Principal / Gastrite

Comment identifier une appendicite

Gastrite

Un estomac douloureux se manifeste pour diverses raisons. Les troubles intestinaux et les ballonnements peuvent créer des douleurs dans la région abdominale. Cependant, la cause de l'inconfort peut être une cause plus grave - l'appendicite. Pour distinguer d'autres maladies, il convient d'examiner les symptômes associés.

L'appendicite est une maladie du processus du caecum, appelée appendice. Les processus inflammatoires se produisant dans le corps entraînent son œdème, une augmentation de sa taille. En l'absence du traitement nécessaire, la maladie passe d'un stade simple à une forme aiguë avec complications ultérieures.

Souvent, vous pouvez confondre l'inflammation de l'annexe avec une violation du processus de digestion. Par conséquent, il est important de savoir quels symptômes indiquent le développement d'une appendicite afin d'avoir le temps d'appeler une ambulance avant le début de la péritonite.

Les symptômes

La douleur dans l'abdomen est souvent confondue avec l'indisposition du système digestif, mais il existe des caractéristiques distinctives qui permettent de reconnaître l'inflammation présumée:

  • Syndrome de douleur abdominale. Ce n’est qu’au début du processus inflammatoire que l’inconfort se fait sentir près du nombril, avec un mouvement progressif vers la droite, vers le coin inférieur, où se situe le processus. Une attaque et une douleur apparaissent soudainement, il est impossible de prendre une profonde respiration. Le syndrome de la douleur augmente plusieurs fois quand une personne commence à tousser ou à rire.
  • La position du corps Lorsque l'appendice s'enflamme, le corps humain occupe involontairement une certaine position dans laquelle la douleur n'est pas aussi forte. Un homme marche dans un état plié. En position couchée, l'adulte et l'enfant sont couchés sur le côté, les jambes tendues.
  • Le vomissement développe des vomissements. Les processus inflammatoires qui se produisent à l'intérieur ont un effet sur les intestins, provoquant une sensation de nausée et des vomissements réguliers qui n'apportent pas de soulagement. Dans de rares cas, les pulsions émétiques sont perturbées 1 à 2 fois, la majorité des patients se plaignant d'inconfort incessant. Les écoliers et les adolescents souffrent le plus souvent d'une appendicite, car les vomissements se produisent plus fréquemment au cours de cette période. Les soucis de bâillonnement des adultes sont beaucoup moins. Si le développement de la maladie survient chez une personne âgée, ces symptômes ne sont pas observés.
  • La température du corps Lorsque le corps tente de faire face à une inflammation, la température globale augmente. En règle générale, le thermomètre indique 37,5 à 38 degrés. Dans le corps d'un enfant, la température peut atteindre la barre des 40. L'augmentation du thermomètre indique une augmentation du processus inflammatoire et de l'évolution de la maladie.
  • Violation de la défécation. La survenue d'un symptôme de troubles intestinaux est rare. Ce n'est que si l'emplacement de l'appendice est atypique qu'il y aura peut-être un manque de selles ou une diarrhée. Il est à noter l'état de la personne après le liquide des selles. Si après le processus il y a un soulagement temporaire, alors il y a un empoisonnement, si le soulagement ne vient pas - c'est une appendicite.
  • Sensation de bouche sèche et de floraison. L'apparition de ces symptômes indique clairement le développement de processus inflammatoires dans l'appendice du caecum.

Dans de rares cas, la douleur peut survenir lorsque vous urinez. Cela est dû à l'emplacement de l'appendice à côté de la vessie et à la pression exercée sur celle-ci (on pense parfois que le rein est douloureux). La douleur peut survenir dans la colonne lombaire ou dans l'aine. Tout dépend de la position spécifique de l'appendice dans le corps humain. Il est parfois difficile de diagnostiquer la maladie, ce qui entraîne un nez qui coule et une toux froide.

Définition de l'instruction chez un adulte

La procédure doit impliquer deux personnes, il est difficile de déterminer la maladie par eux-mêmes. Il est possible de déterminer l'appendicite à domicile par les méthodes suivantes:

  1. Prendre une position horizontale. Il est permis de s'allonger sur le lit ou sur le sol, tant que la surface est plane. Mains le long du corps. Jambes légèrement écartées, essayez de les plier. Lorsque vous pliez les jambes d'une autre personne, appuyez sur le coin inférieur droit de l'abdomen et retirez radicalement ses mains. Au moment de la prise de la douleur, la douleur devrait éclater - l'aide d'un médecin est requise, il s'agit d'une appendicite. Peut-être que le syndrome douloureux se situera dans la région génitale, à gauche ou près du nombril.
  2. Allongé sur le sol, les bras étendus le long du corps, les jambes tendues. Vous devez lever votre jambe droite au niveau de 50 degrés. L'assistant doit frapper le talon de la jambe tendue avec le bord de la paume. La même procédure est répétée avec le pied gauche. La manifestation de la douleur à droite - il y a une appendicite.
  3. Un diagnostic indépendant d'appendicite est possible avec la toux. La douleur s'intensifie et réagit dans le côté droit.
  4. La marche est considérée comme un symptôme important d'un processus inflammatoire en cours. Chaque étape commencera à réagir avec douleur et inconfort, localisée à droite.
  5. Avec la palpation auto-péritonéale, il est possible de tendre les muscles et un processus solide, ce qui indique le développement de la maladie. Chez une personne en bonne santé, lors de la palpation, les muscles sont relâchés, l'abdomen est mou, sans douleur.

Les médecins recommandent un petit test pour l'appendicite à la maison:

  1. Le patient est couché du côté droit. Il est nécessaire d'exécuter les mouvements avec précision afin de ne pas provoquer de dommages mécaniques.
  2. Ensuite, la personne adopte la pose de l'embryon: jambes pliées progressivement resserrées à la poitrine.
  1. Apprenez les sensations du patient. Si la douleur diminue, cela signifie une appendicite.
  2. Dans cette position, le patient est retardé de trois minutes.
  3. Après que vous ayez besoin d’un homme tourné sur son côté gauche et étiré ses jambes.
  4. Apprenez des sentiments dans cette position. Une forte augmentation de l'état inconfortable permet d'identifier le développement du processus inflammatoire dans l'annexe.

La différence de symptômes chez un enfant et pendant la grossesse

Lorsque l'inflammation du processus vermiforme chez une femme enceinte, le syndrome de la douleur est légèrement décalé sur le côté. Au cours de la période de croissance foetale, tous les organes internes ont subi un changement de localisation. L'inconfort pendant la grossesse est plus élevé.

Un enfant ne peut pas toujours dire qu'il a mal au ventre, montrer où est la douleur et décrire correctement la nature de la douleur. Les adultes doivent vérifier et déterminer de manière indépendante la gravité des symptômes. Si l'enfant est constamment accroupi, il y a des pleurs fréquents sans raison apparente - cela indique une inflammation de l'appendice. Aussi parfois marqué ballonnements et vomissements réguliers. Un signe supplémentaire du développement du processus inflammatoire dans le corps de l'enfant est le refus de manger, état morne.

Identifier l'inflammation est une priorité absolue, mais il est utile de souligner ce qui ne peut pas être fait catégoriquement si l'autodiagnostic est confirmé par une appendicite:

  1. Vous ne devez pas attendre le développement de complications avec l'apparition de la température accompagnée de douleurs dans l'abdomen. Consulter immédiatement un médecin.
  2. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques ou des laxatifs. Leur réception lubrifie la manifestation des symptômes et ne permet pas de poser un diagnostic correctement et fournit donc une assistance spécialisée dans les délais.
  3. Il est également intéressant de refuser de prendre des médicaments pour l'estomac ou des médicaments pour les intestins. Les composés chimiques qu'ils contiennent peuvent réagir avec le contenu du processus enflammé, ce qui entraînerait sa rupture et le développement d'une péritonite, souvent mortelle.
  4. Il n'est pas souhaitable de boire et de manger avant l'arrivée de l'ambulance. Le seul traitement de l’appendicite est la chirurgie, c’est-à-dire supprimera l'annexe enflammée. L'estomac et les intestins doivent être exempts de débris de nourriture. La digestion des aliments s'accompagne d'une irritation des parois du tractus intestinal, qui entraîne une augmentation de la douleur.

Le besoin de premiers secours

Chez l’homme, des vomissements sévères et des douleurs abdominales sont un signe qui appelle une équipe d’ambulance pour une hospitalisation immédiate. Le patient doit décrire au médecin en détail ses propres sentiments, les symptômes manifestés. Essayez de spécifier votre état avec autant de détails que possible, la période décrite de 2 à 3 jours, à partir du moment où les premiers signes apparaissent.

Actions du médecin: inspecter, sentir la place de la douleur, tests et examens instrumentaux.

Diagnostic hospitalier

Après avoir accouché du patient, les médecins devront faire un test sanguin et d’urine. En règle générale, des tests hospitaliers sont effectués pour exclure d'autres maladies pouvant déclencher des symptômes similaires.

Vérifiez aux ultrasons l'état de la région abdominale. La réalisation d'une analyse par ultrasons permet de déterminer avec précision l'évolution des processus inflammatoires dans le corps humain. Avec l'aide de l'enquête et de déterminer l'emplacement du corps.

Si l'examen précédent n'a pas permis de diagnostiquer la maladie, il est impossible de poser un diagnostic clinique, d'effectuer des recherches supplémentaires à l'aide du tomodensitomètre. La difficulté survient lorsque le patient est en surpoids. La présence d'une grande quantité de graisse empêche de voir à l'échographie une image précise de ce qui se passe dans l'estomac.

Comment comprendre que vous avez une appendicite?

✓ Article vérifié par un médecin

Un diagnostic opportun aide à identifier une appendicite aiguë et à prévenir des conséquences graves, menaçant le pronostic vital. Pour pouvoir appeler une ambulance à temps, le patient doit connaître les symptômes évidents de l'appendicite aiguë. Souvent, une intoxication alimentaire est également confondue avec des symptômes d'appendicite.

Comment comprendre que vous avez une appendicite?

Symptômes et symptômes principaux

Pour déterminer indépendamment les symptômes primaires, vous devez prêter attention à ces points:

  1. Localisation de la douleur. En règle générale, les douleurs abdominales ne sont pas clairement localisées (généralement dans les régions ombilicale ou épigastrique). Mais en quelques heures, la douleur se déplace vers le quadrant inférieur droit de l'abdomen lorsque le péritoine pariétal est impliqué dans le processus inflammatoire. Le patient ressent une augmentation de la douleur avec une respiration profonde, une toux ou un rire.
  2. Incapacité à redresser le dos. Lorsque le patient a le sentiment qu'il est trop douloureux pour lui de garder son dos exactement parce qu'il ressent une douleur vive à l'estomac et qu'il est nécessaire d'adopter d'urgence la position de l'embryon (s'allonger sur le côté et appuyer ses jambes contre l'estomac), il peut diagnostiquer une exacerbation de l'appendicite.

Symptômes de l'appendicite chez un adulte

Localisation de la douleur dans l'appendicite

C'est important! S'il existe plusieurs des symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement appeler une ambulance et ne pas prendre de drogue vous-même. Si le traitement en temps opportun n’est pas fourni pour une exacerbation de l’appendice, une infection de la cavité abdominale menaçant la vie du patient peut survenir.

Instructions pas à pas pour déterminer l'appendicite à la maison:

  1. Le patient devient égal et commence à marcher, levant les jambes très pliées au niveau des genoux. Si, à chaque étape ultérieure, le syndrome douloureux augmente, il est probable qu'une aggravation de l'appendicite se soit produite.
  2. La deuxième manipulation assure une position égale sur le dos. Le patient est recommandé de se détendre. Ainsi, il est possible de bien sonder l'abdomen. Si c'est une appendicite, l'abdomen sera gonflé et les muscles abdominaux sont très tendus. À la palpation, la douleur augmente.
  3. Dans la troisième étape, il est déterminé si le patient présente le symptôme de Shchetkin-Blumberg. Le patient reste allongé sur le dos. La personne chargée de l'inspection doit appuyer avec la paume de la main près du nombril (légèrement plus basse), puis se déchirer brusquement le bras. Les symptômes de l'appendicite seront une douleur coupante, s'étendant jusqu'au nombril.

Il est à noter que l'appendicite de nature chronique n'est pas différente des symptômes du cours aigu de l'appendicite (signes indistincts). Par conséquent, pour une confirmation précise du diagnostic, un diagnostic instrumental obligatoire est requis dans un service médical spécialisé.

Symptômes de l'appendicite chez les jeunes enfants et les femmes enceintes

La localisation du syndrome de la douleur chez la femme enceinte sera légèrement différente car, selon l’emplacement du fœtus, l’appendice sera déplacé plus haut que l’emplacement habituel. Cependant, chez les jeunes enfants (jusqu'à deux ans), la douleur sera observée dans le bas de l'abdomen, ainsi que des ballonnements et de forts réflexes nauséeux. De manière caractéristique, le bébé refusera de manger, il sera somnolent.

Faites attention! En cas de rupture d'appendicite, la température corporelle monte à 40 ° C. Très souvent, une appendicite au cours de la grossesse menace la vie du fœtus.

Symptôme Obraztsova avec appendicite

Actions d'exacerbation de l'appendicite

Si à la maison il était possible de confirmer le diagnostic, il est nécessaire d'appeler immédiatement l'équipe de l'ambulance. Lorsque l'exacerbation de l'appendicite ne peut pas être espéré qu'avec l'aide de soi peut éliminer la maladie. Sinon, avec un appendice enflammé et l'inaction, la mort peut être observée. Il ne faut pas oublier que le patient peut avoir une appendicite granulaire caractérisée par une inflammation putride. Par conséquent, certaines actions sont strictement interdites en cas d'appendicite enflammée.

Le diagnostic de l'appendicite en particulier survient précisément à cause de la localisation du syndrome douloureux. Ceci est particulièrement évident à la palpation. Par conséquent, il sera extrêmement difficile au médecin de confirmer le diagnostic sans déterminer la douleur. Dans ce cas, seules les réclamations ne suffiront pas. Une distorsion du tableau clinique sous l'action de médicaments analgésiques peut être fatale

Sous l'effet de la chaleur, le processus inflammatoire augmentera, ce qui ne fera que compliquer la situation du patient.

Lorsqu'un des symptômes de l'appendicite est un problème de selles, les laxatifs ne peuvent qu'aggraver le tableau clinique (peuvent entraîner une rupture de l'annexe).

Ces médicaments ne feront qu'augmenter la douleur en cas d'appendice enflammée.

Attention Le non respect de ces règles peut entraîner une complication de la maladie, pouvant aller jusqu'à la mort.

Comment se fait le diagnostic médical?

Après un examen approfondi et une conversation avec le patient, il est empoisonné pour des recherches supplémentaires. Ces mesures de diagnostic sont nécessaires car il est très important de déterminer l'emplacement exact de l'appendicite et sa différenciation afin de mener à bien les actions opérationnelles correctes.

  1. L'étude du sang et de l'urine. Ces tests sont nécessaires pour exclure les affections rénales, mais ils ne sont pas en mesure de confirmer le diagnostic d'appendicite inflammatoire.
  2. Echographie de la cavité abdominale. Cette méthode d'examen est l'une des plus fiables et confirme avec précision l'emplacement de l'annexe.
  3. Tomographie par ordinateur. Cette étude est désignée à titre complémentaire, s’il n’a pas été possible d’établir un tableau clinique précis par échographie.

À l'aide! La tomodensitométrie peut être prescrite lorsque le patient est obèse et qu'il est impossible d'examiner la cavité abdominale avec une échographie.

La personne compétente parlera des premiers signes d’appendicite, ce qui permettra de déterminer la maladie en temps voulu.

Vidéo - Comment reconnaître les premiers signes d'appendicite

En raison de la détection rapide d'une appendicite inflammatoire, des conséquences telles qu'une péritonite, une septicémie, une suppuration dans la cavité abdominale, un saignement interne et la formation d'adhérences peuvent être évitées.

Vidéo - Quels sont les symptômes de l'appendicite?

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!

Définition des symptômes d'appendicite à la maison


Grâce au diagnostic rapide d'appendicite aiguë, il est possible de détecter la maladie à temps et de commencer son traitement. Cette pathologie est dangereuse en raison de l’apparition de complications graves, car il est très important que l’intervention chirurgicale soit réalisée le plus tôt possible. Afin de détecter la maladie en temps voulu, vous devez savoir comment déterminer l'appendicite à la maison.

Les symptômes

Pour diagnostiquer la pathologie à un stade précoce de développement et la distinguer des autres problèmes liés au travail du système digestif, vous devez faire attention aux symptômes de l'appendicite:

  1. Douleur dans l'abdomen Avec le développement de l'appendicite, la douleur est d'abord ressentie dans le nombril, puis se déplace progressivement vers le bas-ventre droit. Le malaise apparaît soudainement et a une nature vague. Habituellement, il existe des douleurs sourdes qui ne permettent pas de prendre une respiration profonde. En outre, ils augmentent considérablement quand on tousse ou rit.
  2. Posture forcée. Avec le développement de l'appendicite, une personne ne peut pas se redresser ou bouger normalement - la cause est une douleur à l'abdomen. La posture forcée d'un adulte ou d'un enfant est un autre signe d'inflammation: le patient est couché sur le côté et lève les jambes.
  3. Nausées et vomissements. Avec le développement de l'appendicite, les douleurs abdominales sont presque toujours accompagnées de nausées. Des vomissements violents et débilitants peuvent également se produire. Parfois, cela se produit une fois, mais dans la plupart des cas, cet état dure assez longtemps. Il convient de garder à l’esprit que les vomissements chez l’enfant ou l’adolescent sont fréquents, alors que chez l’adulte ce symptôme peut se produire littéralement 1 à 2 fois. Dans la vieillesse, il n'y a pas de symptômes similaires.
  4. Augmentation de la température corporelle. En règle générale, ce chiffre est compris entre 37,5 et 38 degrés, mais il peut atteindre 40 degrés chez un enfant. Si la température augmente de manière significative chez un adulte, cela indique une progression de l'inflammation.
  5. Tabouret cassant Dans la plupart des cas, ce symptôme n'est pas. Mais si l'appendice est anormal chez l'adulte ou l'enfant, une constipation peut survenir. Dans de rares cas, une diarrhée est également possible. Il convient de garder à l’esprit que, en cas d’empoisonnement, les selles liquides apportent un soulagement temporaire à une personne, alors qu’avec l’appendicite, l’affection reste la même, les douleurs abdominales ne disparaissant pas après une selle.
  6. Sécheresse dans la bouche. Si la douleur abdominale est accompagnée de ce symptôme, on peut parler du développement de l'appendicite.

Parfois, l'inflammation de l'annexe provoque des mictions fréquentes et douloureuses. Des symptômes tels que des douleurs aux organes génitaux et au bas du dos peuvent également apparaître. Un enfant peut développer un nez qui coule et tousser, ce qui rend difficile le diagnostic d'appendicite à temps.

Méthodes d'autodétermination de l'appendicite

Comment reconnaître une appendicite? Pour vérifier indépendamment si vous avez une inflammation dans l'annexe, vous pouvez procéder comme suit:

  1. Allongez-vous sur une surface plane - lit ou le sol. Les bras doivent être placés le long du corps, les jambes légèrement espacées, puis pliées au niveau des genoux. Dans ce cas, la deuxième personne doit appuyer légèrement avec les doigts de la main droite sur la zone située dans le coin inférieur droit de l'abdomen, puis retirer brusquement la main. Si à ce stade, vous ressentez de la douleur, vous devez consulter un médecin. Dans l'appendicite, l'aine, le nombril ou le côté gauche font également souvent mal.
  2. Pour vous allonger sur le sol, placez vos mains le long du corps et redressez vos jambes. Tout d'abord, élevez la jambe droite de 50 à 60 degrés. À ce stade, la deuxième personne devrait tout à fait enlever le bord de la main sur le talon. Des actions similaires doivent être effectuées avec le pied gauche. Douleur dans l'abdomen droit - les symptômes caractéristiques de l'appendicite.
  3. Pour savoir si un enfant a mal au ventre, vous devez rechercher des symptômes spécifiques. Si le bébé s'accroupit brusquement et pleure beaucoup, cela indique le développement d'une inflammation.
  4. Pour diagnostiquer indépendamment l'appendicite, vous pouvez essayer de tousser. Des échos de douleur se produiront dans le coin droit de l'abdomen.
  5. Si vous suspectez une appendicite, vous devez demander à la personne de marcher. Avec une inflammation de l'appendice, l'estomac fait mal en marchant. Si chaque étape est accompagnée d'un inconfort, nous pouvons parler du développement de l'appendicite.
  6. Il est nécessaire de sentir doucement l'estomac. La tension de la paroi abdominale aidera à identifier une appendicite.

Ces symptômes chez un adulte ou un enfant doivent constituer un signal de visite chez le médecin, car il existe un risque de rupture de l'appendice ou d'inflammation chronique.

Qu'est-ce qui ne peut pas être fait avec une appendicite suspectée?

Dans de telles situations, il est strictement interdit:

  1. Prenez des laxatifs ou des analgésiques. De telles actions empêcheront le médecin de diagnostiquer l'inflammation de l'appendice en temps voulu.
  2. Prenez des médicaments pour les intestins ou l'estomac. Ils peuvent provoquer une réaction chimique intense qui rompra l’appendice.
  3. Mangez de la nourriture avant de consulter un médecin. En cas d'inflammation de l'appendice, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire. Avant de pouvoir le faire, vous devez refuser de manger. En outre, les aliments peuvent provoquer une irritation des intestins, ce qui entraînera une augmentation multiple de la douleur.
  4. Appliquez un coussin chauffant ou une compresse chauffante sur l'estomac. L'exposition à la chaleur provoquera une accélération du processus inflammatoire.

Si vous avez mal au ventre et à la fièvre, ne tardez jamais. Dans une telle situation devrait appeler une ambulance.

Maladies avec des symptômes similaires

Pour découvrir une inflammation de l'annexe, des examens supplémentaires sont souvent nécessaires. Cela est dû au fait que les principaux symptômes de la maladie ressemblent aux signes d'autres pathologies. Ceux-ci incluent:

  • pyélonéphrite;
  • La maladie de Crohn;
  • inflammation de l'utérus, du tube ou des ovaires;
  • coliques rénales;
  • ulcère peptique;
  • colite et entérocolite;
  • inflammation testiculaire;
  • inflammation de l'intestin grêle;
  • rupture ou étirement des muscles abdominaux antérieurs.

Diagnostics

Pour identifier l'inflammation de l'annexe, il est nécessaire d'analyser les symptômes et de mener des études supplémentaires:

  1. Tests d'urine et de sang. Quand une inflammation de l'annexe analyse d'urine reste normale, et cela élimine la pathologie des reins. Grâce à la prise de sang sera en mesure d'identifier le processus inflammatoire, mais la localisation exacte ne peut pas être établie.
  2. Echographie de la cavité abdominale. C'est la méthode la plus rapide et la plus fiable pour le diagnostic de l'appendicite.
  3. Tomographie par ordinateur. Cette étude est prescrite pour les doutes sur l'exactitude du diagnostic.

Vous savez maintenant comment déterminer l'appendicite à la maison chez un adulte et un enfant. C'est très important pour une intervention chirurgicale rapide. Par conséquent, les premiers symptômes de la maladie doivent inciter une personne à appeler une ambulance - le moindre retard peut provoquer des complications dangereuses.

Comment déterminer l'appendicite à la maison?

Souvent, les premiers signes d'inflammation de l'appendicite sont confondus avec une grande variété d'attaques dans à peu près la même région: intoxication alimentaire, coliques néphrétiques, indigestion, etc. Le médecin peut retirer l'appendice très rapidement et avec précision, bien qu'avec un traitement rapide, mais cela nécessite la confirmation du diagnostic. Afin de reconnaître à temps tous les signes d’une inflammation de l’appendice commencée et de se rendre dans un établissement médical à temps pour l’examen nécessaire, il est nécessaire de connaître certaines caractéristiques de l’appendice.

Il est très important de ne pas confondre la douleur associée à l'appendicite avec les mêmes maladies mensuelles, les intoxications, les coliques ou d'autres maladies qui présentent des symptômes similaires.

Symptômes principaux

Tout d’abord, penser à une appendicite peut être causé par une douleur abdominale. Le plus souvent, s’il s’agit d’une inflammation de l’appendice, la douleur est localisée principalement du côté droit ou près du nombril. La douleur peut éventuellement se déplacer du centre de l'abdomen à droite et descendre sans atteindre le bord des os du bassin. Rappelez-vous que chez les femmes enceintes, l'appendicite peut changer d'emplacement en fonction de la durée de la grossesse, de sorte que la douleur peut être légèrement supérieure.

Essayez de vous coucher à plat sur une surface dure et appuyez légèrement sur le ventre dans la région de la douleur. Si, même avec une pression légère suffisante, vous ressentez une douleur vive au côté droit, appelez immédiatement une ambulance.

En règle générale, lorsque vous appuyez sur le ventre, vous devriez sentir que celui-ci est doux, que vos doigts le poussent légèrement à travers le tissu et le plonge. L'un des symptômes de l'appendicite sera un estomac dur, dans une certaine mesure même dur. Au-delà, faites attention s'il y a gonflement. Obtenez de l'aide médicale tout de suite.

Essayez de vous lever et de marcher debout. Aux premiers signes d'inflammation de l'appendicite, il est impossible de le faire sans ressentir une douleur intense. Et si vous essayez de vous "lover" avec vos jambes repliées sur votre poitrine, la douleur peut être beaucoup moins grande.

Caractéristiques principales

Vous devez également faire attention aux autres signes d'appendicite, il n'est pas du tout nécessaire qu'ils manifestent tout en même temps, quelques-uns suffisent pour savoir avec certitude que le moment est venu de demander l'aide des médecins:

Vous ne devriez pas reporter la visite chez le médecin si vous avez une température très élevée (38 ° - 39 °). Au cas où il serait beaucoup plus élevé, appelez une ambulance;

Les frissons et la transpiration excessive indiquent la présence d'inflammation dans le corps;

La constipation, surtout si on y ajoute des vomissements, vous fait clairement prendre conscience d'une inflammation de l'annexe;

La diarrhée, surtout si elle contient des particules de sang, dit la même chose;

Douleur dans le dos, semblable à la colique rénale;

Faux besoin de déféquer.

Qu'est-ce qui ne vaut pas la peine d'être fait si la question concerne l'inflammation possible de l'annexe:

Si, en plus des douleurs abdominales, vous avez une température élevée, vous ne devez pas attendre, il est préférable d'appeler un médecin ou une ambulance.

En aucun cas, ne prenez pas d'analgésiques ni de laxatifs, cela ne fera qu'aggraver la situation lorsque vous posez un diagnostic auprès de spécialistes.

Ne prenez aucun médicament pour l'estomac ou les intestins, ils ne peuvent que provoquer une forte réaction chimique pouvant déclencher une rupture de l'appendice.

Essayez de refuser de manger avant les soins médicaux, vous aurez peut-être besoin d'une chirurgie. Cela devrait également être fait afin de ne pas causer d'irritation de la muqueuse intestinale, ce qui peut augmenter considérablement la douleur.

Quand devrais-je appeler une ambulance?

Si vous observez plusieurs signes d'appendicite, surtout s'ils sont accompagnés de vomissements et de douleurs aiguës, appelez immédiatement une ambulance!

Une fois que les médecins se sont adressés à vous, il est très important de décrire avec précision tous vos symptômes et signes. Ne négligez aucune violation des 2 ou 3 derniers jours (vomissements ou diarrhée). Assurez-vous d'informer le médecin de la première douleur, à laquelle vous ne pourriez faire attention.

Pensez que pour que le diagnostic soit précis, le médecin doit vous examiner complètement, y compris en palpant l'abdomen, afin d'exclure la péritonite de la liste des diagnostics possibles. Si nécessaire, le médecin peut effectuer un examen rectal pour confirmer ou infirmer une appendicite. Avec la péritonite, les muscles abdominaux seront très tendus.

Lorsqu'un diagnostic implicite ou flou est souvent prescrit des examens supplémentaires: analyse d'urine et de sang, échographie des organes pelviens, la sonde (outil sous la forme d'une tige mince, conçue pour des procédures diagnostiques ou thérapeutiques dans diverses cavités et canaux du corps humain), etc.

Quelques bons conseils

La complication la plus dangereuse de l'appendicite est sa rupture. Lors de la stratification tissulaire, tout son contenu se trouve dans la cavité abdominale, qui est stérile, et l’infection y pénètre. Cela peut provoquer le développement d'une péritonite.

Il convient de rappeler que chez l’enfant, les premiers signes de l’appendicite peuvent apparaître différemment, en raison de l’immaturité de certains systèmes corporels. En outre, tous les enfants ne peuvent pas expliquer clairement et clairement où, comment et quoi ils ont mal. Le plus souvent, l'enfant souffre, estimant qu'il ne fait que mal aux intestins, alors qu'il peut refuser de manger et avoir envie de dormir. Par conséquent, si le bébé abandonne son plat préféré, vous devez vous méfier et découvrir la raison qui le gêne. Toutes les personnes ne présentent pas les symptômes et les signes décrits ci-dessus.

Les symptômes classiques n'apparaissent pas chez les personnes appartenant aux catégories suivantes:

les femmes enceintes au 3ème trimestre;

les personnes obèses;

patients transplantés d'organes;

Maladies avec des symptômes similaires

Il n'est pas toujours possible de reconnaître une appendicite lors du premier examen sans analyses et examens supplémentaires. Cela se produit uniquement parce que les principaux symptômes de l’appendice ressemblent beaucoup aux signes d’autres maladies qui "se contractent" douloureusement dans la même région.

Alors, voici une petite liste de ces maladies:

La maladie de Crohn (également appelée iléite terminale);

ulcère et perforation;

inflammation de l'intestin grêle;

rupture, parfois étirement, muscles abdominaux antérieurs et plus.

Loin de toujours faire un diagnostic précis facilite l'échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale. Cela est dû au fait que sur l'échographe, vous pouvez voir quelque chose ou tout simplement ne pas le voir en raison de l'imperfection de l'équipement ou des compétences d'un spécialiste. Seule la laparoscopie peut donner un résultat de 100% lors du diagnostic.

Causes d'inflammation de l'appendice

Malgré le développement rapide de la médecine dans tous ses domaines, il n'a pas encore été possible d'explorer toutes les causes d'inflammation de l'annexe. On appelle appendicite des maladies inflammatoires qui passent souvent inaperçues et se manifestent soudainement. Il est impossible de prédire sa manifestation.

Une inflammation causée par divers micro-organismes (anaérobies, staphylocoques, E. coli, streptocoques, etc.) se produit dans l'annexe du cæcum.

Le résultat de l'inflammation de l'appendice est souvent une surcharge excessive du corps avec des protéines: excès alimentaire et obésité sur la base de l'alimentation. Les gens modernes passent beaucoup de temps assis au travail, puis à la maison près d'un ordinateur, un mode de vie aussi sédentaire peut également provoquer une inflammation de l'appendicite.

Comment éviter l'appendicite?

Afin de minimiser le risque d'appendicite, il est très important de maintenir une nutrition adéquate. Dans le même temps, essayez d'utiliser uniquement des protéines facilement digestibles dans votre alimentation. Ils sont principalement contenus dans une variété de produits laitiers.

Aussi besoin quotidien de manger des fruits et légumes frais. Les plus utiles seront cultivés dans leur jardin ou achetés à des résidents d'été. Essayez de ne pas trop manger, surveillez toujours les calories consommées.

Faites périodiquement des jours de jeûne et surveillez la santé du tube digestif, ne permettent pas l'apparition de constipation.

Une rupture d'appendicite est un risque de mourir, alors n'essayez pas de la guérir vous-même, mais passez les tests de votre médecin ou appelez une ambulance.

Rappelez-vous que la diminution de la douleur ou, au contraire, son augmentation excessive, peut indiquer l'apparition de complications graves.

Il est très important de connaître les premiers signes et symptômes de l’appendicite afin de pouvoir demander l’aide de spécialistes à temps.

Au moindre soupçon d'appendicite, surtout chez les jeunes enfants, appelez immédiatement une ambulance, il est préférable de s'assurer une fois de plus qu'il ne s'agit pas d'une inflammation de l'appendice.

Quelques cas intéressants de la pratique médicale

1 cas de pratique médicale

Un jeune garçon de 28 ans souffrant d'une douleur au côté droit s'est présenté au rendez-vous du médecin. Lorsqu'on leur a demandé depuis combien de temps la douleur a commencé, la réponse a été qu'il y a environ 8 heures. Bock a commencé à se faire mal à l'improviste, sans raison apparente, alors que sa température a légèrement augmenté à 37,8 ° C.

Au cours de l'examen, le médecin a déterminé que la douleur se propageait du côté gauche dans la zone située juste en dessous du nombril. À première vue, les symptômes évoquaient une péritonite.

Une appendicite aiguë a été diagnostiquée chez le patient. Le jeune homme a été immédiatement emmené au service de chirurgie du bloc opératoire pour y subir une laparotomie.
Au cours de l'opération, il semble que le processus du cæcum ne soit pas modifié malgré la présence d'un épanchement séreux dans le péritoine. Il a été décidé d'examiner de plus près le petit et le gros intestin. En conséquence, un diverticule enflammé (canal biliaire embryonnaire) a été trouvé à leur jonction. Il a été retiré parce que c'est lui qui a provoqué des symptômes similaires à ceux de l'appendicite. Le plus souvent, l'inflammation du diverticule survient sans aucun symptôme et n'est décelée chez 5% des personnes que pendant la laparoscopie ou lors d'une autre opération.

2 cas de la pratique médicale

Un homme de 65 ans soupçonné d'appendicite aiguë a été emmené en ambulance à la salle d'urgence de l'hôpital. Ont été pris les tests nécessaires et effectué des enquêtes supplémentaires. Il a été décidé d’opérer, car il n’était pas possible d’éliminer la douleur d’une autre manière. Le patient a accepté l'opération.

Au cours de l'opération, le chirurgien a découvert une annexe enflammée avec une consistance dense. Sa longueur était de 3,5 à 4 cm, une plaque de fibrine et des signes clairs d'inflammation étaient présents. L'annexe a été supprimée. Après l'opération, les plaies ont commencé à s'infecter un peu, mais le patient a été renvoyé chez lui.

Après 21 jours, un avis a été obtenu après l'examen de l'annexe. Résultat: cancer de l'appendicite. Les données nécessaires ont été transférées à la clinique sur le lieu d'observation du patient. Il a été convoqué à la réception pour consultation avec un oncologue. L'homme a choisi de refuser un traitement supplémentaire. Après 6 mois, il est mort.

3 cas de la pratique médicale

Une femme de 82 ans a été amenée à l'hôpital en ambulance avec des plaintes de douleurs abdominales basses. Selon les résultats de l'examen, l'historique de la maladie et l'interview du patient, on a conclu à la nécessité d'une opération urgente pour retirer l'appendicite aiguë.

La patiente était préparée pour la chirurgie et amenée au bloc opératoire du service de chirurgie. À la suite d'une laparoscopie, le chirurgien n'a pas noté d'anomalie de l'annexe. Cependant, lors de l'examen de la jonction du petit et du gros intestin, un petit trou a été trouvé à travers lequel le contenu de l'intestin est entré dans la cavité abdominale. La cause de ce trou est un corps étranger (os de poisson) qui a été retiré en toute sécurité. Perforation intestinale cousue. Le traitement postopératoire et l'observation nécessaires ont été effectués. La patiente est rentrée chez elle dans un état satisfaisant.

Ce ne sont que quelques cas réels de la pratique des chirurgiens. Les cas décrits ne font que confirmer l'affirmation qu'il ne faut pas espérer avoir une chance et attendre que tout se passe tout seul. Il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance et de rester calme tout en aidant des médecins qualifiés.

Les signes de l'appendicite ne parlent pas toujours de l'inflammation de l'appendice du caecum, souvent avec des symptômes similaires, des pathologies complètement inattendues pour le patient, dont dépend son état de santé.

Auteur de l'article: Volkov Dmitry Sergeevich | Ph.D. chirurgien, phlébologue

Éducation: Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou (1996). En 2003, il a reçu un diplôme d'un centre médical éducatif et scientifique pour la gestion des affaires du président de la Fédération de Russie.

Comment déterminer l'appendicite à la maison?

L'appendicite est une inflammation de l'appendice qui sort du côlon. La maladie survient à la suite d'une infection, d'un blocage mécanique de la lumière, d'une violation de la circulation sanguine locale. Pour ces raisons, il y a un spasme, pincant l'appendice avec une inflammation ultérieure. Si elle est laissée sans surveillance, la maladie peut être compliquée par une gangrène, un empoisonnement du sang, une péritonite. Le corps a une fixation mobile. Il existe plusieurs options pour son emplacement par rapport au rectum. En raison de cette particularité, il est très difficile de déterminer une appendicite sans consulter un médecin et la distinguer des autres maladies.

Les symptômes

Une gêne abdominale soudaine est souvent associée à l’utilisation d’aliments de qualité médiocre, à savoir des aliments lourds. Une attaque indiquant une inflammation de l'organe a des manifestations caractéristiques qui devraient alerter.

Il est possible de déterminer l'appendicite par les signes:

  1. Douleur intense sans "limites" claires. Il est versé "sur tout l'estomac" ou commence à partir des sections supérieures du péritoine. Bientôt, le malaise disparaît dans le nombril. Après quelques heures, avec la localisation classique (descendante) du processus, les sensations de coupe se concentrent dans le côté droit. L'inconfort est aggravé lors des mouvements, de la toux, des penchements et d'autres actions stressantes pour la presse. En raison de la douleur aiguë, il est difficile de prendre une profonde respiration.
  2. L'estomac est gonflé de gaz. Le travail de l'intestin dû à une annexe enflammée est difficile. Les gaz s'attardent, s'en vont avec difficulté. Sur cette base, l'appendicite se distingue des autres pathologies.
  3. L'adoption d'une posture, affaiblissant le malaise. Le soulagement survient quand une personne se repose, les genoux collés à sa poitrine. Coucher sur le côté droit fait mal. Sur cette base, on comprend que l’appendicite se développe. Quand une personne se retourne sur le côté gauche, la douleur diminue.
  4. Nausées et vomissements. Lorsque l'inflammation se produit intoxication bactéries pathogènes. Chez l'adulte, les crampes abdominales sont associées à de légères nausées. Les enfants sont souvent dérangés lors d'une attaque par des vomissements répétés.
  5. Augmentation de la température. Le symptôme n'est pas caractéristique, mais indique toujours un processus inflammatoire dans le corps. Après le début des coliques sur le côté droit, la température chez les adultes monte à 37,5-38 degrés. Lorsque l'inflammation catarrhale (superficielle) devient compliquée (destructive), la douleur se libère. C'est un signe alarmant, qui détermine la mort de l'appareil nerveux avec la destruction ultérieure de l'organe. La température après une diminution temporaire de la douleur peut atteindre 40 ° C.
  6. Troubles intestinaux. Chez les adultes avec un emplacement atypique de l'appendice, il est fréquent que de fausses envies "aux toilettes" se produisent. L'inflammation perturbe les entrailles. Le corps ne peut pas digérer les aliments normalement, ainsi la constipation ou la diarrhée apparaît. Vous pouvez apprendre que la diarrhée est associée à une appendicite, à partir d'observations de la nature de la douleur. Si une personne ne se sent pas soulagée après une selle, un processus inflammatoire se développe dans l'intestin.
  7. Bouche sèche. Ce symptôme apparaît 2-3 heures après le début de la douleur. Le deuxième jour, la langue est recouverte de fleurs blanches.

Les premiers signes qui déterminent l'appendicite sont une douleur diffuse soudaine et un abdomen tendu.

Les symptômes

Les manifestations de la maladie diffèrent selon l'âge et le sexe du patient.

Le corps du bébé est sensible aux irritants. La température de l'appendicite chez les enfants d'âge préscolaire peut atteindre 40 ° C. L'inflammation chez un enfant est souvent accompagnée de symptômes du rhume: nez qui coule, toux et douleur dans la gorge. Dans le contexte d'appendicite avec une température élevée, l'immunité est affaiblie, d'autres infections se joignent facilement.

Les douleurs abdominales chez les enfants sont souvent accompagnées d'une forte augmentation de la température, de nausées et de vomissements répétés. Ces symptômes se manifestent immédiatement après l'apparition d'une gêne dans la cavité abdominale. Si l'appendice tombe dans le bassin, le bébé se plaint de difficultés à uriner.

Les enfants d’âge scolaire cachent parfois des symptômes indiquant une appendicite, car ils ont peur de la chirurgie.

Les femmes

La croissance de l'utérus "déplace" l'appendice. Pendant la grossesse, l'organe se rapproche de l'accouchement au-dessus de son emplacement normal, ce qui modifie les symptômes typiques. Pour identifier une appendicite aiguë, vous devez prendre en compte les premiers signes. L'attaque chez la femme enceinte commence par une douleur sous la côte droite, près du nombril. Ensuite, déplacez-vous vers la région iléale droite. En plus de la douleur, la femme remarque un manque d’appétit, une peau pâle, une faiblesse. La température augmente légèrement, la transpiration augmente, le pouls s'accélère.

Chez la femme (contrairement à l'anatomie masculine), le système urogénital est en contact direct avec les organes digestifs. L'inflammation de l'utérus et de ses annexes, les ovaires non reconnus à temps, provoque souvent une inflammation du processus.

Les femmes peuvent confondre l'appendicite avec des maladies gynécologiques et des douleurs menstruelles. Les symptômes ressemblent à un kyste de torsion, une rupture ovarienne. La différence est que les maladies gynécologiques chez les femmes se déroulent sans vomissements ni nausées douloureuses. Ce n'est que sur cette base que l'appendicite peut être identifiée pour la distinguer des maladies du système urogénital.

Hommes

Les garçons sont plus souvent malades que les filles. À l’âge adulte, lorsque l’appendice est moins mobile, l’image change complètement. Chez les hommes, en raison de la distinction entre le système de reproduction et le tractus gastro-intestinal, le risque de maladie est considérablement réduit. Les symptômes d'appendicite sont dans la plupart des cas typiques: une attaque commence par une douleur diffuse. Après quelques heures, l'homme sent une coupure au côté droit. Avec une localisation anormale de l'appendice, la douleur irradie dans le dos, le bas du dos, le pubis.

Personnes âgées

Après 60 ans, il est plus difficile de reconnaître une appendicite que chez les enfants, jeunes et d'âge moyen. Cela est dû à l'abaissement du seuil de sensibilité à la douleur, ainsi qu'aux changements anatomiques. Un trait caractéristique qui permet de déterminer avec précision l'appendicite est une douleur modérée avec gonflement, rougeur de la peau dans le bas de l'abdomen.

Le retard de la chaise ne joue pas un rôle particulier dans le diagnostic à domicile, car Les personnes âgées en font souvent l'expérience.

Comment reconnaître indépendamment l'attaque

Plus l'appendicite est détectée rapidement, plus l'opération sera facile. Si vous soupçonnez une maladie, vous devez appeler une ambulance. Il est possible de déterminer l'appendicite à la maison à l'aide de tests spéciaux utilisés par les médecins. La palpation est réalisée en douceur, sans pression forte.

Pour vérifier l'appendicite, il vous faut:

  1. Posez l'enfant sur le dos d'un adulte. La surface pour le test est choisie à plat.
  2. Sentez-vous pour le bord inférieur droit. Avec vos doigts, frappez doucement sur la zone située juste en dessous de l'os.
  3. Noter la palpation. Si une personne ressent une douleur en appuyant, cela confirmera la suspicion.

Vous pouvez vérifier l'appendicite en observant la nature de la douleur. Avec une inflammation de l'appendice, les enfants et les adultes sont soulagés en embrassant la position de l'embryon du côté droit. Pour comprendre que la douleur est associée à une appendicite, il est possible si une personne se plaint de douleur en changeant de position. Une posture forcée aidera à identifier la source de l'inflammation, en la distinguant de la colique rénale, des maladies du tractus gastro-intestinal.

Pour déterminer indépendamment si une gêne est associée à une appendicite, ils appuient sur l'endroit où cela fait le plus mal. Prouvez cette zone avec le majeur et l'index. Lorsque vous appuyez sur la gêne disparaît. Après le test, la douleur augmente considérablement.

Il est possible de détecter une inflammation de l'appendice à la maison à l'aide de symptômes cliniques d'irritation de la paroi abdominale:

  1. Position de départ - couché sur le dos. Soulevez votre jambe droite. L'appendicite est confirmée s'il y a une douleur vive dans cette position.
  2. Faites le tour de la pièce. L'appendicite se manifeste par une douleur accrue à chaque étape.
  3. Appuyez sur le bout des doigts sur le ventre. Lorsque la douleur est associée à une appendicite, la paroi abdominale est très tendue.

Si l'autodiagnostic et le suivi n'ont pas confirmé les soupçons, vous devez consulter un médecin. Le spécialiste vous aidera à déterminer la cause de la douleur et vous prescrira le traitement approprié.

Il est difficile d'identifier une appendicite à la maison sans l'aide d'un médecin, car la maladie manifeste des symptômes caractéristiques de nombreuses pathologies. Une douleur intense accompagnée d'autres signes indique de graves irrégularités qui nécessitent également une hospitalisation urgente.

Maladies similaires

L'inflammation de l'appendice ressemble aux symptômes:

  • intoxication aiguë;
  • la colite;
  • inflammation des appendices chez la femme;
  • grossesse extra-utérine;
  • rupture du kyste;
  • la colite;
  • étirement des muscles antérieurs du péritoine;
  • pyélonéphrite;
  • coliques rénales;
  • inflammation des ganglions lymphatiques situés dans les plis de l'abdomen;
  • pneumonie du côté droit.

Pour confirmer ou exclure l'appendicite, effectuez un diagnostic différentiel avec ces maladies. Pour cela, la victime est emmenée à l'hôpital.

Quoi ne pas faire pendant l'attaque

Si l'observation confirme directement ou indirectement une appendicite, la personne doit respecter certaines limites.

Si vous soupçonnez une attaque aiguë ne peut pas:

  1. Prendre des médicaments. La prise de laxatifs peut entraîner des complications de l'appendicite. Les antidouleurs aideront à arrêter temporairement la douleur, mais déforment le tableau clinique. Le médecin sera difficile à diagnostiquer. Les préparations pour le traitement du tractus gastro-intestinal peuvent provoquer une forte réaction de l'organe enflammé. En cas d'appendicite aiguë, cela conduit à une perforation d'organe.
  2. Utilisez une bouteille d'eau chaude ou une compresse froide pour soulager la douleur. La chaleur contribue au développement rapide de l'inflammation. Une compresse froide fait mal si la douleur est associée à d'autres maladies.
  3. Prendre de la nourriture. L'intestin fonctionne en mode d'urgence. Tout aliment lors d'une crise d'appendicite irrite le tractus gastro-intestinal et est mal digéré. Avant l'opération, il n'est pas non plus nécessaire d'empêcher la libération d'aliments non digérés dans le nasopharynx.

Diagnostics

Examen visuel, tests cliniques, palpation ne suffisent pas pour déterminer la cause de la douleur. Le diagnostic de l'appendicite comprend:

  • Échographie abdominale;
  • urine, prise de sang;
  • tomographie par ordinateur;
  • Radiographie
  • laparoscopie.

Les méthodes instrumentales sont choisies en fonction des symptômes, de l'âge du patient.

La première étude, réalisée en cas de suspicion d'appendicite aiguë à l'hôpital, est le diagnostic par ultrasons. La méthode permet de déterminer le liquide libre dans la cavité abdominale, l’absence de péristaltisme, le blocage de la lumière par les matières fécales.

Chez les enfants, l’image sur le moniteur est déformée à cause des mouvements durant l’étude. Le diagnostic par ultrasons est compliqué par un excès de graisse, une fixation protectrice de l'organe, des gaz intestinaux. En l’absence de telles difficultés, l’étude fournit des informations complètes sur l’état de l’annexe.

Les rayons X sont utilisés pour déterminer l'appendicite chronique. A un stade précoce, cette méthode est rarement utilisée en raison du faible contenu en informations. La radiographie vous permet de confirmer indirectement le symptôme de la "boucle de surveillance" - une violation de la conductivité de l'une des boucles intestinales.

Un test sanguin, l'urine est faite immédiatement après l'hospitalisation. Selon ses résultats, le médecin peut confirmer ou éliminer le processus inflammatoire. Un fort excès de leucocytes indique une forme compliquée d'appendicite.

Les tests de laboratoire pour adultes et enfants ne suffisent pas pour poser le diagnostic. En outre, une échographie ou un autre examen instrumental.

La laparoscopie est la méthode la plus informative pour déterminer l'inflammation. À des fins de diagnostic, elle est réalisée dans les cas douteux lorsque d’autres études ne donnent pas d’image détaillée.

Si, après une ponction, le chirurgien détecte une inflammation catarrhale (simple) et que le patient ne présente aucune contre-indication à la chirurgie, l'appendice est retiré à l'aide d'une laparoscopie thérapeutique (méthode non invasive). Le diagnostic passe immédiatement en intervention d'urgence. L'excision est réalisée après plusieurs ponctions de la paroi abdominale. Chez la femme, il est parfois pratiqué une laparoscopie transvaginale - retrait de l’annexe par incision dans le vagin.

La laparoscopie est une méthode opératoire douce. L'avantage de la procédure est l'absence de défauts cosmétiques, une récupération rapide.

Lorsqu'il est constaté que l'appendicite est compliquée, l'opération est réalisée en utilisant une excision tissulaire étendue. Le retrait de l'appendice (appendicectomie) se fait par une incision de 6 à 8 cm.

Guérir la maladie ne fonctionne pas à la maison, contournant les complications. L'inflammation de l'organe est la vie en danger. Étant donné le risque élevé de complications, l'appendicite est supprimée dans presque tous les cas. Un traitement médicamenteux est rarement pratiqué et uniquement dans des situations où il existe de graves contre-indications à la chirurgie.

Comment déterminer indépendamment l'appendicite et ne pas rater le danger?

L'annexe ou annexe est un composant ambigu du système digestif. Certains scientifiques appellent cela l'atavisme - un signe qui a perdu sa fonction dans le processus d'évolution. D'autres soutiennent que l'organe joue un rôle important, mais pas complètement identifié, dans la formation de l'immunité. Dans tous les cas, le processus inflammatoire qui se produit dans ce corps menace de graves complications, et parfois, en cas de perte de temps, il est fatal. Comment déterminer l'appendicite à la maison - tout le monde ne le sait pas. Mais c’est l’une des compétences les plus nécessaires pour leur propre sécurité.

Certaines personnes ont tellement peur de l'appendicite qu'elles en soupçonnent les symptômes, même les plus insignifiants, de l'abdomen. D'autres, au contraire, essaient de ne pas remarquer d'inflammation avant l'apparition d'un état critique. Par conséquent, tout le monde devrait avoir la capacité de s'aider ou d'aider ses proches, de déterminer le degré de danger et de prendre des mesures.

Caractéristiques et causes de l'inflammation de l'annexe

La taille du corps est de 7 à 10 cm de longueur et environ 2 cm de diamètre. L'annexe est située derrière le caecum, elle en est séparée par un petit septum qui protège le processus de la pénétration de déchets. L'inflammation est généralement causée par la stagnation des calculs fécaux, l'exposition aux parasites. Parfois, l'appendice est tordu, ce qui provoque également des dommages au septum. Si des bactéries, de la saleté, des corps étrangers et des produits transformés entrent dans le processus, la membrane muqueuse est endommagée. Ensuite, il y a une inflammation.

Appendicite douleur

La difficulté de l'autodiagnostic réside dans le fait que l'organe peut être situé dans différentes zones du péritoine.

  • Le plus souvent, le processus est localisé juste en dessous et à droite du nombril. Au même endroit au cours d'une inflammation se pose la douleur.
  • Parfois, l'appendice est plus élevé, là où se trouve le foie, respectivement, l'inconfort qui y est associé.
  • La douleur dans un organe trop faible peut être confondue avec l'inflammation des ovaires chez la femme ou des voies urinaires chez l'homme.
  • Si le processus est déplacé vers le dos, l'appendicite "donne" dans le bas du dos, parfois dans l'aine.

Inflammation de l'appendice chez les bébés

Il est particulièrement difficile de détecter que les enfants avec une appendicite sont douloureux. Les organes de la cavité abdominale se forment encore, ils grandissent et bougent constamment. Par conséquent, même un enfant plus âgé est difficile à expliquer ses sentiments. Un adulte est préférable en cas de maladie évidente du bébé pour consulter un médecin.

Comment déterminer l'appendicite chez un enfant, un spécialiste décidera dans un hôpital. Toutefois, les enfants peuvent craindre d’être laissés à l’hôpital et de tromper leurs parents en leur disant que tout est en ordre, mais qu’il n’ya pas de douleur. En aucun cas, on ne devrait succomber à de telles avertissements. Le bébé ne sait rien de l'évolution de la maladie et ne comprend pas qu'il risque de mourir. Dans ce cas, le désir d'être proche s'efface devant la nécessité vitale d'un traitement.

Symptômes de l'appendicite

  • Le signe principal indiquant le processus enflammé est la douleur. Il peut augmenter progressivement ou apparaître brusquement. Dans la plupart des cas, ce sont des sensations d'assemblage presque impossibles à supporter. Une personne tente de se coucher dans cette position, ce qui réduira ses souffrances. Particulièrement dangereux lorsque la douleur disparaît. Il faut comprendre que l'appendicite ne passe pas d'elle-même et la disparition de ce symptôme indique l'apparition de la nécrose et la mort des terminaisons nerveuses.
  • Malaise général. Il est difficile pour une personne d’accomplir ses tâches habituelles, elle veut s’allonger, se sent faible.
  • Lorsque l'appétit appendicite disparaît.
  • Des nausées apparaissent, dans certains cas, des vomissements, ce qui ne soulage pas.
  • La température augmente, des frissons se produisent.
  • Le nombre de battements de coeur atteint 90-100.
  • Dans la langue apparaît la gale blanche.

Diagnostics à domicile et autodiagnostic

Même si, en théorie, vous savez ce que fait l'appendicite, il est important de vérifier vos peurs ou de vous en séparer. Chaque adulte est en mesure de savoir si le processus s’est enflammé et prend ensuite certaines mesures.

Comment déterminer vous-même une appendicite?

  • Posez le malade sur son dos, sur une surface plane.
  • Sentez-vous pour le bord le plus à droite. Tapotez légèrement sous l'os avec le bout de vos doigts. La douleur indique une maladie. Vous pouvez effectuer la même manipulation avec la zone sous le bord sur la gauche. S'il n'y a pas de douleur, cela ne fera que confirmer les peurs.
  • Demandez à une personne de vous montrer l’endroit où se trouve la douleur la plus aiguë. Appuyez sur votre majeur et votre index dans cette zone. La douleur devrait être atténuée et au moment où vous retirez votre main, elle augmentera considérablement.
  • Un autre signe d'appendicite - la gêne dans le processus du processus en essayant de tousser.
  • Si vous recommandez à une personne de prendre la position de l'embryon du côté droit, après avoir plié ses jambes et se sont recroquevillée, elle bénéficiera d'un soulagement temporaire. En se retournant et en étirant ses jambes, il se sentira plus mal.

Si tous les signes sont confirmés, la principale chose à faire sans tarder est d'appeler une ambulance. Seuls les médecins professionnels de l'hôpital pourront aider le patient.

Cependant, même si, selon vos calculs, l'appendicite n'est pas confirmée, il sera correct de renvoyer la personne à l'hôpital. Il existe un nombre considérable de maladies des organes de la digestion, de la reproduction, des voies urinaires, dont les symptômes s'apparentent à une inflammation de l'annexe. Avec une cholécystite, une pancréatite, un ulcère gastrique ou duodénal, les maladies des appendices ne peuvent être soignées que par des professionnels.

Conséquences et complications

La péritonite est la maladie la plus grave résultant de l'appendicite. Il s’agit d’une rupture de la coque du processus et de la décharge de son contenu (pus et fèces) dans la cavité abdominale. Dans ce cas, seule une opération d'urgence peut sauver une personne.

  • la propagation de la douleur dans tout le péritoine;
  • une forte détérioration de la condition humaine;
  • augmentation de la fréquence cardiaque à 120 par minute;
  • changements visuels: pâleur terrestre, affûtage des traits du visage, rétraction des yeux;
  • agitation du patient.

Avec des signes évidents de perforation de l’appendice, le patient ne doit pas être autorisé à se déplacer seul. Il est nécessaire de le poser sur une surface plane et d'appeler une ambulance.

Diagnostic et traitement à l'hôpital

Pour prendre des décisions sur la manière de traiter une maladie, le médecin doit savoir exactement ce qui enflamme et blesse le patient. Même si un examen manuel indique une appendicite, le médecin vous prescrira une série de tests et de procédures médicales qui clarifieront le diagnostic.

  • Tout d'abord, il s'agit d'un test d'urine. Si l'appendice est situé à côté des uretères, une inflammation peut les capturer. Cela se manifeste par une augmentation du nombre de globules rouges.
  • Deuxièmement, un test sanguin est effectué. Toute inflammation augmente le nombre de leucocytes.

Cependant, même les tests de laboratoire ne donnent pas un certain résultat et une image claire, ils indiquent seulement que le corps n'est pas en bonne santé.

Les méthodes de diagnostic plus précises sont les ultrasons (rayons X) et les rayons X. Selon leurs résultats, on peut dire des modifications suivantes dans l'appendicite:

  • fluide accumulé dans la cavité du caecum;
  • gonflement des murs adjacents à l'appendice;
  • la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal est modifiée;
  • doublé dans le volume de l'appendice, ses parois sont devenues beaucoup plus épaisses que dans un état sain.

Dans certains cas, diagnostic appliqué et chirurgical - laparoscopie. Elle identifie le type d'appendicite qu'un patient a. Dans certains cas, il s’agit de gangrène - mort cellulaire, dans d’autres - cellulite - risque de décharge du contenu dans la cavité abdominale. Le seul moyen de remédier à la maladie consiste à supprimer le processus chirurgicalement.

Il faut se rappeler que l'inflammation de l'appendice se développe très rapidement, surtout chez les enfants. Cela peut prendre plusieurs heures entre le début de la maladie et l’apparition d’un état critique. Le temps pris par les actions des parents et des amis, et parfois par le patient lui-même, est la clé du succès de l'appendicite. Une attitude sensible à la détérioration de l'état, l'inspection manuelle, le ressenti et, plus important encore, un appel à des soins médicaux d'urgence sont les seuls moyens de préserver la vie et la santé d'une personne.