Principal / Pancréatite

Peut-il y avoir une appendicite à gauche? Maux gauche - est une appendicite?

Pancréatite

Peut-il y avoir une douleur dans l'appendicite dans le côté gauche?

La douleur peut irradier n'importe où, mais sur le côté gauche, il peut y avoir une douleur et juste intestinale. Vous pouvez vérifier de cette façon: allongez-vous, détendez-vous et soulevez votre jambe droite. Lorsque l'appendicite apparaît douleur. Et la deuxième façon, la palpation: appuyez doucement sur le côté droit - puis relâchez-le brusquement. Il devrait également y avoir un moment douloureux. Mais toutes ces méthodes sont domestiques, ne comptez surtout pas sur elles. Il est préférable d’être en sécurité et de consulter un chirurgien.

Une annexe est une annexe intestinale. Auparavant, il était considéré rudimentaire et inutile, mais ils ont ensuite trouvé des accumulations de tissu lymphoïde et il est devenu évident que l'appendice remplit les mêmes fonctions que les amygdales de la gorge. De plus, lorsque la microflore intestinale est détruite par des antibiotiques ou pour d’autres raisons, elle devient un terrain fertile pour la microflore, déjà familière à la personne à laquelle elle est adaptée. L'annexe peut être localisée de manière atypique, bien qu'elle descende généralement du caecum dans le bassin. Il peut être situé à gauche et se cacher derrière le ventre, et le plus rare peut être courbé derrière le foie du côté droit. Et quand l'appendice est enflammé, on l'appelle appendicite, la douleur est localisée dans la zone où elle se trouve. Peut faire mal à gauche, peut blesser l'estomac ou le foie. Par conséquent, ne vous engagez pas dans un autodiagnostic - seulement à l'hôpital, chez un médecin.

Estomac gauche fait mal - appendicite ou diverticulose

Les maladies qui se manifestent par des douleurs au côté droit de l'abdomen sont bien connues. Il s’agit principalement d’une appendicite (inflammation de l’appendice du caecum), dans laquelle la douleur apparaît en bas à droite, et d’une cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire) avec des douleurs caractéristiques en haut à droite.

Ces dernières années, leur diagnostic et leur traitement se sont considérablement améliorés, notamment après l’introduction de la laparoscopie - un examen (visuel) direct de la cavité abdominale à l’aide d’instruments optiques souples. Cette procédure, désagréable mais non douloureuse, permet de clarifier le diagnostic et d’éviter des opérations inutiles, ce qui est particulièrement important pour les personnes âgées atteintes de comorbidités sévères et les femmes jeunes qui n’ont pas donné naissance, et en raison d’interventions chirurgicales inutiles, d’adhérences au bas ventre et aux alentours. bassin, ce qui peut conduire à la stérilité. En outre, dans de nombreuses grandes cliniques russes, les procédures d'appendicite et de cholécystite sont également réalisées par laparoscopie, c'est-à-dire sans grandes incisions externes, ce qui réduit d'ailleurs le temps de traitement postopératoire en hôpital.

C'est une autre chose - la douleur dans la moitié gauche de l'abdomen. En général, les thérapeutes pratiquant la famille et les districts connaissent moins bien les maladies caractérisées par ces symptômes que les chirurgiens, les gastro-entérologues et les proctologues.

Quand un petit patient obèse, l'estomac tombant, se plaignant de douleurs à l'abdomen gauche et de selles molles (diarrhée alternant avec constipation), est référé au proctologue, il est très probable qu'il souffre de diverticulose du gros intestin (maladie diverticulaire). Ces dernières années, cette maladie est devenue plus courante.

Diverticula - de petites protubérances herniales (jusqu'à 1 cm de diamètre) dans les parois des organes du tube digestif, le plus souvent dans la partie gauche du gros intestin (côlon sigmoïde), sont observées principalement chez les personnes âgées. Les causes des saillies de la hernie sont diverses. Il s’agit notamment de la constipation chronique, de l’affaiblissement lié à l’âge des muscles de la paroi intestinale et de l’allongement congénital du côlon sigmoïde lui-même, en raison de la rétention de masses de selles, et de l’abus d’aliments raffinés et gras.

De petites masses fécales, pénétrant dans les protrusions de la hernie, provoquent leur inflammation et l'intestin cesse de se contracter normalement (péristaltique). Cela provoque une douleur dans la moitié gauche de l'abdomen qui n'est pas très forte mais presque constante et qui est aggravée par la nourriture épicée et un effort physique intense. Chez de tels patients, la palpation de l'abdomen gauche est douloureuse, le fauteuil est généralement instable.

L'irrigoscopie (lavement baryté en contraste) est la meilleure méthode de diagnostic de la diverticulose, dans laquelle le contour des limites de la partie affectée de l'intestin est déterminé et les diverticules eux-mêmes identifiés. Avec la coloscopie (examen du côlon avec un dispositif optique flexible à travers l'anus), vous pouvez déterminer la bouche du diverticule lui-même et évaluer l'état d'autres parties du côlon, c'est-à-dire clarifier la prévalence du processus pathologique. La laparoscopie est également utilisée dans le diagnostic de diverticulose, en particulier lorsqu'il est nécessaire de déterminer si la paroi du gros intestin est enflammée à l'endroit où se trouvent les diverticules. Toutes ces études sont mieux faites avec un proctologue.

Comment cette maladie et ce qu'elle menace?

La diverticulose est une maladie bénigne et, selon nos données, n'entre pas dans le cancer du côlon. Cependant, ses symptômes ressemblent à ceux des tumeurs du côlon gauche et peuvent masquer le cancer du côlon pendant une longue période. Le patient, sachant qu’il a une diverticulose, commence à se soigner lui-même: il prend des analgésiques, suit un régime, dresse une chaise - et ne va pas consulter un médecin pendant longtemps. Ceci est dangereux car vous pouvez facilement rater le cancer du rectum. Toute personne de plus de 50 ans présentant une fonction intestinale altérée, des douleurs abdominales, doit subir un examen prophylactique par coloscopie de tout le côlon au moins une fois par an. Le cancer du côlon, dont l'incidence dans le monde entier n'est pas encore en baisse, peut survenir dans le contexte de la diverticulose (mais pas à cause de celle-ci), car les symptômes des deux maladies sont très similaires.

Le traitement de la diverticulose chronique est réduit à une diète modérée et à la mise en place de selles régulières avec des laxatifs doux tels que des laxatifs à base de plantes (thé hémorroïdaire), du guttalax, etc. Dans cette maladie, vous ne pouvez pas soulever des poids. Il est préférable de refuser tout massage de l'abdomen, l'acupuncture, la physiothérapie.

Il est très important de reconnaître à temps la principale complication grave de la diverticulose - la diverticulite aiguë. Si, sur le fond du traitement et dans un état général satisfaisant, la douleur dans l'abdomen gauche augmente soudainement, si de la diarrhée ou de la constipation se produit, du sang et du mucus apparaissent dans les selles - consultez immédiatement un médecin, il est préférable de voir immédiatement un chirurgien. Assurez-vous d'avertir le médecin que vous souffrez de diverticulose du côlon. Le diagnostic tardif de diverticulite aiguë est menacé par une inflammation de la cavité abdominale, une péritonite, qui reste difficile à gérer.

Le traitement de la diverticulite aiguë est principalement conservateur, induit par un médicament. Dans la plupart des cas, il est possible de réduire le degré du processus inflammatoire et de ramener la maladie à un stade chronique. L'intervention chirurgicale pour la diverticulose et la di-verticulite n'est utilisée que dans des cas extrêmes. Pour de telles opérations, parfois complexes et ne comportant qu'une seule étape, il est préférable de contacter des cliniques proctologiques spécialisées.

Avec une douleur abdominale aiguë, y compris à gauche, vous ne pouvez pas utiliser de coussin chauffant, car le chauffage local contribue au développement de l'inflammation. Mieux vaut attacher la glace. Avant l’arrivée du médecin, évitez de prendre des médicaments anesthésiques, car la nature des douleurs et leur localisation sont très importantes pour un diagnostic correct.

Si un patient atteint de diverticulose du côlon prend soin de lui-même, remplit les fonctions de proctologue, observe un régime alimentaire particulier, il sera en mesure de faire face à sa maladie et se sentira tout à fait satisfaisant pendant de nombreuses années.

Peut-il y avoir une appendicite à gauche? Maux gauche - est une appendicite?

Peut-il y avoir une appendicite à gauche? Maux gauche - est une appendicite?

En général, l'appendicite est découpée dans le côté droit, du moins j'ai une cicatrice de l'appendicite là-bas. La vérité est que, quand il a été enflammé en moi, je ne dirais pas que ça me fait mal au côté droit, mais plutôt que j'ai juste mal au ventre, c’est-à-dire quelque part au milieu. Il y a des organes tels que le rein gauche et la rate, qui sont juste à gauche.

Vous devez aller chez le médecin. Si la douleur est intense, appelez la maison. Le médecin sait mieux.

La douleur peut irradier n'importe où, mais sur le côté gauche, il peut y avoir une douleur et juste intestinale.

Vous pouvez vérifier de cette façon: allongez-vous, détendez-vous et soulevez votre jambe droite. Lorsque l'appendicite apparaît douleur.

Et la deuxième façon, la palpation: appuyez doucement sur le côté droit - puis relâchez-le brusquement. Il devrait également y avoir un moment douloureux.

Mais ce sont toutes des méthodes domestiques, ne comptez surtout pas sur elles. Il est préférable d’être en sécurité et d’aller chez le chirurgien.

Extrêmement improbable. En règle générale, cela ne se produit pas. Oui, il y a des cas, mais ce sont des unités pour des dizaines de milliers (en règle générale, dans ce cas, tous les organes sont en miroir, le cœur à droite, le foie à gauche et le pancréas à droite).

Très probablement, la douleur dans la zone podvzhodyskoy gauche causée par la pierre de l'uretère, ou le sable (sel)

J'ai eu de graves douleurs à l'estomac avec une appendicite. Le côté droit n'a pas mal du tout. Elles ont été torturées pendant longtemps, ont visité plus d’un hôpital, ont même découvert une grossesse tout de suite et l’appendicite n’a été confirmée qu’après 12 heures. Ainsi, la douleur peut être administrée n'importe où. S'il vomit violemment et qu'il n'y a rien à déchirer, il s'agit bien d'une appendicite.

Une annexe est une annexe intestinale. Auparavant, il était considéré comme rudimentaire et inutile, mais ils ont ensuite trouvé des amas de tissu lymphoïde en nm et il est devenu évident que l’appendice avait les mêmes fonctions que les amygdales dans la gorge. De plus, lorsque la microflore intestinale est détruite par des antibiotiques ou pour d’autres raisons, elle devient un terrain fertile pour la microflore, déjà familière à la personne à laquelle elle est adaptée. L'annexe peut être localisée de manière atypique, bien qu'elle descende généralement du caecum dans le bassin. Il peut être situé à gauche et se cacher derrière le ventre, et le plus rare peut être courbé derrière le foie du côté droit. Et quand l'appendice est enflammé, on l'appelle appendicite, la douleur est localisée dans la zone où elle se trouve. Peut faire mal à gauche, peut blesser l'estomac ou le foie.

Par conséquent, ne vous engagez pas dans un autodiagnostic - seulement à l'hôpital, chez un médecin.

Peut-il y avoir une appendicite à gauche? Maux gauche - est une appendicite?

Peut-il y avoir une douleur dans l'appendicite dans le côté gauche?

La douleur peut irradier n'importe où, mais sur le côté gauche, il peut y avoir une douleur et juste intestinale.

Vous pouvez vérifier de cette façon: allongez-vous, détendez-vous et soulevez votre jambe droite. Lorsque l'appendicite apparaît douleur.

Et la deuxième façon, la palpation: appuyez doucement sur le côté droit - puis relâchez-le brusquement. Il devrait également y avoir un moment douloureux.

Mais toutes ces méthodes sont domestiques, ne comptez surtout pas sur elles. Il est préférable d’être en sécurité et de consulter un chirurgien.

Une annexe est une annexe intestinale. Auparavant, il était considéré rudimentaire et inutile, mais ils ont ensuite trouvé des accumulations de tissu lymphoïde et il est devenu évident que l'appendice remplit les mêmes fonctions que les amygdales de la gorge. De plus, lorsque la microflore intestinale est détruite par des antibiotiques ou pour d’autres raisons, elle devient un terrain fertile pour la microflore, déjà familière à la personne à laquelle elle est adaptée. L'annexe peut être localisée de manière atypique, bien qu'elle descende généralement du caecum dans le bassin. Il peut être situé à gauche et se cacher derrière le ventre, et le plus rare peut être courbé derrière le foie du côté droit. Et quand l'appendice est enflammé, on l'appelle appendicite, la douleur est localisée dans la zone où elle se trouve. Peut faire mal à gauche, peut blesser l'estomac ou le foie.

Par conséquent, ne vous engagez pas dans un autodiagnostic - seulement à l'hôpital, chez un médecin.

Cela arrive, mais rarement. En général, les douleurs de l'appendicite peuvent se propager dans tout l'estomac, donner à l'estomac, une personne les sent plus près du centre ou de la droite, mais pas toujours. Un par un lieu de la douleur ne peut être jugé. Tout ce qui est associé à une douleur, en particulier aiguë, devrait être diagnostiqué par un spécialiste et non par un maître du mot sur la BV. Il est dangereux de traiter cela avec frivole.

L'annexe, et par conséquent l'appendicite - son inflammation - peut être située à droite et à gauche, ainsi que certains organes (par exemple le cœur). Il y a des cas où l'appendice était situé en plein milieu de la cavité abdominale. L’opération d’enlèvement elle-même n’est pas considérée comme difficile, mais il est préférable de ne pas la laisser s’effondrer lorsque l’appendice éclate, car la péritonite n’est pas une blague. Auparavant, cet organe supplémentaire dans notre corps et dans certains pays, l’appendice était retiré aux enfants à la naissance. Mais la science moderne a prouvé qu’un appendice sain, non rempli et non enflammé participe à la production de cellules du système immunitaire, il reproduit des micro-organismes bénéfiques et l'organe lui-même facilite la digestion, mais après le retrait de l'appendicite, le corps ne souffre plus beaucoup.

C'est extrêmement rare, mais cela se produit quand les organes internes d'une personne sont en miroir. Si tel est votre cas, la douleur sur le côté gauche de l'abdomen peut très probablement être due à une appendicite.

Avec un arrangement typique d'organes, l'appendice se présente sous une taille et dans une direction différentes, ce qui peut provoquer une sensation de douleur dans un endroit inattendu. Il arrive que l’appendice soit si grand, et même enflé d’inflammation, qu’il puisse atteindre le côté gauche et y causer de la douleur.

Faire un diagnostic de douleur abdominale est une affaire de médecin. Dans la cavité abdominale, en plus de l'annexe, il y a encore quelque chose à faire mal. Ce qui est là à votre gauche fait mal - il est encore nécessaire de comprendre. Peut-être que c'est ectopique. Ou une pierre sur l'uretère est allé.

J'ai eu de graves douleurs à l'estomac avec une appendicite. Le côté droit n'a pas mal du tout. Elles ont été torturées pendant longtemps, ont visité plus d’un hôpital, ont même découvert une grossesse tout de suite et l’appendicite n’a été confirmée qu’après 12 heures. Ainsi, la douleur peut être administrée n'importe où. S'il vomit violemment et qu'il n'y a rien à déchirer, il s'agit bien d'une appendicite.

"Appendicite" du mot "appendice" signifie l'inflammation de l'appendice appendice (de Lat. Appendage) - inflammation de l'appendice du cæcum, l'appendice, il est aussi appelé l'organe immunitaire, car il contient du tissu lymphoïde. Bien qu’il s’agisse d’un organe vestigial, il est utile car il joue un rôle dans l’immunité et constitue également un terrain fertile pour les bactéries intestinales bénéfiques. Ils disent de lui "des amygdales intestinales". Bien que n'étant pas impliqué dans la digestion, comme d'autres parties du gros intestin.

En tant qu'organe immunitaire, il lutte contre l'infection, joue le rôle de "barrière", remplissant une fonction de barrière de protection, protégeant d'autres organes, prend le choc et s'enflamme.

Cet appendice devient souvent enflammé en raison de sa structure. Cela ressemble à un petit processus vermiforme dans le caecum.

Selon la structure, la longueur, la localisation de l'appendice, avec son inflammation, on peut observer l'un ou l'autre des symptômes.

Classiquement, la douleur survient dans le bas de l'abdomen à droite. En outre, la vessie peut être douloureuse, l'utérus, si l'appendice est suffisamment long, proche des organes pelviens, comme la vessie et l'utérus, ces organes étant également impliqués dans le processus inflammatoire.

En même temps, il y a une faiblesse, des nausées, une légère augmentation de la température corporelle, une diarrhée. À la palpation de l'abdomen, la douleur est légère; des douleurs surviennent lorsque vous appuyez sur l'abdomen vers la droite avec un agencement typique du processus en forme de ver.

Si, pendant le temps que vous ne demandez pas d’aide, prenez des analgésiques, ce qui est impossible, l’image de l’intoxication augmente et le processus inflammatoire atteint le stade de l’appendicite flegmoneuse.

Dans le même temps, pouls fréquents, les nausées sont caractéristiques, la température monte à 38 C. Le rythme cardiaque s'accélère, la sécheresse de la bouche, la douleur augmente. L'abdomen est tendu, la moitié droite de l'abdomen est à la traîne par rapport à la gauche lorsque l'acte de respirer. À ce stade, l'abdomen est tendu, le péritoine est impliqué dans le processus inflammatoire. Les symptômes péritonéaux deviennent positifs avec son irritation: slip, Shchetkina-Blumberg, Sitkovsky, Bartome-Michelson). Le diagnostic à ce stade ne cause aucun doute sur le chirurgien. À ce stade, le patient est souvent traité pour une intervention chirurgicale.

Sur le côté gauche, les douleurs abdominales vont plutôt caractériser les douleurs intestinales. Avec l'appendicite, la douleur est du côté droit avec une appendicite typique. Bien qu'il puisse rayonner.

Mais une pression douloureuse, puis une coupure aiguë des mains sont caractéristiques non seulement des appendicites, mais apparaissent dans l'inflammation de n'importe quel organe de l'abdomen, des organes pelviens, lorsque l'inflammation passe au péritoine. inflammation de l'appendice. Lorsque les organes de l'abdomen du côté gauche sont resserrés, le péritoine est également impliqué dans le processus, tous les symptômes de son inflammation sont positifs.

Appendicite douleur à gauche

De temps en temps, nous éprouvons tous des douleurs abdominales d'intensité et de durée variables. Cela n’est pas surprenant, car de nombreux organes vitaux d’une personne sont situés dans cette zone. C'est pourquoi, en cas de douleur aiguë et prolongée, vous devez immédiatement consulter un médecin pour déterminer l'origine des symptômes et obtenir un traitement qualifié.

N'oubliez pas que les douleurs abdominales peuvent être très dangereuses. En réalité, la vésicule biliaire, l’estomac et les intestins sont des organes creux situés dans l’abdomen, et les processus inflammatoires qui y surviennent, ainsi que les ruptures, les blessures et l’obstruction peuvent constituer un danger mortel pour une personne. interventions. Le plus dangereux est une douleur aiguë qui dure plus de 40 minutes. Dans ce cas, le temps principal pour contacter les experts pour une gastroscopie (examen de l'estomac) et une échographie (examen d'autres organes).

Causes possibles de douleur dans le haut de l'abdomen gauche:

  • La pathologie de l'estomac peut être l'une des causes de la douleur dans le haut de l'abdomen gauche. Un inconfort à long terme, accompagné de nausées et même de vomissements, peut être un symptôme d'ulcère, de gastrite ou de cancer de l'estomac.
  • La source de douleur intense dans cette région de l'abdomen peut être un grossissement de la rate ou sa rupture, pouvant survenir même à la suite de blessures mineures à l'abdomen. En outre, les maladies infectieuses de cet organe peuvent également entraîner son ramollissement et sa rupture ultérieure. Dans ce cas, les symptômes de la douleur du côté gauche de l'abdomen sont accompagnés d'une sensibilité particulière à l'endroit où se trouve la rate et de l'apparition d'un bleu autour du nombril.
  • Une hernie du diaphragme est une autre raison de l'apparition de douleurs dans l'abdomen gauche. La raison de son apparition est l'affaiblissement des muscles de l'orifice du diaphragme, ce qui entraîne la déformation de l'estomac. Le plus souvent, ce diagnostic est donné aux patients âgés.
  • La pancréatite est considérée comme l'une des maladies les plus courantes du pancréas. L'inflammation aiguë du pancréas provoque de très fortes douleurs coupantes, notamment des bardeaux et des douleurs lombaires, accompagnées de sueurs, de fièvre et de vomissements. À propos, ce genre de symptômes peut accompagner le développement du cancer du pancréas. Le traitement de la pancréatite, tant aiguë que chronique, vise principalement à soulager les symptômes douloureux et à déterminer la cause de leur survenue. Sur cette base, pendant la période d’exacerbation de cette maladie, il est recommandé aux patients de suivre un régime alimentaire strict avec une restriction sévère des graisses et des glucides. Il vous permet de soulager de manière significative les symptômes de la douleur et d’aider le pancréas à reprendre rapidement son rythme de travail normal. En passant, il y a un autre point important: une thérapie totalement différente est pratiquée pour les adultes et les jeunes patients, de sorte que l'enfant endocrinologue ou gastro-entérologue devrait examiner l'enfant.
  • Plusieurs autres facteurs peuvent entraîner des problèmes de pancréas. Il peut s’agir de divers types d’infections, blessures, utilisation à long terme d’antibiotiques et d’autres drogues (en passant, la prise de stéroïdes a également des effets néfastes sur le pancréas), l’abus d’alcool et le tabagisme. Les asthmatiques et les diabétiques sont également à risque.
  • L'appendicite est l'une des causes les plus courantes de douleur dans le bas-ventre à gauche. Bien que l'appendice soit situé du côté droit, la douleur recouvre la quasi-totalité du bas-ventre pendant l'inflammation. L'appendicite aiguë nécessite une intervention chirurgicale immédiate.
  • L'urolithiase peut aussi causer de la douleur. Lorsque la pierre se déplace le long des voies urinaires, une douleur aiguë se produit, cédant généralement à l'aine et accompagnée de nausées et de vomissements. De tels symptômes sont une bonne raison de consulter un médecin.
  • L'inflammation intestinale (colite) et la présence de parasites (vers) peuvent également causer une douleur assez forte et prolongée.
  • La douleur dans le bas-ventre gauche chez la femme peut être une preuve du développement d'un kyste ovarien ou d'une grossesse extra-utérine. Par ailleurs, les maladies sexuellement transmissibles (gonorrhée, chlamydia) peuvent également être accompagnées de douleurs qui augmentent au cours du cycle menstruel.

P.S.
Dans le cas où la douleur ne traverse pas une courte période et en plus d'autres symptômes désagréables (faiblesse, transpiration, fièvre, nausée), vous devez immédiatement consulter un médecin.

LIRE AUSSI:

Comment commander le médicament original d'Israël

La pharmacie "Isramedpharm" opère avec succès sur le marché depuis 2000. Grâce à notre aide, les médicaments en provenance d'Israël sont devenus disponibles non seulement pour les résidents et les touristes, mais également pour les citoyens d'autres pays sans avoir à venir en Israël, quels que soient l'auteur de l'ordonnance et le patient ou non.

Notre pharmacie vous offre la possibilité de commander des médicaments à base d'orgiginalnye à Israël, non seulement à nos fabricants israéliens, mais également à des médicaments fabriqués aux États-Unis et à l'Union européenne. Les spécialistes d’Isramedpharm sont toujours au courant de l’apparition de tout nouveau médicament en Israël, en Europe et aux États-Unis.

Vous pouvez commander le médicament de la manière suivante: en cliquant sur le lien ci-dessous, vous serez dirigé vers la page de traitement de la demande. Dans la ligne "Sélection de section", sélectionnez "Pharmacie", remplissez le formulaire de demande et envoyez-nous après quoi notre conseiller vous contactera de la manière qui vous convient le mieux. Vous pourrez personnellement poser des questions sur la disponibilité des médicaments qui vous intéressent, la méthode et le moment de la livraison, spécifier le coût, les méthodes et les méthodes de paiement, les possibilités de réduction, ainsi que d'autres questions qui vous intéressent.

Douleurs tirantes à gauche (où il y a une cicatrice d'appendicite) uniquement à gauche.

Juste au cas où, je me suis fait un sac ((((deux enfants à la maison et j’ai averti mon voisin) (que cela peut faire mal au niveau de la cicatrice de l’appendicite, seulement du côté gauche?)?

Je ne monte pas, mais je n'ai pas pris l'enfant dans mes bras. J'avais peur juste fait mal et se plaint et tire. il semble même donner dans les reins.. en quelque sorte, tout est connecté.

S'il n'y a pas de température et juste une telle douleur, alors inscrivez-vous avec un gynécologue. Et si ce n’est pas l’ovaire, mangez normalement, et tout le reste.

PolonSil.ru - réseau de santé sociale

Publications populaires

Commentaires récents

Appendicite. Symptômes chez les adultes et les enfants. Premiers signes de maladie

Beaucoup de gens connaissent une maladie telle que l'appendicite. Pas étonnant! Après tout, le plus grand nombre de chirurgies sur des organes situés dans la cavité abdominale est effectué précisément pour une appendicite aiguë. Mais peu de gens savent quels sont les premiers signes de la maladie. Et plus encore, ils ne réalisent pas que la maladie peut entraîner de graves complications et même entraîner la mort.

Chaque personne devrait savoir ce qu'est une appendicite. Les symptômes chez les adultes et les enfants aideront à ne pas se soigner eux-mêmes, mais à demander de l'aide médicale rapidement. Une opération effectuée à temps est une garantie de succès de l'appendicite. Retarder avec le diagnostic correct menace avec le développement de la péritonite.

Annexe Où est situé. Ce qui est nécessaire

Où est:

Le gros intestin comprend la section ascendante, le côlon transversal et la section descendante qui se termine par le rectum et l'anus.

La partie ascendante part du cæcum situé dans le bas de l'abdomen, dans la partie droite de celui-ci, appelée l'iléon. Le caecum a une petite annexe, appelée l'annexe. Il mesure en moyenne 8 à 9 cm de long et 1 cm de large, à l’intérieur d’une cavité étroite bordée de muqueuse. Une petite valve ferme le processus de message avec la lumière du caecum.

Dans la plupart des cas, l'appendice est situé près du caecum, sans dépasser la région iléale. Par conséquent, les problèmes de diagnostic et de traitement chirurgical de l'appendicite chez les médecins ne se posent pas.

Chez certaines personnes, l'appendice peut être très long et descendre dans le pelvis, ce qui crée des difficultés pour le diagnostic différentiel chez les femmes atteintes de maladies inflammatoires de l'utérus, chez les hommes atteints de cystite et de prostatite.

Un autre écart par rapport à la norme est l'emplacement de l'appendice derrière le caecum et sa pénétration dans l'espace rétropéritonéal ou vers le haut, atteignant le foie. Avec une localisation atypique de l'appendice, les symptômes du processus inflammatoire peuvent être flous, flous. Le temps est perdu, ce qui peut conduire à une péritonite.

Annexe Ce qui est nécessaire

Savez-vous quand la première opération avec appendicite réussie a été faite? En 1735, à Londres! Depuis lors, on pensait que l'appendice était un organe inutile pour l'homme. C'est un rudiment, un atavisme, hérité de nos lointains ancêtres.

Et seule la science médicale moderne a établi que l’annexe avait une importance physiologique importante pour le corps humain:

  • Cela renforce le système immunitaire, car dans les muqueuses du processus, de nombreux tissus lymphoïdes neutralisent la microflore pathogène de l'intestin.
  • Dans l’annexe, on observe une croissance active de la microflore intestinale bénéfique, qui participe à l’élimination de la dysbiose.

Quelle est l'appendicite

Il s’agit d’une inflammation des parois du processus du caecum, ou appendice, de gravité variable.

Il peut survenir à tout âge. Les enfants de 7 à 13 ans et les adultes de tout âge sont plus susceptibles à la maladie. De plus, le tableau clinique chez les enfants de cet âge est presque identique à celui des adultes. L'appendicite aiguë survient 3 fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes.

Appendicite catarrhale

Si le processus inflammatoire est localisé uniquement dans les membranes muqueuses du processus, sans toucher les couches plus profondes, on parle d'appendicite catarrhale. Le traitement chirurgical dans ces cas se termine toujours par le rétablissement complet du patient.

Appendicite phlegmoneuse et gangréneuse

Si l'inflammation recouvre toute l'épaisseur des parois de l'annexe, on parle alors d'appendicite phlegmoneuse et gangréneuse.

Dans ces cas, il y a toujours un risque de perforation ou de rupture de l'appendice lors de l'épanchement de pus dans la cavité abdominale et du développement d'une péritonite purulente. La péritonite purulente basée sur une appendicite aiguë est la principale cause de décès dans la pathologie chirurgicale des organes de la cavité abdominale.

Causes de l'appendicite

Les scientifiques identifient plusieurs facteurs dans le développement de l'inflammation de l'appendice caecum:

  • Le facteur d'obstruction de la lumière de l'appendice avec constipation chronique, accumulation de calculs fécaux, processus cicatriciel-adhésif. Très rarement - l'obturation peut être un corps étranger, l'accumulation de parasites ou une tumeur;
  • Facteur vasculaire - la vascularite systémique peut entraîner une malnutrition et une inflammation des parois du processus;
  • Facteur endocrinien - dans certains cas, une quantité accrue de sérotonine peut être produite dans la lumière de l'annexe, ce qui peut devenir l'initiateur de l'inflammation.
  • Facteur infectieux - certaines infections courantes peuvent supprimer la défense immunitaire de la membrane muqueuse du processus: fièvre typhoïde, tuberculose, amibiase.

Comment déterminer l'appendicite à la maison

Chaque personne a des douleurs abdominales. Il est très important de décider s’il s’agit d’une pathologie aiguë nécessitant une intervention chirurgicale urgente.

Il est clair qu'une telle décision n'est prise que par un médecin. Mais vous ne pouvez pas appeler une ambulance pour chaque petite chose! Comment être ici?

Dans quels cas peut-on suspecter une appendicite?

  • Si les douleurs abdominales persistent pendant plusieurs heures;
  • Si la douleur est aggravée en se levant, en marchant, en tournant le corps au lit;
  • S'ils sont localisés dans l'abdomen inférieur droit.
  • Si la température du corps est élevée;
  • Si l'état de santé général est perturbé: faiblesse, léthargie, faiblesse;
  • Troubles digestifs: perte d'appétit, nausée, vomissements, constipation ou diarrhée, ballonnements.
  • En présence de tels symptômes, il est impossible de retarder. Appelez l'équipe d'urgence.

N.B. Les analgésiques, les lavement, les bouillottes vont déformer le tableau clinique ou aggraver la situation. Par conséquent, pas d'auto-traitement. Appelez le docteur à la maison!

N'ayez pas peur si l'appendicite n'apparaît pas. Personne ne vous réprimandera pour un faux appel. Mieux vaut être en sécurité. Ça va être juste!

Appendicite aiguë. Symptômes chez l'adulte

  • Le début est chaud. Une personne se plaint de douleurs abdominales. Au début, la douleur n'est pas constante et sans une certaine localisation. Le plus souvent - dans la région centrale de l'abdomen ou dans la région du plexus solaire.
  • Au fil du temps, la douleur s'intensifie, devient permanente et clairement localisée dans la région iliaque droite.
  • Les douleurs sont aggravées par les mouvements, en hausse.
  • Plaintes pour mauvaise santé et troubles digestifs;
  • La tension de la paroi abdominale lors de la palpation est déterminée.
  • Si vous parvenez toujours à appuyer très doucement sur le ventre à droite, en bas, puis retirez brusquement votre main, il y aura une douleur vive. Le patient va même crier. Un symptôme s'appelle un symptôme de Shchetkin - Blumberg.

Ce stade correspond au catarrhe de l'annexe et dure 12 heures. C'est pendant cette période que le patient doit être hospitalisé. Avec un emplacement typique de l'appendice, il est retiré et la maladie se termine par un rétablissement complet.

Si le moment est manqué et qu'un jour s'est écoulé, voire deux, une appendicite phlegmoneuse puis gangréneuse se développe. La procrastination avec l'opération peut coûter la vie du patient.

Appendicite chronique. Les symptômes

Si la cause de l'appendicite n'affecte pas constamment le corps, l'inflammation de l'appendice augmente ou diminue. Les exacerbations répétées sont à nouveau accompagnées de douleur. Les épisodes peuvent être répétés plusieurs fois.

En fin de compte, la prochaine attaque se transforme en un état progressif aigu et l'appendice enflammé est supprimé. Seulement tout ne peut pas aller en douceur. En effet, chaque nouvelle aggravation entraîne le développement d’adhérences cicatricielles. Le meilleur moyen pour le patient est de ne pas retarder le traitement, de ne pas être traité avec des antibiotiques, mais de retirer l'annexe.

Diagnostics

Au stade préclinique:

Il est très important que la douleur persiste et que les symptômes augmentent, ne retardez pas le moment d'appeler un médecin.

Le médecin évalue les plaintes et les antécédents de la maladie. Examine le patient en utilisant des techniques de palpation et vérifie les symptômes spécifiques utilisés lors du diagnostic. Si nécessaire, envoie le patient en hospitalisation.

Dans le service de chirurgie de l'hôpital

Pour confirmer le diagnostic, un examen est effectué:

  • Analyse clinique du sang et de l'urine - montre les changements généraux dans le corps de nature inflammatoire;
  • Dans certains cas, lorsque les difficultés de diagnostic nécessitent une consultation gynécologue, urologue, gastroentérologue;
  • L'examen échographique de la cavité abdominale aide à identifier l'emplacement, la taille et la structure de l'appendice enflammé, le phénomène de péritonite;
  • On a recours à la radiographie de la cavité abdominale en cas de suspicion de péritonite. Aux premiers stades de la maladie, cette méthode n’est pas informative.
  • Une IRM est réalisée pour établir un diagnostic différentiel d'appendicite avec d'autres maladies aiguës des organes abdominaux et du petit bassin.

Chirurgie appendicite

Le seul traitement radical contre l'appendicite est la chirurgie. Il est préférable de le dépenser dans les 12 heures qui suivent l'apparition de la douleur. Mais dans chaque cas, le moment de l'opération est défini individuellement, en fonction du tableau clinique de la maladie.

Types d'opérations:

  • L'appendicectomie classique est réalisée à l'aide d'une incision oblique de 8 à 10 cm du côté droit de l'abdomen, le chirurgien détecte un appendice enflammé, le panse et le retire. Ensuite, la paroi abdominale est suturée.
  • Appendicectomie laparoscopique est réalisée à l'aide d'un équipement spécial. Une caméra vidéo est introduite à travers une petite incision dans l'abdomen à l'intérieur de la cavité abdominale, dont l'image est transmise à l'écran. À travers deux autres trous, le chirurgien effectue toutes les manipulations en les contrôlant visuellement.
  • Cette opération est moins traumatisante et si l’institution médicale dispose d’équipements spéciaux et de chirurgiens qualifiés, elle se fait avec une appendicite simple.
  • Si le patient a des soupçons d'appendicite phlegmoneuse, gangréneuse ou de péritonite, la chirurgie abdominale habituelle est effectuée. Dans tous les cas, l'opération se fait sous anesthésie générale.

Qu'est-ce que vous pouvez manger après la chirurgie

En postopératoire, les médecins adhèrent à des tactiques réparatrices actives:

  • Il est permis de se lever le premier jour du soir;
  • Vous pouvez également boire de l'eau pendant le premier jour;
  • Nourriture liquide sous forme de soupe en purée, la purée de carottes prend le deuxième jour. Le régime se développe progressivement et après une semaine, vous pouvez passer à un régime normal;
  • Après une laparoscopie et une appendicite simple, la patiente est déjà sortie pour 2-3 jours, et après l'opération habituelle - pour 6 jours.
  • Les points de suture sont retirés dans la polyclinique après une laparoscopie pendant 3-4 jours, après une intervention chirurgicale normale - pendant 8-10 jours.
  • Plus tard, au cours du mois, le patient subit une rééducation à domicile. Il est nécessaire de surveiller le transit intestinal régulier. Mangez riche en fruits, légumes et protéines. Faites des exercices légers. Ne soulevez pas d'objets lourds. Sortez faire des promenades plus souvent.

Appendicite - symptômes chez les adultes et les enfants, se réfère à des maladies chirurgicales aiguës de la cavité abdominale. Les premiers signes d'appendicite sont à ne pas manquer. La péritonite est une complication terrible de l'appendicite. La mort est possible.

Vous aimez notre site? Inscrivez-vous ou inscrivez-vous (des notifications sur de nouveaux sujets seront envoyées par courrier électronique) sur notre canal de MirTesen!

Peut-il y avoir une appendicite à gauche? Maux gauche - est une appendicite?

Peut-il y avoir une douleur dans l'appendicite dans le côté gauche?

La douleur peut irradier n'importe où, mais sur le côté gauche, il peut y avoir une douleur et juste intestinale. Vous pouvez vérifier de cette façon: allongez-vous, détendez-vous et soulevez votre jambe droite. Lorsque l'appendicite apparaît douleur. Et la deuxième façon, la palpation: appuyez doucement sur le côté droit - puis relâchez-le brusquement. Il devrait également y avoir un moment douloureux. Mais toutes ces méthodes sont domestiques, ne comptez surtout pas sur elles. Il est préférable d’être en sécurité et de consulter un chirurgien.

Une annexe est une annexe intestinale. Auparavant, il était considéré rudimentaire et inutile, mais ils ont ensuite trouvé des accumulations de tissu lymphoïde et il est devenu évident que l'appendice remplit les mêmes fonctions que les amygdales de la gorge. De plus, lorsque la microflore intestinale est détruite par des antibiotiques ou pour d’autres raisons, elle devient un terrain fertile pour la microflore, déjà familière à la personne à laquelle elle est adaptée. L'annexe peut être localisée de manière atypique, bien qu'elle descende généralement du caecum dans le bassin. Il peut être situé à gauche et se cacher derrière le ventre, et le plus rare peut être courbé derrière le foie du côté droit. Et quand l'appendice est enflammé, on l'appelle appendicite, la douleur est localisée dans la zone où elle se trouve. Peut faire mal à gauche, peut blesser l'estomac ou le foie. Par conséquent, ne vous engagez pas dans un autodiagnostic - seulement à l'hôpital, chez un médecin.

Appendicite douleur

Les interventions chirurgicales pour l'appendicite aiguë (appendicectomie) constituent la part maximale de l'activité des services de chirurgie générale. Afin de bien diagnostiquer, le médecin doit bien connaître les symptômes de la maladie et savoir où se situe la douleur de l'appendicite.

Corrigeons ceux qui sont intéressés par "à quel point l'appendicite fait mal." Comme l'appendicite est le nom de la maladie, le processus appendiculaire peut être affecté (on l'appelle aussi le ver). Vous devez dire correctement "comment et où l'appendice vous fait mal".

Toutes les personnes n'ont pas un processus en forme de ver situé dans la région iliaque droite. La fiabilité des principaux signes cliniques varie de 25 à 75%. Dans le diagnostic devrait prendre en compte l'ensemble des manifestations. Nous considérons le rôle principal de la douleur.

La nature de la douleur dans une attaque d'appendicite classique

La maladie se caractérise par un début aigu. Une personne ressent une douleur à l'abdomen en raison de son état de bien-être général, certains se réveillent la nuit après une douleur soudaine. Chez certains patients, ils sont immédiatement localisés dans la région iliaque à droite.

Dans ½ cas, une douleur à l'appendicite survient autour du nombril ou sur tout l'abdomen, partant de la zone épigastrique et, après quelques heures, dans la région iliaque. Ce symptôme s'appelle le symptôme de Kocher, il est considéré comme typique pour l'appendicite destructive. Avec d'autres maladies presque pas observées.

L'intensité de la douleur est modérée, chez l'adulte, l'état général ne change pas beaucoup. Aucune position forcée. Ils sont permanents, mais tolérables. Cela est dû au foyer d'inflammation dans le processus appendiculaire. Progressivement, l'intensité augmente.

Les douleurs sont réduites ou temporairement éliminées avec des médicaments à effet analgésique, puis elles réapparaissent. Lorsqu'on réfléchit à ce qu'il faut faire dans une telle situation, les gens mettent souvent un coussin chauffant sur le ventre.

Cela cause un préjudice irréparable. Le processus inflammatoire devient plus intense et se déplace vers le péritoine. Le patient entre à l'hôpital avec des signes d'appendicite gangréneuse et une péritonite.

Dans la première phase de la maladie à la palpation, l'abdomen est mou et la douleur est clairement définie dans la région iliaque droite, la destruction (rupture du mur) est accompagnée de signes de péritonite:

  • muscles abdominaux tendus (rigides);
  • le côté droit a du retard lors de la respiration.

Si le patient développe une appendicite phlegmoneuse avec formation d'empyème, la douleur est immédiatement localisée dans la région iliaque à droite, mais se développe plus lentement dans le temps. La maladie atteint son maximum en quelques jours.

En moyenne, à 3-5 jours, la nature de la douleur dans l'appendicite change en pulsation (plaintes qui «se branle sur le côté»). L'état général se dégrade progressivement dans le contexte de températures élevées.

Quels signes cliniques les médecins utilisent-ils pour reconnaître les douleurs de l'appendicite?

Examinant un patient souffrant de douleurs abdominales, les médecins vérifient les symptômes d'irritation de la paroi abdominale antérieure et du péritoine pariétal. L'appendicite est causée par des tremblements de l'abdomen, une toux et la marche. Ils ne restent pas longtemps dans les limites de la projection de l'annexe. La raison principale est l'implication dans l'inflammation péritonéale.

Il y a reconnu et prouvé par les symptômes symptômes, qui sont fixés par les noms des auteurs. Ils sont particulièrement utiles pour le diagnostic, car ils ont été proposés à une époque sans autre possibilité d’examiner un patient.

Voici les signes les plus couramment utilisés par les chirurgiens:

  • Shchetkina-Blumberg - une pression lente est appliquée à la main dans la région iliaque de droite, elle est ensuite interrompue par un mouvement rapide; à ce moment, la douleur de l'appendicite peut augmenter.
  • Razdolsky - percussion (tapotement léger) de l'abdomen gonflé, stimulant le syndrome douloureux.
  • Résurrection - la chemise du patient est tirée, près de l'estomac, le médecin appuie de l'autre main dans la direction allant de l'épigastre à la région iliaque, à droite et à gauche. Les douleurs sont aggravées lorsque le bras est au-dessus de la région iliaque à droite. Ce symptôme est associé au débordement des vaisseaux de l'annexe, il est donc positif avant le développement de la péritonite.
  • Sitkovsky - les douleurs locales sont aggravées si le patient adopte une position couchée sur le côté gauche.
  • Rovzinga - le médecin fait des mouvements de jogging dans la zone iliaque gauche. Dans ce cas, le bord de la paume serre le côlon sigmoïde dans la partie inférieure. Il y a un mouvement inverse du contenu du gros intestin, augmente la pression à l'intérieur du caecum et le processus vermiforme, ce qui augmente la douleur.

Syndrome douloureux dans les formes atypiques de la maladie

Les caractéristiques de la localisation anatomique du processus appendiculaire déterminent pourquoi un nombre important de patients ont un syndrome de douleur atypique en localisation et en manifestation.

Emplacement rétrocécal (derrière le caecum) - le plus fréquent (32% des cas) après la descente (63%). Comme l’annexe est adjacente au foie, aux muscles lombaires, au rein droit, la maladie revêt un masque d’autres pathologies. Habituellement, la douleur commence par l'épigastrie, puis se déplace vers le côté droit ou le bas du dos.

Il est difficile d'identifier les formes d'inflammation même destructives. Aucun symptôme d'irritation péritonéale. Parfois, ils révèlent une tension dans les muscles du bas du dos. Le symptôme positif d'Obraztsov aide au diagnostic - augmentation de la douleur lors de la levée de la jambe droite.

Dans le cas de la localisation du bassin, le processus entre en contact avec l'intestin (sigmoïde et le rectum), la vessie et les appendices utérins chez la femme. Les manifestations douloureuses deviennent similaires à la colite - crampes.

S'il fait mal dans la zone iléale gauche, il est causé par une inflammation et un spasme des parties inférieures du gros intestin. Initialement, l’attaque est localisée dans l’épigastre, puis dans l’aine ou au-dessus du pubis. La tension des muscles du péritoine est souvent absente. Dans de tels cas, l'appendicite ne peut être suspectée que lors d'un examen rectal, les femmes sont examinées par un gynécologue.

La localisation sous-hépatique est rare, mais son diagnostic pose des difficultés importantes. Il est difficile de distinguer les douleurs causées par la localisation atypique de l'appendice, qui sont causées par une inflammation de la vésicule biliaire.

Afin de ne pas compromettre la santé du patient en chirurgie, il est accepté de traiter l'appendicite ou la cholécystite de manière conservatrice pendant 24 heures. Si la douleur ne disparaît pas, opérez, le diagnostic ne sera posé que pendant l'opération.

Syndrome de douleur dans l'appendicite chez les femmes enceintes et les enfants

Pendant la grossesse, une appendicite peut survenir à tout moment. Le syndrome de la douleur peut être confondu avec une fausse couche menacée. Dans la seconde moitié, la croissance de l'utérus fait remonter le dôme du caecum. La localisation de la douleur se déplace plus haut vers l'hypochondre droit. Difficultés de palpation.

Les signes cachés de douleur doivent être recherchés lorsque l'appendice est situé derrière l'utérus. Ensuite, la sensibilité abdominale est insignifiante.

Il y a un risque croissant d'erreur de diagnostic. Chez les enfants, les douleurs sont rarement localisées, se propagent rapidement le long de la paroi abdominale et se manifestent par des contractions.

La maladie se présente sous la forme d'une gastro-entérite infectieuse ou d'une dysenterie. On suppose la défaite de l'estomac. Au cours du débit rapide, il est difficile d'identifier les signes d'irritation péritonéale. Dans la vieillesse, au contraire, les douleurs abdominales sont un peu intenses. La tension des muscles de la paroi abdominale peut être absente même sous des formes destructives.

Quelles maladies doivent distinguer les douleurs de l'appendicite?

Le diagnostic différentiel est réalisé avec des maladies des organes situés à droite à côté de la région iliaque. Dans le même temps, il ne suffit pas de se concentrer uniquement sur la nature de la douleur, il est nécessaire de prendre en compte les informations de l'anamnèse, les données de l'enquête.

Une annexite aiguë du côté droit (inflammation de l'utérus) provoque une douleur à l'aine des abdominaux inférieur et droit. Une telle localisation est possible avec la localisation pelvienne de l'appendicite.

  • un patient avec une appendicite aiguë ne peut pas être malade pendant plusieurs jours, après 1-2 jours, le processus se transforme en une péritonite;
  • avec annexite, les femmes ressentent la douleur beaucoup plus longtemps, vont chez le médecin après 5-7 jours;
  • l'annexite est une maladie chronique, les douleurs s'intensifient pendant les périodes d'exacerbation, associées à un dysfonctionnement menstruel dans quelques mois, la stérilité;
  • la palpation de l'abdomen est indolore, la raideur musculaire n'est pas caractéristique, il n'y a aucun symptôme mentionné.

Lorsque l'apoplexie ovarienne, l'interruption de la grossesse tubaire, une douleur intense au bas de l'abdomen et du côté affecté sont généralement associées à un stress physique, à l'acte de défécation. La femme a des signes de saignement interne (vertiges. Évanouissement, chute de la pression artérielle).

L'attaque de la colique rénale du côté droit commence immédiatement par de fortes douleurs irradiant dans le bas du dos, l'aine, la cuisse et le périnée. Les patients, contrairement à l'appendicite, sont excités. Ils sont attentifs aux symptômes dysuriques, à l'apparition de sang dans les urines, à la réduction de la douleur après l'utilisation d'antispasmodiques, à la cessation indépendante de l'attaque après le déchargement de la pierre.

L'inflammation du rein droit (pyélonéphrite) s'accompagne d'une douleur sourde au dos, des convulsions sont possibles en cas de maladie de type calculeux. Dans le même temps, les signes d'intoxication, de température, de nausée et de vomissements augmentent. Il n'y a pas de symptômes d'irritation péritonéale. Le spécialiste est capable de palper un rein hypertrophié et douloureux chez des patients minces.

Les infections intestinales ressemblent au cours atypique de l'appendicite dans la position pelvienne et médiale du processus. Caractérisé par le recul de la douleur à l'arrière-plan. La gravité principale est due aux vomissements, à la fièvre, à une intoxication grave, à la diarrhée, à la perte de liquide.

Les maladies infectieuses aiguës causées par Salmonella ou Shigella ont un lien avec les produits infectieux, le contact avec les patients. Commencez par la diarrhée, suivie de douleurs abdominales. Lorsque l'appendicite survient en premier.

Dans le diagnostic différentiel de l'appendicite, il faut compter avec des maladies plus rares: inflammation du diverticule de Meckel, maladie de Crohn (iléite terminale). Ils sont détectés cliniquement lors de l'examen de l'intestin lors d'une intervention chirurgicale.

En chirurgie, la règle du contrôle iléal obligatoire s’applique à un mètre de l’angle iléo-colique, si l’appendicite est suspectée être inchangée ou catarrhale en cas de suspicion d’appendicite.

Une évaluation attentive des symptômes vous permet de choisir les bonnes tactiques de traitement. Si nécessaire, les médecins utilisent les conseils d'un gynécologue, gastro-entérologue, spécialiste des maladies infectieuses. A la question "l’appendicite peut-elle être malade pendant une semaine", nous répondrons avec confiance qu’avec de telles manifestations, vous devez rechercher une autre maladie. Les méthodes de laboratoire et les méthodes instrumentales vous permettent de confirmer ou d’éliminer le soupçon d’appendicite.

De quel côté est l'appendicite - droite ou gauche?

Si vous n’avez pas coupé l’annexe, cela ne signifie pas que vous pouvez l’oublier et ne pas savoir quoi faire en cas de douleur intense dans la région de son emplacement. Ne paniquez pas, il est préférable d'étudier attentivement cette question, car en cas d'inflammation de l'annexe, de graves complications peuvent survenir. À propos, beaucoup de gens confondent définitions, "appendicite" et "appendice". Découvrons plus en détail pourquoi les noms ne doivent pas être confondus, l’annexe est à gauche ou à droite et d’autres informations utiles sur le sujet.

Au siècle dernier, les enfants en avaient été spécifiquement retirés afin d'éviter toute inflammation ultérieure, et ce n'est que récemment que l'on a découvert que l'organe joue un rôle important dans le système immunitaire humain.

Une annexe ou une appendicite?

L’appendice est un processus, il mesure 1 cm d'épaisseur et une longueur de 7 à 9 cm, tandis que le tissu lymphoïde protège cette partie de l'intestin. Et l'appendicite est une inflammation du processus décrit ci-dessus. L'appendicite est située derrière le caecum, en bas à droite, sous le foie. Les médecins disent et conseillent aux patients de parler correctement. Pourtant, ce sont plusieurs choses différentes.

L'appendicite est à droite.

Les symptômes

Laissez-nous examiner les symptômes de l'appendicite. Les médecins les divisent en: aiguë, dans laquelle il est nécessaire de procéder à une opération pour l'éliminer rapidement, et chronique, lorsqu'elle est dans une position vulnérable, mais continue de s'acquitter de ses fonctions. Il n’est pas rare que les médecins posent la question de quel côté il se trouve. Bien sûr, ils sont convaincus que ce corps n’est situé que du côté droit et rien d’autre. Sur la gauche, cela ne peut en aucun cas se produire, l'appendice est situé uniquement dans la partie inférieure droite du caecum.

Les premiers signes d'une annexe enflammée:

  • Forte douleur à la palpation. La douleur est concentrée au milieu de l'abdomen et du côté droit, environ deux heures après le début des douleurs à droite.
  • Des nausées, parfois une personne vomit, des pulsions fréquentes apparaissent dans les toilettes. De tels troubles de l'estomac sont plus susceptibles aux enfants.
  • Le patient peut éprouver une fièvre aiguë sans cause.

Pour améliorer temporairement l'état du patient, vous devez vous allonger sur le dos avant l'arrivée de l'ambulance. Si le moindre soupçon d'appendicite aiguë apparaît, vous devez immédiatement appeler l'hôpital, sinon le risque de rupture de l'appendicite appendiculaire augmente.

Raisons

L'annexe est un organe très important dans le corps humain, elle protège les intestins contre diverses bactéries et micro-organismes nuisibles. Il est à noter qu'il n'obtient pas ce qui est contenu dans l'intestin. Beaucoup de gens l'appellent un incubateur, où se trouve l'appendicite, où vivent et évoluent des micro-organismes utiles. Mais quand il y a des cas que cet organe est gravement émacié, la défense diminue, l'infection pénètre dans l'appendice et l'inflammation commence.

Traitement

Dès le début, traitons des premiers secours:

  1. Vous devez bien sûr appeler une ambulance.
  2. En attendant l'arrivée de l'ambulance, vous devez placer quelque chose de froid sous le côté droit, là où il y a une appendicite, le principal n'est pas chaud.

Ne pas manger, boire ou prendre des analgésiques / laxatifs.

Traitement de l'appendicite aiguë chirurgicale. Pour éviter des conséquences graves, les médecins ne retardent pas le traitement, mais pratiquent plutôt une opération. L'opération a un nom - appendicectomie. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Les médecins ont commencé à utiliser dans la pratique un type d'opération tel que la chirurgie endoscopique. Après l'opération, le patient est mis au repos, il est interdit de faire de l'activité physique pendant les premiers mois.