Principal / Ulcère

Appendicectomie: méthodes et préparation à la chirurgie

Ulcère

Le retrait de l'appendicite est une opération courante pratiquée dans la région abdominale. Une appendice est un autre nom pour les procédures chirurgicales.

Maintenant, la pathologie est traitée de deux manières:

  • Conduire une thérapie conservatrice. Le traitement a lieu avec l'utilisation de drogues.
  • Excision chirurgicale complète de la zone enflammée.

Souvent, après les médicaments doivent supprimer l'annexe.

La chirurgie est effectuée par deux méthodes principales:

  • Une incision longitudinale complète est pratiquée sur le côté de l'abdomen, dans la région où se trouve l'appendice.
  • Faites trois ponctions à l'endroit où l'orgue est situé.

Il existe une autre méthode avec une piqûre et une élimination par la bouche ou le vagin. Peu à peu, ces méthodes ont été abandonnées au profit de ce qui précède.

Il existe une catégorie de patients dont l'ablation de l'appendicite est associée à certaines difficultés:

Les petits patients ne peuvent pas expliquer clairement et correctement leur état, la nature de la douleur, il existe également une légère sévérité de la douleur. Par conséquent, le diagnostic est difficile.

Chez les femmes en situation de constipation persistante, les modifications et la compression des organes dues à la croissance de l'utérus entraînent le blocage du passage de l'appendice et la survenue d'une inflammation. Immunité réduite en raison de changements dans les niveaux hormonaux.

Raison

La principale raison démontrant la nécessité d'une intervention chirurgicale est une forme aiguë d'inflammation de l'appendice ou de suspicion d'appendicite. Autres facteurs conduisant le patient à la table d'opération:

  • Renforcer les symptômes d'empoisonnement du corps avec des produits du processus inflammatoire.
  • Violation de l'intégrité de l'annexe et contact avec les organes internes des produits purulents, développement de péritonite.
  • Risque accru de rupture.

En fonction de l'état du patient et du stade de la maladie, l'opération est réalisée de deux manières:

  1. Selon le plan.
  2. En cas d'urgence ou sous forme urgente.

Prévu

L'intervention chirurgicale est utilisée en cas d'impossibilité ou d'interdiction de retrait. Ceci est généralement effectué en présence d'infiltration. Initialement, un traitement médical est effectué pour soulager la forme aiguë, puis une coupure est prescrite lorsqu'il n'y a aucune menace pour la santé et la vie du patient.

Urgent

La forme aiguë de la maladie provoque un retrait urgent. Se produit lorsque l'organe est rompu et une péritonite.

L'apparition d'une appendicite chronique est associée à la survenue périodique d'un inconfort. Son traitement consiste à prendre des médicaments et à subir une intervention chirurgicale. Manières que le docteur choisit. Si les symptômes apparaissent peu fréquemment et pas intensément, essayez de traiter avec des médicaments.

Examen diagnostique

Avant de procéder au prélèvement d'un organe, ils sont examinés et testés. Ceci est fait pour exclure d'autres pathologies pour confirmer le diagnostic.

Inspection

Le chirurgien procède à un examen préliminaire du patient pour identifier les symptômes de l'appendicite. La procédure consiste à palper et à tapoter une partie du corps où cela fait mal, à déterminer au préalable l'emplacement du processus. Une attention est accordée à la position du patient. Un examen visuel de l'état de l'abdomen. Sur le site de l'inflammation de la peau sera soulevée et enflammée.

Des analyses de sang et d'urine sont effectuées pour déterminer le degré d'inflammation et éliminer les maladies présentant des symptômes similaires.

Examen instrumental

L'utilisation d'un équipement est nécessaire pour établir un diagnostic précis et déterminer l'emplacement de l'annexe:

  • Échographie.
  • Tomographie par contraste.

Types de chirurgie

L'appendicectomie consiste en l'ablation chirurgicale d'un organe enflammé (annexe). Entièrement coupé du processus entier, les restes sont suturés et cachés à l'intérieur du caecum.

En pratique chirurgicale, il existe deux moyens d'intervention principaux dans le corps du patient:

  1. La laparotomie. Une coupe est faite dans la zone où se trouve l'appendice douloureux. Opération ouverte
  2. Laparoscopie (endoscopie). Pour enlever produire de petites ponctions (trois) dans l'abdomen.

Les méthodes ont à la fois des moments positifs et des moments négatifs.

La laparotomie

C'est un moyen classique. La laparotomie est la première intervention chirurgicale abdominale réalisée en annexe. Indications:

  • Le diagnostic a été confirmé - appendicite sous forme aiguë.
  • La forme aiguë donnait des complications - péritonite.
  • Les conséquences d'une maladie aiguë sous la forme d'infiltration, qui relie l'appendice, le caecum, l'intestin grêle et le mandat.
  • Appendicite chronique.

Péritonite et clinique avec une forme aiguë de la maladie - ce sont des indicateurs pour mener une opération d'urgence. En cas d'infiltrat à l'intérieur, appliquez un traitement conservateur visant à éliminer le processus inflammatoire. Le traitement peut prendre 2-3 mois. Ensuite, la suppression programmée est attribuée.

Quand il est impossible de réaliser une laparotomie:

  • Le patient a l'agonie.
  • Si le patient est seul, refuse par écrit les interventions chirurgicales.
  • Intervention de routine. Dysfonctionnement cardiovasculaire, respiratoire, rénal et hépatique.

La préparation à l'opération ne nécessite pas d'événements spéciaux. Si un patient présente une violation de l'équilibre sel-eau ou si une péritonite s'est développée à l'intérieur, des liquides et des antibiotiques à large spectre pénètrent dans l'organisme par voie intraveineuse.

  1. L'introduction d'une solution anesthésique. L'anesthésie est générale. La solution pénètre dans le corps soit par une injection dans une veine, soit par un dispositif d'inhalation. L'anesthésie est rarement donnée par le canal rachidien.
  2. Le site de la future opération est traité avec des agents antiseptiques. En tant que désinfectant, l'iode est utilisé pour l'alcool, la bétadine, l'alcool.
  3. Une incision est faite dans le domaine de l'appendicite. La pénétration à l'intérieur est réalisée en coupant des couches de tissu.
  4. Une inspection visuelle du contenu interne est effectuée. L'appendice s'élève au-dessus des organes.
  5. La pousse est coupée (procéder à une résection). Simultanément à la place de l'incision du mésentère et des appendices sont imposés des sutures.
  6. Ensuite, éliminez l'excès de liquide, installez un système de drainage (tubes pour éliminer les produits inflammatoires), effectuez une rééducation avec des tampons et des pompes électriques.
  7. L'incision dans le péritoine est cousue avec des fils spéciaux. L'accès est fermé par une couture couche par couche des tissus dans l'ordre inverse de la pénétration.

Les accès à l'intérieur du péritoine sont réalisés de la manière suivante:

  • Méthode Volkovich-Dyakonov, incision le long de la faux.
  • Façon Lenander. Coupe longitudinale.
  • Accès par section.

Le drainage est effectué dans plusieurs cas:

  • Rupture de l'appendice et développement d'une péritonite.
  • La formation de pus sur le lieu de l'opération.
  • Dans les tissus rétropéritonéaux, une inflammation se développe.
  • Blocage incomplet des vaisseaux sanguins endommagés à la suite d'une intervention chirurgicale. Hémostase incomplète des artères.
  • Il n’existe aucune preuve sans équivoque permettant de couper l’organe enflammé.
  • Il y avait une immersion incomplète des restes du processus dans le corps du caecum.

Le drainage est éliminé après 2-3 jours, si la guérison se poursuit sans complications.

Le processus de coupe de la laparotomie va de 40 minutes à une heure. En cas de complications (maladie de l'adhésif, localisation incorrecte de l'organe), le processus chirurgical dure de deux à trois heures. Le processus de récupération dure jusqu'à une semaine. Adhérence recommandée au repos du lit pendant 2-3 jours à compter du jour de l'opération. Les coutures externes sont enlevées les jours 7 ou 10.

Laparoscopie

Il existe une autre méthode d'élimination moins traumatisante: la laparoscopie. Son utilisation est limitée et comporte à la fois des indications et des contre-indications à l’excision.

Lors de l’utilisation du retrait mini-invasif des greffons est indiqué:

  • Le premier jour du développement de la forme aiguë de la maladie ou une forme bénigne de la maladie.
  • Maladie de forme chronique.
  • L'enfant développe une appendicite aiguë.
  • Maladies concomitantes du patient, provoquant une mauvaise cicatrisation de la plaie et une suppuration ultérieure. Ceux-ci incluent le diabète et le surpoids.
  • Une déclaration écrite du patient sur l'utilisation d'une appendicectomie laparoscopique.

Prenons les cas où l’utilisation de la méthode est interdite ou indésirable.

Contre-indications générales:

  • Derniers mois de grossesse.
  • Maladies cardiovasculaires aiguës. Échec ou infarctus.
  • Dysfonctionnement pulmonaire provoquant une insuffisance respiratoire.
  • Mauvaise coagulation du sang.
  • L'anesthésie générale n'est pas souhaitable.

Contre-indications d'importance locale:

  • L'appendicite se développe plus d'une journée.
  • Le développement de la péritonite.
  • Sites de processus purulents à bords nets ou flous.
  • Maladie solitaire dans le péritoine.
  • L'accès à l'annexe est difficile en raison du mauvais emplacement.
  • Autour de l'organe, l'intestin grêle et le gros intestin sont des tissus enflammés avec une structure modifiée - l'infiltration.

L'opération de retrait est réalisée sans formation particulière. À l’appendicite, le processus prend un minimum de temps: on installe un compte-gouttes contenant de la solution saline, on introduit des agents antibiotiques à large spectre d’action. Dans la salle d'opération, le patient est inséré dans un tube contenant une solution anesthésique, qui est administrée par inhalation. La laparoscopie est réalisée uniquement sous anesthésie générale.

Le retrait de l'appendicite est réalisé sans incision, en utilisant des instruments médicaux spéciaux:

  • Laparoscope.
  • Tube de décharge de dioxyde de carbone, appelé insufflateur.
  • Processus de coupure laser.
  • Surveiller, en donnant la possibilité d'observer le fonctionnement et d'inspecter la situation interne.

La laparoscopie passe par plusieurs étapes:

  • Un lieu d'intervention future est en préparation. Des trous sont pratiqués dans l'abdomen pour l'introduction d'outils médicaux.
  • Inspection réalisée de la cavité abdominale de l'intérieur. Le dioxyde de carbone est lancé dans la cavité abdominale, ce qui permet une meilleure qualité de révision.
  • Après avoir trouvé l'appendice fixé pour le centre ou la fin. Ensuite, une coupure est effectuée: d'abord, le mésentère, puis l'organe lui-même. Après l'organe excisé reste la souche de l'annexe et le tissu conjonctif. Les points de suture sont placés sur les points de coupure: séparément sur le mésentère, séparément sur l'annexe. Le corps est sorti à l'aide d'un trocart. La procédure est effectuée avec soin et professionnalisme.
  • Élimination du pus et d'autres fluides apparus pendant le processus d'excision. Si nécessaire, installer un drainage.
  • Sur les trous où il y avait des outils, les coutures sont superposées.

Si, au stade de l'examen, des complications faisant partie des contre-indications à la laparoscopie ont été identifiées, les instruments sont retirés et une découpe classique est effectuée.

Parfois, après l'opération, vous devrez peut-être installer des tuyaux de drainage:

  • Détecté les signes de péritonite en développement.
  • Les vaisseaux sanguins continuent à saigner.
  • Le chirurgien n’a pas une confiance totale: l’organe a été complètement retiré ou une résection incomplète a été réalisée.

Le tube est montré à travers une ponction sur le côté.

La durée de la chirurgie est de 30 à 40 minutes. Les complications peuvent augmenter la durée de jusqu'à 3 heures.

Lorsqu'il est utilisé, le processus de récupération prend 3 jours. Le système de drainage est retiré le deuxième jour. L'exercice est autorisé après 60 jours.

Une intervention endoscopique par rapport à la laparotomie présente plusieurs avantages:

  • La récupération a lieu en peu de temps.
  • Sur la peau reste des cicatrices subtiles.
  • Après le retrait, la douleur est pratiquement absente.
  • Traumatisme minimal au péritoine antérieur.
  • Au cours de la laparoscopie, il est possible d’examiner attentivement le contenu interne de la cavité abdominale et d’identifier d’autres processus pathologiques.
  • L'activité motrice intestinale est rapidement rétablie.
  • Le repos au lit obligatoire est absent.
  • Après l'appendicite, il n'y a pratiquement pas de complications.

Cependant, la mise en œuvre de la méthode mini-invasive pose certaines difficultés:

  • Besoin d'un équipement coûteux.
  • Le personnel médical doit être formé.
  • Anesthésie générale.
  • Le chirurgien perd la capacité de sensation tactile.
  • Les données sur le moniteur sont affichées sous forme plate (espace bidimensionnel).

Effectuer une opération de l'appendicite: ce que le patient a besoin de savoir

Si une appendicite est diagnostiquée, la chirurgie est inévitable. L'intervention chirurgicale sur l'annexe est le seul moyen de combattre l'inflammation de cet organe.

Le succès de l'opération dépend de la visite opportune chez le médecin, des qualifications du médecin, de l'équipement de la clinique ainsi que de la mise en œuvre des recommandations du médecin pendant la période de récupération.

Le problème est signalé par une douleur dans le bas de l'abdomen, qui ne s'arrête pas avant 3 à 4 heures. De tels symptômes ne sont pas seulement inhérents à l’appendicite. Avec des coliques dans l'estomac devrait consulter immédiatement un médecin.

Étapes de diagnostic et de fonctionnement

Le chirurgien effectue un diagnostic précis basé sur une enquête du patient, une palpation de la cavité abdominale, une étude des résultats du test. La douleur dans l'appendice enflammé peut être ressentie non seulement dans le bas de l'abdomen, mais également sous les côtes, dans le dos.

L'inflammation intestinale a des symptômes similaires, seul un médecin peut établir un diagnostic précis.

Lorsque l'appendicite est supprimée, l'opération se déroule en plusieurs étapes.

  • Préparer le patient.
  • En réalité opération.
  • Récupération du patient.

En fonction des circonstances, la manipulation lors du retrait de l'annexe est réalisée en mode d'urgence ou de manière planifiée.

Avant l'intervention, des examens complémentaires sont effectués: échographie, tomographie, radiographie abdominale, permettant de préciser le diagnostic, de détecter le foyer de l'inflammation.

Les opérations pour enlever l'appendicite sont réalisées avec une dissection du péritoine ou un point de ponction (laparoscopie). La deuxième méthode est plus bénigne, puisque l'appendicite est excisée sans ouvrir la cavité abdominale. Après cette manipulation, les patients retrouvent rapidement leur rythme de vie normal.

Se préparer à la chirurgie

Une appendicectomie (retrait de l'annexe) est considérée comme une opération d'urgence. La préparation du patient est effectuée le plus rapidement possible. Un anesthésiste étudie l'état du cœur et du système vasculaire, ainsi que la réaction du corps à divers types d'anesthésie.

Sur la base des données, sélectionne l'anesthésie. Pour nettoyer l'estomac et les intestins, effectuez les procédures appropriées.

Si une intervention chirurgicale est prévue, il est interrogé avec le patient et ses proches sur la méthode d'anesthésie et les complications postopératoires. Dans des circonstances extrêmes, une opération pour supprimer une appendicite est effectuée sans conversation préalable. Dans de tels cas, effectuez une chirurgie classique.

Cela vous permet d'éliminer rapidement les complications possibles, parmi lesquelles la péritonite est la plus grave. S'il y a une rupture de l'appendice et que le pus se trouve dans la cavité abdominale, l'horloge continue.

Retrait avec incision abdominale

Il n'y a pas de normes sur la durée d'une opération de suppression d'appendicite. La durée dépend de la santé du patient, du stade du processus inflammatoire et d'autres indicateurs.

Soulagement de la douleur

Les moyens de soulager la douleur sont choisis en fonction de l'âge du patient, de la présence d'une réaction allergique aux médicaments, des caractéristiques individuelles de l'organisme. Les médecins procèdent à l'anesthésie de trois manières:

  • sous anesthésie générale: soulagement complet de la douleur lorsque la conscience du patient est désactivée;
  • blocus conducteur: l'introduction de l'anesthésie dans l'espace entourant le faisceau nerveux, le médecin doit bien connaître l'emplacement des ganglions et le site d'insertion de l'aiguille;
  • infiltrat étroit: création d'une couche de novocaïne sous le site d'intervention. Pour ce faire, à l’aide d’une seringue, injectez une solution à 25% de novocaïne dans la cavité et bloquez les impulsions douloureuses. La novocaïne doit être administrée plusieurs fois au cours de l'opération.

Avec le blocus et l'infiltration serrée, le patient est conscient. Ces méthodes ne sont pas utilisées lors de la suppression d'une appendicite dans plusieurs cas:

  • avec laparoscopie;
  • pour les personnes émotives avec une grande excitabilité;
  • pour opérer des enfants;
  • avec péritonite.

Au cours de l'intervention chirurgicale, l'anesthésiste contrôle le travail des organes vitaux du patient.

Cours d'opération

L'annexe est supprimée par un algorithme strict:

  • L'introduction de l'anesthésie du patient.
  • Dissection du péritoine.
  • Examen de l'appendice enflammé, des intestins, des organes internes.
  • Enlèvement de l'annexe.
  • Traitement de bord.
  • Superposition dans la cavité abdominale du catgut (points de suture ne nécessitant pas de retrait).
  • Serrer la peau et imposer les coutures supérieures, puis enlever.

En cas d'entrée de pus dans le péritoine, la cavité abdominale est réorganisée. Pour l'enlever, installez un drain. Retirez l'appareil après avoir amené le patient dans un état stable.

Période postopératoire

  • Le processus de récupération du patient après la suppression de l'appendicite n'est pas moins important que l'opération elle-même. La rééducation complète du patient prend jusqu'à six mois.
  • Après tout type de chirurgie, des antibiotiques sont prescrits au patient. Ils éliminent l'inflammation dans le corps et empêchent l'apparition de nouveaux. Bien que le patient puisse se sentir bien, il est nécessaire de suivre une antibiothérapie complète.
  • Après le retrait de l'appendicite, un régime est indiqué à tous les patients. Le respect d'un régime alimentaire approprié est considéré comme une condition nécessaire au rétablissement de la santé. Après manipulation, l'intestin rétablit lentement les fonctions habituelles. Normaliser le travail prend du temps. La charge sur les organes digestifs augmente progressivement.
  • La prise d'antibiotiques est un stress supplémentaire pour le système digestif. Sous l'influence de médicaments, la microflore intestinale est perturbée. Cela conduit à des échecs dans la digestion et l'assimilation des aliments. Pour éviter des conséquences négatives, vous avez besoin d'un régime et de médicaments spéciaux. Le médecin prescrit des médicaments qui soutiennent la microflore.
  • Dans la période postopératoire, réduisez l'activité physique. Immédiatement après l'excision de l'appendicite, le patient apprend à se lever correctement. Des mouvements aigus conduisent à une violation de l'intégrité des coutures. Cependant, le repos absolu entraîne l'apparition d'adhésions. Par conséquent, pour éviter les problèmes, on enseigne au patient à bien se déplacer.
  • Dans les premiers jours après l'intervention, des marches courtes et lentes sont nécessaires. La durée et le rythme sont déterminés par le médecin. Au moindre malaise, le patient devrait consulter un médecin.
  • Les procédures d'hygiène sont une question importante. Prenez un bain ou une douche après avoir consulté un médecin. Dans les premiers jours après la chirurgie, de telles procédures sont inacceptables. Après avoir enlevé les coutures sont limitées à la douche. Avec l'adoption du bain pendant cette période, il vaut la peine d'attendre.
  • Une fois que les coutures sont complètement cicatrisées, elles augmentent l’activité physique. Cependant, cela devrait être fait progressivement: vous ne pouvez pas soulever des poids, courir, sauter. Consultez régulièrement votre médecin. Cela permettra de contrôler le processus de récupération et d'éviter les complications.

Avantages et inconvénients de la chirurgie abdominale

Le principal avantage de la chirurgie standard pour l'appendicite est qu'elle élimine rapidement l'inflammation.

Les inconvénients de la coupe de la cavité abdominale comprennent:

  • la durée de la procédure;
  • risque de formation d'adhérences;
  • long séjour du patient à l'hôpital;
  • processus de rééducation douloureux;
  • forte probabilité de suppuration des coutures;
  • présence de cicatrices sur le corps.

Laparoscopie

Conscients des problèmes posés par les opérations abdominales, les médecins sont de plus en plus enclins à pratiquer des interventions au moyen de ponctions dans l'abdomen.

La méthode de laparoscopie est relativement nouvelle. L'opération sur l'appendicite par la méthode du point est réalisée dans les cas suivants:

  • le patient est diabétique;
  • avec obésité II - III degré;
  • pour confirmer le diagnostic d'appendicite aiguë.

La chirurgie localisée de l'appendicite est contre-indiquée dans les maladies cardiovasculaires, les maladies des organes respiratoires, les complications de l'appendicite.

Cours d'opération

La surface de la peau pour la laparoscopie est préparée de la même manière qu'avec une procédure standard. Dans cette situation, l'évacuation de la nourriture de l'estomac n'est pas nécessaire car l'incision abdominale n'est pas effectuée. Mais il convient de noter qu'il est préférable de sortir de l'anesthésie avec l'estomac vide.

Le retrait de l'appendicite par laparoscopie est effectué sous anesthésie générale. Le patient se fait 3 incisions dans:

  • zone du nombril (pour l'introduction d'une caméra vidéo);
  • le foyer d'inflammation identifié lors de l'examen;
  • partie inférieure gauche de l'abdomen.

Le diamètre des coupes - 5-10 mm. À l'aide d'une caméra vidéo, les médecins examinent la cavité abdominale. L'image entre sur le moniteur. L'algorithme d'action est le suivant:

  • Détecter une annexe enflammée.
  • Attachez-le.
  • Découper.
  • À travers le trou.
  • Coudre les coupes.

Lors du retrait de l'appendice laparoscopique après l'insertion de la caméra, il est possible que le diagnostic préliminaire soit incorrect. Cela est possible parce que les symptômes de la pathologie ont des symptômes similaires à ceux d'autres maladies, par exemple les maladies gynécologiques (problèmes d'ovaires). Dans cette situation, l'appendicite n'est pas découpée, l'opération est terminée.

Période postopératoire

Étant donné que la cavité abdominale n'est pas ouverte pendant la manipulation ponctuelle, il n'y a pas de problèmes pendant la période postopératoire. Les patients tolèrent bien la procédure. Le patient rentre chez lui dans 1-2 jours. Les points de suture sont retirés 7 jours après l'intervention.

La rééducation du corps après le retrait ponctuel de l'appendicite peut durer un mois. Avec une telle opération, il n'est pas nécessaire de suivre un régime spécial. Le patient doit surveiller l'état des ponctions. Ils ne devraient pas diverger. Vous devriez consulter votre médecin sur la question: comment prendre une douche ou un bain.

Indépendamment de la méthode de retrait de l’annexe, il est difficile de sortir de l’anesthésie générale. Le processus s'accompagne souvent de nausées, de vomissements et de douleurs. Dans une telle situation, vous devez contacter votre infirmière pour obtenir de l'aide. Des préparations spéciales vous permettent de résoudre rapidement le problème.

Avantages et inconvénients de la laparoscopie

Le retrait de l'appendicite par le biais de petites incisions a un certain nombre de facteurs positifs:

  • au lieu d'une coupure, des piqûres sont faites, c'est moins traumatisant;
  • un diagnostic visuel est effectué à l'aide d'une caméra vidéo;
  • la possibilité d'apparition d'adhésions est exclue;
  • après la chirurgie, il ne reste que de petites cicatrices sur le corps;
  • après excision de l'appendicite, le patient se rétablit rapidement et reste à la clinique plus de deux jours.

Chirurgie appendicite

L'appendicectomie est la seule méthode fiable pour traiter la plupart des formes d'inflammation de l'appendice dans les conditions actuelles. L’inflammation de l’annexe chez les personnes éloignées de la médecine est à l’origine de nombreuses peurs fondées et non fondées. Les informations ci-dessous, accessibles à un large éventail de lecteurs, peuvent être utilisées comme rappel avant une opération visant à supprimer une appendicite.

Peur de l'appendicite

Le sentiment de peur est une réaction naturelle de défense de la personne, qui permet d’éviter des situations de vie dangereuses. La peur est un mauvais conseiller pour les maladies accompagnées de douleur. Douleur - un signal que le corps a cessé de faire face à un problème interne. Les crampes abdominales qui persistent pendant 3 à 4 heures sont le signe d’un grave problème de santé et l’un des symptômes de l’appendicite, ainsi que le motif d’un appel urgent à un hôpital.

Les causes de la douleur sont toujours associées à:

irritation des terminaisons nerveuses par les produits de l'inflammation;

des contractions (spasmes), des étirements et des lésions des fibres nerveuses.

La douleur physique peut généralement être arrêtée avec des produits pharmaceutiques. Cependant, sans traitement complexe, et parfois une chirurgie radicale, le processus pathologique - inflammation de l'appendice ne peut être arrêté. Avec le reste de la maladie, la douleur réapparaîtra tôt ou tard.

D'autres phobies (selon les sondages des patients) sont associées à des peurs:

la confiance de votre vie chirurgiens;

résultat défavorable de l'opération;

En ce qui concerne les trois premières phobies - dans une certaine mesure, les craintes sont justifiées, mais un appel ultérieur à l'hôpital ne fait qu'augmenter les risques. L'opération de la procédure habituelle se transforme en une manipulation complexe.

En ce qui concerne les doutes quant à l'exactitude du diagnostic, en effet, les signes d'appendicite ne correspondent pas toujours aux descriptions de la littérature médicale, et les symptômes caractéristiques de l'appendicite peuvent être une manifestation d'autres maladies dangereuses, par exemple:

les maladies du tractus gastro-intestinal sont les ulcères de l'estomac, du duodénum, ​​l'obstruction de l'intestin grêle, le diverticule de Meckel (excroissance aveugle de l'intestin, ressemble à une annexe), l'infiltrat appendiculaire, l'abcès périapendiculaire, le cancer ou la perforation de la pancréatite intestinale et le déclenchement de l'intestin

maladies du système urogénital - inflammation ou obstruction des uretères, inflammation des appendices, spasmes pathologiques au cours des cycles ovulatoires;

maladies infectieuses - fièvre typhoïde, dysenterie et autres.

De nombreuses maladies casuistiques sont déguisées en appendicite. Cependant, les erreurs de diagnostic sont rarement fatales pour le patient. Avec l'introduction de la laparoscopie dans la pratique, le nombre d'erreurs a considérablement diminué.

Phobies associées aux caractéristiques de l'état physiologique du patient et à la difficulté de diagnostic pendant cette période, à savoir:

la grossesse est une crainte naturelle pour la vie du fœtus, qui s’ajoute au tableau clinique déformé par la compression des organes internes;

la vieillesse - combinée à la superposition de diverses maladies chroniques;

L'âge des enfants - pour des raisons compréhensibles, les phobies sont caractéristiques des parents qui craignent une hypertrophie pour la santé de leur enfant.

La technologie de diagnostic moderne et la technologie chirurgicale nous permettent de trouver un traitement optimal, sûr et adapté à chaque cas, à tout âge et dans tout état physiologique.

Enlèvement de l'appendicite. En fonction de la situation clinique, l’opération est réalisée en urgence ou selon le plan.

Opération d'urgence L'indication est la phase aiguë ou l'exacerbation de l'inflammation chronique. L'opération est réalisée dans les deux à quatre heures suivant l'admission du patient à la clinique. L'urgence est provoquée par le développement rapide d'une condition dangereuse (péritonite, perforation des parois du processus, déversement de pus dans la cavité abdominale).

Opération prévue En cas d'interdiction d'intervention d'urgence, l'opération est effectuée après l'élimination des menaces. Le moment de l'opération prévue est déterminé en fonction du moment du traitement palliatif (élimination de la menace) et du rétablissement.

Période préopératoire pour appendicite

L'appendicectomie fait référence à la catégorie d'opérations effectuées en urgence, de sorte que toutes les procédures nécessaires dans la salle d'urgence soient effectuées le plus rapidement possible.

Enregistrement du patient

L'inscription du patient est une condition préalable pour rester à l'hôpital. Pour accélérer, préparez les documents nécessaires à l’avance:

un passeport d'un citoyen de la Fédération de Russie ou un document le remplaçant (carte d'identité militaire);

police d'assurance maladie (obligatoire ou volontaire);

numéro de carte d'assurance d'un compte personnel individuel (SNILS);

Carte de consultation externe, le cas échéant (elle est généralement située dans la clinique du lieu de résidence, mais parfois sur les mains).

Des personnes qui n'ont pas la citoyenneté de notre pays peuvent rencontrer des difficultés pour obtenir le retrait gratuit de l'annexe.

Cela ne veut pas dire que l'assistance d'urgence leur sera refusée. Toutefois, pour écarter tout problème, vous devez d'abord souscrire à une police d'assurance-santé obligatoire. Pour obtenir une police, contactez la compagnie d’assurance la plus proche ayant une bonne réputation sur le marché de l’assurance. Une police sous forme de carte plastique est établie un mois et une police temporaire est émise le jour du traitement.

Attention! Pour les ressortissants étrangers résidant temporairement ou de manière permanente sur le territoire de la Fédération de Russie, la politique de l'ÉMO est établie sur la base de l'art. 10 de la loi fédérale de la Fédération de Russie du 29/11/2010 N 326-ФЗ.

La présence d'une police d'assurance maladie obligatoire, temporaire ou permanente, est obligatoire pour toutes les catégories de citoyens admis dans un établissement médical.

De plus, vous devez soumettre:

pour un réfugié - un certificat de réfugié ou une copie d'une demande de ce statut (plaintes concernant sa privation);

Pour un apatride résidant temporairement sur le territoire de notre pays - une carte d’identité avec une note d’autorisation de séjour en Fédération de Russie.

pour un citoyen étranger séjournant temporairement dans notre pays - un passeport du pays de résidence du citoyen avec le cachet du service de migration RF sur l’autorisation temporaire de séjour dans notre pays.

pour un citoyen étranger résidant en permanence dans notre pays - un passeport d'un État étranger et un permis de résidence en Fédération de Russie.

Le problème sera grandement simplifié en contactant une clinique qui fournit des services payants, y compris une assurance maladie volontaire (VHI).

Diagnostic de l'appendicite

Réalisé par un chirurgien dans un délai limité.

Les indications d'une intervention chirurgicale peuvent être les résultats d'un examen clinique avec les symptômes vifs d'un abdomen aigu sans confirmer le foyer de la pathologie dans l'annexe. Cette stratégie est pleinement justifiée dans la mesure où, outre l'appendicite, les causes de la chirurgie d'urgence sont des maladies des organes abdominaux analogues à celles de l'appendicite. Pendant l'opération, après avoir examiné les intestins et les organes abdominaux, les tactiques de traitement peuvent être ajustées par le chirurgien.

Séquence de procédures de diagnostic:

Inspection: générale - faites attention à la posture du patient, à sa démarche, à l’état local - à l’état de la paroi abdominale (augmentation, diminution, symétrie des côtés);

Palpation - faites attention à la douleur sur le lieu d'application de la force, passez des tests de douleur et appliquez une palpation interne - rectale, vaginale;

Percussion (tapotement) - utilisé pour identifier la douleur et la sensibilité tactile (tactile);

Tests sanguins de laboratoire - comptage du nombre de leucocytes, détermination du rapport des différents types de leucocytes dans un frottis coloré et du taux de sédimentation des érythrocytes, de l'urine - analyse générale. Selon les témoignages pourraient inclure d'autres études, par exemple une étude sur la grossesse chez les femmes. Malheureusement, les tests de laboratoire standard ne montrent que l’image générale de l’inflammation.

Méthodes instrumentales - radiographie abdominale générale, radiographie ou tomographie par ordinateur avec contraste, échographie et ses modifications.

Diagnostic différentiel. Dans une clinique peu claire et peu éclairée et en l'absence d'indications claires pour une appendicectomie d'urgence, le diagnostic est poursuivi jusqu'à ce que les causes soient clarifiées. La laparoscopie est le plus souvent utilisée comme méthode de diagnostic différentiel.

Au cours de la période de préparation à l'opération, l'anesthésiologiste effectue une étude du système cardiovasculaire et recueille les antécédents d'allergie en cas d'intolérance aux agents pharmacologiques pour l'anesthésie.

Si nécessaire, effectuez une perfusion intraveineuse au goutte-à-goutte avec une solution isotonique afin de maintenir le tonus, de soulager la toxicité et de prévenir la déshydratation, ainsi que de placer la sonde dans l'estomac afin d'évacuer le contenu.

En raison de la gravité variable de l'état clinique des patients admis pour une intervention chirurgicale, la séquence des études de diagnostic peut être partiellement modifiée.

Préparation du champ opératoire pour l'appendicite

La préparation comprend le traitement de la peau de l'abdomen, le rasage des zones de croissance des poils, le dégraissage et la désinfection de la peau dans la zone du champ chirurgical.

Si, avant l'opération, le patient prend conscience de cas d'allergie aux solutions de désinfection de la peau, aux produits chimiques et aux médicaments, l'anesthésiologiste ajuste ses actions.

Période opératoire pour l'appendicite

Avant l'opération, à la demande du patient et de ses proches, il est possible de tenir une conversation sur la manipulation à venir avec la fourniture d'informations sur la nature de l'opération, les méthodes de soulagement de la douleur et les complications possibles. Mais comme l'opération est une urgence, cette conversation n'est parfois pas menée.

La période d'exploitation comprend:

l'introduction du patient dans un état d'anesthésie;

dissection de la paroi abdominale par couches;

révision de la cavité abdominale et des organes situés dans celle-ci, examen de l'appendice et d'une partie de l'intestin (environ 50 cm avant et autant après le lieu de son écoulement);

résection de l'annexe, suture des bords du processus à distance;

resserrement et suture du péritoine avec des sutures résorbables (les sutures ne sont pas enlevées);

resserrement de la peau et imposition de points de suture intermittents (amovibles).

En cas de complications (débordement du contenu du processus dans la cavité abdominale), la cavité est réorganisée et un drainage temporaire est fixé afin d’évacuer les produits de l’inflammation hors du corps. Éliminez ce drainage avant de retirer les sutures cutanées opérantes, immédiatement après la stabilisation de l'état du corps.

L'heure de l'opération. Il n'y a pas de normes, cela peut durer de 40 minutes à 2-3 heures, en fonction de la gravité de la pathogenèse, de la constitution du corps, de l'âge du patient, de l'emplacement du processus dans la cavité abdominale et de nombreux autres facteurs.

L'anesthésie est une étape importante de l'opération. Le temps opératoire, le taux de guérison de la plaie, la probabilité de complications opératoires et postopératoires dépendent de la qualité de l'anesthésie.

Lors de la suppression du processus en utilisant trois options pour l'anesthésie:

méthode d'infiltration serrée;

Toutes les méthodes correctement exécutées ont un effet analgésique adéquat. Les deux premières méthodes consistent à trouver le manipulé dans l’esprit pendant l’opération, à cet égard, ils sont contre-indiqués pour:

les jeunes enfants - l'anxiété incontrôlable d'un petit enfant nuit à la mise en œuvre de l'appendicectomie;

patients atteints de péritonite - une opération importante implique la réhabilitation de l'intestin, avec éventuellement une tension réflexe des muscles de la paroi abdominale;

Les patients qui subissent une chirurgie laparoscopique - des manipulations dans la cavité abdominale avec un instrument médical chez une personne consciente provoquent un réflexe émétique et un spasme musculaire de la paroi abdominale, et les relaxants musculaires ne sont pas utilisés pour supprimer ces phénomènes sans anesthésie générale avec ventilation pulmonaire contrôlée.

patients présentant une excitabilité accrue, une intolérance individuelle à la novocaïne et à ses dérivés.

Bien que les méthodes d'anesthésie locale soient considérées comme obsolètes, elles se sont révélées efficaces et sûres, avec une exécution habile.

Méthode d'infiltrat rampant serré

L’objectif est de fournir une coupe et une couture couche par couche sans douleur de la peau et de la paroi abdominale.

Le seuil de sensibilité à la douleur de l'intestin est beaucoup plus bas, car son soulagement de la douleur ajoute périodiquement une solution de novocaïne dans la cavité abdominale ou utilise d'autres médicaments.

Le principe de la méthode est posé sous la pression créée par une seringue imbibée d'une solution à 0,25% de novocaïne, couches de peau, de muscles et de tissus de la paroi abdominale. Suite à l’injection de la solution sous pression, une vaste couche de novocaïne située sous le champ opératoire est créée, bloquant la conduction des impulsions douloureuses. Pendant l'opération, vous devez répéter constamment cette procédure.

L’intérêt pratique réside dans la simplicité d’exécution et dans la possibilité de contrôler les paramètres physiologiques de base des personnes opérées sans matériel médical complexe. L'opération peut être effectuée avec succès dans des conditions primitives.

Inconvénients - la novocaïne ne supprime pas le réflexe nauséeux; pendant l'opération, vous devez injecter constamment de la solution de Novocaïne.

Anesthésie régionale ou conductrice

L'objectif est similaire à l'objectif de la méthode d'infiltration rampante. Le principe repose sur le blocage de l'influx nerveux par les faisceaux nerveux innervant l'intestin, par l'introduction d'analgésiques dans l'espace entourant la ceinture nerveuse, à partir de laquelle les faisceaux nerveux divergent. La technique est difficile en comparaison avec une infiltration étroite. Un anesthésiste doit avoir une bonne connaissance des repères topographiques du site d’insertion de l’aiguille et de l’emplacement des ganglions.

En tant qu'anesthésiques, des solutions de différentes concentrations (bupivacaïne, lidocaïne, ropivacaïne) sont utilisées.

la vitesse de l'effet;

petites doses de médicaments contre la douleur;

anesthésie fiable, pas besoin d'ajouter constamment de l'anesthésique;

la possibilité de combiner diverses techniques.

Inconvénient - complexité de la mise en œuvre.

Anesthésie générale - une méthode moderne d'anesthésie

Le patient est endormi et est retiré graduellement de l'état d'anesthésie générale. Au cours de la période narcotique, l'anesthésiologiste contrôle les systèmes cardiovasculaire et respiratoire du patient.

Les étapes de l'anesthésie sont les suivantes: prémédication, administration de médicaments, anesthésie proprement dite et retrait de cet état:

Prémédication Les objectifs sont d'augmenter la résistance du corps avant l'opération, afin d'assurer le fonctionnement stable du cœur et des poumons pendant l'opération;

Anesthésie d'induction ou induction. Les objectifs sont d'amener progressivement les opérés à l'anesthésie, à l'adaptation du cœur et de la respiration aux conditions de l'anesthésie. A ce stade, si nécessaire, l'introduction de relaxants musculaires est réalisée et la trachée est intubée pour la ventilation artificielle des poumons. La durée de la période est de 10-15 minutes;

Maintenir l'anesthésie. Les objectifs sont de maintenir un niveau stable de fonctions corporelles de base et d’absence de sensibilité à la douleur. La durée de la période correspond à l'heure de l'opération. Au cours de l'opération, l'addition fractionnée de médicaments est autorisée;

Retrait de l'anesthésie. Objectifs - élimination des métabolites d'anesthésie, restauration des fonctions vitales et passage du corps à un fonctionnement indépendant.

En tant que médicaments destinés à l'anesthésie générale pour l'appendicectomie, on utilise des agents pharmaceutiques puissants dont l'accès est limité.

Les complications possibles de ce stade sont contrôlées par l'anesthésiste. Le groupe à risque comprend les patients présentant une hypersensibilité et des maladies concomitantes qui affaiblissent le travail du cœur et du système respiratoire.

Dissection de la paroi abdominale en couches pour l'appendicite

Principes généraux de l'incision de la paroi abdominale:

La coupe se fait en couches. Cela vous permet de contrôler le processus et, si nécessaire, le dopage rapide des vaisseaux sanguins, ce qui réduit les risques de blessures musculaires et d’aponévrose;

La longueur de l'incision n'est pas strictement réglementée, il devrait être suffisant pour que le chirurgien travaille. Une incision trop petite crée des problèmes lors de l'extraction et de la révision des organes internes, l'insertion de l'omentum et des anses intestinales dans la cavité abdominale, et trop grande - augmente la durée de la couture tissulaire et aggrave les risques pendant la période de cicatrisation de la plaie;

Les muscles, les aponévroses et l’omentum sont séparés par une méthode franche, c’est-à-dire qu’ils font une petite piqûre, puis ils sont séparés par des outils et par les mains le long des fibres.

À ce stade, les saignements qui ne se voient pas lorsque les vaisseaux sanguins de la paroi abdominale se séparent sont dangereux. Avec une anesthésie insuffisante, le réflexe de pression intra-abdominale augmente, entraînant éventuellement une perte incontrôlée de l’omentum et des anses intestinales. Tous ces risques sont pris en compte par le chirurgien.

Révision de la cavité abdominale avec appendicite

Après séparation de la paroi abdominale, l'épiploon est retiré et les organes internes sont examinés. Si nécessaire, les boucles intestinales sont enlevées à l'extérieur de l'abdomen. En parallèle, ils trouvent une annexe enflammée.

Dans l'étude de l'appendice, les organes internes et les anses intestinales sont attentifs aux défauts morphologiques visibles des parois du péritoine et des organes étudiés. Lorsque des changements sont détectés, le chirurgien agit conformément aux instructions et à sa propre intuition. Avec une appendicite simple, l'opération passe à la phase finale. En cas de complications, l'algorithme des actions est différent.

Lors de l'examen des organes internes sous anesthésie locale, il convient de se méfier du réflexe nauséeux en réponse au resserrement des anses intestinales. Le danger réside dans la perte incontrôlée des anses intestinales, la rupture spontanée de l'appendice et l'infection de la cavité abdominale. Ces risques sont pris en compte par le chirurgien et l'anesthésiste.

Annexe résection

L'appendice se soulève jusqu'au bord de la plaie et est retiré au-delà de ses limites. L'isolement du processus de la cavité abdominale est fourni, la technique est décrite en détail dans des manuels et des manuels. En tant que matériau de suture utilisant du catgut ou des sutures synthétiques à absorption spontanée.

Le principe d'application de la suture de la bourse submersible sur le moignon de l'appendice consiste à resserrer le processus afin que les bords de la plaie s'enfoncent dans le moignon et que l'extérieur du processus soit relié au centre par des membranes séreuses. Cette méthode de suture vous permet d’attendre la guérison et le scellement le plus rapide possible de l’appendice.

Les risques sont associés à une éventuelle contamination de la cavité abdominale, des instruments et des vêtements de chirurgie, à une séparation négligente des tissus, ainsi qu’à l’échec des sutures et des nœuds chirurgicaux.

Coudre une plaie opératoire après une appendicectomie

La connexion de la paroi abdominale se fait par des sutures qui absorbent après un certain temps, et la peau est cousue avec des points de suture intermittents (en moyenne 7 à 10 points de suture sont réalisés). Des fils de soie ou synthétiques durables sont utilisés comme matériau de suture. Les points de suture sur la peau sont enlevés au bout de 7 à 10 jours. Les risques possibles sont associés à la rupture des fils et des nœuds.

Période postopératoire

La période de récupération dure de la fin de l'opération à l'enlèvement des points de suture sur la peau. La durée de la période augmente avec une appendicectomie complexe. La séquence des actions du personnel médical ayant une appendicite simple est assez simple.

Au début de la période postopératoire (premier jour):

effectuer (si nécessaire) une désintoxication du patient;

surveiller les signes de saignement postopératoire, de parésie de l'intestin et / ou de la vessie.

Au cours de la période postopératoire moyenne et tardive (du deuxième au dixième jour):

surveiller la récupération des fonctions physiologiques du patient (défécation, miction), si nécessaire prendre des mesures;

surveiller le développement possible de complications postopératoires (contrôle de la température corporelle, appétit, état des sutures postopératoires, présence de douleur).

Combien de temps restent-ils à l'hôpital après le retrait de l'appendicite?

Après une opération sans complication, le patient est hospitalisé pendant dix jours au maximum. Vous pouvez vous lever après l'opération avec l'autorisation du médecin, généralement le troisième ou le quatrième jour (recommandation individuelle!). Pour éviter que les coutures ne collent ensemble, vous devez parfois porter un bandage ou envelopper votre ventre avec une serviette. Le premier jour après la chirurgie, donnez à boire. Dès le deuxième jour, les aliments sont présentés en fonction du régime recommandé par le diététicien.

Informer le médecin en temps voulu à:

impossibilité de défécation et / ou de miction sans trop d'effort;

douleurs dans l'abdomen et les coutures;

coutures mouillées et inconfort lors du déplacement.

Quand les sutures sont-elles retirées après le retrait de l'appendicite?

Ils sont enlevés après avoir rempli la plaie avec une granulation saine (croûte). Dans des conditions normales, il s’agit du septième, parfois du dixième jour. Les points de suture sont retirés dans la salle de traitement. Décharge du patient seulement après le retrait des sutures. Attention! Quelques jours après avoir quitté l'hôpital, il faut être prudent avec l'effort physique - même dans le cas d'une plaie opératoire bien cicatrisée, les bords peuvent se disperser.

Que dois-je faire si la suture a disparu après le retrait de l'appendicite?

La raison - non-respect du régime après la sortie de l'hôpital. Les coutures internes et externes peuvent se disperser.

1. Pour déterminer l’espacement des coutures internes (sur la paroi abdominale), vous pouvez utiliser les fonctions suivantes:

saillie (hernie) de la peau dans la région de la plaie, la peau sans perturber l'intégrité;

avec une légère pression sur le lieu de la saillie de la paroi abdominale, une formation de type gelée ou légèrement plus solide se fait sentir - il s’agit de l’époque;

douleur, provoquant des vomissements - un signe d’émergence sous la peau des anses intestinales, mais l’omentum empêche généralement la perte de l’intestin.

Appeler une ambulance;

Prenez une position horizontale sur une surface dure.

Si, après avoir pris une position horizontale, la saillie est entrée à l'intérieur, nouez une serviette sur le ventre;

Attendre calmement le médecin: l’anxiété et les efforts excessifs ne font qu’exacerber l’anomalie de la plaie.

2. Déterminer la différence des coutures externes (peau) par les caractéristiques suivantes:

il y a une plaie de couleur rouge (écarlate) à l'endroit de la rupture - c'est la paroi abdominale, il y a une suture dessus qui empêche le prolapsus intestinal;

le site de la plaie saigne ou la plaie est sèche.

Prenez une position horizontale, appelez une ambulance;

Couvrir la plaie avec un chiffon stérile, vous ne pouvez pas exercer de pression, contrairement à la situation avec une divergence de sutures internes.

Complications après le retrait de l'appendicite

Les complications après l'appendicectomie sont divisées en début et en fin. Nous allons nous concentrer sur les principales manifestations de complications qui gênent parfois les patients après le retrait de l'annexe.

Température après chirurgie de l'appendicite

Une faible fièvre est un compagnon fréquent de l'inflammation de l'annexe et l'un des symptômes de la maladie. Une augmentation de la température est un signe de la présence d'une inflammation. Au premier stade de la maladie, c'est un signal utile - cela signifie que le corps résiste. Une fièvre à court terme après le retrait de l'appendicite n'est pas dangereuse, elle disparaît d'elle-même ou après plusieurs procédures médicales.

Le danger est l'hyperthermie après le retrait de l'appendicite (dans un délai d'un mois), si elle se produit à l'arrière-plan:

douleur dans l'abdomen;

Dans certains cas, la température après le retrait de l'appendicite dure très longtemps, allant parfois de trois à six mois. Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi. Peut-être la raison de la violation réflexe de la thermorégulation.

Douleur après une chirurgie de l'appendicite

Douleur - Le résultat d'une inflammation des coutures, de la formation d'adhérences ou d'une péritonite naissante. Peut-être la préservation de la douleur des comorbidités, qui n’a pas été éliminée lors de l’appendicectomie.

Vous devez contacter le chirurgien de la clinique du lieu de résidence ou le chirurgien qui a effectué l'opération.

Adhésions après une chirurgie de l'appendicite

Les adhérences sont des tissus fibreux, résultant d'une inflammation de l'adhésif. Ils conduisent à une connexion entre les membranes séreuses de différentes boucles intestinales. Les causes de l'inflammation adhésive sont imprévisibles, parfois des pathologies sont provoquées par des microorganismes qui sont entrés dans la cavité abdominale lors de l'opération, mais on pense que les adhérences surviennent chez les personnes sédentaires, ainsi que chez les personnes âgées.

Les adhérences formées sur l'intestin après l'appendicite se manifestent par une douleur accrue lorsque l'intestin regorge de nourriture et de gaz, ainsi que par une augmentation des contractions péristaltiques de l'intestin. Il est difficile de traiter les adhérences, car le tissu fibreux des adhérences est pénétré par les vaisseaux sanguins et les nerfs.

Péritonite après appendicite

La péritonite survient à la suite de la perforation du processus. En conséquence, la chirurgie pour enlever l'appendicite est réalisée en tenant compte de la gravité de la pathogenèse, tout en assainissant les intestins, en imposant un drainage, en maintenant un écoulement constant d'exsudat inflammatoire et en prescrivant un traitement complexe dans la période postopératoire.

La péritonite après appendicectomie est un phénomène prédit chez les individus:

avec des pathologies chroniques;

ayant des antécédents de condition préopératoire grave.

Symptômes de péritonite - fièvre, douleur et dureté de la paroi abdominale, intoxication à grande échelle.

Hernie postopératoire après une appendicite

La hernie postopératoire est le résultat d'une rupture de la paroi abdominale au site d'une incision opératoire quelque temps après l'opération. La hernie est le résultat d'une combinaison des facteurs suivants: mauvaise adhérence des bords de la plaie, traumatismes abdominaux sévères ou contondants dans la région de la plaie. Manifesté par la saillie de la paroi abdominale au site de la suture postopératoire. Les actions d'une personne souffrant de hernie après une appendicite sont similaires à celles recommandées chez les patients présentant une divergence de points de suture internes (voir ci-dessus).

Réhabilitation et récupération après le retrait de l'appendicite

Dans une opération d'appendicectomie simple, la période entre l'opération et l'entrée au travail est en moyenne de trois semaines, la première semaine étant passée au service de chirurgie.

Il n'y a pas de recommandations générales sur la manière de se comporter après une opération pour supprimer une appendicite. Certains patients se lèvent et commencent à bouger le lendemain de l'intervention, alors que d'autres ont besoin de plusieurs jours pour le faire. La récupération est plus rapide chez les jeunes et les personnes minces.

Recommandations générales qui conviennent à toutes les catégories de personnes en convalescence après une appendicectomie sans complications:

faire de courtes promenades;

consultez votre médecin dans les cas où il est nécessaire de porter un pansement postopératoire (généralement indiqué pour les personnes obèses ou pour les mouvements longs);

faire un exercice modéré, nager (une immersion dans l'eau est possible après la formation du sceau cicatriciel sur le site de l'incision cutanée);

le sexe est possible deux semaines après le retrait de l'appendicite;

Le régime alimentaire pour le premier mois après la chirurgie devrait être composé d'aliments digestibles.

La rééducation avec complications après une appendicectomie est réalisée sur la base des caractéristiques individuelles de la pathologie et du patient.

Auteur de l'article: Volkov Dmitry Sergeevich | Ph.D. chirurgien, phlébologue

Éducation: Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou (1996). En 2003, il a reçu un diplôme d'un centre médical éducatif et scientifique pour la gestion des affaires du président de la Fédération de Russie.