

    Le tableau ci-dessous présente les maladies du tractus gastro-intestinal et la raison de leur apparition, qui sont également une cause de gêne et de douleurs dans la cavité de l'estomac et de l'abdomen.

    Causes de douleur dans le plexus solaire: gastrite, pancréatite ou calculs biliaires

    Suivant les croyances orientales, le plexus solaire est le centre énergétique du corps. La médecine traditionnelle dit ça.

    Nous avons demandé à Larisa Tretyakov, gastro-entérologue, médecin de la plus haute catégorie et chef du département des cliniques FarmMedan, de nous dire ce qui fait le plus mal dans le domaine de l'épigastre, comment comprendre vos propres sentiments et quelles procédures de diagnostic sont nécessaires dans ce cas.

    Presque tous les habitants d'une grande ville ont ressenti une douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, juste dans le triangle situé sous les côtes. Le plus souvent, la douleur dans l'épigastre indique des maladies du système digestif.

    Voyons d'abord ce que sont exactement les organes ici. C'est l'estomac qui entre dans le duodénum. À gauche de l'estomac se trouve le pancréas, responsable non seulement de la digestion, mais également du contrôle hormonal. Il produit notamment de l'insuline, nécessaire à l'absorption des nutriments par les cellules. Voici la rate responsable du nettoyage du sang et du travail de l'immunité. À droite de l'estomac, la vésicule biliaire et le foie sont très serrés. Tous ces organes (à de rares exceptions près) peuvent être une source de douleur avec localisation dans la région épigastrique.

    Essence profonde de digestion

    Chaque élève du secondaire sait que la digestion se produit dans l'estomac. L'acide chlorhydrique agressif attaque les aliments qui pénètrent dans l'estomac et commence à se diviser en composants faciles à digérer.

    La douleur épigastrique peut être un signe d'infarctus du myocarde. En effet, dans la région du plexus solaire, il n’ya pas que les organes digestifs - les poumons et le cœur se trouvent à proximité. Une douleur aigue de l'estomac ne doit donc pas être tolérée. Ne passe pas, appelle l'ambulance.

    De plus, la douleur épigastrique peut être d'origine neurologique. En d'autres termes, dans la colonne vertébrale thoracique, un nerf ou un autre nerf a été pincé entre les vertèbres - et le signal est transmis par le nerf à l'estomac. Le neuropathologiste sera en mesure de «déchiffrer» cette douleur après une radiographie ou une tomodensitométrie de la colonne vertébrale.

    Mais tous les diplômés ne savent pas qu'une personne sans estomac peut vivre relativement normalement. Parce que seule la première étape de la digestion est effectuée ici. Des processus beaucoup plus importants se produisent dans le prochain "compartiment" - le duodénum. Cela inclut les canaux du pancréas et le canal biliaire principal.

    Dans la vésicule biliaire, la bile, produite par le foie, s'accumule et dès que la nourriture pénètre dans le duodénum, ​​la bile y est également envoyée - pour aider à la digestion. Le «suc pancréatique», le secret du pancréas, qui pénètre également dans le duodénum par les canaux, joue un rôle non moins important dans la digestion.

    Une fois que l'aliment est «traité» dans le duodénum, ​​il est envoyé pour être ensuite digéré et absorbé dans l'intestin grêle.

    Où est le crash?

    Comme le montre une description assez schématique du système digestif, tout ce qu’il contient est très clairement lié. Et s'il y a une défaillance quelque part, le système tout entier y réagit.

    Ainsi, aux premiers symptômes - douleur et inconfort - un examen détaillé est nécessaire. Nous examinerons les maladies les plus courantes, dont le principal symptôme est la douleur dans l'épigastre.

    Gastrite ordinaire et pas très

    La gastrite, c'est-à-dire l'inflammation de la muqueuse gastrique, est la maladie causant le plus souvent des douleurs dans l'épigastre. La nature de la maladie gastrite est aiguë ou chronique.

    Le danger de la gastrite chronique réside dans le fait que la plupart des cas de cancer gastrique se développent précisément dans le prolongement de l'évolution de cette maladie apparemment inoffensive.

    Par type, la gastrite de surface est isolée, dans laquelle seule la membrane muqueuse est enflammée et atrophique - dans ce cas, les glandes de l'estomac, qui produisent de l'acide chlorhydrique, meurent progressivement sur le fond d'une inflammation.

    Identifier le type de gastrite et, en conséquence, déterminer le traitement ne peut, malheureusement, qu'après une étude sur les gens du peuple appelée "gastroscopie" - au cours de cette procédure, un endoscope est inséré dans le tractus gastro-intestinal supérieur.

    En fait, l’étude est appelée «œsophagogastroduodénoscopie», car au cours de la procédure, le médecin examine l’œsophage, l’estomac et le duodénum du patient. Il est très important de mener cette étude de la manière la plus détaillée et qualitative possible car la gastrite «coexiste» très souvent avec la duodénite (inflammation du duodénum) et avec la pathologie de l'œsophage.

    L'ulcère est muet et hurle

    La conséquence d'une gastrite et d'une duodénite non traitées peut être un ulcère d'estomac ou un ulcère duodénal. Contrairement à l'érosion, les ulcères guérissent avec la formation de cicatrices et peuvent être accompagnés de complications graves.

    Contrairement à la croyance populaire, la peste peut ne pas se manifester par une douleur épigastrique - elle peut rester obstinément silencieuse. Comme dans le cas de la gastrite, la gastroscopie est la seule chance d'établir avec précision le diagnostic d'un ulcère peptique.

    Pancréatite - une menace pour la vie

    La douleur épigastrique aiguë peut être un symptôme de la pancréatite - une inflammation du pancréas. Cet organe peut signaler lentement le problème de la douleur régulière et faible. Et cela signifie qu'il est temps de passer un examen.

    Mais si la douleur dans l'épigastre est devenue presque insupportable, si des troubles des selles et des vomissements se développent et, dans certains cas, une élévation de la température, cela signifie une pancréatite aiguë. Et ceci est une indication pour une hospitalisation urgente.

    La pancréatite survient généralement lorsque le secret du pancréas (suc pancréatique) stagne. Le conduit par lequel le secret doit voyager jusqu'au duodénum est obstrué par une pierre, un kyste, un œdème ou du pus. Mais le jus continue à être produit et digère avec enthousiasme la glande elle-même. Par conséquent, dans la pancréatite aiguë, la procrastination ressemble littéralement à la mort.

    Curieusement, la pancréatite attaque souvent les jeunes qui mènent une vie active, adorent manger, boivent parfois et, plus important encore, sont soumis à un stress constant.

    Il est possible de diagnostiquer les problèmes du pancréas à l'avance - avant le développement d'une pancréatite aiguë - avec une simple échographie et une prise de sang. S'il y a des problèmes de pancréas à l'échographie, le médecin peut prescrire une tomographie par ordinateur, une étude qui donne une image couche par couche de la glande et permet d'analyser en détail l'essence du problème.

    Pierres biliaires

    Comme la pancréatite, la cholélithiase est étrangement plus jeune. Si l’on pensait aux problèmes de calculs après 60 ans, il est temps de faire attention à votre vésicule biliaire dès 30 à 35 ans.

    Un inconfort régulier dans la région épigastrique peut indiquer qu'il existe un problème d'écoulement de la bile. Plus la bile est épaisse, plus la possibilité de formation de calculs est grande. Et cela est logique: d’abord, la bile forme des caillots, qui ont alors une chance de se transformer en calculs. Au stade des caillots, ce problème peut être résolu à l'aide de médicaments: ils liquéfient la bile et les caillots disparaissent.

    Mais si les caillots sont devenus des pierres, il n’ya qu’une solution: l’enlèvement de la vésicule biliaire. Après cette opération, il est nécessaire de suivre un régime particulièrement strict pour «former» l'organisme d'un nouveau système digestif. Si vous suivez scrupuleusement toutes les prescriptions du médecin et si, tout au long de votre vie, vous suivez un régime alimentaire particulier, vous finirez par oublier l’absence de vésicule biliaire.

    Mais pour ne pas porter à l'opération, avec les premiers symptômes - inconfort et douleur épigastrique - il est nécessaire de subir une échographie. Pour que le médecin puisse examiner correctement votre vésicule biliaire, vous devez vous préparer à une échographie: venez l'estomac vide et, 3 jours avant le test, ne consommez pas d'aliments générant des gaz.

    Blesser l'estomac en haut et au milieu de ce qu'il faut faire

    Une douleur au centre de l'abdomen peut survenir en raison de causes mineures, telles que maux d'estomac, constipation ou maladies graves, telles que maladie rénale ou calculs dans la vésicule biliaire. Les douleurs abdominales ne doivent pas être ignorées.

    La douleur, localisée dans le nombril, peut indiquer une pathologie de l'estomac, du pancréas, au stade initial de l'appendicite.

    Il est important de comprendre que déterminer l'emplacement et le type de douleur peut aider à identifier la cause et à prescrire rapidement le traitement approprié.

    En outre, nombreux sont ceux qui peuvent être intéressés par la question: quand faire mal au ventre, que faire? Vous devez d’abord déterminer la cause de la douleur, puis poursuivre le traitement.

    Causes de la douleur

    Des varices de l'œsophage peuvent survenir (en particulier chez les alcooliques chroniques présentant une cirrhose du foie) ou en présence d'ulcères de l'œsophage dus à un reflux gastrique prolongé ou à des ulcères de la partie supérieure de l'estomac.

    Les crampes douloureuses dans l'œsophage, qui peuvent être ressenties derrière et sous le sternum, ainsi que dans le centre de l'abdomen, peuvent être dues à:

    • manger de la nourriture sèche.
    • passage difficile des aliments en raison de la sécheresse accrue de la membrane muqueuse de l'œsophage (pendant la déshydratation), de la prolifération excessive de tissu fibreux (rétrécissement) avec RGO prolongé ou, plus rarement, de sclérose systémique.
    • relâchement inapproprié des muscles qui couvrent l'entrée de l'estomac (cardia) en raison de nerfs endommagés;

    Le reflux gastro-oesophagien (RGO) est causé par le reflux acide gastrique dans l'œsophage.

    Les principaux symptômes de la maladie sont une douleur brûlante à l'arrière du sternum ou de la gorge, s'étendant jusqu'au centre de l'estomac et parfois au-dessus de l'abdomen, ainsi qu'un goût acide dans la bouche.

    Elle peut être causée par une hernie hiatale, une faiblesse du sphincter oesophagien inférieur et une altération de la fonction.

    Le diagnostic peut être établi sur la base des symptômes, de l'endoscopie et de la mesure de la pression et du pH dans l'œsophage.

    La gastrite est une inflammation de la muqueuse gastrique avec un ou plusieurs des symptômes suivants:

    • douleur brûlante sous le sternum, aggravation de la douleur avant ou après avoir mangé (l'estomac fait mal au milieu ou au-dessus);
    • des nausées et des vomissements;
    • satiété précoce;
    • éructations excessives;
    • état fébrile;
    • brûlures d'estomac, sensation de brûlure dans la poitrine ou la gorge;
    • crampes abdominales (spasmes dans la partie supérieure de l'estomac qui font mal par vagues);

    Les causes de gastrite aiguë (soudaine) comprennent:

    • infections à rotavirus, principalement chez les enfants;
    • intoxication alimentaire;
    • sécrétion excessive d'acide gastrique;
    • prendre des analgésiques tels que l'aspirine ou l'ibuprofène;
    • utilisation d'aliments acides, d'épices, etc.

    Les causes de gastrite chronique (à long terme ou récurrente) sont les suivantes: infection à Helycobacter Pylori, gastrite auto-immune rare (avec carence en vitamine B12 et anémie), intoxication chronique.

    Dans la plupart des cas, le diagnostic de gastrite peut être établi sur la base des symptômes existants. Dans les cas douteux, des radiographies de l'estomac avec contraste et FGDS peuvent être effectuées.

    Le nombre de leucocytes dans le sang peut être légèrement supérieur à la normale et le test de recherche de sang occulte dans les selles peut être positif.

    La gastroparésie désigne le ralentissement de la vidange gastrique dû à une relaxation musculaire insuffisante, qui couvre la sortie de l'estomac en raison de lésions nerveuses, de troubles hormonaux, de causes psychologiques ou de la formation de tissu fibreux après la guérison des ulcères chroniques et après une opération à l'estomac.

    Douleurs ou crampes pendant ou immédiatement après un repas dans la partie supérieure et centrale de l'estomac, satiété précoce, brûlures d'estomac, ballonnements dans la partie supérieure de l'abdomen et éructations excessives sont les principaux symptômes de cette maladie.

    L'ulcère peptique dans l'estomac peut également causer une douleur constante au centre de l'abdomen, qui fait mal pendant longtemps.

    Les ulcères sont un défaut de la membrane muqueuse qui apparaît dans les couches muqueuses et sous-muqueuses de l'estomac et qui provoque une douleur sourde ou brûlante dans la partie supérieure de l'abdomen pendant ou peu après le repas.

    Lors de la détection des ulcères, il est souhaitable d'éviter les aliments gras et de contrôler le poids à l'aide de régimes spéciaux. Le diagnostic de l'ulcère gastroduodénal est défini par la gastroduodénoscopie.

    L'inflammation dans la partie supérieure de l'intestin grêle peut entraîner une douleur sourde ou brûlante dans la partie supérieure de l'abdomen entre les repas ou la nuit.

    Le noircissement des matières fécales et les saignements peuvent être observés, en premier lieu, lors de la perforation des ulcères à l'estomac, alors que cet organe fait très mal.

    Parmi les autres causes très importantes de douleurs désagréables au milieu et au sommet de l’estomac, le cancer de l’estomac mérite d’être signalé. Cependant, il peut se développer à n’importe quelle période de la vie, principalement après 50 ans.

    Des douleurs se développent dans la partie supérieure et centrale de l'estomac, des nausées, un manque d'appétit, une perte de poids et des selles noires sont observés. Le diagnostic est confirmé par gastroscopie et examen de biopsie au microscope.

    La pancréatite est un autre facteur causal de la douleur dans la partie supérieure de l'estomac. La pancréatite aiguë est une inflammation du pancréas, principalement due à l'abus d'alcool ou à l'apparition de calculs biliaires.

    La pathologie peut entraîner des douleurs et des nausées dans la partie supérieure de l'abdomen gauche ou central.

    Les cancers du pancréas peuvent précéder la pancréatite chronique à long terme, mais ils peuvent également survenir chez les personnes ayant un pancréas en bonne santé.

    Les principaux symptômes sont une douleur caractéristique dans la partie supérieure de l'abdomen, c'est-à-dire une douleur touchant la partie supérieure de l'estomac, un manque d'appétit, une perte de poids importante et une diarrhée blanche ou des selles molles.

    Lorsqu'une forme aiguë de pancréatite apparaît, les enzymes pancréatiques dans le sang augmentent.

    Le diagnostic de pancréatite chronique est confirmé par CT. Dans le même temps, le taux d'enzymes pancréatiques dans le sang ne change souvent pas.

    Lorsque le cancer de l'amylase pancréatique et les marqueurs CA-19-9 sont détectés, les marqueurs sont souvent supérieurs à la normale.

    Une rupture du muscle abdominal due à une blessure (heurter un objet dur ou tranchant, une rupture pendant l'exercice) peut également provoquer une douleur douloureuse dans la partie supérieure de l'estomac.

    L'hématome peut s'accumuler dans les muscles et provoquer un petit renflement visible (bleuâtre) et tangible (mou). Le diagnostic est réalisé à l'aide d'un examen médical et d'une échographie.

    Il existe de nombreuses autres causes de douleur dans les parties centrale et supérieure de l'estomac. Par exemple, une partie du petit intestin peut faire saillie à travers les crevasses des muscles abdominaux supérieurs.

    Une douleur de petite taille et un léger renflement sont les principaux symptômes de cette affection. Le médecin peut poser un diagnostic après un examen physique de routine.

    Un coup à la partie inférieure du sternum peut également entraîner des douleurs à la partie supérieure, centrale ou centrale de l'estomac. Le diagnostic de l'état est effectué à l'aide de rayons X.

    L'arthrite vertébrale, une fracture de la vertèbre ou un autre trouble du thorax ou de la colonne lombaire peuvent également entraîner des douleurs dans la partie supérieure et centrale de l'abdomen.

    En règle générale, la douleur change au fur et à mesure que vous bougez ou bouge, parfois elle s’intensifie et disparaît.

    Chez les patients âgés de plus de 50 ans, la paroi aortique peut être affaiblie en raison d’athérosclérose ou d’autres troubles entraînant une saillie de la paroi aortique (anévrisme) ou une division de ses couches (dissection).

    Le symptôme principal est la douleur sourde constante dans le haut de l'abdomen, c'est-à-dire dans le haut de l'abdomen, qui s'aggrave pendant ou après un repas. Le diagnostic est réalisé par échographie, scanner ou IRM.

    Une crise cardiaque peut commencer par une douleur dans la partie supérieure ou centrale de l'abdomen. Le tabagisme et un taux de cholestérol élevé sont deux facteurs de risque importants pour une attaque.

    Le diagnostic peut être établi sur la base des symptômes, d'un ECG et de l'élévation de certaines enzymes dans le sang.

    Si une personne ressent une douleur atroce touchant le haut de l'abdomen, il peut y avoir un risque d'inflammation de l'annexe.

    Cependant, dans le cas de l'appendicite, la douleur n'est généralement pas ressentie au sommet de l'abdomen, mais à la partie droite de celui-ci et n'affecte quasiment pas la partie centrale de l'estomac.

    Pour les femmes, la douleur au centre et au centre de l'abdomen peut être due à un kyste ovarien tordu ou déchiré, à une fausse couche, à une grossesse extra-utérine, etc.

    Méthodes de diagnostic et de traitement

    Une série de tests permet de diagnostiquer les facteurs de causalité de la douleur abdominale supérieure.

    Avant de procéder à tout test, le médecin traitant procédera à un examen médical afin de déterminer pourquoi l’estomac fait mal (partie supérieure).

    Il consiste en une légère pression sur diverses parties de l'abdomen pour rechercher une inflammation et un gonflement.

    Ces informations, associées à la spécification de l'intensité de la douleur et à sa localisation dans la cavité abdominale, aideront le médecin à déterminer quels tests sont nécessaires pour le patient.

    En particulier, une IRM, une échographie et une radiographie, utilisées pour voir en détail les organes, les tissus et autres structures de la région abdominale et déterminer la cause de la douleur dans la partie supérieure de l'estomac.

    Ces tests peuvent aider à diagnostiquer les excroissances, les fractures, les déchirures et les gonflements.

    Les autres tests comprennent:

    • coloscopie (examen de l'intérieur du côlon);
    • endoscopie (pour détecter des tumeurs et des anomalies dans une certaine partie de l'œsophage et de l'estomac);
    • examen du tractus gastro-intestinal supérieur (image radiographique utilisant un contraste de couleur pour rechercher des tumeurs, des ulcères, des inflammations et d'autres troubles dans une partie particulière de l'estomac).

    Des analyses de sang, d'urine et de selles peuvent également être recueillies pour rechercher d'éventuelles infections bactériennes, virales et parasitaires.

    Une douleur abdominale légère peut disparaître sans traitement. Cependant, dans de nombreux cas, les douleurs abdominales peuvent nécessiter une visite chez le médecin.

    La recherche de soins médicaux et d'une thérapie immédiats devrait être la première priorité pour un patient ressentant une douleur dans la partie supérieure de l'abdomen.

    Ce n'est que dans un établissement médical que vous pouvez identifier la cause de la douleur au sommet de l'abdomen et comprendre pourquoi l'estomac fait mal.

    Dans de rares cas, les remèdes à la maison peuvent être utiles. La constipation, le syndrome du côlon irritable, les maladies gastro-intestinales, les brûlures d'estomac peuvent être soignés avec des médicaments.

    Si le patient souffre de maladies chroniques, le médecin vous recommandera des changements de régime alimentaire et de mode de vie.

    Certains analgésiques peuvent également être pris sans ordonnance pour se débarrasser de la douleur sourde et douloureuse de la partie supérieure de l'abdomen causée par des problèmes d'estomac mineurs.

    Si la déshydratation est observée, il est nécessaire de consommer suffisamment de liquide sous forme d’eau pure ou de boisson.

    La constipation peut être traitée avec des laxatifs ou avec un repas riche en fibres.

    Bien sûr, tous les types de douleur dans la partie supérieure de l'abdomen ne peuvent être évités.

    Dans le même temps, il est possible de réduire le risque de développer des sensations douloureuses dans n’importe quelle partie de l’abdomen en effectuant certaines actions.

    En particulier, il est recommandé:

    1. Mangez des repas sains, prenez des pauses pendant les repas.
    2. Buvez beaucoup d'eau pure toute la journée.
    3. Faites des exercices modérés sur une base régulière.
    4. Contrôle le niveau de poids.

    S'il y a des troubles du tube digestif, tels que la maladie de Crohn, il est nécessaire de suivre le régime suggéré par le gastro-entérologue afin de réduire l'inconfort de la partie centrale de l'abdomen.

    En cas d’autres symptômes graves, tels que vomissements, diarrhée, douleurs aiguës et persistantes, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

    Il est également important de noter que les symptômes de toutes les pathologies ci-dessus varient d'un patient à l'autre.

    Cependant, en cas de complications sérieuses, il est conseillé de consulter un centre médical pour faire appel à un professionnel qualifié.

    Que prendre pour des maux d'estomac à la maison

    À la douleur dans l'estomac en tout cas ne peut pas être traité sur le principe de "ça va passer". De telles maladies ne surviennent pas sans raison valable et ne disparaissent pas sans conséquences. Et par conséquent, quand ils se présentent, vous devez déterminer la cause première de la douleur, puis suivre un traitement (ou une prévention, si cela a encore un sens).

    Boire lorsque les maux d'estomac peuvent être des médicaments pharmaceutiques et des remèdes populaires. Le choix des agents thérapeutiques et prophylactiques dépend de la nature et du degré de complexité du problème et des indicateurs individuels du corps.

    Diagnostic des douleurs à l'estomac

    Le plus souvent, une telle douleur signifie des difficultés dans le tractus gastro-intestinal. Cependant, parfois, la raison n'est pas directement liée à des violations des fonctions de ses organes. Il est difficile de déterminer soi-même la source réelle des problèmes. Et par conséquent, il est souhaitable de demander conseil au thérapeute.

    Le médecin est en mesure de comparer le type de douleur, son intensité et sa fréquence à l'ingestion de nourriture et aux autres caractéristiques du syndrome apparu. Cela peut être considéré comme la première méthode de diagnostic, car souvent, la situation est si caractéristique qu’elle ne nécessite pas d’informations supplémentaires.

    Si le médecin a des doutes, un examen est prévu. La médecine a un certain nombre de méthodes de diagnostic:

    • Gastroscopie (oesophagogastroduodénoscopie). Cette procédure est désagréable, mais examine en détail l'état du tube digestif. Avec son aide, il est possible d’obtenir une vérification détaillée de l’œsophage, de l’estomac et du duodénum.
    • Échographie. La procédure est réalisée afin d'identifier les pathologies et les néoplasmes de la structure des tissus.
    • Tomographie par ordinateur. Cette méthode nous permet de différencier et de classer les paramètres de l'état de l'organisme et, en les corrélant avec les symptômes apparus, de tirer des conclusions objectives.
    • Coloscopie. Cette méthode instrumentale est utilisée pour contrôler l'intestin et le côlon.
    • Radioscopie. Il est utilisé pour inspecter l'état des parties supérieures du tube digestif.
    • Analyses d'urine, de selles, de sang.

    Il arrive que le besoin survienne dans l’application de non pas une, mais de deux méthodes ou plus. Avant les procédures, il est souhaitable pour une personne de contrôler son état chez elle pendant un certain temps.

    Surveillance du corps

    Au moment de l'apparition de la douleur, il convient de faire attention à son caractère et aux circonstances qui l'accompagnent - l'apparition de éructations, nausées et autres signes avant-coureurs.

    La localisation de la douleur est également importante. Cela vous permet de le "lier" à un organisme spécifique, ou du moins d'éliminer les risques pour certains d'entre eux.

    Donc, si l’estomac a mal au centre, cela signifie le développement de troubles de l’œsophage (plus précisément des varices). Et avec un inconfort dans le nombril suspecter des problèmes intestinaux.

    Lorsque cela est possible, essayez de noter la relation entre la douleur et l’utilisation de produits spécifiques ou l’influence d’autres facteurs provoquants (respirations profondes, certaines positions du corps, éternuements). Il est recommandé de vérifier si la température augmente. Ce type d'information facilite grandement le diagnostic.

    Causes de douleurs à l'estomac

    Leur spectre est varié, car il existe de nombreuses conditions physiologiques et / ou pathologiques impliquant des sensations inconfortables dans l'estomac.

    Dans cette vidéo, Elena Malysheva explique les signaux SOS de l'estomac et explique comment reconnaître la maladie:

    Douleur pathologique

    Leurs raisons sont les suivantes:

    • Un ulcère. La nature du syndrome: forte, forte. Occurrence dans la plupart des cas: immédiatement après avoir mangé.
    • Gastrite. Estomac fait mal instable, intense. Alors que le malaise se manifeste sous la forme de crises, le syndrome se caractérise par des douleurs coupantes. Au stade chronique, ils deviennent douloureux.
    • Dyspepsie. L'inconfort gastrique dans ce cas est de nature spasmodique et s'accompagne d'une perte d'appétit et d'une sensation de satiété dans l'estomac. Une personne peut se sentir malade.
    • Éducation bénigne. Il existe une situation inoffensive dans laquelle les sensations désagréables dans l’estomac n’ont aucune conséquence. Mais ça fait mal en même temps. La nature du syndrome: douleur ou tiraillement, non permanente.

    Des sensations extrêmement inconfortables ne se manifestent pas au bas de la cavité abdominale, mais en haut, dans l'estomac, également lors d'une appendicite. Un tel symptôme dans ce cas n'est pas considéré comme le plus typique. Mais si elle complète les nausées, la diarrhée et la fièvre avec une pâleur intense de la peau, on peut supposer une inflammation de l’appendice.

    Une autre cause fréquente de douleur à l'estomac est considérée comme une crise cardiaque. Il se produit sur le dessus de l'abdomen en dessous de la poitrine, juste sous les côtes du nombril, non loin du plexus solaire. Ce symptôme est considéré typique des femmes; chez les hommes, c'est moins fréquent.

    États physiologiques

    Ils sont traditionnellement combinés en 3 groupes:

    • Réactions allergiques à la nourriture. Dans ce cas, le syndrome peut être variable, mais la plupart des gens se plaignent d’attaques spasmodiques instables.
    • Maladies virales (pneumonie, angine de poitrine). Ils ont mal au ventre, il y a aussi une diarrhée abondante et des vomissements.
    • Processus de nature infectieuse dans le pancréas, les voies urinaires, la vésicule biliaire, la rate et d'autres organes du tractus gastro-intestinal. La nature de la douleur: instable, spasmodique.

    L'abdomen supérieur peut faire mal, si une personne abuse de fumer, de l'alcool, du café, a pris une dose d'aspirine de puissance, mange systématiquement de manière incorrecte (excessive). Bien que vous puissiez gagner des problèmes d'estomac en essayant de vous limiter à la nourriture. En outre, l'apparition de douleurs dans l'estomac et l'utilisation d'aliments à jeun de certains produits, tels que le kéfir, le lait et l'ail.

    Que boire quand l'estomac me fait mal

    Les médecins conseillent de prendre une décision en faveur d'un remède particulier en fonction de l'ensemble des facteurs - l'âge, les diagnostics déjà établis, la gravité de l'attaque. D'autre part, il existe un ensemble connu de médicaments que le médecin prescrit traditionnellement dans la plupart des situations, en l'absence d'intolérance individuelle aux composants du médicament.

    En ce qui concerne les remèdes à la maison, le plus grand soin doit être pris, car aucune recherche détaillée n’est menée pour eux et les statistiques ne sont pas compilées. Et avant de fabriquer un médicament qui aurait été aidé par une rumeur, vous devez vous assurer qu'il ne vous nuira pas au moins.

    Médicaments

    Pour réduire la douleur provoquée par les médicaments, vous pouvez boire de l’Analgin ou du Spazmalgon La contre-indication à leur utilisation dans le premier cas est la présence de maladies du sang chez l'homme, dans le second - violations de l'hématopoïèse de la moelle osseuse. Si le syndrome est accompagné de fièvre, l'ibuprofène aidera (interdiction d'admission - pour un ulcère de l'estomac) ou le paracétamol.

    Indications spasmalgona

    Pour normaliser la digestion des comprimés prescrits: Linex ou Mezim. Pour soulager les vomissements, il est recommandé d'utiliser Aminazin ou Torekan, et pour la normalisation du fauteuil - Maksilak et Lactusan.

    La prudence avant de recevoir des médicaments doit être traitée pendant la grossesse et l'allaitement.

    Remèdes populaires

    Pour vous aider à la maison sans risquer de nuire au corps, il est permis de boire 300 ml de bouillon de camomille à partir de 3 doses en 3 doses. Il est recommandé en cas d'intoxication alimentaire.

    La boisson est préparée à raison de 1 cuillère à soupe. l herbes pour 1 cuillère à soupe. eau chaude:

    • Versez de l'eau bouillante sur la matière première, gardez-la au chaud pendant la nuit, puis égouttez-la.
    • Buvez une semaine et plus. Une décoction de camomille est montrée même à un nourrisson comme un lavement nettoyant.

    Pour les problèmes de duodénum et d’ulcère gastrique, prenez une décoction de pommes de terre:

    • Laver les tubercules lavés à ébullition dans de l'eau sans sel.
    • Le liquide résultant (un demi-verre) doit être bu 3 fois par jour.

    On peut faire germer de l'avoine sans avoir mal à l'estomac. Ce remède populaire aide à la pancréatite. Rendez-le facile:

    • Quelques cuillères à soupe de farine d'avoine versez de l'eau bouillante puis 2 minutes à feu doux.
    • Ensuite, refroidissez la composition résultante et, en filtrant une partie (20-30 ml) - avant utilisation, avalez-la.

    Pour l'anesthésie de l'estomac lors d'une gastrite, le jus d'aloès (0,5 ml) est mélangé à du miel (100 g). Prenez 15 minutes. avant les repas. Cours mensuel recommandé. Dose journalière: 1 c. trois fois par jour.

    Le syndrome de la douleur dans l'estomac n'est souvent pas permanent. Dans de telles situations, les gens ont tendance à l'ignorer en faisant une erreur. En plus de réagir aux douleurs à l'estomac, il faut également faire attention aux cas de flatulences, de nausées et de brûlures d'estomac, qui tentent souvent par erreur de «sortir» du soda. Dans de nombreux cas, ces symptômes sont précisément les précurseurs des problèmes de développement du tractus gastro-intestinal.

    En cas de douleur à l'estomac, le régime alimentaire est important. Tout d'abord, il est souhaitable d'abandonner les plats épicés, ainsi que du vin et d'autres alcools. Et de plus, les aliments solides devraient être limités. Concentrez-vous sur la purée de pommes de terre. Changer significativement le régime habituel pour cela n'aura pas à le faire. Vous pouvez simplement frotter les légumes bouillis, la viande hachée à travers un tamis, puis les diluer avec du bouillon, du bouillon, de l'eau.