Principal / La dysenterie

Qu'est-ce qu'une anoscopie et comment est-elle réalisée?

La dysenterie

L'anoscopie est une méthode de diagnostic des maladies du rectum, réalisée à l'aide d'un instrument spécial - l'anoscope. La procédure permet d’examiner le canal anal à une profondeur de 8 à 10 centimètres. Le diagnostic complète l'examen rectal numérique, qui parfois peut ne pas être suffisamment informatif.

Qu'est-ce qui fait révéler?

  • causes de la douleur dans l'anus;
  • causes de constipation persistante;
  • fissures anales;
  • polypes et condylomes;
  • les hémorroïdes et ses complications (saignements, perforations);
  • diarrhée chronique;
  • tumeurs du rectum;
  • fistule rectangulaire.

Préparation à la procédure

Bien que la procédure soit assez facile, il est nécessaire de suivre une formation spéciale avant l'anoscopie:

  • Restriction de puissance. Pendant le diagnostic, l'intestin doit être vidé, de sorte que le patient ne doit rien manger la veille de l'examen 12 heures avant. Cette règle doit être scrupuleusement respectée, car dans le cas d’une vidange incomplète du système digestif, l’étude risque de ne pas être informative. Le patient devra effectuer à nouveau une procédure désagréable.
  • Nettoyage de l'intestin. Le soir avant la procédure, vous devez organiser un lavement nettoyant. La deuxième fois, il est nécessaire de passer quelques heures avant l’étude. Si le patient est dans un état grave et qu'il lui sera difficile de déplacer des lavement, vous pouvez utiliser un laxatif puissant, par exemple le médicament "Fortrans". Le médicament est injecté dans le corps 4 fois avec un intervalle de 15 minutes. À chaque réception, on administre au patient 500 ml de solution, le volume total du laxatif est de 2 litres. Cette procédure vous permet de nettoyer les intestins des fèces sans utiliser de lavement.

Procédure procédure

  1. Le patient est placé dans une position dans laquelle il est commode d'inspecter la région anale: soit il est allongé sur le côté, les jambes tendues sur le ventre, soit il est assis dans un fauteuil gynécologique.
  2. Le médecin procède à un examen numérique préliminaire de la région rectale afin d'évaluer le degré de préparation du patient à la procédure et de détecter les contre-indications à l'examen du rectum.
  3. Après un examen numérique, un anoscope est inséré dans le rectum par l’intermédiaire de l’anus - un appareil endoscopique doté d’un éclairage et d’un équipement optique.
  4. L'appareil se déplace vers l'intérieur avec de légers mouvements circulaires jusqu'à une profondeur d'environ 8 cm.
  5. Un obturateur est retiré de l'anoscope, après quoi un examen consécutif de la muqueuse intestinale est effectué.

Au cours de la manipulation, le médecin peut évaluer l'état du rectum et du canal anal, détecter les modifications pathologiques de leurs parois (hémorroïdes, tumeurs, processus inflammatoires).

Avec l’introduction de l’anoscope, le patient ne ressent pas de douleur intense, l’inconfort est faible lorsqu’il tient l’appareil par l’anus. Par conséquent, la procédure ne nécessite pas l’utilisation d’une anesthésie locale.

Contre-indications

  • maladies inflammatoires aiguës dans la région rectale (paraproctite purulente, maladie de Crohn);
  • hémorroïdes compliquées et troubles vasculaires associés (thrombose des veines hémorroïdaires);
  • tumeurs sténotiques du rectum et du canal anal;
  • brûlures thermiques ou chimiques d'une muqueuse de sévérité élevée (III et IV);
  • fissures anales avec courant aigu;
  • tumeurs dans l'anus.

Le groupe de contre-indications comprend les maladies systémiques dans lesquelles le patient est dans un état grave. Ce sont des infections aiguës avec fièvre sévère, des pathologies du coeur et des vaisseaux sanguins, des troubles pulmonaires

Toutes les indications énumérées sont relatives. En cas d'urgence, en cas de risque grave pour la santé du patient, une anoscopie peut être réalisée même avec des contre-indications.

Différences entre l'anoscopie et la rectoromanoscopie

L'anoscopie et la rectoromanoscopie sont toutes deux utilisées pour diagnostiquer les maladies rectales. Cependant, les capacités de ces études varient. Avec l'anoscopie, seuls 8-12 centimètres du canal anal sont estimés. La zone ano-rectale, dans laquelle se trouvent le plus souvent les nœuds hémorroïdaires, se situe dans ce segment. Mais la défaite du rectum peut être à un niveau supérieur. Dans ce cas, les capacités diagnostiques de l'anoscopie pour détecter un défaut pathologique ne seront pas suffisantes.

Si nécessaire, les médecins effectuent une étude plus détaillée - la rectoromanoscopie. Il vous permet d'évaluer l'état de la membrane muqueuse du rectum sur 20-25 centimètres. Un examen plus approfondi permet de détecter des complications supplémentaires de la maladie, par exemple une source de saignement intestinal.

L'étude joue un rôle important dans le diagnostic du cancer colorectal, souvent localisé dans la région colorectale. La sigmoïdoscopie permet de détecter les fissures anales, situées assez haut. La détection précoce de ces défauts est très importante, car un traitement correct et rapide vous permet de vous en débarrasser avec des médicaments, alors que le traitement avancé nécessite une intervention chirurgicale. L'étude porte sur une suspicion de thrombose d'hémorroïdes, notamment en présence d'hémorroïdes internes.

En général, la sigmoïdoscopie et l'anoscopie diffèrent par la quantité de capacités de diagnostic. L'anoscopie est généralement utilisée comme technique de diagnostic primaire des hémorroïdes. La rectoromanoscopie est une procédure plus avancée, elle est donc utilisée pour affiner les données et clarifier le diagnostic.

Anoscopie et rectoscopie ce que c'est

Anoscopie

L’anoscopie est l’une des méthodes d’inspection du rectum et du canal anal, qui doit obligatoirement être précédée d’une inspection rectale des doigts. Cette méthode de diagnostic médical se réfère à l'instrumental.

Son essence est l'inspection de la surface interne du canal anal à une profondeur de 8-10-12 centimètres en insérant à travers l'anus un dispositif spécial - un anoscope.

La rectoscopie (avec ce terme le nom de rectoromanoscopy est largement utilisé) est également une méthode d'investigation instrumentale, qui permet un diagnostic plus précis. Sa différence par rapport à l'anoscopie est que, si l'anoscopie examine une région anorectale de faible profondeur (jusqu'à 12 cm), la rectoscopie permet de pénétrer plus profondément et d'examiner à la fois le rectum et la partie inférieure du côlon sigmoïde, son tiers distal. Un rectoscope (rectoromanoscope) est utilisé pour la sigmoïdoscopie. Cette étude permet d’inspecter le rectum et la muqueuse intestinale à une profondeur de 35 cm.

Anoscopie et rectoscopie

Examinons plus en détail la procédure d'anoscopie et de rectoscopie et les indications pour la conduite de ces examens.

L'anoscopie et la rectoscopie sont des procédures obligatoires dans la pratique proctologique moderne. Leur mise en œuvre devient de plus en plus diagnostique, mais également préventive. Après tout, ce n’est un secret pour personne que ces dernières années, le cancer du rectum touche des personnes de plus en plus jeunes, mais un dépistage précoce garantit souvent un traitement efficace de cette maladie. Par conséquent, il est recommandé de procéder à un examen prophylactique par un proctologue au moins une fois par an.

L'anoscopie et la rectoromanoscopie sont effectuées à la position du patient couché sur le côté, les genoux appuyés sur l'estomac, soit en position coude-genou, soit à l'aide d'un fauteuil gynécologique en position couchée. Les deux procédures sont courtes et pratiquement indolores, car avant d’utiliser les outils lubrifiés avec du gel ou de la vaseline, l’introduction de l’instrument dans le rectum tout en respectant les règles de prudence et la technique d’injection ne sont pas gênantes. Bien entendu, l'expérience et les compétences du médecin dans la réalisation de ces procédures sont d'une grande importance.

Anoscope est un outil d'anoscopie. En pratique, ils utilisent à la fois des dispositifs en plastique jetables et des outils réutilisables, ils sont principalement en métal. Un outil jetable ressemble à un miroir gynécologique. Les dispositifs réutilisables ont une conception similaire à celle des dispositifs jetables, mais ils sont également principalement équipés d’un stylo. Par construction, ils représentent un tube creux qui, une fois introduit, forme une lumière dans le rectum, à travers laquelle le médecin peut examiner visuellement son état, voir la présence ou l'absence d'hémorroïdes, de polypes, de tumeurs et de l'état de la membrane muqueuse. À l'aide d'un anoscope, vous pouvez également effectuer un prélèvement ou une biopsie si nécessaire.

La rectoscopie est réalisée à l'aide d'un rektoskop, qui est un tube en métal, avec un oculaire connecté à un appareil d'éclairage et une poire pour l'alimentation en air. Le pompage du rectum avec de l'air est nécessaire pour qu'il soit complètement lisse et l'état de l'intestin pourrait être évalué aussi complètement que possible.

Préparation de l'anoscopie

Comme dans le cas d'une anoscopie, la pénétration se fait à une faible profondeur du rectum (10 à 12 cm), la préparation à l'anoscopie est relativement peu lourde. Il suffit de faire un lavement nettoyant (1,5 à 2 litres d’eau bouillie tiède) quelques heures avant la visite chez le médecin ou de saisir 2 doses de «Microlance» 2 à 2,5 heures avant la procédure. Vous pouvez manger sur un horaire régulier. Si l'heure de réception est proche de la soirée et qu'il est difficile de se préparer à une anoscopie pendant la journée de travail, un lavement nettoyant peut être effectué avant de se rendre au travail.

Vidéo d'anoscopie

La vidéo d'anoscopie suivante vous permet de vous assurer qu'une anoscopie est une procédure simple et facile à utiliser, ainsi que de son efficacité pour le diagnostic.

Avis d'anoscopie

Lorsqu'elles se préparent à subir une anoscopie, de nombreuses personnes s'inquiètent de savoir si les risques associés à une procédure seront préjudiciables. La solution logique à ce problème consiste à rechercher des critiques sur l'anoscopie. Cependant, il n'y a pas tellement de critiques sur l'anoscopie en ligne. Cela s'explique par le fait que la procédure est assez intime et inconfortable pour tout le monde psychologiquement. Par conséquent, peu de personnes sont prêtes à discuter publiquement de leur expérience et à laisser des commentaires sur l'anoscopie. Cependant, sur le réseau, cela est plus probable que dans les communications personnelles: sur Internet, la confidentialité peut être respectée sans révéler votre identité.

Si cet article vous a aidé, veuillez laisser vos commentaires sur la procédure dans les commentaires ci-dessous. Cela aidera d'autres personnes à la recherche d'avis sur l'anoscopie.

Anoscopie avec contrôle vidéo

Les progrès de la technologie moderne nous permettent de mener des enquêtes avec le contrôle vidéoscopique de la procédure. Cette possibilité signifie que les résultats de l'enquête sont affichés sur le moniteur. Ceci est pratique lorsque le diagnostic est effectué non pas par un, mais par plusieurs spécialistes à la fois (par exemple, dans les cas difficiles où il est nécessaire de collecter des opinions différentes pour déterminer un diagnostic et une tactique de traitement plus précis). En outre, une anoscopie avec contrôle vidéoscopique permet au patient de voir l'état de son rectum et de prendre conscience des processus qui se produisent dans son corps, ce qui peut soulager l'anxiété excessive et l'incompréhension. À propos de cela, vous pouvez voir le graphique ci-dessous, l'anoscopie vidéo avec contrôle vidéooscopique

Endoscopie par capsule

L'anoscopie et la rectoscopie sont des méthodes qui permettent une pénétration maximale dans le rectum et même partiellement dans le côlon sigmoïde, mais cela ne suffit pas toujours pour un examen complet et un diagnostic précis. L'endoscopie capsulaire est utilisée pour étudier l'état des zones inaccessibles de l'intestin. Cette procédure de haute technologie est réalisée en avalant une capsule avec une caméra intégrée. Elle traverse toutes les sections des intestins et transmet leurs images par l'antenne montée sur le corps du patient.

Anoscopie et rectoromanoscopie: procédures

La proctologie est un domaine médical qui se concentre sur l’étude des maladies du côlon (rectal et du côlon) de l’intestin, du canal anal et de l’espace quasi rectal. Il s’agit donc de l’un des domaines les plus prometteurs de la médecine pour son importance dans la vie humaine. Les principales procédures de cette industrie sont l'anoscopie et la rectoromanoscopie.

Méthodes de recherche en proctologie

L'endoscopie est le moyen le plus important de diagnostiquer l'état du rectum en médecine moderne. Les premières versions d'appareils endoscopiques étaient des tubes rigides vides. L'équipement actuel a été fabriqué à l'aide de ressources souples et confortables, et équipé de divers dispositifs d'adaptation, ce qui rend l'inspection plusieurs fois plus rapide et plus simple.

En utilisant leurs méthodes, l’endoscopie moderne permet d’identifier les stades précoces de l’apparition de pathologies graves, de prévenir leurs premiers stades avec l’application ultra-rapide des mesures de traitement et de collecter le matériel biologique pour le test d’échantillons en laboratoire.

Parmi la variété des méthodes d'examen en endoscopie pour la détection des pathologies du rectum émettent:

  • Technique d'anoscopie - inspection directe des surfaces viscérales de l'anus et de la dernière section du rectum à l'aide d'un instrument appelé anoscope.
  • La technique de sigmoïdoscopie (également appelée rectoscopie) consiste en un examen des surfaces muqueuses de la membrane sur toute la longueur du rectum et du côlon sigmoïde distal.
  • Une technique de coloscopie est un type d'étude dans laquelle le fonctionnement physiologique du gros intestin est évalué complètement, en commençant par l'anus et se terminant par le caecum.

Lors de la réception, le proctologue doit obligatoirement effectuer une étude avec le doigt et l'examen ultérieur de l'anus avec l'utilisation d'un anoscope. L’anoscopie et la rectoscopie de la région rectale sont attribuées aux méthodes de recherche instrumentales. Son utilisation permet de contrôler minutieusement la surface intestinale à une profondeur pouvant aller jusqu’à 15 cm inclus.

Après avoir analysé les résultats de l'anoscopie, le médecin conclut à la nécessité de nouvelles manipulations en profondeur. Une anoscopie combinée à un examen des doigts donne au médecin un tableau complet et donne des informations sur la nécessité de recourir à la sigmoïdoscopie, à la coloscopie ou à des méthodes similaires, s'il est impossible de les utiliser en raison de la présence de contre-indications.

Outils utilisés dans le diagnostic

L'instrument anascopique direct s'appelle anoscope. En pratique, utilisez des outils en plastique (jetables) ou en métal à usage multiple. L'instrument en plastique par son apparence provoque une association avec un miroir gynécologique. La conception des dispositifs métalliques réutilisables ne diffère pas beaucoup de la conception des dispositifs jetables. Toutefois, la fourniture de la première poignée spéciale est mise en évidence.

Le dispositif lui-même est un tube creux qui forme une lumière lorsqu’il est inséré dans le rectum. À l’aide d’un médecin, il examine visuellement l’état, examine la présence ou non de nodules hémorroïdaires, de polypes, de tumeurs et du degré d’intégrité muqueuse. De plus, en cas d'urgence, vous pouvez également prélever des frottis ou faire une biopsie.

La rectoscopie est réalisée à l'aide d'un proctoscope, qui n'est rien de plus qu'un tube métallique avec un oculaire connecté à un dispositif d'éclairage et à une ampoule soufflante. L'injection dans le rectum de l'espace aérien est nécessaire pour le déploiement complet des piliers anaux (plis) et la capacité d'évaluer l'état de l'intestin avec le plus grand soin.

Objectifs et possibilités de l'anoscopie

Bien que l'anascopie semble d'une simplicité trompeuse, la réalisation de cette procédure est un attribut indispensable de la pratique proctologique et les résultats obtenus au cours de cette procédure sont d'une importance capitale pour un diagnostic correct.

L'anascopie est une méthode utilisée pour obtenir certaines données:

  • Conclusions sur le fonctionnement de la muqueuse intestinale.
  • Confirmation ou refus d'un rapport médical soumis précédemment.
  • Prélèvement d'échantillons et de tissus sur écouvillons pour des tests de diagnostic.
  • Entrer dans l'anus de la drogue.
  • La mise en œuvre de procédures chirurgicales à faible risque d'invasion.

À la suite d'une anoscopie, les résultats des activités de recherche sont déterminés, au cours desquels l'état de la membrane muqueuse des surfaces internes du rectum et de l'ouverture externe du canal anal est évalué. Dans le même temps, il est possible d'observer les principaux symptômes de la maladie de Crohn, d'identifier le stade initial de croissance des polypes et de rechercher les hémorroïdes internes au-dessus de la ligne ano-rectale.

En outre, un examen anoscopique offre l’occasion de confirmer ou de réfuter la manifestation des pathologies suivantes:

  • La présence de franges ou de condylomes dans l'anus.
  • Fistule rectale, la plupart du temps incomplète.
  • Diverses formations qui ont une chance d'être une tumeur.
  • Fissures anales (anales).

Contre-indications à la procédure

Ce type de manipulation médicale a très peu de contre-indications et est assez facile à réaliser chez la plupart des patients, ce qui rend l'excitation totalement injustifiée. Un seul devient l'obstacle le plus fréquent pour la majorité des personnes étudiées au cours de cet événement diagnostique - la pression mentale.

La principale contre-indication à la réalisation de l'anascopie et de la sigmoïdoscopie sera un défaut de l'anatomie, au cours duquel le rétrécissement de la lumière du canal anal est observé sur toute sa longueur.

Les raisons les plus fréquentes pouvant entraîner le transfert, voire l'annulation de cette procédure de diagnostic, sont les suivantes:

  • Pathologie du cycle cardiaque;
  • Manifestation clinique de processus inflammatoires;
  • Brûlures anales;
  • Stade de paraproctite aiguë.

Il est nécessaire d'examiner chacun des cas dans un ordre individuel. Ce n’est que de cette manière que le médecin est compétent pour se prononcer sur la pertinence et la sécurité de l’examen, à condition que le patient souffre de tout autre problème de santé.

Les principales étapes et la préparation à l'anoscopie

Comme l'anoscopie ne permet pas la pénétration du rectum à une plus grande profondeur (seulement 10-12 cm), les procédures préparatoires pour l'anascopie ne sont pas très lourdes. Tout ce que vous avez à faire est d’effectuer un lavement nettoyant deux à trois heures avant de consulter un médecin, de un litre et demi à deux litres d’eau bouillie non chauffée, ou bien de saisir 2 doses de «Microlance» 2 à 2,5 heures avant le voyage. Les repas peuvent être préparés selon l'horaire habituel.

À condition que l'heure de la visite soit prévue pour la soirée et qu'il devienne problématique de préparer les manipulations pendant la journée de travail, un lavement nettoyant est effectué immédiatement avant le départ pour le travail.

L'anorectoscopie ne nécessite aucune compétence ni particularité de la part du patient. Son rôle est réduit à l'occupation d'un des postes prédéterminés, tels que:

  • Rack couché sur le dos dans un fauteuil gynécologue;
  • La position est une emphase sur les genoux avec le support sur les coudes;
  • Couches sur le côté gauche avec les jambes pliées aux genoux et tirées jusqu'à la poitrine.

Le spécialiste couvre la section d'extrémité de l'appareil avec un lubrifiant de consistance liquide facilitant la pénétration et, lors de mouvements de rotation en translation, il entraîne l'anoscope dans le rectum immédiatement à travers l'anus. Immédiatement après avoir retiré le mandrin, le processus de balayage de la surface de la muqueuse de la paroi intestinale est lancé.

La durée du test est généralement comprise entre 10 et 25 minutes, après quoi le sujet peut revenir sereinement aux tâches programmées pour la journée. La durée de la procédure n'est augmentée que si elle nécessite, en plus de l'examen standard à des fins de diagnostic, la collecte de matériel tissulaire pour l'analyse ou le dopage de polypes. Dans ce cas, il est demandé au patient de procéder à une anesthésie préliminaire. Ceux-ci incluent souvent:

  • Irrigation anesthésique locale. Sur la surface interne de la membrane muqueuse du canal anal se trouve un petit nombre de récepteurs qui perçoivent les signaux de douleur. Malgré cela, la prise de particules de tissu ou la combustion de polypes peuvent causer un inconfort. Peu de temps avant le début du processus, une couche de préparation anesthésique est appliquée sur le site à opérer.
  • Sédation (au repos). En cas de signes de nervosité accrue, de paranoïa et de méfiance, des sédatifs (midosolam, profol) peuvent être proposés pour la relaxation. Ils ont un effet calmant efficace sur le système nerveux central et permettent de se détendre le plus possible. En raison de leur influence, le patient devient à moitié oublié. Dans cet état, la procédure pour le patient et le spécialiste devient beaucoup plus facile. Le patient cesse de ressentir un inconfort, ce qui signifie que tout le processus lui passera complètement inaperçu. Cependant, il peut toujours répondre calmement et raisonnablement aux commentaires des médecins au cours de l'étude.

Les progrès techniques de la technologie moderne nous permettent de réaliser des enquêtes telles que l'anoscopie sur ordinateur utilisant la vidéo-inspection. Cela signifie que pendant la procédure, tous les résultats sont affichés sur un moniteur spécial. Le principal avantage est que le diagnostic est effectué non pas par un seul mais par un groupe de spécialistes à la fois (par exemple, dans des situations difficiles, lorsque, pour une précision maximale de la conclusion, il est nécessaire de prendre en compte différents points de vue).

En outre, l'anascopie avec l'utilisation d'un équipement vidéooscopique offre au sujet une occasion d'observer l'état de ses propres intestins et de réaliser tous les processus se produisant dans le corps, ce qui aidera à éviter une nervosité et des difficultés déraisonnables.

Les changements pathologiques dans le passage anal et les intestins peuvent souvent être dangereux pour la vie d'une personne. Par conséquent, pour obtenir un diagnostic précis et un traitement rapide, il est impératif que vous subissiez les examens prescrits indépendamment de votre attitude subjective ou de votre facteur de gêne esthétique.

Anoscopie

Anoscopie - qu'est-ce que c'est? L'anoscopie est une méthode d'examen et de diagnostic du rectum. Si vous suspectez des hémorroïdes, l'anoscopie est une procédure indispensable pour poser un diagnostic précis. Avec l'aide de cette enquête sont effectués des examens scrupuleux du canal anal, même les premiers stades des maladies du rectum inférieur et de l'anus sont détectés.

À quoi sert l'anoscopie?

Souvent, les maladies rectales rendent la personne tellement embarrassée qu'elle reporte à plusieurs reprises la visite d'un spécialiste. C'est le principal problème des malades. Au moment où la décision a finalement été prise de se faire examiner, le processus de la maladie est déjà bien amorcé et le traitement est difficile. Les maladies de la région rectale sont mieux traitées immédiatement après leur diagnostic, et une anoscopie existe précisément pour cela. En général, une visite chez le proctologue devrait avoir lieu au moins une fois par an.

Lors de l'examen des anomalies rectales, les résultats de l'anoscopie (endoscopie de l'anus) sont très importants pour confirmer ou infirmer le diagnostic allégué. En outre, cette méthode de diagnostic est nécessaire pour obtenir du matériel à analyser. La réception des matériaux peut prendre la forme d’un frottis ou d’un frottis sur la membrane muqueuse du rectum. Le recours à l'anoscopie est également justifié pour obtenir une évaluation des lésions des muqueuses, administrer un médicament ou effectuer toute procédure thérapeutique.

Si les nœuds sont situés plus haut, une rectoromanoscopie (rectoscopie) est également effectuée. La rectoscopie permet de procéder à un examen plus approfondi - jusqu'à 35 cm de profondeur - ce qui vous permet d'explorer la surface muqueuse sur toute la longueur de la partie directe et distale du côlon sigmoïde.

En outre, si l'anoscopie n'est pas suffisamment informative, ils peuvent également effectuer une coloscopie de l'anus - un examen qui permet d'examiner l'intégralité du gros intestin - de l'anus au caecum.

Vidéos associées:

Indications pour l'anoscopie

Outre le passage obligatoire de cet examen pour les hommes et pour les femmes, il est également prescrit pour les symptômes suivants;

  1. Décharge de mucus, de sang ou de pus;
  2. Hémorroïdes (simples ou multiples);
  3. Inflammation (infectieuse) muqueuse intestinale;
  4. Constipation (chronique ou prolongée);
  5. Douleur dans le sphincter et le rectum.

L'anoscopie est également prescrite pour les cancers présumés, les polypes, les verrues et autres tumeurs.

Préparation de l'anoscopie

Avant de procéder à cette procédure, assurez-vous de nettoyer l'intestin avec des microclysters. Cette procédure peut être faite à la maison. Mettez généralement deux lavements - un le soir et l'autre le matin avant la visite chez le médecin. Également utilisé sous forme de stimulants supplémentaires tels que des médicaments tels que "Mikrolaks" ou "Fortrans" (un médicament destiné à nettoyer les intestins).

En outre, avant de procéder à une anoscopie, vous ne devriez pas manger d'aliments et de produits gras, dont la digestion peut produire des gaz. Seul le petit-déjeuner léger est autorisé avant la procédure.

Vous devez savoir que l'anoscopie est une procédure assez simple. Il est tenu dans l’un des trois postes de votre choix:

  • À quatre pattes, appuyé sur ses coudes;
  • Utilisant un fauteuil gynécologique, allongé sur le dos;
  • Allongé sur le côté gauche (en soulevant, les jambes pliées aux genoux, à la poitrine).

Palpation et anoscopie

Avant de réaliser directement une anoscopie, le médecin effectue un examen de palpation sur le patient, afin de clarifier certains détails importants. Pour la palpation, le proctologue met des gants jetables qui sont nécessairement recouverts de gel anesthésique (anesthésique) (ou de pommade). Ce n’est qu’après cela que le proctologue peut insérer un doigt dans l’anus. Cette technique permet d'évaluer l'état de l'anus, du coccyx et du sacrum. Le médecin vérifie la présence de ganglions, leur état et l'état des muscles du rectum. La palpation permet au médecin de comprendre si le repositionnement des nœuds dans l'intestin est possible à l'avenir.

Pour l'anoscopie d'un médecin, un appareil optique équipé d'un anoscope est utilisé. Les anoscopes sont produits simples et réutilisables, ils sont en plastique ou en métal. Anoscope est une tige lisse dont le diamètre ne dépasse pas 1 cm, ce qui vous permet d’examiner jusqu’à 10 cm du tissu interne du passage anal et du rectum distal.

Avant d’insérer directement l’appareil, le médecin humidifie la pointe de l’anoscope avec une huile ou un gel spécial, puis l’avance dans l’anus par mouvements circulaires. Après avoir atteint la profondeur requise, le médecin tire le mandrin (tige, raidissant avec l'introduction) et examine la surface de la membrane muqueuse. L'ensemble de la procédure ne dure pas longtemps - pas plus de 20 minutes. Ces données vous permettent d’établir le diagnostic correct et de prescrire un traitement.

Si, en plus de l'inspection habituelle, il est nécessaire de prélever des particules de tissu pour l'analyse ou de doper un polype, la procédure dure un peu plus longtemps. Pour réduire la sensation d'inconfort, il peut être demandé au patient d'irriguer avec un anesthésique ou d'introduire un sédatif.

Après la procédure, l'anoscope est retiré du rectum lentement et avec précaution, tout en observant l'état des plis anaux. Cette méthode vous permet d'identifier les hémorroïdes, les verrues, les fissures, les polypes, les tumeurs et l'inflammation dans le rectum lui-même et au bord de l'anus.

Dans le cas de l'anoscopie vidéo, le dispositif optique intégré à l'appareil affiche l'image sur le moniteur. Cet enregistrement peut être sauvegardé et visualisé pour une étude plus détaillée, et même prendre des photos de sections intéressantes de la muqueuse. Cette version de la procédure est très appropriée pour les patients qui éprouvent une gêne sévère lorsqu’ils effectuent ce type de diagnostic par ordinateur - ils n’auront plus à s’inquiéter.

Contre-indications pour l'anoscopie

Bien qu'il n'y ait pas de contre-indications inconditionnelles à la réalisation de cette étude de diagnostic, il y a des moments où la procédure peut simplement être différée pendant un certain temps. Des exemples de tels cas peuvent être:

  1. Fissures dans le passage anal (au stade aigu);
  2. Le rétrécissement de la lumière intestinale;
  3. Brûlures chimiques ou thermiques du rectum;
  4. Tumeurs à l'anus, entraînant une sténose;
  5. Processus inflammatoires aiguës.

Dans ces situations, l'anoscopie est différée pendant toute la durée du traitement, mais si la situation est critique, elle est réalisée à l'aide d'analgésiques.

Capacités d'anoscopie

Bien que la méthode d'anoscopie soit assez simple, elle est très populaire en proctologie et ses résultats sont considérés comme particulièrement importants. Une procédure d'anoscopie est nécessaire à ces fins:

  1. Confirmation (ou déni) du diagnostic;
  2. Prélèvement de tissus pour analyse;
  3. Évaluation de l'état de la muqueuse;
  4. L'introduction de drogues.

L’examen à l’aide d’un anoscope permet d’observer l’émergence de la maladie de Crohn, début de la croissance des polypes, permettant d’identifier les hémorroïdes. L'anoscopie offre également l'occasion de vérifier l'exactitude du diagnostic ou de le réfuter, ainsi que de confirmer la présence ou l'absence de:

  • Franges anales;
  • Des fissures dans l'anus;
  • Fistule rectale incomplète;
  • Tumeurs cancéreuses.

En proctologie chirurgicale, l'anoscope lui-même est utilisé pour des manipulations telles que:

  • Électrocoagulation;
  • Coagulation infrarouge;
  • Sclérothérapie

Complications anoscopiques

Comme déjà mentionné, l'anoscopie est une procédure assez simple et passe dans la plupart des cas sans complications. Mais la probabilité de leur apparition est toujours là. L’inexpérience du médecin peut être l’une des raisons de l’apparition de complications. Si le médecin fait un mouvement imprécis sur le côté lors du prélèvement d'un échantillon de tissu, cela peut endommager la membrane muqueuse et provoquer un saignement. D'où la deuxième raison, encore une fois, due à l'inexpérience du proctologue. Si tous les mouvements du médecin sont nets et inexacts, il est alors possible de percer la paroi du côlon ou de l'intestin grêle, ce qui entraînera une fusion du contenu de cet organe et de tout ce qui l'entoure.

L'absence de traitement et de soins appropriés est empoisonnée par le sang, voire mortelle.

Différences de l'anoscopie par rapport à d'autres méthodes de diagnostic

L'endoscopie, qui constitue actuellement le principal domaine de diagnostic, est utilisée dans l'étude de divers types de maladies. C'est la simplicité et la précision du diagnostic qui le rendent si universel dans différents domaines de la médecine. Les méthodes d'endoscopie permettent non seulement de détecter l'apparition de la maladie, mais également de prélever du matériel d'analyse.

En plus de l'anoscopie, il existe quelques procédures qui sont similaires dans leur principe, mais différentes dans les domaines des études intestinales - anoscopie, coloscopie et rectoscopie. Les principales différences sont les suivantes:

  • Avec l'anoscopie, le médecin examine la partie inférieure du rectum et de l'anus;
  • Avec la coloscopie, le côlon entier est mieux vu;
  • La rectoscopie examine la partie interne du rectum et la partie inférieure du sigmoïde. Cette méthode est divisée en plusieurs types - anoscopie, sigmoïdoscopie et rectoscopie, chromorectoscopie (étude avec un endoscope flexible).

Quels autres types d'endoscopie existe-t-il? L'endoscopie moderne utilise ses méthodes dans divers domaines de la médecine. Par exemple, la versarcopie est une méthode d’examen de la cavité utérine à l’aide d’un dispositif optique; encore une fois, l’otoscopie est une méthode utilisée pour examiner l’oreille, etc.

Vidéos associées:

Les avis

Quand j'ai été formé à l'endoscopie du rectum, j'étais très nerveux. Mais le médecin a tout expliqué correctement, a déclaré que la procédure n'était pas effrayante et rapide. Tout s'est passé très vite et je n'étais presque pas nerveuse.

Rectoromanoscopie et anoscopie rectale

L'anoscopie est une procédure médicale effectuée pour examiner le canal anal et le rectum. Cette méthode d'inspection attribuée à l'instrumental. Avant une anoscopie, le patient doit subir un examen rectal par palpation.

Le but de l'enquête et les indications pour sa conduite

Cet examen est prescrit aux patients qui se plaignent de douleurs dans l'anus pendant les selles, d'apparition de sang, de mucus ou de pus dans les selles et d'autres troubles des selles.

Le principe de cette méthode d’examen consiste à examiner la surface interne du canal anal à une profondeur de 12 cm Pour effectuer l’étude, utilisez un appareil spécial, l’anoscope.

Il existe une autre méthode d'examen similaire, appelée sigmoïdoscopie. Contrairement à l'anoscopie, cette méthode est considérée comme plus précise. Une autre particularité de la sigmoïdoscopie est que l’étude peut être effectuée sur le rectum à une profondeur supérieure à 12 cm, un rectoscope (rectoromoranoscope) servant à la réalisation de la sigmoïdoscopie. Cette étude permet d’inspecter le rectum et la muqueuse intestinale à une profondeur de 35 cm.

À la suite de l'enquête, vous pouvez:

  • identifier la présence de tumeurs de différentes origines;
  • déterminer l'emplacement et l'état des hémorroïdes;
  • prendre du matériel biologique pour l'analyse histologique;
  • détecter des fistules, des cryptes ou des fissures anales;
  • procéder à un blocage médical de la fissure anale;
  • effectuer la procédure de durcissement et de dopage des hémorroïdes;
  • enlever les papillomes et les verrues.

Anoscopie et sigmoïdoscopie

Outre la cause des plaintes des patients, l'anoscopie et la rectoromanoscopie sont des procédures obligatoires qui doivent être suivies au cours d'un examen médical annuel planifié. Dans la pratique proctologique, les cas étaient enregistrés à plusieurs reprises lorsqu'une procédure planifiée d'examen d'un organisme permettait au stade initial de détecter la présence d'une maladie grave, telle que le cancer du rectum.

L'examen diagnostique de l'anoscopie et de la rectoromanoscopie ne prend pas beaucoup de temps.

L’examen de la région rectale est généralement effectué par un proctologue. Pendant la procédure, le patient s’allonge sur un canapé ou s’assied dans un fauteuil gynécologique. La pose dans laquelle le patient sera localisé est choisie de manière à ce qu'elle soit à l'aise de manière optimale pour le patient et le médecin. Le plus souvent, il est recommandé au patient de s’asseoir sur le canapé et d’adopter une posture genou-coude couchée sur le côté. Si l'étude est menée dans un fauteuil gynécologique, vous devez vous allonger sur le dos.

Anoscope est un instrument qui ressemble à un miroir gynécologique. Il peut être en plastique ou en métal. En règle générale, les outils en plastique sont conçus pour un usage unique. Le dispositif réutilisable présente un léger avantage. De par sa conception, il ressemble à un tube creux muni d’un manche. Avec l'introduction de l'instrument dans l'anus, l'anoscope élargit la lumière du rectum, ce qui permet au médecin d'accéder sans entrave à la zone d'intérêt.

La rectoromanoscopie est réalisée à l'aide d'un instrument appelé proctoscope. L'appareil a la forme d'un tube cylindrique équipé d'un oculaire, d'une poire pour l'alimentation en air et d'un dispositif d'éclairage. À l'aide d'un proctoscope, les plis peuvent être complètement redressés (en raison du gonflement de l'air) du rectum et soigneusement étudiés.

Les instruments modernes d’étude de la région anale sont également équipés d’un contrôle vidéoscopique, qui permet d’afficher les résultats de l’examen à l’écran. Cette fonctionnalité supplémentaire vous permet de visionner la vidéo si nécessaire plutôt que de la réexaminer.

La palpation du canal anal avant le début de l'étude est réalisée afin de détecter les obstructions pouvant se trouver dans le rectum. Le médecin met des gants stériles, lubrifie les doigts avec un gel analgésique et ne les introduit que dans l'anus. Lors de la palpation, le spécialiste sent l'anus, la région du coccyx et le sacrum. À l'aide de cette procédure préliminaire, on étudie l'état des parois du rectum, de l'orifice anal, du tonus sphincter, de la présence de fissures anales et autres. Elle détermine également la densité et le degré de prolapsus des hémorroïdes (le cas échéant) et la possibilité de les réduire.

Avant d'entrer dans l'anus, un outil pour l'anoscopie ou la sigmoïdoscopie est également enduit d'un gel, ce qui permet au dispositif de pénétrer dans la cavité rectale sans douleur ni facilité.

La durée de la procédure ne dure que quelques minutes. Si des manipulations médicales ou la prise de matériel de biopsie sont nécessaires, le médecin aura besoin de plus de temps. Dans ce cas, la durée de la procédure d’examen rectal pour chaque patient est individuelle et dépendra de la quantité de travail effectuée.

Lorsque l'examen est terminé, le médecin enregistre les résultats dans le dossier médical du patient. En cas d'anomalies pathologiques, un traitement approprié est prescrit.

Préparation à l'étude

La préparation à l'examen du rectum ne nécessite pas beaucoup d'effort de la part du patient. La seule chose nécessaire pour l'inspection est un canal anal libre. Par conséquent, la veille de l'inspection de demain, il est recommandé d'effectuer un lavement nettoyant. Il faudra une poire en caoutchouc et environ 2 litres d'eau tiède. Le jour de l'intervention, le lavement doit être répété 2 à 3 heures avant le début de l'examen.

Si vous ne pouvez pas faire vous-même un lavement, vous devez en informer votre médecin. Dans de telles circonstances, le nettoyage sera effectué à l'hôpital par du personnel médical. Pour ce faire, vous devrez vous présenter à l'étude quelques heures avant l'heure indiquée.

Lorsqu'un patient a du mal à se préparer en raison d'un syndrome douloureux, provoqué par exemple par des noeuds hémorroïdaires, il est préférable de confier le nettoyage du corps à des spécialistes.

Si une rectoromanoscopie est prescrite, la préparation du patient peut être recommandée par Fortrans ou Fleet-phosphosoda. Ces médicaments sont des laxatifs salins. Le principe du médicament est d'augmenter le volume de liquide contenu dans la lumière intestinale, ce qui conduit à un ramollissement des matières fécales et à leur élimination ultérieure du corps.

Avant l'inspection, il n'est pas nécessaire de suivre un régime alimentaire particulier, mais pour éviter les situations désagréables, il est recommandé de refuser les produits qui favorisent la fermentation et augmentent la formation de gaz dans l'intestin.

Contre-indications à l'inspection du rectum

L’examen du rectum n’a pratiquement aucune contre-indication et est facilement toléré par le patient; il n’ya donc aucune raison d’excitation excessive. La seule chose qui confond souvent les patients quand on leur prescrit une telle mesure diagnostique est le malaise psychologique.

Une anomalie anatomique dans laquelle on observe le rétrécissement de la lumière du canal anal est une contre-indication absolue à l'anoscopie ou à la rectoromanoscopie.

Les autres raisons pour lesquelles cette procédure de diagnostic peut être annulée ou reportée à une autre date sont les suivantes:

  • trouble du rythme cardiaque;
  • la présence de certains processus inflammatoires;
  • brûlure anale;
  • paraproctite au stade aigu.

Chaque cas est considéré individuellement. Sur cette base, le médecin peut décider de la pertinence de l'examen, si le patient a d'autres problèmes de santé.

Anoscopie - la principale méthode de diagnostic en proctologie

Anoscope est l'un des principaux outils de la proctologie. Une anoscopie peut être nécessaire même sur rendez-vous chez le médecin traitant pour diagnostiquer diverses maladies du gros intestin. Par conséquent, tous ceux qui doivent recevoir un proctologue doivent savoir comment une anoscopie est réalisée, en quoi consiste la procédure et comment s'y préparer.

Caractéristiques de la procédure

L'anoscopie est une méthode diagnostique instrumentale qui implique l'utilisation d'un appareil endoscopique, l'anoscope. Il a l'apparence d'un tube creux lisse d'un diamètre allant jusqu'à 2 et d'une longueur allant jusqu'à 15 centimètres. Un mandrin est inséré à l'intérieur du tube - une tige à extrémité arrondie, garantissant une insertion aisée et sans douleur de l'appareil dans le rectum. L'instrument peut être en métal, ce qui permet la stérilisation et la réutilisation, en plastique à usage unique. Les outils en plastique sont éliminés immédiatement après avoir examiné le patient.

Pour faciliter le diagnostic, l’appareil est doté d’une poignée reliée à la base de l’appareil. Un dispositif d'éclairage y est installé, ce qui améliore l'inspection visuelle du rectum. Si nécessaire, d’autres instruments sont introduits dans le rectum par le biais de la poignée et utilisés pour des manipulations supplémentaires.

Pourquoi ai-je besoin d'être examiné?

L'anoscopie est une étude instrumentale très instructive. Il vous permet d'inspecter le rectum (distal) et l'anus. Au cours de l'examen, il est possible de diagnostiquer un certain nombre de maladies proctologiques ou de réfuter leur présence. L'anoscopie révèle la nécessité d'une coloscopie, d'une rectoromanoscopie et d'autres examens plus graves.

Au cours d'une anoscopie, le médecin peut examiner en détail la muqueuse intestinale, en évaluer l'état, la couleur, le lustre, le schéma vasculaire, détecter les fissures, les tumeurs, l'inflammation, voir le contenu du rectum (mucus, traces de sang). Au cours de la procédure, il est possible de faire un frottis ou un frottis, en prenant le matériel de toutes les formations intestinales pour un examen histologique.

De plus, l'anoscope est utilisé pour injecter des drogues dans le rectum, directement dans le centre de traitement de la maladie, et pour effectuer un certain nombre d'autres procédures thérapeutiques et interventions chirurgicales simples, notamment la sclérothérapie, l'électrocoagulation, la coagulation des hémorroïdes avec des rayons infrarouges, le dopage des polypes avec des anneaux de latex, la stimulation des polypes fibreux..

Lire: quels symptômes indiquent une exacerbation des ulcères gastriques.

Découvrez ce que prescrire une biopsie de l'estomac.

Au cours de l'examen, il est possible de diagnostiquer des conditions pathologiques telles que:

  • la polypose;
  • hémorroïdes internes;
  • La maladie de Crohn;
  • fissures anales;
  • la formation de verrues, le cancer;
  • fistule rectale.

Une anoscopie est réalisée en cas d'écoulement de mucus, de sang, de masses purulentes de l'anus, en violation des selles normales (constipation fréquente ou diarrhée d'origine inexpliquée), avec des plaintes de patients présentant une douleur à l'anus. Sa conduite est requise en cas de suspicion du développement du processus inflammatoire dans la membrane muqueuse du rectum, en présence de tumeurs.

Anoscopie, rectoromanoscopie et coloscopie: quelles sont les différences?

En plus de l'anoscopie, la proctologie utilise d'autres méthodes de diagnostic avec un principe similaire: la rectoromanoscopie et la coloscopie. Ces études ont des objectifs différents:

  • après anoscopie, le médecin peut examiner la surface interne de l'anus et la muqueuse rectale à une profondeur de 15 cm;
  • au cours de la sigmoïdoscopie, le rectum entier et le côlon sigmoïde distal sont examinés à une profondeur de 35 cm;
  • pour la coloscopie, l'intégralité du côlon est accessible à l'intestin visuel, jusqu'au caecum.

Les trois procédures de diagnostic sont des études instrumentales utilisées en proctologie, mais elles vous permettent d’examiner les intestins sur différents sites. Ainsi, l'étude la plus approfondie est la coloscopie.

Comment se passe l'anoscopie?

Tous les patients sans anoscopie, sans exception, s'intéressent à la façon dont cela est effectué et aux raisons pour lesquelles il est nécessaire de se préparer. L'examen est effectué par un proctologue. L'examen instrumental est précédé d'une inspection-palpation. Le médecin enfile des gants en latex et insère un doigt dans l'anus du patient après lui avoir appliqué de la vaseline ou un gel spécial. Cette méthode d’examen permet au médecin d’évaluer l’état de l’anus et de vérifier la présence de tumeurs et de ganglions. Le médecin évalue également l'état des muscles du rectum.

Après la palpation, l'anoscope est inséré dans l'anus. Pour une introduction indolore de l'instrument, un gel spécial est appliqué. Anoscope est introduit lentement, dans un mouvement circulaire. Lorsque le dispositif est à la profondeur souhaitée, son piston interne - mandrin - est retiré et le médecin a la possibilité d'examiner la muqueuse rectale et l'anus.

La position du patient pendant la procédure peut être différente: couchée sur le côté, en position coude-genou, debout. Le choix de la posture optimale dépend du patient, de son âge, de son poids. Le critère principal pour choisir la position du corps est la commodité.

Toute la procédure prend en moyenne 20-25 minutes. Si d'autres manipulations diagnostiques ou thérapeutiques sont effectuées lors d'une anoscopie, par exemple, si un échantillon de tissu est prélevé pour examen, la procédure peut durer plus longtemps. Dans certains cas, il peut être nécessaire d’utiliser une anesthésie locale sous forme de sprays ou de gels contenant des anesthésiques, car le rectum possède des récepteurs de la douleur.

Si nécessaire, le médecin peut prendre des photos de la membrane muqueuse ou enregistrer en vidéo l'état de la paroi interne de l'intestin. Pour ce faire, un dispositif optique est introduit dans l'anoscope, dont l'image est affichée sur le moniteur.

Une fois que le médecin a reçu les informations nécessaires au diagnostic, l’anoscope est retiré lentement de l’intestin.

Nous vous conseillons d'apprendre à cuisiner Regidron à la maison.

Contre-indications à la procédure

L'anoscopie peut ne pas être possible dans tous les cas. Il est impossible de procéder à un examen si le patient a:

  • fissure anale avec spasme du sphincter;
  • les tumeurs qui recouvrent la lumière du rectum;
  • brûlures du rectum;
  • processus inflammatoires dans le rectum au stade aigu (maladie de Crohn, paraproctite).

En présence de contre-indications et du besoin urgent de manipulations diagnostiques, la procédure est effectuée sous anesthésie.

Comment se préparer à la procédure?

La préparation à l'anoscopie comprend le nettoyage des intestins des selles. Pour ce faire, le patient doit faire un lavement la nuit précédant la procédure de diagnostic et le matin du jour de l'anoscopie. Le lavement du matin doit être livré au plus tard 2 heures avant l'examen. Il est possible d'utiliser à la fois des lavements nettoyants d'un volume allant jusqu'à 1,5 litre et des microclysters qui stimulent le nettoyage des intestins, par exemple Microlax, et des laxatifs.

Quelques jours avant l’étude, il est recommandé d’exclure du menu les aliments augmentant la formation de gaz et provoquant des phénomènes dyspeptiques: légumes et fruits frais, pois, haricots, sodas, alcool, pâtisseries fraîches, sucreries. Il est également recommandé de supprimer du régime les graisses, les frites, les fumées et les épices.

Remarque: le jour de l'étude, vous pourrez prendre votre petit-déjeuner. Il est conseillé de choisir des aliments n'affectant pas la formation de gaz dans les intestins.

Avec une préparation adéquate, les patients laissent un retour positif sur la procédure. L'anoscopie est une étude simple qui passe sans difficulté. En règle générale, la procédure ne provoque aucune sensation douloureuse. Toutefois, un sentiment de distension peut apparaître dans la région de l'anus. Il convient de noter que les sensations du patient lors de la manipulation diagnostique dépendent non seulement de sa préparation et de son attitude, mais également de l'expérience et de la précision du proctologue.

Anoscopie, vidéo anoscopie, rectoromanoscopie - méthodes de diagnostic innovantes utilisées en proctologie

L'anoscopie et la rectoromanoscopie sont utilisées dans le diagnostic des maladies et des pathologies du canal anal et du rectum. La proctologie est un sujet délicat qui provoque des maladies et des douleurs chez les patients. Quelqu'un timide, mal à l'aise, et quelqu'un espère même qu'il réussira. Aujourd'hui, la médecine dans le traitement de problèmes "délicats" a atteint des résultats optimaux. Cela est possible grâce au diagnostic précoce, au diagnostic opportun et au traitement approprié. Mais l'essentiel est de ne pas tarder et de prendre rendez-vous avec un médecin dès les premiers symptômes de la maladie!

Types de procédures de diagnostic

L'anoscopie est une méthode de diagnostic des maladies rectales. L’examen est effectué à l’aide d’un spéculum rectal inséré dans l’anus à une profondeur de 10-14 cm, ce qui permet de détecter les maladies chroniques et de diagnostiquer les problèmes à un stade précoce. L'anoscopie peut déterminer avec précision le foyer de l'inflammation ou le développement de la tumeur.

La rectoscopie est prescrite dans les cas de lésions du rectum avec métastases ou dans le foyer d'inflammation qui se trouve au plus profond de l'intérieur. Utilisé comme une enquête auprès des hommes et des femmes, quel que soit leur âge. Un rendez-vous pour cette procédure est prescrit par un proctologue. L'étude est réalisée à l'aide d'un sigmoïdoscope. C'est un tube équipé d'un dispositif d'éclairage et d'une unité d'alimentation en air. La cavité du rectum est gonflée avec de l'air, après quoi le système d'alimentation en air est déconnecté et l'oculaire est installé.

L'anoscopie ne provoque pas de sensations douloureuses et est réalisée dans des conditions de stérilité absolue.

L'anoscopie vidéo - une étude de la membrane muqueuse du rectum à l'aide d'un anoscope avec la sortie d'image sur l'écran du moniteur. Anoscope - Un tube qui est inséré dans l'anus jusqu'à une profondeur de 5 à 7 cm et qui permet au médecin, à l'aide d'une optique, de voir le rectum de l'intérieur. De plus, il est utilisé pour les prélèvements de tissus pour les tests de laboratoire (biopsie ou test histologique). L'anoscopie vidéo affiche l'état de la muqueuse rectale, indiquant la présence de tumeurs, d'adhésions, de fistules, de polypes et d'autres néoplasmes sur les parois intestinales.

Que va montrer l'examen?

Vous ne devez pas avoir peur de l'anoscopie, car l'équipement moderne est équipé de tout ce qui permet de rendre l'anoscopie sans douleur.

La procédure est effectuée dans des établissements médicaux et est capable d'identifier:

  • tumeurs de divers types;
  • les hémorroïdes;
  • les condylomes;
  • fissure rectale;
  • les polypes;
  • fistule

L'anoscopie est absolument sans danger, elle est réalisée dans des conditions de stérilité complète.

Comment diagnostiquer?

Pour tous les symptômes et les plaintes, le proctologist effectue d'abord un examen numérique. Cela permettra de déterminer la présence d'hémorroïdes. Le médecin utilise des gants et leur applique un gel spécial. S'il ne comprend pas la situation, une procédure est assignée qui montre au médecin toutes les données sur l'état du rectum et de sa muqueuse avec la sortie des données sur un écran d'ordinateur.

Pour l'anoscopie, le médecin utilise un anoscope, un dispositif constitué d'un mince cylindre en métal, creux à l'intérieur, muni d'un bouchon à l'extrémité de 0,8-1,1 cm de diamètre, connecté à un ordinateur et doté d'une tige avec une pointe vidéo et d'un rétroéclairage.

Le pro-logologue, conduisant l’anoscope en cercle, insère l’appareil dans le rectum et reçoit les informations nécessaires. Et après l'achèvement du diagnostic, retire doucement l'instrument du corps du patient. Pour éliminer les sensations désagréables et douloureuses, l'appareil est lubrifié avec de la glycérine ou des garnitures spéciales en silicone ou en plastique sont utilisées.

Au cours de cet examen, le patient est assis sur le fauteuil gynécologique. Toutefois, si cela n’est pas possible, une anoscopie est effectuée sur le canapé, puis le patient est placé du côté droit et il appuie sur ses genoux. Ce qui est important, c'est de savoir si la personne est à l'aise dans cette position. Bien que l'anoscopie ne prenne pas beaucoup de temps, le patient doit rester confortable, il est donc recommandé de se détendre.

En cas d'hypersensibilité individuelle au cours d'une anoscopie, le proctologue peut utiliser un anesthésique, anesthésier l'anus avec une crème ou un gel de congélation. Si vous suivez toutes les recommandations, accordez-vous pour étudier psychologiquement, cela ne produira aucune douleur.

Qui est la procédure prescrite?

Certaines statistiques sur les personnes qui se font souvent prescrire une anoscopie, hommes ou femmes - non. Les problèmes proctologiques n'ont pas de genre, le plus souvent les femmes consultent un médecin après 25 ans, des hommes après 35 ans. Les symptômes à des fins d'examen peuvent être:

  • douleur et démangeaisons dans l'anus;
  • saignements;
  • inconfort dans l'anus;
  • problèmes de selles, constipation prolongée, diarrhée;
  • du pus et du mucus libérés par l'anus;
  • suspicion d'hémorroïdes;
  • pincement du nerf sciatique;
  • fissure anale;
  • troubles intestinaux;
  • tumeurs dans le rectum;
  • inflammation de la muqueuse;
  • suspicions en oncologie.

Pour tout changement dans les selles qui se répète plusieurs fois, si en même temps le patient ne présente aucun problème avec le tractus gastro-intestinal, en cas de douleur lors des selles, il est nécessaire de contacter immédiatement le proctologue.

L'anoscopie peut être prescrite pour le frottis, l'analyse de biopsie, à des fins médicales. Certaines chirurgies mini-invasives pour éliminer les hémorroïdes, la coagulation infrarouge lors du dopage des ganglions, la sclérothérapie, nécessitent un diagnostic utilisant un sigmoïdoscope pour surveiller l'état du rectum après la chirurgie.

Comment se préparer à l'enquête?

La condition principale avant l'anoscopie est le rectum libre et l'intestin dans son ensemble. Pour ce faire, faites un lavement pour 2 litres d’eau ou offrez des laxatifs. A la veille de l'examen, la nutritionniste conseille la patiente sur la prise de nourriture et lui prescrit un certain régime alimentaire pour la journée.

Il est important de respecter l'hygiène de l'anus immédiatement avant l'examen. L’humeur psychologique sera également importante, en particulier si l’anoscopie est réalisée pour la première fois ou si le patient ressent une douleur intense. Plus le patient est calme, plus la procédure sera indolore. Il est important d’écouter le médecin et de lui faire entièrement confiance.

Capacités de diagnostic

Pour un examen plus approfondi prescrit la sigmoïdoscopie. Cette méthode est utilisée dans les cas où les hémorroïdes, les fistules, les fissures, les polypes, les tumeurs sont très élevés. Rektoskopiya vous permet de visualiser l'état de l'oncologie et des adhérences du rectum. Sur la base des données obtenues, le proctologue décide quel traitement prescrire et si une intervention chirurgicale est nécessaire.

La rectoscopie est parfois utilisée pour injecter des drogues dans l'anus. Cette méthode est la plus pratique et comporte peu de contre-indications.

Si la situation est assez compliquée, une étude détaillée de la tumeur, du polype, de la fistule, ainsi que de l'examen de la membrane muqueuse est requise, puis le proctologue procédera à une coloscopie, efficace pour détecter les tumeurs malignes et bénignes. La procédure est capable d'afficher l'état des vaisseaux sanguins, ce qui simplifiera grandement le médecin pour décider du traitement approprié.

On peut également prescrire au patient une irrigoscopie, une méthode dans laquelle un liquide radio-opaque est injecté et un examen utilisant des rayons X. De tels diagnostics montreront même les plus petits vaisseaux, s’il existe une nucléation des tumeurs, où se concentre le processus inflammatoire, si l’infection se développe.

Anoscopie prescrite, si nécessaire, par un frottis, une biopsie

Qui se verra refuser l'examen?

Toutes les contre-indications sont purement individuelles et ont un caractère consultatif, même si elles existent toujours:

  • hémorroïdes aiguës;
  • la paraproctite est au sommet de son développement;
  • diminution de la lumière du rectum;
  • rétrécissement de la valve anale.

Une anoscopie est autorisée dès que les symptômes aggravés disparaissent. Cependant, s'il existe un besoin urgent ou si une opération urgente est nécessaire, elle peut être réalisée, malgré les contre-indications, à l'aide d'analgésiques.

L'anoscopie est utilisée pour les opérations mini-invasives. La fonction de dopage, la cautérisation des polypes est intégrée à l'anoscope. Dans ce cas, l'anus est irrigué avec un anesthésique ou des sédatifs sont proposés.

Si le médecin détecte des anomalies, des anomalies du développement, un instantané est pris qui permettra d’envisager la situation lors de la consultation ou de la commission médicale. N'ayez pas honte de certains problèmes de votre corps, car ils génèrent le maximum d'inconfort au quotidien. Lorsqu'il existe un moyen d'éliminer la maladie une fois pour toutes, vous devez l'utiliser.