Principal / L'intestin

Traitement de la proctite avec médication et chirurgie

L'intestin

Le traitement d'une maladie telle que la proctite nécessite une approche intégrée. Ses méthodes dépendent de la cause fondamentale, qui a provoqué le processus inflammatoire des muqueuses et de la forme même de la maladie. Le traitement de la proctite est basé sur un régime alimentaire spécial, des procédures hygiéniques, la prise de médicaments. L'une des méthodes de traitement les plus radicales est la chirurgie.

Bougies, antibiotiques

Avant de traiter une maladie, les médecins mènent une étude sur un patient afin de déterminer l'agent causal qui a provoqué l'inflammation. Selon la cause, les médecins prescrivent les médicaments nécessaires au patient. Pendant le traitement, les médicaments utilisés peuvent être remplacés par un médecin avec des médicaments d'un autre groupe.

Il est recommandé au patient d'utiliser des médicaments antibactériens et antiviraux. Il peut s'agir d'antibiotiques, par exemple, la pénicilline, la clarithromycine. Le métronidazole, les macrolides (par exemple, Zitromax) et d'autres médicaments sont utilisés pour éliminer le virus dans le traitement du patient.

En raison de fortes douleurs lors de crampes et d'inconfort lors des selles, on prescrit au patient un antispasmodique. Souvent, à cette fin, est utilisé No-spa.

Pour détendre les parois du rectum, le patient doit utiliser des médicaments contre les allergies.

Pour le traitement de la proctite, utilisez des laxatifs, par exemple du lactulose, afin de faciliter le processus de défécation.

Pour normaliser la flore intestinale, il est utile d’utiliser des probiotiques, par exemple Linex.

Pour le traitement, non seulement des pilules et des gélules sont utilisées, mais également des bougies et des microclysters antiseptiques. Par exemple, Relief est utilisé pour la guérison et la réparation rapides des tissus et pour améliorer le métabolisme, utilisez des bougies contenant de l'huile de méthyluracile ou de l'argousier.

En cas de développement sévère de la maladie, les médecins prescrivent un traitement hormonal, par exemple en prenant de la prednisolone. Les hormones sont utilisées à la fois oralement et sous forme de lavement. Ils éliminent le processus inflammatoire sévère.

Les médicaments à base d'acide 5-aminosalicylique sont considérés comme un remède populaire. Cela peut être Mesacol, Mesavant et d'autres médicaments.

Lorsque la proctite est utile, utilisez des pommades à effet anti-inflammatoire. Bien faire avec le processus de brûlure et inflammatoire Diklonefak, soulage l'état du patient Soulagement, soulage les démangeaisons Ultraprokt.

La pommade de Posterizan a un effet régénérant. Il améliore l'immunité locale. Pour le traitement de la proctite, les médecins prescrivent souvent aux patients Bezornil, Proktozan et autres pommades à usage externe.

Intervention chirurgicale

L'intervention chirurgicale est utilisée pour les complications graves, telles que la paraproctite ou le rétrécissement du rectum. Ces conditions représentent un danger pour la vie et la santé du patient. En cas de paraproctite, le médecin excise les tissus adipeux en même temps que les tissus enflammés et lors du rétrécissement de la lumière rectale, l'objectif principal est de faciliter la défécation et de diminuer le traumatisme des tissus.

La proctite non compliquée est traitée chirurgicalement si le traitement conservateur est inefficace ou si une tumeur se développe dans le rectum.

Pour le traitement de la proctite conventionnelle, l'intervention chirurgicale n'est pratiquement pas utilisée. Lorsque la pathologie non compliquée est traitée rapidement, la plupart des symptômes disparaissent après le traitement à domicile.

Si la proctite n'est pas traitée, le patient présente un certain nombre de complications qui conduisent à une hospitalisation et à la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Forme chronique

Dans la proctite chronique, les symptômes de la maladie sont flous ou pratiquement absents. Une personne ressent des brûlures et des démangeaisons, une légère douleur dans la région rectale. Il n'a pas toujours de fièvre, mais il y a un écoulement pendant les selles. Présence possible d’impuretés dans le sang, le mucus ou le pus dans les selles. Le traitement de la proctite chronique est basé sur le traitement de la pathologie sous-jacente. Pour soulager l'inflammation, il est nécessaire de maintenir les défenses de l'organisme et de réduire le processus inflammatoire.

Des méthodes supplémentaires de traitement après le retrait de la phase aiguë peuvent être une thérapie par l'exercice, un cours de massage, un traitement dans des sanatoriums ou des centres de villégiature, d'autres techniques.

Si une rectite résulte de réactions auto-immunes, il est recommandé au patient de suivre un traitement hormonal. En présence de maladies sexuellement transmissibles, le patient est traité avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires.

Si les parasites en deviennent la cause, appliquez le traitement en éliminant l'agent causal de la maladie. Si les complications commencent au stade chronique de la maladie, une opération est effectuée.

Forme aiguë

La proctite aiguë commence soudainement et se développe rapidement. La température du patient augmente brusquement, sa fièvre, ses frissons, sa douleur, ses brûlures et sa lourdeur dans le rectum commencent.

Au cours de l'examen, le médecin constate un gonflement important de la membrane muqueuse et un écoulement sanguinolent. Le patient a souvent envie de faire ses besoins, les ganglions hémorroïdaires peuvent être enflammés.

Le traitement de la proctite sous forme aiguë comprend le passage à un régime alimentaire spécial, l’utilisation de lavements de camomille et de calendula pour nettoyer les intestins.

Sur la base des tests et des recherches effectuées, le médecin prescrit des médicaments au patient.

Comment traiter la phytothérapie, la diète et l'exercice de la proctite

Pendant la durée du traitement, le patient doit éliminer l'alcool de son alimentation, car de telles boissons provoquent une irritation de la membrane muqueuse. Ils augmentent l’inflammation, accélèrent l’apparition des érosions et peuvent provoquer des saignements. Il est déconseillé de fumer, de manger frit, d'épices, de plats épicés. L'interdiction concerne les produits à base de fibres, sucrés et salés. Ne surchargez pas l'intestin de nourriture abondante et solide. Les repas pour la période de traitement deviennent fractionnaires. Le nombre de repas varie de 5 à 6 fois.

Les médecins recommandent au patient de consommer davantage de produits à base de lait fermenté qui n'irritent pas les parois intestinales et facilitent le processus de défécation.

Pendant le régime, il est recommandé de manger des soupes dans un bouillon de légumes, de la viande maigre cuite au bain-marie, des pommes au four.

Si le patient veut des fruits ou des légumes, ils sont cuits à la vapeur ou à la vapeur avant de servir. Les utiliser frais n'est pas recommandé.

Mode et activité physique

Si un patient est diagnostiqué avec une proctite, alors il n'est pas recommandé de s'asseoir pendant une longue période. Dans cette position, les muscles du plancher pelvien commencent à se relâcher, une congestion se produit dans les veines des jambes et du bassin.

Dans les cas graves, on recommande un traitement hospitalier aux patients, car il ne sera pas efficace pour traiter eux-mêmes la rectite. En général, le patient doit passer plus de temps au lit.

Pendant cette période, vous pouvez effectuer des exercices légers, mais en même temps, sans soulever de poids.

En cas de nécrose, ulcères, polypes dans le rectum, dans la phase aiguë de la proctite, une hospitalisation est recommandée.

Avec des formes moins dangereuses de la maladie, le traitement est effectué en ambulatoire.

Le stade chronique de la maladie est également traité en ambulatoire. Avec une forte exacerbation de la pathologie du patient devrait être hospitalisé.

Phytothérapie

Pour le traitement de la maladie devrait utiliser les recettes de la médecine traditionnelle, qui sont basées sur des herbes médicinales.

Les préparations à base de plantes peuvent soulager l'inflammation, détruire la flore pathogène et soulager le syndrome douloureux.

Traitement efficace avec de la teinture de racine de pissenlit, d’achillée millefeuille, de fleurs de camomille, de jus de rowan, de bouillon d’oseille et d’autres plantes.

En outre, le patient peut prendre des bains chauds sédentaires pendant une exacerbation, d’une durée ne dépassant pas 10 minutes. Dans l'eau tiède, il convient d'ajouter l'infusion de renouée, de fleurs d'immortelle, de sauge, d'écorce de chêne ou de marronnier.

Utile pour la santé du patient et des microclysters à partir de calendula, d'œufs en poudre, d'écorce de chêne et d'autres préparations à base de légumes. Et il est recommandé de boire des infusions et des thés à base d'ortie, de camomille, de feuilles de framboise, d'origan additionnés de sucre ou de miel de fleurs 3 fois par jour pendant 100 grammes.

Onguents efficaces et faits maison à base de beurre (graisse animale) et d'extraits de plantes. Aloe, calendula, piment à l'eau, graines de lin et autres plantes sont utilisés à cette fin. Pour préparer la pommade, les ingrédients sont mélangés jusqu'à ce qu'ils soient homogènes et conservés dans un endroit sombre pendant 24 heures, de sorte que la pommade «atteigne».

En présence d'érosion, il est recommandé au patient de poser des microclysters en ajoutant une infusion de calendula. Pour le préparer, on prélève 15 g de matière première végétale sèche, que l'on verse avec de l'eau bouillante. Mélange insister environ une heure, puis filtrer. Vous pouvez boire cette infusion 2 c. À thé 3 fois par jour ou en faire des microclysters avec son addition. Pour infusion de microclyster dilué dans un rapport de 1 à 10.

L'un des moyens les plus efficaces est un bain de siège avec une infusion de prêle. Pour préparer cette recette, prenez 100 g d’une plante sèche et versez un litre d’eau bouillante. Le mélange est perfusé pendant 10 à 15 minutes, puis filtré et versé dans un bain préparé. La durée de la procédure prend de 20 minutes à une demi-heure.

Physiothérapie

La physiothérapie pour la proctite n’est prescrite que par le médecin traitant et avec prudence. Autrement Cela peut déclencher l'apparition d'une pathologie ou l'apparition d'une hémorragie interne.

Pour éliminer l'inflammation, les médecins recommandent l'électrophorèse UHF. Il est utile de faire ce traitement avec de la boue.

Pendant le traitement par la boue, la substance est superposée à la zone inflammatoire ou aux tampons.

L'électrophorèse avec addition de lidocaïne ou de Novocain aide à réduire la douleur, élimine l'inflammation et contribue au processus de régénération. La partie principale de la procédure est effectuée pendant la rémission.

Antibiotiques pour la proctite

Auteur: docteur Rudenko MG

En règle générale, il s’agit d’un travail sédentaire (programmeurs, enseignants, employés de bureau et autres), une proctite peut se développer. La rectite est une lésion inflammatoire de la muqueuse rectale (pour ceux qui ne le savent pas, le rectum est la dernière partie du gros intestin, à partir de laquelle se produit la libération des aliments transformés). Sa forme la plus courante est une lésion ulcéreuse du rectum, dont les symptômes seront une sécrétion de mucus et des saignements douloureux du rectum.

En général, la rectite aiguë est bien traitable. Cependant, une proctite mal traitée, ou généralement non traitée, peut se transformer en une forme chronique, qui s'aggrave parfois et entraîne beaucoup d'inconfort. La proctite contribuera à la violation de la chaise - il y a constipation. Il s’agit d’un mécanisme adaptatif, car le corps épargne au rectum les dommages causés par le passage de masses fécales. Avant de commencer à parler du traitement de la proctite, vous devez comprendre les facteurs de causalité à l'origine de sa survenue, car le traitement sera différent selon la cause de la proctite.

Les antibiotiques non contrôlés peuvent conduire à une rectite. Comme vous le savez, tout médicament antibactérien affecte non seulement le microbe dont nous avons besoin, mais également les autres microbes du corps, même si nous ne voudrions pas les détruire. Il en va de même pour les intestins, dans lesquels vivent des milliards de bactéries bénéfiques, qui nous aident à digérer les aliments afin que les nutriments soient mieux absorbés. Lorsque des antibiotiques sont utilisés, ces microbes normaux sont détruits, la croissance des mauvaises bactéries pathogènes dans l'intestin augmente et une dysbactériose se développe. Au cours de son développement, les aliments ne sont pas complètement digérés et ne sont pas complètement transformés. Par conséquent, lors du passage dans le gros intestin, y compris le rectum, ils sont traumatisés, la muqueuse devient plus fine et des ulcères se forment, lesquels sont des manifestations de la proctite. Par conséquent, un régime alimentaire pour la proctite et une nutrition adéquate afin que cela ne se produise pas est un moment important dans la vie de chacun.

Le facteur causal suivant est l’atteinte mécanique grave au rectum pendant les relations sexuelles anales. Il se forme de petites fissures dans la membrane muqueuse du rectum, où des microbes pathogènes qui vivent autour de l'anus prennent racine, provoquant une réaction inflammatoire. En plus de ces microbes, des agents pathogènes de la gonorrhée, de l’herpès, de la syphilis et d’autres infections sexuellement transmissibles peuvent y parvenir. Un tel mécanisme de lésion du rectum est souvent retrouvé chez les homosexuels.

Peut-être le développement de la proctite associée à la défaite de l'intestin sus-jacent. Ceci est observé dans la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, la salmonellose et la shigellose.

Vous connaissez maintenant les causes principales de la proctite et ne confondez pas les causes de la paraproctite aiguë. Comme vous pouvez le constater, il s’agit principalement d’une lésion bactérienne, moins communément virale, c’est-à-dire a une nature infectieuse. Sur cette base, le traitement doit viser à supprimer ces microbes pathogènes (pathogènes). La prescription d'antibiotiques sera donc une priorité absolue. Tous les autres événements seront de nature auxiliaire.

Le médecin abordera la prescription d'antibiotiques différentiellement. S'il s'agit d'une proctite qui s'est développée sur fond de dysbactériose (il y aura une indication d'antibiotiques à long terme pour diverses infections), alors le métronidazole est prescrit, car il inhibe la croissance de la flore pathogène qui a été multipliée dans le gros intestin. Et seulement après la prescription de ces médicaments normalisant la microflore intestinale - Linex, Lacidofil, Rotabiotic, Bifiform, etc. Ils sont nombreux sur le marché pharmaceutique moderne.

Si ce sont toutes les autres options pour la proctite, un autre antibiotique est sélectionné. Le plus souvent, il s’agit de la doxycycline, car elle affecte ces agents pathogènes, ce dont nous avons déjà parlé. Ensuite, vous devez prescrire les mêmes médicaments qui normalisent la microflore intestinale. Ne pas exécuter une forme aiguë pour débarrasser le corps des menaces de proctite chronique.

Les mesures auxiliaires comprennent la normalisation de la chaise. Il est préférable d'utiliser des laxatifs à base de lactulose (duphalac, médulac), car ils agissent avec douceur, sans provoquer d'irritation du rectum.
Je vous souhaite une bonne santé! Ne tombez pas malade!

Traitement médicamenteux de la proctite

Les processus inflammatoires de la cavité rectale, c'est-à-dire la proctite, se développent pour diverses raisons. Cette maladie est caractérisée par une douleur aiguë, une inflammation de l'intestin et également du périnée. Son traitement dépendra du type et de la forme de la maladie, ainsi que des données de diagnostic obtenues. Comment guérir la rectite?

Le traitement de la proctite est simple et effectué en ambulatoire. Toutefois, dans les formes graves de la maladie ou lorsque les interventions thérapeutiques ne donnent aucun résultat, le traitement est fourni dans un environnement hospitalier.

Avant de prescrire des médicaments pour le traitement de la rectite, le médecin vous prescrit une série de tests de laboratoire permettant de déterminer la cause de la maladie. En outre, une sigmoïdoscopie est prescrite, ce qui aide à développer les tactiques de traitement correctes.

Dans le traitement médicamenteux de la proctite comprend l'admission:

  • Antibiotiques.
  • Pommade
  • Drogues
  • Mikroklizm.

La sulfasalazine et des agents similaires sont prescrits pour une administration interne. Dans ce cas, si les fonds n'ont pas la capacité d'aider de manière indépendante à se débarrasser des processus inflammatoires, des corticostéroïdes peuvent être prescrits.

S'il y a une forte multiplication de bactéries et que les manipulations médicales n'ont pas l'effet approprié, des agents antimicrobiens peuvent être prescrits.

Antibiotiques pour la proctite

Le traitement de la proctite avec des antibiotiques est l’une des méthodes les plus efficaces si la maladie commence à se développer en raison d’une infection bactérienne établie. En outre, la maladie peut survenir après la prise d'antibiotiques, ces derniers ayant tendance à détruire non seulement les microorganismes pathogènes, mais également les micro-organismes bénéfiques se trouvant dans la cavité intestinale. Dans ce cas, Trihopol ou la Vancomycine seront prescrits, ce qui détruira les bactéries.

Lors de la prescription d'antibiotiques, un spécialiste suivra une approche différentielle. Si la maladie est causée par une dysbactériose, le métronidazole sera prescrit, car il peut empêcher le développement de la microflore pathogène, qui reproduit vigoureusement le gros intestin dans la cavité. Après cela, on vous prescrira des médicaments normalisant la microflore intestinale, par exemple Bifiform ou Linex.

Si d’autres types de proctite sont observés, d’autres moyens seront prescrits. C'est principalement la doxycycline, qui peut affecter les agents responsables de la maladie. Avec un tel antibiotique, des médicaments normalisant la microflore intestinale sont prescrits. Il est à noter que pour prévenir l'apparition de la forme chronique de la maladie, il n'est pas nécessaire de commencer sa forme aiguë.

Pommade avec proctite

Comment guérir la proctite avec des pommades? À ce jour, pour le traitement de la proctite, il existe un grand nombre de pommades, mais l'outil le plus courant et le plus efficace est le méthyluracile. Il possède des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes et s’est depuis longtemps imposé comme un outil unique permettant d’améliorer la régénération tissulaire. La même action se fait avec de la propolis - tout le monde connaît les propriétés de cette plante et son utilisation est donc une décision très raisonnable.

Le diclofénac est un autre remède contre la rectite aux propriétés anti-inflammatoires. Les effets bénéfiques ont Proktosedil et Soulagement. En cas de démangeaisons, une excellente solution consiste à utiliser des moyens tels que Lokakorten-N, Sinalar, Ultraprokt, etc.

Il convient de noter que l'auto-préparation de ce type de remèdes à la maison est autorisée. Pour ce faire, prenez une pommade d'écorce de chêne, de l'herbe, du piment d'eau, des fleurs de lin. Tout est mélangé dans des proportions égales. Le processus de préparation a les conséquences suivantes: on prend plusieurs cuillerées de matières premières sous forme sèche et déchiquetée, on les ajoute à 100 g de graisse à l'état chaud et fondu et on laisse reposer une demi-journée. L'outil est introduit dans la cavité du rectum pendant plusieurs heures. La procédure est répétée 2-3 fois par jour.

L'utilisation de la pommade Posterisan est recommandée. Il a des propriétés régénérantes et anti-inflammatoires, peut stimuler l'immunité, ce qui est un aspect très important. Pas moins efficace a l'outil Bezornil, qui possède toutes les propriétés nécessaires au traitement de la proctite. Proktozan a des propriétés anti-inflammatoires, réparatrices et analgésiques.

Collargol avec proctite

Collargol est un agent à base d’argent à l’efficacité antiseptique. Il possède des propriétés anti-inflammatoires, bactéricides et astringentes, dues aux composants qui composent le produit. Il contient environ 70% d'argent et 30% d'albumine, conçu pour connecter les molécules d'argent les unes aux autres et les maintenir en état actif.

La seule contre-indication à l'utilisation de Collargol pour le traitement est la présence d'une hypersensibilité à l'argent ou à l'albumine. Il est à noter que l'utilisation des fonds est autorisée pour les enfants dès la naissance. Toutefois, une consultation avec un médecin est nécessaire.

Pour les femmes enceintes et allaitantes atteintes de proctite, il n’est pas précisé s’il est possible d’utiliser le médicament ou non, il est donc nécessaire de consulter un spécialiste pour savoir s’il est opportun de l'utiliser. Pour un usage thérapeutique, le produit n'est pas utilisé sous sa forme pure; par conséquent, en cas de microclyster lors du traitement d'une proctite, il doit être dilué avec de l'eau. Pour effectuer le lavage, on utilise une solution à 0,2-1%.

Chirurgie de la proctite

L'opération pour le traitement de la proctite n'est presque jamais utilisée. Cela est dû au fait que si vous commencez à traiter une maladie à temps, vous pourrez vous en débarrasser efficacement à la maison. Seuls les patients présentant une forme érosive ou érosive-nécrotique de la maladie sont hospitalisés.

La maladie a tendance à se transformer en maladies plus graves si le traitement prescrit n'est pas suivi. Dans ce cas, l'opération sera effectuée. De plus, la chirurgie est pratiquée si le patient commence à se constriction intestinale, ce qui entraîne l'apparition de cicatrices dans la cavité.

Les indications pour la chirurgie sont:

  • Exacerbations de paraproctite.
  • Constriction intestinale aiguë.
  • Colite ulcéreuse non spécifique.
  • Proctite provoquée par des tumeurs dans la cavité rectale.
  • Processus inflammatoires courants longs et lents.

N'oubliez pas que le moment juste pour le début du traitement et le respect scrupuleux de toutes les recommandations médicales en matière de prise de médicaments et d'autres composants vous aideront à vous débarrasser complètement de la proctite et à prévenir sa transition vers des maladies plus graves.

Quels antibiotiques sont efficaces contre la proctite?

Il existe une catégorie de maladies qui ne représentent pas un danger grave pour la vie humaine, mais qui réduisent considérablement le confort. Ce groupe comprend la proctite. La gêne obsessionnelle ressentie dans le rectum, ainsi que d’autres symptômes apparaissant à la suite d’une inflammation, empêchent le patient de s’en tenir au régime habituel. Il est nécessaire de détecter rapidement la pathologie et de la traiter immédiatement. Dans ce numéro, des antibiotiques correctement sélectionnés pour la proctite jouent un rôle important.

Il existe deux grandes catégories de causes qui provoquent le début du processus inflammatoire dans la zone intestinale directe. Le premier concerne les facteurs nocifs de l’intestin qui affectent directement la muqueuse. Les causes du deuxième groupe sont courantes et touchent tous les organes internes, y compris les extrémités intestinales.

Les manipulations médicales, la pénétration à l'intérieur de corps étrangers, diverses maladies portent atteinte à l'intégrité de la zone intestinale directe. Les provocateurs les plus courants des blessures:

  • diarrhée fréquente, constipation ou hémorroïdes, provoquant des éraflures, des fissures et une irritation de l'anus. Dans ce cas, les antibiotiques sous forme de pommades deviennent pertinents;
  • les éléments grossiers présents dans les matières fécales - les os, les objets avalés, les aliments non digérés peuvent également endommager la muqueuse de l'anus, les intestins et l'intestin entier;
  • les opérations liées au traitement des fissures anales, au retrait des ganglions hémorroïdaires;
  • larmes post-partum;
  • le sexe anal;
  • blessures domestiques, objets étrangers insérés dans l'anus et la zone directe de l'intestin.

En présence de composants irritants dans les masses fécales, une rectite alimentaire peut se développer. Cette forme d'inflammation cellulaire est caractérisée par une irritation chimique de la muqueuse intestinale, à la suite de laquelle un excès de sécrétion est libéré. Cela se produit lorsque les aliments sont saturés d'acides, de capsaïcines ou d'alcaloïdes. Ils sont présents:

  • dans des plats assez épicés;
  • aux épices;
  • fumé et salé;
  • dans les boissons alcoolisées.

Les symptômes

Les signes d’aggravation des intestins se produisent assez rapidement après l’influence du facteur dommageable. Les symptômes suivants dérangent la personne:

  1. Douleurs tirées de faible intensité dans l'intestin, beaucoup plus graves lors des selles. Il est difficile pour une personne de déterminer avec précision la localisation de la douleur, car un inconfort est ressenti dans le bas du dos ou dans la partie inférieure du péritoine. Mais après une concentration minutieuse, il s’avère que la localisation de la gêne se situe au niveau de l’anus et du sacrum. L'inconfort persiste toute la journée, provoquant irritabilité et anxiété chez le patient. Pour réduire l’inconfort, vous devez prendre tout médicament anti-inflammatoire. Il convient de noter que de nombreux antibiotiques ayant une proctite ont un effet complexe, soulageant également le syndrome de la douleur.
  2. Violation du processus de transit intestinal - le patient a souvent envie de déféquer, souvent de manière fausse. Les selles deviennent muqueuses, parfois seul le mucus avec des impuretés sanguines est excrété de l'anus. Peut-être est-ce dû au facteur psychologique de la constipation, car une personne a peur de se rendre aux toilettes, où elle s'attend à une douleur accrue.

En outre, des sauts de température à court terme, une perte d'appétit et une gêne au niveau du péritoine peuvent devenir des symptômes de pathologie de la zone intestinale directe.

Diagnostics

Pour déterminer avec précision l'inflammation dans le rectum et identifier les pommades à prescrire, un examen complet est nécessaire. Cela commence par une inspection traditionnelle de la région anale. Lorsqu'une forme de proctite a observé de tels changements caractéristiques:

  1. Rougeur de la région périanale.
  2. L’émergence de trous, une sorte de canaux fistuleux. Ils apparaissent comme de petites bosses, très douloureuses au toucher. Du sang ou du pus en sont sécrétés.
  3. La surface du canal anal a une riche teinte rouge. Souvent, même à l'œil nu, on peut voir des fissures.

Si l'examen des enfants est effectué, ils se caractérisent par des saignements fréquents de l'anus, ce qui permet de juger de l'évolution aiguë de la maladie. Chez l'adulte, la longue pathologie de l'intestin rectum provoque l'apparition de nodules hémorroïdaires, qui ressemblent visuellement à des épaississements sombres et limités. Ils sont capables d'agir lorsqu'ils sont vus d'une zone directe de l'intestin et restent parfois dans l'intestin.

Un examen plus approfondi est effectué à l'aide de la sigmoïdoscopie. Cette méthode permet d’étudier minutieusement l’état de l’intestin droit, de détecter la localisation de la pathologie.

Traitement

Comme l'inflammation dans le rectum se développe en raison de divers facteurs, cette maladie cause une pathologie non seulement de l'intestin, mais également du périnée. La méthode de traitement, ainsi que certains antibiotiques et pommades, dépendent non seulement de la forme de proctite, mais également des informations obtenues après le diagnostic.

Le traitement est simple, il est fait à la maison. Le médecin prescrit habituellement des antibiotiques pour la proctite. Toutefois, en cas de complications, lorsque le traitement n’a pas eu d’effet positif, le patient est traité à l’hôpital, où des antibiotiques lui sont également prescrits.

Pommade

La pommade de proctite aide-t-elle? Oui, l'industrie produit actuellement beaucoup d'agents thérapeutiques dans cette catégorie, mais le méthyluracile est reconnu comme le médicament le plus efficace. Cet outil guérit parfaitement les plaies et soulage l'inflammation dans la zone directe de l'intestin. Il s'est donc imposé comme une substance unique améliorant la réparation des tissus. De même, il existe des bougies de proctite à propolis. De telles bougies pendant la proctite sont connues pour leurs propriétés cicatrisantes, de sorte que leur utilisation devient tout à fait raisonnable et que le problème de l'utilisation des bougies est résolu.

Une pommade pour la proctite à action anti-inflammatoire, appelée Diclofenac, aide également beaucoup. Un effet très bénéfique sur le soulagement de la muqueuse enflammée ou Proktosedil. En cas de démangeaisons sévères lors de la proctite, il est recommandé aux patients d'utiliser la liste de pommades suivante:

Les médecins recommandent souvent de lubrifier le passage anal avec la pommade Posterizan, qui possède un tissu revitalisant et une qualité anti-inflammatoire, contribue à renforcer le système immunitaire. Ce dernier aspect est très important pour le traitement efficace de l'inflammation dans le rectum.

Le remède Bezornil est tout aussi efficace. Ses ingrédients permettent de traiter avec succès la rectite. Pas mal soulage, restaure le mucus et réduit l'inflammation Proktozan.

Recettes folkloriques

Il n’est pas nécessaire de se rendre à la pharmacie pour obtenir des antibiotiques ou des formulations d’onguent de guérison pour combattre l’inflammation. Pommade d'inflammation, dans le rectum, il est tout à fait possible de se fabriquer soi-même. Pour ce faire, il est nécessaire de préparer de l'écorce de chêne, des fleurs de lin et de l'herbe de poivre d'eau. Tous les ingrédients sont divisés et mélangés de manière égale. La recette est la suivante:

  1. Composez quelques cuillères à soupe de matières premières séchées en poudre.
  2. Ajoutez 100 g de saindoux fondu.
  3. Demi journée insister.
  4. Introduire la pommade dans le rectum pendant plusieurs heures.
  5. Répétez la procédure 3 fois par jour.

La pommade aux herbes, facilement préparée par vous-même, en bénéficiera également. Il élimine efficacement la douleur et soulage l'inflammation, montrant presque la même efficacité que les antibiotiques. Les composants suivants sont nécessaires à la cuisson:

  • poivre herbe;
  • la sauge;
  • trèfle de lin;
  • écorce de chêne;
  • Fleurs de camomille pharmaceutiques.

Bien hacher le tout et verser avec du saindoux ou de la graisse d'oie fondue. Insister pendant quelques jours, réchauffer le feu. Cool après avoir fatigué. Pour utiliser la pommade est nécessaire de mettre sur un écouvillon d'une gaze, un médicament, entrer dans l'anus. Il est préférable d'effectuer la procédure au coucher et de garder le tampon à l'intérieur jusqu'au matin. Continuez à utiliser le médicament pendant au moins une semaine.

Les guérisseurs traditionnels offrent également une pommade différente, appelée branchie. Pour le préparer, préparez des graines de lin ordinaires, à condition qu’elles soient bien séchées. Broyez-le jusqu'à l'obtention de la poudre. Pour 7 parties de saindoux fondu, il faut 3 parties de poudre. Tout est nécessaire pour faire bouillir sur un bain de vapeur. Après avoir suffisamment filtré le café, pressez-le doucement et laissez-le refroidir. Le médicament congelé sera vert. La composition macule sur le coton-tige, placé à l'intérieur du rectum.

Pour éliminer l'inconfort et l'inflammation dans la zone directe de l'intestin, il n'est pas nécessaire d'utiliser uniquement des antibiotiques, vous pouvez appliquer de l'huile d'argousier. Humidifiez un tampon de gaze, puis insérez-le aussi profondément que possible dans le rectum. Et une autre recette pour la proctite: mélanger la propolis et l’huile végétale dans un rapport de 1: 3. mettez un bain de vapeur, attendez que la masse devienne homogène. En outre, tout cela selon le schéma - tampon, rectum, toute la nuit.

Ne pas oublier avant de commencer à utiliser des remèdes populaires, des onguents et des antibiotiques pour effectuer un examen instrumental, ainsi que pour obtenir l’approbation du proctologue. Seule une telle position dans la guérison de la maladie sera la seule correcte.

Caractéristiques du traitement antibiotique de la proctite: une liste des médicaments les plus efficaces

La rectite, comme l'inflammation du rectum, peut être déclenchée par une infection. Par conséquent, les antibiotiques pour la proctite constituent la base du traitement dont l'objectif est l'éradication complète du microorganisme de la paroi de la section rectale. La réception par un antibiotique présente également des caractéristiques que le médecin doit nécessairement expliquer au patient. Mais avec l'aide d'antibiotiques, il est plus facile de traiter l'inflammation de la membrane muqueuse du rectum et vous pouvez refuser les interventions chirurgicales.

Causes et symptômes de la proctite

La raison principale était et reste un style de vie sédentaire et un travail sédentaire. Nourriture irrationnelle, une grande quantité d'aliments gras, l'alcool peut également conduire au développement de la maladie. Il ne faut pas oublier des facteurs tels que la constipation chronique, car il s'agit d'un transit intestinal anormal et les conséquences peuvent être considérables. L'exposition aux radiations dans le traitement des tumeurs provoque le développement d'une rectite radique.

L'hypothermie, les hémorroïdes et les maladies du côlon sont des facteurs de risque de proctite. Mais les antibiotiques ne sont nécessaires que pour attacher une infection.

Les symptômes sous forme aiguë se développent immédiatement. En plus des manifestations locales, la proctite s'accompagne de plaintes générales, à savoir faiblesse, fatigue, diminution de la capacité de travail. Les patients atteints de cette maladie sont attirés par le médecin pendant une longue période, car ce problème ne provoque pas seulement de la douleur et de l'inconfort, mais aussi des inconvénients. L'évolution aiguë est caractérisée par des symptômes tels que

  • douleur dans l'anus;
  • du sang et du pus dans les matières fécales;
  • augmentation de la douleur dans l'acte de défécation;
  • fièvre.
Retour à la table des matières

Méthodes de traitement

La tâche principale pendant le traitement consiste à tuer l'agent pathogène, ce qui a provoqué le processus inflammatoire. Pour ce faire, utilisez des agents antibactériens pour administration orale. Mais il existe des méthodes d'exposition par contact à l'organe affecté. Ceux-ci comprennent des pommades, à savoir "méthyluracile", "ultraprokt", "sinalar", qui possèdent des capacités anti-inflammatoires et régénératrices. Des microclysters avec des solutions antiseptiques sont également utilisés. Si la situation empire beaucoup, une intervention chirurgicale est nécessaire en l’absence de l’effet des méthodes conservatrices.

Thérapie antibactérienne

Le traitement antibactérien et le cours sont choisis en tenant compte des caractéristiques du cours de la maladie, des médicaments utilisés et de la sensibilité de la microflore infectieuse à certains types de médicaments. Déterminer si la résistance de la flore pathogène aux antibiotiques contribue à l'ensemencement du contenu intestinal. Le médecin détermine le choix d’un type spécifique d’antibiotique, de sa forme (comprimés, suppositoires ou pommade), de la durée du traitement et de la posologie.

Liste de drogue

  • Ceftriaxone.
  • "Doxycycline".
  • "Tétracycline".
  • "Vancomycine".
  • Métronidazole.

La furazolidone aidera également à se débarrasser des bactéries présentes dans la région du droit. Avec un large spectre d'action, le médicament atteint rapidement le site affecté et est absorbé dans le sang de 30%. Mais un effet secondaire fréquent est une allergie. Le remplacer peut:

  • Tétracyclines - "Unidox", "Doxycycline". Contre-indiqué chez les femmes enceintes et les enfants jusqu'à 8 ans.
  • "Josamycin."
Retour à la table des matières

Caractéristiques de la nomination de médicaments antibactériens pour la proctite

Parallèlement aux antibiotiques, le patient doit prendre des pilules pour restaurer la microflore normale du gros intestin - Bifiform, Linex, Lacidofil. Les médicaments antibactériens tuent souvent avec la microflore pathogène et saine.

Lors de la prise d'antibiotiques pour la proctite, il faut prendre soin de restaurer la microflore saine du corps.

Le choix de l'antibiotique doit être abordé avec beaucoup de soin. Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer la cause de la proctite. Si possible, il serait bon de connaître l'agent causal spécifique de l'inflammation. Si la maladie s’est produite dans le contexte d’une violation de la microflore intestinale, le métronidazole est prescrit. Si les causes sont différentes, alors antibiotiques à large spectre ou contre un micro-organisme particulier.

Antibiotiques pour la proctite

Proctite: symptômes, traitement

La rectite est appelée lésion inflammatoire du rectum d'origine différente, dont la gravité varie d'une légère rougeur de la muqueuse à des ulcères profonds. Selon les raisons, les coloproctologues, les spécialistes des maladies infectieuses, les chirurgiens, les allergologues ou les gastro-entérologues peuvent participer au traitement de cette affection, mais les symptômes de la rectite sont similaires. La proctite est localisée dans une zone plutôt délicate du corps humain. Par conséquent, de nombreuses personnes essaient de retarder la consultation d'un médecin spécialisé ou ont terriblement peur d'examiner cette zone. Cependant, pour se débarrasser le plus rapidement possible d’une maladie désagréable, il est nécessaire d’en connaître parfaitement la cause. Le traitement au hasard ou sur les conseils de non professionnels comporte une chronisation du processus, son aggravation et l'apparition de complications qui nécessitent déjà des manipulations chirurgicales.

Raisons

Et il y a beaucoup de raisons pour le développement de la proctite. Les changements inflammatoires dans le rectum peuvent résulter de:

  • facteurs infectieux (champignons, vers, parasites protozoaires, virus, micro-organismes - agents responsables de la dysenterie, de la salmonellose, de la syphilis, de la tuberculose, etc.);
  • troubles immunitaires (ils conduisent à la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, qui peut être une lésion inflammatoire isolée du rectum);
  • allergie (nourriture, drogue, etc.);
  • exposition aux radiations (par exemple, radiothérapie);
  • violations de l'apport sanguin rectal;
  • blessures aiguës ou permanentes (une telle proctite survient chez les "amoureux" des lavements, des tubes d'aération et d'autres corps étrangers);
  • l'alcool;
  • inflammation des organes adjacents (prostatite, endométrite, vulvovaginite, etc.).

Les proctites d’origine différente peuvent avoir un tableau clinique identique, mais nécessitent des mesures thérapeutiques complètement différentes.

Les symptômes

Les symptômes de la proctite peuvent être dus à la lésion du rectum (locale) ou être associés à une réponse systémique de tout le corps à une inflammation (systémique).

Les symptômes locaux incluent:

  • troubles des selles (avec une proctite, il existe à la fois des diarrhées causées par une inflammation et des écoulements d'érosions, des ulcères et une constipation due à un spasme de la partie supérieure de l'intestin ou à un rétrécissement du rectum affecté);
  • douleur dans le périnée ou dans l'anus (à cause d'eux, certains patients ont peur du processus de vidange de l'intestin - défécation);
  • démangeaisons, pleurs et inconfort dans la région anale;
  • faux ou immédiat envie de déféquer;
  • incontinence fécale;
  • impuretés ou inclusions pathologiques dans les matières fécales (mucus, parasites ou leurs fragments, sang, pus).

Les manifestations systémiques de la proctite, indiquant la gravité du processus, peuvent être:

  • fièvre
  • perte de poids;
  • diminution de l'appétit;
  • faiblesse
  • troubles psycho-émotionnels;
  • une éruption cutanée;
  • douleurs articulaires;
  • larmoiement, rougeur des yeux.

Les trois derniers symptômes sont observés dans les lésions allergiques, immunitaires ou infectieuses. Parfois, ils précèdent même les manifestations locales.

Diagnostics

Quelle que soit l’origine de la proctite, les patients ont besoin d’un examen complet. Seul un spécialiste peut déterminer son volume de manière compétente. La liste la plus courante des procédures de diagnostic comprend:

  • examen endoscopique avec prélèvement de fragments de membrane muqueuse rectale - biopsie (les patients subissent une sigmoïdoscopie évaluant uniquement le segment direct du côlon sigmoïde ou une fibrocolonoscopie totale, qui examine tout le côlon et exclut la défaite des services situés au-dessus du rectum);
  • analyse microscopique (histologique) de spécimens de biopsie (clarification de la nature et de l'étendue de l'inflammation, composition cellulaire, exclusion de la transformation précancéreuse ou tumorale de la muqueuse);
  • Examen aux rayons X avec contraste (proctographie, irrigoscopie avec évaluation de l'état du côlon entier, etc.), révélant une inflammation, des contractions, des fistules;
  • une échographie rectale (un transducteur à ultrasons est inséré dans le rectum, ce qui permet de détecter une infiltration cancéreuse des parois, des fistules, des cicatrices, etc.);
  • hémogramme (pour la détection de modifications inflammatoires: leucocytose, thrombocytose, ESR accélérée et / ou anémie);
  • détermination de marqueurs fécaux inflammatoires intestinaux (lactoferrine, calprotectine fécale, etc.) permettant de distinguer le processus inflammatoire de l'intestin des troubles fonctionnels et la motivation du patient pour un examen approfondi (endoscopique);
  • détermination d’autoanticorps, d’anticorps dirigés contre des produits alimentaires;
  • matières fécales bactériologiques (pour confirmer l'origine bactérienne ou fongique de la rectite et le choix des médicaments);
  • analyse microscopique des matières fécales (identifie les parasites et leurs œufs ou kystes, le sang, le pus, le mucus, les cristaux de Charcot - Leiden, trouvés dans les allergies dans les selles);
  • tests de laboratoire pour exclure la nature infectieuse et parasitaire de la proctite (immunologique, génétique, etc.);
  • examen spécialisé de l'urologue ou du gynécologue.

Les examens instrumentaux ne sont pas très agréables pour le patient, mais plutôt portables. Si le médecin insiste sur la nécessité d'une fibrocolonoscopie, cette procédure parfois douloureuse ne doit pas être immédiatement rejetée. Dans la plupart des hôpitaux et des cliniques de jour modernes, cela peut être réalisé en exposant le patient à un état de sommeil médicamenteux à court terme.

Traitement

Après avoir découvert les causes exactes de la proctite, le médecin peut commencer le traitement. Sa composition et sa nature varient grandement, car elles sont déterminées par la nature de la proctite, sa gravité, la présence de symptômes systémiques, l’apparition de complications (rétrécissement, fistule, obstruction intestinale, transformation muqueuse précancéreuse, etc.). Certains patients se voient prescrire un traitement à court terme (plus souvent avec une rectite aiguë), tandis que d'autres ont besoin d'un traitement à vie et d'une surveillance médicale.

Le traitement complexe de la proctite peut inclure:

  • médicaments pharmacologiques (locaux et systémiques);
  • physiothérapie;
  • phytothérapie;
  • chirurgies.

Dans le traitement de la proctite (contrairement à l'inflammation d'autres parties de l'intestin), le rôle du traitement local est extrêmement important. La localisation anatomique et une petite longueur du rectum permettent d’appliquer largement toutes sortes de lavements thérapeutiques (médicaments, herbes, huiles, huiles de poisson, eau minérale, etc.), bougies et mousses directement insérées dans l’anus. Dans certaines situations, on peut même se limiter exclusivement à une thérapie locale.

Traitement de la toxicomanie

Une large gamme de pharmacothérapie pour la proctite peut inclure:

  • antibiotiques (ciprofloxacine, clarithromycine, etc.);
  • les agents antiparasitaires (Némozol, Tinidazole, McMiror, etc.);
  • médicaments antifongiques (Pimafucin, Nystatin, etc.);
  • antiseptiques (microclysters avec rivanol, furatsilinom, protargol, etc.);
  • agents de guérison - produits de réparation (soulagement, suppositoires avec méthyluracile, etc.);
  • analgésiques (Anuzol, Betiol, etc.);
  • les hormones (prednisone, hydrocortisone, etc., sont prescrites dans les compte-gouttes, les comprimés, les lavements) pour lutter contre les inflammations sévères ou modérées;
  • les anti-inflammatoires au bismuth (Desmol, Rother et autres);
  • anti-inflammatoires 5-acide aminosalicylique (comprimés, granules, lavements, mousses et suppositoires avec salofalk, sulfasalazine, pentas, mesacol, mesavant, etc.);
  • immunosuppresseurs (azathioprine, cyclosporine et autres) pour supprimer l'inflammation immunitaire;
  • médicaments anti-cytokines (Infliximab, Adalimumab, et autres. Des médicaments coûteux sont nécessaires pour les proctites extrêmement lourds d’auto-immunité résistants aux autres médicaments);
  • médicaments antihistaminiques (Diazolin, Erius, Claritin, Fenistil, Cétrine, etc.) pour bloquer le composant allergique;
  • laxatifs (mukofalk, lactulose, etc.)
  • psychotropes (Agripaume, Valériane, Eglonil, Frenolon, Azafen, Fenazepam, etc.);
  • probiotiques (Linex, Enterol, Bifiform, etc.).

Bien entendu, tous les groupes de médicaments énumérés ne sont pas attribués à un patient. Ils sont sélectionnés individuellement, parfois il faut changer de drogue.

Physiothérapie

En cas de proctite, les procédures physiothérapeutiques doivent être prescrites très délibérément et avec précaution. Sinon, ils provoqueront une activation encore plus grande du processus pathologique ou des saignements.

Afin de réduire l'inflammation, les physiothérapeutes peuvent recommander des séances d'électrophorèse avec chlorure de calcium ou novocaïne, courants modulés sinusoïdaux, UHF, irrigation de l'intestin avec de l'eau minérale (bains subalbal), thérapie par la boue, électroacupuncture, etc..

Phytothérapie

Pour les microclysters ou les bains de siège thérapeutiques, on utilise des infusions ou des décoctions de plantes ayant des effets antiseptiques, anti-inflammatoires ou astringents. Ils sont préparés à partir d’hypericum, de sauge, de graines de lin, de camomille, de chélidoine, de potentille, de calendula, de fleurs de sureau, de racines brûlées, d’écorce de chêne, de renoncule et de succession.

L'huile d'argousier, d'églantier, le jus de Kalanchoe et l'aloès sont réputés pour leurs effets bénéfiques.

Traitement chirurgical

L'intervention chirurgicale est généralement effectuée avec des complications. Les chirurgiens réséquent (enlèvent) les zones de rétrécissement prononcé du rectum et des fistules.

Parfois, après l’excision de la fistule, une chirurgie plastique (fistuloplastie) est nécessaire. Il est extrêmement rare (dans des cas exceptionnels) que les traitements non chirurgicaux soient totalement inefficaces que les médecins soient obligés d'envisager l'ablation de tout ou partie du rectum.

Quel médecin contacter

Toute pathologie du rectum - une raison de contacter le proctologue. Le médecin mènera une enquête et découvrira la cause de la maladie. Selon ce qui précède, la consultation d’un spécialiste des maladies infectieuses, d’un allergologue, d’un gastroentérologue, d’un urologue, d’un gynécologue peut être désignée. Il est également utile de consulter un nutritionniste pour la normalisation de la chaise et un physiothérapeute.

Antibiotiques pour la proctite

Auteur: docteur Rudenko MG

En règle générale, il s’agit d’un travail sédentaire (programmeurs, enseignants, employés de bureau et autres), une proctite peut se développer. La rectite est une lésion inflammatoire de la muqueuse rectale (pour ceux qui ne le savent pas, le rectum est la dernière partie du gros intestin, à partir de laquelle se produit la libération des aliments transformés). Sa forme la plus courante est une lésion ulcéreuse du rectum, dont les symptômes seront une sécrétion de mucus et des saignements douloureux du rectum.

En général, la rectite aiguë est bien traitable. Cependant, une proctite mal traitée, ou généralement non traitée, peut se transformer en une forme chronique, qui s'aggrave parfois et entraîne beaucoup d'inconfort. La proctite contribuera à la violation de la chaise - il y a constipation. Il s’agit d’un mécanisme adaptatif, car le corps épargne au rectum les dommages causés par le passage de masses fécales. Avant de commencer à parler du traitement de la proctite, vous devez comprendre les facteurs de causalité à l'origine de sa survenue, car le traitement sera différent selon la cause de la proctite.

Les antibiotiques non contrôlés peuvent conduire à une rectite. Comme vous le savez, tout médicament antibactérien affecte non seulement le microbe dont nous avons besoin, mais également les autres microbes du corps, même si nous ne voudrions pas les détruire. Il en va de même pour les intestins, dans lesquels vivent des milliards de bactéries bénéfiques, qui nous aident à digérer les aliments afin que les nutriments soient mieux absorbés. Lorsque des antibiotiques sont utilisés, ces microbes normaux sont détruits, la croissance des mauvaises bactéries pathogènes dans l'intestin augmente et une dysbactériose se développe. Au cours de son développement, les aliments ne sont pas complètement digérés et ne sont pas complètement transformés. Par conséquent, lors du passage dans le gros intestin, y compris le rectum, ils sont traumatisés, la muqueuse devient plus fine et des ulcères se forment, lesquels sont des manifestations de la proctite. Par conséquent, un régime alimentaire pour la proctite et une nutrition adéquate afin que cela ne se produise pas est un moment important dans la vie de chacun.

Le facteur causal suivant est l’atteinte mécanique grave au rectum pendant les relations sexuelles anales. Il se forme de petites fissures dans la membrane muqueuse du rectum, où des microbes pathogènes qui vivent autour de l'anus prennent racine, provoquant une réaction inflammatoire. En plus de ces microbes, des agents pathogènes de la gonorrhée, de l’herpès, de la syphilis et d’autres infections sexuellement transmissibles peuvent y parvenir. Un tel mécanisme de lésion du rectum est souvent retrouvé chez les homosexuels.

Peut-être le développement de la proctite associée à la défaite de l'intestin sus-jacent. Ceci est observé dans la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, la salmonellose et la shigellose.

Vous connaissez maintenant les causes principales de la proctite et ne confondez pas les causes de la paraproctite aiguë. Comme vous pouvez le constater, il s’agit principalement d’une lésion bactérienne, moins communément virale, c’est-à-dire a une nature infectieuse. Sur cette base, le traitement doit viser à supprimer ces microbes pathogènes (pathogènes). La prescription d'antibiotiques sera donc une priorité absolue. Tous les autres événements seront de nature auxiliaire.

Le médecin abordera la prescription d'antibiotiques différentiellement. S'il s'agit d'une proctite qui s'est développée sur fond de dysbactériose (il y aura une indication d'antibiotiques à long terme pour diverses infections), alors le métronidazole est prescrit, car il inhibe la croissance de la flore pathogène qui a été multipliée dans le gros intestin. Et seulement après la prescription de ces médicaments normalisant la microflore intestinale - Linex, Lacidofil, Rotabiotic, Bifiform, etc. Ils sont nombreux sur le marché pharmaceutique moderne.

Si ce sont toutes les autres options pour la proctite, un autre antibiotique est sélectionné. Le plus souvent, il s’agit de la doxycycline, car elle affecte ces agents pathogènes, ce dont nous avons déjà parlé. Ensuite, vous devez prescrire les mêmes médicaments qui normalisent la microflore intestinale. Ne pas exécuter une forme aiguë pour débarrasser le corps des menaces de proctite chronique.

Les mesures auxiliaires comprennent la normalisation de la chaise. Il est préférable d'utiliser des laxatifs à base de lactulose (duphalac, médulac), car ils agissent avec douceur, sans provoquer d'irritation du rectum. Je vous souhaite une bonne santé! Ne tombez pas malade!

Proctite et antibiotiques

La rectite, comme l'inflammation du rectum, peut être déclenchée par une infection. Par conséquent, les antibiotiques pour la proctite constituent la base du traitement dont l'objectif est l'éradication complète du microorganisme de la paroi de la section rectale. La réception par un antibiotique présente également des caractéristiques que le médecin doit nécessairement expliquer au patient. Mais avec l'aide d'antibiotiques, il est plus facile de traiter l'inflammation de la membrane muqueuse du rectum et vous pouvez refuser les interventions chirurgicales.

Les bactéries peuvent provoquer une inflammation du rectum, ce qui signifie que les antibiotiques seront appropriés dans le traitement de la rectite.

Causes et symptômes de la proctite

La raison principale était et reste un style de vie sédentaire et un travail sédentaire. Nourriture irrationnelle, une grande quantité d'aliments gras, l'alcool peut également conduire au développement de la maladie. Il ne faut pas oublier des facteurs tels que la constipation chronique, car il s'agit d'un transit intestinal anormal et les conséquences peuvent être considérables. L'exposition aux radiations dans le traitement des tumeurs provoque le développement d'une rectite radique.

L'hypothermie, les hémorroïdes et les maladies du côlon sont des facteurs de risque de proctite. Mais les antibiotiques ne sont nécessaires que pour attacher une infection.

Les symptômes sous forme aiguë se développent immédiatement. En plus des manifestations locales, la proctite s'accompagne de plaintes générales, à savoir faiblesse, fatigue, diminution de la capacité de travail. Les patients atteints de cette maladie sont attirés par le médecin pendant une longue période, car ce problème ne provoque pas seulement de la douleur et de l'inconfort, mais aussi des inconvénients. L'évolution aiguë est caractérisée par des symptômes tels que

  • douleur dans l'anus;
  • du sang et du pus dans les matières fécales;
  • augmentation de la douleur dans l'acte de défécation;
  • fièvre.
Retour à la table des matières

Méthodes de traitement

La tâche principale pendant le traitement consiste à tuer l'agent pathogène, ce qui a provoqué le processus inflammatoire. Pour ce faire, utilisez des agents antibactériens pour administration orale. Mais il existe des méthodes d'exposition par contact à l'organe affecté. Ceux-ci comprennent des pommades, à savoir "méthyluracile", "ultraprokt", "sinalar", qui possèdent des capacités anti-inflammatoires et régénératrices. Des microclysters avec des solutions antiseptiques sont également utilisés. Si la situation empire beaucoup, une intervention chirurgicale est nécessaire en l’absence de l’effet des méthodes conservatrices.

Retour à la table des matières

Thérapie antibactérienne

Le traitement antibactérien et le cours sont choisis en tenant compte des caractéristiques du cours de la maladie, des médicaments utilisés et de la sensibilité de la microflore infectieuse à certains types de médicaments. Déterminer si la résistance de la flore pathogène aux antibiotiques contribue à l'ensemencement du contenu intestinal. Le médecin détermine le choix d’un type spécifique d’antibiotique, de sa forme (comprimés, suppositoires ou pommade), de la durée du traitement et de la posologie.

Retour à la table des matières

Liste de drogue

  • Ceftriaxone.
  • "Doxycycline".
  • "Tétracycline".
  • "Vancomycine".
  • Métronidazole.

La furazolidone aidera également à se débarrasser des bactéries présentes dans la région du droit. Avec un large spectre d'action, le médicament atteint rapidement le site affecté et est absorbé dans le sang de 30%. Mais un effet secondaire fréquent est une allergie. Le remplacer peut:

  • Tétracyclines - "Unidox", "Doxycycline". Contre-indiqué chez les femmes enceintes et les enfants jusqu'à 8 ans.
  • "Josamycin."
Retour à la table des matières

Caractéristiques de la nomination de médicaments antibactériens pour la proctite

Parallèlement aux antibiotiques, le patient doit prendre des pilules pour restaurer la microflore normale du gros intestin - Bifiform, Linex, Lacidofil. Les médicaments antibactériens tuent souvent avec la microflore pathogène et saine.

Lors de la prise d'antibiotiques pour la proctite, il faut prendre soin de restaurer la microflore saine du corps.

Le choix de l'antibiotique doit être abordé avec beaucoup de soin. Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer la cause de la proctite. Si possible, il serait bon de connaître l'agent causal spécifique de l'inflammation. Si la maladie s’est produite dans le contexte d’une violation de la microflore intestinale, le métronidazole est prescrit. Si les causes sont différentes, alors antibiotiques à large spectre ou contre un micro-organisme particulier.

Proctite: symptômes et traitement, diagnostic, causes

Il existe un groupe de maladies qui ne sont pas dangereuses pour la vie du patient, mais qui en réduisent considérablement la qualité. La rectite est l'une de ces pathologies socialement significatives. L'inconfort obsessionnel de la région rectale et un certain nombre d'autres symptômes de troubles intestinaux résultant d'une inflammation ne permettent pas au patient de suivre la routine habituelle.

Pour éviter cela, il est nécessaire d'identifier la maladie rapidement et de commencer immédiatement son traitement. Il existe une forme chronique et aiguë de rectite rectale, qui se développe pour des raisons spécifiques. Les retrouver dans le passé chez un patient peut grandement faciliter le diagnostic.

Classification des causes

Il est habituel de distinguer deux groupes de causes conduisant à une inflammation du rectum. Le premier concerne les facteurs d'endommagement locaux qui affectent directement la membrane muqueuse de cet organe. Le deuxième groupe comprend des causes communes qui affectent tout le corps et en particulier les extrémités de l'intestin.

Le plus souvent, ils sont utilisés par les patients comme traitement populaire de la proctite, ce qui ne fait qu'exacerber les symptômes.

Diverses infections du tractus intestinal, avec un cours prolongé. Le développement d'une proctite anale peut être associé non seulement à la pénétration d'un micro-organisme sur la muqueuse rectale, mais également à l'action de facteurs mécaniques (diarrhée, libération de toxines, libération d'aliments non digérés, etc.).

Causes infectieuses courantes:

Maladie due aux radiations (forme intestinale) qui se produit lorsqu'une dose d'environ 10 Gray est irradiée.

La rectite peut également se développer après une radiothérapie ou un bain au radon.

Il convient de noter que les causes de nature générale provoquent souvent le développement d'une proctite chronique. La forme aiguë dans 83% des cas est le résultat d'une exposition à un facteur local dommageable (à l'exception des infections gastro-intestinales).

Symptômes de la proctite aiguë

En règle générale, les signes de la forme aiguë se manifestent immédiatement ou plusieurs heures après l'action du facteur dommageable (sauf pour la tumeur). Les patients sont concernés par deux symptômes principaux:

  • Caractère soulageant la douleur, d'intensité moyenne ou faible, qui s'intensifie pendant les selles. Les patients ne peuvent souvent pas nommer l'emplacement exact de la douleur et indiquer le bas de l'abdomen ou le bas du dos. Cependant, avec un questionnement actif, il s'avère que la gêne se situe dans la région du sacrum ou de l'anus. Ils ne passent pas pendant la journée, ce qui entraîne une anxiété et une irritabilité accrue du patient. Le syndrome douloureux est quelque peu réduit après la prise d'anti-inflammatoires (Ketorolac, Ibuprofen, Nimesulide) ou de médicaments combinés (Baralgin, Spazmalgon);
  • Violation de l'acte de défécation - la patiente est constamment "tirée aux toilettes" (fausses impulsions). Les selles, en raison d'une augmentation de la défécation, acquièrent un caractère muqueux; seul le mucus (un peu) contenant du sang peut se distinguer. Peut-être le développement de la constipation, en raison du blocage psychologique - le patient a peur d'aller aux toilettes, car cela provoque une douleur accrue.

Les symptômes de la proctite aiguë peuvent être complétés par une diminution de l'appétit, une augmentation de la température à court terme (pas plus de 37,6 ° C), une gêne abdominale (due à une violation de la motilité).

Lorsque cette forme d'exacerbation alterne avec des périodes de rémission. Le critère principal pour le diagnostic est l'évolution de la maladie depuis plus de 6 mois.

Le tableau clinique sans exacerbation est effacé - le plus souvent, il se limite à des sensations d'inconfort récurrentes dans le rectum. La proctite chronique apparaissant souvent sur le fond d'une autre maladie, les symptômes associés à cette pathologie sont mis en évidence pour le patient.

Les symptômes et le traitement de la proctite lors d'une exacerbation sont similaires à ceux de la forme aiguë.

Symptômes de la rectite radique

La rectite radiale fait référence à la forme chronique de la maladie, mais les cliniciens la distinguent en tant qu'espèce distincte. La différence principale réside dans le syndrome douloureux «douloureux» prononcé qui accompagne constamment le patient. Malheureusement, aucun soulagement efficace de la rectite radique n’a été mis au point; il est donc extrêmement difficile de soulager ses symptômes.

Outre les manifestations locales, la pathologie est accompagnée de plusieurs autres symptômes:

  • perte de poids;
  • diminution / manque d'appétit;
  • dépression de l’immunité, raison pour laquelle une personne est sujette au développement de maladies respiratoires et intestinales.

Le tableau clinique ne se limite pas à cela, la maladie des radiations ayant une incidence sur plusieurs autres organes.

Diagnostics

Pour diagnostiquer correctement la "proctite", il est nécessaire de procéder à un examen complet. Cela devrait commencer par l'examen habituel des zones anale et périanale.

Que peut-on détecter lors de l'inspection

Dans les cas de proctite aiguë (ou d’exacerbation de la forme chronique), on observe les modifications suivantes:

  • rougeur de la peau autour de l'anus (région périanale);
  • l'apparition de canaux fistuleux. Ils se manifestent sous la forme de petites «protubérances» de la peau, douloureuses au toucher, qui libèrent du pus ou du sang;
  • la paroi du canal anal est saturée de rouge. Parfois, il peut détecter des fissures à l'œil nu.

Chez les enfants, les dommages à l'anus saignent souvent, ce qui permet de suspecter une proctite aiguë. Avec la proctite à long terme chez l’adulte, on trouve souvent des nodules hémorroïdaires qui ressemblent à un épaississement limité d’une couleur sombre. Lorsqu'elles sont visionnées, elles peuvent dépasser de la cavité rectale ou à l'intérieur de celle-ci.

Technique d'inspection

Le patient doit être en position coude-genou pour avoir un accès visuel optimal. Pour inspecter l'anneau anal et les parties terminales du rectum, il est nécessaire que le patient se détende le plus possible. Pour un examen plus approfondi, un anoscope est utilisé (un appareil spécialisé pour l'examen proctologique).

Effectuer une étude des doigts

C'est l'une des méthodes de diagnostic les plus anciennes pour lesquelles des outils spéciaux ne sont pas nécessaires. Grâce à cela, le médecin est en mesure de suspecter non seulement la présence d’une inflammation du rectum, mais également une cause possible de proctite (tumeur, corps étranger, blessure mécanique).

Aucune préparation n'est requise du patient. La position optimale pour l'étude - le genou-coude. Si l'état du patient ne lui permet pas de prendre cette position, la position du côté gauche avec les jambes amenées à l'estomac est recommandée.

Au cours de l'examen, le médecin évalue:

  • l'intégrité du rectum et l'état de ses murs;
  • la présence de toute formation sur le mur (tumeur, passage fistuleux, abcès);
  • la nature de la décharge (qui est resté sur le gant).

Avant la procédure, le médecin doit lubrifier le gant avec de l'huile de paraffine liquide afin que le test du doigt ne soit pas douloureux pour le patient.

Méthodes instrumentales

Le meilleur moyen de diagnostiquer cette maladie est l'examen instrumental. Le diagnostic de «proctite» ne peut être posé si le patient n'a pas été examiné par un proctologue. Actuellement, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • L'anoscopie est réalisée à l'aide d'un miroir proctologique (rectal) lubrifié avec de l'huile de vaseline et inséré dans l'anus en l'élargissant légèrement. Grâce à cet outil, une meilleure vue est ouverte qu'avec une inspection régulière. Il ne nécessite pas de formation spéciale du patient. Réalisé dans les mêmes positions que l'étude des doigts.
  • La sigmoïdoscopie est une méthode endoscopique au cours de laquelle un examen détaillé des parois rectales (jusqu'à 30 cm) est effectué. Pour ce faire, utilisez le sigmoïdoscope - tube élastique avec une caméra et une source de lumière introduite par l’anus. L'analyse des modifications de la muqueuse peut déterminer la forme de la maladie:
    • Proctite catarrhale - survient le plus souvent après l'action de substances irritantes sur le rectum. Elle se caractérise par l’apparition d’un œdème prononcé et l’amélioration du «schéma vasculaire»;
    • proctite purulente - la présence de pus dans la cavité rectale et l'infiltration de la paroi par des cellules immunitaires (leucocytes) indiquent cette forme. Se développe grâce à l'action de microorganismes;
    • proctite érosive - avec cette forme, il se produit un amincissement de la couche superficielle de l'intestin, qui est souvent observé au cours d'un processus courant à long terme;
    • La rectite ulcéreuse est caractérisée par la formation de défauts profonds, avec des dommages à la couche musculaire. Est un signe de NLA;
    • formes mixtes - se produisent quand une combinaison de divers facteurs pathogènes.

La forme n’a pas d’impact significatif sur la tactique du traitement, mais elle permet de suggérer la cause du développement de la proctite.

Comment se préparer à la sigmoïdoscopie

Il est nécessaire de vider complètement le rectum des matières fécales afin que rien n'empêche l'inspection. La préparation comprend les étapes suivantes:

  • Un régime excluant les aliments riches en fibres (légumes, baies, fruits, pain de seigle, maïs et orge perlé, etc.);
  • Le soir, à la veille de la sigmoïdoscopie, le patient peut prendre un dîner léger (ne contenant pas les produits énumérés ci-dessus);
  • Après 50 minutes, le patient reçoit un lavement toutes les heures jusqu'à ce que les lavages soient «propres»;
  • La rectoromanoscopie est réalisée sur un estomac vide, il est donc déconseillé de prendre le petit-déjeuner pour le patient;
  • Le matin, réappliquez des lavements pour obtenir une eau de lavage "propre";
  • Immédiatement avant la sigmoïdoscopie, un examen numérique est effectué pour préparer l'anus à la progression de l'endoscope et réduire le risque de blessure.

Biopsie

Ce terme fait référence à la prise de tissu rectal pour examen au microscope. La biopsie est réalisée pendant la rectoromanoscopie avec une pince endoscopique. L'anesthésie locale n'est pas indiquée dans cette procédure, donc elle est quelque peu désagréable pour le patient. Cependant, une biopsie est nécessaire pour exclure la présence d'une tumeur sur la paroi du rectum.

Les diagnostics de laboratoire (sang général, urine et matières fécales) peuvent être utilisés comme méthodes supplémentaires. Cependant, ils ne sont informatifs qu'en présence de proctite chronique, pour identifier la maladie sous-jacente.

Traitement

La tactique de traitement est très différente, avec différents types de proctite, donc la première étape pour réussir à vous débarrasser de la maladie est un diagnostic qualitatif. La conduite et la prescription du traitement approprié ne peuvent être qualifiées que par un médecin (la meilleure option est un proctologue).

Traitement de la proctite aiguë

Il est important de combiner un traitement non médicamenteux avec des médicaments. Le premier paragraphe implique la limitation de l'effort physique important, le repos au lit est souhaitable. Il est fortement conseillé au patient de suivre un régime alimentaire épargné jusqu'à la disparition de tous les symptômes de la proctite. Cela implique une exception:

  • Aliments et boissons mécaniquement irritants (trop chaud / trop froid; température optimale: 15-20 ° C);
  • aliments chimiquement irritants (acides, salés, amers, frits, etc.);
  • produits pouvant déclencher le développement de constipation et de dysmotilité (grenade, plats à base de farine, pâtes).

Il est important que la nourriture soit régulière et fractionnée (en petites portions). Ne faites pas de longues pauses entre les repas (plus de 6 heures), car cela pourrait perturber le passage du bol alimentaire dans les intestins.

Outre le régime alimentaire, le traitement non pharmacologique de la rectite comprend des procédures anti-inflammatoires locales, telles que:

  • bains de "permanganate de potassium" (permanganate de potassium). Il est recommandé de les prendre en position assise, pas plus de 4 fois par jour;
  • lavements / application au doigt d'huile d'argousier ou d'huile d'olive sur les parois du rectum;
  • Pour améliorer l'état général, il est recommandé d'utiliser des sédatifs légers (sédatifs) - teintures de valériane et d'Agripaume. Ils peuvent être utilisés jusqu'à 4 fois par jour, en dissolvant 30 à 40 gouttes de teinture dans 100 ml d'eau.

La pharmacothérapie dépend de la cause de la rectite aiguë. Nous donnons les schémas thérapeutiques les plus courants: