Principal / L'intestin

Appendicite chez les femmes: symptômes et premiers signes

L'intestin

L'appendicite chez les femmes est beaucoup plus courante que chez les hommes, et peu importe combien d'années une femme peut subir une appendicite chez une fille de 20 ans et chez une femme adulte de 60 ans.

Tout s’explique par le fait que l’appendicite est un processus inflammatoire du processus vermiforme du côlon, qui peut être causé par une inflammation des organes adjacents situés dans la région abdominale. Chez la femme, il y a plus d'organes dans la cavité abdominale que chez l'homme, ce qui explique leur plus grande susceptibilité à cette maladie.

Par conséquent, vous devez absolument savoir comment les symptômes de l'appendicite apparaissent chez les femmes et quels sont les premiers signes auxquels vous devriez faire attention. Ces connaissances aideront à temps à demander l’aide de spécialistes, ce qui évitera des complications.

Causes d'inflammation de l'appendice

Les causes de l'appendicite peuvent être:

  • déplacement du processus ou perturbation de son apport sanguin normal dans un endroit atypique - provoque souvent une appendicite chez les femmes enceintes;
  • activation de la microflore du gros intestin;
  • inflammation du tissu lymphoïde dans l'annexe;
  • chevauchement des calculs fécaux intestinaux.

Peu importe pour un patient, c’est précisément la raison qui a provoqué une inflammation de l’annexe - le seul traitement efficace contre la maladie est un traitement chirurgical immédiat.

Premiers signes

Tous les symptômes de l'appendicite chez les femmes ne peuvent pas être énumérés. Cela dépend en grande partie de l'âge du patient et de l'emplacement de l'appendicite, ou plutôt de l'annexe.

Les signes les plus courants d'appendicite chez les femmes sont:

  • douleur abdominale aiguë;
  • augmentation de la température;
  • attaque de vomissement;
  • perte d'appétit;
  • troubles des selles;
  • faiblesse générale.

Parfois, l'inflammation se produit sous une forme chronique. Dans de tels cas, les symptômes de la maladie ressemblent aux signes ci-dessus, mais ils sont beaucoup moins prononcés.

Symptômes de l'appendicite chez les femmes

Chez la femme, les symptômes de l'appendicite se manifestent principalement par une douleur abdominale aiguë. La pathogenèse classique de la maladie se manifeste par des symptômes en développement constant: douleur, nausée, vomissement, fièvre, dyspepsie.

Détails sur chaque symptôme dans les débuts de l'appendicite:

  1. Douleur Au début de l'inflammation, les douleurs sont pressantes, tirantes (c'est-à-dire non aiguës), en termes de localisation - pas nécessairement du côté droit. Ils peuvent donner au côté gauche, dans la région des côtes, pour se concentrer autour du nombril. Chez les femmes enceintes, la gêne se produit plus souvent au sommet de l'abdomen, sous les côtes. Au fil du temps, la douleur se propage dans tout l'abdomen, puis se concentre dans la région de l'appendice, peut être permanente ou des convulsions, des crampes. La particularité des douleurs «appendiculaires» est qu’elles s’aggravent avec la tension, le rire et la toux.
  2. Nausées et vomissements - une manifestation typique de l'inflammation de l'annexe. Chez une femme adulte, des vomissements surviennent généralement une fois, chez un enfant - plusieurs. Cela peut être une flatulence, une diarrhée (diarrhée), des mictions douloureuses fréquentes. Ce sont ces symptômes qui distinguent l'inflammation de l'appendice d'autres inflammations possibles avec des douleurs similaires (par exemple, une inflammation des reins).
  3. La fièvre Appendicite satellite fréquent - fièvre. Habituellement, il ne dépasse pas la fièvre fébrile (37.0-38.00С).
  4. Dyspepsie. L'augmentation de l'intoxication s'accompagne d'un trouble de l'acte de défécation - dyspepsie sous forme de constipation, plus souvent de diarrhée. La dyspepsie se produit dans le contexte de mictions fréquentes, résultant de l’implication de la vessie dans la pathogenèse. La couleur de l'urine est intense, sombre.

En règle générale, les premiers symptômes d’une appendicite aiguë chez la femme se manifestent dans le cadre d’un état de santé normal, sans aucun précurseur, plus souvent le soir ou la nuit.

Symptôme de Gendrinsky

Lorsque vous appuyez sur le point situé sous le nombril chez les femmes souffrant d'appendicite en position ventrale, une douleur peut se produire - cela suggère que les organes de l'accouchement sont impliqués dans l'inflammation. Après s'être levée, la douleur s'intensifie.

Le symptôme de Shchetkin Blumberg

Chez les femmes, un symptôme d'appendicite sous forme de douleur après la palpation peut survenir - il s'agit d'un signe évident d'inflammation péritonéale.

Symptôme Promptova

Ce symptôme est détecté lors de l'examen du vagin - en cas de douleur lors de l'examen du col, des douleurs peuvent survenir, ce qui indique une inflammation des appendices.

Symptômes similaires

Les symptômes d'appendicite chez les femmes adultes peuvent être confondus avec:

Par conséquent, pour exclure la possibilité d'un diagnostic incorrect de la maladie, le médecin peut poser des questions de clarification.

Appendicite chronique chez la femme

Les symptômes les plus courants d'appendicite chronique incluent:

  • morbidité modérée, caractère constant ou paroxystique sur le côté droit de l'abdomen.
  • parfois, des douleurs peuvent irradier le bas du dos, l'aine ou la cuisse droite - cela dépend de l'emplacement de l'appendice dans le péritoine de chaque personne.
  • troubles persistants des selles sous forme de constipation ou de diarrhée.
  • pendant les exacerbations, apparaissent des nausées et des vomissements.

Les principaux signes d'appendicite chronique chez les femmes sont les caractères d'un grand nombre de maladies gastro-intestinales. Le médecin devra différencier cette maladie de la cholécystite, des calculs rénaux et de l’ulcère peptique, des maladies chroniques des appendices utérins.

Suppression d'appendicite

En fonction de la situation clinique, l’opération est réalisée en urgence ou selon le plan.

  1. Opération prévue En cas de contre-indications à une intervention d'urgence, l'opération est effectuée après l'élimination des menaces. Le moment de l'opération prévue est déterminé en fonction du moment du traitement palliatif (élimination de la menace) et du rétablissement.
  2. Intervention d'urgence. L'indication est une phase aiguë ou une exacerbation d'une inflammation chronique. L'opération est réalisée 2 à 4 heures après l'admission à l'hôpital. L'urgence est due au développement rapide de conséquences dangereuses (péritonite, perforation des parois du processus, déversement de pus dans la cavité abdominale).

En moyenne, le séjour du patient après une intervention chirurgicale pour enlever une appendicite à l’hôpital est de 10 jours. En cas de besoin en surveillance supplémentaire ou en traitement, ce délai peut être prolongé selon les recommandations du médecin traitant.

Comment identifier une appendicite chez les femmes - les principaux signes

L'appendicite est accompagnée de symptômes désagréables. Cependant, les femmes distinguent les caractéristiques de leur parcours à différentes étapes de la vie. Cela est dû au comportement du fœtus et à l'accouchement. Les facteurs de développement sont les suivants: modifications de la microflore, emplacement de l’annexe du caecum ou dommages mécaniques. Les signes chez le sexe faible sont similaires au cours d'autres maladies dans la partie gynécologique. Par conséquent, vous devez connaître les caractéristiques des symptômes de l'appendicite chez les femmes à l'une ou l'autre période de sa vie.

Quelles sont les causes de l'appendicite chez les filles et les femmes?

La localisation du processus inflammatoire peut être comprise à partir de la localisation de la douleur. L'inconfort ne commence pas par un malaise aigu, mais par une douleur modérée dans la partie épigastrique. La région est située dans la région épigastrique au sommet de l'abdomen. Dans certains cas, le principal symptôme de l'appendicite chez la femme adulte se fait sentir au centre du nombril ou à proximité.

Le symptôme de douleur persiste pendant 12 heures. Le malaise reste à sa place. Cependant, le symptôme apparaît par intermittence et des crampes. Le syndrome douloureux augmente après 24 heures ou 2 jours, selon le degré de dommage.

Les causes de l'inflammation chez le sexe faible sont un changement de localisation ou un déplacement de l'appendice. Sinon, il y a une violation de l'apport sanguin à l'appendice et un déséquilibre de la microflore dans le côlon. Parfois, la cause est une inflammation de l'épithélium lymphoïde.

Lorsque les symptômes sont détectés au stade initial de la maladie, l'inflammation est traitée avec des antibiotiques. Dans la plupart des cas, le traitement chirurgical est réalisé avec le retrait de l’appendice. L'inflammation de l'annexe se produit non seulement en raison de facteurs physiques, mais également en raison de causes psychosomatiques. L'apparition de la peur chez les patients, en particulier la peur d'une inflammation de l'appendice après un certain temps, devient une réalité.

Caractéristiques de la manifestation

Les symptômes de l'appendicite chez la femme adulte s'accompagnent différemment pendant la période de gestation de l'enfant et à l'âge adulte. Un certain nombre de manifestations se produisent quelque temps après le début du processus inflammatoire. Une fois diagnostiqués, ils sont confondus avec la manifestation de maladies gynécologiques et autres des organes internes.

Tableau clinique primaire

Les premiers signes d'appendicite chez la femme se manifestent par des sensations désagréables dans l'abdomen. Le syndrome douloureux est intense et se manifeste dans tout le péritoine. Un malaise est ressenti dans le nombril. 6 heures ou 30 minutes après le début de la douleur, le symptôme migre du côté droit et parfois du bas du dos. L'inconfort dure environ 2 jours. L'intensité de la douleur augmente ou diminue.

Lorsqu'un examen médical est effectué, le malaise est observé autour du nombril. Le degré d'inconfort dépend du seuil de douleur du corps féminin. Si le symptôme est localisé dans une partie pendant une longue période, alors une inflammation augmente. Cela conduit à la propagation de la lésion de l'appendice, de la cavité abdominale et du film.

Tableau clinique général

Les principaux symptômes de la maladie chez le sexe faible, à l'exception des douleurs abdominales, sont les suivants:

  • refus de manger;
  • la température corporelle atteint 38 ° C;
  • accès de nausée;
  • la constipation;
  • vomissements;
  • miction incontrôlée;
  • forte formation de gaz (flatulences);
  • selles molles;
  • muqueuse de la bouche sèche;
  • plaque blanche sur la langue.

L'emplacement initial du symptôme de douleur au fil du temps se déplace sur tout l'abdomen. Si le symptôme est apparu après 12 heures, cela indique une violation de l'intégrité de l'annexe. Chez les filles, la maladie est accompagnée du tableau clinique de Gendrinsky. Cela se manifeste dans le diagnostic avec l'utilisation de la palpation. Le médecin appuie dans la zone située sous le nombril. Dans ce cas, le patient doit être dans une position couchée. Pour confirmer les préoccupations grandira un symptôme désagréable. Une fois le patient levé, la douleur est intense. Ensuite, les organes de l'accouchement sont impliqués dans la maladie et les symptômes correspondants apparaissent.

Les patients plus âgés présentent le symptôme de Shchetkin Blumberg. Symptômes observés après la palpation sous forme de douleur. En outre, distinguer caractéristique Promptov. Les symptômes n'apparaissent que chez les patientes âgées de 40 ans et apparaissent pendant l'examen de la région vaginale. En outre, la gêne provoquée par l'examen du col utérin. L'apparition du symptôme confirme le développement du processus inflammatoire dans l'annexe du caecum.

Les formes et les types affectent-ils l'évolution des symptômes?

La maladie se déroule en plusieurs étapes. Chez les patients, chaque stade de la lésion est caractérisé par des symptômes. Cependant, l'appendicite chronique n'est pas incluse dans une certaine mesure. Il apparaît donc avec des douleurs dans le côté droit de l'abdomen. L'inflammation chronique de l'appendice s'accompagne d'une migration d'inconfort dans le dos, le bas du dos, l'aine ou la cuisse du côté droit. La transition de la douleur est associée à la localisation de l'appendice dans le péritoine. Le patient est souvent accompagné de selles molles ou, au contraire, de constipation. Parfois, l'appendicite chronique devient aiguë et provoque des nausées ou des vomissements. Les symptômes d'inflammation sont similaires aux maladies du tube digestif. Par conséquent, le diagnostic est effectué un examen complet, y compris les ovaires.

Appendicite catarrhale

La forme simple n'est pas accompagnée de symptômes aigus. Le diagnostic ne donne souvent pas de résultats sur l'évolution de la maladie chez les patients. La douleur n'apparaît que dans le haut de l'abdomen.

Lors de l'examen, un test sanguin, une radiographie, une échographie du péritoine et une laparoscopie sont pris par le médecin. Dans le test, on étudie un indice leucocytaire élevé, ce qui signifie le processus inflammatoire.

Le résultat de la radiographie aide à identifier et à détecter l’obstruction de la sortie de l’appendice. L'échographie vise à reconnaître la taille de l'appendice enflammé. Afin d'établir un diagnostic précis de la forme catarrhale de la maladie chez les patients, une laparoscopie est réalisée, où l'appendice du caecum est étudié. L'examen est effectué à l'aide d'un tube inséré dans le péritoine du patient sous anesthésie générale.

Forme flegmoneuse

Lorsque la défaite de l'appendice entre dans cette phase, le syndrome douloureux passe dans l'abdomen supérieur droit. De plus, il y a une augmentation de la température jusqu'à 37-37,5 ° C et une augmentation du pouls. Réaliser le diagnostic et l'examen du patient est facile. Lors de la palpation, le médecin appuie sur l'emplacement de l'appendice et présente à cet endroit un symptôme de fatigue musculaire.

Le type de dommage flegmoneux est une possible complication du processus inflammatoire. Les symptômes apparaissent lors de la libération et de l'accumulation de pus dans l'annexe. Les facteurs de provocation contribuent à la rupture ou à la perforation de l'annexe.

Appendicite perforée

Lorsque les premiers symptômes ne sont pas détectés, le second jour, une inflammation perforante de l’appendice se produit. La symptomatologie à ce stade ne diffère pas du stade catarrhal. La patiente se plaint d'une détérioration de l'état général, se manifestant par des accès de nausée et de bâillonnement, une faiblesse due à une pression artérielle basse et un gonflement ou une tension de l'abdomen. Le type perforé de la maladie contribue au développement de complications purulentes. Cela inclut souvent les symptômes de la péritonite. Le traitement de cette forme de la maladie inhibe la période de récupération.

Forme gangréneuse

La survenue d'une nécrose du tissu appendiculaire est associée à une évolution aiguë de l'appendicite. Pendant une courte période, l'état du patient est normalisé. Cela est dû au symptôme de mort tissulaire. Ensuite, des symptômes graves avec des frissons et une peau pâle apparaissent. Le rythme cardiaque s'accélère et les ballonnements s'accompagnent d'une nouvelle rupture du processus du caecum. Parfois, les patients réparent les spasmes des membres.

Quelle est la différence entre le tableau clinique chez un fœtus?

Chez la femme enceinte, le corps subit une restructuration à ce stade de la vie. En raison de processus complexes, le risque de lésions augmente. Pendant cette période, l'utérus augmente de taille et restreint les autres organes, ce qui entraîne une compression de l'appendice du caecum.

Par conséquent, les signes d'appendicite chez les femmes adultes se manifestent comme suit:

  • haut de l'abdomen douloureux;
  • la gêne menteuse augmente;
  • lorsque vous cliquez sur l'emplacement du processus du symptôme cecum no.

Pendant la grossesse, l’appendice se déplace vers l’organe digestif. Par conséquent, le symptôme principal se situe dans la partie supérieure droite de l'abdomen. En position ventrale, l'utérus appuie contre l'appendice. Cela contribue à augmenter l'inconfort. Les symptômes communs chez le sexe faible dans une position sont prononcés immédiatement ou apparaissent après un certain temps.

Comment est le diagnostic?

Pour le diagnostic, le patient est dirigé vers un chirurgien ou un gynécologue. Le médecin procède tout d'abord à un examen qui contribue à la conclusion préliminaire de la maladie. Pour effectuer un diagnostic précis de l'appendicite chez les femmes, envoyé à un certain nombre d'études.

L'examen implique la palpation de l'abdomen. Sur la base des résultats de la pression dans l'une ou l'autre partie avec la manifestation de l'inconfort, le chirurgien détermine l'emplacement de l'appendice.

Effectuez ensuite les méthodes de diagnostic suivantes:

  • échographie du péritoine;
  • Scanner;
  • IRM
  • endoscopie;
  • tests sanguins et urinaires généraux.

En termes de test avec la défaite de l'appendice, il y a une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes. On observe une augmentation du nombre de globules blancs. Il symbolise le flux d'inflammation dans le corps. Le stade initial de la maladie ne se reflète pas dans les analyses. Des résultats urinaires sont nécessaires pour exclure les infections du système génito-urinaire. Dans d'autres processus inflammatoires, le niveau de leucocytes et de globules rouges augmente. Lorsque la maladie survient, ces signes ne sont pas enregistrés dans les résultats.

Si le diagnostic est difficile à établir, une laparoscopie est réalisée. Il aide à déterminer l'évolution de la maladie et les modifications de l'appendice du caecum. La procédure est effectuée à l'aide d'une caméra, qui est insérée dans le péritoine à travers l'incision. En outre, effectuez le retrait de l'appendice par la bouche ou l'œsophage.

Pourquoi le diagnostic pose-t-il des difficultés?

Il est difficile de diagnostiquer une appendicite chez les patientes pendant la gestation. Cela est dû aux symptômes de la maladie, qui se croisent avec une autre inflammation des organes. La survenue de douleurs abdominales est associée au mouvement du fœtus. Les médecins sont perdus en raison de l’apparition d’un abdomen dur qui indique une augmentation et une tonicité de l’utérus.

Les patients dans la position de la motilité appendiculaire du caecum. Cela rend le diagnostic difficile. L'appendice est contigu à la paroi de la cavité abdominale en raison du mésentère (film de différentes tailles). L'emplacement d'origine de l'annexe est dans le côté droit. Cependant, à cause du long film, l'appendice devient plus mobile. Par conséquent, la douleur est beaucoup moins présente. Parfois, la localisation de l'appendice atteint les organes du petit bassin et peut faire mal au bas-ventre droit.

Symptôme vomissement associé à une intoxication. Par conséquent, la maladie est confondue avec une obstruction intestinale. Avec une position basse de l'appendice dans le sexe faible peut être confondu avec une grossesse extra-utérine. Si l'appendice migre à l'extrême, le médecin établit par erreur une maladie rénale.

Comment est le traitement de l'appendicite chez le sexe faible?

L'apparition des premiers symptômes n'est pas prononcée. Cependant, chaque femme a un seuil de douleur différent. Par conséquent, vous ne devriez pas prendre d'analgésiques. Le traitement de l'appendicite est effectué à l'aide d'une intervention chirurgicale.

Les patients font une opération classique pour enlever l'appendicite. Dans ce cas, une incision est faite sur le côté droit du péritoine. Le chirurgien opère sous anesthésie locale. Après le retrait de l'appendice sur la peau, il reste une cicatrice pouvant atteindre 10 cm.

Sinon, une laparoscopie est effectuée. Pendant l'opération, 3 petites ponctions sont pratiquées dans le péritoine à l'aide d'un outil - un laparoscope. Si la maladie est compliquée par une péritonite, effectuez les deux opérations. Une fois le processus supprimé, la période de réadaptation commence. À ce stade, on prescrit au patient un régime thérapeutique.

Une intervention chirurgicale peut être programmée. Cela se produit lorsqu'un patient est contre-indiqué dans l'opération pendant une certaine période. L'intervention est différée jusqu'à ce que la menace soit prévenue. Sinon, l'ablation chirurgicale de l'appendice est réalisée. Cela est dû à l'exacerbation de la forme chronique de l'appendicite. L'enlèvement est effectué 4 heures après l'admission à l'hôpital. La réactivité est associée au développement rapide de l'inflammation.

L'appendicite chez les femmes est caractérisée par des caractéristiques du cours et des symptômes. Ceci est affecté par la grossesse et d'autres caractéristiques du corps. Par conséquent, les médecins confondent parfois l'inflammation de l'appendice avec d'autres maladies du plancher pelvien, du tube digestif ou des reins. Pour vérifier les symptômes et établir le diagnostic, le chirurgien procède à un examen instrumental supplémentaire. Une fois le diagnostic établi, un traitement chirurgical est prescrit.

Appendicite chez les femmes

Une des pathologies les plus faciles à diagnostiquer des organes abdominaux est l'appendicite, une inflammation du petit appendice vermiforme du caecum (appendice). Le plus souvent, la maladie survient chez des patients âgés de 20 à 40 ans. Chez les personnes âgées et les enfants, l'inflammation est rarement diagnostiquée. Les signes d'appendicite chez les femmes sont difficiles à reconnaître en raison de la présence de plusieurs organes dans le bassin et l'abdomen. Les premiers symptômes de la maladie sont souvent flous et similaires à de nombreuses maladies gynécologiques. Des problèmes dans l'utérus, ses trompes, ses ovaires peuvent provoquer des modifications inflammatoires de la vessie, de l'urètre et des intestins, une compression des conduits digestifs et éventuellement des modifications pathologiques de l'annexe. Il est très important de reconnaître la maladie à temps et d'obtenir une assistance médicale qualifiée.

Signes de maladie

Les premiers symptômes de l'appendicite chez la femme s'observent dans le contexte d'un état de santé général normal. Le plus souvent, des douleurs abdominales apparaissent le soir ou la nuit.

Les symptômes de l'appendicite chez la femme adulte diffèrent des manifestations de l'inflammation du processus du caecum chez la jeune fille. Ils ont constamment des nausées, mais sont rarement inquiets des vomissements, des changements dans la nature des selles, des crampes douloureuses du côté droit de l'abdomen (observables dans les côtes, le bas du dos, la cuisse droite, autour du nombril), aggravées par l'effort physique, les éternuements, la toux. La température est généralement dans la plage normale, peut-être même en baisse. Selon l'emplacement de l'appendice sur l'appendicite, d'autres symptômes peuvent indiquer:

  • perte d'appétit;
  • à langue jaune;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à des indicateurs sous-fébriles (37-38 degrés);
  • peau sèche et muqueuses;
  • flatulences;
  • des frissons;
  • la tachycardie;
  • mictions fréquentes et douloureuses;
  • des ballonnements;
  • faiblesse générale.

Les symptômes les plus communs de l'appendicite chronique chez les femmes:

  • douleur paroxystique;
  • troubles fréquents des selles;
  • dans la période d'exacerbations observées des nausées et des vomissements.

Chez la femme enceinte, en raison de modifications dues à la croissance du fœtus et à la position normale des organes internes, les premiers signes d'appendicite sont souvent bénins. Les sensations de douleur sont concentrées près des côtes et couvrent progressivement toute la région péritonéale. L'utérus croissant comprime les organes adjacents, perturbe leur fonctionnement. Le bassin, le foie, la vésicule biliaire et le pancréas sont impliqués dans le processus.

Causes de la pathologie

La principale cause de la maladie est un processus congestif dans l'annexe (blocage mécanique de l'ouverture du processus avec des coprolites, des graines, des pierres, des résidus de helminthes ou des tumeurs). Les autres facteurs provocants peuvent inclure:

  • structure atypique de l'appendice;
  • maladies des organes pelviens;
  • mauvaises habitudes
  • troubles endocriniens;
  • changements hormonaux;
  • stress constant;
  • production de grandes quantités de sérotonine;
  • constipation fréquente.

Classification

Le processus inflammatoire dans l'appendicite passe par plusieurs étapes: catarrhale, phlegmoneuse, gangréneuse et rupture de l'appendice. Pour leur apparition avec une inflammation, cela ne prend que quelque temps.

La première étape se caractérise par des douleurs abdominales, des nausées et parfois des vomissements. L'étape catarrhale dure 6-12 heures.

Dans les prochaines 24 heures, une période flegmoneuse se développe, l'ulcération commence et une accumulation de pus dans le processus, la température augmente jusqu'à des valeurs subfébriles.

Si le processus pathologique n'est pas diagnostiqué à ce stade, alors le stade gangréneux se produit - la mort des tissus de l'annexe. Sa durée est de 24 à 48 heures.

Diagnostics

L'établissement du diagnostic correct inclut la différenciation obligatoire des autres maladies. L'appendicite chez les femmes présente des symptômes similaires à:

  • cholécystite aiguë;
  • une pancréatite;
  • pyélonéphrite;
  • ulcère d'estomac;
  • rupture des muscles abdominaux;
  • coliques rénales;
  • annexite;
  • les adhérences;
  • gastrite chronique;
  • rupture de kystes dans l'ovaire;
  • grossesse extra-utérine;
  • obstruction intestinale.

L’examen du patient commence par un examen général au cours duquel le spécialiste palpe l’abdomen, collecte l’anamnèse et vérifie la présence d’une inflammation de l’appendice grâce à des techniques spéciales (Bartholome-Michelson, Obraztsova, Shchetkina-Blumberg). En outre, des procédures de diagnostic sont prescrites pour confirmer l'appendicite chez la femme: analyses de sang et d'urine, échographie abdominale, laparoscopie, parfois scanner, imagerie par résonance magnétique, radiographie de contraste. Vous devrez peut-être un examen gynécologue.

Les tests sanguins de laboratoire montrent une leucocytose et une augmentation de la RSE.

L'analyse d'urine révèle également des changements en présence de pathologie.

Les manipulations restantes sont nécessaires à la différenciation de la maladie.

Traitement

Le traitement du processus pathologique est uniquement chirurgical. Les techniques modernes permettent d'effectuer des opérations sans coupures, en insérant des manipulateurs spéciaux dans la cavité buccale, qui éliminent le processus enflammé. Mais le coût d'une telle opération est élevé.

Par conséquent, une appendicectomie classique ou laparoscopique est généralement réalisée. La première option implique une incision sur le côté droit de l'abdomen. Par lui et effectuer le retrait de l'organe malade. Après le traitement, il reste une cicatrice d'environ 10 cm de long. L'appendicectomie par laparoscopie est réalisée après 2-3 petites ponctions au laparoscope.

En cas de péritonite, le processus inflammatoire est éliminé dans les deux sens, ainsi que la réhabilitation et le drainage de la cavité abdominale. Une cure d'antibiotiques est nécessaire.

La liste de maladie est établie pour la période de 2 semaines à 40 jours. Le séjour après la chirurgie pour excision d'appendicite à l'hôpital dure environ 10 jours, avec l'apparition de complications - la période passe à 40 jours.

Complications possibles

Comme toute procédure chirurgicale, une appendicectomie peut avoir des conséquences indésirables. Les complications les plus courantes sont:

  • abcès dans la cavité abdominale;
  • formation d'adhérences;
  • la péritonite;
  • obstruction intestinale aiguë;
  • nécrose du site de l'organe.
  • infiltrer.

En conséquence, si les femmes développent des symptômes non caractéristiques de l'appendicite ou de la période postopératoire, un avis médical et une assistance sont alors nécessaires.

Prévention

Pour prévenir l’appendicite, il est important d’avoir une alimentation équilibrée et de traiter en temps voulu les maladies du tractus gastro-intestinal et de la région génitale afin de minimiser le risque d’infection du processus. Il est utile de prendre 1 à 2 fois par an en association avec des complexes multivitaminés pour renforcer le système immunitaire. Si possible, évitez le stress prolongé. Il est recommandé d’éliminer les mauvaises habitudes, d’effectuer un traitement anthelminthique. Dans ce cas, la probabilité d'inflammation de l'appendice du caecum sera considérablement réduite.

Si vous soupçonnez une appendicite, il est interdit d'appliquer un coussin chauffant sur la zone douloureuse, de prendre des analgésiques et des laxatifs, de poser un lavement, d'être traité avec des remèdes traditionnels, de forcer physiquement, de manger et de boire. Il est nécessaire de rechercher une assistance médicale auprès de spécialistes.

Appendicite chez les femmes

L'appendicite est une maladie courante chez les femmes, au cours de laquelle se produit une inflammation de l'appendice du caecum ou de l'appendice. Selon les statistiques, chez les femmes âgées de 20 à 40 ans, cette pathologie est retrouvée deux fois plus souvent que chez les hommes. Les scientifiques attribuent cela à la particularité de la structure du corps féminin: l'appendice est situé du côté droit de l'abdomen, à côté des organes du système reproducteur, ce qui signifie que l'inflammation de certains organes peut affecter les organes voisins.

Le risque d'appendicite chez les jeunes femmes pendant la grossesse est élevé. Cela est dû au fait que l'utérus en croissance serre les organes environnants et que, dans certains cas, l'irrigation sanguine est perturbée.

Causes de l'appendicite chez les femmes

En règle générale, l'attaque commence soudainement. Immédiatement avant de commencer, une personne se sent bien. Habituellement, les premiers signes de la maladie apparaissent le soir ou la nuit.

Voici les principales causes d'appendicite qui composent le tableau clinique:

  • Obstruction ou blocage mécanique de l'appendice. En raison du fait que la lumière est bloquée en raison d'un corps étranger ou d'une pierre fécale dans l'annexe, le contenu devient stagnant, l'infection se joint et un processus inflammatoire rapide commence. Un blocage se produit en raison d'une augmentation des ganglions lymphatiques, due à des parasites, en raison de l'apparition de certaines tumeurs ou de certains néoplasmes;
  • Caractéristiques individuelles de la structure de l'annexe;
  • Infection de l'intestin ou par le sang;
  • Troubles hormonaux;
  • L'inflammation commence en raison d'anomalies du système d'approvisionnement en sang de l'annexe;
  • Il y a des cas où l'inflammation de l'appendice passe des organes génitaux.

À cet égard, parmi les mesures préventives de l'appendicite chez les femmes, on peut appeler:

  • Une bonne nutrition aide à éliminer le problème de constipation, de diarrhée et d'indigestion. Cela signifie qu'une quantité suffisante de fibres est nécessaire et que vous devez également manger des aliments moins gras et difficilement digestibles;
  • Maintenir l'immunité (les maladies inflammatoires fréquentes peuvent entraîner une infection en annexe) Les maladies chroniques de l'estomac, du pancréas, des intestins, des organes du système génito-urinaire et l'inflammation chronique des amygdales sont particulièrement dangereuses;
  • Combattre les affections allergiques qui contribuent également à une diminution de l'immunité;
  • Essayez de prévenir le développement de la dysbiose;
  • Il est conseillé de minimiser le nombre de situations stressantes.

Signes d'appendicite chez la femme, premiers symptômes

Au tout début du patient éprouve une douleur tirante non aiguë. De plus, il n'est pas nécessairement localisé dans l'abdomen inférieur droit. La douleur se propage sur tout l'abdomen et se concentre finalement à l'endroit de l'appendice (symptôme de Kocher).

Le cas de la vie. Au début de l'attaque, tout l'estomac est devenu très malade et on a eu l'impression que le pancréas s'était détérioré. Ils ont appelé une ambulance et les ont emmenés à l'hôpital. Une opération urgente a été effectuée là-bas. Comme c'était déjà le stade phlegmoneux avec la menace de péritonite.

Les cas de patients présentant une localisation atypique de l'annexe sont particulièrement dangereux. La symptomatologie dans ce cas sera différente, car les sensations douloureuses se concentreront non pas dans le côté inférieur droit, mais dans la région lombaire, dans l'hypochondre droit, dans la région pubienne ou dans la région périnéale. La photo montre où cela fait mal à différentes localisations du processus.

Le cas de la vie. Dans les forums de la patiente, décrivant ses antécédents médicaux, elle écrit qu'au début, elle avait le sentiment que ses reins lui faisaient mal, puis elle est tombée malade à l'estomac. Après cela, elle a perdu connaissance. Quand elle se réveilla, rien ne faisait plus mal, mais son mari insista pour aller à l'hôpital. En conséquence, opéré de toute urgence.

Si la forme destructive de l'appendicite se développe, la nature des sensations douloureuses change. Ils deviennent paroxystiques. Il y a une augmentation caractéristique de la douleur en toussant ou en riant. Souvent, la douleur en marchant abandonne.

C'est important! Signes dangereux évoquant l’apparition de complications de l’appendicite:

  • Cessation de la douleur sur le fond de la bouche sèche et de la langue recouvrant (la douleur disparaît en raison de la mort des cellules de l'annexe);
  • La douleur est vive, comme un poignard plongé (cela se produit avec une péritonite;
  • Crampes
  • Perte de conscience
  • Le cas de la vie. Pendant deux jours, la fille a eu tous les signes d'une appendicite. Nausées, vomissements, fièvre, douleurs en marchant. Le retard a conduit à l’évanouissement et à la chirurgie avec une péritonite.

    Un autre symptôme important est la température des indicateurs sous-fébriles de 37 - 37,5 ° et au point culminant d'une attaque peut atteindre 38 °

    Il y a des cas où la température ne monte pas ou même ne diminue pas. Cela se produit chez les femmes âgées de 50 à 60 ans.

    À une température normale, le pouls s'accélère.

    Appendicite chez les femmes: caractéristiques du cours

    En plus des douleurs abdominales et de la température, vous devez faire attention aux caractéristiques suivantes de l'appendicite aiguë chez les femmes:

    • Nausée persistante et envie constante de vomir (le fait de vomir n'apporte aucun soulagement);
    • Il y a souvent de la diarrhée et des ballonnements (dans de rares cas, de la constipation);
    • Bouche sèche;
    • Apparition dans la langue de la floraison jaune ou blanche;
    • Si l'inflammation est causée par une infection, le patient a mal à la tête et des douleurs aux articulations.
    • Dans de rares cas, la pression artérielle augmente;
    • La présence du processus inflammatoire est caractérisée par la tension des muscles abdominaux, elle devient donc dure;
    • Augmentation de la leucocytose (détectée après un test sanguin général). Chez les femmes après 50 ou 60 ans, il peut ne pas y avoir de leucocytose;
    • Au cours d'une attaque, la femme éprouve une faiblesse générale et n'a pas d'appétit;
    • Chez les femmes de plus de 50 ans, les premiers signes ressemblent aux symptômes de l’obstruction intestinale. ;
    • Le symptôme positif de Shchetkin-Blumberg est presque toujours présent.

    L'appendicite chronique chez une femme peut se manifester par des attaques périodiques.

    • L'attaque peut ne pas commencer par une douleur au nombril, mais immédiatement dans la région iliaque droite. Il peut y avoir des douleurs à l'aine ou des douleurs au dos ou aux côtes.
    • La constipation, la marche, la toux et tout autre effort physique aggravent la douleur.
    • L'exacerbation de la maladie se traduit par des nausées et des vomissements.
    • Une appendicite chronique peut provoquer des règles excessivement douloureuses.

    Les patients atteints de ce problème, les médecins essaient de faire tout ce qui est possible pour effectuer en temps voulu une appendicectomie et sauver une personne du risque des effets de la péritonite.

    Le cas de la vie. À partir de 11 ans, des attaques ont eu lieu périodiquement pendant deux ans. En conséquence, dans l'une des attaques est apparu une très forte douleur, a été envoyé à l'hôpital et opéré sur une appendicite aiguë, prévenant la péritonite.

    Diagnostic de l'appendicite

    Le diagnostic chez les femmes est entravé par le fait que la présence de tous les signes ne permet pas d'indiquer clairement une appendicite. Les symptômes peuvent être causés par des anomalies abdominales, une inflammation de l'utérus ou d'autres organes du système reproducteur féminin. C'est pourquoi, en cas d'apparition de douleurs tiraillantes dans le bas-ventre droit, il convient également de consulter un gynécologue.

    Selon une étude sur les 165 femmes opérées avec une appendicite présumée, seule la 21e a constaté que le problème était précisément l'inflammation de l'annexe.

    Le sujet de l'inflammation de l'annexe est abordé dans la vidéo du programme “To Live Great!”

    Les symptômes de l'appendicite ressemblent donc aux premiers signes des maladies suivantes:

    • Apoplexie ovarienne;
    • Torsion ou rupture d'un kyste;
    • Colique rénale;
    • Pyélonéphrite;
    • Grossesse extra-utérine;
    • Annexis et ainsi de suite.

    L'appendicite chez les femmes enceintes est particulièrement difficile à diagnostiquer.

    C'est important! Dans tous les cas, une douleur abdominale aiguë, tiraillante ou pressante constitue un motif de traitement urgent chez le médecin. Toutes les maladies des organes internes qui ne sont pas soignés mettent la vie en danger.

    Informations intéressantes. Ce qui peut et ne doit pas être fait avant l’arrivée du médecin est discuté en vidéo dans le cadre du programme Health TV.

    • Le premier est un examen médical par palpation de l'abdomen. C’est ainsi que sont vérifiés les symptômes de Bartome-Michelson, les symptômes d’Obraztsov (lorsque la douleur s’intensifie avec pression simultanée sur l’estomac et le soulèvement de la jambe droite) et les symptômes de Shchetkin-Blumberg. Si le patient ressent de la douleur en se plaçant légèrement au-dessous du nombril, le médecin peut en conclure que les organes de la reproduction sont impliqués dans l'inflammation (symptôme de Gendrinsky).
    • Échographie.
    • Des tests de laboratoire supplémentaires sont nécessaires: un test de sang et d'urine.
    • La laparoscopie sous anesthésie générale est la méthode de diagnostic efficace la plus fiable. Pendant l'examen, le traitement peut être effectué en retirant l'annexe. Examine complètement l'appendice. Et la base du processus devient visible, ce qui reste souvent caché. C'est sur ce site que se développe l'inflammation, responsable de la péritonite.

    Traitement appendicite

    Le traitement de l'appendicite est toujours une opération pour l'enlever ou une appendicectomie. L'opération se fait sous anesthésie générale. En règle générale, après 5 jours, la femme rentre déjà chez elle et après deux semaines, vous pouvez déjà aller au travail. À ce stade, il est nécessaire de suivre un régime et d'éviter tout effort physique.

    Symptômes de l'appendicite chez les femmes, symptômes

    ✓ Article vérifié par un médecin

    Selon les statistiques, l'appendicite aiguë est la raison la plus courante d'appeler une ambulance. Une inflammation de l'appendice peut dépasser une personne de tout âge et de tout sexe. Cependant, l'évolution de la maladie chez les femmes a ses propres spécificités, à commencer par des difficultés de diagnostic. Si la douleur d'un homme au bas de l'abdomen est associée à une probabilité élevée d'inflammation, cela peut indiquer chez une femme de nombreuses maladies gynécologiques. Il est important de connaître un certain nombre d'autres signes et symptômes permettant d'identifier une appendicite.

    Qu'est-ce qu'une annexe et quelle est la cause de son inflammation?

    L'annexe (annexe vermiforme) est un appendice du caecum. C'est un tube oblong adjacent et aboutissant à une "impasse", c'est-à-dire fermée de l'extrémité. Ce corps est considéré comme un élément fondamental, car son objectif dans l'organisme de l'homme moderne n'est pas tout à fait clair. Cependant, il existe des théories selon lesquelles l’appendice dans un état sain favorise l’immunité de son propriétaire, l’aide à mieux transférer la charge, assure contre certaines maladies. En tant que garde-frontière entre les intestins et le côlon, il empêche la pénétration des premières bactéries pathogènes.

    L'appendicite aiguë est une inflammation de l'appendice du caecum.

    Les causes d'inflammation de l'appendice soulèvent encore des questions, même de la part des spécialistes. Il est à noter que cela peut arriver même avec une femme en parfaite santé qui n'a pas de problèmes d'intestins. Chez les femmes, la maladie est le plus souvent causée par l'une des raisons suivantes:

    1. Les micro-organismes pathogènes - bactéries, protozoaires et virus figurant à l'annexe - constituent le principal facteur causal de la maladie.
    2. Obstruction du trou résultant de l’accumulation et du durcissement des masses fécales, des vers, de tout corps étranger - par exemple, des os, des cosses de graines.
    3. Inflammation des ganglions lymphatiques ou apparition de tumeurs bloquant le passage.
    4. La présence d'autres foyers d'inflammation dans le corps (maladies dentaires, adénoïdes, glandes).
    5. Chez les personnes infectées par le VIH, le système immunitaire est affecté et, dans ce contexte, l’appendicite peut être déclenchée par une infection à cytomégalovirus, une amibe dysentérique et une bactérie de la tuberculose.

    Faites attention! L'appendicite peut provoquer des raisons non seulement physiques, mais aussi psychosomatiques. Les psychologues affirment que les peurs ont tendance à être incarnées et que la peur de l’appendicite commune à de nombreuses femmes se concrétise tôt ou tard dans la réalité.

    Quelle est la difficulté de diagnostiquer une appendicite chez les femmes?

    Les caractéristiques du corps de la femme sont telles que, à l'endroit de la localisation de l'appendice, on peut déplacer l'utérus ou un autre organe. Les douleurs douloureuses et persistantes accompagnent beaucoup de personnes durant le cycle menstruel, il en va de même pour les nausées. En conséquence, les filles attribuent souvent la douleur aux maux typiques des "femmes" et n'y prêtent pas attention, retardant ainsi le traitement et provoquant des complications.

    Il est particulièrement difficile de diagnostiquer une appendicite pendant la grossesse, car un symptôme distinctif de la maladie - les vomissements - est également une manifestation de la toxicose. À son tour, la douleur peut être expliquée par les mouvements du fœtus, divers changements dans le corps, l’étirement des tissus, etc. L'un des symptômes de l'appendicite - un estomac dur - chez les femmes en position peut indiquer un tonus utérin.

    La complexité supplémentaire crée la mobilité du processus vermiforme. Il est contigu aux tissus de la cavité abdominale en raison du soi-disant mésentère - un film plat qui, chez différentes femmes, peut avoir différentes tailles. La région iliaque droite est la localisation classique et la plus populaire de l’appendice. Mais plus le mésentère est long, plus le processus est flexible et, par conséquent, il peut s'écarter de notre emplacement habituel. Oui, et il peut avoir différentes tailles. En conséquence, un appendice atypique est parfois trop bas, plus proche des organes pelviens, ou va beaucoup plus loin, ce qui permet de confondre inflammation et maladie rénale.

    Il existe un certain nombre de maladies dont les symptômes s'apparentent à une inflammation annexe:

    1. Maladies des ovaires ou des trompes de Fallope. Ceux qui sont situés sur le côté droit sont très proches de l'annexe. Les maladies infectieuses des organes génitaux peuvent causer une douleur similaire dans cette région.
    2. Inflammation du diverticule. Cet organe est situé à proximité immédiate de l'appendice et s'enflamme lui aussi, provoquant des douleurs au bas-ventre droit - bien que cela se produise beaucoup moins souvent. Le diverticule est enlevé chirurgicalement.
    3. Maladies des organes de l'abdomen supérieur. En cas d'atteinte hépatique, d'ulcère duodénal, de problèmes du système urogénital et d'autres maladies de la zone "supérieure", le liquide peut s'écouler dans la moitié inférieure. Ainsi, ça fera mal aussi en bas.
    4. Intoxication par obstruction intestinale.
    5. Grossesse extra-utérine.
    6. Maladie rénale.

    Quels types d'appendicite existent?

    En plus de la forme populaire "aiguë" qui nécessite une intervention urgente, il existe une prétendue appendicite chronique. C'est une pathologie rare, caractérisée par la formation de dommages sur les murs de l'appendice, bloquant de temps en temps l'entrée. Cela complique l'écoulement du mucus mais n'est pas non plus critique. Avec une appendicite chronique, on peut vivre en contrôlant soigneusement l'évolution de la maladie. Cependant, les médecins ont toujours conseillé de retirer le régime afin de mettre fin à ce problème une fois pour toutes. Cette forme de la maladie risque fortement de se répandre dans le «aigu» à tout moment.

    Stade inflammation de l'appendice

    Classification de l'appendicite aiguë:

    • catarrhal (simple, superficiel);
    • flegmoneux;
    • empyème de l'appendice;
    • gangrène

    Les maladies qui constituent une forme compliquée d'appendicite, telles que l'abcès appendiculaire, la perforation, la péritonite, la pyléphlébite, le phlegmon rétropéritonéal, la septicémie, etc., sont classées dans un type distinct.

    Nous diagnostiquons vous-même une appendicite

    Les premiers signes d'appendicite comprennent des douleurs caractéristiques, de la fièvre, des nausées et des vomissements. Les symptômes de la maladie se manifestent différemment chez les hommes et les femmes, les adultes et les enfants. Les premiers signes d'appendicite chez les femmes et les femmes enceintes nécessitent une attention particulière.

    Parmi toutes les maladies d'urgence nécessitant une intervention chirurgicale urgente, l'inflammation de l'appendicite est considérée comme une menace pour la vie du patient.

    Signes d'appendicite chez les enfants et les adultes

    L'appendicite est un tel processus intestinal qui existe dans le corps de chaque personne: chaque deuxième habitant de la planète âgé de 10 à 30 ans est confronté à son inflammation. Le stade le plus difficile de l’inflammation de l’appendice est la péritonite. Il est très important de reconnaître les premiers signes d'appendicite le plus tôt possible et d'appeler immédiatement une ambulance.

    Une des options pour se sentir mal peut être une inflammation de l'annexe. Pour diagnostiquer rapidement cette inflammation, vous devez connaître les premiers signes d'appendicite chez les enfants.

    Les premiers symptômes d'appendicite chez un enfant sont évidents: avec un léger tapotement dans le bas-ventre gauche, l'adolescent ressentira une douleur. Si, en appuyant sur le bas-ventre de l'enfant et en lui retirant brusquement la main, il ressent une douleur intense - il s'agit d'un symptôme clair de péritonite, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

    Dans le cas d'une annexe enflammée, le processus de pression ne sera pas accompagné de douleur, mais une fois relâché, ce sera une douleur aiguë.

    Si nous parlons de la génération la plus âgée, les premiers symptômes de l'appendicite chez l'adulte seront les suivants:

    • douleur en appuyant sur le côté inférieur droit de l'abdomen, surtout en position couchée sur le côté gauche du corps;
    • l'agent de santé prend l'ourlet de la chemise du patient, le tire et le patient prend une respiration, le médecin effectue un rapide mouvement de descente avec les doigts de la main et, là-bas, à la fin d'une telle réception, la personne ressentira une douleur accrue;
    • dans un premier temps, le patient ressentira l’apparition d’une douleur dans le creux de l’estomac, puis, au bout d’un moment, cette douleur commencera à descendre dans le corps et du côté droit;
    • si vous tapez doucement sur le côté inférieur droit de l'abdomen, vous entendrez un son sourd;
    • avec la position horizontale du corps sur le côté gauche, la douleur augmentera.

    Signes d'appendicite beaucoup plus prononcés chez les enfants, à savoir:

    1. Enfant plus âgé, adolescent allongé sur le côté droit ou sur le dos, ce qui permettra un peu de soulager la douleur. Chez les enfants, le syndrome douloureux est permanent, la douleur est stable et douloureuse. Le pouls avec appendicite est accéléré et la température corporelle peut atteindre 38 degrés. La surface de la langue est recouverte de fleurs blanches, avec une forme légère de la maladie humide et avec le développement de la péritonite ou une appendicite gangreneuse - avec une langue sèche. Miction nettement plus fréquente, et la chaise s'attardera.
    2. Plus jeunes, les enfants présentant une inflammation de l'appendice sont sujets à des vomissements fréquents et à des selles molles, ainsi qu'à des mictions fréquentes mais douloureuses. Une impulsion rapide sera accompagnée d'une température corporelle élevée, à savoir de 38 à 40 ° C. Le bébé pleurera beaucoup, son sommeil et son appétit seront perturbés. Quand la douleur de l'appendice commence, l'enfant commence à se plier, à se recroqueviller et à appuyer sa jambe droite contre le ventre, demandant souvent de l'eau. Examiner le médecin, ce sera assez difficile.

    Signes d'appendicite chez les femmes

    Le plus difficile à identifier et à diagnostiquer l'inflammation de l'annexe chez les femmes, car elles ont la probabilité d'un diagnostic erroné est beaucoup plus élevé que chez les enfants et les hommes. Beaucoup de femmes souffrant de douleurs dans le bas-ventre sont confondues avec des crampes menstruelles ou des symptômes d'autres maladies gynécologiques.

    Il convient de rappeler qu'aucune maladie gynécologique n'est accompagnée de vomissements, de selles molles et de nausées graves.

    Signes caractéristiques de l'appendicite chez les femmes:

    1. Sensations de douleur. Au début, ils vont tirer et presser dans la nature et l'intensité, non pas à un certain endroit, mais dans tout le corps. Mais au bout d'un certain temps, ces douleurs se situent exactement dans la partie inférieure droite de l'abdomen, où l'appendice est directement enflammé, leur caractère se modifie à un rythme effilé, avec des crampes ou des attaques constantes.
    2. Nausée avec vomissements.
    3. Puisque l'inflammation de l'appendice est un processus inflammatoire directement dans la cavité abdominale, les parois de l'abdomen deviennent dures. Cette caractéristique peut souvent être confondue avec le tonus de l'utérus.
    4. La température corporelle de la femme augmente, ce qui se produit dans tout processus inflammatoire. Mais les chiffres ne dépassent pas les 38 degrés.

    Symptômes de l'appendicite chez l'adulte

    En plus des manifestations primaires de l'inflammation de l'annexe, vous devriez être capable de distinguer les symptômes et les signes de l'appendicite chez l'adulte, chez la fille et chez l'homme, ils sont différents. Mais l’essentiel est que vous deviez immédiatement consulter un médecin.

    Les femmes et les symptômes de l'appendicite en eux:

    1. Symptôme de Gendrinsky. Il est nécessaire de pousser le patient en décubitus dorsal avec les doigts jusqu'à un point situé au-dessous du nombril de 2 cm, après quoi il faut lui demander de se relever et la douleur dans cette région de l'abdomen augmentera nettement. Si une femme a d'autres processus inflammatoires pelviens, sa douleur sera moindre lorsqu'elle sera élevée.
    2. Symptôme Promptov. En effectuant un examen vaginal, le médecin couvre le col de l'utérus avec deux doigts, en effectuant des mouvements oscillatoires. Si aucune crise de douleur n'est détectée en même temps, cela signifie une appendicite.

    Les hommes et les symptômes de l'appendicite en eux:

    • Le symptôme de Britten - pour sentir les endroits de luxation de la plus grande douleur, le testicule droit du médecin de l'homme s'approche de la partie supérieure du scrotum;
    • symptôme Laroka - en raison d'une appendice enflammée, un homme risque de se tirer sans contrôle du testicule droit;
    • Symptôme de Horn - si un médecin tire légèrement le scrotum par sa partie supérieure, l’appendicite ressentira une douleur dans le testicule droit.

    De nombreuses personnes, lorsqu'une annexe est enflammée, ne comprennent pas exactement où se situe leur douleur et préfèrent recourir à l'aide d'analgésiques qui les aident pendant un certain temps.

    Les principales erreurs de l'appendicite sont l'utilisation de réchauffement ou, au contraire, de refroidissement des coussins chauffants, la prise d'antispasmodiques et d'analgésiques, la consommation de beaucoup de liquides et la consommation d'aliments.

    Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

    Les processus inflammatoires dans la cavité abdominale sont des conditions dangereuses, souvent aiguës, qui nécessitent dans la plupart des cas des soins chirurgicaux d'urgence. La cause de l'inflammation dans les tissus et les organes du péritoine peut être des infections, des blessures, une irritation avec des agents alimentaires (principalement d'origine chimique: colorants, conservateurs, stabilisants). La mortalité en cas d'intervention médicale tardive chez ce groupe de patients pouvant atteindre 34,1%, il est donc important de connaître les symptômes de pathologies possibles, en particulier si une personne est à risque et est souvent exposée à des facteurs provocants.

    Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

    L'appendicite est l'une des pathologies chirurgicales les plus graves du péritoine. C'est un catarrhe (inflammation) de l'appendice ressemblant à un ver, qui est attaché au caecum à l'aide d'un mésentère - un ligament qui attache les organes de l'espace péritonéal à la paroi arrière de l'intestin. Chez les femmes, la fréquence du diagnostic d'appendicite est près de 20% plus élevée que chez les hommes du même âge. L'âge moyen des patients atteints de diverses formes d'appendicite est de 30 à 40 ans. L'inflammation la plus dangereuse de l'appendice pendant la grossesse, car dans ce cas, lors de la fourniture de soins d'urgence, il existe un risque de complications et de pertes de sang importantes. Pour éviter la péritonite et d'autres conséquences graves, il est nécessaire de connaître les premiers signes d'appendicite chez la femme et de pouvoir les distinguer des autres symptômes pathologiques.

    Causes de la pathologie chez la femme

    Malgré la forte prévalence de l'appendicite dans toutes les catégories d'âge (environ 89,1% de tous les processus inflammatoires du péritoine), les scientifiques n'ont toujours pas identifié les causes exactes de la pathologie. À ce jour, il existe quatre théories, dont la principale est considérée comme une obstruction de la lumière de l'annexe, ce qui entraîne une production accrue de mucus, ce qui crée de bonnes conditions pour la reproduction d'une flore pathogène. L'occlusion peut également se produire en raison d'une invasion helminthique, ainsi que lors de processus tumoraux ou de corps étrangers pénétrant dans la cavité abdominale. Dans ce contexte, une thrombose aiguë des vaisseaux de l’appendice se développe, ce qui conduit à une nécrose (nécrose) rapide des tissus et des cellules de l’organe.

    L'inflammation infectieuse de l'annexe peut également être une maladie secondaire sur fond de pathologies infectieuses transférées, par exemple, gastrite, tuberculose, helminthiases. Dans certains cas, une vascularite systémique - inflammation immunopathologique des capillaires, des artères, des veines et d'autres vaisseaux sanguins - peut entraîner un processus inflammatoire aigu.

    Quelle est l'appendicite

    Parmi les autres causes d'appendicite chez les femmes de tout âge, les médecins incluent également:

    • constipation chronique et syndrome de l'intestin paresseux;
    • faible teneur dans le régime alimentaire d'aliments riches en fibres (céréales, céréales, légumes verts, légumes, fruits);
    • ingestion de corps étrangers pouvant endommager les organes du tube digestif et de la cavité abdominale (pépins de raisin, arêtes de poisson);
    • adhérences présentes dans certaines maladies chroniques: annexite, cholécystite, colite, etc.

    Faites attention! Dans certains cas, l’appendice carcinoïde peut être la cause d’une inflammation aiguë. C'est une tumeur potentiellement maligne, caractérisée par une croissance lente. L'activation de médiateurs inflammatoires, en grande partie contenus dans les muqueuses de l'annexe, peut également conduire à une appendicite.

    De quel côté est l'appendicite chez les femmes

    Le syndrome douloureux est le principal signe typique de l'appendicite, mais il n'est pas toujours possible de le diagnostiquer correctement. L'attaque chez la femme commence généralement par une douleur légère, concentrée dans la région épigastrique. C'est une zone d'espace épigastrique située dans la partie supérieure de l'abdomen. Chez certaines femmes, la douleur peut être localisée au centre de l'anneau ombilical ou dans la région ombilicale. Dans les 10-12 heures, la douleur retient généralement son intensité et commence à s'intensifier 1-2 jours après le début de l'attaque. La nature des sensations décrites par la plupart des patients est une douleur intermittente causée par des crampes accompagnée de courtes périodes de silence. L'intensité de la douleur au cours de la première journée reste dans des limites modérées.

    Un symptôme typique de l'inflammation de l'appendice est le déplacement de la douleur dans la région iliaque droite. Environ 13% des patients ressentent immédiatement une gêne lors de cette projection, mais un tel tableau clinique n’est pas considéré comme typique des cas classiques d’appendicite catarrhale. Les femmes dont le seuil de douleur est faible peuvent décrire la douleur comme étant une douleur renversée ou environnante, sans spécifier d'emplacement précis ni déterminer le point de la douleur maximale.

    Les sensations désagréables pendant l'appendicite sont aggravées par tout effort physique, par exemple un changement de position du corps ou la marche, de sorte que la femme essaie de prendre une position couchée (du côté droit), dans laquelle la douleur diminue un peu. Il est possible de reconnaître une crise d'appendicite par la posture caractéristique lorsqu'une femme tente de décharger les muscles abdominaux en menant ses genoux vers l'abdomen. Cette situation s'appelle la «position fœtale» et est considérée comme l'un des principaux signes d'inflammation aiguë.

    Où peut être localisée douleur lors de l'inflammation de l'annexe

    C'est important! L'attaque de l'appendicite commence toujours par une douleur qui, le plus souvent, est spastique et ressemble à une douleur de crampes. Si des symptômes d'intoxication ou un état fébrile deviennent les premiers symptômes de la pathologie, et seulement après l'apparition de cette douleur sourde ou coupante, il s'agit probablement d'une gastro-entérite, une inflammation combinée aiguë de l'estomac et des intestins.

    Symptômes de l'appendicite chez les femmes

    Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

    Comme l'appendicite a une symptomatologie assez diffuse, ses symptômes sont souvent perçus comme des symptômes de maladies gynécologiques, en particulier si une femme souffre d'une pathologie chronique et risque de développer des complications à partir du système urinaire. Par conséquent, il est très important de connaître les symptômes de l'appendicite et de pouvoir les comparer aux signes d'autres maladies, car les appels tardifs à une assistance médicale peuvent provoquer une inflammation diffuse de l'espace péritonéal et la mort d'une femme suite à un choc infectieux toxique ou douloureux, ainsi qu'une septicémie.

    Manque d'appétit

    L'appétit chez la plupart des patients disparaît simultanément avec l'apparition de la douleur. La cause de ce trouble est l’intoxication croissante, contre laquelle une femme peut ressentir une faiblesse et une somnolence incompréhensibles. Chez de nombreux patients, la capacité de travailler et la concentration de l'attention sont considérablement réduites, ce qui les oblige à arrêter de travailler ou à effectuer leurs activités quotidiennes. En raison d'un manque d'appétit, il peut y avoir une légère perte de poids. Si le poids corporel est réduit de plus de 800 g par jour, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin, car le développement de la déshydratation aiguë est possible.

    Manque d'appétit - l'un des signes de l'appendicite

    Premières manifestations d'intoxication

    La nausée pendant l'inflammation de l'appendice est permanente et augmente avec la progression de la maladie. Le symptôme atteint son maximum le deuxième ou le troisième jour du processus inflammatoire, après quoi un léger affaiblissement des symptômes peut être observé. Vomissements dans l'appendicite n'est pas considéré comme un symptôme typique et peut survenir 1 à 2 fois - le premier ou le deuxième jour de l'inflammation.

    La nausée peut signaler une appendicite

    Est-ce que la température augmente?

    En cas d'appendicite catarrhale, la température corporelle de la plupart des patients reste dans les limites de la normale et dépasse rarement la limite inférieure de l'infra-fébrile. Dans certains cas, le patient peut être atteint d'une fièvre sous-fébrile, apparaissant généralement le deuxième jour de la maladie, mais une augmentation de plus de 38 ° pour l'appendicite n'est pas caractéristique. Si le thermomètre dépasse cette limite, le risque d'inflammation phlegmoneuse ou gangréneuse est élevé.

    Inflammation de l'annexe chez la femme

    Changer de tabouret

    L'inflammation des selles de l'appendice change également. La grande majorité (plus de 60%) des femmes se plaignent de constipation, commençant 2 à 3 jours avant le début de l'attaque. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ne suivent pas de régime et admettent des erreurs nutritionnelles, consomment peu d'aliments contenant des fibres et souffrent de troubles chroniques du tractus gastro-intestinal. Constipation accompagnée d’accumulation de gaz dans les intestins, ballonnements, décharge de grandes quantités de gaz avec une forte odeur désagréable.

    La diarrhée est moins typique de l'appendicite. La chaise peut avoir une consistance mousseuse ou aqueuse, de couleur jaune clair. L'odeur putride, les traînées de sang et le mucus devraient être absents. La diarrhée dans l’inflammation de l’appendice, contrairement à la constipation, survient le premier jour de l’attaque et le nombre de matières fécales peut aller jusqu’à 10 fois par jour.

    Avec une inflammation de l'appendice, la plupart des femmes se plaignent de constipation.

    La violation des selles en pathologie est également accompagnée d'autres symptômes, parmi lesquels peuvent être:

    • douleurs spasmodiques lors du passage de masses fécales dans le rectum;
    • douleur après les selles;
    • tension des muscles abdominaux non seulement pendant l'effort, mais aussi au repos.

    C'est important! Il est strictement interdit de prendre des médicaments (laxatifs, analgésiques, etc.) en cas de suspicion d'appendicite, car cela pourrait rendre difficile l'établissement d'un diagnostic correct et retarder la fourniture d'une assistance vitale.

    Vidéo - Symptômes d'appendicite

    Changement de la diurèse quotidienne

    L'appendicite aiguë est souvent accompagnée d'une déshydratation du corps, qui se manifeste par une modification de la diurèse quotidienne - le volume d'urine excrété par jour. Une femme peut ressentir une soif constante, la peau et les muqueuses deviennent sèches et pâles. Le nombre de mictions augmente tandis que le volume d'urine diminue progressivement. Le deuxième ou le troisième jour, il se produit de fausses impulsions pour vider la vessie. La miction avec une appendicite n'est pas douloureuse, l'apparence de l'urine ne change pas.

    Changements dans le coeur et les vaisseaux sanguins

    Les symptômes du système cardiovasculaire n'apparaissent pas chez toutes les femmes, mais il est impossible d'exclure ces signes du tableau clinique de la maladie, car leur prévalence reste assez élevée - au moins 20 à 25%. Le patient peut éprouver un essoufflement, une difficulté à respirer, une augmentation de la fréquence cardiaque.

    Les autres signes de ce groupe clinique sont:

    • diminution de la pression artérielle (chez les femmes souffrant d'hypotension, une crise hypotonique peut se développer);
    • des vertiges;
    • changement de fréquence cardiaque;
    • sueur froide et collante.

    C'est important! En cas d’apparition de douleur au cœur, la «nitroglycérine» est autorisée, mais elle doit être signalée aux médecins qui arrivent ainsi que pour décrire en détail tous les symptômes qui ont soulagé le médicament utilisé.

    Vidéo - Symptômes d'appendicite chez les femmes

    Comment reconnaître une attaque chez la femme enceinte?

    Le diagnostic du processus inflammatoire pendant la grossesse est une tâche difficile. Cela est dû en grande partie au fait que des douleurs d'étiologies diverses au cours de la grossesse sont souvent perçues comme une manifestation des processus physiologiques se déroulant dans le corps de la future mère sous l'influence d'hormones. La prévalence de la pathologie chez les femmes enceintes est faible (pas plus de 1 à 3%), mais de tels cas sont toujours possibles. Il est donc important de connaître les principaux symptômes de la maladie et de ne pas essayer d'étouffer la douleur avec des pilules, mais d'appeler immédiatement une ambulance.

    La manifestation principale de la pathologie dans cette catégorie de patients est le syndrome d '"abdomen aigu", caractérisé par une douleur abdominale aiguë, qui se déplace progressivement vers la région de l'hypochondre droit et suit une évolution douloureuse constante. Le diagnostic du syndrome dans les stades ultérieurs est entravé par l'affaiblissement naturel des muscles du péritoine, ce qui ne permet pas de révéler la tension des parois abdominales typique de l'appendicite. La détermination difficile de la localisation de la douleur peut également rendre le diagnostic difficile, car de nombreux organes de la cavité abdominale sont déplacés sous la pression d'un utérus et d'un fœtus en croissance.

    Symptômes d'appendicite aiguë chez la femme enceinte

    C'est important! Il est presque impossible de diagnostiquer une appendicite chez une femme enceinte à la maison. Par conséquent, toutes les femmes souffrant de syndromes douloureux de toute étiologie sont hospitalisées à l'hôpital pour un diagnostic matériel. L'appendicectomie est utilisée pour traiter l'appendicite à tout moment pendant la grossesse.

    Le lieu de l'appendicite pendant la grossesse

    Traitement: chirurgie et médicaments

    Le traitement principal de l'appendicite est la chirurgie. Les patients dont les signes pathologiques durent moins de 5 à 7 jours sont dirigés vers une hospitalisation et une préparation au traitement chirurgical. À ce stade, une solution saline intraveineuse est indiquée, ainsi qu'un traitement avec des antibiotiques du groupe des macrolides ou des céphalosporines énumérés dans le tableau.

    Antibiotiques pour le traitement conservateur de l'appendicite (y compris après une intervention chirurgicale)