Principal / L'intestin

Cellules bêta du pancréas: caractéristiques, anticorps anti-cellules

L'intestin

Le pancréas est l'organe le plus important du corps humain. Il affecte non seulement le processus digestif, mais aussi l'activité vitale de l'organisme dans son ensemble. Certains l'appellent la glande pancréatique.

Pancréas

L'organe appartient aux systèmes endocrinien et digestif. Il produit des enzymes qui décomposent les aliments dans le corps. En outre, les hormones qui régulent le métabolisme des glucides et des graisses. Le pancréas est constitué de lobules, chacun produisant des substances nécessaires à l'organisme - des enzymes. Dans sa forme, il ressemble à une virgule allongée. Il pèse entre 80 et 90 g. Le corps est situé derrière l'estomac.

Le fer consiste en:

  • les têtes;
  • les cous;
  • corps (triangulaire);
  • queue (poire).

Est important. L'organe est alimenté par des vaisseaux sanguins, des canaux excréteurs. À travers toute la glande passe un canal à travers lequel le suc pancréatique développé est excrété dans le duodénum.

Les enzymes que le pancréas produit sont:

Des cellules spéciales, les insulocytes, remplissent la mission endocrinienne du pancréas. Ils produisent les hormones suivantes:

Est important. Les hormones sont impliquées dans le métabolisme des glucides du corps.

Maladies

Si le pancréas commence à ne plus fonctionner correctement, la personne contracte une pancréatite, un diabète ou d'autres maladies. La fonction de l'organe peut être perturbée par des lésions des cellules alpha, delta et bêta. Les hormones cessent d'entrer dans le corps: insuline, glucagon, somatostatine. C'est pour cette raison que le diabète se développe. Lorsque le nombre de cellules sécrétant des enzymes diminue, le processus de digestion est perturbé.

Le jeûne

En tant que méthode de traitement aide bien avec la pancréatite. Le corps repose de l'assimilation de la nourriture, utilise les ressources excédentaires accumulées, cesse de fonctionner de manière incorrecte. L'eau élimine les substances nocives accumulées, les scories, ainsi que les substances de décomposition. Le corps est exempt de kilos en trop.

Greffe cellulaire

Un bon effet est obtenu en greffant des cellules du pancréas du donneur. L'espèce implantée commence à produire de l'insuline, les fonctions de l'organe se rétablissent progressivement. La transplantation de cellules annule le risque d'approfondissement de la maladie, réduit les besoins en insuline de l'organisme, normalise la quantité de glucose dans le sang et supprime la sensibilité réduite à l'hypoglycémie.

Amertume

Dans les maladies du pancréas, le corps doit prendre de l'amertume. Ils stimulent la production d'insuline. Vous pouvez ajouter aux boissons des infusions de racines et de feuilles de pissenlit, d’absinthe et de calamus.

Connexions bêta

Les espèces bêta produisent de l'insuline, à travers laquelle l'organisme est capable d'absorber le glucose. Des études antérieures ont montré que la récupération des cellules bêta est impossible. Cependant, ces dernières années, les scientifiques ont ouvert le voile sur les mystères de la nature et ont trouvé un moyen de s'en sortir.

On sait que les anciens composés cellulaires sont restaurés par les cellules alpha. Les jeunes sont restaurés par des cellules delta. Il y a quelques années, des chercheurs de l'Université de Genève ont modifié un gène particulier dans les composés alpha, qui sont devenus une espèce bêta. Des expériences ont été menées sur des souris. Les cellules alpha altérées ont commencé à produire de l'insuline.

Avant la puberté, les composés bêta cellulaires sont restaurés par les espèces du delta. Et l'organisme adulte est déjà privé d'une telle opportunité. Par conséquent, la modification cellulaire a créé une telle sensation dans le monde médical.

Les scientifiques ont découvert une nouvelle propriété du pancréas chez l'homme: la plasticité. C’est cette qualité qui donne l’espoir que vous pourrez trouver des moyens efficaces de restaurer les cellules bêta dans un organisme adulte. Aujourd'hui, le marché propose un médicament qui favorise la restauration des cellules bêta dans l'organisme: le vérapamil.

L’un des principaux moyens d’améliorer l’activité du pancréas, d’affecter les composés bêta, est considéré comme une nutrition adéquate. Régime alimentaire, alimentation complète, amertume, éléments nécessaires - contribueront au maintien de la santé.

Des anticorps

Pour déterminer la sensibilité du corps au diabète, un anticorps est testé sur un patient. Pour ce faire, prenez du sang. La présence d'anticorps dans le sérum indique une maladie. Cela montre que la maladie progresse déjà et que le patient a besoin d'un traitement par insuline.

Lorsque les composés bêta cessent de libérer de l'insuline, puis meurent, le corps doit s'injecter de l'insuline par l'extérieur. Un régime spécial est choisi, un médicament est prescrit. Plus le diagnostic correct est établi rapidement, plus le médecin peut trouver rapidement le traitement approprié. Les symptômes du diabète de type I sont une bouche sèche, des mictions fréquentes, une odeur d’acétone par la bouche, une mauvaise régénération de l’épithélium cutané.

Le diabète

Les cellules bêta du pancréas sont complexes. Ils appartiennent au pancréas endocrinien. S'ils sont privés d'oxygène, il cesse d'attribuer le taux d'insuline. Après cela, le diabète commence. C’est une maladie terrible et insidieuse qui change complètement la vie d’une personne.

Le diabète de type I est une maladie auto-immune. Ici, les composés bêta sont attaqués par le système immunitaire du patient. Dans le diabète de type II, une résistance des tissus à l'insuline est observée. C'est pourquoi il y a une augmentation de la glycémie. Cette maladie raccourcit la vie du patient de 5 à 8 ans.

La méthode de traitement la plus récente est la transformation des cellules des canaux pancréatiques en composés alpha, avec transformation ultérieure en cellules bêta. Dans les cellules alpha, le gène Pax4 est activé ici. Cela conduit à l'émergence de nouvelles cellules bêta. Cette procédure peut être effectuée 3 fois.

L'équipe de recherche travaille actuellement à la création de molécules pharmacologiques qui permettront à l'avenir de guérir les patients atteints de diabète.

Espèces souches

Dans un proche avenir, l’humanité produira de nouveaux organes à partir d’espèces connectant des cellules souches. De là, vous pouvez emprunter les cellules nécessaires aux organes malades. Ceci est une autre des méthodes modernes de traitement, qui est en phase de développement. L’humanité du futur pourra se soigner des maux les plus difficiles.

Cellules pancréatiques A et B (alpha, bêta), anticorps - leur régénération et leur transplantation

Le corps humain est unique dans l'ensemble des organes, tout comme les organes sont totalement uniques dans l'ensemble des fonctions. Sur le plan fonctionnel, le pancréas, impliqué dans la digestion et sécrétant des hormones importantes pour la vie humaine, est très intéressant. L'hormone la plus connue est l'insuline.

Les fonctions endocrines et exocrines sont assurées par des structures pancréatiques spécifiques appelées «îlots de Langerhans». Caractéristiques caractéristiques des îles:

  • avoir des tailles de 0,1 à 0,3 mm;
  • dans le pancréas représentent 3% de son volume total;
  • imprégnés des plus petits vaisseaux, de sorte qu’ils ont un apport sanguin intensif.

Les îlots comprennent des cellules exocrines et endocrines de différentes variétés. Chaque type produit son propre type d'hormones qui interviennent dans le processus de digestion et maintiennent un équilibre d'éléments nutritifs importants dans le sang. Par conséquent, toutes les îles constituent une seule unité fonctionnelle.

Cellules alpha pancréatiques

Les cellules alpha, qui jouent un rôle particulièrement important dans les fonctions du pancréas, constituent un type important d'îlots. Elles ont pour tâche de produire l'hormone glucagon. La particularité du glucagon est qu’il est un antagoniste naturel de l’insuline et qu’il a des fonctions complètement opposées. Les cellules décomposent les molécules polymères de sucre et libèrent le glucose qui en résulte dans le sang, nourrissant ainsi le corps de l'énergie nécessaire. Pour que la nutrition énergétique du corps soit complète, ils doivent continuellement remplir leurs fonctions. La teneur en espèces alpha dans le nombre total de cellules d'îlots est assez élevée - plus de 20%.

Cellules bêta du pancréas

Le nombre le plus élevé parmi les îlots a des cellules B, il y en a plus de 70%, le maximum du nombre total d'éléments d'îlots. Ils remplissent une fonction importante: ils produisent l’insuline, principale hormone utilisée par les îlots. Les cellules bêta de la structure du pancréas ont une grande granularité, situées dans la partie centrale des îlots. Leur tâche principale est de produire une telle quantité d'insuline que la glycémie est à un niveau normal. L'insuline aide le sucre à former du glycogène, ce qu'aucune hormone ne fait dans les glandes endocrines. C'est une hormone unique, et elle remplit une fonction très importante qui protège une personne du diabète.

Anticorps de cellules pancréatiques

L'un des signes importants du diabète sucré que l'on trouve dans les tests sanguins est la présence d'anticorps dirigés contre les cellules pancréatiques. Dans le sang d'une personne en bonne santé, ce n'est pas le cas, mais la moindre présence indique une prédisposition au diabète. Les anticorps dans le pancréas jouent un rôle négatif: les cellules bêta dégénèrent, perturbent l'équilibre insuline-glycogène dans le sang. Cela provoque la formation de diabète auto-immun de type 1. Ceci est considéré comme une maladie chez les jeunes, alors que le diabète de type 2 se forme le plus souvent uniquement avec l'âge.

Le diagnostic moderne permet, en analysant:

  • déterminer la prédisposition au diabète sucré;
  • diagnostic en temps opportun;
  • recommander un régime alimentaire approprié et des mesures préventives.

Pour l'analyse, le sang prélevé dans une veine est utilisé. Par la suite, le sérum est libéré du sang, ce qui montre la présence d’anticorps.

Régénération des cellules pancréatiques

Les foyers de nécrose qui apparaissent après la mort des cellules bêta, il est maintenant proposé de restaurer en utilisant les dernières techniques de traitement. Les fonctions du pancréas peuvent être restaurées en régénérant les cellules B perdues, ce qui est obtenu grâce à une thérapie spéciale. Il consiste en l'utilisation de cellules souches, qui ont montré un taux de survie élevé dans le pancréas. Après les avoir régénérés dans un nouvel endroit, ils manifestent les fonctions des cellules B, ils commencent à produire les mêmes hormones. De ce fait, peu de temps après la greffe, une personne souffrant de pancréatite ou de diabète commence à se laisser aller sans médicaments, mais même sans régime.

Transplantation de cellules pancréatiques

Des expériences montrent la possibilité de greffer des cellules d'îlots, qui sont prélevées dans le pancréas d'un donneur d'organe. Avant la transplantation, ils sont purifiés, traités et ensuite seulement introduits dans la glande d'un malade atteint de nécrose. L'implantation de cellules bêta par la méthode de perfusion est très réussie, elles prennent activement racine dans le nouvel endroit, elles commencent à produire de l'insuline, afin de remplir pleinement leurs fonctions.

Avantages de la nouvelle méthode de traitement:

  • la nécessité d'une administration continue d'insuline est réduite;
  • la glycémie s'améliore;
  • risque réduit d'hypoglycémie grave;
  • l'insensibilité à l'hypoglycémie est éliminée.

La perspective du développement scientifique montre la possibilité pour les personnes malades de se débarrasser de la maladie et de mener une vie active.

Les cellules bêta du pancréas se rétablissent

Réparation cellulaire du pancréas possible

Les cellules bêta du pancréas peuvent être récupérées à partir de cellules alpha à un âge avancé, et à partir de cellules delta # 8212; dans sa jeunesse

Le pancréas a un potentiel de réparation cellulaire et d'auto-guérison jusqu'à la puberté plus élevé que prévu. 20.08. Le diabète de type 1 est causé par la perte de cellules bêta du pancréas qui produisent l'insuline, une hormone nécessaire pour réguler l'utilisation du sucre dans le corps. Puisque les cellules bêta ne sont pas restaurées, les scientifiques croient traditionnellement que la perte de ces cellules est irréversible. En effet, les diabétiques ont besoin d’injections d’insuline à vie.

Un nouveau mécanisme de récupération des cellules pancréatiques

Il y a quatre ans, un groupe de recherche de l'Université de Genève doutait pour la première fois que les cellules bêta du pancréas ne pourraient pas récupérer. Les scientifiques ont montré que certaines cellules alpha du pancréas de souris diabétiques génétiquement modifiées se sont transformées en cellules bêta. Les cellules alpha produisent généralement du sucre dans le sang lorsque l'hormone glucagon augmente, mais chez les souris diabétiques, elles ont commencé à produire de l'insuline.

Les scientifiques ont maintenant fait une seconde découverte: chez des souris prépubères, le pancréas est en mesure de compenser la perte de cellules bêta productrices d’insuline. Le mécanisme de récupération des cellules bêta consiste à retourner les cellules delta (qui produisent la somatostatine, une autre hormone pancréatique) en cellules progénitrices, qui se multiplient ensuite et reconstituent les populations de cellules bêta et de cellules delta.

Contrairement à la transformation des cellules alpha, qui ne concerne qu'une petite partie de la population de cellules alpha, le nouveau mécanisme, notamment la modification du destin des cellules delta, constitue un moyen plus efficace de compenser la perte de cellules bêta et, par conséquent, la récupération du pancréas dans le diabète de type 1. Cependant, les cellules alpha peuvent être reprogrammées pour produire de l'insuline, même chez les souris âgées, et la capacité des cellules delta à favoriser la récupération des cellules bêta du pancréas est limitée à la puberté.

Chez l'homme, il est également possible de restaurer le pancréas!

Bien que les scientifiques aient étudié la polyvalence des cellules pancréatiques chez la souris, plusieurs observations effectuées chez des patients atteints de diabète de type 1 montrent que le pancréas humain est également en mesure de bien se rétablir. Le nouveau mécanisme montre que le pancréas est beaucoup plus malléable et - au moins pendant l'enfance - a un potentiel d'autoguérison et de régénération des cellules bêta bien plus important qu'on ne le pensait auparavant. Il reste encore beaucoup de recherche avant que les personnes atteintes de diabète de type 1 puissent tirer parti de ces résultats. Cependant, la découverte que les cellules delta ont un haut degré de plasticité ouvre une opportunité inattendue pour la restauration des cellules pancréatiques et le traitement du diabète de type 1. Source: Fonds national suisse - Un article sur le sujet: Le vérapamil aidera à restaurer les cellules bêta.

Articles similaires sur le site:

Restaurer le pancréas # 8212; est-ce possible?

Le pancréas appartient au système endocrinien. Il remplit les fonctions les plus importantes de l'organisme - favorise la digestion et régule le métabolisme des glucides. Les maladies du pancréas comprennent la pancréatite, le déficit en enzymes, le diabète et autres. Comment restaurer les cellules pancréatiques touchées?

Qu'est-ce qui affecte le travail du pancréas?

Tout d'abord, la nourriture affecte son travail. Pour la digestion des protéines, des graisses et des glucides, le pancréas produit des enzymes trypsine, lipase et amylase. Plus la quantité d'aliments ingérés est importante, plus le suc pancréatique contenant des enzymes est nécessaire. Il existe une liste d'aliments lourds, difficiles à digérer, qui ne devraient pas être consommés en grande quantité.

La consommation d'alcool, l'inflammation des organes voisins (c'est-à-dire les organes du système digestif), les infections microbiennes, la malnutrition et même le manque de vitamines ont une incidence très négative sur le travail du pancréas.

Les cellules du pancréas ne peuvent pas être aussi complètement restaurées que les hépatocytes (cellules du foie). Cependant, il est prouvé que, si nécessaire, les cellules saines des glandes commencent à fonctionner dans un mode amélioré, complétant l'activité perdue. Au fond, restaurer la production d’enzymes n’est pas une tâche aussi difficile. Le pancréas est restauré principalement selon le bon régime, ce qui exclut les aliments gras et frits. Pour corriger la digestion, il est important de suivre un régime approprié et de prendre des enzymes. Les enzymes n'affectent pas le pancréas, il n'est donc absolument pas nocif pour le corps. Même avec une légère diminution de la production pancréatique de ses propres enzymes digestives, après la fin de leur réception, il retrouve ses fonctions.

Avec le diabète

À l'heure actuelle, on pense que la restauration du pancréas est impossible dans le diabète sucré. Il est uniquement soutenu par des médicaments qui corrigent le niveau de glucose dans le corps. Certes, il existe une théorie selon laquelle, à l'aide d'une greffe de moelle osseuse, il est possible de restaurer complètement les cellules pancréatiques touchées, mais une telle intervention est en soi dangereuse pour le corps. Certes, il est possible qu'un tel traitement soit bientôt mis en pratique.

Récemment, un groupe de scientifiques a mené une étude visant à déterminer la cause de la mort des cellules bêta du pancréas, à la suite de laquelle le diabète de type 2 apparaît. De plus, il est parfois diagnostiqué chez des personnes minces. Cela s'explique par le fait que lorsque les cellules bêta sont endommagées, les fonctions pancréatiques s'affaiblissent complètement avec une légère augmentation du poids corporel et, par conséquent, la personne tombe malade. Les scientifiques ont pu restaurer le travail des cellules bêta endommagées en les remplaçant par d'autres cellules similaires chez des souris de laboratoire.

En France, une découverte encourageante a également été faite au cours de l’année: en activant un certain gène dans les cellules a, il est possible d’atteindre la formation de nouveaux lymphocytes B. C'est-à-dire que nous avons une odeur inépuisable de cellules capables de produire de l'insuline. En utilisant ce mécanisme, il a été constaté que la restauration du pancréas est possible au moins trois fois.

Et selon la théorie avancée par les scientifiques cette année, les cellules de nos intestins sont tout à fait capables de se transformer en cellules bêta produisant de l'insuline.

Comment restaurer le pancréas avec une pancréatite?

En raison d'une pancréatite aiguë, au cours de laquelle le patient n'a pas osé consulter un médecin, le tissu glandulaire commence à guérir rapidement, c'est-à-dire que les cellules meurent. Dans ce cas, la première chose dont un patient a besoin est de refuser la nourriture afin de réduire la production de suc pancréatique. La faim aide à éviter des dommages ultérieurs à d'autres cellules du pancréas. Et, bien sûr, vous devez consulter un médecin avec le besoin éventuel d’une intervention chirurgicale.

Ne pas faire sans traitement médicamenteux. En particulier, les médecins prescrivent des médicaments à effet antispasmodique et analgésique. La durée du traitement est prescrite par le médecin individuellement, car elle dépend de la gravité des symptômes. S'ils persistent longtemps, un examen supplémentaire est nécessaire pour déterminer la survenue de complications. Des prémélanges prémélanges de préparations anti-enzymes sont également nécessaires, car la sécrétion d’enzymes pendant la période d’exacerbation détruit de plus en plus de nouvelles cellules glandulaires.

Bien entendu, l’alimentation jouera un rôle majeur à l’avenir. Vous ne devriez pas manger d'aliments pouvant provoquer une exacerbation de la maladie. Les médecins vont certainement prescrire un régime lors de la première consultation. Pour la prévention des maladies du pancréas, il est également important de ne pas trop manger et de ne pas abuser des boissons alcoolisées.

Comment restaurer le pancréas après une maladie

La pancréatite est une maladie inflammatoire à évolution progressive, à dégénérescence focalisée ou diffuse dégénérative et destructive du tissu pancréatique, à une altération des fonctions endocrines et exocrines (le pancréas est altéré.) Dans cet article, nous allons vous expliquer comment restaurer le pancréas à tous les scientifiques connus. par des méthodes.

Causes des violations

La perturbation du système endocrinien est due à des lésions des cellules alpha, delta et bêta du pancréas. Le résultat est une violation de la sécrétion d'hormones à l'insuline, le glucagon, la somatostatine, ce qui peut conduire au développement d'un diabète.
La violation de la fonction exocrine survient lorsque le nombre de cellules produisant des enzymes digestives diminue, entraînant une digestion altérée.

Bactéries et infections à l'intérieur du pancréas

Les cellules bêta produisent l'insuline nécessaire à l'absorption du glucose dans les cellules et les tissus du corps. La somatostatine, produite par les cellules delta, peut diminuer la sécrétion d'insuline et de glucagon. Le glucagon dans le foie stimule la dégradation du glycogène, maintient le taux de glucose sanguin à un niveau constant, et augmente également la sécrétion d'insuline par les cellules bêta saines.

Malheureusement, la restauration complète du pancréas n’est pas possible, car les processus qui y surviennent au cours de maladies sont irréversibles. Nous ne pouvons que les suspendre. Auparavant, on savait que les cellules bêta ne sont pas restaurées. Selon de nouvelles données, des études récentes sur les cellules bêta se régénèrent, mais très lentement, ce qui n’est pas très encourageant.

Les maladies de la vésicule biliaire, du foie, des voies biliaires (principalement la cholélithiase) et l’abus d’alcool entraînent dans la plupart des cas le développement d’une pancréatite. Les autres causes pouvant déclencher une inflammation du pancréas sont les suivantes:

  • anomalies anatomiques du canal pancréatique (rétrécissement, tumeurs, etc.);
  • maladies du duodénum;
  • non-respect du régime alimentaire (aliments épicés et gras, en particulier en combinaison avec de l'alcool);
  • infections antérieures (oreillons, varicelle);
  • endoscopie, chirurgie gastro-intestinale;
  • maladies du tissu conjonctif;
  • médicaments (hormones, antibiotiques, œstrogènes, etc.);
  • diabète sucré;
  • l'hérédité;
  • invasions helminthiques;
  • troubles métaboliques;
  • la fibrose kystique;
  • changements hormonaux;
  • maladies vasculaires;

Voir aussi: Perte de poids avec pancréatite et comment l'obtenir

Les symptômes les plus courants sont:

  • douleur dans l'abdomen, près du nombril ou ayant un caractère environnant;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • selles perturbées (diarrhée);
  • faiblesse
  • augmentation possible de la température corporelle.

Vidéo n ° 171; Restaurer le corps après une maladie n ° 187;

Comment récupérer après une pancréatite

Dans le cours aigu de la maladie, une hospitalisation immédiate en chirurgie est indiquée, ainsi que:

  • repos au lit;
  • régime # 8212; numéro de table 0 pour Pevzner (à jeun). La nutrition se fait par perfusion intraveineuse;
  • mise en place d'une sonde nasogastrique, puis élimination du contenu acide de l'estomac;
  • lavage intestinal.

Un traitement supplémentaire comprend:

  • des moyens régulant l'activité de sécrétion de l'estomac (oméprazole);
  • médicaments qui détruisent les enzymes de la glande (Contrycal);
  • antibiotiques (Amoxiclav, Ceftriaxone);
  • analgésiques (en fonction de l'intensité de la douleur: ibuprofène, kétanov, tramadol, morphine);
  • antispasmodiques (mébévérine, drotavérine, papavérine).

Le régime alimentaire est l'un des principaux éléments du traitement de la pancréatite. La table de régime numéro 5 est prescrite pour 4 à 5 jours de maladie afin de normaliser le travail du pancréas, du foie et de la vésicule biliaire. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de graisses végétales et animales. Faites cuire la bouillie uniquement sur l'eau et autres plats à cuisiner pour un couple.

Il est nécessaire d'exclure du régime alimentaire:

Il convient de rappeler qu'un taux élevé de sucre dans le sang a un effet toxique sur les cellules bêta, ce qui réduit leur production d'insuline et conduit au développement du diabète. La pancréatite chronique survient le plus souvent après une pancréatite aiguë et résulte de la progression des dommages irréversibles au pancréas.

Comment récupérer après le diabète

Dans les premiers stades, dans la lutte contre le diabète, il est nécessaire de suivre un régime, de faire du sport, de perdre du poids, le cas échéant. Parfois, un régime n’aide pas toujours, alors vous devez utiliser des médicaments.

Pour le traitement du diabète sucré, les sulfonylurées sont utilisées car elles sont capables de stimuler la sécrétion d'insuline par les cellules bêta. Les inhibiteurs de l'a-glucosidase réduisent l'absorption du glucose dans l'intestin. Les biguanides (metformine) et les thiazolidinediones réduisent la glycémie en augmentant l'utilisation des tissus. Et bien sûr, l'insulinothérapie.

Voir aussi: Quel type de fruit peut être avec la pancréatite: un régime approximatif

Les patients en rémission, après le retrait des symptômes aigus, il est recommandé de suivre un régime, dormir et se reposer. L'usage de l'alcool est strictement interdit, il est interdit de fumer. Vous devez être au compte du dispensaire avec votre médecin de famille.

Vidéo n ° 171; Restauration du pancréas et du foie n ° 187;

Les problèmes gastro-intestinaux peuvent survenir à tout âge et causer beaucoup de problèmes. Cependant, même si vous parvenez à guérir vos maladies, vous devez savoir comment assurer une période de récupération correcte et efficace. À propos de cela dans la vidéo ci-dessous.

Fonction des cellules bêta du pancréas

Sous la fonction exocrine se réfère à la sécrétion d’enzymes digestives par la glande, qui, entrant dans le duodénum, ​​sont impliquées dans la dégradation des composants alimentaires. Quant à la fonction endocrinienne, c'est la production d'hormones par un certain nombre de cellules qui, d'une manière ou d'une autre, affecte le métabolisme du corps. La discussion ci-dessous portera sur l’un des composants de ce travail: les cellules bêta du pancréas.

Structure et fonction

Dans la glande pancréatique, il existe des formations spéciales: les îlots de Langerhans. Ils se composent de plusieurs types de cellules, chacune d’elles étant responsable de la production d’une hormone particulière. Par exemple, le glucagon alpha, la bêta-insuline, la delta somatostatine, les cellules PP sont nécessaires à la formation du peptide pancréatique et epsilon est responsable de la libération de l'hormone de la faim Prelin. Ces îlots sont principalement concentrés dans la queue de la glande et représentent environ 2% de la masse totale. Et déjà dans leur composition, le sujet de l’article prend jusqu’à 80%.

De plus, les cellules bêta peuvent être situées à l'extérieur de ces structures, dispersées dans le tissu glandulaire. Ils peuvent être trouvés dans la partie exocrine, les conduits. Ils ont une forme arrondie, des processus sont parfois observés. Le noyau est également rond, plutôt gros. Il existe de nombreux granules dans le cytoplasme dans lesquels se trouve la sécrétion. Leur taille va jusqu'à 300 nm. Ils ne se dissolvent pas dans l'eau, mais ils possèdent cette propriété dans les solvants organiques, par exemple dans l'alcool.

Les cellules bêta du pancréas contrôlent la glycémie en produisant suffisamment d'insuline à ces fins.

Ils éjectent l'hormone prête à l'emploi des granules ou activent sa synthèse. Tout cela se produit assez rapidement et au bout de quelques minutes, le glucose commence à être utilisé. La production d'insuline par les cellules bêta améliore un certain nombre de substances: les acides aminés (en particulier la leucine et l'arginine), les médicaments à base de sulfonylurée, l'hormone antagoniste glucagon, plusieurs autres hormones du système digestif (par exemple, la cholécystokinine).

La fonction des cellules est régulée par le système nerveux autonome. Une partie parasympathique de celle-ci, qui exerce un effet stimulant sur l’ensemble du tube digestif, transmet un effet similaire aux cellules bêta. En conséquence, la composante sympathique a l'effet inverse.

Anticorps pancréatiques

Dans le corps d'une personne en bonne santé ne devrait pas être formé "d'armes" contre leurs propres composants. Par conséquent, la présence d'anticorps dirigés contre les cellules bêta dans le sang indique la présence de violations. Cela peut être le cas non seulement pour le diabète, mais aussi pour sa susceptibilité.

De tels anticorps, en se liant à une cellule cible, provoquent sa destruction. En conséquence, sa fonction est également perdue, ce qui perturbe l'équilibre des hormones dans l'organisme qui affectent le métabolisme du glucose. C’est ce mécanisme qui sous-tend le développement du diabète de type 1, ou insulino-dépendant, qui est plus souvent observé chez les jeunes.

Réparation cellulaire

Les cellules bêta, comme toutes les autres dans notre corps, sont capables de récupérer. Mais cela ne concerne que des dommages mineurs, par exemple des violations mineures dans le mur. En cas de destruction complète des structures, la cellule ne sera plus en mesure de retrouver sa forme initiale et sera apoptose. C’est pourquoi les maladies sont si dangereuses qu’en conséquence leur nombre diminue.

Mais la science ne reste pas immobile. La médecine moderne considère qu'il est possible de restaurer les tissus perdus. Les méthodes sont expérimentales et n'ont pas encore trouvé une large application, mais elles sont néanmoins prometteuses. Par exemple, une technique a été développée pour reprogrammer des cellules alpha produisant du glucagon en bêta.

Les substances susceptibles de stimuler la différenciation des cellules souches le long de la ligne souhaitée sont identifiées. Et bien que toutes ces expériences ne soient pas encore allées au-delà des laboratoires, leur utilisation ne devrait pas tarder, étant donné le besoin urgent d’eux aujourd’hui.

Greffe

La solution la plus réaliste et la plus réalisable aux problèmes du pancréas est la greffe de cellules bêta. Leur source est le fer d'un donateur approprié. Après la collecte, tous les composants associés sont soigneusement nettoyés afin de minimiser le rejet du patient. Après cela, ils s'assoient dans la glande du receveur, sont répartis dans le tissu et commencent à produire de l'insuline. Cette méthode a déjà été utilisée avec succès chez l’homme et sa large diffusion est donc l’affaire du futur proche.

Ainsi, le pancréas est un organe multifonctionnel important, responsable non seulement des processus digestifs, mais également du métabolisme de tout le corps, dont la régulation est également assurée grâce à un élément aussi important de son appareil à îlots, les cellules bêta.

Comment s'appellent les cellules pancréatiques et leurs fonctions?

Le corps humain est composé de nombreux organes dont le fonctionnement normal est essentiel au maintien de la santé. L'un d'entre eux est le pancréas (RV), une sorte de générateur non seulement de suc pancréatique, mais également d'hormones. en cas de violation de son activité, il est très important d'éliminer immédiatement la véritable cause, c'est pourquoi il est nécessaire de se faire une idée du dispositif et des cellules du pancréas. Dans cet article, nous parlerons de la structure de cet organe, à savoir ˗ de son composant cellulaire.

Le concept des îlots de Langerhans

Le pancréas est un organe dont la structure tubulaire alvéolaire est caractérisée par la présence d'éléments glandulaires exerçant des fonctions excrétoires et intrasécrétoires. Le pancréas est situé dans la cavité abdominale derrière l'estomac, son poids chez l'adulte varie de 70 à 80 g. Les cloisons présentes dans le corps divisent la glande de manière conditionnelle en 3 parties, dans lesquelles se trouvent les canaux sortants et les vaisseaux sanguins. Dans le cadre de ces actions, des formations de sécrétion exocrine sont localisées, représentant environ 97% du nombre total de cellules, ainsi que des sections endocriniennes, autrement appelées îlots de Langerhans. La partie exocrine du pancréas est responsable de la production de suc pancréatique contenant des enzymes digestives et de sa sécrétion dans le duodénum. Les fonctions externes et intrasécrétoires sont assurées par des millions de grappes de cellules dont la taille varie de 0,1 à 0,3 mm. Chacune de ces cellules produit du glucagon, de l'insuline et d'autres substances nécessaires au métabolisme des glucides et des lipides dans le sang.

Quelles cellules constituent les clusters

Les îlots de Langerhans, unis dans le cadre du pancréas, fonctionnent comme un mécanisme cohérent. Le plus souvent, ils ont une forme sphérique et sont constitués de cellules qui diffèrent les unes des autres non seulement par leur structure morphologique, mais également par leur fonctionnalité. Considérez-les:

  • Cellules alpha produisant du glucagon, antagoniste de l'insuline et augmentant la glycémie (environ 20% du nombre total de cellules);
  • Les cellules bêta responsables de la synthèse de l'insuline et de l'améline (elles représentent 80% de l'île);
  • Les cellules delta d'une masse de 3 à 10% de produisent de la somatostatine, qui inhibe la sécrétion d'autres organes;
  • Les cellules PP qui produisent un polypeptide pancréatique qui améliore la fonction de sécrétion de l'estomac et supprime le secret sécrété par le parenchyme;
  • Les cellules Epsilon ˗ produisent de la ghréline, à la suite de quoi une personne ressent la faim.

Comment sont les îles et quel est leur but?

La tâche principale des îlots de Langerhans est de maintenir l'équilibre en glucides, ainsi que de contrôler les activités de tous les organes du système endocrinien. Ces grappes sont très bien alimentées en sang et leur innervation se fait aux dépens des nerfs errants et sympathiques.

La structure des îles est assez compliquée, leurs cellules sont disposées dans un ordre chaotique par type de mosaïque. Chacune des grappes est une formation parfaite indépendante, constituée de segments, entourée de tissus conjonctifs et présentant des capillaires sanguins qui passent à l'intérieur des cellules. Les cellules bêta sont situées au centre des grappes, les cellules alpha et delta forment la périphérie. En interagissant les unes avec les autres, les cellules déclenchent un mécanisme de rétroaction, caractérisé par l'influence de certaines cellules sur d'autres, situé à côté de:

  • Les cellules alpha produisent du glucagon, ce qui a un effet certain sur les cellules D;
  • La somatostatine, produite par les cellules D, inhibe l'activité des cellules alpha et bêta;
  • Supprime les cellules alpha et l'insuline, mais active simultanément les cellules bêta.

Lorsqu'un dysfonctionnement survient dans l'activité du système immunitaire, des organismes immunitaires spéciaux apparaissent, entraînant un dysfonctionnement des cellules bêta, entraînant le développement d'une pathologie telle que le diabète sucré.

La greffe: de quoi s'agit-il et pourquoi est-il nécessaire?

Pour les personnes souffrant de diabète, la transplantation de l'appareil à îlots permet de restaurer la structure des cellules bêta sans transplantation du parenchyme pancréatique. À la suite de plusieurs études, il a été établi que chez les diabétiques atteints de cette maladie du premier type et ayant subi une greffe de donneur, la régulation du taux de glucides est rétablie dans son intégralité. Dans le même temps, la greffe de cellules du donneur a été couronnée de succès grâce à un traitement immunosuppresseur puissant.

Les cellules souches sont également utilisées pour restaurer la fonctionnalité des grappes d'îlots. Cependant, il est très important ici d’établir la sensibilité du système immunitaire, ce qui est nécessaire pour empêcher le rejet des structures cellulaires après un certain temps.

La xénotransplantation est une méthode très prometteuse dans laquelle des spécialistes effectuent la transplantation de pancréas de porc chez l'homme. On sait qu'avant même la découverte de l'hormone insuline, les extraits du parenchyme de cet animal étaient utilisés pour le traitement du diabète sucré, car il s'est avéré que le pancréas de l'homme et du porc est presque identique, à l'exception d'un acide aminé.

Une grande attention est accordée au traitement du diabète dans le domaine médical, puisque la cause de la pathologie, à savoir le dysfonctionnement des îlots de Langerhans, a été établie, tout porte à croire que de nouvelles méthodes très efficaces de résolution de ce problème seront bientôt développées.

Cellules d'îlots de Langerhans et leur but

Le pancréas est l’un des organes humains dont la fonction endocrinienne est importante pour le fonctionnement normal et qui assure un processus digestif complet. En raison des cellules localisées dans la queue du pancréas, une sécrétion interne est réalisée. La région dans laquelle se produit la production d'hormones s'appelle l'îlot de Langerhans et c'est cette section qui est responsable du métabolisme complet des glucides.

On sait que l'emplacement des cellules endocriniennes est absolument le corps entier, et le pancréas ne fait pas exception: dans sa queue se trouvent les îlots de Langerhans, qui sont des structures cellulaires qui produisent des hormones. L’objectif de ces services est formidable: non seulement ils produisent une quantité suffisante de substances biologiquement actives, mais ils remplissent également plusieurs autres fonctions: ils participent au métabolisme des graisses, régulent l’activité des enzymes produites et contrôlent également le niveau glycémique. En raison de telles activités, empêche l'excès de glucose dans le sang et le développement du diabète.

Structure histologique des îlots

Les agrégats d'îlots, qui sont des sites endocriniens, ont été découverts et étudiés au 19ème siècle. À la suite de recherches scientifiques, il a été noté que chez les enfants, ces départements occupent environ 6% de la surface totale du pancréas, mais avec le temps, à mesure qu’ils mûrissent, ce volume diminue et n’atteint que 2%. La localisation des îlots de Langerhans est observée dans le parenchyme, ou plutôt dans sa partie postérieure, où ces grappes sont abondamment alimentées en sang et en nerfs, ce qui assure une connexion fiable avec le système nerveux central. Chacune des îles est formée de lobules dits recouverts de tissu conjonctif. Les cellules qui composent ces groupes spécifiques sont disposées en mosaïque. Dans la partie centrale de chacun de ces segments, il y a des cellules du type insulaire, grâce à quoi le niveau de glucose dans le sang diminue. La périphérie est constituée de cellules alpha responsables de la production de glucagon, ainsi que de cellules delta permettant de contrôler l'activité exocrine et endocrinienne.

Types de cellules endocrines du pancréas

Les accumulations d'îlots produisent plusieurs types de structures cellulaires, elles sont unies par le fait qu'elles participent toutes à la production d'hormones et de peptides.

La plupart des îlots sont des cellules bêta, situées dans la partie centrale de chaque lobule. Les cellules bêta revêtent une importance particulière car elles sont responsables de l'hormone insuline, qu'elles produisent également.

Les cellules alpha du pancréas, qui constituent la quatrième partie de l’agrégation des îlots et produisent le glucagon, jouent également un rôle important en tant qu’antagoniste de l’insuline.

Les cellules PP et delta formées à la périphérie fournissent une production constante de peptide et de somatostatine, ce qui est nécessaire pour la régulation du métabolisme des glucides.

Un trait caractéristique des îlots de Langerhans est leur difficile régénération, processus très difficile. À cet égard, tout dommage causé à ces structures entraîne une perte de leur fonctionnalité normale, qui est presque impossible à récupérer.

Activité hormonale des îlots de Langerhans

La taille insignifiante des îlots d'îlots, ainsi que la petite surface qu'ils occupent dans le VR, est un fait incontestable. Cependant, la valeur de cette structure pour l’ensemble de l’organisme est très grande, car c’est en elle que se forment les hormones qui participent au processus métabolique. Cela inclut non seulement l'insuline, mais aussi la somatostatine, le glucagon, le polypeptide de RV. Considérez leur objectif principal.

  • L'insuline est nécessaire pour réguler l'équilibre en glucides, maintenir une glycémie adéquate, transporter le potassium, les lipides, le glucose et les acides aminés vers les cellules. De plus, cette hormone est impliquée dans la formation de glycogène, elle affecte la synthèse des graisses et des protéines et augmente également la perméabilité de la membrane plasmique.
  • Une liste complète de fonctions est disponible dans l’hormone glucagon, qui:
  1. Il contribue à la dégradation du glycogène, ce qui entraîne la libération de glucose.
  2. Cela déclenche la dégradation des lipides: lorsque les niveaux de lipase augmentent dans les cellules adipeuses, les produits de dégradation des lipides commencent à affluer dans le sang, agissant comme des sources d'énergie;
  3. Excrétion rapide de sodium du corps, améliorant ainsi le travail des vaisseaux et du coeur;
  4. Augmente la concentration de calcium dans les cellules;
  5. Améliore le flux sanguin vers les reins;
  6. Active la formation de glucose à partir des substances qui ne sont pas des composants du groupe glucidique;
  7. Augmente la pression artérielle;
  8. Favorise la restauration des cellules hépatiques;
  9. Il a un effet antispasmodique à ses concentrations particulièrement élevées.
  • La somatostatine, une hormone à cellules delta, contrôle la production d'enzymes digestives, ainsi que d'autres hormones. En raison de ses effets, il y a une diminution de la production d'insuline et de glucagon.
  • Le polypeptide pancréatique ˗ est produit par les cellules PP, et malgré le fait qu’il en existe très peu dans les grappes d’îlots, l’importance de cette substance est très importante: le polypeptide participe activement au contrôle de la sécrétion de l’estomac et du foie. On sait qu'avec une quantité insuffisante de cette hormone, divers processus pathologiques se développent.

La défaite des îlots du pancréas

Le dysfonctionnement des îlots peut être provoqué par différentes causes. Le plus souvent, cette pathologie est une anomalie de type congénitale. Dans le cas où la perturbation de l'activité des îlots de Langerhans est acquise, il convient de parler de facteurs provoquants tels qu'une infection bactérienne ou virale, des maladies neurologiques ou une intoxication alcoolique persistante.

La carence en insuline provoque le diabète sucré du premier type, qui se manifeste le plus souvent dans la petite enfance ou dans les jeunes années. Une glycémie excessive peut endommager les nerfs et les vaisseaux sanguins. La déficience d'autres cellules des îlots de Langerhans entraîne le développement d'une hypoglycémie, ainsi qu'une augmentation de la production d'enzymes digestives.

Greffe d'îlots

Le traitement principal du diabète est le remplacement de l'insuline. Récemment, toutefois, les experts ont déployé de nombreux efforts pour mettre au point des méthodes alternatives. L'implantation d'un pancréas artificiel et la transplantation de structures d'îlots en sont un exemple frappant. À la suite de ces expériences, il s’est avéré que les cellules implantées sont capables de s’enraciner et de produire des hormones dans un autre organisme, tandis que la restauration du métabolisme des glucides est observée dans son intégralité. Cependant, dans la pratique médicale, la transplantation des îlots de Langerhans n'est pas encore devenue une méthode largement utilisée.

Structures pancréatiques

La structure du pancréas est assez complexe et diverse. L'organe a une structure tubulaire alvéolaire, la glande entière est ramifiée, elle est divisée par des cloisons spécifiques du tissu conjonctif aux lobes. À l'intérieur de ces formations se trouvent les canaux excréteurs, les sections exocrines et endocrines, ces dernières étant les îles mêmes de Langerhans.

Les accumulations de cellules d'îlots, dont le nombre atteint parfois plusieurs millions, produisent des hormones importantes pour la santé humaine: insuline, glucagon, somatostatine, etc. Leur importance réside dans la régulation des glucides ainsi que dans le métabolisme des lipides. Les îlots de Langerhans ont un système étendu de vaisseaux sanguins et de capillaires, le flux sortant se faisant par les veines et, quant à l'innervation, il se produit en raison du SNA.

Types de cellules du pancréas

Un îlot de Langerhans contient de 20 à 40 cellules, parmi lesquelles vous pouvez trouver l’une des 5 espèces existantes. Considérez-les plus en détail.

Cellules alpha

Situés à la périphérie, leur volume représente environ un quart du nombre total de cellules du pancréas. Les cellules alpha ont des granules acidophiles spéciaux contenant l'hormone glucagon. Ainsi, la fonction principale de ce type de cellules est de produire du glucagon qui, lorsqu'il est exposé à des récepteurs, active la dégradation du glycogène, à la suite de quoi le glucose est libéré dans le sang.

Les cellules bêta et leur récupération. Comment augmenter les cellules bêta dans le diabète sucré de type 2

Ce sont les grappes centrales des îlots de Langerhans. Ils occupent environ les trois quarts de la structure cellulaire du pancréas, leur tâche principale étant de produire l'hormone insuline, qui agit sur les récepteurs des cellules musculaires et hépatiques. Cette hormone contient environ 150 000 récepteurs dans chacune des cellules du foie et, lorsqu'elle est influencée par celle-ci, la perméabilité de la cytomembrane au glucose se modifie, ce qui entraîne l'entrée du sucre dans la cellule et la formation de glycogène. Grâce à ce mécanisme, le taux de sucre dans le sang diminue, mais avec le phénomène opposé, lorsque les indicateurs de sucre montent, le diabète sucré se développe.

Cette maladie existe sous deux formes: le diabète de type 1 et le diabète de type 2. En cas de pathologie du 1er type, les cellules bêta de nature auto-immune sont affectées, raison pour laquelle le patient devient dépendant des injections d’insuline pour la vie. Une image légèrement différente est observée dans le type 2 DM. Les cellules bêta du pancréas produisent l'hormone insuline, conçue pour réduire la concentration de glucose dans le sang, mais les tissus perdent de la sensibilité à cette substance. Il s'avère que l'insuline n'est plus capable «d'ouvrir» le glucose pour pénétrer dans les structures cellulaires dans lesquelles il subit le traitement ou est déposé dans le stock. Dans certains cas, l'insuline elle-même perd ses anciennes capacités, perdant le statut de «clé» des cellules. Ce type est le plus courant: il représente 80 à 90% de tous les cas de diabète. Une caractéristique de la pathologie est son développement chez les personnes âgées. En outre, contrairement au type 1, ce type de diabète est relativement facile.

Quoi qu'il en soit, le corps doit maintenir un état normal et un traitement substitutif, pour lequel on prescrit au patient des médicaments hypoglycémiants et de l'insuline, et il est recommandé de suivre un régime alimentaire spécifique tout en pratiquant une activité physique. Actuellement, la transplantation de cellules souches est en plein développement et, en prenant racine, elle commence à fonctionner comme des cellules bêta, mais cette technique n’a pas encore été généralisée dans la pratique médicale.

Cellules delta

Ils constituent une petite composante du pancréas endocrinien et n'occupent que 5%. Leur rôle est de produire l'hormone somatostatine, qui supprime la sécrétion des régions exocrines et endocrines du pancréas: l'hormone réduit la production d'insuline et de glucagon, ainsi que le nombre de sucs de la partie exocrine, nécessaires au processus de digestion.

Cellules Vip

La présence de ces cellules dans le pancréas est abrégée. Ils forment un peptide visant à améliorer le flux sanguin et la qualité de la sécrétion sécrétée par le corps. Le peptide réduit la pression artérielle, élargit les lacunes vasculaires et commence la production de glucagon et d'insuline.

Cellules PP

Occupent 1/20 du nombre total de cellules dans le pancréas. Le rôle joué par ces cellules est très important: elles forment un polypeptide pancréatique qui renforce le secret produit par l'estomac et inhibe l'activité de la glande.

Cellules acineuses

Ce type de cellules fait partie de la structure des acini du pancréas. Le but de ces cellules est de synthétiser:

  • Le chymotrypsinogène et le trypsinogène, qui participent activement à la dégradation des protéines dans le duodénum;
  • Les carboxypeptidases ˗ contribuent à la dégradation des protéines intracellulaires, interviennent dans leur digestion, ainsi que dans la formation de peptides;
  • Lipases et phospholipases, désoxyribonucléases et certaines amylases.

Régénération cellulaire

Les cellules du pancréas ne se caractérisent pas par une régénération suffisante, comme c'est le cas par exemple pour les structures cellulaires du foie. La restauration des cellules pancréatiques n’est possible que si un traitement médicamenteux complet est mis en route de manière opportune et que, parallèlement, un régime approprié est suivi. Les zones touchées, ainsi que les foyers d'extinction, se propagent rapidement dans l'organisme, en raison d'un volume de tissu conjonctif insuffisant. Grâce aux nombreuses études et expériences acquises dans la pratique médicale, il a été découvert:

  • Les accumulations d'îlots sont activées si la structure glandulaire du pancréas est partiellement éliminée;
  • Grâce à la transplantation de cellules souches, il est possible de régénérer les îlots de Langerhans: en prenant racine, ces structures jouent le rôle de cellules bêta et commencent à produire la même hormone insuline; En conséquence, la nécessité de prendre des médicaments spéciaux, ainsi que de s'abstenir de nourriture interdite, est éliminée.

Maladies du pancréas, survenant avec la défaite des zones de Langerhans

Les cellules des accumulations d'îlots sont détruites si les processus pathologiques suivants se développent:

  • Pancréatonécrose;
  • Tumeurs malignes;
  • Certaines maladies systémiques: rhumatisme, lupus érythémateux;
  • Exotoxicose aiguë;
  • Endotoxicose résultant d'un processus purulent, infectieux ou nécrotique;
  • Réactions auto-immunes.

Les dysfonctionnements des îles de Langerhans peuvent être observés de deux manières: lorsque ces groupes sont détruits ou, au contraire, lorsqu'ils se développent de manière incontrôlable. Habituellement, la deuxième variante est particulière au processus tumoral, dans lequel les néoplasmes commencent eux-mêmes à produire des hormones. Les tumeurs elles-mêmes reçoivent des noms en fonction des substances biologiquement actives produites: par exemple, insulinome, somatotropinome. En conséquence, un excès d'une hormone ou d'une autre est observé dans le corps, ce qui entraîne inévitablement le développement d'une hyperfonction pancréatique.

Dans le cas où la destruction de l'organe se produit, c'est-à-dire sa destruction, les cellules des grappes d'îlots meurent, plus de 80% de la structure perdue est considérée comme une marque critique. Les îlots restants ne sont plus en mesure de produire une quantité suffisante d'insuline et le traitement des sucres ne peut pas être réalisé dans toute la mesure possible, car un diabète se développe.

Le processus destructeur des cellules du pancréas et l'activation de la maladie diabétique s'accompagnent de toute une gamme de symptômes qui surviennent chez un patient:

  • Polyurie;
  • Bouche sèche et soif;
  • L'acétone sent la bouche;
  • Nausée, presque permanente;
  • Perturbation du sommeil;
  • Excitabilité nerveuse;
  • Perte de poids

De fortes augmentations du taux de glucose dans le sang entraînent de graves conséquences: la conscience est perturbée et un état de coma hypoglycémique se produit.

Les principales méthodes de traitement et de maintien de la vie du patient sont les injections d’insuline, mais aujourd’hui de nouvelles méthodes de réparation des cellules de la prostate sont activement développées: les problèmes de la transplantation d’organes ou de ses sites endocriniens sont à l’étude.

L'appareil à îlot de l'appareil PZH

Le pancréas a une partie endocrine représentée par les îlots de Langerhans. Des groupes de cellules de ces îlots remplissent une fonction très importante pour le corps: ils produisent les hormones nécessaires à la vie humaine. Ces zones sont situées entre les acini exocrines, mais la plupart d’entre elles se trouvent dans la région caudale du pancréas. La forme des îles peut être différente: en ruban, sphérique, étoilée ou ovale. Structurellement, les îlots de Langerhans sont des zones assez complexes composées de plusieurs types de cellules, dont chacune vise à produire sa propre hormone.

La majeure partie du département endocrinien du pancréas est occupée par 3 types de cellules: les cellules alpha, bêta et delta, en raison de l'activité de production des hormones glucagon, insuline et somatostatine.

  • Le glucagon produit par les cellules alpha contribue à:
  1. Expansion des artérioles;
  2. Augmentation de la production d’insuline, d’hormone somatotrope, de calcitonine;
  3. Réduire la libération de certaines enzymes;
  4. Augmentation du débit cardiaque.
  • Les cellules Delta sont responsables d'une hormone telle que la somatostatine, dont le rôle biologique est d'inhiber la sécrétion d'insuline, de glucagon, d'hormone somatotrope, ainsi que d'électrolytes, de suc gastrique et d'enzymes pancréatiques. L'effet de la somatostatine sur cela n'est pas limité, il ralentit la motilité intestinale, l'excitabilité des terminaisons nerveuses et le flux sanguin. Par conséquent, il est prudent de dire que la somatostatine contrôle l’activité de chacun des organes internes et régule le niveau des autres hormones, en la maintenant dans les limites de la normale.
  • L'énergie accumulée dans le corps est due à l'insuline, une hormone produite par les cellules bêta de l'appareil à îlots du pancréas. Le métabolisme des glucides dépend entièrement de cette hormone. Sous son influence, le transport du glucose vers les cellules insulino-dépendantes, qui constituent les tissus musculaires et hépatiques, est accéléré. L'insuline n'a aucun effet sur les reins, mais en cas d'échec du taux de sucre normal, une concentration insuffisante en insuline ou son excès peut avoir une incidence négative sur l'activité de tous les organes. En outre, l'hormone produite par les cellules bêta est impliquée dans le transport des acides aminés à travers la membrane cellulaire, ainsi que dans la synthèse de protéines, dont elle inhibe la dégradation. L'insuline régule le métabolisme des graisses: permet des ajustements dans la lipolyse et la synthèse des lipides.

L'homéopathie peut-elle mettre à jour les cellules du pancréas

Avant de répondre à cette question, il convient de déterminer ce qui est compris dans le domaine médical comme l'homéopathie et les préparations homéopathiques.

Ce système de traitement a été développé en Allemagne à la fin du 18ème siècle. Les principes de cette technique ont été formulés par le Dr Samuel Hahnemann. Il a suggéré qu'une telle chose puisse être traitée de la même manière. Selon ce concept, on entend la possibilité de guérir la maladie avec des substances qui causent les mêmes symptômes, l’essentiel est d’observer le dosage, qui doit nécessairement être minimal. Par exemple, si de la quinine provoque de la fièvre en grande quantité, elle est capable de la guérir à des doses insignifiantes.

Certains experts suggèrent de restaurer le pancréas avec des remèdes homéopathiques. On pense que ces médicaments contribuent à l'activation des processus de régénération naturels, conduisant à la régénération des parties endommagées du pancréas. La combinaison de remèdes homéopathiques avec un certain nombre d'autres médicaments, ainsi que d'une nutrition adéquate et d'un mode de vie adéquat, permet à de nombreux patients d'obtenir une rémission prolongée dans un délai relativement court. Cependant, chez d'autres patients, la stratégie de traitement indiquée ne donne pas de résultats positifs; l'homéopathie dans le traitement du pancréas n'est donc pas approuvée par tous les médecins.

En général, les préparations homéopathiques présentent un certain nombre d'avantages pour le traitement du pancréas, notamment:

  • Une petite liste de contre-indications;
  • La possibilité d'utilisation pour des patients d'âges différents;
  • Aucune dépendance, de sorte que ces fonds peuvent être utilisés pendant une longue période;
  • Chance minime d'effets secondaires;
  • Bonne interaction avec d'autres médicaments;
  • Faible coût.

Un petit organe comme le pancréas joue un rôle important dans la santé humaine. Les différentes cellules de son département endocrinien produisent des hormones, sans lesquelles la vie humaine est tout simplement impossible. Pour pouvoir être produits en quantités suffisantes et fonctionner normalement, il est nécessaire de maintenir le bon état de l'organe lui-même. Pour cela, il est nécessaire de ne pas abuser de l'alcool, de manger sainement et de manière équilibrée, ainsi que de mener une vie saine et mobile.

Les avis

Chers lecteurs, votre avis est très important pour nous. Nous nous ferons donc un plaisir d'examiner les cellules du pancréas dans les commentaires. Ils seront également utiles aux autres utilisateurs du site.

Eugene

J'ai entendu parler du diabète, mais jamais d'une autre maladie du pancréas. Le fait est que l'état de santé général de l'un de mes amis s'est détérioré brutalement. Il a commencé à être examiné et a constaté une glycémie très élevée. Ensuite, ils lui ont envoyé une IRM et cette procédure a révélé une insuline dans le pancréas. Comme les médecins l'ont expliqué, il s'agit d'une tumeur qui produit également de l'insuline. Il y en a donc beaucoup dans l'organisme. En général, mon ami est à l'hôpital, il est toujours guéri et nous espérons que tout ira bien.

Oleg

J'ai le diabète de type 2 et rien, je vis... En général, le premier type est considéré comme étant du type agressif, il n'y a pas moyen de se faire tous les jours sans injection, mais ce n'est pas si effrayant pour moi. L'essentiel est de s'en tenir à un régime alimentaire bien, et de mesurer périodiquement le sucre, afin qu'il soit sous contrôle, pour ainsi dire. J'ai acheté un appareil dans la pharmacie qui détermine la concentration de glucose, c'est une chose indispensable pour un diabétique.