Principal / L'intestin

Que peut être une inflammation de l'appendicite?

L'intestin

Il n’ya guère de personne qui n’ait pas entendu parler du diagnostic d’appendicite aiguë. Aucune des personnes n'est à l'abri de la probabilité d'une inflammation soudaine de l'annexe. Cette pathologie chirurgicale entre dans la catégorie des maladies gastro-entérologiques répandues: elle représente environ 70% des opérations sur les organes abdominaux.

Qu'est-ce qui rend l'appendice enflammé? Les causes de l'appendicite sont variées, allant d'une simple occlusion de l'annexe à des facteurs de stress pour le développement de la maladie.

Caractéristiques anatomiques du processus vermiforme

Le caecum fait partie du gros intestin. Dans la partie initiale de la transition vers la section suivante de l'intestin - le côlon - il présente une formation en forme de tube creux et fermé. Après la formation de l'angle hépatique, à la transition entre l'intestin et le côlon transverse, il fait un tour et forme une région sigmoïde. La section épaisse se termine par une partie du rectum avec le sphincter anal.

La forme de l'appendice est similaire à celle d'un ver. Ce nom anatomique signifie donc un appendice semblable à un ver. Dans certains cas, cette zone peut être enflammée. C'est comme ça que l'appendicite se produit. La base de l'appendice a son propre espace de pliage, qui peut dans certains cas contribuer à l'inflammation limitée. En moyenne, sa longueur est d'environ 7 à 9 centimètres, son épaisseur ne dépassant pas 1 centimètre.

Un fait intéressant: l'appendice en tant que matériau peut être utilisé pour des reconstructions des organes urinaires.

C'est pour quoi?

Il y a des dizaines d'années, l'appendice était considéré comme un organe rudimentaire et non vital. Ce mythe a été démystifié: des scientifiques ont prouvé que l’organe était important et comportait un certain nombre de fonctions uniques, dont l’habitat de la microflore bénéfique. Dans le cas d'infections intestinales accompagnées de diarrhée, l'annexe joue le rôle d'un «stock» de bactéries symbiotiques de réserve, donnant naissance à une nouvelle population.

Avec une annexe à distance augmente le risque de dysbiose. Cette condition est souvent observée chez les enfants, dont le processus a été retiré en bas âge.

L'annexe est un organe du système immunitaire impliqué dans la production de globules blancs, principaux agents de lutte contre les microorganismes pathogènes. L'annexe, plus précisément dans son espace sous-muqueux, contient des follicules lymphatiques qui protègent le corps contre les maladies infectieuses et oncologiques. En raison de l'abondance de ce type de tissu, il porte le deuxième nom: «amygdale intestinale».

Qu'est-ce qui peut mener à une appendicite?

Malgré le développement rapide de la médecine, par exemple, à cause de ce que l’appendicite apparaît, les scientifiques le trouvent difficile. Il existe des causes hypothétiques d'inflammation de l'annexe:

  • Structure anormale. L'emplacement du caecum et l'appendice lui-même peuvent être différents en raison des caractéristiques anatomiques du corps: descendant, interne (médial), antérieur, postérieur, gauche. C'est pourquoi les médecins constatent parfois la variabilité de la localisation de la douleur. Les difficultés de diagnostic qui apparaissent à ce propos sont aggravées par des manifestations cliniques atypiques.
  • Facteur alimentaire. Cette théorie de l'appendicite est associée à l'état "d'intestin paresseux" dans le contexte de la constipation chronique. Ce phénomène se produit le plus souvent avec une consommation insuffisante de fibres et l'abus de produits carnés. Il en résulte une suppression de l'activité vitale des lactiques et des bifidobactéries bénéfiques de l'intestin et une diminution de sa motilité, ce qui peut provoquer un processus inflammatoire.
  • Maladies intestinales associées. La pathologie émergente peut être le résultat d'une obstruction intestinale, d'une invasion helminthique, d'une colite chronique, d'une dyskinésie intestinale, de pliures et d'une torsion du processus, de calculs fécaux. L'inflammation chronique provoque un dysfonctionnement de la barrière muqueuse du processus et une diminution de la résistance de la paroi intestinale. L'appendicite est souvent retrouvée chez l'enfant en raison de l'ingestion dans la lumière intestinale d'un corps étranger avalé au hasard ou de particules solides non digestibles (noyaux de baies, pelures de graines).
  • Maladies non liées aux intestins. L'appendicite chez les adultes peut être enflammée face à toute infection virale et bactérienne chronique due à un système immunitaire affaibli. Ce groupe de causes inclut la pathologie du système reproducteur féminin, en particulier les trompes de Fallope. Dans un processus chronique non contrôlé, un centre d'inflammation est formé. Dans ce cas, il existe une probabilité de "transition" de l'infection vers des structures anatomiques proches, y compris le processus vermiforme.
  • Troubles neuro-réflexes. En cas de violation des processus de régulation au niveau de l'activité nerveuse supérieure, des spasmes sévères et une parésie des artères alimentant les intestins peuvent survenir. L'échec circulatoire résultant dans l'appendice provoque le développement d'une inflammation qui provoque une modification du tissu intestinal jusqu'à la nécrose.

Comment reconnaître une appendicite?

La crise d'appendicite aiguë se produit souvent dans le contexte d'une santé complète. Le symptôme principal est une douleur soudaine et croissante dans l'abdomen central. Au fil du temps, la douleur est redistribuée dans la région iliaque droite, située dans le tiers inférieur de la ligne oblique classiquement conduite du nombril à la crête iliaque. Caractérisé par une douleur accrue lors de la marche, des éternuements, en se tournant vers la gauche.

Après un certain temps, des symptômes supplémentaires, mais non moins importants, se rejoignent. Ceux-ci comprennent la bouche sèche, des nausées, une augmentation de la température corporelle jusqu'à un nombre subfébrile, une tachycardie modérée. Possible vomissement unique et diarrhée. Dans le diagnostic de l'appendicite, les médecins utilisent des symptômes spécifiques: Rovzinga, Sitkovsky, Voskresensky.

Comment traiter l'appendicite?

Le traitement conservateur de l'appendicite aiguë n'existe pas. Tous les médicaments analgésiques, anti-inflammatoires ou antispasmodiques sont contre-indiqués - dès que le médicament commence à agir, le patient sera soulagé en raison de l’atténuation de la douleur. Ce sentiment est très trompeur: en cas d'appendicite aiguë, le processus d'inflammation de l'appendice ne peut pas être arrêté, la probabilité d'une destruction encore plus grande et du développement de complications est donc élevée.

Pour éviter cela, la seule solution correcte lorsque les symptômes ci-dessus sont détectés est d'appeler une brigade d'ambulances. En cas de suspicion d'appendicite, le patient sera conduit à l'urgence où l'équipe médicale procédera à un diagnostic différentiel approfondi afin d'éliminer d'autres maladies. Si le diagnostic est confirmé, après le laboratoire et les études instrumentales nécessaires, suivez l'étape de préparation préopératoire pour la chirurgie d'urgence. La procédure de retrait du processus appendiculaire s'appelle une appendicectomie. Il existe deux options de traitement chirurgical: par accès laparoscopique et par laparotomique.

Pour la note: la seule indication pour le traitement conservateur de l'appendicite est l'infiltration appendiculaire - un conglomérat des organes abdominaux, qui sont soudés ensemble et situés autour de l'annexe. Dans ce cas, on prescrit au patient des antibiotiques, un rhume à l'estomac, un régime. Retrait de l'annexe produite conformément au plan, 3-4 mois après le traitement.

Prophylaxie de l'appendicite - mythe ou réalité?

Contrairement à l’opinion selon laquelle il est impossible de prévenir l’appendicite, certaines méthodes existent encore. Bien sûr, ces méthodes ne fourniront pas une garantie de cent pour cent. Mais la prévention est une arme puissante de protection contre les maux, car il n’est pas si facile de mettre un corps complètement en bonne santé hors de l’action.

Normalisation du pouvoir - un moyen facile à la portée de tous. Comme l'appendice fait partie du tractus gastro-intestinal et appartient au caecum, il joue un rôle important dans la digestion. Pour le nettoyage et la normalisation de son travail, il est nécessaire d'enrichir le régime avec un substrat de fibres grossières - des fibres. N'ayant pas la capacité de digérer, la fibre agit comme un surfactant, attirant les sels, les toxines et les scories. Une grande partie de celle-ci est contenue dans le son et les légumineuses, dans les algues, les fruits et les légumes frais. Un fonctionnement sain de l'intestin est impossible sans l'utilisation de produits à base de lait fermenté. Le kéfir, le fromage cottage et le lait favorisent l'équilibre optimal de la microflore intestinale, ce qui a un effet direct sur le système immunitaire. Bilan hydrique et respect du régime de consommation d'alcool - une étape importante dans le maintien de la santé. L'eau plate a un effet nettoyant, détoxifiant, prévient l'apparition de constipation. Les décoctions aux herbes, les infusions (camomille, sauge), en plus de compenser le manque de liquide, ont un effet anti-inflammatoire et antiseptique. L'utilisation de jus de fruits frais sans sucre est recommandée.

L’ajustement du régime alimentaire comprend non seulement le supplément, mais aussi l’abandon de certaines habitudes alimentaires développées au fil des ans: non-respect et trop manger, abus de graisse, frit et épicé. Pour prévenir l’appendicite chez les enfants, il est recommandé de ne pas utiliser de graines et de baies contenant des os. Une ingestion accidentelle de l'enveloppe conduit parfois à la pénétration de particules dans le processus et à la formation d'un infiltrat appendiculaire.

Une prévention complète est impossible sans cesser de fumer: en plus des effets toxiques du goudron et de la nicotine sur la délicate paroi muqueuse, le tonus vasculaire et l'irrigation sanguine de l'intestin en souffrent. L'activité physique, les sports luttent avec la stagnation des organes pelviens. Il convient de prêter attention à la santé des femmes en fréquentant régulièrement les cliniques prénatales.

Comme le montre la pratique, il est très difficile d'identifier les causes de l'appendicite chez une personne donnée dans une situation donnée. Malgré le caractère commun des processus anatomiques et physiologiques, chaque personne reste un système unique. Le plus souvent, l'appendicite est enflammée chez les personnes qui ont déjà des problèmes intestinaux, le système immunitaire ou des erreurs dans le maintien d'un mode de vie sain. C'est pourquoi il est si important de respecter les mesures nécessaires. Avec leur aide, il est possible non seulement de retarder l'apparition de l'appendicite, mais aussi de le prévenir complètement.

Quelles sont les causes de l'appendicite: causes de l'inflammation

Les causes de l'appendicite représentent le plus souvent une combinaison de plusieurs facteurs affectant la santé humaine. Qu'est-ce que l'appendicite? L'appendicite est appelée inflammation aiguë ou chronique de l'appendice (il s'agit d'un appendice du caecum). Les symptômes caractéristiques de la maladie sont des douleurs dans la région iliaque droite, de la fièvre, des nausées, des vomissements, des flatulences. Que se passe-t-il et comment apparaît l'inflammation annexe? Essayons de comprendre les principales causes du développement d'une appendicite aiguë et chronique.

Origine du trouble

Il n'est pas toujours possible de dire exactement quand et pour quelle raison une inflammation se produit. Que peut causer une appendicite chez les adultes et les enfants? Afin de répondre à la question, vous devez savoir ce qu'est une annexe.

C'est un petit appendice du caecum, dont la longueur est d'environ 10 centimètres et le diamètre de seulement 1 centimètre. Il est situé au milieu de l'intestin épais et mince et est une sorte de frontière. D'une part, l'appendice est une continuation du caecum et, d'autre part, il est fermé. Sa composition est représentée par le tissu lymphoïde, qui participe activement à la formation de l'immunité intestinale. Il y a plusieurs théories principales d'inflammation d'appendice:

  1. Causes mécaniques.
  2. Causes infectieuses.
  3. Causes vasculaires.
  4. Causes endocriniennes et immunitaires.
  5. Caractéristiques alimentaires.

Parlons de chaque hypothèse et considérons le risque d'inflammation de l'annexe. Une attention particulière est accordée aux facteurs de la maladie.

Facteur mécanique

Les causes mécaniques de l'appendicite incluent le blocage (obturation) de la lumière de l'appendice. En conséquence, la microflore est violée et les bactéries pathogènes se multiplient. Pourquoi cela se produit-il et comment apparaît le blocage? Les raisons suivantes sont notées:

  • La présence de maladies parasitaires.
  • Corps étrangers dans les intestins.
  • Calculs fécaux, constipation chronique.
  • Une augmentation des follicules et des appendices intestinaux.
  • La présence d'adhésions.
  • Kystes et tumeurs de l'appendice.

L'obturation de l'appendice entraîne le fait qu'elle accumule activement le mucus et la flore microbienne. Les vaisseaux du corps sont compressés, ce qui provoque une appendicite. Peut-être une complication telle qu'une inflammation purulente suivie d'une perforation, entraînant la chute du contenu de l'appendice directement dans la cavité abdominale et pouvant provoquer une péritonite. C'est un phénomène très dangereux nécessitant une intervention chirurgicale immédiate.

On pense que chez l'adulte, la cause de l'appendicite est généralement un blocage de l'appendice avec les selles. L'inflammation due à des corps étrangers avalés (notamment la pelure de graines, d'os, de petits jouets, de pièces de designer et de boutons) est moins courante.

Maladies infectieuses

De nombreux médecins pensent que ce sont les infections du système digestif qui causent une appendicite. En outre, une inflammation peut se produire à la fois dans le caecum et immédiatement au cours du processus. La fièvre typhoïde, la tuberculose, les maladies parasitaires et autres font partie de ces pathologies.

Pourquoi ces infections sont-elles un sujet pour une autre conversation? Cependant, vous devez toujours suivre les règles d'hygiène personnelle, souvent se laver les mains. Faites attention au type d'eau que vous buvez et ne nagez pas dans des réservoirs douteux.

Pathologie vasculaire

De nombreux chercheurs notent que les maladies vasculaires chroniques peuvent encore provoquer l’apparition d’une inflammation de l’annexe. L'inflammation et l'épaississement des parois des vaisseaux sanguins entraînent également une diminution de la lumière du processus du caecum et peuvent provoquer une accumulation de la flore microbienne, puis une appendicite.

Les patients à risque de varices, avec une tendance à la thrombose. L'appendicite est également une conséquence d'une maladie telle que la vascularite.

Troubles endocriniens et immunitaires

La pousse joue un rôle important dans le travail du système immunitaire - en fait, il s’agit d’un organe immunitaire distinct. Diverses pathologies immunitaires peuvent provoquer une appendicite.

L'hyperactivité de l'immunité provoque souvent une augmentation des follicules lymphatiques de l'appendice. En outre, chez l'adulte, cet organe accumule souvent une quantité excessive de sérotonine, qui à son tour provoque une inflammation.

Caractéristiques d'alimentation

Il existe une hypothèse selon laquelle les personnes qui consomment une grande quantité de fibres végétales évitent l'appendicite. Les fibres améliorent considérablement la motilité intestinale, ce qui soulage la constipation, raison pour laquelle les calculs fécaux ne se forment presque pas.

Ainsi, une nutrition adéquate comme moyen de prévention de la constipation est l’une des mesures les plus importantes pour prévenir l’inflammation de l’appendice. Il est recommandé d'utiliser plus de fruits et légumes, d'herbes fraîches, de céréales riches en fibres.

Caractéristiques de l'âge

L'apparition d'une appendicite est observée chez des personnes de différents groupes d'âge. Il semblerait, pourquoi les enfants ne sont pas moins confrontés à cette inflammation que les adultes? Chez les enfants, plus souvent que chez les adultes, la cause de l'appendicite est associée à l'immunité. L'affaiblissement du système immunitaire provoque la pénétration de l'infection dans l'annexe. De plus, les enfants avalent souvent de petits objets (parties de jouets, os) pouvant provoquer un blocage et une inflammation ultérieure de l'appendice.

Chez l'adulte comme chez l'enfant, le traitement de l'appendicite est réduit à l'ablation chirurgicale de l'appendice. C'est une opération très courante et simple, qui est généralement une urgence.

Ainsi, les médecins ne sont pas parvenus à un avis commun, pour quelle raison l'inflammation annexe apparaît. Très probablement, cela résulte d'une combinaison de plusieurs facteurs. Les habitudes alimentaires peuvent provoquer un blocage mécanique avec des calculs fécaux, et un affaiblissement de la protection immunitaire permet de développer des infections, raison pour laquelle une inflammation apparaît. Pour éviter une maladie telle que l'appendicite, un mode de vie sain, une nutrition adéquate, une hygiène personnelle et des soins complets pour votre bien-être vous seront utiles.

Appendicite

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, appelée l'appendice. Ceci est un petit appendice aveugle du côlon, situé à la frontière du petit et du gros intestin. En raison des caractéristiques anatomiques de l'appendice, il est souvent enflammé - l'appendicite aiguë est la maladie chirurgicale la plus courante.

Il arrive si souvent qu’en Allemagne, dans les années trente du siècle dernier, il a été proposé de supprimer l’annexe relative aux enfants en bas âge, à titre de mesure préventive contre l’appendicite. À l'époque, on croyait que l'appendice était un atavisme, une formation anatomique complètement inutile, sans laquelle il est tout à fait possible de le faire. Cependant, les résultats de l'expérience se sont avérés déprimants: chez les enfants dont le processus vermiforme a été retiré à un âge précoce, une forme sévère d'immunodéficience s'est développée par la suite.

L'appendicite aiguë en cas d'omission de prendre des mesures médicales urgentes est dangereuse car elle entraîne la suppuration et la rupture de l'appendice enflammé, avec la propagation du pus et l'inflammation du péritoine - la péritonite, complication dangereuse pouvant être fatale.

Causes de l'appendicite

On pense que la cause principale de l'appendicite est un blocage de la lumière de l'appendice. Cela peut se produire du fait de l'inflexion de l'annexe, ainsi que de l'obstruction mécanique, si des calculs fécaux ou des corps étrangers pénètrent dans la lumière. La pénétration de corps étrangers dans l’appendice est l’une des causes fréquentes du développement de l’appendicite chez les enfants et, chez l’adulte, l’appendicite est plus souvent causée par des matières fécales. Un autre mécanisme d'inflammation de l'appendice est l'apparition d'ulcères sur la muqueuse, généralement à la suite d'une infection virale.

Symptômes de l'appendicite

Le symptôme principal de l'appendicite est une douleur soudaine dans l'abdomen. Pour la douleur dans l'appendicite aiguë se caractérise par ce qui suit:

  • Au début, la douleur est localisée dans la région épigastrique;
  • Après 6-8 heures, la douleur se déplace dans la région iliaque droite (symptôme de Kocher-Volkovich ou symptôme de déplacement de la douleur);
  • De plus, la douleur devient diffuse;
  • La douleur est constante, il peut y avoir des périodes d'intensification et de soulagement de la douleur, mais il n'y a pas de périodes sans douleur;
  • La douleur augmente avec le mouvement, de sorte que les patients avec une appendicite aiguë bougent souvent en tenant le côté droit de l'abdomen avec leurs mains, ce qui est l'un des symptômes caractéristiques de l'appendicite;
  • Une douleur aiguë indique une inflammation purulente de l'appendice (empyema appendix);
  • Le soulagement de la douleur dans l'appendicite aiguë est un signe défavorable, car il pourrait en être l'origine du processus gangrené et de la mort des terminaisons nerveuses.

En plus de la douleur, les symptômes de l'appendicite incluent perte d'appétit, nausées, vomissements uniques, retard des selles et augmentation de la miction.

L'appendicite chez l'adulte ne provoque généralement pas de forte détérioration de l'état général, du moins jusqu'à l'apparition d'une péritonite. Peut-être une légère augmentation de la température, jusqu’à subfébrile (37-37,5 ° C). L'appendicite chez l'adulte peut être simple et destructrice. Avec une évolution destructive, tous les symptômes sont plus prononcés, la douleur est plus importante et l’état général en souffre.

L'appendicite chez les enfants progresse beaucoup plus rapidement, l'inflammation progresse rapidement et la péritonite se développe beaucoup plus rapidement. Lorsque l'appendicite chez les enfants, des douleurs abdominales sévères peuvent être immédiatement diffuses, les symptômes généraux sont prononcés: nausées sévères, vomissements répétés, fièvre. L'appendicite chez les enfants est presque toujours une appendicite destructive chez l'adulte.

Diagnostic de l'appendicite

Dans la forme classique de la maladie ne pose pas de difficultés avec le diagnostic, qui est basé sur les symptômes caractéristiques de l'appendicite. Les tests suivants aident à clarifier le diagnostic:

  • Douleur dans la région iliaque droite avec palpation de l'abdomen;
  • Douleur dans la région iliaque droite avec léger tapotement (symptôme de Razdolsky);
  • Augmentation de la douleur lors du retrait brusque de la main après avoir appuyé sur la paroi abdominale antérieure (Shchetkin-Blumberg imp);
  • Augmentation de la douleur lorsque le patient est couché sur le côté gauche (symptôme de Sitkovsky);
  • La palpation est beaucoup plus douloureuse en position couchée sur le côté gauche (symptôme de Bartome-Michelson);
  • Augmentation de la douleur lors de la levée de la jambe droite redressée en décubitus dorsal (symptôme Obraztsova);
  • Augmentation de la douleur dans la région iliaque droite lors du déplacement de la main du haut de l'abdomen vers la région iliaque droite à travers une chemise étirée (symptôme de la résurrection);
  • Douleur dans la région iliaque droite lorsque poussé avec les doigts dans la région iliaque gauche (symptôme de Rovsing).

Ces symptômes d'appendicite ont une valeur diagnostique importante. Cependant, dans certains cas, en cas de position anormale de l’annexe, le tableau clinique peut être flou et certains des symptômes décrits peuvent être négatifs. Des symptômes d'appendicite non caractéristiques, tels que la diarrhée, peuvent également survenir.

Les signes d'abdomen aigu doivent être alarmants en cas d'attaque d'appendicite. Par conséquent, le diagnostic est généralement établi au cours de l'opération (laparotomie diagnostique), car le retard peut entraîner des complications graves pouvant être fatales. En raison des difficultés à poser un diagnostic, les formes anormales d'appendicite aiguë sont beaucoup plus souvent la cause du décès.

Traitement appendicite

Le traitement consiste en l'ablation chirurgicale de l'appendicite.

En cas de suspicion d'appendicite aiguë, le patient doit être couché et mis au repos jusqu'à l'arrivée de l'ambulance. Le transport à l'hôpital se fait également dans la position couchée. Il est interdit de poser un lavement et de prendre un laxatif, de la nourriture, de l'eau. Il est également déconseillé de prendre des analgésiques, en raison des difficultés ultérieures de diagnostic.

Le retrait de l'appendicite doit être effectué aussi rapidement que possible pour éviter la rupture de l'appendice et le développement d'une péritonite. Afin de réduire le risque d'infection lors du retrait de l'appendicite, des agents antibactériens sont administrés avant la chirurgie. Les antibiotiques sont prescrits dans la période postopératoire.

Le retrait de l'appendicite est effectué sous anesthésie générale. Dans certains cas, une anesthésie locale peut être utilisée chez les patients minces.

Actuellement, avec une forme simple d'appendicite, les chirurgies laparoscopiques qui ne nécessitent pas d'incision de la paroi abdominale sont préférées. Dans ce cas, un instrument endoscopique est inséré dans la cavité abdominale à travers une petite perforation dans les tissus. Le retrait de l'appendicite de cette manière vous permet d'éviter les blessures de fonctionnement et de réduire parfois la période de récupération. Le risque de complications postopératoires lorsque l'appendicite est retirée par la méthode laparoscopique est minime.

Que peut causer une appendicite

Pour savoir par nous-mêmes ce qu'est une appendicite, chacun de nous risque avec un degré de probabilité élevé, si cela ne s'est pas encore produit. L'appendicite est généralisée - il s'agit de la maladie chirurgicale la plus répandue en gastro-entérologie, qui représente plus de 70% des interventions chirurgicales. Connaissant les causes de l'appendicite et les facteurs provoquant cette maladie, il est possible d'essayer de ne pas amener l'état de l'annexe à un retrait radical et de pouvoir «en être ami» toute sa vie.

Petite anatomie

Pour comprendre la raison d'une appendicite, vous devez vous familiariser avec la structure de l'intestin. La section de l'intestin grêle traverse le sphincter iléo-colique dans la section du gros intestin, appelée cæcum. Ce département est petit, à peu près de la paume, et tout en bas de ce département, dans la région iliaque à droite, se trouve un appendice en forme de ver, un appendice, dont l'inflammation provoque encore la mort d'un grand nombre de personnes. Si une boule de nourriture, ou ce qu'il en reste, descend de l'endroit où l'intestin grêle y pénètre, alors, en passant par l'appendice, la direction de son mouvement change et devient ascendante, c'est-à-dire contre les forces de gravité. Ensuite, l'intestin tourne, formant un angle hépatique, passant devant l'estomac dans la section transversale du côlon, forme un zigzag formant la section sigmoïde de l'intestin et se précipite, complétant ainsi sa structure avec le sphincter anal.

Pourquoi avez-vous besoin d'une annexe

L'annexe est une sorte de "département de contrôle technique" de l'intestin. Les aliments tombés du petit intestin en passant par le bas de la section aveugle, à raison de 1 à 2%, entrent dans l’appendice qui fait partie de notre système immunitaire en raison de la présence de tissu lymphoïde. Les cellules immunitaires situées dans l'annexe effectuent un test sélectif de ce qui passe dans les intestins et donnent un «ordre» au système immunitaire de mobiliser les lymphocytes. L'annexe présente également la composition en espèces des bactéries qui peuplent l'intestin grêle et le gros intestin, pesant environ 6 kg. C’est l’essence de l’annexe: il, en tant que section consulaire, reçoit toutes les informations sur le contenu de l’intestin. Si, dans certains services, tout ne va pas pour le mieux, l’appendice duplique immédiatement cette inflammation et l’appendicite apparaît. En d'autres termes, ce que nous voyons en annexe est un reflet de ce qui se passe dans les intestins. Et la cause de l'appendicite est une situation où le système immunitaire ne peut pas faire face à une inflammation de toute partie de l'intestin.

Menant à l'appendicite

Il n’existe pas de théorie claire et claire permettant d’éclairer les causes de l’appendicite aiguë dans chaque cas particulier. Les médecins suggèrent un certain nombre des facteurs les plus significatifs à partir desquels une appendicite peut survenir.

  1. Maladie inflammatoire chronique ou aiguë de l'intestin causée par la reproduction d'une flore pathogène dans sa cavité. Les bactéries pathogènes peuvent être transportées par le sang provenant de n’importe quel organe - le nasopharynx, l’estomac, etc.
  2. Obstruction de l'intestin ou capacité d'évacuation insuffisante, entraînant la stagnation des matières fécales et le blocage de la lumière, entraînant ainsi le début de l'inflammation. Une stagnation similaire, se produisant directement dans la zone de l’annexe, affecte directement son travail et conduit à une stagnation du contenu, ce qui peut provoquer une appendicite.
  3. Les causes de l'appendicite peuvent être des caractéristiques anatomiques de l'appendice - ses courbures, sa longueur considérable ou son étrangeté suggèrent des difficultés pour remplacer le contenu, ce qui conduit à la stagnation et à l'inflammation.
  4. Lorsque l'appendicite peut être à l'origine d'une maladie cardiaque existante accompagnée de troubles du rythme - tachycardie, bradycardie ou athérosclérose. Dans ces maladies, une thrombose de l'artère qui alimente l'appendice peut survenir et une insuffisance circulatoire conduit à une performance médiocre des organes, voire à une inflammation.
  5. Les scientifiques ont prouvé leur prédisposition génétique; identifié un gène dont les porteurs sont plus susceptibles que d'autres d'avoir cette maladie.
  6. La probabilité d'inflammation de l'appendice est d'autant plus élevée que l'état du système immunitaire de l'organisme dans son ensemble est déprimé. La faible résistance générale du corps aux infections, l'exposition fréquente au stress et les mauvaises habitudes peuvent également provoquer une appendicite.
  7. Les femmes doivent porter une attention particulière à leur santé, car souvent en cas d'appendicite aiguë, elles sont causées par une infection ayant pénétré dans l'annexe des trompes de Fallope adjacentes. Des examens gynécologiques réguliers élimineront la source de danger pour les intestins et le corps tout entier.
  8. Une alimentation inadéquate est à la lumière de l'incidence de l'appendicite une des causes les plus importantes de ses symptômes. Dans l'intestin, des micro-organismes bénéfiques pour l'homme et inamical coexistent pacifiquement. Pour la santé humaine, il est important que leur rapport optimal prévienne la reproduction abondante de la microflore pathogène au détriment des effets bénéfiques. La microflore bénéfique est principalement représentée par des espèces de bifidobactéries et de lactobacilles, qui, pour leur existence et leur reproduction, ont besoin d’une alimentation sous forme de fibres. Pour les humains, les fibres contenues dans les aliments ne représentent aucune valeur nutritive et, par conséquent, sous forme non digérée, pénètrent dans l'intestin grêle et le gros intestin, où elles servent de nourriture au microbiote bénéfique.

Les personnes qui utilisent une quantité insuffisante de fibres et préfèrent une alimentation «raffinée», c'est-à-dire sans éléments grossiers, appauvrissent leur microflore, contribuent au développement de la dysbactériose et de processus inflammatoires chroniques dans l'intestin. Hélas, les technologies alimentaires modernes, axées sur la libération de fibres grossières, les inclusions et le raffinage de produits ne font qu’accroître le caractère destructif du phénomène. Au début du siècle dernier, quand les gens mangeaient des aliments bruts et non transformés, les médecins n’avaient aucune idée de la dysbactériose. Des produits tels que le son, le pain complet, les céréales non transformées, tous les fruits et légumes, les huiles végétales naturelles non transformées et les céréales doivent être mis à la table des personnes soucieuses de l'état de leurs intestins.

Comment reconnaître l'appendicite

Les symptômes d'appendicite aiguë ont tendance à apparaître progressivement. Quelle que soit la cause de l'appendicite, les symptômes et le traitement sont toujours les mêmes.

La maladie survient généralement le matin ou le soir. Premièrement, il existe une douleur locale dans le nombril ou dans l'estomac, qui se propage ensuite dans tout l'abdomen. La nature de la douleur est floue, tirante. Après quelques heures, la douleur se déplace vers la droite, dans la région iliaque et devient permanente et forte. Si une personne est tournée sur le côté gauche ou si on lui demande d'être semblable, la douleur devient encore plus forte.

Les nausées, les vomissements et la fièvre, apparaissant 2 à 3 heures après l'apparition de la douleur, sont de véritables symptômes d'appendicite. Il peut y avoir des troubles des selles.

Comment traiter

Ces signes, qui ne disparaissent pas d'eux-mêmes dans les 5 à 6 heures, indiquent une appendicite aiguë, nécessitent un appel urgent et un traitement chirurgical rapide. Chaque heure, la situation dans ce cas est exacerbée, l'appendice enflammé peut percer et une terrible complication sous la forme d'une péritonite diffuse peut se produire, dont les conséquences sont très graves.

Avant l'arrivée d'une ambulance, un patient peut recevoir un médicament antispasmodique (bucapan, noshpu). Les analgésiques ne peuvent pas être pris en raison de la lubrification possible des symptômes. Vous ne pouvez pas mettre de chaleur sur l'estomac (coussins chauffants, compresses) pour éviter les douleurs - elles ne font qu'augmenter l'inflammation.

Lors de l'admission à l'hôpital, des analyses de sang et d'urine urgentes sont effectuées, une échographie est effectuée et le chirurgien et le gynécologue examinent les femmes pour un examen. En cas de doute sur le diagnostic, le médecin peut vous prescrire une laparoscopie, une étude intra-abdominale douce qui vous permet d’examiner visuellement l’état de l’appendice. Le verdict final pour suspicion d'appendicite est émis par le chirurgien. Il est le seul à pouvoir évaluer les symptômes et à prescrire un traitement. Si le tableau clinique ne laisse aucun doute sur l'unicité des symptômes, le patient est soumis à une appendicectomie - retrait de l'appendice, qui est actuellement le seul traitement pour l'appendicite aiguë. L'opération est réalisée sous anesthésie générale.

Découvrez les causes de l'appendicite: causes et symptômes

Chaque personne doit savoir de ce qu’est une appendicite, des signes et des causes de la maladie. Surtout cette information sera utile à ceux qui n'ont pas rencontré la maladie. L'appendicite est une inflammation du caecum (l'extrémité du côlon). Dans la plupart des cas, l'appendicite se manifeste par une douleur qui se manifeste dans l'abdomen inférieur droit. Il présente également des symptômes non spécifiques, tels qu'un manque d'appétit et une perte de poids.

Incidence de la maladie

À quel âge est l'appendicite? La réponse à cette question est intéressante pour beaucoup, les parents veulent en savoir plus, afin de mieux protéger l'enfant de toute maladie.

Les enfants de l'adolescence et les adultes de moins de 40 ans sont plus souvent malades. Les personnes âgées et les jeunes enfants risquent moins de souffrir des manifestations de la pathologie. L'incidence de l'appendicite augmente à l'âge de 6 ans. À l'âge de 2 ans, les follicules lymphoïdes ne sont pas suffisamment développés et à l'âge de 6 ans, ils mûrissent. Considérez ce qui cause la maladie?

Causes de l'appendicite chez les jeunes enfants et les adolescents

Les enfants ont-ils une appendicite? Le cours aigu de la maladie peut commencer à tout âge. Le plus souvent, il se trouve chez un enfant de 5 ans et moins, jusqu'à 14 ans. Cette pathologie est plus fréquente chez les garçons. La maladie peut être causée par divers facteurs et souvent, la cause exacte de son apparition reste incertaine.

Aujourd'hui, la question des causes de l'appendicite chez un enfant reste ouverte. Cependant, les scientifiques donnent plusieurs réponses à la question «Qu'est-ce que l'appendicite chez les jeunes enfants?»:

  1. Infections - rougeole, maladie d’Epshana-Barr, scarlatine, mébiase, tuberculose, fièvre typhoïde, yersiniose.
  2. Une augmentation de l'hormone sérotonine est également un facteur provoquant.
  3. Traumatismes de la cavité abdominale.
  4. Prédisposition génétique.

En plus de ces causes typiques de la maladie, certaines affections spéciales extrêmement rares conduisent à une inflammation de l'annexe. Ceux-ci incluent la maladie de Crohn (maladie inflammatoire chronique de l'intestin) avec implication de l'annexe. Plus rarement, les vers et autres parasites en sont la cause.

Quelles sont les causes de l'appendicite chez les enfants que vous avez étudiés, déterminez maintenant quels facteurs contribuent à sa formation chez les adolescents. À l'adolescence (9-15 ans), la pathologie apparaît à la fois pour les raisons susmentionnées et pour la nutrition (voir ci-dessous).

C'est important! La cause exacte de la maladie ne peut souvent être déterminée qu’après un examen histologique du processus de retrait du caecum effectué par un pathologiste.

Quelle nourriture peut causer une maladie?

Les médecins identifient une autre cause de la maladie - la nourriture. Le plus souvent, ce résultat se produit à l'âge de 10 à 20 ans. Lorsque les enfants et les élèves ne regardent pas ce qu’ils mangent ou veulent simplement quelque chose de délicieux (nocif), ou n’ont pas le temps de prendre un repas complet. De quelle nourriture provient l'appendicite?

Tout d’abord, il faut faire attention aux graines, pas aux graines elles-mêmes, mais aux coquilles. Qu'il pollue le corps. Les graines sont utiles, mais il est préférable de les nettoyer complètement et de les faire frire vous-même afin de minimiser les risques d'infection. Autres produits de l'appendicite:

Des aliments trop épicés peuvent également déclencher cette maladie.

Quelle est l'appendicite chronique

L'apparition aiguë de la pathologie est caractérisée par une manifestation aiguë et prononcée. Une appendicite chronique survient-elle? Ce type de maladie a longtemps été remis en question. Maintenant, les médecins le diagnostiquent avec confiance et prescrivent le traitement approprié.

L'appendicite chronique est lente. Le tableau clinique est varié et polymorphe. Le plus souvent, il est causé par une attaque d'appendicite aiguë précédemment subie. Les patients se plaignent de nausées, de flatulences, de diarrhée et de constipation. La température corporelle reste normale, parfois le soir monte à 37-37,5 degrés.

La victime ressent une lourdeur dans le bas de son abdomen et tire la douleur. Une personne va douloureusement aux toilettes et souvent. Manifestation possible de douleur dans le rectum lors d'un examen rectal et lors d'un rapport sexuel.

Symptômes généraux de la maladie aiguë

Les premiers symptômes de l'appendicite commencent par l'apparition de douleurs sourdes localisées autour du nombril. En quelques heures, il se déplace vers le bas-ventre droit. La sensation de douleur augmente lorsque vous toussez, marchez et éternuez. La maladie est souvent accompagnée de signes végétatifs:

En même temps que l’appendicite, la température monte à 38,5 ° C. La particularité de la maladie est la différence entre la température dans les aisselles et le rectum. Si cette différence est égale à 0,5 ° C, en plus de la douleur et d'autres signes, le diagnostic est correct. Lorsque la perforation soulage à court terme, l'état du patient s'aggrave encore. La douleur s'étend à la cavité abdominale. Si le traitement ne commence pas à temps, le sang peut être contaminé par des bactéries et des toxines.

C'est important! Chez les jeunes enfants, des signes d'appendicite sont prononcés. La perforation à un jeune âge est particulièrement élevée et dangereuse.

La diarrhée n'est pas un symptôme particulier de la maladie. Il survient dans de nombreuses maladies. Lors de l'examen médical, il est important d'examiner complètement le gros intestin afin d'éliminer toute autre inflammation.

Diagnostic correct

En général, le diagnostic est établi par les résultats du diagnostic et de l'examen médical. Comment identifier une appendicite chez les enfants? En cas de suspicion de pathologie, effectuez un examen physique. Pour cela, vous devez savoir de quel côté souffre cette maladie. La douleur dans le processus inflammatoire est localisée dans le côté droit de l'abdomen. Lorsque vous appuyez dessus, cela augmente.

Lors de l'examen échographique de la cavité abdominale, il y a un assombrissement de l'image à la place de l'annexe. Méthode de diagnostic absolument fiable n'existe pas. Si la situation n'est pas critique, un test sanguin est effectué. Un nombre accru de globules blancs indique un processus inflammatoire dans le corps.

Appendicite. Causes, symptômes, diagnostic et traitement.

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Appendicite aiguë: faits et chiffres:

  • Dans les pays développés (Europe, Amérique du Nord), une appendicite aiguë se produit chez 7 à 12 personnes sur 100.
  • De 10% à 30% des patients hospitalisés en hôpital chirurgical pour des raisons d’urgence - il s’agit de patients souffrant d’une appendicite aiguë (deuxième place après la cholécystite aiguë - inflammation de la vésicule biliaire).
  • De 60% à 80% des interventions d'urgence sont réalisées dans le cadre d'une appendicite aiguë.
  • En Asie et en Afrique, la maladie est très rare.
  • Les 3/4 des patients avec une appendicite aiguë sont des jeunes de moins de 33 ans.
  • Le plus souvent, l'inflammation de l'appendice survient à l'âge de 15-19 ans.
  • Avec l'âge, le risque de tomber malade avec une appendicite aiguë diminue. Après 50 ans, la maladie ne survient que chez 2 personnes sur 100.

Caractéristiques de la structure du processus vermiforme

L'intestin grêle humain se compose de trois parties: l'intestin grêle actuel, le jéjunum et l'iléon. L'iléon est la division finale - il passe dans le gros intestin et se connecte au côlon.

L'iléon et le côlon ne sont pas connectés «bout à bout»: l'intestin grêle lorsqu'il tombe dans le côté épais. Ainsi, il s'avère que la fin du côlon est aveuglément fermée sous la forme d'un dôme. Ce segment s'appelle le caecum. De lui et quitte le processus vermiforme.

Les principales caractéristiques de l'anatomie de l'annexe:

  • Le diamètre du processus vermiforme chez l’adulte est de 6 à 8 mm.
  • La longueur peut aller de 1 à 30 cm, en moyenne de 5 à 10 cm.
  • Le processus vermiforme est situé par rapport au caecum médialement et légèrement en arrière. Mais il peut y avoir d'autres options d'emplacement (voir ci-dessous).
  • Sous la membrane muqueuse du processus vermiforme se trouve une grande accumulation de tissu lymphoïde. Sa fonction est la neutralisation des agents pathogènes. Par conséquent, l'appendice est souvent appelé "l'amygdale abdominale".
  • En dehors de l'appendice est recouvert d'un film mince - péritoine. Il semble être suspendu dessus. Dans ce sont les navires qui alimentent l'annexe.
Le tissu lymphoïde apparaît dans l’annexe de l’enfant à partir de la 2e semaine de la vie environ. En théorie, l'appendicite est déjà possible à cet âge. Après 30 ans, la quantité de tissu lymphoïde diminue et, après 60 ans, elle est remplacée par un tissu conjonctif dense. Cela rend impossible de développer une inflammation.

Comment une annexe peut-elle être localisée?

Le processus vermiforme peut être situé dans l'estomac de différentes manières. Dans de tels cas, l'appendicite aiguë ressemble souvent à d'autres maladies et le médecin a du mal à diagnostiquer.

Options pour le mauvais emplacement de l'annexe:

Causes de l'appendicite

Les causes de l'appendicite aiguë sont assez complexes et ne sont pas encore bien comprises. On croit que le processus inflammatoire dans l'annexe est causé par une bactérie qui vit dans sa lumière. Normalement, ils ne causent pas de dommages, car la membrane muqueuse et le tissu lymphoïde offrent une protection fiable.

Causes qui entraînent un affaiblissement de la protection, la pénétration de bactéries dans la membrane muqueuse de l’appendice et le développement d’une appendicite aiguë:

  • L'occlusion de la lumière du processus vermiforme. La cause peut être une tumeur, des calculs fécaux, des parasites, une prolifération excessive de tissu lymphoïde. Le mucus est constamment formé dans l'annexe. Si la lumière de l'appendice est bloquée, elle ne peut pas pénétrer dans l'intestin, s'accumule à l'intérieur de l'appendice, l'étire. Cela contribue aux dommages de la muqueuse et au développement de l'inflammation.
  • Perturbation du flux sanguin. Si les artères qui alimentent l'appendice sont obstruées par un thrombus, sa paroi cesse de recevoir de l'oxygène et des nutriments. Ses propriétés protectrices sont réduites.
  • Mauvaise nutrition. Une personne a besoin de fibres alimentaires: elles renforcent la contraction de la paroi intestinale et favorisent la poussée des matières fécales. S'ils ne suffisent pas, les selles stagnent dans l'intestin, se durcissent, se transforment en pierres. Une des pierres fécales peut obstruer la lumière de l’appendice.
  • Réactions allergiques. Une annexe peut être appelée un organe immunitaire, car elle contient une très grande quantité de tissu lymphoïde. Il peut provoquer des réactions allergiques dues à une fonction excessive des cellules immunitaires.
  • Tendance à la constipation. Les intestins de telles personnes sont appelés "paresseux". Les matières fécales qui s'y trouvent se déplacent plus lentement, ce qui contribue à sa compaction et tombe dans l'annexe.

Le processus inflammatoire commence par la membrane muqueuse de l'appendice et s'étend profondément dans ses parois. À cet égard, il existe quatre formes principales d'appendicite aiguë:

  • Appendicite de Catarrhal. Continue pendant les 6 premières heures après l'apparition des symptômes. L'inflammation ne se développe que dans la membrane muqueuse de l'annexe. Elle gonfle.
  • Appendicite phlegmoneuse. L'inflammation recouvre toute l'épaisseur de la paroi de l'appendice. L'appendicite phlegmoneuse se développe dans les 6 à 24 heures suivant l'apparition des symptômes. L'appendice entier devient enflé, du pus apparaît dans sa lumière.
  • Appendicite gangréneuse. Occlusion du processus vermiforme se produit. Autour de lui, dans la cavité abdominale, développe une inflammation. En général, l'appendicite devient gangrenée dans les 24 à 72 heures.
  • Appendicite perforée. La paroi du processus vermiforme est détruite, un trou apparaît à l'intérieur. Le contenu entre dans la cavité abdominale. Son inflammation se développe - la péritonite. Cette condition est la vie en danger. En cas d'appendicite perforée, le patient n'est pas toujours en mesure de sauvegarder pendant l'opération.

Symptômes de l'appendicite aiguë

L'inflammation dans l'annexe se développe rapidement, de sorte que les symptômes de l'appendicite aiguë sont généralement très prononcés. Néanmoins, même un médecin n'est pas toujours en mesure de comprendre immédiatement ce qui est arrivé au patient. Les symptômes apparaissant dans l'appendicite aiguë et certaines autres pathologies chirurgicales aiguës sont collectivement appelés «abdomen aigu». Une telle situation devrait obliger le patient à rendre immédiatement visite au chirurgien ou à appeler l’équipe d’ambulances.

Les principaux symptômes de l'appendicite aiguë:

  • La douleur survient en raison d'une inflammation dans l'annexe. Au cours des 2 à 3 premières heures, le patient ne peut pas spécifier exactement où il a mal. Douleur comme si elle se propageait dans tout l'abdomen. Ils peuvent se produire initialement autour du nombril ou "sous la cuillère".
  • Après environ 4 heures, la douleur se déplace vers la partie inférieure de la moitié droite de l'abdomen: les médecins et les anatomistes l'appellent la région iliaque droite. Maintenant, le patient peut dire exactement où il souffre.
  • Au début, la douleur se présente sous la forme d'attaques, a un caractère perçant et douloureux. Ensuite, il devient permanent, oppressant, arqué, brûlant.
  • L'intensité de la douleur augmente à mesure que l'inflammation augmente dans l'annexe. Cela dépend de la perception de la douleur par la personne. Pour la plupart des gens, c'est tolérant. Lorsque l'appendice est rempli de pus et s'étire, la douleur devient très forte, se contractant, palpitant. L'homme est allongé sur le côté et appuie ses jambes sur son ventre. À la nécrose des parois de l’appendice, les sensations de douleur disparaissent temporairement ou s’affaiblissent au fur et à mesure que disparaissent les terminaisons nerveuses sensibles. Mais le pus pénètre dans la cavité abdominale et, après une brève amélioration, la douleur revient avec une nouvelle force.
  • La douleur n'est pas toujours localisée dans la région iliaque. Si l'appendice est mal placé, il peut être déplacé dans la région sus-pubienne, la région iliaque gauche, sous la côte droite ou gauche. Dans de telles situations, il n'y a pas de suspicion d'appendicite, mais de maladies d'autres organes. Si la douleur est constante et persiste longtemps, vous devez consulter un médecin ou appeler une ambulance!

Se produit chez environ la moitié des patients avec une appendicite aiguë. En raison de l'irritation des terminaisons nerveuses dans la cavité abdominale, l'intestin cesse de se contracter et pousse les matières fécales.

Chez certains patients, l'appendice est situé de telle sorte qu'il entre en contact avec l'intestin grêle. En cas d’inflammation, l’irritation des terminaisons nerveuses intensifie au contraire les contractions de l’intestin et contribue à la formation de selles molles.

Quand en cas d'appendicite aiguë vous devez appeler une ambulance?

L'appendicite est une pathologie chirurgicale aiguë. L'éliminer et éviter que la vie du patient ne soit menacée n'est possible que par une intervention chirurgicale d'urgence. Par conséquent, au moindre soupçon d'appendicite aiguë, vous devez immédiatement appeler l'équipe d'ambulances. Plus le médecin examine le patient rapidement, mieux c'est.

Ne prenez aucun médicament avant l'arrivée du médecin. Après les avoir prises, la douleur disparaît, les symptômes de l'appendicite ne seront pas exprimés aussi fortement. Cela pourrait induire le médecin en erreur: après avoir examiné le patient, il en viendra à la conclusion qu'il n'y a pas de maladie chirurgicale aiguë. Mais le bien-être provoqué par les effets de la drogue est temporaire: après qu’ils cessent d’agir, leur état s’aggrave encore plus.

Certaines personnes, lorsqu'elles commencent à s'inquiéter de la douleur constante à l'abdomen, se tournent vers la clinique vers le thérapeute. Si l'on soupçonne le patient d'avoir un «ventre pointu», il est envoyé pour consultation chez le chirurgien. S'il confirme les préoccupations du thérapeute, le patient est conduit à la salle d'urgence située dans la salle d'urgence.

Comment un chirurgien examine-t-il un patient souffrant d'une appendicite aiguë?

Que peut demander un médecin?

  • À quel endroit le ventre fait-il mal (le médecin demande au patient de s’indiquer)?
  • Quand est-ce que la douleur est venue? Qu'est-ce que le patient a fait avant de manger?
  • Des nausées ou des vomissements?
  • La température a-t-elle augmenté? Quels nombres? Quand
  • Quand était la dernière fois la chaise? Était-ce liquide? Avait-il une couleur ou une odeur inhabituelle?
  • Quand le patient a-t-il mangé pour la dernière fois? Veut-il manger maintenant?
  • Quelles sont les autres plaintes?
  • Le patient a-t-il retiré une annexe par le passé? Cette question semble triviale, mais elle est importante. L'appendicite ne peut pas se produire deux fois: lors de la chirurgie, le processus vermiforme enflammé est toujours retiré. Mais tout le monde ne le sait pas.

Comment le médecin examine-t-il l'abdomen et quels sont les symptômes à vérifier?

Tout d'abord, le chirurgien met le patient sur le canapé et sent l'estomac. Les sensations commencent toujours du côté gauche, là où il n'y a pas de douleur, puis passent à la moitié droite. Le patient informe le chirurgien de ses sentiments et, au-dessus de l’appendice, le médecin ressent la tension des muscles. Afin de mieux le ressentir, le médecin pose une main sur la moitié droite de l'estomac du patient et l'autre sur la gauche, le tient en même temps en ressentant et en comparant les sensations.

Dans l'appendicite aiguë, de nombreux symptômes spécifiques sont détectés. Les principaux sont:

Est-il possible de faire immédiatement un diagnostic?

Au cours du siècle dernier, les chirurgiens ont décrit plus de 120 symptômes d’appendicite aiguë. Mais aucun d'entre eux ne vous permet de diagnostiquer avec précision. Chacun d'eux dit seulement que dans l'estomac il y a un foyer d'inflammation. Diagnostiquer est théoriquement assez simple et, dans le même temps, il peut être très difficile dans la pratique.

Parfois, il arrive que le patient soit emmené dans un hôpital chirurgical, il soit examiné par un médecin, mais même après un examen approfondi, des doutes subsistent. Dans de telles situations, le patient est généralement laissé à l'hôpital pendant une journée et surveillé pour son état. Si les symptômes s'aggravent et qu'il n'y a aucun doute sur la présence d'une appendicite aiguë, l'opération est réalisée.

La surveillance des patients chez lesquels une appendicite aiguë est suspectée ne doit pas être effectuée à la maison. Il devrait être à l'hôpital, où il sera examiné régulièrement par un médecin. Si son état s'aggrave, il sera immédiatement envoyé en salle d'opération.

Parfois, il se produit des signes brillants d'appendicite aiguë et, après avoir pratiqué une incision, le chirurgien retrouve un appendice en bonne santé. C'est très rare. Dans une telle situation, le médecin doit examiner soigneusement les intestins et la cavité abdominale - peut-être une autre maladie chirurgicale a-t-elle été déguisée en appendicite aiguë.

Appendicite

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, le processus rudimentaire du caecum. Ses dimensions sont relativement petites: longueur 2-13 centimètres, diamètre seulement 3-4 centimètres. La maladie peut être aiguë et chronique.

La forme aiguë est la plus courante et, dans de nombreux cas, provoque l’inflammation du péritoine. Selon les statistiques, pour cette année 4, voire 5 personnes sur 1 000 sont diagnostiquées avec cette maladie. Principalement les enfants de plus de 10 ans et les jeunes de moins de 30 ans souffrent.

Classification

  • simple ou catarrhale;
  • destructeur (gangrène, phlegmoneux, perforatif);
  • compliqué

La forme simple est caractérisée par le fait que l'inflammation affecte la membrane muqueuse de l'organe avec la perspective d'une migration vers tous ses tissus, ou peut être sujette à extinction.

La forme flegmoneuse est caractérisée par le fait que l'inflammation progresse et que le pus s'accumule à l'intérieur du corps.

Si la quantité de pus est critique, le gonflement augmente, entraînant une inflammation des vaisseaux sanguins et la formation de caillots sanguins, entraînant la mort de la paroi de l'annexe - une gangrène se développe.

Dans la forme perforante, le tissu épithélial de l'appendice est détruit en raison du développement de la cellulite ou de la gangrène. Cela conduit au fait que le pus accumulé à l'intérieur du corps se déverse dans le péritoine, entraînant des complications.

Raisons

La principale cause d'inflammation de l'appendice est son blocage. Cela se produit en raison de l'accumulation de calculs fécaux et de corps étrangers (c'est ainsi que l'appendicite survient généralement chez les enfants). Joue également le rôle de la courbure du corps sous l'influence de divers facteurs, tels que les cicatrices et les adhérences. Dans de rares cas, un helminth ou une néoplasie sur les tissus du processus joue le rôle de provocateur.

Diverses infections (bactériennes, parasitaires) peuvent provoquer une inflammation.

Il existe une théorie selon laquelle la maladie cause une quantité insuffisante de fibres végétales entrant dans le corps avec de la nourriture.

Il est possible que le syndrome se produise en raison de l'inhibition de la fonction immunitaire du corps. Les parois de l'appendice sont pénétrées par les cellules lymphatiques, qui font partie du système immunitaire. Les tissus appendiques et les cellules lymphatiques sont un bouclier. Le dysfonctionnement de ce bouclier et la présence d'une infection provoquent une inflammation.

Les symptômes

  • douleur aiguë dans le bas-ventre à droite;
  • des nausées accompagnées de vomissements;
  • saut de température brusque (37,5-38 degrés);
  • pulser 90-100 contractions en une minute;
  • rigidité des muscles abdominaux.

L'évolution de la forme aiguë de la maladie est affectée par de telles conditions.

  • la position de l'organe malade;
  • phase du processus pathologique;
  • changements dans la structure des tissus de l'annexe;
  • la capacité des systèmes circulatoire et immunitaire à réagir rapidement et correctement;
  • conditions douloureuses et complications présentes dans le corps.

Les sensations douloureuses apparaissent soudainement et augmentent rapidement, aggravées par des mouvements ou une toux.

L'emplacement de l'appendice affecte exactement l'endroit où une personne ressent de la douleur. Lorsque les premiers signes d'appendicite apparaissent, il est impossible de déterminer clairement la localisation de la douleur. On le sent partout dans l'abdomen et ce n'est qu'après un certain temps qu'il descend dans la région iliaque.

En cas de position inhabituelle du corps du patient, la douleur peut avoir un caractère différent et se trouver ailleurs. Si le caecum est situé suffisamment bas, le début de l'attaque est caractérisé par une douleur douloureuse ou lancinante au niveau du pubis.

Lorsque l'appendice est situé derrière le caecum, une douleur est ressentie dans le bas du dos, la région iléale et le bas de l'abdomen, à droite.

Lorsque l'appendice est situé derrière le péritoine, la douleur est localisée dans le bas du dos, mais elle peut être ressentie dans la région génitale et dans la cuisse. Dans ce cas, la partie supérieure du processus peut être assez proche de la vessie, du rein droit ou des appendices chez la femme. Pour cette raison, une inflammation du processus crânien peut être confondue avec des problèmes rénaux ou une maladie de l'utérus.

Un autre signe de la forme aiguë de cette maladie est le vomissement. Il est observé chez 30% des personnes diagnostiquées d'inflammation de l'annexe. Quelque temps après l'apparition de la douleur, il se produit une perte d'appétit et des nausées accompagnées de vomissements dont les convulsions se reproduisent parfois. Si cela se produit après une période de temps relativement longue, il s'agit d'un symptôme évident de la péritonite.

Au stade initial de la forme aiguë de la maladie, la température corporelle ne dépasse pas la limite de la normale ou n’atteint pas la barre des 38 degrés. Toutefois, si la maladie s’aggrave de manière active, elle augmente. Pour les cas d'inflammation, lorsqu'il y a destruction des tissus de l'organe, il y a une température basse et un pouls fréquent, ce qui n'est pas la norme. En outre, l'intoxication augmente à la limite d'une pression artérielle trop basse.

La température corporelle dans l'inflammation aiguë de l'annexe augmente assez rarement. Habituellement, il atteint 39 degrés et plus lorsque le processus est perforé.

La forme chronique est aiguë, lorsque l'attaque disparaît sans intervention médicale.

Types d'appendicite chronique

  • récurrent;
  • résiduelle.

Le processus inflammatoire récurrent est une sorte de retour aigu, mais avec des manifestations plus faibles.

L'inflammation résiduelle se manifeste par une lésion du cæcum, ou épis.

Des complications

  • infiltration appendiculaire;
  • abcès;
  • péritonite (inflammation du péritoine).

La formation d'infiltrat tombe le troisième jour, parfois le cinquième jour à partir du moment où se produit une appendicite aiguë. Les organes adjacents à l'appendice sont impliqués dans le processus inflammatoire. Lorsque le cours de la maladie devient défavorable, un abcès se développe.

Un abcès peut survenir dans différentes zones de la cavité abdominale.

En fonction de cela, ces types d'abcès sont distingués.

  • péri-appendiculaire;
  • localisé entre les tripes;
  • se développer sous le diaphragme;
  • pelvien.

La péritonite renversée est la complication la plus dangereuse.

Provoquer une péritonite diffuse peut

  • inflammation migratoire;
  • percée du mur annexe;
  • pénétration d'un abcès sur les organes abdominaux.

Appendicite chez l'homme

Diagnostic de l'appendicite chez l'homme

Pour un diagnostic précis, le médecin vous prescrira une série d'examens. Il s'agit notamment d'analyses de sang et d'urine. Un test sanguin est une méthode de diagnostic assez informative, qui surveille principalement la présence de leucocytes et leur niveau, ainsi que le taux de sédimentation des érythrocytes. L'analyse d'urine vous permet de détecter la présence de protéines (qui devraient normalement être absentes).

La radiographie est une méthode de diagnostic dépassée, car elle ne peut révéler que la présence de calculs fécaux. Par conséquent, le patient sera envoyé à l'échographie, méthode de diagnostic la plus optimale à l'heure actuelle. À l'aide de l'échographie, vous pouvez identifier avec précision les signes d'appendicite chez les hommes, en particulier - une augmentation du processus à 5 mm. Cependant, chez environ 50% des patients, une échographie ne sera pas en mesure de détecter une appendicite en raison d'une affection non naturelle ou d'un poids obèse.

Par conséquent, on peut lui attribuer la méthode de recherche la plus productive - la tomographie par ordinateur. Cela permet non seulement de voir l'appendice enflammé, mais aussi le tissu enflammé lui-même à proximité du processus. Certes, le coût des diagnostics est assez élevé et seules les cliniques modernes ou de très grande taille possèdent un tel équipement.

La laparoscopie est l'outil de diagnostic le plus objectif. Cependant, on a recours à des cas très difficiles et controversés, lorsque les méthodes standard ne donnent pas une image complète du problème: sous anesthésie, le patient est introduit par une petite incision avec une sonde avec une caméra, avec laquelle le médecin voit le centre de l'inflammation et fournit un traitement adéquat.

Maladies de l'homme similaires à l'appendicite

Les symptômes de l'appendicite chez les hommes peuvent être similaires aux symptômes d'autres maladies. Même un médecin expérimenté peut ne pas établir un diagnostic précis la première fois (pour lequel un examen est prévu). En général, avec l'appendicite, on peut suspecter une lithiase urinaire ou une colique néphrétique chez un patient (un test d'urine vérifiera l'exactitude de la version). Un ulcère gastrique perforé peut également être suspecté (une laparoscopie est réalisée pour éliminer cette version). Une autre maladie «similaire» est la pneumonie du côté droit, qui peut être exclue ou confirmée par rayons X.

Type d'appendicite chez l'homme

Les signes d'appendicite chez les hommes peuvent dépendre du type d'inflammation. La première phase de la maladie est une appendicite catarrhale aiguë - à ce stade, les symptômes sont assez faibles (ou n'apparaissent pas du tout). Mais si vous identifiez la maladie à ce stade, le traitement sera très facile et la récupération après le retrait de l'annexe est rapide.

Appendicite destructive - inflammation avec des symptômes prononcés et des signes imprévisibles. Au cours de la maladie, les symptômes peuvent changer - en particulier, il peut y avoir de fortes fluctuations de la température corporelle. Dans tous les cas, une gêne, des douleurs, des nausées et d’autres signes doivent constituer un signal signalant la consultation d’un médecin. Il vaut mieux ne pas tarder - et alors l'aide sera plus efficace et le retour au mode de vie habituel se déroulera plus rapidement.

Appendicite chez les femmes

Les principaux signes de l'appendicite chez les femmes:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • douleur abdominale aiguë;
  • tension musculaire;
  • Syndrome de Shchetkin-Blumberg;
  • forte fièvre

Il est important de déterminer l'appendicite à temps chez les femmes afin de mettre leur santé en danger le moins possible. L'un des signes les plus importants est la douleur. Au tout début de l'inflammation de la douleur tirant, pressant. Ils ne sont pas seulement du côté droit, il est tout à fait normal que la douleur se manifeste du côté gauche ou se concentre autour du nombril. Chez les femmes enceintes, la douleur survient souvent au sommet de l'abdomen. Après un moment, les douleurs peuvent s'étendre sur tout l'estomac et se concentrer ensuite dans la zone de l'appendice. À ce stade, elles peuvent être à la fois permanentes et similaires à des contractions. Une autre caractéristique des douleurs de l'appendicite est leur toux accrue, voire leur rire.

Les vomissements et les nausées sont un autre signe permettant de comprendre comment déterminer l'appendicite chez la femme. Ceci est une manifestation typique de l'appendicite. Les vomissements se produisent une ou deux fois au cours de la maladie. En plus des nausées, les femmes enceintes ont également un essoufflement grave.

L'appendicite provoque de la fièvre. La température est tout à fait normale avec cette maladie - 38 degrés. Assez souvent, le processus inflammatoire dans la cavité abdominale provoque la tension des parois abdominales, de sorte qu'il devient dur. Chez les femmes enceintes, un tel estomac est un signe de tonus utérin, il y a donc souvent confusion.

Un autre signe de la façon dont l’appendicite se manifeste chez les femmes est un manque d’appétit. En outre, il existe une faiblesse générale et un malaise. Les premiers signes d'appendicite aiguë chez les femmes apparaissent le plus souvent vers la fin de l'après-midi ou même la nuit.

Symptômes d'appendicite chronique chez les femmes

Les principaux symptômes de l'appendicite chronique chez les femmes sont des douleurs dans la région iliaque droite. La nature de la douleur est variée. Les attaques sont observées la nuit et tôt le matin. Il est extrêmement difficile de bouger avec une appendicite chronique. De plus, la femme ne peut tout simplement pas se coucher sur le côté gauche, car la douleur est très forte.

En plus de la douleur dans l'appendicite chronique chez les femmes, il existe une constipation ou des troubles intestinaux. En outre, les mictions sont fréquentes et s'accompagnent de sensations plutôt douloureuses. À l'examen, le gynécologue ressent une douleur intense. À la palpation, un processus dense et douloureux est palpable.

Caractéristiques du cours de l'appendicite chez les femmes

L'appendicite aiguë chez la femme se caractérise par de fortes douleurs dans l'hypochondre droit, estomac serré. La maladie chez les femmes est difficile à identifier en raison de la nature du corps de la femme. Diagnostiquer une maladie pendant la grossesse est une tâche plutôt difficile, car tous les organes sont déplacés de leur lieu habituel et il est donc difficile de déterminer la localisation de la douleur. Il est à noter que les douleurs abdominales pendant la grossesse sont assez fréquentes. Après tout, ils sont provoqués par: des poussées de fruits, des étirements de tissus. Et les nausées et les vomissements sont des compagnons assez traditionnels des femmes enceintes.

Afin d'identifier une appendicite chez les femmes, il n'est pas nécessaire de se concentrer sur la douleur. Mais la présence de nausées et de vomissements douloureux - c’est l’un de ces signes d’appendicite chez les femmes. Dans la plupart des maladies féminines, malgré la douleur dans l'abdomen, ce sont ces signes qui sont absents.

N'oubliez pas que l'inflammation et l'appendicite féminines peuvent provoquer une péritonite, ainsi que d'autres conséquences graves. Cela signifie qu'il est nécessaire pour toute douleur aiguë dans l'abdomen, consultez immédiatement un médecin.

Diagnostic de l'appendicite chez la femme

En règle générale, l'examen du patient commence par un examen général. La présence d'une inflammation de l'appendice peut montrer:

  • la palpation de l'abdomen, ce qui provoque une douleur dans la région de l'iliaque droit;
  • l'apparition de douleur lors de la sensation de la région du caecum, lorsque le patient est couché sur le côté gauche;
  • une augmentation de la douleur tout en appuyant simultanément sur l'abdomen et en soulevant la jambe droite;
  • augmentation de la douleur après une pression et une libération brutale de la région douloureuse.

Bien sûr, les méthodes les plus informatives de diagnostic de l'appendicite sont: l'échographie, la tomodensitométrie, l'endoscopie. Des tests de laboratoire sont également nécessaires pour confirmer l’image du processus inflammatoire dans le corps.

Bien souvent, même les médecins peuvent confondre l'appendicite aiguë chez la femme avec une pyélonéphrite du côté droit, une rupture du kyste de l'ovaire, une obstruction intestinale, etc. organes voisins. Si un appendice hypertrophié est trouvé, il est immédiatement retiré.

Causes et facteurs de risque d'appendicite chez les enfants

La cause de l'inflammation de l'appendice est son rétrécissement ou son blocage avec le développement ultérieur de la flore bactérienne dans sa cavité. L'obstruction de l'appendice peut être déclenchée par la pénétration d'objets étrangers, de calculs fécaux, de parasites ou d'anomalies congénitales du caecum.

La fermeture de la lumière de l'appendice entraîne une détérioration de l'apport de sang dans l'appendice, une stagnation du sang veineux, une reproduction du contenu microbien. 12 heures suffisent au développement de l'inflammation. Si vous n'effectuez pas de chirurgie dans un délai de 1 à 3 jours, l'appendice se rompra et du pus pénétrerait dans la cavité abdominale, ainsi que dans les masses fécales.

L'appendicite aiguë est très rare chez les enfants de moins de 2 ans. Cela est dû aux particularités de la nutrition et aux caractéristiques anatomiques du processus (il est plus court et plus large).

Les facteurs de risque de développer une inflammation de l'annexe chez les enfants:

  • trop manger;
  • manque de fibres dans le régime alimentaire;
  • augmentation de la consommation de sucre;
  • constipation fréquente;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • dysbactériose;
  • ascaridiose

Types d'appendicite chez les enfants

L'inflammation de l'annexe chez les enfants est généralement classée en fonction des caractéristiques des processus destructeurs, ainsi que de leur gravité:

  • appendicite simple (catarrhale) sans complications, se manifestant par un petit épaississement des parois avec un processus inflammatoire faible;
  • destructeur - il peut être phlegmoneux (augmentation de la taille de l’appendice, thrombose vasculaire) et gangréneux (nécrose des tissus);
  • empyema - inflammation purulente aiguë de l'appendice.

Dans les deuxième et troisième cas, la perforation de l'appendice (rupture) est possible, mais cela n'arrive pas tout le temps: l'intégrité de l'organe vestigial peut fort bien rester. Parfois, des cas de récupération spontanée sont enregistrés. Il existe également un risque d'inflammation chronique avec des rechutes périodiques.

Lors du diagnostic de l'appendicite chez les enfants, il convient de prendre en compte un trait caractéristique - un grand choix d'options pour la localisation de l'annexe. Il peut être situé à différents endroits de la cavité abdominale: dans l'hypochondrie droite ou gauche, dans l'espace pelvien, sous le foie, etc. Cela rend le diagnostic d'appendicite chez les enfants très difficile.

Les principaux symptômes et le diagnostic de l'appendicite chez les enfants

L'appendicite aiguë chez les enfants est une maladie avec des cas fréquents de diagnostic erroné. D'une part, les symptômes vagues ne permettent pas au médecin de suspecter immédiatement une appendicite (de plus, tous les enfants ne peuvent pas décrire les plaintes avec précision). Alors que le médecin doutera et établira d'autres diagnostics, l'appendicite progressera jusqu'à atteindre des stades dangereux.

Cependant, les symptômes de l'appendicite chez les enfants sont similaires à ceux d'autres maladies, de sorte qu'un enfant avec un diagnostic préliminaire d'appendicite peut développer une maladie complètement différente. Les méthodes modernes de diagnostic par ultrasons facilitent grandement la résolution de ces problèmes.

Les symptômes classiques de l'appendicite chez les enfants, caractérisés par la propriété à la progression:

  • La douleur autour du nombril ou sous la cuillère, qui est plus tard localisée sur le côté droit de la région iliaque (emplacement standard de l’appendice). L'enfant essaie de changer de posture pour que la douleur soit moins ressentie (le plus souvent du côté droit ou du dos). Chez les jeunes enfants qui ne peuvent pas localiser la douleur, l’inconfort, les pleurs, le manque d’appétit, les troubles du sommeil doivent être considérés comme les premiers signes.
  • Vomissements, après quoi il n'y a plus de soulagement. Les pulsions émétiques peuvent être multiples (caractéristiques des enfants en bas âge) ou uniques (le plus souvent chez les enfants plus âgés).
  • Le processus inflammatoire chez les jeunes enfants est le plus souvent caractérisé par de la fièvre. La température augmente et chez les plus âgés, si l'appendicite est compliquée. Dans sa forme la plus simple, la température peut fluctuer dans la plage subverfileuse.
  • L'un des indicateurs de l'inflammation est l'état de la langue. Le plus souvent, la maladie peut être reconnue par une floraison blanche et riche. Plus l'inflammation est grave, plus le blanchiment de la langue est intense. Lorsque l'appendicite gangreneuse est diagnostiquée, non seulement le blanchiment, mais aussi la sécheresse de la langue.
  • Perturbation des selles: diarrhée chez les jeunes enfants et constipation chez les grands. Si l'appendice est situé près des organes urinaires, il peut y avoir des problèmes de miction.

Symptômes de l'appendicite chez les enfants d'âges différents

Même un médecin professionnel est presque incapable de détecter les signes d'appendicite chez le nouveau-né ou le nourrisson. Certes, à cet âge, l'appendicite ne se développe que dans des cas exceptionnels. Les symptômes caractéristiques ne sont exprimés que sous la forme de signes de malaise général. Ce sont: monotone, pleurs aigus, sommeil court et agité, succion lente ou refus complet de manger, régurgitations fréquentes, mouvements rapides des jambes ou traction vers l'estomac (symptôme de douleur abdominale). Le plus souvent, le diagnostic n'est confirmé que pendant l'opération. L'annexe s'effondre rapidement et présente un risque de péritonite.

Les signes d'appendicite chez les enfants de 3 ans se traduisent par des changements dans l'état général. La présence même de la douleur est très difficile à établir. Les symptômes de l'appendicite chez les enfants de 5 ans sont également exprimés dans la détérioration de l'état général, et l'enfant ne peut pas décrire la douleur. Étant donné la similitude des symptômes avec un grand nombre d'autres maladies, l'appendicite est difficile à diagnostiquer, non seulement pour les parents, mais parfois pour les médecins. Pour commencer à suspecter une appendicite chez un enfant, vous devez suivre ces signes:

  • caractéristiques comportementales (caprices, pleurs sans cause);
  • changement constant de posture pour réduire la douleur, l'agitation;
  • refus de manger (même de vos plats préférés);
  • vomissements simples ou multiples;
  • diarrhée (mais se produit rarement);
  • troubles du sommeil - l’enfant ne peut pas s’endormir, la douleur l’interférant;
  • augmentation de la température corporelle à 37 ° C en l'absence de rhinite et de toux.

Les symptômes d'appendicite chez les enfants de 8 ans et plus ne peuvent pas être suivis par des changements de l'état général - l'enfant est déjà capable de décrire ses sentiments, de souligner le domaine de la douleur. Le plus souvent, l'enfant appelle ces symptômes de l'appendicite: la douleur, initialement localisée dans tout l'abdomen, puis descendant vers les parties inférieures - et plus précisément vers le côté droit (peut pointer du doigt); augmentation de la douleur lors du changement de position, lors de la flexion, du retournement; nausées atroces et refus de manger; température légèrement élevée. En termes simples, les symptômes de l'appendicite chez les enfants de 10 ans coïncident presque complètement avec les signes de cette maladie inflammatoire chez l'adulte.

Symptômes de l'appendicite chez les enfants avec un emplacement atypique de l'annexe

Dans ce cas, la douleur est observée ailleurs (et pas seulement dans le côté droit du bas-ventre). En outre, d'autres symptômes typiques peuvent être flous: sensibilité à la palpation et tension abdominale. En position rétropéritonéale de l'appendice du caecum, des symptômes de douleur apparaîtront dans la région lombaire (à droite), dans la zone de l'uretère, dans l'aine. En position pelvienne, la douleur surviendra au-dessus du pubis, dans le périnée. Il n’est pas exclu la diarrhée avec mucus et douleur en urinant. Lorsque l'emplacement subhépatique sera malade dans l'hypochondre droit.

Au niveau de la localisation atypique de l'appendice, l'appendicite gangreneuse est particulièrement dangereuse. Son image n'est pas clairement exprimée: c'est une douleur de force modérée, l'absence de tension dans l'abdomen, un état satisfaisant de l'enfant.

Quelle que soit la nature des manifestations externes, vous ne pouvez pas tarder - pour toute manifestation de comportement agité ou de plaintes de douleur, vous devez immédiatement consulter un médecin. Étant donné le développement rapide de l'appendicite chez les enfants, cela laissera du temps pour diagnostiquer la maladie et agir avant l'apparition des complications.

Appendicite gangréneuse

Symptômes de l'appendicite gangreneuse

La nécrose (mort) des tissus dans la forme gangreneuse d'appendicite aiguë conduit à la mort des terminaisons nerveuses du processus. De ce fait, les patients commencent à ressentir un soulagement: la douleur diminue et un faux sentiment apparaît, à savoir que les suspicions d'appendicite étaient vaines.

Cependant, l'appendicite gangréneuse est accompagnée de processus inflammatoires putrides, au cours desquels le patient peut présenter des symptômes d'intoxication générale: faiblesse grave, vomissements multiples, qui n'apportent pas de soulagement. La température corporelle n'est pas un indicateur - elle peut être maintenue dans les limites normales. L'appendicite gangréneuse présente une langue sèche, recouverte de fleurs blanches ou jaunâtres (particulièrement visible à la racine).

Pour la forme gangreneuse de l'appendicite aiguë, l'apparition du syndrome de "ciseaux toxiques" est caractéristique: dans des conditions généralement graves et à une température corporelle normale, une tachycardie grave se développe avec une fréquence cardiaque allant jusqu'à 120 battements par minute à un rythme de 70 à 80 battements.

Les symptômes de l'appendicite gangreneuse primaire autres. Initialement, le patient a une douleur aiguë dans la région iliaque droite. Les douleurs disparaissent très rapidement, mais l'état général reste sévère et la température corporelle est généralement élevée. L'abdomen est tendu, douloureux, avec des signes évidents d'irritation péritonéale.

Appendicite perforée gangréneuse

Si le stade de l'appendicite gangreneuse n'a pas été traité, alors commence le stade de l'appendicite gangreneuse-perforative. Pendant la perforation du mur de processus. À ce stade, le patient ressent une douleur aiguë dans la région iliaque droite. Le syndrome de la douleur est permanent, avec une propagation accrue dans tout l'abdomen. L'intoxication du corps augmente, ce qui se traduit par de la fièvre, une tachycardie, des vomissements réutilisables. Langue sèche, marron dessus. Les ballonnements abdominaux sont en augmentation constante, le péristaltisme est absent.

Les conséquences de l'appendicite gangreneuse

L'appendicite aiguë de forme gangréneuse est une maladie très dangereuse, provoquant l'apparition de complications graves:

  • péritonite diffuse purulente (processus inflammatoire dans la région du péritoine). C'est une condition dangereuse dans laquelle seule une intervention chirurgicale urgente peut aider. En l'absence d'assistance rapide, la sepsie (infection du sang) se développe rapidement et la mort survient;
  • infiltrat appendiculaire - la formation d'un conglomérat local de tissus et d'organes autour de l'appendice enflammé. Cette complication est traitée de manière conservatrice. L'infiltration ne peut être résolue qu'après 3 ou 4 mois de traitement, c'est-à-dire après que vous pouvez retirer l'appendice.
  • abcès purulents locaux dans la cavité abdominale - dans la cavité pelvienne, entre les anses intestinales, dans la région sous-phrénique;
  • thrombophlébite septique (inflammation des parois veineuses avec formation ultérieure de caillots sanguins dans la lumière de la veine porte et des affluents).

Diagnostic et traitement de l'appendicite gangréneuse

Initialement, le médecin écoute le patient et procède à un examen général. L'abdomen est généralement enflé, avec une motilité intestinale faible ou absente. Afin de déterminer plus précisément la forme gangréneuse, il sera recommandé au patient de subir des analyses de sang et d'urine, ainsi qu'une tomographie ou une échographie. Après confirmation du diagnostic, une appendicectomie (retrait de l’appendice) sera attribuée, ce qui peut être fait traditionnellement ou par laparoscopie.

La chirurgie traditionnelle est réalisée à travers une petite incision dans la paroi abdominale. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale (très rarement - sous anesthésie locale). La laparoscopie est réalisée à travers plusieurs petits trous qui guérissent plus rapidement et ne laissent presque pas de cicatrices.

Afin de rétablir rapidement le corps après une intervention chirurgicale pour éliminer l'appendicite gangrenée, vous devez suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin traitant en matière de rééducation et de régime. Le processus de récupération prend jusqu'à 3 mois - le reste de cette période est interdit de redémarrage et de travail avec des poids.

Appendicite chez les femmes enceintes

Symptômes d'appendicite pendant la grossesse

En médecine, on distingue les appendicites catarrhale et destructive. Chacun d'eux a son propre développement caractéristique du processus. Avec la forme catarrhale, l'inflammation se développe dans les 6-12 heures, avec la forme destructive, de 12 à 48 heures, après quoi une perforation peut survenir et le contenu de l'intestin pénétrer dans la cavité abdominale.

Il n’ya pas de symptôme précis d’appendicite chez la femme enceinte, étant donné que le corps de chaque femme est individuel, l’appendice n’est pas situé au même endroit, de sorte que les modifications de l’appendice peuvent être différentes.

Si l'inflammation a commencé au niveau de l'appendice même, sans affecter la cavité abdominale, la femme enceinte est le plus souvent touchée par une douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, passant progressivement dans la région inférieure droite. Les symptômes de l'appendicite incluent: vomissements. Indigestion, nausée. La douleur peut parfois être insignifiante et se produire dans toutes les zones de l'abdomen. Une femme peut ressentir des sensations douloureuses sur son côté droit. Lors d'un examen médical, la source de la douleur ne sera pas déterminée immédiatement.

Avec le développement progressif de l'inflammation, la douleur se manifestera tout au long de la région iliaque droite, se déplaçant souvent vers le bas et le haut de l'abdomen et parfois dans l'hypochondre. Le degré de douleur dépend de la durée de la grossesse. Il est important de noter que les symptômes classiques de l'appendicite aiguë chez la femme enceinte peuvent être légers ou tardifs.

L'emplacement du processus affecte également la douleur. Si l'appendice est situé sous le foie, la femme enceinte présentera des symptômes ressemblant à une gastrite (douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, vomissements et nausées). Si l'appendice est bordé par le système urinaire, la douleur se manifestera au périnée et aux jambes, la femme aura des mictions fréquentes et d'autres symptômes habituellement caractéristiques de la cystite.

L'effet de l'appendicite chez les femmes enceintes sur le fœtus

Si une appendicite se développe au cours du deuxième trimestre de la grossesse, son effet sur le fœtus est sans équivoque. Les complications les plus courantes comprennent la menace d'interruption de grossesse tardive, une obstruction intestinale et des infections postopératoires.

Très rares cas de décollement prématuré du placenta chez les femmes enceintes présentant une appendicite. Si un diagnostic opportun et un traitement approprié sont réalisés, il n'y a pas de menace: la grossesse sera préservée et terminée. Si les membranes foetales deviennent enflammées, une infection intra-utérine du bébé se produira, qui nécessitera une antibiothérapie obligatoire. Les complications postopératoires surviennent le plus souvent dans les 7 jours suivant la chirurgie pour éliminer le processus enflammé. Par conséquent, pour la prévention de la grossesse prescrit un traitement antibiotique.

Diagnostic de l'appendicite chez la femme enceinte

Le diagnostic d'appendicite aiguë ne peut être posé que par un médecin, guidé en règle générale par une température corporelle élevée, une douleur au côté droit lors de la marche, une douleur accrue lors de la palpation de l'abdomen, etc. De plus, faire un diagnostic précis de l'analyse de l'urine (augmentation du nombre de leucocytes dans les résultats), ainsi que de l'échographie (ultrason), permettant de détecter une augmentation de l'appendice, voire un abcès. Cependant, l'échographie n'est pas un moyen précis de diagnostiquer, puisque l'appendice ne peut être détecté que chez 50% des patients.

La laparoscopie est une autre méthode de diagnostic de l'appendicite chez la femme enceinte. Il permet au médecin de voir tous les organes de la cavité abdominale, y compris l’annexe. C'est la méthode la plus précise, donnant à 100% des données objectives sur la présence du processus inflammatoire. Le médecin traitant doit choisir une méthode de diagnostic - il est donc extrêmement important de consulter un spécialiste le plus tôt possible, même lorsque la première douleur apparaît.

Traitement

Le traitement de la forme aiguë de la maladie consiste à éliminer l'appendicite, suivie d'un traitement à base d'antibiotiques et de médicaments soulageant les symptômes d'empoisonnement. L'opération appendicite est pratiquée dans les cas de suspicion d'inflammation et il est impossible de l'exclure par d'autres méthodes.

L'infiltrat appendiculaire est traité par le froid, des antibiotiques et des antiseptiques. Également utilisé des analgésiques. La thérapie physique vise la résorption de l'infiltration. Deux à quatre mois après l'appendicite, une appendicectomie est réalisée.

Lors de la formation d'un abcès, une intervention chirurgicale est nécessaire. L'abcès est ouvert et drainé. Quelques mois après la disparition de l'abcès, une appendicectomie est réalisée.

Lorsque la destruction des tissus du corps après un traitement chirurgical devrait être un traitement antibiotique. Les médicaments sont injectés par voie parentérale et par drainage, si le drainage a été effectué.

Raisons de la température pendant après le retrait de l'appendicite

La température après le retrait de l'appendicite peut être due à l'infection de la plaie. C’est la cause la plus courante qui découle du non-respect du régime médical. Cela peut également être causé par des lésions aux organes internes lors d'une intervention chirurgicale. En conséquence, le processus inflammatoire traumatique se développe davantage.

Une cause assez fréquente de la température après une chirurgie pour une appendicite peut être une diminution de l’immunité, étant donné que toute intervention chirurgicale impose un stress plutôt élevé sur le corps. Pendant la période de récupération, le corps humain commence à utiliser toutes les réserves internes. Pour cette raison, des maladies supplémentaires peuvent survenir sous la forme d'infections respiratoires aiguës ou virales.

Une augmentation de la température peut également se produire en raison de saignements abondants pendant la chirurgie Un processus infectieux peut également être impliqué pendant la chirurgie. Le drainage, qui peut survenir pendant une intervention chirurgicale, peut également entraîner une température élevée. Dès que les tubes de drainage sont retirés, la température corporelle doit être normalisée. Souvent, le processus inflammatoire se développe en raison de la malnutrition. Le patient doit adhérer pleinement au régime établi par le médecin, sinon il y a danger d'apparition et de développement d'intoxication générale du corps.

En règle générale, la température après une appendicite peut également être accompagnée de transpiration excessive et de frissons. Afin de diagnostiquer les causes de l'inflammation, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • un test sanguin clinique qui confirme la présence d'une inflammation prononcée;
  • L'échographie, qui permet de voir le processus inflammatoire dans la visualisation.

Si la température augmente

N'oubliez pas que l'augmentation de la température après le retrait de l'appendicite au cours des trois premiers jours est la norme. Mais si cette condition persiste plus longtemps, il est nécessaire d'agir. Tout d'abord, le médecin traitant doit prescrire un traitement antibiotique en fonction de l'agent responsable de l'inflammation. Le patient peut également prendre des antipyrétiques (par exemple, du paracétamol ou de l’acide acétylsalicylique). Très souvent, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits (par exemple, l'ibuprofène).

La réduction de température auto-médiée après une chirurgie de l'appendicite n'est strictement pas autorisée. La première semaine après l'opération, la patiente est hospitalisée. Les médecins surveillent alors l'état de la suture et de la plaie. De telles actions vous permettent de prévenir ou d'identifier le processus inflammatoire. Le patient restera à l'hôpital jusqu'à ce que la température corporelle élevée passe. Si nécessaire, le médecin peut prendre des mesures radicales et même effectuer une seconde intervention chirurgicale.

Qu'est-ce qu'un pic après une chirurgie de l'appendicite?

Les adhérences sont des films qui se forment entre les organes internes. Ils apparaissent en raison d'une irritation de la muqueuse qui recouvre les organes internes. En règle générale, les adhérences affectent l'interaction des organes, après quoi leur travail devient difficile. Pour les hommes, les adhérences ne représentent pas un danger sérieux, mais chez la femme, il est possible que le diagnostic d'infertilité soit diagnostiqué, ce qui, malheureusement, n'est pas toujours traitable.

Symptômes d'adhérences après une appendicite

Le plus souvent, il y a des adhérences après une appendicite. Les symptômes sont les suivants:

  • douleur - il peut être absent pendant une longue période. En règle générale, il est localisé dans la région de la cicatrice postopératoire. Le plus souvent, il a un caractère tirant et peut augmenter après un effort physique;
  • syndrome dyspeptique - la digestion est perturbée en raison d’un dysfonctionnement intestinal;
  • violation de la défécation - il y a constipation, pas de selles plus d'une journée;
  • absence complète d'une chaise pendant plus de deux jours.

Complications possibles des adhérences

Les adhérences à l'appendicite peuvent entraîner des complications graves. Par exemple, une obstruction intestinale aiguë peut se développer. Il se produit en raison de la compression de l'intestin, ce qui empêche le passage de la nourriture dans l'intestin. De plus, une nécrose de la région intestinale est possible. En raison de la perturbation de son approvisionnement en sang, qui est provoquée par l'artère comprimée par une pointe, les parois intestinales meurent. Cette condition nécessite le retrait immédiat de cette zone de l'intestin.

Diagnostic de la maladie

En cas de symptômes d'adhérences dans la cavité abdominale, ainsi que de la possibilité d'une chirurgie pour le retrait de l'appendicite, il est nécessaire de poser un diagnostic.

Tout d'abord, un test sanguin clinique est nécessaire pour indiquer la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. Il est également nécessaire de procéder à une échographie des organes de la cavité abdominale. Grâce aux ultrasons, vous pouvez visualiser la présence d'adhérences. Cet examen devrait être effectué après une préparation appropriée de l'intestin.

De plus, la radiographie est réalisée avec un agent de contraste. Le patient sur un estomac vide devrait boire un mélange de baryum. La présence de défauts de remplissage intestinaux donnera une image claire de la maladie. La laparoscopie diagnostique est tout aussi importante. Pour ce faire, un tube à fibres optiques spécial est inséré dans la cavité péritonéale. Il est équipé d'un éclairage et d'une caméra. À l'aide de cette méthode de diagnostic, on étudie l'état des anses intestinales et on détermine la présence d'adhérences.

Traitement des adhérences après une appendicite

Les adhérences après une appendicite sont une complication assez fréquente après une chirurgie. Les adhérences sont traitées par dissection chirurgicale et par libération de boucles intestinales clampées. Avant la chirurgie, il est impératif d’observer la consommation fractionnée d’aliments par petites portions. Également effectué le lavement de nettoyage. En cas d'intoxication, les solutions sont injectées par voie intraveineuse, ce qui favorise l'élimination des toxines du corps. En cas de douleur abdominale aiguë, des analgésiques sont utilisés.

Le traitement chirurgical des adhérences après une appendicite est possible par laparoscopie ou par laparotomie. Le choix du traitement dépend de l'âge du patient, des comorbidités, du nombre d'adhésions et de la présence de complications liées aux adhérences intestinales.

Régime après le retrait de l'appendicite chez l'adulte

La nutrition diététique après une intervention chirurgicale pour supprimer l'appendicite chez l'adulte se caractérise par un régime sévèrement limité au tout début, avec une extension progressive du menu à l'avenir. Il est déconseillé de manger des aliments et des liquides le premier jour après l'opération - parfois, il suffit d'humidifier les lèvres. Le premier jour après la chirurgie, le patient n'a pas d'appétit car le corps est stressé. Par conséquent, il est déconseillé d'utiliser des aliments et des liquides - il suffit parfois d'humecter les lèvres. Après 12 heures, le patient est autorisé à manger du bouillon, boire de la gelée ou du thé (si l'état le permet).

Les deuxième et troisième jours après le retrait de l'appendicite, vous devez passer à 5 ou 6 repas simples (repas séparés). Le régime alimentaire devrait comprendre des yaourts maigres, une soupe en purée avec un filet de poulet, des courgettes et un potiron, un bouillon de poulet et du riz. Le médecin traitant doit établir un régime alimentaire précis en fonction de l'état du patient, de la présence de contre-indications, d'allergies et d'autres facteurs.

Afin d'ajuster le travail des intestins, vous pouvez entrer des fruits et des baies, des légumes et des céréales dans le menu du patient au cours des sept premiers jours suivant le retrait de l'annexe. Vous pouvez manger de la viande maigre et du poisson. Il est très important de bien mastiquer les aliments et, mieux encore, de les donner au patient sous forme écrasée (en purée). Pour cicatriser une plaie, vous devez boire de l'eau propre et sans gaz en grande quantité.

La deuxième semaine après l'opération, vous pouvez commencer à manger des soupes maigres, faire bouillir soigneusement tous les légumes et les hacher avec un mixeur. Un mois plus tard, une fois l'appendicite supprimée, vous pouvez entrer des haricots bannis dans le menu. La farine et les bonbons peuvent être consommés après 2 mois, mais en quantités limitées. Si, après un mois, les plaies ont bien guéri, il est alors possible, sur la recommandation du médecin traitant, de passer au régime habituel. Mais n'abusez pas de cela - la récupération finale du corps se terminera dans 4 mois.

Régime alimentaire après une appendicite chez les enfants

Le régime alimentaire après la chirurgie chez les enfants doit être doux - dans la mesure du possible:

  • servir n'importe quel aliment sous une forme broyée: comme une purée de pommes de terre, pilée, bouillie, cuite à la vapeur;
  • éliminer complètement les bouillons gras et les aliments frits;
  • Ne donnez pas de gros morceaux de viande et de fruits durs;
  • donner des bananes - elles sont idéales pour l'alimentation quotidienne;
  • Chaque jour, donnez des produits laitiers faibles en gras (principalement du yogourt).

Nutrition après une appendicite avec péritonite

Le retrait de l'appendicite avec péritonite appartient à la catégorie des opérations complexes. En conséquence, leur récupération est également difficile. Par conséquent, dans de tels cas, les aliments diététiques doivent être aussi doux que possible. Tous les aliments consommés ne doivent pas provoquer d’irritation des intestins et, en particulier, de formation de poids excessif.

Un plat idéal: soupes, purée de pommes de terre sans pommes de terre, porridge bien bouilli. En aucun cas, ne peut pas manger des boissons gazeuses, des aliments épicés et salés, des bonbons.

En règle générale, le régime alimentaire après une appendicite gangréneuse ne diffère pratiquement pas du régime alimentaire standard. Il faut veiller à remplir le régime avec des aliments riches en vitamines, notamment des baies et des agrumes acides, ainsi que des bananes, des poires et des pommes, qui contribuent à la récupération du corps.

Nourriture après une appendicite phlegmoneuse

Le régime alimentaire après une appendicite phlegmoneuse doit être préparé par un médecin en fonction des préférences du patient et de son état général. Le menu devrait inclure du fromage cottage, des soupes, de la purée de pommes de terre, des légumes cuits au four, des légumes cuits au four, riches en vitamines et en nutriments nécessaires à une récupération rapide. Une composante importante du menu devrait être la purée de pomme, de poire, de banane et de citrouille, bien absorbée par le corps.

Voici un exemple de menu après une chirurgie de l’appendicite:

  • pour le petit déjeuner - la farine d'avoine râpée sur l'eau avec le caillé râpé et la tisane;
  • pour le deuxième petit déjeuner - décoction de rose sauvage;
  • pour le déjeuner - soupe de légumes, boulettes de poulet en purée, riz, gelée de fruits;
  • Au déjeuner - décoction de bleuets;
  • pour le dîner - porridge de sarrasin râpé, omelette à la vapeur, thé vert;
  • avant le coucher - une tasse de gelée tiède.

Si la nutrition après l'appendicite a été convenue avec votre médecin, si le régime a été suivi de bonne foi, les résultats seront positifs: le corps récupérera rapidement, les blessures guériront bien, le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal sera établi. Naturellement, en plus du régime alimentaire, vous devez suivre les autres recommandations du médecin et prendre des médicaments.