Principal / La dysenterie

Douleur à gauche sous les côtes - causes possibles de la localisation et de la nature, diagnostic et méthodes de traitement

La dysenterie

De nombreuses personnes ressentent une douleur du côté gauche sous les côtes. Ce symptôme commun ne se produit pas en soi, mais est toujours le résultat de tout processus pathologique dans le corps ou d'un simple écart par rapport à la norme physiologique. La nature de la douleur, sa durée, sa sévérité, les symptômes associés dépendent de la cause. Familiarisez-vous avec les principaux facteurs de développement de la douleur dans l'hypochondre, ainsi que les principes de leur diagnostic, de leur prévention et de leur traitement.

Quelle est la douleur à gauche sous les côtes

Les sensations douloureuses, localisées à gauche dans la région des côtes et au-dessous, ne sont pas spécifiques. Ils peuvent signaler des maladies des organes internes, du système nerveux. Lors du diagnostic de leur localisation précise, la détermination du caractère peut aider à détecter et à différencier des pathologies systémiques graves (maladies oncologiques, lésions, processus inflammatoires chroniques). La douleur sous les côtes peut être sourde, aiguë, tirer ou battre, accompagnée d'autres symptômes associés à la maladie sous-jacente:

  • manifestations dyspeptiques;
  • des vertiges;
  • faiblesse générale;
  • perte de conscience;
  • peau pâle;
  • hausse de la température corporelle;
  • frissons et autres

Pourquoi blesser le côté gauche sous les côtes

Ignorer la douleur et la sensation de brûlure dans le côté gauche ne devrait pas être, même si ces symptômes désagréables étaient complètement, parce que peut indiquer des pathologies graves nécessitant un traitement. Les causes suivantes de la douleur se produisent:

  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • lupus érythémateux disséminé;
  • les lymphomes;
  • le paludisme;
  • inflammation du péritoine viscéral;
  • perforation (trou) dans les organes creux;
  • leucémie myéloïde chronique;
  • infection rénale;
  • dilatation du bassinet rénal;
  • hernie diaphragmatique;
  • cholécystite;
  • maladie de calculs biliaires;
  • névralgie intercostale thoracique;
  • colite ischémique;
  • splénite, splénomégalie, rupture de la rate;
  • crises végétatives;
  • infarctus du myocarde, péricardite, angine de poitrine;
  • compression des organes pendant la grossesse.

Devant

La douleur à gauche sous les côtes à l'avant provoque des maladies inflammatoires chroniques du tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, la gêne se produit régulièrement et dure longtemps. La sensation de brûlure intense indique dans la plupart des cas une pancréatite chronique. Si la douleur à l'avant est constante et augmente après avoir mangé, cela peut indiquer une gastroduodénite, parfois la présence d'une tumeur.

Sur le côté

La plupart des médecins associent la douleur dans l'hypochondre gauche à des troubles pathologiques du fonctionnement du cœur. Ce syndrome peut également signaler d'autres maladies: névralgies intercostales, insuffisance rénale aiguë, augmentation importante de la rate. Aucune raison non ambiguë ne permet de déterminer immédiatement le diagnostic principal, en fonction de l'emplacement de la douleur. Par conséquent, la douleur sous le côté gauche nécessite l'avis d'un expert.

En arrière

Si le patient ne présente pas de pathologies gênantes à gauche et à l'arrière du dos, la douleur résulte de l'hypothermie, de la consommation d'aliments gras, épicés ou salés, d'un exercice excessif. Les causes qui causent un symptôme douloureux incluent:

  • névralgie;
  • lésions broncho-pulmonaires;
  • infarctus du myocarde;
  • ostéochondrose;
  • pathologie de l'oesophage.

Après le repas

Si, immédiatement à la fin du repas, l'estomac gauche est douloureux, cela est une conséquence de la gastrite en développement. La sévérité des symptômes varie en fonction de l'acidité de l'estomac, du degré de modification pathologique de la membrane muqueuse. De plus, les patients remarquent une sensation de brûlure dans l'œsophage, des brûlures d'estomac, des éructations, un goût amer dans la bouche, de la diarrhée. En l'absence de traitement en temps opportun, un ulcère peptique de l'estomac, du duodénum et une pancréatite se développent.

Douleur lancinante

La sensation de picotement à gauche pendant l'exercice indique une ischémie (insuffisance de l'apport sanguin) d'organes et de tissus due à un échauffement insuffisant. Le corps n'a pas eu le temps de s'adapter à la circulation sanguine accrue. Cette affection n’est pas une pathologie, de sorte que les sensations de poignardage désagréables lors de l’entraînement ne devraient pas susciter de préoccupations. La douleur dans ce cas passe rapidement, sans conséquence. Il faut se rappeler que si la douleur perçante passe dans le poignard sans raison apparente, cela peut alors indiquer le développement de pathologies graves:

  • pneumonie du côté gauche;
  • tumeur maligne dans les poumons, l'estomac, les intestins;
  • la tuberculose;
  • pleurésie infectieuse;
  • cardiomyopathie;
  • myosite;
  • inflammation du côté gauche du diaphragme.

Tirant

Une douleur à gauche devant un personnage tirant indique une duodénite ou une colite lente. En règle générale, le tableau clinique comprend les vomissements, les nausées et les troubles digestifs. En l'absence de signes de maladies du tractus gastro-intestinal, des problèmes cardiaques sont soupçonnés: angine de poitrine, maladie ischémique, infarctus du myocarde et malformations. La douleur tirante, remplacée par une forte et brûlante côtes inférieures parle de perforation intestinale ou de thromboembolie des vaisseaux abdominaux.

Périodique

Les sensations douloureuses de nature périodique sont rarement associées à des conditions pathologiques, il s'agit le plus souvent d'une conséquence des caractéristiques physiologiques du corps humain. Ce symptôme survient pendant un effort physique, une levée de poids ou dans une certaine position du corps. Parfois, les patients remarquent des douleurs périodiques lors de la visite d’un bain ou d’un sauna, après un repas copieux. En règle générale, cette affection ne nécessite pas de traitement spécifique, mais doit être examinée pour exclure la présence d'une maladie.

Pulsation

L'apparition d'une douleur pulsatile sévère dans l'hypochondre gauche et légèrement supérieure indique le développement d'une pancréatite aiguë ou d'une nécrose pancréatique. En outre, le patient a des vomissements de bile, des problèmes de digestion, une augmentation de la température corporelle jusqu'à des valeurs subfébriles et fébriles, une douleur constante dans la région épigastrique. En règle générale, cette condition se développe dans la demi-heure après un repas (surtout gras ou épicé).

En inspirant

Si pendant l'inspiration, la douleur dans l'hypochondre gauche, tout d'abord, soupçonné d'avoir un abcès sous-phrénique. La nature du symptôme est intense, de nature plus aiguë, diminue en position assise ou allongée et augmente avec les mouvements brusques, les éternuements, la toux. En cas d'intoxication grave du corps, le patient se plaint de fièvre, de faiblesse, de mal de gorge. Moins fréquemment, les traumatismes et les péritonites deviennent la cause de la douleur lors de l'inhalation.

Lorsque vous appuyez sur

La douleur ressentie dans l'hypochondre gauche à l'avant, aggravée par une pression, signale une obstruction intestinale, un processus inflammatoire. Dans cette condition, des symptômes supplémentaires sont notés: distension abdominale, constipation, mauvaise haleine, langue enduite. Se caractérise également par des vomissements, des nausées, des éructations, une lourdeur de l'estomac, des symptômes d'intoxication générale du corps. Une douleur vive au côté gauche sous les côtes ou en dessous est dans la plupart des cas le résultat d'une rupture de la rate. Parallèlement, il existe d'autres signes de saignements intra-abdominaux:

  • des vertiges;
  • la tachycardie;
  • tension ou affaiblissement des muscles de la paroi abdominale;
  • peau pâle;
  • faiblesse
  • abaisser la pression artérielle;
  • sueurs froides;
  • fièvre
  • des frissons

Pendant la grossesse

La croissance naturelle du fœtus est la cause naturelle de l'inconfort et de la douleur pendant la grossesse. Au cours du dernier trimestre, sa taille augmente activement dans l'utérus, poussée, retournée. La douleur associée aux mouvements de l'enfant est généralement vive, courte, parfois aggravée par l'inhalation ou l'expiration. Pour soulager la maladie, vous pouvez faire des exercices de respiration, vous allonger dans un bain chaud ou prendre une position plus confortable.

Des sensations douloureuses persistantes, qu'une femme note dans l'hypochondre gauche, peuvent être un signe d'exacerbation d'une gastrite, d'un ulcère peptique ou d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. En outre, le symptôme est souvent provoqué par une pneumonie gauche, une hernie diaphragmatique et des pathologies de la rate. Une maladie dans l'hypochondre peut être due à une colique rénale, à un spasme des artères de la cavité abdominale, à un infarctus intestinal, à une flatulence.

Zona douleur dans le côté gauche

Des douleurs aiguës ou douloureuses au côté gauche, qui se propagent ensuite dans le haut du dos, sous la côte à l'avant gauche, indiquent le développement d'une inflammation du pancréas (pancréatite), l'exacerbation d'une gastrite chronique ou d'un ulcère duodénal. La principale différence entre ces pathologies est une sensation de brûlure supplémentaire, parfois des pulsations dans la région épigastrique. Si la douleur augmente avec le temps, on soupçonne une péritonite.

Diagnostics

Si vous ressentez régulièrement de la douleur ou des fourmillements dans le côté gauche sous les côtes, demandez conseil à votre thérapeute qui procédera à un examen général et vous prescrira des examens de laboratoire et des examens instrumentaux:

  • Radiographie
  • diagnostics par ultrasons;
  • numération globulaire complète;
  • test sanguin biochimique;
  • tomographie par ordinateur.

Les résultats de l'enquête aideront à identifier la cause immédiate de la douleur du côté et à déterminer les tactiques de traitement ultérieures. En outre, vous devrez peut-être consulter des spécialistes plus restreints: un traumatologue, un chirurgien, un spécialiste des maladies infectieuses, un gastro-entérologue, un oncologue, etc. Si une douleur aiguë se manifeste soudainement du côté gauche sous les côtes, vous devez contacter immédiatement l'hôpital pour obtenir de l'aide. un symptôme peut être causé par une rupture ou une perforation d'un organe, un saignement ou une autre condition nécessitant une intervention médicale urgente.

Traitement

Pour éliminer la douleur sous les côtes, vous devez prendre une position horizontale, vous détendre, ouvrir la fenêtre et retirer le vêtement qui serre. Certains médicaments aideront à arrêter l'attaque:

  • antispasmodiques (Drotaverin, No-Spa);
  • médicaments anti-inflammatoires (ibuprofène, nurofen);
  • analgésiques (Analgin).

N'oubliez pas que pour les douleurs soudaines et accompagnées de vomissements, nausées, vertiges, pâleur, fièvre, vous devez immédiatement faire appel à des spécialistes. Dans certains cas, pour éliminer la cause du syndrome douloureux, une intervention chirurgicale d'urgence est indiquée. Les indications chirurgicales peuvent être:

  • rupture d'organe;
  • la péritonite;
  • une appendicite;
  • perforation de l'ulcère;
  • saignement interne de toute étiologie.

Prévention

Un symptôme douloureux sous les côtes est l’un des premiers signes du développement d’une maladie grave. Ceux-ci peuvent être des troubles circulatoires d'organes, des processus inflammatoires, des néoplasmes, etc. Pour que la douleur sous la côte gauche et sa cause principale ne conduisent pas à des affections graves, plusieurs recommandations doivent être suivies:

  • subir périodiquement un examen médical complet;
  • en présence de pathologies chroniques à suivre les recommandations du médecin;
  • dès les premières manifestations douloureuses, consultez immédiatement un médecin;
  • éviter les blessures.

Brûler dans le côté gauche

La douleur du côté gauche peut être de nature différente et située dans le bas de l'abdomen ou dans l'hypochondre. Un spécialiste en aidera la cause, car le symptôme est inhérent à de nombreuses maladies. La douleur et les brûlures sur le côté gauche du corps peuvent signaler des problèmes cardiaques, gynécologiques et digestifs.

La nature du syndrome douloureux

Après avoir déterminé la nature de la douleur, vous pouvez poser un diagnostic précis. Il y a des symptômes dans la nature:

  • Péritonéal - a un foyer clair de localisation. Lorsque vous déplacez ou appuyez sur un point sensible, le syndrome augmente. Accompagner d'un ulcère d'estomac
  • Visceral - douleur de nature générale, terne. C'est des crampes. Se produit avec des troubles intestinaux et gastriques.
  • Errant ou réfléchi - une personne ne peut pas spécifier l'endroit où ça fait mal. Le centre est situé sur le côté gauche et, du haut ou du bas, le patient est incapable de répondre. Le syndrome apparaît et disparaît. Dysfonctionnement d'accompagnement du tube digestif.

En localisant le foyer de problèmes dans le côté gauche, vous pouvez sélectionner des zones:

  • Bas de l'abdomen
  • Gauche sous les côtes.

Les experts peuvent déterminer la maladie: un gastro-entérologue, un chirurgien, un thérapeute.

Causes de brûlure dans le côté gauche

Sur le côté gauche d'une personne sont: la rate, l'estomac, le coeur, le pancréas. Des déviations dans le travail de n'importe quel organe peuvent causer des douleurs et des brûlures. Chaque organe est important pour la vie, mais la chose la plus dangereuse est lorsqu'un symptôme signale une maladie cardiaque.

Brûlure de l'hypochondre gauche due à une maladie cardiaque

Chez l'homme, la charge sur le coeur est constamment. Le corps ne doit pas s’arrêter, car il pompe constamment le sang. Avec un travail approprié, le cœur remplit tous les organes d’oxygène et des éléments nécessaires. Un petit dysfonctionnement peut entraîner la mort.

Une brûlure du côté gauche peut être un signe des maladies cardiaques suivantes:

  • Maladie coronarienne
  • Infarctus du myocarde
  • Cardiomyopathie.

Dans les maladies cardiaques, douleur dans l'hypochondre gauche, accompagnée de symptômes:

  • Avec la maladie ischémique, une lourdeur dans la poitrine apparaît, la respiration devient difficile, le pouls augmente au contraire.
  • En pré-infarctus, la douleur est viscérale et s'étend à tout le côté gauche du corps.
  • Avec la cardiopathie, le pouls est perdu et il y a une sensation de brûlure dans l'hypochondre, un malaise général, une faiblesse.

Si une sensation de brûlure dans l'hypochondre est accompagnée de l'un des symptômes énumérés, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Maladies du tractus gastro-intestinal

Le symptôme de sensation de brûlure sur le côté gauche est caractéristique de la gastrite. Dans le même temps, il existe d'autres signes: brûlures d'estomac, éructations, nausées. La mise au point est péritonéale. La brûlure apparaît dans l'hypochondre après un bref jeûne et passe immédiatement après un repas. Soulager la condition peut être, après un régime strict. Salé, fumé, frit devrait être exclu de la nourriture. Ne buvez pas de café, de boissons gazeuses ou alcoolisées. Si vous ne diagnostiquez pas la gastrite à temps, la maladie se transformera en ulcère de l'estomac.

Un ulcère à l'estomac s'accompagne également de douleurs dans l'hypochondre. Accompagner les symptômes de la maladie: crampes, nausées, vomissements, brûlures d'estomac, migraine. Le symptôme ne soulage pas les analgésiques, ou après les avoir pris, le soulagement est bref. Vous pouvez diagnostiquer un ulcère avec une coloscopie. Sous anesthésie générale ou locale, un patient est introduit dans l'anus avec une microcamère dans l'anus. Il existe une autre méthode de recherche: avaler une nano-pilule. La caméra est disposée dans une capsule qui laisse le corps naturellement. Le prix d'une capsule commence à partir de 4.500 r.

La cause de la maladie peut être une inflammation du pancréas. Le corps produit des sucs alimentaires et lors de l'inflammation, le processus de digestion est perturbé. Le foyer a un caractère errant, entoure tout le corps. Accompagné d'une inflammation des symptômes suivants: nausée, brûlures d'estomac, fièvre. Il est traité avec un traitement antibiotique, des enzymes alimentaires et un régime strict.

Dommages à la rate

La rate est impliquée dans le processus de filtration du sang. Quand il est endommagé, il y a une douleur aiguë dans l'hypochondre gauche. La douleur a une nature viscérale, rend. Il est difficile pour une personne de bouger, les antispasmodiques n'apportent aucun soulagement. Les dommages à la rate s'accompagnent de symptômes supplémentaires: fièvre, malaise général, nausée. Un endocrinologue peut diagnostiquer la maladie. Soulager l'état du patient en mettant de la glace sur le côté gauche.

Une lésion peut apparaître lors d'un abcès de la rate. L'organe grossit et devient enflammée.

La maladie est caractérisée par une douleur aiguë et une sensation de brûlure. Les symptômes sont dangereux, puisque le corps est en ruine, le patient est mortel. Il n'est traité que chirurgicalement.

Maladie excrétrice urinaire

Des brûlures et des douleurs dans le bas-ventre à gauche peuvent signaler une lithiase urinaire. La douleur a un caractère de crampes. Accompagné en urinant. Une petite pierre peut sortir naturellement, mais la consultation d'un chirurgien de l'urologue ne sera pas interférer.

La pyélonéphrite peut provoquer des douleurs et des brûlures, tant à droite qu'à gauche. Accompagné de douleur à la miction. Le patient a un malaise général, gonflement des jambes et des bras. La maladie est traitée avec une série d'antibiotiques, de diurétiques et d'analgésiques.

Problèmes dans le système reproducteur

Chez la femme, une douleur au bas de l'abdomen peut indiquer de graves problèmes gynécologiques.

Un symptôme douloureux de nature différente peut causer une endométriose. La nature de la combustion peut être différente. Le symptôme augmente pendant le cycle menstruel. L'endométriose est accompagnée d'autres signes: écoulement du vagin est brun ou jaune, avec une odeur désagréable, la température augmente le soir. Il est traité avec une série de médicaments antibactériens.

La deuxième maladie féminine, dont l'un des signes est en train de brûler, est une rupture ou une inflammation des trompes de Fallope. Le symptôme est aigu et donne à l'aine. La victime semble faible, la peau pâlit. La température peut monter. Redressez et bougez fort.

La rupture des tubes nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Une brûlure sur le côté de l'abdomen chez une femme peut provoquer une grossesse extra-utérine. Les symptômes peuvent ressembler à ceux d’une grossesse normale: absence de règles, irritabilité, douleur et sensation de brûlure au bas de l’abdomen. Afin d'éviter la rupture des tubes, il est nécessaire, en cas de survenue de l'un des symptômes, de consulter immédiatement un gynécologue. Les experts mèneront une opération d'urgence. Si une grossesse extra-utérine n'est pas diagnostiquée à temps, la femme peut mourir d'une hémorragie interne.

En cas de sensation de brûlure au niveau du côté, accompagnée de douleurs dans l'hypochondre, de nausées, de fièvre et d'autres symptômes, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Un diagnostic opportun peut aider le patient à éviter une intervention chirurgicale et, dans certains cas, le décès.

Douleur au côté gauche et au bas de l'abdomen

La littérature médicale décrit la douleur dans le bas-ventre comme une douleur pelvienne. Ils sont caractéristiques des maladies aiguës et / ou chroniques des organes internes, des vaisseaux, des ganglions lymphatiques du pelvis, des articulations et des os de la ceinture pelvienne.

Douleur pelvienne du côté gauche du corps

Il s'agit d'un groupe important d'inconfort au niveau de la paroi abdominale et / ou de la cavité abdominale avec une douleur localisée sur:

face antérieure du corps (sous la ligne du nombril);

côté arrière du corps (sous la ligne de taille).

Le syndrome de douleur abdominale est pertinent pour presque toutes les catégories de patients atteints de maladies gynécologiques, urologiques, gastro-entérologiques, ainsi que de pathologies chirurgicales des organes pelviens.

Les douleurs abdominales basses du côté gauche conduisent le plus souvent les patients aux services de l'hôpital suivants:

Au cours de la vie, une douleur sur le bas-ventre gauche apparaît périodiquement chez une personne sur six sur la planète. La médecine associe la douleur pelvienne à des centaines de maladies d'organes et de systèmes internes. Nous avons choisi les causes les plus évidentes et les plus communes de ce problème.

Dans la partie gauche de la cavité abdominale se trouvent les organes suivants:

La rate est un organe non apparié qui appartient au système immunitaire. Dans le parenchyme, il se produit la formation de cellules sanguines, leur accumulation et leur utilisation. La rate sert de réserve (dépôt) de sang en raison du système de circulation sanguine porte. L'élimination totale de la rate n'entraîne pas la mort d'une personne, car dans ce cas d'autres organes (ganglions lymphatiques, foie) assument ses fonctions.

Intestin grêle. Les boucles du jéjunum sont partiellement situées du côté gauche. C'est la deuxième division de l'intestin grêle. Les principales maladies accompagnées de douleur sont les invaginations, les blocages et les processus inflammatoires.

Gros intestin. La cause de la douleur est une inflammation, une violation des fonctions de sécrétion.

Le côté gauche du côlon transverse;

Branche descendante du côlon.

Organes du système génito-urinaire humain:

La partie gauche des organes non appariés - l'utérus, le canal de naissance (chez les femmes);

La partie gauche des organes internes couplés (femme et homme, ainsi que les reins).

Les os du squelette de la ceinture pelvienne, de l'articulation de la hanche gauche, des vaisseaux sanguins, du cartilage, des nerfs, des ganglions lymphatiques de la ceinture pelvienne. Informations similaires (voir ici).

Formation de douleur

La douleur est un processus physiopathologique complexe. Avec la même maladie, il peut se manifester à la fois du côté gauche et du côté droit du corps. La douleur peut migrer vers des zones du corps éloignées du foyer pathologique. Il existe des cas de douleur sans source évidente de pathologie.

Les causes de la formation du foyer de la douleur sont:

Circulation sanguine perturbée localement;

Perturbation du métabolisme cellulaire dans le foyer pathologique;

Processus inflammatoires et / ou dystrophiques;

Changements fonctionnels et morphologiques dans les organes internes.

Le syndrome douloureux est caractérisé par plusieurs stades de développement:

La première étape. L'apparition de sensations désagréables dans la localisation du foyer pathologique.

La deuxième étape. L'apparition d'une douleur réfléchie, la formation d'un foyer secondaire de pathologie et la perte d'un lien évident avec le foyer principal.

La troisième étape. La propagation des troubles trophiques, l'approfondissement des processus pathologiques, l'expansion des centres de l'impulsion douloureuse.

Causes de douleur dans le côté gauche de l'abdomen

La douleur dans le côté gauche de l'abdomen, combinée aux symptômes de la maladie d'un organe situé du même côté, constitue le premier stade de la maladie. Des douleurs irradiantes et réfléchies se forment dans les formes chroniques de maladies impliquant de grandes zones du corps dans la pathogenèse.

Douleur dans les maladies de la rate

Dans les premiers stades de la maladie, le site de douleur le plus probable est le côté gauche.

Leucémie lymphatique chronique et myéloïde. Maladie oncologique, accompagnée de lésions des organes hématopoïétiques - rate, foie, ganglions lymphatiques régionaux. La maladie comporte trois phases cliniques: chronique, progressive, crise d'explosion.

Symptômes de la phase chronique. La douleur peut être absente. Ils apparaissent lorsque la tumeur se développe. Le premier signe - fatigue, transpiration, perte d'appétit. Dans certains cas, la maladie s'accompagne d'une perte de poids. L'augmentation de la taille de la rate provoque des douleurs après un repas. Beaucoup de patients remarquent que leur saturation est trop rapide. À un stade précoce, le diagnostic est réalisé à l'aide d'une échographie et de tests sanguins de laboratoire.

Symptômes de la phase progressive. Ils sont détectés par une méthode physique - une palpation externe profonde, qui provoque une douleur accrue dans le bas-ventre à gauche. Il se développe avec la croissance de la rate et des ganglions inguinaux.

Symptômes de la phase de crise explosive (croissance cellulaire explosive). Au cours de cette période, une douleur douloureuse dans les articulations et les os de la ceinture pelvienne ou à une distance de la localisation de la lésion est caractéristique. La température corporelle augmente et saute. Coagulation sanguine réduite, augmentation rapide du volume de la rate. Le diagnostic de la maladie est réalisé à l'aide d'études de laboratoire instrumentales.

Crise cardiaque rate. La raison en est le blocage des artérioles, les petites artères du parenchyme de l'organe et le développement d'un foyer de nécrose autour du caillot sanguin du vaisseau. L'infarctus de la rate se confond facilement avec les maladies qui en sont la cause: infections, oncologie, malformations cardiaques et pathologies des vaisseaux sanguins.

L'infarctus de la rate se manifeste par une douleur aiguë dans l'hypochondre gauche. Au fur et à mesure que la pathogenèse se développe, la douleur peut descendre dans le bas de l'abdomen. Il est aggravé par une inspiration profonde, la toux et le mouvement. La température corporelle monte à 38.0-39.0 0 C. La maladie est dangereusement une perte de sang massive. Le diagnostic est fait sur la base d'études instrumentales. Traitement - chirurgie, physiothérapie, traitement médicamenteux.

Inversion de la rate. Torsion partielle ou complète de l’artère splénique, des veines et des faisceaux nerveux autour de son axe. La raison en est les caractéristiques individuelles d'une personne ayant un long ligament mésentérique depuis la naissance, tenant l'organe dans la cavité abdominale ou une lésion de la rate.

Accompagné de symptômes d'abdomen aigu. Il y a une douleur aiguë dans le côté gauche, puis il commence à tomber en dessous et à donner à l'aine sur la gauche. La douleur est associée à des vomissements, de la constipation et des flatulences. Il y a une nette détérioration de la santé. En cas de torsion incomplète, le patient ne se plaint que de douleurs périodiques au côté gauche, aggravées par un effort physique.

En ce qui concerne un patient présentant des symptômes d'abdomen aigu, le problème de la chirurgie immédiate est résolu. La douleur lente avec la torsion partielle est la raison de l'examen clinique immédiat. Une fois le diagnostic clarifié, le problème du traitement est résolu, y compris la conduite d'une opération chirurgicale planifiée.

Hypertrophie aiguë de la rate. L'élargissement de la rate est principalement dû à une diminution du débit sanguin dans la veine porte et à une inflammation.

Violation de la sortie. Douleur sourde paroxystique caractéristique à gauche, dans l'hypochondre, sa migration vers le bas-ventre est possible. La dilatation aiguë après un blocage veineux (thrombi, conglomérats parasitaires, autres) se manifeste par une augmentation significative de l'organe, en lissant les arêtes vives de la rate aux ultrasons.

Inflammation de la rate. Rarement une maladie indépendante, souvent, la pathologie se développe en tant que processus secondaire impliquant la rate dans la pathogenèse, par exemple du foie. Accompagné de symptômes de la maladie sous-jacente. Le corps est beaucoup moins dilaté, la douleur est associée à de la fièvre, des vomissements. Les causes les plus courantes d'inflammation de la rate sont les affections d'organes voisins, y compris le foie: Maladie de Gaucher - violation du métabolisme des graisses du foie; Maladie de Banti - accompagnée de cirrhose ou de dégénérescence du tissu hépatique; Maladie de Hodgkin - maladie de Hodgkin.

Abcès de la rate. Ceci est le résultat du développement d'une inflammation suppurée limitée dans la capsule ou le parenchyme de la rate. La pathogenèse des petits abcès se termine généralement par une guérison complète. Lors de la formation d'abcès importants ou multiples, en particulier dans la cavité abdominale, l'apparition d'une péritonite est possible. Ses signes sont une douleur sévère renversée, laissant place à la partie gauche et au bas de l'abdomen, une température élevée, une détérioration brutale de l'état de santé, une régression de la conscience.

Kyste de la rate. C'est une cavité faite par une capsule de tissu conjonctif. À l'intérieur, il contient des contenus liquides et visqueux. Un kyste est formé à la suite de la réalisation d'un abcès. Cela peut également être dû à une rupture de la rate avec traumatismes. Les petits kystes sont indolores et les gros kystes provoquent une douleur mineure lorsqu’on presse avec un poing dans l’hypochondre gauche. Les patients remarquent également une douleur sourde paroxystique d'intensité faible pendant un effort physique.

D'autres pathologies, notamment des troubles congénitaux et une atrophie de la rate, surviennent sans douleur intense.

Douleur dans les maladies de l'intestin grêle

L'intestin mince est divisé en duodénal, jéjunum et iléon. La douleur dans le côté gauche de l'abdomen est plus susceptible d'être provoquée par une lésion du jéjunum, dont une partie de l'anse est située du côté correspondant du corps humain.

Malabsorption. Maladie de nature congénitale ou acquise. La base de la pathogenèse est l'incapacité des membranes muqueuses de l'intestin grêle à absorber un ou plusieurs produits alimentaires dans l'intestin, par exemple du lait ou des fruits. La maladie se caractérise par des selles molles et fréquentes (au moins trois fois par jour), des selles molles et graisseuses. La douleur est localisée dans le côté gauche et, lorsqu'elle est distendue par les gaz du jéjunum, elle s'accompagne de crises de crampes. Symptômes supplémentaires - grondements dans les intestins, augmentation de la flatulence, goût désagréable dans la bouche. La douleur cambrée s'atténue après une vidange des intestins et la douleur cramponnante diminue après la prise de médicaments antispasmodiques (no-shpa, c'est de la drotavérine). Le diagnostic final est effectué sur la base de méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales.

Maladie coeliaque Se développe habituellement chez les nouveau-nés, passant du lait maternel à des suppléments de céréales. Il existe des cas de maladie coeliaque chez les adultes. L'intolérance au gluten est à la base de la maladie. Le gluten est une protéine végétale présente dans les céréales sans gluten. Les symptômes de la maladie ressemblent à bien des égards à la malabsorption, il y a les mêmes douleurs lancinantes dans l'abdomen. En raison de troubles digestifs, l'épuisement se développe rapidement. À l'âge de six mois à un an, l'apparition d'un enfant malade sous un traitement inefficace revêt un aspect rachitique: abdomen élargi, retard de croissance et développement, muqueuses vives.

Douleur dans les pathologies du gros intestin

Le gros intestin comprend l'aveugle, le colon, le sigmoïde et le rectum.

Le côlon, à son tour, est subdivisé en:

ascendant - situé à droite;

vers le bas - situé sur la gauche;

transverse - situé horizontalement dans la région épigastrique, partiellement à gauche.

La douleur du côté gauche de l'abdomen est généralement associée à une lésion du côlon descendant ou transverse:

Syndrome du côlon irritable. Maladie d'étiologie inconnue. Certains chercheurs laissent la priorité au facteur de stress. Les hommes et les femmes de tous les âges sont malades, mais les deux tiers des patients sont des femmes d'âge moyen. Ils observent une aggravation au cours de leurs cycles mensuels et lors de pics hormonaux. Le syndrome de l'intestin irritable se manifeste par des douleurs abdominales chroniques, parfois du côté gauche, ainsi que par des flatulences, de la constipation ou de la diarrhée. Une caractéristique distinctive de la maladie est l'absence de changements morphologiques visibles dans les parois intestinales. La maladie s'atténue périodiquement et s'aggrave à nouveau, par exemple après la prise de certains types d'aliments et après un stress. La principale méthode de traitement est un régime spécial et une correction médicamenteuse.

Maladie de Hirschsprung. Pathologie héréditaire. Les garçons sont principalement malades. La maladie est une conséquence de l'absence congénitale de sites d'innervation dans certaines zones limitées du gros intestin. Les principaux symptômes sont la constipation, les flatulences et une augmentation de la formation de gaz. L'apparition de douleurs dans l'abdomen gauche est une conséquence de l'expansion aiguë du gros intestin. La principale méthode de traitement est la chirurgie, à savoir l’élimination de parties de l’intestin qui n’ont pas de terminaison nerveuse.

La maladie de Crohn. Inflammation nodulaire du tractus gastro-intestinal. Nous considérons l'inflammation isolée du côlon descendant, car elle se caractérise par une douleur dans le bas-ventre à gauche. La cause de la maladie n’est pas complètement établie. La maladie se manifeste par des symptômes courants - fatigue, perte d’appétit, léthargie; ainsi que des signes spécifiques - douleur au côté gauche, diarrhée, vomissements. Si d'autres parties intestinales sont impliquées dans le processus, les symptômes seront plus compliqués. La maladie de Crohn est très difficile à diagnostiquer et est souvent masquée par d'autres pathologies. Lorsque le côté droit de l'intestin est impliqué dans la pathogenèse, les symptômes sont très similaires à ceux de l'inflammation appendiculaire avec les mêmes manifestations douloureuses lumineuses.

Colite ulcéreuse non spécifique. Inflammation chronique polyétiologique du gros intestin. Accompagné par des changements morphologiques dans les parois intestinales. Il n’existe pas d’informations précises sur les causes de la maladie, mais on pense que des facteurs héréditaires sont associés à des troubles du système immunitaire. Il existe des hypothèses médicales sur les effets des allergies et des bactéries. Cliniquement, la NUC se manifeste précisément par des douleurs dans le côté gauche de l'abdomen. La nature de la douleur - coliques paroxystiques d'intensité variable. Autres symptômes - douleurs articulaires, diarrhée mêlée de sang et de pus, fièvre, suite à l'introduction de microbes dans la muqueuse. Le diagnostic final repose sur une étude de la muqueuse intestinale réalisée à l'aide de méthodes instrumentales.

Diverticulose du gros intestin. La maladie est accompagnée par le développement de diverticules - sacs pathologiques, qui se forment lors de la saillie des parois intestinales. Les personnes âgées sont plus souvent malades. Les diverticules interfèrent avec le péristaltisme normal, ils accumulent des masses fécales, provoquant la stagnation, la fermentation, la formation de gaz et une expansion intestinale. En conclusion, des calculs fécaux denses se forment dans les diverticules. Avec la défaite du côlon descendant, il y a une douleur dans le côté gauche, peut-être dans le bas de l'abdomen, ainsi que la constipation et des selles noires dues à un saignement intestinal. Le diagnostic de la localisation des diverticules est effectué à l'aide de méthodes de recherche instrumentales de l'intestin et la diverticulose n'est traitée que de manière chirurgicale.

Polypose du côlon. Maladie multifactorielle, accompagnée de l'apparition sur les muqueuses des formations bénignes du côlon - polypes. La formation de ces polypes est associée à une absorption réduite de l'eau du contenu intestinal et à une difficulté à faire passer le contenu. En conséquence, la diarrhée est associée à la constipation. Dans les cas graves, une déshydratation dangereuse se développe. La douleur dans le côté gauche se produit lorsque les polypes sont affectés par la partie descendante du côlon.

Atony du colon. Il se développe avec une diminution de la résistance du corps du patient vis-à-vis de la maladie sous-jacente, par exemple lors d'une immobilisation prolongée pendant la maladie. Atonia est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées. Le symptôme clinique principal est la perturbation du péristaltisme, la constipation, la distension intestinale, le bruit et le grondement, résultant des processus de fermentation. Les ballonnements provoquent une douleur sourde et arquée. Avec l'accumulation de gaz dans la partie descendante du côlon apparaît une douleur douloureuse du côté gauche de l'abdomen.

Tumeurs malignes. Le cancer du côlon est le nom générique de plusieurs maladies d'étiologie oncologique. L'une des raisons du développement de tumeurs malignes est la malignité ou la transformation de cellules bénignes en cellules cancéreuses.

Le syndrome douloureux se développe initialement du côté de la tumeur. Une augmentation de l'intensité des sensations est caractéristique et, avec la nécrose de la tumeur, la douleur s'intensifie et grandit autour du foyer.

Douleur dans les maladies du système génito-urinaire

Une partie de la maladie a été mentionnée à propos de la défaite du rein droit (voir ici). Dans ce texte, les informations sont complétées.

Hydroureteronephrose. Ceci est une extension du bassin du rein. Il se développe en raison d'une sortie insuffisante d'urine par les reins. Causes - lithiase urinaire, rétrécissement ou diverticules de l'uretère. Comme le rein est un organe apparié, la lésion unilatérale est subclinique pendant longtemps. L'expansion aiguë s'accompagne de douleurs dorsales aiguës pouvant descendre dans le bas de l'abdomen.

Syndrome d'Allen Masters. Développé en relation avec la rupture des ligaments de l'utérus pendant le travail lourd et l'avortement, ou lors d'un accouchement rapide. Se manifeste peu après ces pathologies. Les symptômes les plus courants sont les douleurs crampes dans le bas de l'abdomen, parfois à gauche ou dans l'anus, en particulier lorsque vous faites des efforts. Une douleur brûlante à l'intérieur de la cavité abdominale irradie dans la région iliaque gauche. Symptômes supplémentaires - fatigue, douleur pendant les rapports sexuels et la menstruation. Le diagnostic repose sur des recherches physiques: le médecin constate une mobilité anormale du col de l'utérus, des ligaments cassés ne maintiennent pas l'organe dans une position stable. L'utérus est douloureux lorsqu'il est appuyé sur la paroi abdominale. Un ligament déchiré provoque une congestion veineuse dans la région pelvienne.

Endométriose génitale externe. La douleur se développe avec la prolifération pathologique des cellules du myomètre avec une endométriose externe:

Ovaire. La clinique ressemble à une grossesse extra-utérine avec une douleur d'intensité variable dans le bas de l'abdomen. La lésion de l'ovaire gauche est accompagnée de douleurs douloureuses du côté correspondant, la douleur s'intensifie pendant la menstruation et pendant les rapports sexuels. La douleur concomitante est associée au développement des adhérences.

Péritoine. Peut-être asymptomatique, caractérisée par un trouble du cycle menstruel, le développement de l'infertilité, des douleurs pendant les rapports sexuels et des douleurs dans le bas-ventre, souvent à gauche;

Trompes de Fallope. Manifesté par la douleur lors de la palpation du col et pendant la menstruation. On observe le développement de l'infertilité, parfois une grossesse extra-utérine survient avec la localisation de l'embryon dans les trompes de Fallope;

Cervix. Caractérisé par une douleur persistante dans la région pelvienne, éventuellement à gauche. Souvent, la douleur descend dans la région rectale et augmente avec les selles et le sexe;

Vagin et les lèvres. Détecté visuellement des nodules sanglants sur la membrane muqueuse du vagin et des lèvres, associés à des sécrétions et une douleur lors de la palpation. Les relations sexuelles ne sont pas possibles à cause d'une douleur intense. Dans un état calme, il y a une douleur au bas de l'abdomen.

Cavité utérine rectale. Avec des palpations rectales sur les parois du rectum près de la cavité utérine, les nodules endométriosiques sous forme de chapelets sont palpables. Les patients se plaignent de douleurs tiraillantes dans la région périnéale et le bas de l'abdomen à gauche, avec une lésion prédominante du côté gauche du rectum.

Douleur dans les maladies de l'articulation de la hanche, du cartilage, des vaisseaux sanguins, des nerfs et des ganglions lymphatiques (voir ici). Les maladies du côté droit de ces structures anatomiques sont identiques à la lésion du côté gauche.

Types de douleur

La douleur causée par une blessure ou un traumatisme est significativement différente pour le corps de la douleur pelvienne interne en raison de son importance physiopathologique. En règle générale, la douleur causée par les blessures doit être immédiatement arrêtée en prenant des analgésiques.

La douleur causée par des anomalies des organes internes, au contraire, doit être arrêtée avec beaucoup de soin. En cas de douleur interne, l'anesthésie est autorisée en appliquant une compresse froide au centre.

Douleur sourde et douloureuse du côté gauche

Ce type de douleur est une plainte fréquente chez les patients présentant des pathologies gynécologiques unilatérales. Avec des douleurs sourdes dans le côté gauche du bas-ventre, les femmes sont généralement atteintes de troubles du cycle, pendant les rapports sexuels, d'inflammation des organes génitaux et de maladies non inflammatoires (endométriose). Les pathologies inflammatoires accompagnées de douleurs sourdes sont généralement associées à de la fièvre, une faiblesse et une fatigue accrue. En plus des maladies gynécologiques, une douleur sourde accompagne les varices des jambes, une expansion aiguë de la vessie, des hémorroïdes. Une douleur sourde et douloureuse est ressentie en cas d'inflammation des ganglions lymphatiques du côté gauche du corps.

Douleur tirante au côté gauche

Une telle douleur est caractéristique des pathologies purulentes des organes pelviens du côté gauche, elle est habituellement caractérisée par un parcours débilitant et une faible intensité. La douleur tirante à gauche se fait sentir avec une inflammation du scrotum, des organes génitaux externes de l'homme, ainsi que des hernies étranglées, accompagnées d'une entorse à l'aine. La douleur augmente progressivement avec les maladies oncologiques dues à l'irritation des ganglions nerveux par une tumeur en croissance. Dans les pathologies sévères, il faut tenir compte de la présence et de l'intensité d'autres symptômes: (fièvre, vomissements, diarrhée, hypertrophie des ganglions lymphatiques).

Douleur aiguë au côté gauche

Rezi est accompagné de pathologies associées à des spasmes des organes pelviens lorsque les intestins sont ensemencés de gaz ou a un effet direct sur les terminaisons nerveuses douloureuses. Une douleur aiguë est parfois le signe d’une expansion aiguë de la vessie et du pelvis rénal, d’une inflammation ou d’une rupture des ligaments, d’une rupture de l’ovaire, du passage des uralites par les voies urinaires. Sinon, dans les cas ci-dessus, la douleur peut être sourde.

Douleur lancinante au côté gauche

Les coliques surviennent généralement lors de maladies des reins et des intestins. Des douleurs piquantes et lancinantes sont possibles avec une ulcération de la membrane muqueuse des uretères et de l'urètre. Une sorte de douleur lancinante qui indique une inflammation du bas du dos, des articulations, du cartilage. La douleur à la couture survient lors de l'expansion intestinale due à la formation accrue de gaz. Après la selle et la miction, la douleur disparaît. La douleur est un symptôme redoutable qui ne doit pas être négligé. Il peut être un précurseur de la rupture du kyste ovarien.

Autres symptômes

À de rares exceptions près, la douleur n'est jamais le symptôme principal et accompagne toutes les pathologies graves des organes internes. Les méthodes de diagnostic modernes (tomodensitométrie avec contraste, types d'IRM en spirale, échographie, laparoscopie) élargissent considérablement les possibilités de détection des signes de maladies provoquant une douleur. Seulement 1,5% des cas de douleur dans les organes pelviens ne sont pas accompagnés de changements morphologiques prononcés dans les organes internes. La douleur est souvent associée à des symptômes de la maladie sous-jacente: fièvre, vomissements et autres.

La température

Sa forte augmentation témoigne de graves perturbations du corps, notamment:

nature infectieuse - les maladies infectieuses avec atteinte des organes pelviens sont généralement associées à de la fièvre;

pathologies inflammatoires des organes internes du petit bassin chez les hommes et les femmes menacés de péritonite;

lésions traumatiques avec la menace de rupture des parois des organes internes.

Nausée, vomissements

La combinaison d'une douleur à droite, moins souvent à gauche, ou d'une localisation peu claire avec fièvre et vomissements est caractéristique de l'appendicite. Dans les manuels de médecine, ils écrivent que les vomissements avec appendicite sont généralement simples, mais en pratique, ils sont différents. Des vomissements répétés et des douleurs dans le bas-ventre à gauche, souvent de nature zinguée, se développent également avec une pancréatite et une cholécystite.

Une vigilance particulière devrait entraîner des nausées et des vomissements persistants et indomptables, associés à une douleur.

Que se passe-t-il s'il y a une douleur dans le côté gauche?

Que faire avec une douleur dans la rate?

Dans les maladies de la rate, le patient nécessite souvent une intervention chirurgicale. Cela est particulièrement vrai dans le cas où la douleur dans l'organe est causée par un kyste ou une tumeur en croissance.

Pour faciliter le bien-être d'une personne, vous pouvez utiliser les médicaments suivants:

Spasmalgon, Ibuprofen, Drotaverinum. Ils sont prescrits pour soulager la douleur.

Linex, Espumizan, Mezim-forte. Les médicaments peuvent réduire les ballonnements.

Héparine, Fraxiparine. Ces médicaments résorbables et anticoagulants sont indiqués pour la réception d'un organe présentant une crise cardiaque.

Panadol, Aspirine, Ibuklin, Paracétamol. Ils sont prescrits pour réduire la température corporelle.

Que faire avec la douleur dans l'intestin grêle?

Si une personne souffre de maladie coeliaque ou de malabsorption, elle doit cesser d'utiliser des aliments hautement fermentés. Leurs intestins ne sont tout simplement pas capables de digérer.

Lorsque le patient est diagnostiqué avec un ulcère peptique, des médicaments tels que ceux-ci peuvent être utilisés:

Pariet, Esomeprazole, Ranitidine, Famotidine, Pirenzepin. Ces médicaments antisécrétoires qui réduisent la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac.

De-nol, Vikalin, Vikair - préparations contenant du bismuth.

Clarithromycine, Tinidazole, Tétracycline, Amoxicilline - médicaments antibactériens.

Gastal, Maalox, Almagel, Nimesil - médicaments pour arrêter les brûlures d'estomac.

Loperamide, Atsylakt, Lactobacterin, Normobact - signifie éliminer la diarrhée.

Tisaden, Bisacodil, Senaleks, Glitselaks - signifie contre la constipation.

Smekta, Bobotik, Sab simplex, Meteospazmil - médicaments pour réduire les ballonnements causés par les gaz.

Que faire avec une douleur dans le côlon?

Si une personne souffre de douleurs dans le gros intestin, on peut lui prescrire des médicaments tels que:

Enzymatique signifie: Festif, Créon, Pankreoflat, Entsipalmed.

Analgésiques: Spazmalgon, Baralgin, Kolotal, Nirvaksal, Maksigan.

Préparations pour réduire la température corporelle: Paracétamol, Citramon, Ibuklin, Nurofen.

Préparations pour arrêter les vomissements: Trazin, Senorm, Bonin, Zofran.

Moyens pour arrêter la diarrhée: Phtalazol, Bifiform, Hilak Forte, Enterol.

Médicaments pour faire face à la constipation: Lactitol, Glycérol, Duphalac, Romfalak.

Préparations pour ballonnements: Linex, Mezim-forte, Enterosgel.

Que faire des maladies du système génito-urinaire?

Les maladies du système génito-urinaire nécessitent une approche professionnelle du traitement, les médicaments auto-prescrits étant inacceptables. Parfois, les patients doivent subir une intervention chirurgicale, par exemple une endométriose avancée ou une rupture du ligament.

Pour éliminer les symptômes, des médicaments tels que ceux pouvant être prescrits:

Antibiotiques: Azitral, Biseptol, Normobaktin, Moksimak, Ospamoks.

Préparations pour l'élimination de la réaction inflammatoire: Nurofen, Ketonal, Meloxicam, Melbek, Voltaren.

Préparations pour le soulagement d'un symptôme douloureux: Spazgan, Nurofen, Movasin, Indomethacin.

Préparations pour réduire la température corporelle: Pentalgin, Paracetamol, Diclak, Metindol, Naproxen.

La lymphadénite, cause de la douleur du côté gauche

Lorsque la lymphadénite, accompagnée d'une inflammation des ganglions lymphatiques, prescrire des médicaments tels que:

Des procédures de physiothérapie sont également prescrites aux patients: UHF, thérapie au laser, galvanisation.

La gastrite comme cause de la douleur

La gastrite est engagée dans le traitement de la gastrite.

Le médecin prescrit les médicaments suivants au patient:

Pancréatite, cause de douleur dans le côté gauche

Le développement de la pancréatite nécessite la consultation d'un médecin. Si le médecin pense que l'évolution de la maladie est grave, il hospitalisera le patient. Bien que parfois un traitement possible à la maison.

À cette fin, les médicaments prescrits tels que:

Enzymes: Pancréatine, Festale, Mezim, Créon, Contrycal.

Antispasmodiques: Papaverin, No-shpa, Baralgin.

Diurétiques: Diacarbe, Lasix, Furosémide.

Névralgie en tant que cause de la douleur

La neurologie est le traitement de la névralgie.

Le médecin peut prescrire des médicaments tels que:

Ibuprofène, Panadol, Analgin, Nimesulide, Diclofenac. Ils vous permettent de soulager la douleur. Parfois, les médicaments sont pris par voie orale et parfois utilisés pour une application locale. Sous la forme d'une pommade produite Diclofenac, Voltaren, Nimid.

Vitamines du groupe B. La carence en ces vitamines provoque souvent des névralgies.

Pour soulager les spasmes musculaires et éliminer l’inflammation, il est indiqué de prendre des médicaments tels que: Tempalgin, Baclofen, Clonazepam, Sirdalud.

Vous pouvez augmenter l'effet thérapeutique à l'aide de la physiothérapie. Par conséquent, les patients souffrant de névralgie peuvent être assignés sollux, électrophorèse ou UHF.

Auteur de l'article: Volkov Dmitry Sergeevich | Ph.D. chirurgien, phlébologue

Éducation: Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou (1996). En 2003, il a reçu un diplôme d'un centre médical éducatif et scientifique pour la gestion des affaires du président de la Fédération de Russie.

Brûlures et douleurs au côté gauche sous les côtes: causes, recommandations

Une sensation de brûlure douloureuse du côté gauche peut être expliquée par un grand nombre de pathologies. En règle générale, les sensations de brûlure sont causées par des perturbations dans le travail de ces structures intra-organiques situées dans l'hypochondre gauche.

Ceux-ci incluent le diaphragme et la rate, l'estomac et les anses intestinales, le rein gauche et le pancréas. Si, pour une raison quelconque, la fonctionnalité de ces organes est perturbée, des spasmes et des crampes apparaissent, des symptômes douloureux et des brûlures.

Types de douleur

Quel est le côté gauche de quelle zone occupe-t-il? Les limites de cette zone s'étendent de la partie gauche de l'hypochondre jusqu'à l'os pelvien.

Coups de couteau

Le caractère douloureux et piquant qui brûle inquiète souvent les patients pendant la course. Il n'est pas du tout nécessaire qu'une telle douleur parle de pathologie, elle inquiète aussi assez souvent les personnes en bonne santé.

Si les picotements et les sensations de brûlure ne vous inquiètent qu'occasionnellement pendant les périodes d'activité physique, alors une telle condition peut être perçue comme normale.

  • Des symptômes similaires disparaissent rapidement et indiquent un échauffement insuffisant des muscles avant l'entraînement et des mouvements excessivement aigus pendant la séance
  • Afin de ne pas rencontrer une telle sensation de brûlure, il est nécessaire de se réchauffer complètement avant les cours afin que le corps réagisse plus calmement à la circulation sanguine accrue.
  • Si vous vous piquez du côté gauche lorsque vous marchez trop vite, il vous suffit de ralentir pour éliminer l'inconfort.
  • Si une sensation de brûlure par coup de couteau dans l'hypochondre gauche inquiète une personne en bonne santé qui ne souffre pas de problèmes cardiaques, et ce uniquement si l'effort est plus intense, il ne devrait pas être préoccupant.
  • Mais même pour une personne en bonne santé, lorsque de telles sensations se produisent sur fond de forte tension, il est nécessaire d'arrêter l'entraînement, de prendre quelques respirations profondes et calmes, de se détendre.
  • Au moment de l'inhalation, il est recommandé d'appuyer sur la source de la sensation de brûlure douloureuse et de faire un virage serré vers l'avant. Bientôt, les douleurs lancinantes disparaîtront.

Surveillez votre respiration pendant l'entraînement, elle devrait être profonde. Coup de poignard dans le côté peut et dans le cas où le patient mange bien, puis a commencé les cours.

Après un repas, une séance d'entraînement devrait prendre au moins une heure et demie pour que les processus digestifs traitent les aliments entrants.

Dague

Le caractère douloureux du poignard brûlant nécessite l'intervention de médecins qualifiés, en particulier si de telles sensations se manifestent soudainement et n'ont aucun lien avec les charges.

Une sensation de brûlure inattendue dans le bas de l'abdomen et dans le côté gauche peut indiquer une rupture du pelvis du rein gauche, une perforation de la boucle intestinale ou de la paroi gastrique, une lésion des tissus spléniques. Des conditions pathologiques dangereuses telles que l'infarctus du myocarde abdominal ou la pancréatite ne peuvent être exclues.

Pointu

Si un patient a récemment subi une sorte de blessure traumatique (chute, accident, etc.) et que, par la suite, lors de son inhalation, il a une sensation de brûlure aiguë dans l'hypochondre gauche, cette réaction peut alors indiquer de graves dommages aux structures intra-organiques.

Il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin, car un tel état entraîne de graves complications et peut constituer une menace pour la vie du patient.

Stupide

Si le patient s'inquiète souvent et longtemps de la tendresse diffuse et sourde de l'hypochondre gauche, ce symptôme peut indiquer l'apparition de pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal.

  • Il peut s'agir d'une cholécystite, d'une pancréatite ou d'une gastrite chronique.
  • Parfois, une sensation de brûlure douloureuse et douloureuse se produit sur fond de pathologies systémiques ou hématopoïétiques, de sepsis et d'infections d'origine bactérienne.

Pénible

Si l'hypochondre gauche dégage en permanence une sensation de brûlure douloureuse et persistante, un tel symptôme peut indiquer le développement d'une duodénite dans laquelle se produit une inflammation des muqueuses du duodénum.

Un symptôme similaire peut être accompagné d'une colite de nature paresseuse, qui est une inflammation des tissus muqueux du gros intestin.

Si une telle sensation de brûlure est accompagnée de réactions de nausée-vomissements, le patient développera très probablement une pathologie ulcéreuse de l'estomac.

Si nous parlons d'autres causes possibles de sensation de brûlure douloureuse du côté gauche, qui n'ont aucun lien avec les pathologies du tractus gastro-intestinal, elles peuvent être provoquées par une angine de poitrine, des états pré-infarctus ou une ischémie du myocarde.

Causes de brûlure dans le côté gauche

Pour graver dans le côté gauche peut pour diverses raisons, qui incluent:

  1. Les pathologies gastro-intestinales telles que l'ulcère peptique et la cholécystite, la pancréatite et la gastrite, la colite et la duodénite;
  2. Tumeurs intra-organiques;
  3. Névralgie intercostale;
  4. Lésions cardiaques, cardiomyopathie, crises cardiaques;
  5. Rupture du tissu de la rate ou augmentation de la taille de l'organe, infarctus de la rate sur fond de thrombose artérielle;
  6. Hernie diaphragmatique ou des blessures traumatiques;
  7. Rhumatisme;
  8. Pneumonie ou pleurésie du côté gauche.

Lors du diagnostic, le médecin prend nécessairement en compte la nature et l'emplacement précis de la sensation de brûlure douloureuse, ainsi que les facteurs provoquants d'un symptôme similaire.

Sous les côtes devant

Un inconfort douloureux et douloureux dans l'hypochondre supérieur gauche peut indiquer une lésion traumatique, alors que la nature de la douleur sera aiguë, diffuse ou sourde. Dans ce cas, une consultation médicale urgente est requise.

Une telle sensation de brûlure peut également être observée chez les patientes extrêmement enceintes: elle irradie généralement à l'arrière de l'hypochondre. Une condition similaire se pose en raison de la pression prononcée du corps utérin élargi sur les structures intraorganiques adjacentes. De plus, les mamans se plaignent souvent de douleurs lancinantes aux côtés.

Dans les cas où la douleur semble remonter vers le haut et se loger au centre de l'abdomen, les causes en sont probablement associées à la présence de bile et de 12 lésions duodénales dans la pathologie de l'estomac.

Derrière

Si la sensation de brûlure du côté gauche est localisée à l'arrière et qu'elle est permanente, les causes sont associées à une lésion du rein gauche. Dans une telle situation clinique, les sensations douloureuses sont prononcées, fortes et aiguës. Dans les pathologies rénales, la douleur inquiète généralement les patients en permanence.

La tactique du traitement est déterminée par un spécialiste, il se dirige également vers le diagnostic par ultrasons, les tests de laboratoire sur l'urine et le sang. Des brûlures douloureuses peuvent également être dues à l’ostéochondrose ou à des lésions musculaires.

Douleur abdominale dans les pathologies pancréatiques

Comme mentionné ci-dessus, les maladies du pancréas peuvent provoquer des brûlures et des douleurs dans l'hypochondre gauche.

Les sources de cet inconfort peuvent être des formations kystiques dans la glande, une pancréatite ou des tumeurs d'origines diverses.

La douleur pancréatique se caractérise par l'absence de lien entre ce symptôme et la nourriture. De telles douleurs sont susceptibles d'augmenter avec le développement de lésions inflammatoires, l'ajout de processus nécrotiques et œdémateux, de complications.

Bas de l'abdomen

Dans cette zone se trouvent le côlon sigmoïde, l'uretère gauche, un appendice chez la femme; par conséquent, les symptômes douloureux localisés dans cette zone sont principalement associés à des lésions de ces structures intra-organiques.

  • Si le colon sigmoïdien est à l'origine de la douleur, la douleur est susceptible de s'aggraver avant de vider l'intestin et après une longue marche, tandis que les patients éprouvent constamment des selles et ont des selles fréquentes et rapides. En même temps, les matières fécales ressemblent à une chair de viande, dégagent une odeur fétide et contiennent des inclusions pathologiques purulentes, muqueuses et sanguines.
  • Une sensation de brûlure douloureuse au bas de l'abdomen gauche peut être causée par une dysenterie ou des infections analogues à la dysenterie. Shigella, E. coli émettent des substances toxiques qui provoquent des processus ulcératifs dans l'intestin. Il en résulte une sigmoïdite accompagnée de faux selles, de selles liquides, de crampes dans la douleur abdominale gauche. Dans les matières fécales, il y a du pus et des impuretés sanglantes, des composants muqueux.
  • Dans la sigmoïdite non ulcéreuse, il existe également une sensation de brûlure dans l'hypochondre gauche du bas-ventre. Les sensations douloureuses se caractérisent par un caractère arqué, irradiant vers le périnée, aggravé par le mouvement et l'activité physique, mais sont gommées ou faiblement exprimées. Accompagné de constipation alternant avec la diarrhée.
  • Chez les femmes, une telle sensation de brûlure douloureuse peut indiquer une localisation ectopique de l'ovule, une inflammation de l'appendice gauche, une apoplexie ovarienne, des tumeurs tumorales des appendices utérins, etc. opérations.
  • Des douleurs brûlantes dans la partie inférieure de l'hypochondre gauche se manifestent lors de coliques rénales. Dans ce cas, le syndrome douloureux a un caractère aigu et des crampes, ne passe pas dans un état calme, bien que l’état général du patient puisse être considéré comme satisfaisant.
  • En outre, ces douleurs accompagnent des pathologies telles que l’obstruction intestinale ou la torsion de l’intestin.

Face arrière

Les causes de douleur et de brûlure au dos dans le côté gauche sont souvent:

  • Pathologie de la colonne vertébrale et des structures musculo-squelettiques (ostéochondrose, hernie intervertébrale, inflammation musculaire, névralgie intercostale);
  • Pathologies cardiovasculaires (ischémie, crise cardiaque, angine de poitrine);
  • Pathologies du système respiratoire (hernie diaphragmatique, pneumonie gauche, bronchite ou pleurésie);
  • Pathologie gastro-intestinale (processus ulcératifs dans l'intestin et l'estomac, gastrite, inflammation du pancréas);
  • Maladies rénales (inflammation, processus de formation de calculs, etc.).

De plus, des symptômes douloureux peuvent survenir dans un contexte de surcharge physique, de surconsommation alimentaire, d'abus d'aliments gras et d'alcool.

Dans la région du coeur

Des douleurs cardiaques peuvent également être à l'origine de douleurs brûlantes dans l'hypochondre gauche, notamment en présence de symptômes tels que nausées, essoufflement, battement de coeur rapide, quelle que soit l'activité du patient.

Avec des problèmes cardiaques, les patients se plaignent de brûlures et de lourdeur à la poitrine. Généralement, les brûlures douloureuses sont causées par des lésions coronaires, une ischémie ou une cardiomyopathie.

Après le repas

Les causes des brûlures douloureuses après les repas sont souvent des facteurs tels que l’abus d’alcool, la suralimentation et les mauvaises habitudes alimentaires, les blessures.

En outre, la douleur après avoir mangé se produit dans l'hypochondre droit sur le fond d'une pancréatite, une gastrite ou une pathologie ulcéreuse du tractus gastro-intestinal, des troubles fonctionnels du diaphragme.

Méthodes d'enquête

Pour établir un diagnostic précis et déterminer la cause de la pathologie, un examen sera nécessaire, comprenant:

Le spécialiste procédera nécessairement à des diagnostics différentiels avec un statut pré-infarctus ou infarctus.

Traitement

Les sensations douloureuses ne sont pas des pathologies, mais remplissent simplement des fonctions symptomatiques. Par conséquent, l'élimination du syndrome douloureux ne soulage pas le patient du problème, mais seulement pendant une courte période, il facilitera son bien-être.

Par conséquent, en cas de brûlure douloureuse dans l'hypochondre gauche, un diagnostic minutieux est nécessaire pour identifier la cause de la pathologie.

  • Si les raisons sont associées à la suralimentation, vous devez alors adapter votre régime alimentaire et rester assis au régime;
  • L'intoxication aidera les médicaments enterosorbent et le régime de consommation abondante;
  • Lorsque la surcharge stressante et psycho-émotionnelle montre l'utilisation de sédatifs, de glycine, de complexes de vitamines.

Si les causes de brûlures douloureuses dans l'hypochondre gauche sont d'origine pathologique, il est alors nécessaire de consulter un spécialiste, qui sélectionnera le traitement approprié.

L'auto-traitement est inacceptable, car les symptômes de nombreuses pathologies sont très similaires. Pendant que vous êtes traité pour une pathologie que vous n'avez pas, la véritable cause de brûlure ne fera qu'empirer.

Quel médecin contacter?

Selon la cause de la sensation de brûlure, l'intervention d'un gastro-entérologue, d'un urologue, d'un gynécologue ou d'un proctologue, d'un spécialiste des maladies infectieuses, d'un urologue ou d'un chirurgien, etc.