Principal / La dysenterie

Gastrite auto-immune: symptômes, traitement et diagnostic

La dysenterie

La gastrite auto-immune est un processus inflammatoire de type chronique qui affecte les structures muqueuses de l'estomac. Cette condition est due à des défaillances du système immunitaire, au cours desquelles des anticorps dirigés contre les cellules de l'estomac du corps commencent à être produits. Une telle pathologie est extrêmement rare: selon les statistiques, 10% seulement des personnes atteintes de diverses formes de gastrite en souffrent.

Raisons

Les causes exactes de cette maladie n'ont pas encore été établies, mais la plupart des experts ont tendance à croire que le principal facteur de formation d'une gastrite auto-immune est une prédisposition génétique.

Pour la prévention et le traitement de la gastrite et de l’ulcère peptique, nos lecteurs recommandent une collection gastrique éprouvée pour les maladies gastro-intestinales. Lire l'avis des médecins. >>

Il existe deux types de gastrite auto-immune:

  1. Gastrite atrophique auto-immune. Caractérisé par le fait que l'immunité humaine commence à détruire les propres cellules des parois de l'estomac, ce qui entraîne une diminution de l'acidité gastrique, un dysfonctionnement des glandes, une motilité altérée et une détérioration du processus de digestion des aliments. Ce type de gastrite peut provoquer la formation d'une tumeur maligne.
  2. Gastrite chronique auto-immune. Cette maladie est caractérisée par la production d'anticorps spécifiques à la gastro-glucoprotéine, une protéine qui absorbe la vitamine B12 des aliments et crée une protection pour l'estomac. Lorsque les anticorps commencent à détruire cette protéine, les muqueuses de l’estomac s’atrophient progressivement. Les complications de cette forme de gastrite peuvent être l'anémie, la polyhypovitaminose, l'adénocarcénome.

L'impulsion pour le développement de la gastrite auto-immune peut être:

  • mauvaises habitudes
  • suralimentation fréquente;
  • ingestion d'aliments froids, chauds, rugueux ou épicés.

La gastrite auto-immune a généralement une forme chronique et est souvent accompagnée de troubles du système endocrinien, généralement une thyroïdite auto-immune.

Les symptômes

Presque tous les types de gastrites se font sentir après avoir mangé. La gastrite auto-immune ne fait pas exception. Chaque repas pour les personnes atteintes de cette maladie pose de nombreux problèmes, notamment:

  • sensation de plénitude, lourdeur dans l'estomac;
  • douleurs d'estomac;
  • brûlures d'estomac;
  • cracher de l'air avec une odeur pourrie;
  • nausée, provoquant souvent des vomissements;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • grondant, gargouillant dans l'estomac;
  • goût dégoûtant dans la bouche;
  • constipation ou diarrhée.

La plupart des patients ont mauvaise haleine. Cela est dû à la détérioration des processus de digestion, à la suite de quoi le gros morceau de nourriture reste longtemps dans l'estomac et commence à pourrir progressivement.

En plus des symptômes associés à l'alimentation, la gastrite auto-immune peut également se manifester par une détérioration générale de l'état du corps. Il existe souvent des phénomènes tels que:

  • appétit paresseux, perte de poids;
  • vertige, faiblesse;
  • transpiration excessive, surtout après avoir mangé;
  • irritabilité;
  • hypotension artérielle;
  • l'apparition de taches de vieillesse sur la peau ou de pâleur de la peau;
  • maux de tête;
  • troubles du sommeil;
  • plaque de la langue;
  • carence en vitamines, se manifestant par une peau sèche, fatigue, ongles cassants, perte de cheveux.

Un manque de vitamines pour cette gastrite peut également se manifester avec un certain nombre de symptômes spécifiques. Par exemple, la vision peut se détériorer avec une carence en vitamine A; une diarrhée et une dermatite fréquentes se produisent sur fond de manque de vitamine PP; les gencives saignent lorsque la vitamine C est faible; si le corps n'a pas assez de vitamine B2, des plaies et "coincés" peuvent apparaître dans les coins de la bouche.

Les symptômes de la gastrite auto-immune, qui peuvent être très variés, entraînent souvent le développement de complications graves, il est donc impossible de retarder le traitement. Lorsque les plus petits signes de la maladie apparaissent, consultez votre médecin et passez un examen approprié.

Diagnostics

Un spécialiste qualifié ne sera pas difficile à identifier pour la gastrite et les symptômes cliniques, mais pour clarifier le diagnostic et confirmer le caractère auto-immun de l'origine de la gastrite, il est nécessaire d'effectuer une série d'examens:

  • Fibrogastroduodénoscopie avec biopsie. Vous permet d'évaluer l'état de la muqueuse gastrique. Si la gastrite est à un stade précoce, la membrane muqueuse sera gonflée, gonflée, des ulcères et des processus érosifs peuvent se produire. Si la gastrite est commencée, la muqueuse sera pâle, atrophique, avec des structures épithéliales déformées. Une biopsie révèle souvent des cellules cancéreuses malignes.
  • Détection gastrique. Il est nécessaire de déterminer l’acidité du suc gastrique, ainsi que la teneur en Helicobacter.
  • Analyse du sérum. Le but de cette procédure est de déterminer le niveau de gastrine. Si elle est élevée, cela peut indiquer des tumeurs malignes naissantes de l'estomac.
  • Test sanguin immunologique. Nécessaire pour détecter les maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde, la thyroïdite auto-immune et autres. En outre, le virus Epstein-Barr, l’infection par l’herpès viral et l’anémie ferriprive peuvent souvent être détectés chez les patients atteints de gastrite auto-immune. Le virus d'Epstein-Barr est dangereux car il peut entraîner la formation de tumeurs au nasopharynx, à l'estomac, au duodénum et à d'autres organes.
  • PCR. Dans le processus d’étude de la réaction en chaîne de la polymérase, les composants des virus à ADN, ainsi que d’autres microorganismes présents dans les tissus du patient, sont étudiés.
  • Échographie des organes situés dans la cavité abdominale. La plupart des patients présentent une augmentation et une déformation du foie. Dans certains cas, la rate et les ganglions lymphatiques peuvent s’agrandir.

Toutes ces opérations de diagnostic permettent de déterminer avec précision la forme de la maladie, la susceptibilité du patient à l'apparition de complications et de déterminer l'approche thérapeutique souhaitée.

Méthodes de traitement des maladies

Le traitement de la gastrite auto-immune doit être complet. Le traitement vise généralement à réduire l'inflammation, à soulager les symptômes aigus, à normaliser le fonctionnement des organes internes, à corriger les troubles et à restaurer la fonction de sécrétion de l'estomac.

Les médicaments les plus couramment prescrits sont:

  1. Pour les douleurs gastriques sévères, on utilise des analgésiques et des hononitiques: No-shpa, Mezim, Gastrotsepin, Platyfillin, Metatsin.
  2. Pour soulager les spasmes: Papaverin, Halidor, Buscopan, Drotaverin.
  3. Préparations pour augmenter le péristaltisme de l'estomac: Motilium, Metatsin, Famotidin, Zerukal.
  4. Préparations pour compenser la carence en acide chlorhydrique: Limontar, Pentagastrine, Abomin, Pepsidil, Pankurmen, Panzinorm, suc gastrique naturel.
  5. Préparations pour la restauration de la muqueuse gastrique: Venter, préparations au bismuth, Plnagglucid.
  6. Pour améliorer l'état de l'estomac utilisé multivitamines, l'acide folique, des moyens pour la normalisation de la microflore.
  7. Si l’acidité est réduite, la phytothérapie utilisant l’huile d’argousier, les infusions de plantain, le fenouil, le persil, la menthe, l’origan et le thym peut avoir un effet positif.

Un régime alimentaire particulier est un élément essentiel du traitement de la gastrite auto-immune. Le régime alimentaire est choisi de manière à éliminer le fardeau supplémentaire qui pèse sur le tube digestif. De la diète devra exclure les aliments grossiers, trop froid et chaud. Les aliments épicés, alcoolisés et salés devront être limités au minimum. Il faut privilégier les aliments mous et en purée - soupes, céréales, bouillons. En outre, un traitement efficace implique le rejet complet des mauvaises habitudes et la réduction des situations stressantes.

Gastrite auto-immune

Les pathologies de l'estomac apportent non seulement une gêne au patient, mais nécessitent également une transformation complète du mode de vie auparavant habituel. La gastrite auto-immune est une maladie qui prévoit un régime et un traitement spéciaux.

Gastrite auto-immune - Définition

La gastrite atrophique auto-immune est assez rare. Selon des statistiques générales, seulement 11% des personnes souffrant d'anomalies de l'estomac sont atteintes de ce type de maladie.

Avec une telle gastrite, les parois muqueuses de l'estomac s'enflamment et un grand nombre de leurs cellules meurent, ce qui peut se produire dans différentes parties de l'organe. Une caractéristique clé de la pathologie est la formation de troubles graves dans le système immunitaire, à la suite desquels le corps commence à produire des anticorps contre ses propres cellules. Les experts appellent cette maladie "type de gastrite A".

La maladie est peu étudiée, ce qui ne nous permet pas de parler plus précisément des causes de son développement et de ses méthodes de prévention.

Causes et pathogenèse de la gastrite auto-immune

Les experts ne nomment donc pas les causes exactes de la pathologie. Cependant, un certain nombre de facteurs peuvent contribuer au développement:

  • Localisation génétique. Si un membre de la famille souffre d'une telle maladie, les risques de la progéniture augmentent plusieurs fois.
  • Troubles dans le fonctionnement du système auto-immunitaire.
  • Consommation fréquente d'aliments grossiers. S'il pénètre dans l'estomac, il peut endommager la membrane muqueuse. En cas de dommage systématique, l'enveloppe donne une réponse en utilisant une régulation immunitaire.
  • La présence d'agents infectieux dans le corps. Les microorganismes pathogènes pénètrent dans les organes internes, stimulant ainsi l’immunité du patient aux effets néfastes sur le tractus gastro-intestinal. La cause de la maladie peut être des infections telles que l'herpès simplex, le cytomégalovirus, le virus d'Epstein-Barr.

Lorsque des facteurs externes agissent, le corps commence à produire des anticorps anti-gastro-glucoprotéine, responsable du niveau d'absorption de l'acide folique à partir des nutriments qu'il reçoit. C'est l'acide folique qui fournit une protection fiable aux tissus de l'estomac. De plus, des anticorps dirigés contre des molécules individuelles se forment dans le corps. C'est ce qui empêche la formation d'acide chlorhydrique, la nourriture est décomposée et digérée beaucoup plus lentement que lors du fonctionnement normal de l'estomac.

La maladie se caractérise par un déficit aigu de l'immunité. Une quantité suffisante d'immunoglobuline de type A n'est pas produite, des anticorps dirigés contre les cellules gastriques encastrées se forment. Les anticorps produits ont un effet néfaste sur les cellules gastriques des glandes, ce qui entraîne un processus atrophique sur les muqueuses.

Le levier d'allumage de la maladie est localisé où se trouvent les cellules pariétales. Fondamentalement, c'est le corps ou le bas de l'estomac. Avec la défaite des cellules, le niveau de sécrétion d'acide chlorhydrique, ainsi que de composants tels que le pepsinogène et la gastromucoprotéine (fortement responsable de l'absorption des vitamines B12) est considérablement réduit.

Symptômes de la gastrite auto-immune

Avec l’apparition de réactions auto-immunes, un effet destructeur sur le système nerveux central peut être observé. Une personne montre de l'agressivité, devient très irritable, il y a des dépressions nerveuses, de l'hystérie et des troubles mentaux. Des hauts et des bas émotionnels peuvent survenir, le patient peut être gravement déprimé. Aussi, l'humeur peut changer radicalement, une personne montre des réactions trop dures et violentes. Les médecins associent la manifestation de tels symptômes à une forte carence en acide folique dans le corps.

Les principaux signes de gastrite auto-immune apparaissent après ou au cours d'un repas. Le patient peut noter:

  • brûlures d'estomac sévères qui s'accumulent;
  • sensation de gargouillement dans la cavité abdominale;
  • douleur abdominale grave;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • des nausées, parfois des vomissements peuvent être sécrétés;
  • flatulences et sensation de ballonnements dans l'estomac.

En règle générale, un goût et une odeur déplaisants rappelant une bouche putride apparaissent dans la bouche. Beaucoup de patients se plaignent de constipation. Tous ces symptômes sont dus au fait que l'estomac digère très lentement et mal les aliments qui y pénètrent. Les grumeaux d'aliments ne sont pas transformés pendant longtemps, car l'organisme manque d'acide chlorhydrique (symptômes de la gastrite avec une faible acidité).

Si le patient retarde le traitement ou ne se rend pas immédiatement chez le médecin, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • la peau devient sèche, le pelage commence sur l'épiderme;
  • le patient devient pâle;
  • une personne perd du poids très rapidement;
  • la perte de cheveux active commence, ils deviennent cassants, secs, perdent leur épaisseur et leur volume;
  • la pigmentation de la peau est perturbée.

La gastrite chronique de type A peut inclure ces symptômes et devenir douloureuse lors d'exacerbations. Parallèlement à l'évolution de la maladie en l'absence de traitement approprié, le patient peut développer d'autres pathologies associées à la gastrite. Violations observées de l'intestin, du système urinaire, du foie, des reins, de la rate. En outre, le risque de développement chronique augmente, la maladie peut également évoluer en ulcère.

Il est à noter que tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme. Quelqu'un a tous les symptômes en même temps, alors que d'autres n'ont qu'un seul signe de ce qui précède.

Méthodes de diagnostic

Le principal danger est que presque toujours les symptômes de la gastrite auto-immune ne sont pas aussi prononcés et que le patient ne remarque pas les premiers signes, les symptômes sont estompés. Les dysfonctionnements du système immunitaire ne sont généralement pas faciles à détecter. Si le développement de la maladie suscite des inquiétudes, le diagnostic de gastrite auto-immune comprend:

  • Analyse immunologique.
  • Les analyses sanguines générales, les taux d'hémoglobine, les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes sont étudiés.
  • Fibroesophagogastroduodenoscopy, qui montre des changements atrophiques dans les parois de l'estomac.
  • Rayon X, définit la sévérité des plis des parois muqueuses.
  • Histologie
  • La détection de l'estomac, qui aide à établir le niveau d'acidité du suc gastrique.
  • Echographie de la cavité abdominale.

Ce n'est qu'après avoir effectué l'ensemble des examens que le médecin peut poser un diagnostic et prescrire le traitement approprié en fonction de l'anamnèse.

Traitement de la gastrite auto-immune

Le traitement de la gastrite de type A doit être complexe. En règle générale, les médicaments sont utilisés pour éliminer les symptômes exprimés, et l'état général est régi par un régime alimentaire spécial.

Les principaux objectifs du traitement sont:

  • Élimination complète des violations.
  • Soutenir l'activité normale de l'estomac.
  • Soulagement des symptômes graves.

Avec une telle gastrite, aucune intervention chirurgicale n'est effectuée. Cela est dû au fait que la pathogenèse de la maladie n’est pas complètement comprise. Ce n'est que lorsqu'une tumeur est détectée que l'extraction de l'estomac ou de ses parties individuelles est réalisée.

Traitement de la toxicomanie

Les spécialistes soutiennent que le traitement médicamenteux devrait commencer avant toute atrophie des muqueuses. Sinon, il sera nécessaire de prescrire un schéma thérapeutique qui remplacera les enzymes. Dans la plupart des cas, prescrivez:

Toujours le médecin prescrit de l'acide folique pour compenser son manque.

La thérapie conservatrice comprend:

  • Médicaments analgésiques à effet analgésique.
  • Médicaments, soulager les spasmes musculaires.
  • Péristaltisme de l'estomac et des intestins.
  • Moyens pour compenser le manque d'acide chlorhydrique.

Dans certains cas, le médecin peut vous prescrire des hormones qui aident à éliminer les symptômes exprimés.

Commander élixir de propolis HEALTHS peut être ici.

Dans la gastrite auto-immune, la base du traitement est:

  • Enzymes (Mezim, Festal).
  • Médicaments formant des films protecteurs sur les muqueuses (Keal, Sukrabest).
  • Moyens à action enveloppante (Almagel, Maalox).
  • Prokinetics (Coordinates, Metoclopramide).

Parfois, ils peuvent prescrire des antibiotiques, en fonction de l'évolution de la maladie.

Médecine populaire

Les gens ont souvent recours à des méthodes de traitement populaires. Pourquoi Tout d'abord, cette méthode convient aux personnes sujettes aux réactions allergiques. Deuxièmement, avec la bonne approche, les méthodes traditionnelles sont les plus sûres et les plus naturelles.

L'effet thérapeutique a pudding à l'avoine. Si vous buvez un verre le matin à jeun, il enveloppera alors les parois de l’estomac en agissant comme un film protecteur. Le patient ressentira une amélioration notable, la chaise sera beaucoup plus douce.

Vous pouvez augmenter la sécrétion d'acide citrique si vous buvez régulièrement des jus naturels:

Les eaux minérales ont un effet identique.

La phytothérapie joue un rôle particulier dans le traitement de la gastrite auto-immune. Appliquez une collection de plusieurs herbes utiles qui aident à restaurer un estomac affaibli. Par exemple, la camomille a un effet antibactérien, anti-inflammatoire et cicatrisant. Si vous prenez la décoction de la plante à l'intérieur, cela aura un effet curatif sur les changements atrophiques.

Régime et régime

Quel devrait être le régime alimentaire pour la gastrite auto-immune? Tout d'abord, la nutrition doit être rationnelle et inclure tous les éléments nutritionnels nécessaires. Il devrait être mangé 5 fois par jour, avec trois repas principaux et deux en-cas.

Il est strictement interdit de manger:

  • Aliments frits, fumés, en conserve.
  • Produits à base de farine, produits de boulangerie.
  • Produits de confiserie.
  • Chocolat, sucettes.
  • Raisins
  • Oranges, mandarines.
  • Éléments de restauration rapide.

Il est interdit de boire des boissons gazeuses et alcoolisées.

  • Gruaux (gruau, sarrasin, mil).
  • Produits laitiers.
  • Viande maigre (bouillie).
  • Légumes cuits.
  • Des soupes, des bouillons.
  • Œufs (pas plus de deux fois par semaine).

Dans le traitement de la gastrite devrait surveiller la température de la nourriture. Il devrait manger de la nourriture sous forme de chaleur. Il est conseillé de manger des aliments liquides afin de mieux les absorber.

Il est important de faire attention à la consommation d'eau. Il est nécessaire de boire environ 2 litres d'eau propre et tiède. De cette façon, le manque d'humidité dans le corps sera reconstitué, tous les processus métaboliques sont accélérés et les intestins fonctionnent.

Les boissons aux fruits contiennent de la canneberge, de l'airelle et de la mûre, elles éliminent toutes les substances nocives du corps et ont un léger effet diurétique.

Prévention et pronostic thérapeutique

Les médecins recommandent vivement de suivre les conseils de prévention pour prévenir la récurrence de la maladie et ne pas aggraver l’état de santé actuel.

  1. Essayez de reconstruire votre alimentation pour qu'elle soit saine, complète et complète.
  2. Buvez de l'eau propre.
  3. Plus souvent, vous êtes dans les airs, car les promenades augmentent le taux d'hémoglobine dans le sang.
  4. Préférez les produits contenant du fer.
  5. Tous les six mois, vous êtes examiné par un gastro-entérologue.

Est-il possible de guérir complètement de la gastrite auto-immune? Les médecins affirment qu’un rétablissement complet est possible si vous reconstruisez le régime et suivez un régime strict. Parfois, des exacerbations peuvent se produire, les patients devraient toujours avoir les médicaments nécessaires dans leur armoire à pharmacie.

Gastrite auto-immune - symptômes, traitement et régime

Des processus inflammatoires d'intensité variée se produisant dans la muqueuse gastrique sont appelés gastrite. Les manifestations typiques de la maladie - malaise (parfois exprimé par une douleur aiguë ou environnante), brûlures d'estomac, lourdeur.

La plupart des cas d'apparition et de développement de la maladie sont associés à la malnutrition ou à la présence de mauvaises habitudes de nature différente.

Quelle est cette maladie?

Pour avoir une idée des processus qui se produisent dans le corps au moment du diagnostic, il faut connaître la définition de la maladie.

Autoimmune est appelée un type de gastrite, dans lequel les processus inflammatoires ne sont pas aigus, mais chroniques (permanents) et affectent les structures muqueuses de l'estomac.

Caractéristique de la maladie - les défaillances surviennent dans le contexte de modifications de l’immunité humaine. Ces changements conduisent au fait que le corps commence activement à produire des anticorps. Ils affectent leurs propres cellules, formant la muqueuse gastrique.

Selon les statistiques, un tel diagnostic survient dans 10% des cas, donc la gastrite auto-immune est considérée comme une maladie rare, mais peut survenir à tout âge.

Malgré des études actives sur les spécificités de la maladie et ses principales causes, les médecins ne sont pas parvenus à un consensus sur ce qui deviendrait le mécanisme déclencheur du changement. Aujourd'hui, le facteur principal dans la formation, puis dans le développement de la gastrite auto-immune, est une prédisposition génétique.

  • Gastrite atrophique auto-immune. Les caractéristiques de ce type sont que le système immunitaire commence à détruire progressivement les cellules des parois de l'estomac, entraînant une diminution de l'acidité. Il y a un changement dans les fonctions principales des glandes, la motilité se détériore avec la digestion. Si vous ne commencez pas le traitement à ce moment-là, le problème peut devenir très grave, allant jusqu'à la formation d'une tumeur cancéreuse dans l'estomac. Sur le volume total des demandes, ce type est enregistré en moyenne dans 21% des cas. Le pronostic de l'espérance de vie est positif - si toutes les recommandations sont suivies, sa réduction ne sera pas menacée.
  • Gastrite chronique auto-immune. Si la maladie a cette forme, elle se caractérise par la production d’anticorps spécifiques dirigés contre une protéine qui absorbe la vitamine B12 contenue dans les aliments. À la suite de la réduction des protéines, les muqueuses gastriques se contractent progressivement et s’atrophient. Les complications de ce type de maladie - anémie, polyhypovitaminose, adénocarcénome peuvent également se développer. Cette maladie n'affecte pas l'espérance de vie si toutes les recommandations de traitement et de prophylaxie ultérieure sont suivies.

En outre, une personne devrait abandonner ses mauvaises habitudes, y compris la suralimentation. Il faut se rappeler que les aliments qui entrent dans l’estomac doivent être chauds et ne pas contenir de fibres grossières. Des aliments aigus ou gras doivent également être abandonnés pendant la durée du traitement et de la prévention.

La gastrite auto-immune dans 75-80% des cas de fixation a une forme chronique. Également dans 65% des cas, divers troubles du système endocrinien s'ajoutent à la maladie principale.

Les symptômes

Faites attention à votre propre santé, puis allez chez le médecin pour un diagnostic de l'état, il est nécessaire si une personne commence à remarquer les symptômes suivants, particulièrement prononcés après avoir mangé:

  • Lourdeur dans l'estomac et l'estomac;
  • Éclatement;
  • Manifestations de la douleur;
  • Brûlures d'estomac (il peut ne pas être fort dans les premiers stades);
  • Des éructations (avec une odeur désagréable);
  • Nausée (dans la plupart des cas, il y a ensuite vomissement);
  • Processus de gazage actif;
  • Grondant;
  • Gargouillis;
  • L'apparition de goût dans la bouche;
  • Violation des selles (diarrhée ou constipation).

Dans 97% des cas, il est possible de déterminer qu'il existe des problèmes d'estomac par l'apparition d'une mauvaise haleine. En outre, la gastrite auto-immune, quel que soit son type, peut se manifester:

  • Détérioration des résultats globaux sur la santé;
  • Pire ou pas d'appétit;
  • Perte de poids;
  • Vertiges fréquents;
  • Faiblesse

En outre, une personne transpire beaucoup et devient plus irritable. La pression baisse le plus souvent. Il souffre de douleurs à la tête, il y a un trouble du sommeil. Visuellement, le problème est indiqué par l'apparition d'une pâleur ou d'une pigmentation. Dans la langue apparaît la plaque.

Puisque le corps perd des vitamines, la peau devient sèche et ses ongles cassants, le volume des cheveux perdus augmente. Progressivement, le manque de substances bénéfiques conduit à une déficience visuelle, à l'apparition d'une dermatite et à des démangeaisons.

Un symptôme caractéristique d'un problème est une irritation des coins de la bouche, communément appelée «zademi». Voir un médecin est impératif pour préserver la santé et réduire les risques de mort.

Causes de la gastrite auto-immune, symptômes et méthodes de traitement

La gastrite auto-immune est une pathologie rare dans laquelle un grand nombre de cellules muqueuses meurent dans certaines zones de l'estomac. La particularité réside dans le fait que, dans le processus de perturbation de l'activité de l'immunité dans le corps, des anticorps dirigés contre leurs propres cellules commencent à être activement produits. Selon les statistiques, 10% de la population souffrant de maladies à l'estomac souffrent d'un tel problème.

Un autre nom pour la maladie: gastrite de type A.

Causes de la gastrite auto-immune

Pourquoi la maladie apparaît à ce jour reste incertain. Les scientifiques suggèrent que plusieurs facteurs jouent un rôle:

  • Génétique. Le risque de pathologie est associé à la survenue de troubles génétiques. Si au moins une personne de la famille avait une pathologie similaire, alors d'autres membres de la famille risquent de développer des symptômes.
  • Troubles dans le système auto-immunitaire. Lorsque la prédisposition génétique est très élevé risque de l'apparition de la maladie. Mais même en l'absence de tels troubles, une gastrite de nature auto-immune peut survenir en raison de maladies de la glande thyroïde ou d'autres organes, dont le travail est associé à la formation d'anticorps dirigés contre les propres tissus de l'estomac.
  • Nourriture rugueuse. Elle commence une chaîne d'événements désagréables. Premièrement, des blessures mécaniques ou chimiques se produisent. La membrane muqueuse commence à y répondre par la régulation immunitaire;
  • Les infections. La maladie peut survenir à cause de l'herpès, du cytomégalovirus ou du virus d'Epstein-Barr. Les cellules pathogènes sont introduites dans les organes internes, ce qui stimule l'immunité à la destruction du tractus gastro-intestinal.

Sous l'influence de facteurs externes ou internes, des anticorps anti-gastromucoprotéine commencent à être produits.

Cette protéine est responsable de la qualité du processus d'assimilation de l'acide folique contenu dans les aliments, ce qui crée une protection pour l'estomac.

Dans le même temps, les tissus commencent à libérer des anticorps dirigés contre des molécules tissulaires spécifiques, ce qui perturbe la production d'acide chlorhydrique.

Les médecins distinguent deux types principaux:

  1. Chronique. Les dommages gastriques se produisent dans une zone spécifique. Cela n'affecte pas les zones adjacentes. Une caractéristique est la survenue d'une anémie par déficit en vitamine B12. Complications de cette forme: adénocarcinome, polyhypovitaminose d'organe;
  2. Atrophique. Affecte la paroi interne de l'estomac. En cours de développement survient un échec de sécrétion. Diminue progressivement le nombre de glandes, l’estomac ne supporte plus la charge. Avec de grandes zones de dommages pour restaurer le fonctionnement normal de l'estomac devient très difficile. Les complications incluent la tumeur maligne.

Dans la plupart des cas, il s'agit d'une gastrite auto-immune chronique. Sa formation est souvent associée à des troubles auto-immuns, tels que la thyroïdite.

Les symptômes

Dans le contexte du développement de réactions auto-immunes, une violation se produit dans le système nerveux central. Le patient devient plus irritable, nerveux. Commence à montrer une instabilité émotionnelle. Cela est dû au manque d'acide folique dans le corps.

Les symptômes de la gastrite auto-immune sont associés à la prise de nourriture. Les signes suivants peuvent apparaître pendant et après le repas:

  • Brûlures d'estomac;
  • Gargouillis dans l'estomac;
  • Douleur intense;
  • Sensation de lourdeur;
  • Des nausées;
  • Flatulences

Le goût putride dans la bouche et l'instabilité des selles sont typiques. Presque toutes les manifestations sont liées au fait que la nourriture dans l'estomac est mal digérée. Un morceau de nourriture reste de l'acide chlorhydrique non traité pendant une longue période.

Si les symptômes de la gastrite auto-immune ne sont pas immédiatement identifiés, le traitement n'est pas prescrit, d'autres signes peuvent apparaître, montrant des perturbations dans le travail de l'organisme entier. Ceux-ci incluent:

  • Peau sèche;
  • Pâleur;
  • Minceur;
  • Perte de cheveux;
  • Violation de la pigmentation de la peau.

Tous les symptômes peuvent ne pas être présents en même temps. Par conséquent, vous devez faire attention à l'apparition de plusieurs signes.

Diagnostics

La particularité de la maladie est qu'au tout début de son apparition, les symptômes sont flous. Les dysfonctionnements du système immunitaire ne sont généralement pas faciles à détecter. Si le développement de la maladie suscite des inquiétudes, le diagnostic de gastrite auto-immune comprend:

Qu'est-ce que la gastrite auto-immune et quelle est sa gravité?

La gastrite auto-immune est une maladie inflammatoire rare dans laquelle l'organisme agit de manière destructive sur les muqueuses de l'estomac. Cette condition est associée à des dysfonctionnements du système immunitaire. Il n'y a pas de maladie auto-immune en fonction du sexe ou de l'âge du patient. Cette forme de gastrite est diagnostiquée dans environ 1 cas sur 10.

Causes et conditions de la maladie

L'étiologie exacte de cette maladie auto-immune n'a pas été déterminée. La médecine officielle estime que la gastrite auto-immune chronique a une prédisposition génétique. La maladie peut être accompagnée d'autres troubles du tractus gastro-intestinal et du système endocrinien.

Les facteurs provoquants peuvent être:

  • affaiblissement de l'immunité;
  • une histoire de maladies inflammatoires et infectieuses;
  • le stress;
  • régime alimentaire malsain;
  • incontinence à prendre de l'alcool;
  • fumer

Pour votre information! En l'absence de prédispositions individuelles en elles-mêmes, ces circonstances ne peuvent pas être la cause de la maladie.

Formes de maladie auto-immune

Il existe deux formes de la maladie. Les deux peuvent entraîner de graves complications.

Forme atrophique

Cette maladie se caractérise par une gastrite atrophique auto-immune: le corps lui-même endommage les cellules de l'estomac.

Cette réaction d'auto-immunité entraîne des conséquences négatives:

  • Le tube digestif ne fait pas son travail;
  • la motilité gastrique est altérée;
  • l'acidité diminue;
  • le processus de digestion des aliments est considérablement détérioré.

Pour votre information! Ce type de gastrite auto-immune mène probablement au cancer.

Forme chronique

Une atrophie gastrique se produit lorsque le corps produit des anticorps contre la protéine gastro-glucoprotéique. Cette protéine est impliquée dans l'absorption efficace par la nourriture et le traitement de la vitamine B12.

À la suite de la maladie, des complications graves peuvent se développer:

  • manque pathologique de vitamines;
  • l'anémie;
  • maladie oncologique.

Pour votre information! Les symptômes du stade initial et de la période d'exacerbation sont différents.

Symptomatologie

Presque tous les types de gastrite se manifestent après avoir mangé. Après avoir mangé le patient au stade initial, de tels symptômes de la part des organes de l'appareil digestif peuvent être préoccupants:

  • diarrhée ou constipation;
  • goût pourri dans la bouche;
  • formation de gaz;
  • des nausées;
  • éructations;
  • brûlures d'estomac fréquentes;
  • inconfort et douleur à l'estomac.

Ces manifestations sont associées à la stagnation des aliments dans le tube digestif en raison d'une mauvaise digestion des aliments. Outre ces symptômes, au stade de l'exacerbation d'un patient atteint de gastrite auto-immune, des affections générales peuvent également être préoccupantes:

  • problèmes de sommeil;
  • maux de tête;
  • réduction de la pression;
  • irritabilité inexpliquée;
  • faiblesse
  • des vertiges;
  • perte de poids nette;
  • manque d'appétit;
  • transpiration, qui augmente après avoir mangé;
  • peau sèche, leur pâleur;
  • l'apparition de taches pigmentées;
  • raid sur la langue.

Une quantité insuffisante de vitamines absorbées lors d'une gastrite auto-immune donne une impulsion à la détérioration des divers systèmes du corps, entraînant par exemple une dermatite, une perte de vision.

Mesures de diagnostic

Si vous soupçonnez une maladie du tractus gastro-intestinal, le patient doit consulter un médecin. Le diagnostic de la gastrite auto-immune est déterminé par les plaintes du patient et la manifestation des symptômes. Pour confirmer le diagnostic, un examen est prévu pour le patient.

Cette méthode d’examen permet de déterminer divers types de déformations et même une légère augmentation de certains organes. Le spécialiste examinera sans aucun doute l’état des ganglions lymphatiques, du foie et de la rate.

Réaction en chaîne de la polymérase (PCR)

Une méthode d’examen supplémentaire peut être affectée au passage de la PCR. Cette étude offre la possibilité d'étudier les tissus du patient pour détecter la présence de micro-organismes, composants constitutifs des virus à ADN.

Analyse immunologique

La détection des échecs auto-immuns est effectuée à l'aide de la méthode d'analyse immunologique du sang. Il vous permet d'identifier de nombreux troubles et de confirmer le diagnostic chez les patients atteints de gastrite auto-immune.

Détermination du niveau de gastrine

Cet indicateur est déterminé par l'analyse du sérum. Une augmentation de l'indice indique que la dégénérescence maligne des tissus de l'estomac est possible.

Sonnant

Afin d'exclure la présence d'Helicobacter et de déterminer le niveau d'acidité, le patient effectue une détection gastrique. C'est une procédure nécessaire, bien que désagréable.

Fibrogastroduodénoscopie avec biopsie

L'événement est organisé pour déterminer l'état de la muqueuse gastrique. En fonction du stade de la maladie, le médecin constate la présence d’un gonflement, d’une érosion, de la couleur de la membrane muqueuse, de la présence de malformations. La biopsie vous permet de reconnaître le cancer.

Le passage des mesures de diagnostic vous permet de spécifier le diagnostic, d’identifier toutes les caractéristiques de la maladie et d’esquisser une stratégie de traitement de la maladie.

Méthodes de traitement

Le traitement de la gastrite auto-immune doit obligatoirement être exhaustif et viser à réduire l'inflammation, à restaurer la sécrétion, à normaliser le fonctionnement des organes gastro-intestinaux, à prévenir les exacerbations.

Les méthodes modernes de traitement de la gastrite atrophique comprennent les médicaments et le régime alimentaire. Suivre le régime vous permet de garder l'état de l'estomac sous contrôle et d'éviter le stade d'exacerbation. Les méthodes modernes de traitement peuvent éliminer la manifestation des symptômes en une semaine. Une amélioration stable du bien-être intervient dans 15 à 20 jours.

Analgésiques

Ces fonds sont prescrits pour les douleurs d'estomac importantes. Le plus souvent ce sont ces médicaments:

Antispasmodiques

Les médicaments de ce groupe soulagent la douleur causée par les spasmes. Ceux-ci incluent:

Des médicaments qui améliorent l'état de l'estomac

Pour le traitement de l'estomac, utilisez des outils spéciaux:

  • la restauration de la muqueuse contribue à l'adoption, par exemple, Venter;
  • le niveau d'acide chlorhydrique est influencé par Abomin, Limontar, Panzinorm;
  • améliorer le périlystatisme de l'estomac - Reglan, Metacin et Mocilium.

Traitement supplémentaire

Les patients atteints de gastrite auto-immune se voient également prescrire un apport complexe de préparations multivitaminées, moyen de restaurer la microflore intestinale, acide folique. La médecine traditionnelle à base d'ingrédients à base de plantes peut être utilisée.

Avec une faible acidité, la gastrite peut être traitée par perfusion dans le traitement de:

Astuce! Bon effet donne l'utilisation de l'huile d'argousier.

Nourriture diététique

Les régimes amaigrissants sont l’une des composantes du traitement à ne pas négliger. L'approche principale pour le choix des plats: ils ne devraient pas créer une charge accrue sur le tractus gastro-intestinal.

Pour ce faire, supprimez le patient du menu:

  • aliments froids, chauds et rugueux;
  • aliments épicés et gras;
  • pâtisseries fraîches, sucreries;
  • aliments difficiles à digérer et grossiers, y compris les viandes fumées.

Astuce! Il est conseillé d'abandonner les mauvaises habitudes.

La préférence devrait être donnée aux aliments de consistance molle et de température chaude. Il est préférable de digérer les plats, cuits à la vapeur, bouillis et cuits au four.

Toutes ces exigences sont remplies:

Pour stabiliser l'état, il est important d'observer le mode d'alimentation. Mangez par petites portions 5 à 6 fois par jour.

La guérison complète de la gastrite auto-immune est impossible en raison de la nature spécifique de la maladie et de son origine non clarifiée, en particulier en cas d'atrophie de la muqueuse gastrique. À cet égard, il est extrêmement important pour un pronostic favorable de se conformer à la prescription du médecin traitant, de suivre le schéma de traitement spécifié, de suivre un régime et de surveiller régulièrement son état.

Gastrite chronique auto-immune

Maladies auto-immunes

Description générale

La gastrite chronique auto-immune est une pathologie qui conduit à une atrophie complète de la muqueuse gastrique avec le développement d'une déficience de sa fonction sécrétoire. Ce type de gastrite est fréquent chez moins de 1% de la population, mais une gastrite chronique sur six est auto-immune. La progression de la maladie entraîne à long terme une anémie, une carence en vitamine B12, une polyhypovitaminose, un adénocarcinome de l'estomac.

La cause de la maladie est la production par le corps d'anticorps contre lui-même, qui endommagent les cellules de la membrane muqueuse, responsables de la production de HCl et du facteur appelé Castle, impliqué dans la transformation de la vitamine B12. La maladie affecte principalement le fond de l'estomac. La conséquence en est l’atrophie de la muqueuse, une maldigestion gastrique, une anémie avec carence en vitamine B12. L'atrophie dans les premiers stades de la maladie est focale, puis devient diffuse. Cette étape est déjà un traitement requis. La gastrite chronique auto-immune se produit souvent en même temps que les maladies auto-immunes de la glande thyroïde.

Symptôme gastrite chronique auto-immune

  • douleur pressante dans l'abdomen épigastrique immédiatement après avoir mangé;
  • grondement, transfusion dans l'estomac;
  • diminution de l'appétit;
  • brûlures d'estomac;
  • éructations pourries;
  • la peau est sèche et pâle;
  • hyperpigmentation de la peau;
  • petits pains aux coins de la bouche;
  • saignement des gencives;
  • cheveux et ongles cassants;
  • l'alopécie;
  • épaisse fleur blanche sur la langue;
  • alternance de constipation et de diarrhée;
  • perte de poids;
  • hypotension.

Diagnostics

Le diagnostic de gastrite chronique est tout à fait possible à mettre sur la base des symptômes cliniques existants, cependant, pour confirmer sa nature auto-immune, les études suivantes sont nécessaires:

  • OAK: diminution du nombre d'érythrocytes, d'hémoglobine, de plaquettes, de leucocytes, augmentation du nombre d'indices de couleur.
  • Biochimie sanguine: hyperbilirubinémie, hyper-γ-globulinémie.
  • Étude immunologique: diminution de plus de 6 fois des IgA et des IgG, augmentation de plus de 6 fois des lymphocytes B et des lymphocytes T auxiliaires, apparition d'auto-anticorps aux cellules pariétales et à la gastro-protéine protéique.
  • Sécrétion gastrique: diminution de la formation d'acide et de pepsine, achlorhydrie.
  • FGDs: muqueuse gastrique atrophique, antrum sans pathologie.
  • P-scopie de l'estomac: le repliement de la membrane muqueuse n'est pas prononcé.
  • Étude histomorphologique: remplacement de glandes spécialisées par un épithélium pseudopilorique et intestinal.

Traitement de la gastrite chronique auto-immune

Il est symptomatique et vise à corriger la digestion gastrique et à prévenir les complications. La nutrition médicinale est prescrite. La douleur et l'inflammation dans l'estomac sont supprimées, la sécrétion gastrique est stimulée, des médicaments de remplacement sont prescrits, de la vitamine B12. Correction des troubles métaboliques, initiation des processus de réparation, thérapie eubiotique, physiothérapie. En période de rémission - cure thermale. Le pronostic à vie est favorable.

Médicaments essentiels

Il y a des contre-indications. La consultation est nécessaire.

  1. Venter (agent gastroprotecteur). Posologie: pour la gastrite chronique auto-immune chez l'adulte, 3 comprimés 2 à 3 fois par jour pendant 1 heure avant les repas ou 2 heures après les repas. La durée du traitement est de 30 jours.
  2. Platifilline (antispasmodique myotrope, m-anticholinergique). Posologie: La platifilline dans la gastrite chronique auto-immune se prend par voie orale, injectée par voie sous-cutanée. Spasmes des muscles lisses (soulagement de la douleur) - par voie sous-cutanée avec une solution à 0,2% de 1–2 ml. Cours de thérapie: par voie orale, 2 à 3 fois par jour, jusqu'à 0,003 à 0,005 g (enfants, 0,0002 à 0,003 g) pendant une période de 15 à 20 jours. Doses maximales: unique 0,01 g, 0,03 g par jour Pendant le traitement par la platyfilline, vous devez vous abstenir des activités potentiellement dangereuses qui nécessitent une attention accrue et des réactions psychomotrices rapides.
  3. Abomin (préparation enzymatique). Schéma posologique: en cas de gastrite chronique auto-immune, les enfants de plus de 14 ans et les adultes sont prescrits par voie orale pour 1 comprimé. 3 fois / jour pendant un repas pendant 1-2 mois. Avec une efficacité insuffisante, une dose unique peut être augmentée à 2-3 comprimés. à la réception et le traitement prolongé à 3 mois.
  4. La dompéridone (Motilium, Motilak, Domperidone) est un stimulateur de la motilité gastro-intestinale. Schéma posologique: dans la gastrite chronique auto-immune, les adultes doivent prendre 20 mg (2 comprimés) 3 à 4 fois par jour. avant les repas et avant le coucher.

Recommandations

La consultation d'un gastroentérologue est recommandée.

Quoi aller si vous soupçonnez une maladie

  • 1. formule sanguine complète
  • 2. Test sanguin biochimique
  • 3. Etudes immunologiques
  • 4. Fibroesophagogastroduodenoscopy
  • 5. Radiographie
  • 6. Examen histologique
  • Test sanguin général

    La gastrite chronique auto-immune se caractérise par une diminution du nombre d'érythrocytes, d'hémoglobine, de plaquettes, de leucocytes et par une augmentation du nombre d'indices de couleur.

    Test sanguin biochimique

    Dans la gastrite chronique auto-immune, on observe une hyperbilirubinémie et une hyper-γ-globulinémie.

    Études immunologiques

    Dans la gastrite chronique auto-immune, on observe une diminution de plus de 6 fois des IgA et des IgG, une augmentation du taux de lymphocytes B et de lymphocytes T auxiliaires, l'apparition d'auto-anticorps dirigés contre les cellules pariétales et la gastro-protéine.

    Fibroesophagogastroduodenoscopy

    Dans la gastrite chronique auto-immune, la muqueuse gastrique est atrophique, l'antre sans pathologie.

    Radioscopie

    Dans la gastrite chronique auto-immune, le repliement de la muqueuse gastrique n'est pas prononcé.

    Examen histologique

    Dans la gastrite chronique auto-immune, on note le remplacement de glandes spécialisées par l'épithélium pseudopilorique et intestinal.

    Gastrite auto-immune. Symptômes et traitement

    Gastrite auto-immune - une description de la maladie

    La gastrite chronique auto-immune est une pathologie qui conduit à une atrophie complète de la muqueuse gastrique avec le développement d'une déficience de sa fonction sécrétoire. Ce type de gastrite est fréquent chez moins de 1% de la population, mais une gastrite chronique sur six est auto-immune.

    La progression de la maladie entraîne à long terme une anémie, une carence en vitamine B12, une polyhypovitaminose, un adénocarcinome de l'estomac.

    La cause de la maladie est la production par le corps d'anticorps contre lui-même, qui endommagent les cellules de la membrane muqueuse, responsables de la production de HCl et du facteur appelé Castle, impliqué dans la transformation de la vitamine B12.

    La maladie affecte principalement le fond de l'estomac. La conséquence en est l’atrophie de la muqueuse, une maldigestion gastrique, une anémie avec carence en vitamine B12.

    L'atrophie dans les premiers stades de la maladie est focale, puis devient diffuse. Cette étape est déjà un traitement requis.

    La gastrite chronique auto-immune se produit souvent en même temps que les maladies auto-immunes de la glande thyroïde.

    La cause réelle, mais moins fréquente, de la gastrite chronique est la maladie auto-immune. Dans ce cas, on parle de gastrite de type A. La maladie est caractérisée par un caractère diffus. Dans la plupart des cas, le corps et le bas de l'estomac sont touchés, les processus pathologiques de son antrum sont légèrement exprimés. La gastrite auto-immune est souvent détectée dans la maladie d'Addison-Birmer.

    La gastrite chronique auto-immune est caractérisée par:

    • atrophie progressive de la muqueuse gastrique;
    • production réduite d'acide chlorhydrique jusqu'à l'achlorhydrie (absence totale d'acide chlorhydrique libre dans la cavité de l'estomac);
    • augmentation de la production de gastrine.

    Le plus souvent, cette maladie est associée au développement d'une anémie par carence en vitamine B12. Cette anémie est appelée pernicieuse (maligne), car elle se poursuit assez durement et constitue une menace pour la vie du patient.

    La gastrite atrophique est une maladie précancéreuse. Avec cela, le risque de cancer gastrique augmente plusieurs fois. Cette pathologie s'accompagne de troubles du système immunitaire se traduisant par une diminution du taux d'immunoglobuline A sécrétoire, ce qui entraîne une diminution de la protection de la muqueuse contre les agents pathogènes.

    Comment ça se développe

    Comment ça se développe

    Causes de développement

    Les scientifiques ne peuvent pas identifier avec précision la cause de l'apparition de la gastrite auto-immune chez l'homme. Souvent, cela est provoqué immédiatement par un ensemble de raisons auxquelles le patient est exposé quotidiennement.

    La gastrite auto-immune est, à première vue, une maladie assez étrange dans laquelle le système immunitaire du patient cause des dommages à l’estomac d’une personne.

    Jusqu'à la fin des causes de la gastrite auto-immune ne sont pas divulgués. Mais il est clair que la racine de la maladie est le fonctionnement incorrect du système immunitaire. C'est l'immunité, dans des circonstances inconnues, à un moment donné commence à produire des anticorps et à combattre les cellules normales de la muqueuse gastrique.

    Les anticorps «luttent» contre la gastro-protéine protéique - une protéine responsable de l’absorption de la vitamine B12 par les aliments et de la protection de l’estomac. Une quantité insuffisante de gastro-glucoprotéine entraîne la mort de cellules de la muqueuse gastrique, qui sont restées sans défense.

    De plus, le corps produit toujours des anticorps contre les cellules dites pariétales responsables de la synthèse de l'acide chlorhydrique. En raison de la suppression des cellules pariétales par les anticorps, la quantité d'acide sécrété, composant principal du suc gastrique, diminue. En conséquence, son acidité diminue, de même que l’intensité de la division et de la digestion des aliments.

    Le déclenchement de processus auto-immuns pathologiques a toujours lieu dans le contexte de la muqueuse gastrique déjà blessée, ce qui pourrait entraîner:

    • mauvaise mastication des aliments - des inclusions rugueuses égratignent les parois de l'estomac;
    • l'utilisation d'aliments acides et épicés, d'alcool fort;
    • trop manger;
    • infection ingérée telle que herpès, cytomégalovirus.

    Cette forme de pathologie est classée comme suit:

    • chronique Dans cette forme de gastrite auto-immune, seule une région distincte de la muqueuse gastrique est atteinte, alors que les autres organes du tractus gastro-intestinal ne le sont pas.
    • atrophique Dans cette forme de pathologie, le processus inflammatoire se développe sur la paroi interne. Sur le fond de la progression de la maladie, toute la membrane muqueuse peut être affectée, ainsi que des néoplasmes malins.

    Si la digestion fonctionne correctement, alors une personne moyenne vide l'estomac deux fois par jour, tandis que les masses de selles sont homogènes, sans inclusions sanglantes, purulentes ou muqueuses, ni autres. Que faire en cas de constipation, de diarrhée, quelles sont les causes de ces symptômes?

    Dans ce cas, des accès de diarrhée se produisent plusieurs fois au cours de la journée et les masses fécales deviennent liquides.

    Retard des selles, c'est-à-dire constipation après la diarrhée, et leur alternance est un signe de graves perturbations de l’activité du système digestif humain, pouvant indiquer la présence de maladies chroniques graves.

    Raisons

    La diarrhée (diarrhée) ou la constipation (selles retardées) sont une réaction protectrice du corps contre les facteurs externes ou internes qui irritent le système digestif.

    Causes et types d'oesophagite

    Les facteurs étiologiques des gastrites aiguës et chroniques sont similaires à bien des égards, mais peuvent être très divers. Ceux-ci incluent: l'infection, les agents chimiques et médicinaux, les troubles de l'alimentation et d'autres mécanismes dommageables.

    La forme aiguë de la maladie peut être causée par divers agents pathogènes. Alors, H.

    pylori dans la muqueuse gastrique conduit au développement d’une réaction inflammatoire aiguë à l’antre. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, la bactérie se propage à l’ensemble de la membrane muqueuse, entraînant en outre le développement d’une inflammation chronique, d’un ulcère gastrique et du duodénum.

    Des agents pathogènes tels que les streptocoques, les staphylocoques, Escherichia coli, Proteus et Clostridia peuvent provoquer une inflammation purulente prononcée de la paroi de l'estomac - gastrite phlegmoneuse. Les facteurs de risque pour le développement de cette forme de la maladie sont l'abus d'alcool, le SIDA, l'infection des voies respiratoires.

    Une inflammation phlegmoneuse sévère peut entraîner une gangrène de l'estomac.

    La cause d'une inflammation aiguë de la muqueuse gastrique peut être une infection virale. Le plus souvent, une gastrite aiguë virale survient chez des patients immunodépresseurs (dans le contexte d'immunosuppresseurs, chez des patients cancéreux, en présence d'un déficit immunitaire primaire ou secondaire).

    Le virus peut être localisé dans une partie limitée de la muqueuse ou provoquer une pangastrite. Rarement, les facteurs étiologiques sont la tuberculose, la syphilis, les infections fongiques, les parasites, l'invasion de Helicobacter heilmannii.

    Étiologie

    L'étiologie de la gastrite auto-immune n'est pratiquement pas étudiée. Cependant, la plupart des cliniciens pensent que le développement de ce type de maladie dans le tractus gastro-intestinal a une prédisposition génétique. De plus, il est possible d'identifier les facteurs de maladie précédents suivants:

    • l'abus d'alcool et le tabagisme;
    • régime alimentaire malsain;
    • stress fréquent, tension nerveuse constante;
    • une conséquence après des processus inflammatoires ou infectieux antérieurs;
    • système immunitaire affaibli.

    Il convient de noter qu'aucun des facteurs ci-dessus ne peut être considéré comme une susceptibilité à 100% au développement d'une gastrite auto-immune.

    Classification de la gastrite

    En règle générale, les affections sont divisées en types de signes et en flux direct. Les experts identifient 2 types de maladies:

    1. Gastrite atrophique auto-immune.
    2. Gastrite auto-immune chronique.

    La gastrite chronique auto-immune est caractérisée par le fait que la blessure à l'estomac se forme à un endroit sans causer de dommages à d'autres parties du corps. Les signes principaux indiquant que la maladie a acquis une forme prolongée sont une reprise fréquente. Avec une gastrite prolongée, il y a un net changement dans les périodes d'aggravation et de calme.

    La classification unifiée de la gastrite aiguë n’est pas encore développée. Les cliniciens distinguent des formes telles que hémorragique, catarrhale, fibrineuse, érosive, phlegmoneuse.

    Certains experts jugent plus pratique de distinguer trois formes principales de gastrite aiguë: érosive (superficielle, profonde et hémorragique); non érosif (Helicobacter); flegmoneux. La gastrite aiguë causée par des lésions chimiques et mécaniques de la muqueuse gastrique, un reflux gastrique, une mycobactérie tuberculeuse, un tréponème pâle, une gastrite allergique est généralement appelée "autre gastrite aiguë".

    On distingue les formes suivantes de cette maladie:

    • gastrite atrophique auto-immune - l'immunité commence à tuer les cellules de l'estomac, ce qui entraîne une diminution de l'acidité et une détérioration de la digestion;
    • gastrite chronique auto-immune - la production de corps à la gastromucoprotéine se produit, ce qui conduit à une atrophie de l'estomac. Cette forme est lourde de complications graves.

    Les symptômes

    Faites attention à votre propre santé, puis allez chez le médecin pour un diagnostic de l'état, il est nécessaire si une personne commence à remarquer les symptômes suivants, particulièrement prononcés après avoir mangé:

    • Lourdeur dans l'estomac et l'estomac;
    • Éclatement;
    • Manifestations de la douleur;
    • Brûlures d'estomac (il peut ne pas être fort dans les premiers stades);
    • Des éructations (avec une odeur désagréable);
    • Nausée (dans la plupart des cas, il y a ensuite vomissement);
    • Processus de gazage actif;
    • Grondant;
    • Gargouillis;
    • L'apparition de goût dans la bouche;
    • Violation des selles (diarrhée ou constipation).

    Dans 97% des cas, il est possible de déterminer qu'il existe des problèmes d'estomac par l'apparition d'une mauvaise haleine. En outre, la gastrite auto-immune, quel que soit son type, peut se manifester:

    • Détérioration des résultats globaux sur la santé;
    • Pire ou pas d'appétit;
    • Perte de poids;
    • Vertiges fréquents;
    • Faiblesse

    Déjà au stade initial de la gastrite auto-immune, les symptômes se distinguent bien des êtres humains. Les changements de l'état de santé nécessitent une consultation avec un gastro-entérologue et un examen approfondi afin d'identifier la cause d'une mauvaise santé.

    Au stade aigu, la gastrite auto-immune se manifeste dans l’ensemble du tableau clinique.

    Une personne se sent faible et fatiguée et s'inquiète parfois de transpiration, de vertiges et d'hypotension. Sur le fond des maux d'estomac, une perte de poids significative est observée.

    La particularité de maladies telles que la gastrite de l'estomac, est qu'après un repas, il y a une gêne dans les organes digestifs. La gastrite auto-immune provoque également une mauvaise santé. Chaque repas pour les personnes atteintes de cette maladie se termine par des manifestations telles que:

    • brûlures d'estomac;
    • douleur à l'estomac;
    • sensation de lourdeur dans le tube digestif;
    • augmentation de la formation de gaz;
    • constipation ou diarrhée;
    • nausée avec vomissements possibles;
    • éructations avec une odeur pourrie;
    • gargouillis et grondant dans l'estomac;
    • goût désagréable dans la bouche.

    En plus d'une violation des processus de digestion, le corps subit également une détérioration de son état général:

    • manque d'appétit et perte de poids;
    • faiblesse dans le corps et vertiges;
    • transpiration excessive, y compris après les repas;
    • hypotension artérielle;
    • teint pâle ou pigmentation;
    • irritabilité;
    • insomnie ou somnolence;
    • douleur à la tête;
    • présence dans la langue du raid;
    • l’avitaminose, qui manifeste sa présence par la fatigue, la peau sèche, la perte de cheveux, la fragilité accrue des ongles.

    Les patients sentent une odeur désagréable provenant de la bouche, causée par une digestion médiocre des aliments, entraînant leur présence à long terme dans le tube digestif et l'apparition de processus de pourriture.

    Tout repas chez les patients avec le temps commence à causer des émotions négatives en raison de l'apparition de sensations douloureuses.

    Le diagnostic de la gastrite auto-immune est quelque peu différent de la norme pour la gastrite. Des études de routine et des études spécifiques sont menées:

    • prise de sang, général et biochimie;
    • Radiographie
    • gastroscopie;
    • études immunologiques pour la présence d'anticorps;
    • vérifié la sécrétion gastrique;
    • biopsie.

    La forme auto-immune de la gastrite présente des symptômes très similaires à ceux d’autres types de pathologies gastro-intestinales.

    Les symptômes caractéristiques de la pathologie se présentent comme suit:

    • des ballonnements;
    • léthargie et fatigue extrême;
    • goût désagréable dans la bouche;
    • perte d'appétit;
    • une personne s'aperçoit qu'elle gargouille dans l'estomac;
    • brûlures d'estomac, éructations, nausées légères, constipation ou diarrhée;
    • transpiration sévère, vertiges;
    • pâleur de la peau;
    • amincissement des ongles.

    L'irritation de la paroi gastrique survient chez de nombreuses personnes. Une muqueuse gastrique endommagée provoque généralement une inflammation de la gastrite et des douleurs.

    La paroi interne de l'estomac affecte le nombre de cellules glandulaires et la taille des glandes gastriques présentes dans l'organe ci-dessus.

    Si la muqueuse est gravement endommagée, les cellules glandulaires gastriques peuvent disparaître complètement. En outre, la taille et le nombre de glandes gastriques peuvent également diminuer.

    Caractéristiques de la thérapie

    Le traitement est effectué en fonction du degré d'activité du processus inflammatoire et du stade auquel il a été détecté chez une femme ou un homme.

    Les symptômes de la gastrite sont très variables, en fonction de l'étiologie, du type et de la forme clinique de la maladie. Vous pouvez vous familiariser avec le tableau clinique développé de chaque type de gastrite dans les sections correspondantes. Vous y trouverez également les principaux symptômes et syndromes.

    Pour la gastrite aiguë se caractérise par l'apparition rapide de la maladie, bien sûr souvent très grave. Les symptômes sont généralement dominés par l’intoxication, la fièvre, les troubles dyspeptiques, les douleurs épigastriques, les nausées et les vomissements.

    Souvent, les gastrites aiguës compliquent le cours d'autres maladies. Avec le développement de la gastrite hémorragique, des vomissements sanglants, du méléna, des éructations et des brûlures d'estomac se joignent aux symptômes décrits ci-dessus.

    Il est nécessaire de distinguer le processus aigu de l'exacerbation de la chronique.

    La gastrite chronique a des manifestations à la fois locales et générales. Les signes locaux incluent des symptômes dyspeptiques (lourdeur dans l'épigastre, brûlures d'estomac, éructations, nausées, goût et odeur désagréables de la bouche, selles instables, grondements dans l'abdomen).

    Pour la gastrite auto-immune, la présence de désordres immunitaires, d'anticorps dirigés contre les cellules qui recouvrent l'estomac, l'anémie maligne, l'achlorhydrie est obligatoire. Les manifestations courantes des maladies inflammatoires chroniques de l'estomac comprennent l'asthénie, le syndrome de dumping, une sensation de brûlure dans la cavité buccale, la paresthésie, un complexe semblable à un ulcère.

    La gastrite hémorragique conduit souvent au développement d'une anémie sévère sur fond de saignement abondant, de choc; compliqué par la cellulite phlegmon, perforation, la formation de sténoses. Le cours de la gastrite phlegmoneuse aiguë peut être aggravé par la perforation de la paroi stomacale, la formation de fistules externes et internes et les rétrécissements stomacaux.

    Les adénocarcinomes (avec une gastrite de type A) et le cancer de l'estomac (avec une gastrite de type B) dominent parmi les complications néoplasiques de la gastrite chronique.

    Les manifestations initiales du tableau clinique peuvent n'indiquer qu'un léger trouble du tractus gastro-intestinal. Les changements dans les symptômes se produisent assez rapidement. En outre, la gastrite auto-immune se manifeste par les symptômes suivants:

    • sensation de lourdeur et de douleur dans l'estomac;
    • des nausées, parfois des vomissements;
    • chaise instable;
    • brûlures d'estomac et éructations avec une odeur pourrie;
    • augmentation de la formation de gaz.

    De nombreux patients ont une mauvaise haleine, qui est causée par une mauvaise digestion. Les aliments consommés ne sont pas digérés et commencent à pourrir.

    Dans des cas plus complexes, le tableau clinique principal peut être complété par de tels signes:

    • plaque blanche sur la langue;
    • transpiration accrue, surtout la nuit;
    • perturbation du sommeil - le patient ne dort pas suffisamment ou ne peut même pas dormir du tout;
    • léthargie, irritabilité;
    • hypotension artérielle;
    • peau sèche.

    Cette condition du patient nécessite des soins médicaux immédiats, car elle peut s'aggraver à tout moment.

    Étant donné que le tableau clinique ne donne pas une image claire de la maladie, il est fortement déconseillé de comparer indépendamment les symptômes et le traitement. Le diagnostic ne peut être posé que par un médecin, après avoir effectué les procédures de diagnostic.

    En règle générale, avec le diagnostic de gastrite auto-immune, chaque repas destiné aux patients se transforme en véritable test car, peu de temps après le repas, ils apparaissent:

    • douleur abdominale;
    • sensation de lourdeur et de douleur dans l'estomac;
    • brûlures d'estomac;
    • gargouillis dans l'estomac;
    • nausée, se terminant parfois par des vomissements;
    • grondant dans l'estomac;
    • flatulences;
    • des éructations qui peuvent avoir une odeur pourrie;
    • goût désagréable dans la bouche;
    • constipation, qui sont remplacés par la diarrhée.

    Signes défavorables de la maladie

    Diagnostics

    Pour confirmer la nature auto-immune de la gastrite, il est nécessaire de subir une série d'examens supplémentaires:

    • Gastroscopie (FGD) - (parfois avec biopsie), durant laquelle un spécialiste peut déterminer l'état des muqueuses au moment du traitement - œdème (stade précoce), gonflé avec l'apparition d'ulcérations (passage à l'état négligé), ajout de pâleur à la membrane muqueuse, déformation des structures (stade négligé) ). En outre, ce type d'examen aidera à confirmer ou à éliminer la composante cancéreuse.
    • Détection gastrique. Recherche conduite sur l'acidité, ainsi que le contenu de Helicobacter.
    • Analyse du sérum. Cette étude vise à déterminer le niveau de gastrine. Avec une augmentation de cet indicateur, nous pouvons parler du stade initial de la formation d’une tumeur maligne et de la nécessité d’un traitement approprié.
    • Test sanguin (immunologique) - est effectué afin de déterminer s’il existe ou non des troubles auto-immuns.
    • PCR. Les composants des virus à ADN, des micro-organismes présents dans les tissus sont étudiés.
    • Échographie du système digestif. Aide à déterminer l'état du foie, de la rate et des ganglions lymphatiques.

    Le diagnostic de gastrite chronique est tout à fait possible à mettre sur la base des symptômes cliniques existants, cependant, pour confirmer sa nature auto-immune, les études suivantes sont nécessaires:

    • OAK: diminution du nombre d'érythrocytes, d'hémoglobine, de plaquettes, de leucocytes, augmentation du nombre d'indices de couleur.
    • Biochimie sanguine: hyperbilirubinémie, hyper-γ-globulinémie.
    • Étude immunologique: diminution de plus de 6 fois des IgA et des IgG, augmentation de plus de 6 fois des lymphocytes B et des lymphocytes T auxiliaires, apparition d'auto-anticorps aux cellules pariétales et à la gastro-protéine protéique.
    • Sécrétion gastrique: diminution de la formation d'acide et de pepsine, achlorhydrie.
    • FGDs: muqueuse gastrique atrophique, antrum sans pathologie.
    • P-scopie de l'estomac: le repliement de la membrane muqueuse n'est pas prononcé.
    • Étude histomorphologique: remplacement de glandes spécialisées par un épithélium pseudopilorique et intestinal.

    Déterminer la présence d'une gastrite auto-immune n'est possible que pendant l'examen. Si une gastrite auto-immune est suspectée, la gastroscopie est une procédure obligatoire.

    En outre, les patients effectuent une série d’enquêtes:

    1. Analyses immunologiques.
    2. Une variété de méthodes sont utilisées pour déterminer directement une diminution de la fonction de sécrétion.
    3. Radioscopie du duodénum.
    4. Sonnant.
    5. Échographie.
    6. Test sanguin général.

    Les résultats de l'examen sont assez importants, car il est impossible de diagnostiquer la maladie en se basant uniquement sur le tableau clinique.

    Pour confirmer la cause auto-immune de l'apparition d'un type de gastrite atrophique, le médecin traitant établit un programme de diagnostic.

    • L'évaluation de l'état de la paroi interne d'un organe est réalisée à l'aide d'une fibrogastroduodénoscopie avec prélèvement simultané de matériel pour biopsie. Pour le stade précoce du processus atrophique sur la muqueuse se caractérise par son gonflement avec l'apparition d'ulcères. Au stade chronique de la gastrite, l'épithélium gastrique sera déformé et pâle. L'analyse de la biopsie révélera la formation de cellules cancéreuses.
    • Les ultrasons et les rayons X des organes rétropéritonéaux aideront à évaluer la taille des organes et le degré de leur déformation. Les changements peuvent affecter le foie et la rate, avec une gastrite atrophique de nature auto-immune, les ganglions lymphatiques sont hypertrophiés.
    • Les résultats de l'analyse du sérum sanguin établiront le niveau de gastrine, ainsi que plusieurs types de pepsinogène, qui joue le rôle de marqueur du processus atrophique. Les indicateurs en excès de la limite autorisée peuvent être considérés comme l’émergence dans l’estomac d’une tumeur maligne.
    • La détection gastrique est prescrite pour évaluer l'état du patient. Au cours de l'examen de la cavité gastrique, le médecin est en mesure de déterminer l'acidité du suc gastrique et d'identifier l'activité de la bactérie Helicobacter pylori.
    • Des échantillons de sang immunologiques aideront à identifier les troubles auto-immuns affectant d'autres organes. Un tiers des patients atteints de gastrite atrophique présentent des symptômes de thyroïdite auto-immune, d'arthrite rhumatoïde, d'infection par des virus dangereux.
    • Afin de détecter les composants des virus à ADN dans des échantillons de tissus et de liquides, le patient devra effectuer un test PCR (réaction en chaîne de la polymérase). Les résultats de l'analyse évaluent la présence dans le corps du virus d'Epstein-Barr, provoquant l'apparition de la mononucléose.

    Un programme complet de diagnostic de la gastrite auto-immune avec des manifestations atrophiques sur la membrane muqueuse est nécessaire pour que le médecin traitant puisse établir un diagnostic. L'efficacité du traitement prescrit dépend de sa précision, compte tenu de la susceptibilité du patient à des complications.

    Pour que le traitement soit efficace, il est très important de poser un diagnostic précis à temps. Beaucoup dans ce cas contactent le centre gastro-entérologique, où les mesures de diagnostic suivantes sont effectuées:

    • Fibrogastroduodénoscopie avec biopsie. À un stade précoce du développement de la maladie, on détecte un œdème de la membrane muqueuse, son hyperémie, la présence d’ulcères et d’érosions. Si la maladie est devenue chronique, la muqueuse gastrique devient pâle, atrophique, avec de petites zones de régénération des cellules épithéliales.
    • Radiographie de l'estomac, de l'œsophage et du duodénum.
    • Etude immunologique du sang, car chez 30% des patients, des troubles auto-immuns sont détectés dans d'autres organes.
    • La détection de l'estomac, qui détermine l'acidité du liquide de cet organe et la présence d'Helicobacter.
    • Réaction en chaîne de la polymérase qui permet de déterminer l’ADN composite des virus dans les fluides et les tissus du patient. Chez 7,1% des patients atteints de gastrite auto-immune, la présence du virus Epstein-Barr, responsable de la mononucléose, est détectée.
    • Échographie des organes abdominaux. Dans 80% des cas, on observe chez les patients une hypertrophie du foie avec une modification de sa structure, une hypertrophie de la rate dans 17% des cas et une détection de ganglions lymphatiques périphériques élargis et épaissis.

    Les diagnostics de tout type de gastrite doivent obligatoirement inclure les consultations de médecins tels que gastro-entérologue et endoscopiste. Les spécialistes du profil détermineront le champ d’examen requis, qui comprendra des méthodes de diagnostic en laboratoire, des méthodes de recherche endoscopique, pathomorphologique et instrumentale.

    Le diagnostic en laboratoire de la gastrite est basé sur la détermination du taux de pepsinogène I et II dans le sang (gastrite de type A), la détection de H. pylori (dans les fèces par ELISA, PCR, anticorps anti-Helicobacter dans le sang, test respiratoire), les résultats d'analyses de sang occulte dans les selles saignements gastriques). Évaluer la sécrétion de l'étude du suc gastrique.

    Pour diagnostiquer une gastrite aiguë, il suffit parfois de dresser un historique complet. Le diagnostic instrumental des gastrites aiguës et chroniques implique la réalisation d'une biopsie endoscopique, d'une biopsie endoscopique, d'une radiographie gastrique avec contraste, d'une tomodensitométrie de la cavité abdominale, d'une électrogastrographie, d'un pH-mètre intragastrique.

    Si une gastrite de reflux est suspectée, une manométrie antroduodénale est réalisée. L'étude morphologique des échantillons de biopsie permet d'établir un diagnostic histopathologique précis et de prescrire un traitement à base pathogénique.

    En cas de suspicion de gastrite alcoolique, les tactiques de diagnostic peuvent différer légèrement. Au cours de l'examen endoscopique, des échantillons sont prélevés dans au moins cinq zones de l'estomac.

    L'analyse morphologique indique l'accumulation dans la muqueuse gastrique de filaments intermédiaires, ce qui diminue la capacité réductrice des tissus. La membrane muqueuse est épaissie, hyperémique, œdémateuse.

    Souvent, des érosions et des ulcères de la membrane muqueuse sont détectés. Le plan d'examen doit inclure une échographie du système hépatobiliaire et du pancréas.

    Le diagnostic différentiel de la gastrite est réalisé avec dyspepsie fonctionnelle, ulcère gastrique et ulcère duodénal, cancer gastrique. L'infarctus du myocarde, la cholécystite et la pancréatite aiguës, la gastro-entérite et les lésions abdominales peuvent présenter des symptômes similaires.

    Après examen physique et clarification des antécédents du patient, les tests de diagnostic en laboratoire et instrumentaux suivants sont effectués:

    • test sanguin pour les études immunologiques;
    • Test PCR;
    • Échographie des organes abdominaux;
    • analyse du sérum;
    • sensation d’estomac, si l’état du patient le permet;
    • fibrogastroduodénoscopie;
    • biopsie, qui est réalisée simultanément avec fibrogastroduodenoscopy.

    Sur la base des résultats des tests, le médecin peut établir un diagnostic précis et choisir le traitement le plus efficace pour traiter la maladie.

    Comment traiter

    Le traitement de cette maladie comprend un ensemble de mesures dont la base est l’utilisation de médicaments et le respect des régimes thérapeutiques. En outre, le patient doit clairement savoir comment se comporter lors de l'exacerbation.

    Les médicaments

    Attention: le traitement de la gastrite auto-immune doit être effectué sous le contrôle du médecin compétent en gastro-entérologie. Seul un médecin connaissant le tableau clinique complet de la maladie peut choisir correctement le dosage du médicament et déterminer l’évolution à prendre.

    Que faire pendant l'exacerbation?

    Les médicaments sont pris pendant la période d'exacerbation, il est donc recommandé de consulter un médecin au stade de la détérioration. En outre, un certain temps devra suivre un régime strict pour décharger les organes du tractus gastro-intestinal.

    Ne pas s'auto-traiter s'il y a une détérioration de la santé. La récurrence de la maladie peut indiquer la présence de complications que seul un médecin expérimenté peut déterminer.

    Régime alimentaire avec exacerbation de la gastrite

    Le régime alimentaire pour la gastrite auto-immune implique le rejet des aliments lourds, ce qui augmente la charge sur l'estomac. Les portions doivent être petites, il est préférable de les diviser en plusieurs repas.

    Il est nécessaire d'exclure du régime alimentaire des aliments gras et frits, des cornichons au vinaigre, des fast foods, des fruits et légumes crus et surtout acides. Il est recommandé de renoncer à l'alcool, aux cigarettes.

    Les aliments diététiques devraient comprendre une variété de céréales, de produits à base de viande et de poisson bouillis ou cuits au four. Les fruits sont autorisés mais doivent être traités thermiquement. Peu à peu, la liste des produits autorisés peut être augmentée, mais l'utilisation d'aliments sains doit être privilégiée même en rémission.

    Il est symptomatique et vise à corriger la digestion gastrique et à prévenir les complications. La nutrition médicinale est prescrite.

    La douleur et l'inflammation dans l'estomac sont supprimées, la sécrétion gastrique est stimulée, des médicaments de remplacement sont prescrits, de la vitamine B12. Correction des troubles métaboliques, initiation des processus de réparation, thérapie eubiotique, physiothérapie.

    En période de rémission - cure thermale. Le pronostic à vie est favorable.

    Médicaments essentiels

    Il y a des contre-indications. La consultation est nécessaire.

    1. Venter (agent gastroprotecteur). Posologie: pour la gastrite chronique auto-immune chez l'adulte, 3 comprimés 2 à 3 fois par jour pendant 1 heure avant les repas ou 2 heures après les repas. La durée du traitement est de 30 jours.
    2. Platifilline (antispasmodique myotrope, m-anticholinergique). Posologie: La platifilline dans la gastrite chronique auto-immune se prend par voie orale, injectée par voie sous-cutanée. Spasmes des muscles lisses (soulagement de la douleur) - par voie sous-cutanée avec une solution à 0,2% de 1–2 ml. Cours de thérapie: par voie orale, 2 à 3 fois par jour, jusqu'à 0,003 à 0,005 g (enfants, 0,0002 à 0,003 g) pendant une période de 15 à 20 jours. Doses maximales: unique 0,01 g, 0,03 g par jour Pendant le traitement par la platyfilline, vous devez vous abstenir des activités potentiellement dangereuses qui nécessitent une attention accrue et des réactions psychomotrices rapides.
    3. Abomin (préparation enzymatique). Schéma posologique: en cas de gastrite chronique auto-immune, les enfants de plus de 14 ans et les adultes sont prescrits par voie orale pour 1 comprimé. 3 fois / jour pendant un repas pendant 1-2 mois. Avec une efficacité insuffisante, une dose unique peut être augmentée à 2-3 comprimés. à la réception et le traitement prolongé à 3 mois.
    4. La dompéridone (Motilium, Motilak, Domperidone) est un stimulateur de la motilité gastro-intestinale. Schéma posologique: dans la gastrite chronique auto-immune, les adultes doivent prendre 20 mg (2 comprimés) 3 à 4 fois par jour. avant les repas et avant le coucher.

    Le traitement de la gastrite auto-immune est produit par un traitement symptomatique. Pourquoi exactement ce type de traitement est-il prescrit? Cela s'explique par le fait que la cause de la formation de cette maladie n'a pas encore été identifiée. Il est donc impossible de lutter efficacement contre la maladie. À cet égard, le traitement direct de la maladie repose sur:

    1. Élimination des violations détectées.
    2. Maintenir la fonctionnalité de l'estomac.
    3. Élimination de l'aggravation.
    4. Soulagement des symptômes.

    Ce n’est qu’après tous les examens et le diagnostic spécifié que le médecin détermine comment traiter le patient. Lorsque des symptômes pas tout à fait standard apparaissent, le traitement sera en conséquence spécifique, individuel dans chaque cas particulier.

    Le traitement doit être effectué dans le complexe. Son objectif est d'éliminer l'exacerbation, d'éliminer l'inflammation et les pathologies d'autres organes et systèmes du corps, en excluant les facteurs ayant conduit à la maladie.

    • des antibiotiques pour lutter contre les virus et les bactéries;
    • préparations enzymatiques;
    • antispasmodiques, pour soulager les symptômes de la douleur;
    • les médicaments qui stimulent la sécrétion d'acide chlorhydrique;
    • préparations de bismuth, pour restaurer la membrane muqueuse;
    • complexes de vitamines.

    L'un des points forts du processus de traitement est l'observance du régime thérapeutique par le patient. Le régime alimentaire doit être doux, ne pas contenir de produits qui affectent la membrane muqueuse (salé, épicé, frit).

    Le régime doit contenir des aliments contenant des protéines (plats à base de poisson, de viande), des fibres et des vitamines (bouillies râpées, purée de légumes ou soufflés, fruits bouillis et râpés). Devrait être exclu le café, le thé, les bonbons.

    Une fois que la gastrite auto-immune trouvée chez une personne ne peut pas être complètement guérie. Mais ne désespérez pas. Une thérapie opportune, conforme à toutes les recommandations des médecins et des régimes, aidera à normaliser l'état du système digestif et à mener un mode de vie relativement normal.

    Après avoir posé un diagnostic précis, le spécialiste détermine le stade de développement de la pathologie atrophique afin d'arrêter les signes aigus de la maladie et de réduire le degré du processus inflammatoire. Une étude insuffisante du mécanisme des processus immunitaires ne permet pas de compléter le traitement d'une maladie auto-immune par un rétablissement complet en raison de l'incapacité à éliminer les causes qui l'ont provoquée.

    Fondements de la pharmacothérapie

    Choisir la bonne tactique médicale permet d’obtenir des résultats encourageants, d’éliminer les symptômes désagréables et d’empêcher la destruction complète du mucus. En cas de défaite complète de la gaine gastrique par le processus atrophique, une thérapie de remplacement constante par des analogues d'enzymes gastriques est recommandée.

    Types de médicaments pour le traitement de la pathologie auto-immune:

    • pour le soulagement des douleurs d'estomac sévères, des analgésiques sont utilisés, ainsi que des chonolytiques (No-shpa, Gastrotsepin, Mezim, Platyphylline);
    • se débarrasser des spasmes avec antispasmodiques (Drotaverine, Halidor, Papaverine);
    • le péristaltisme sera rétabli par les préparations de Zerukal, Motilium, Famotidine;
    • en cas de manque d'acide chlorhydrique, on prend du Pepcidil, de l'Abomin, du Panzinorm;
    • la muqueuse organique est soutenue par des préparations de bismuth, Plantaglucid;

    La réception de complexes de vitamines et de minéraux aidera à restaurer la muqueuse de l'estomac affectée par une gastrite atrophique. Pendant le traitement médicamenteux, l'estomac devra également être protégé contre le développement de la dysbiose, obtenue grâce à la connexion de probiotiques (formes Bifidumbacterin, Lactobacterin, Beefy).

    Un rôle important dans le processus de traitement est donné à l’élimination du stress et à un régime spécial, qui ne devrait pas alourdir le tube digestif. Il est nécessaire de refuser les aliments bruts, trop chauds, ainsi que les plats froids.

    Il est important d'enrichir le régime en protéines, fibres et vitamines naturelles. Les assaisonnements épicés, les cornichons et l'alcool sont interdits.

    Même avec les premiers signes d’une maladie chronique, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour un examen.

    La pharmacothérapie comprend les groupes de médicaments suivants:

    1. Cholinolytique.
    2. Antispasmodique.
    3. Antimicrobien.
    4. Drogues contenant du bismuth.
    5. Antiviral.
    6. Vitamines (en particulier, l'acide folique est prescrit).
    7. La thérapie de remplacement est en cours.

    Aux premiers stades du traitement médicamenteux de cette catégorie de patients, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

    Dans le cas où la fonction de production d'acide chlorhydrique était altérée sur la pathologie de fond, les gastro-entérologues ajoutent des médicaments au cours dont l'action vise à normaliser les processus digestifs.

    En effectuant une pharmacothérapie complète des formes auto-immunes de gastrite, les patients peuvent utiliser simultanément les recettes de folklore les plus efficaces et les plus sûres:

    1. Jus pressé à partir de pommes de terre ou de feuilles de chou. Il est préférable de préparer cette boisson de guérison immédiatement avant son utilisation. Il est nécessaire de prendre du jus de chou ou de pomme de terre après le réveil, l'estomac vide ou avant de se coucher. Une seule dose de la boisson est de 150 ml. Cette recette est recommandée pour les patients qui ont une acidité accrue.
    2. Jus d'aloès fait maison. Cette boisson cicatrisante aide à arrêter les processus inflammatoires et accélère également le processus de régénération des cellules muqueuses. Pour protéger l'estomac contre les effets agressifs de l'acide chlorhydrique, il est recommandé de mélanger le jus de la plante et le blanc d'œuf dans la même proportion et de les consommer 3 fois par jour avant les repas et 1 cuillère à soupe.
    3. Teinture alcool ou eau de propolis. Lors du traitement de cette forme de pathologie, il est recommandé d’ajouter 20 gouttes de teinture dans un verre de lait et de prendre le médicament 60 minutes avant un repas. La durée du traitement est de 14 jours, après quoi une pause est prise.
    4. Bouillon à base d'avoine. Un tel médicament aide à soulager l'inflammation dans l'estomac et protège également sa muqueuse des effets néfastes de l'acide. Pour préparer cette recette, vous aurez besoin de mettre 0,5 verre de grains dans le récipient émaillé (hachez-les en premier) et de les remplir avec 0,5 litre d'eau bouillante. La casserole doit être mise sur un feu lent et cuire le tout pendant 30 minutes. Après cela, le mélange est filtré et la décoction obtenue est utilisée à des fins médicinales.
    5. Infusion de graine de lin. Une cuillère à café de graines broyées est placée dans un verre et remplie d'eau bouillante. Infuser le mélange pendant 30 minutes, après quoi il est filtré et le liquide se boit en 3 doses (15 minutes avant les repas).

    Habituellement, si un patient contacte un centre de gastro-entérologie, deux spécialistes l'examinent et un traitement supplémentaire est effectué: un immunologiste et un gastro-entérologue.

    Un immunologiste détermine à quel stade de développement de la maladie se trouve et de quelle manière il est possible d'empêcher toute destruction ultérieure du tractus gastro-intestinal.

    Le gastro-entérologue effectue des mesures thérapeutiques en relation avec la membrane muqueuse endommagée de l'estomac, il prescrit un traitement approprié permettant de rétablir la fonction du tractus gastro-intestinal, perturbée au cours du développement de la maladie.

    Si une gastrite auto-immune est diagnostiquée, son traitement doit être individuel. Cela dépend de la forme de la maladie, du stade de développement, des symptômes exprimés et des modifications survenues dans d'autres organes. Le traitement doit viser à éliminer la cause de la maladie, ainsi qu'à combattre Helicobacter et une infection virale, ainsi que les modifications du système nerveux et cardiovasculaire.

    Si une gastrite auto-immune est détectée, le patient doit suivre un régime alimentaire spécial. Dans ce cas, les aliments chauds et froids doivent être exclus du régime, qui doit être modéré sur les plans mécanique, thermique et chimique.

    Plats interdits épicés, salés, épicés et frits. Le régime doit être composé de protéines (y compris poisson, viande cuite à la vapeur ou allégée), contenant des vitamines et des fibres (gelées, céréales, mousses, produits laitiers, fruits et légumes râpés ou bouillis).

    Vous ne pouvez pas manger de café, plats sucrés, gâteaux, thé, gâteaux, bonbons. Les aliments doivent être pris exclusivement sous forme de chaleur.

    Avec l'apparition de la maladie, le tégument de l'organe digestif s'enflamme et, au fil du temps, la gastrite passe de aiguë à chronique.

    Après un certain temps, les cellules du tégument de l'estomac commencent à mourir et au lieu de cela, un tissu fibreux se forme - il s'agit d'une gastrite atrophique (subatrophe).

    La gastrite atrophique diffuse se manifeste de la même manière que les autres types de gastrite.

    Caractéristiques de la thérapie

    Le traitement de la gastrite auto-immune consiste en un traitement médicamenteux et un régime alimentaire. La pharmacothérapie consiste à prendre des médicaments de ce spectre d'action:

    • antispasmodiques;
    • médicaments contre la douleur;
    • améliorer la motilité de l'estomac;
    • pour la régénération de la muqueuse gastrique;
    • multivitamines.

    En guise de thérapie supplémentaire, des recettes de médecine traditionnelle peuvent être utilisées: huile d'argousier, décoctions de mélisse, thym et fenouil. Cependant, ces méthodes de traitement ne doivent être utilisées que sur la recommandation d'un médecin ou après consultation avec lui.

    Le régime alimentaire pour la gastrite auto-immune implique ce qui suit:

    • rejet complet des pâtisseries fraîches, grasses, épicées, fumées;
    • trop chaud et trop froid;
    • la préférence est donnée aux aliments chauds à l'aspect purée.

    Si les recommandations du médecin sont observées, les symptômes peuvent disparaître dès 7 à 10 jours après le traitement. Une récupération complète est possible en 2 à 3 semaines.

    Étant donné que le traitement de la gastrite auto-immune diffère à bien des égards du traitement de la forme infectieuse de la maladie, il est nécessaire de vérifier de manière fiable la nature de la pathologie avant son apparition. A cette fin, en plus des tests de laboratoire généraux standard, les patients sont prescrits:

    • examen aux rayons x;
    • gastroscopie;
    • biopsie.

    Complications possibles

    L'une des complications les plus terribles de la gastrite auto-immune est le développement d'une tumeur maligne dans l'estomac. Un tel résultat est formé par la négligence de la santé, le manque de diagnostic en temps opportun et le traitement de qualité.

    Si la gastrite auto-immune n'est pas traitée à temps, une atrophie de la muqueuse gastrique est possible. Tous les symptômes de la maladie ne feront que s'intensifier et conduire à l'épuisement complet et à l'incapacité de manger.

    Il est également possible de développer un adénocarcinome - une tumeur maligne. L'anémie et la polyhypovitaminose seront nécessairement sans traitement pour cette maladie.

    Prévention

    La prévention de la gastrite auto-immune consiste à rejeter les mauvaises habitudes et à respecter les principes d’une bonne nutrition. La personne devrait également éviter le stress grave. S'il existe une prédisposition génétique à la maladie, il est recommandé de consulter périodiquement les consultations d'un gastroentérologue.

    Si une gêne apparaît dans l'estomac et d'autres signes de maladies gastro-intestinales, vous devez immédiatement contacter un médecin compétent. Plus le traitement commence tôt, plus il est probable que le processus pathologique ne commence pas.

    Étant donné que ce type de gastrite n'a pas d'étiologie exacte, il n'existe aucune mesure préventive spécialement ciblée. Il est nécessaire de mettre en pratique les recommandations préventives générales contre la gastrite. En outre, vous devez subir régulièrement un examen médical auprès de spécialistes médicaux. Le pronostic, sous réserve d'un traitement approprié et rapide, est favorable.

    Régime alimentaire pour gastrite auto-immune

    Le menu ne contiendra pas épicé, salé, frit. Le principal parti pris concerne les aliments chauds, qui ont la même consistance que la purée de pommes de terre. La préférence devrait être donnée aux soupes, céréales et bouillons.

    Ainsi, la maladie nécessite une attention accrue, mais elle n’est pas fatale si elle est traitée correctement. Le respect de toutes les recommandations garantit un retour à un rythme de vie normal.

    Réduire le stress et l’anxiété, ainsi que le rejet des mauvaises habitudes aidera à maintenir les résultats obtenus.

    Lorsque le traitement complexe et la prévention des formes auto-immunes de gastrite, les patients doivent suivre un régime et adhérer aux règles de base de la nutrition:

    1. La portion du patient ne devrait pas peser plus de 200 g.
    2. Manger devrait être fractionné, au moins 6 fois par jour.
    3. Il est strictement interdit de prendre des repas et des boissons très chauds, mais les patients ne doivent pas non plus manger des aliments trop froids.
    4. Lors de la préparation du menu, les patients doivent inclure des aliments contenant une grande quantité de vitamines, de fibres et de protéines.
    5. Il est nécessaire d'exclure de l'alimentation tous les produits nocifs, en particulier la viande fumée, les cornichons, les plats frits, épicés et gras, ainsi que les épices et les vinaigrettes.
    6. Il est strictement interdit de boire de l'alcool et de fumer.
    7. En cours de cuisson, les patients doivent utiliser les technologies suivantes: cuisson à l'étouffée, ébullition, cuisson au four, traitement à la vapeur.
    8. Il est interdit à cette catégorie de patients de boire du café, du thé noir fort, du soda doux et des jus conditionnés.
    9. L'interdiction concerne les pâtisseries et pâtisseries, ainsi que le chocolat et les glaces.
    10. Afin de faciliter le travail de l'estomac blessé, les experts recommandent d'écraser ou de broyer les plats avant utilisation ou pendant la cuisson.