Principal / Pancréatite

Papillite

Pancréatite

La santé rectale joue un rôle important dans le système digestif. Pour que les restes de nourriture non désirés ne restent pas dans le corps, ils sortent par le rectum. Elle a, à son tour, sa propre structure. Si l'une de ces structures est enflammée, la maladie se développe. Tout sur la papillite sera discuté sur vospalenia.ru.

Qu'est-ce que c'est - papillite?

Qu'est-ce que c'est - papillite? Il s'agit d'une inflammation (hypertrophie) des papilles anales. Dans le processus inflammatoire, le diamètre des papilles augmente et peut tomber de l'anus.

La forme d'inflammation est divisée en:

Selon les papilles touchées, les espèces sont divisées:

    • Forme triangulaire, base large;
    • Forme ronde, jambe étroite.

Par décharge de déchets est divisé en:

Il a un caractère infectieux comme avec la pénétration de bactéries et dans le contexte d’autres maladies infectieuses.

Raisons

Les causes d'inflammation des papilles anales sont deux facteurs:

  1. Blessures causées par des débris de nourriture (balles, coquilles de graines), fèces dures, diarrhée ou diarrhée, objets étrangers (comme un lavement).
  2. Vaincre l'infection - bactéries présentes dans la microflore du rectum, dans les masses fécales ou pénétrant dans l'environnement extérieur avec blessures ou pénétration de corps étrangers.

D'autres facteurs peuvent inclure une inflammation de la zone ano-rectale de nature chronique, un manque de circulation sanguine locale (approvisionnement en sang), une réaction allergique aux solutions de lavement, du papier toilette, une tendance à la diarrhée et à la constipation.

Symptômes et signes des papilles anales

La papillite de la papille anale se caractérise par des symptômes et des signes spécifiques:

  • Douleur vive et aiguë dans le passage anal.
  • L'apparition de sang dans les selles.
  • La douleur est pire avec les selles fréquentes ou la constipation.
  • Spasmes et affaiblissement du sphincter.
  • Sensation de brûlure.
  • Anus gonflement.
  • Démangeaisons
  • Écoulement muqueux de l'anus.
  • Sensation d'un corps étranger dans le rectum.

Selon les symptômes de la maladie ressemble aux hémorroïdes et à l'inflammation des polypes.

Papillite chez les enfants

La papillite chez les enfants se développe assez rarement. Si cela se manifeste, c'est uniquement à cause d'une blessure à l'anus par des lavements, des corps étrangers. Parfois, la cause peut être l'ingestion d'un objet non comestible qui passe dans le rectum et gratte la membrane muqueuse. Ici, les parents doivent surveiller attentivement ce que l'enfant prend dans sa bouche. En cas de suspicion d'inflammation des papilles anales, des selles sanguines et de la douleur, vous devez contacter votre pédiatre pour examiner et prescrire un traitement en cas de besoin.

Papillite chez l'adulte

La papillite est une maladie d'adulte, puisqu'ils consomment seulement des aliments malsains, de l'alcool, et permettent également à divers objets étrangers de pénétrer dans l'anus. Chez les femmes, la maladie se développe aussi souvent que chez les hommes, malgré le fait que l’anus de la belle moitié est souvent endommagé et frotté, en particulier pendant la menstruation et les rapports sexuels. Ainsi, si les adultes ont des symptômes, consultez le proctologue.

Les papilles anales inchangées peuvent ne nécessiter aucun traitement autre que la prévention de la maladie. Cependant, les zones déjà enflammées nécessiteront leur traitement.

Diagnostics

Le diagnostic de l'inflammation des papilles anales est effectué par un proctologue, qui écoute d'abord les plaintes du patient, puis effectue un examen général à l'aide de la méthode du doigt, puis prescrit une étude instrumentale et de laboratoire:

  1. Anoscopie;
  2. Analyse des matières fécales et du sang;
  3. Examen histologique;
  4. Rectoromanoscopie;
  5. Échographie pelvienne;
  6. Fibrocolonoscopie;
  7. Échographie transrectale.
monter

Traitement

Quel traitement est prescrit pour la papillite? Tout d'abord, les médicaments sont prescrits:

  • Des antibiotiques;
  • Médicaments anti-inflammatoires;
  • Médicaments laxatifs pour la constipation;
  • Bougies et onguents.

Les compresses et les lotions sont fabriquées avec l’ajout de médicaments désinfectants (furatsiline, protalgol, hlogeksidine, etc.). Mettez des lavements avec ces médicaments. Pour les douleurs sévères, des médicaments désinfectants et antiseptiques sont injectés par voie intracutanée. L'intervention chirurgicale consiste à enlever ou à cautériser les papilles anales en l'absence d'effet positif du traitement médicamenteux. La cautérisation se produit avec de l'azote liquide.

L'alimentation joue un rôle important dans le traitement car le processus de défécation se poursuit et peut provoquer une irritation supplémentaire. Pour que les masses fécales soient douces, vous devez suivre les règles:

  1. Mangez des fruits et des légumes frais, des céréales, des produits laitiers, du yogourt, du son et du pain noir.
  2. Éliminez l'alcool, les épices, les aliments épicés, les cornichons et les viandes fumées.

Comment traiter les remèdes populaires? À la maison et à l'hôpital, des exercices thérapeutiques aident à accélérer la circulation sanguine dans le pelvis. Les bains chauds au manganèse aident aussi. Il vaut mieux ne pas se soigner soi-même, mais suivre un traitement sous la direction d'un médecin, à la maison ou à l'hôpital.

Prévisions de vie

La papillite n'affecte pas le pronostic de la vie. Combien de patients vivent? Toute sa vie, à moins que des complications ne se développent en l'absence de traitement. Les complications se manifestent dans le développement de la proctite et de la cryptite. Il est également possible l'apparition d'ulcères et la dégénérescence de tissus bénins en tissus malins. Saignement abondant possible. La complication la plus dangereuse est l'oncologie du rectum.

Prévention de la maladie à l'aide de telles procédures:

  • Hygiène de l'anus.
  • Bonne nutrition. Éliminer l'alcool. Moins manger des aliments salés, gras, frits. Empêcher les aliments solides d'entrer.
  • Exercice, qui normalise la circulation sanguine dans le bassin.
  • Renforcement du système immunitaire, ce qui devrait permettre de lutter contre tout processus inflammatoire résultant d'une infection.
  • Empêcher les corps étrangers d'entrer dans le rectum.
  • Examen par le proctologue aux premiers symptômes désagréables.
  • Traiter la maladie gastro-intestinale en temps opportun.

Papillite, que ce soit des signes, des complications, un diagnostic, un traitement et une prévention

Beaucoup considèrent que les questions de proctologie sont intimes et honteuses des problèmes qui leur sont associés. Mais par ignorance, vous ne pouvez que nuire à la santé. À propos de leurs problèmes n'ont pas besoin de se taire.

Une vidange douloureuse, une gêne dans l'anus, du sang sur les matières fécales sont autant de symptômes possibles de la papillite.

Référence rapide

La papillite est une maladie de l'anus caractérisée par une hypertrophie des papilles anales. L'anopapillite est un autre nom pour la maladie.

Il peut être de deux types - aigu et chronique:

  1. Papillite aiguë - se développe lorsqu’elle est infectée, elle peut être accompagnée d’inconfort, de douleur.
  2. La papillite chronique ne présente pas de symptômes prononcés, mais se caractérise par une évolution complexe de la maladie. L'étendue de la maladie ne peut apprendre qu'un médecin.

Les mamelons anaux sont de petits renflements, mesurant un peu plus d'un centimètre, situés dans la partie inférieure de l'ampoule rectale de toute personne. Parfois, ils peuvent augmenter et s’enflammer, c’est-à-dire que la papillite commence à se développer.

Pourquoi survient la papilite?

On peut supposer que les mamelons anaux sont un phénomène qui ne se produit que chez les personnes âgées. Cependant, cette opinion est fausse. C'est dans l'enfance qu'ils surviennent le plus souvent et, au fur et à mesure que l'enfant grandit, ils disparaissent.

Dans certains cas, leur diamètre ne dépasse pas 1-2 mm et ne provoque pas de gêne. Mais, dans des conditions défavorables, ils peuvent augmenter, être blessés et devenir enflammés.

La pappilite chez les enfants est très rare, mais elle survient beaucoup plus souvent chez les adultes.

Tétines anales et causes d'hypertrophie:

  • maladies infectieuses;
  • dommages lors de la défécation (diarrhée, constipation, abus de lavement);
  • Stase du sang dans les organes pelviens (hémorroïdes, mode de vie sédentaire, travail sédentaire, etc.)

Ces facteurs contribuent au fait que les mamelons anaux deviennent enflammés, ce qui conduit à la papillite.

Dans de nombreux cas, la papille anale hypertrophiée atteint 3 à 4 cm de diamètre.

Les symptômes

Qu'est-ce que la papillite et en quoi est-ce dangereux? Le premier signe de la maladie est une douleur à l'anus. De plus, la douleur est constante ou périodique, aggravée par la diarrhée.

La douleur peut être de nature différente: aiguë, sourde, douloureuse. Surtout, il apparaît quand une papille anale est atteinte en raison d'un prolapsus.

Cela se produit lorsque les mamelons anaux hypertrophiés sont situés dans un ton affaibli de l'anus.

Parfois, une sensation de corps étranger est possible, comme si quelque chose interférait dans l'anus. Cette sensation résulte d'une augmentation de la taille et du gonflement des papilles anales.

En outre, lors des selles, il peut sembler que tout ne soit pas sorti, il y a un sentiment de libération incomplète des intestins.

L'apparition de ces sécrétions muqueuses de l'anus et des démangeaisons sont les derniers signes que vous devriez consulter un spécialiste dans ce domaine. Le mucus peut être aussi transparent et contenir des impuretés du sang.

Diagnostiquer indépendamment la papillite est impossible. Cela devrait être fait par un médecin à profil étroit - un proctologue.

Diagnostics

Dans un premier temps, le médecin restaure l’image de la maladie en fonction des plaintes du patient.

Ensuite, il existe plusieurs méthodes pour détecter la papillite:

  1. La palpation est l'examen à l'aide des doigts, au cours duquel les phoques sont caractérisés et les inflammations détectées au toucher. Cette méthode est inexacte, car les inflammations et les phoques sont de nature différente. Si des violations sont détectées, le médecin peut vous renvoyer pour un examen plus approfondi.
  2. Anoscopie - examen du rectum à l'aide d'un appareil spécial, qui a l'apparence d'un tube avec lumière. Avec elle, vous pouvez voir l'état de l'anus et évaluer le degré de dommage.
  3. La rectoromanoscopie est une inspection visuelle de la membrane muqueuse de l'anus à l'aide d'un instrument sigmoïdoscope. C'est un dispositif qui ressemble visuellement à un tube, avec un dispositif d'éclairage et un dispositif d'alimentation en air. Il est légèrement plus long que l'anoscope.

Complications possibles

Si la maladie commence, des formations sous forme d’ulcères peuvent apparaître à partir des papilles anales enflammées. Ce sont des plaies particulières qui ne guérissent pas, car elles sont constamment sujettes aux irritations lors du passage des selles. Plus tard, ils grandissent et mènent à l'érosion.

Ils peuvent être accompagnés d'ecchymoses de l'anus.

Dans certains cas, une masse bénigne sous la forme de papilles anales peut évoluer en une tumeur maligne et provoquer un cancer.

Méthodes de traitement

Pour traiter d'abord la papillite, il est nécessaire d'utiliser des médicaments à l'aide d'anti-inflammatoires: antibiotiques, suppositoires spéciaux, pommades.

En cas de constipation fréquente, des laxatifs sont prescrits, des lavements avec des médicaments désinfectants sont prescrits (chlorhexidine, furaciline, etc.). Si vous ne vous débarrassez pas de la constipation, le traitement ne sera pas complet, en raison des blessures constantes des papilles anales enflammées.

En outre, les désinfectants sont utilisés pour les compresses, les lotions. Si la douleur est fréquente, des injections d'antiseptiques sont possibles.

Dans les cas graves, recourir à la chirurgie - produire une cautérisation, un retrait des papilles anales.

Le déménagement a lieu en clinique externe, sous la supervision de spécialistes. La cautérisation est faite avec de l'azote liquide.

Souvent vu de l'anus, autre que la papillite peut révéler d'autres maladies.

Dans ce cas, le traitement de la maladie sous-jacente est d'abord prescrit, le plus souvent il s'agit d'hémorroïdes, après quoi des mesures d'élimination de la papillite sont effectuées.

Régime alimentaire

Le traitement de la papillite est plus efficace lorsque vous suivez un régime. Le processus de défécation étant inévitable, il peut en résulter une douleur ou un malaise. Pour ce faire, il est important de bien manger.

Il est nécessaire de consommer chaque jour en quantité suffisante des fruits et légumes, des produits laitiers, des produits laitiers, du pain au son.

Éliminez l'alcool, les aliments épicés, fumés, les fast-foods, limitez-vous à la farine et aux sucreries, réduisez le nombre d'aliments causant la constipation, frits et gras.

Mode de vie

Après le traitement, vous devez continuer à suivre un régime. Continuez à bien manger pour éviter les problèmes digestifs.

L'hygiène de l'anus et de l'anus joue un rôle important. Il est nécessaire de choisir des sous-vêtements à partir de matériaux naturels pour éviter les irritations.

Pour améliorer et maintenir le résultat du traitement, vous ne devez pas oublier la thérapie physique, pour une meilleure circulation sanguine et le tonus musculaire du pelvis.

Pour la prévention et la désinfection de l'anus, vous pouvez prendre des bains chauds en ajoutant du permanganate de potassium ou de la camomille.

Une condition indispensable à la prévention de la papillite après traitement reste la surveillance constante d'un spécialiste.

N'oubliez pas de consulter régulièrement votre médecin afin d'éviter une récurrence de la maladie ou des complications à l'avenir.

Est-il possible de traiter efficacement la papillite sans chirurgie?


La papillite est un processus inflammatoire des papilles anales. Le plus souvent, le processus se développe sur le fond de la proctite (processus inflammatoire dans la membrane du rectum) ou de la cryptite (inflammation des sinus de l'anus).

Qu'est-ce que la papillite?

Sur les parois internes de l'intestin peuvent être formés des mamelons de forme triangulaire ou sphérique. Lors d'une exposition prolongée à des facteurs négatifs sur les papilles anales, leur inflammation se manifeste, ce qui se manifeste par une hypertrophie (augmentation des papilles) et une douleur intense.

Avec la papillite, on peut voir de brillantes formations hyperémiques, au sommet desquelles une érosion est possible, se transformant en ulcères en l’absence de traitement en temps voulu.

Causes de la maladie

L'anopapillite se forme à la suite d'un traumatisme et d'une infection des papilles anales. Les principaux facteurs de développement du processus pathologique:

  • atteinte à l'intégrité des papilles avec constipation (masses fécales solides ou lavement), avec diarrhée (avec du papier dur);
  • infections de la zone anale (proctite, hémorroïdes, fissures anales);
  • congestion des organes pelviens (hypodynamie, mode de vie sédentaire, période postopératoire).

En cas d'hypertrophie importante (plus de 3 cm), les mamelons affectés peuvent tomber lorsqu'ils sont exposés à une contrainte mécanique plus importante, ce qui entraîne une érosion et une ulcération de la surface.

Les symptômes

Selon les manifestations cliniques de la papillite est similaire aux hémorroïdes. Les patients se plaignent de:

  • douleur prononcée dans le passage anal, aggravée au moment de la défécation et de la constipation;
  • dysfonctionnement du sphincter, pouvant provoquer des spasmes (violation de la défécation) ou un affaiblissement (mucus constant et fuite des masses fécales);
  • détection possible de sang dans les selles;
  • démangeaisons, sensation de brûlure, sensation de corps étranger dans la région rectale;
  • gonflement et rougeur de l'anus.

Avec une augmentation significative des papilles et leur perte du rectum peuvent être compliquées par des saignements et des violations. La douleur dans le cas de telles complications augmente plusieurs fois et il n'y a pas de périodes de soulagement.

Conseil Si vous ressentez une douleur ou un inconfort au niveau de l'anus, vous devez contacter le proctologue pour obtenir un diagnostic et un traitement. il ne faut pas attendre l'amplification des symptômes cliniques et l'apparition de complications. Les maladies du rectum ne sont pas sujettes à une guérison spontanée. Plus le processus sera long, plus il sera difficile de l'éliminer à l'avenir.

Manifestation de la papillite chez l'adulte

La papillite est une maladie qui survient dans le contexte d'un mode de vie peu sain. La maladie, l'amour de l'alcool, le style de vie sédentaire, la pénétration de corps étrangers dans l'anus peuvent provoquer la maladie. Chez les femmes, la pathologie peut se développer sur le fond de frottement pendant les rapports menstruels ou sexuels. La clinique de la maladie peut être prononcée ou effacée. Le plus souvent, les patients présentant des symptômes commencent à se soigner, ce qui n’apporte aucun soulagement. Le proctologue peut diagnostiquer la pathologie et prescrire un traitement. L'automédication n'apporte souvent pas le soulagement souhaité, et l'accès à un médecin se fait déjà sous des formes avancées et compliquées.

Chez les enfants

Les anopapillites chez les enfants surviennent très rarement et peuvent en être la cause: abus de lavement ou traumatisme du passage anal à l’automne. Une autre raison de l'augmentation des papilles de la région anale peut être l'ingestion d'objets qui, lorsqu'ils sortent avec des matières fécales, peuvent blesser la muqueuse intestinale. Dans tous les cas, l’apparition des symptômes décrits ci-dessus nécessite un recours auprès d’un pédiatre, qui décidera de la nécessité de consultations supplémentaires avec des spécialistes restreints et déterminera le nombre nécessaire de mesures thérapeutiques.

Complications possibles

La papillite est une inflammation et un élargissement de la papille ano-rectale. Le manque de traitement en temps opportun conduit à la propagation progressive du processus inflammatoire. L'ulcération des papilles peut provoquer le développement d'une paraproctite, entraînant la formation de fistules et une incontinence fécale. Il est également possible que la régénération de tissu définitivement altéré en cellules cancéreuses, ce qui représente une menace pour la vie du patient.

Diagnostics

Pour établir et clarifier le diagnostic, le proctologue doit effectuer:

L'examen numérique primaire permet de déterminer la présence de papilles hypertrophiées (avec une augmentation significative, il est possible de les voir visuellement). L'anoscopie et la rectoromanoscopie sont utilisées pour une étude plus détaillée de la pathologie (détermination du nombre de papilles et évaluation de leur apparence générale). En outre, les méthodes d'examen instrumentales vous permettent d'identifier la maladie et de la distinguer des autres processus pathologiques de l'anus manifestés par ces symptômes.

Est important. Les symptômes de la papillite ne sont pas spécifiques et peuvent être des manifestations d'hémorroïdes, de polypes et de néoplasmes.

Traitement

En confirmant le diagnostic de papillite, le médecin détermine la tactique du traitement.

Le traitement n'est pas nécessaire pour identifier les papilles hypertrophiées (pas plus de 1 cm) sans inflammation.

En présence d'un processus inflammatoire, le traitement est attribué en fonction de la cause première de la maladie.

Est important. Dans le traitement de la papillite sans identifier ni éliminer la maladie qui a conduit à son apparition, le processus pathologique réapparaîtra après une courte période.

Méthodes conservatrices

Un traitement conservateur est possible avec une inflammation isolée des papilles rectales. La première chose à faire est de normaliser les selles à l’aide d’une sélection de régimes. Le sel, les aliments épicés et gras, l’alcool sont exclus du régime alimentaire du patient. Après avoir rétabli la santé, la nécessité d'une thérapie par le régime disparaît.

    L'utilisation de bains sédentaires anti-inflammatoires aide à prévenir l'ajout d'une infection secondaire sur le fond d'une muqueuse altérée. Les bains sont nommés 1 ou 2 fois par jour à la discrétion du médecin et permettent de réduire l'inflammation locale déjà existante;

Est important. Le bain d’eau assis doit être chaud, la température élevée contribue à la propagation de l’inflammation, quel que soit son contenu.

  • Il est nécessaire d'utiliser un lavement avec des antiseptiques et des médicaments astringents, le choix des moyens et la désignation de la multiplicité de la procédure dépendent de la forme de la maladie. Cela peut être de 1 à 3 fois par jour.
  • Injection dans les hémorroïdes. Cette méthode est utilisée dans le développement de la papillite sur le fond des hémorroïdes.

  • En l'absence d'effet d'un traitement conservateur ou d'une forme initialement grave de la maladie, un traitement chirurgical est nécessaire.

    Traitement chirurgical

    La papillite est sujette à un traitement chirurgical long et au risque de complications en cas d'érosion et de perte de papilles accompagnée d'une atteinte ou d'une suspicion de dégénérescence oncologique. Les mamelons enflammés identifiés individuellement sont éliminés en ambulatoire, s'il y a plusieurs inflammations ou autres maladies proctologiques - de manière permanente.

    Après le retrait rapide des papilles, le patient doit suivre un régime alimentaire empêchant la formation de constipation pendant toute la période de récupération (plusieurs semaines). en outre, l'utilisation de lavements et de suppositoires rectaux jusqu'à la guérison complète est interdite.

    Pour prévenir l'inflammation, des bains et des procédures hygiéniques sont appliqués deux fois par jour et après chaque acte de défécation.

    Prévisions

    L'anopapillite en soi ne représente pas une menace pour la vie et ne réduit pas la qualité de vie du patient. Avec un traitement en temps opportun, un rétablissement complet est possible dans un court délai. Cependant, les formes négligées et les maladies ignorées sont capables de poser de nombreux problèmes dans la vie quotidienne. Ce qui est exprimé dans des sensations douloureuses et des problèmes avec la chaise. À la violation et à la complication le saignement est possible. Les zones enflammées contribuent à une pénétration plus profonde de l'infection et conduisent à de graves infections inflammatoires.

    Prévention de la papillite

    La prévention de la papillite ne nécessite pas d'efforts sérieux ou un comportement spécifique consiste en des règles simples, à savoir:

    • après chaque selle recommandé de laver la région anale;
    • l'utilisation de bains prophylactiques plusieurs fois par mois (camomille, train, solution de permanganate de potassium et d'autres moyens);
    • mode de vie actif, y compris la thérapie par l'exercice afin de prévenir la stagnation du bassin;
    • arrêter de fumer et de consommer de l'alcool, en privilégiant les «aliments sains»;
    • en cas de constipation, l'utilisation de laxatifs est nécessaire;
    • dans le cas de maladies de l'intestin et de la région anale de l'histoire, l'observation par un proctologue est nécessaire au moins 1 fois par an;
    • traitement en temps opportun de toute maladie du tractus gastro-intestinal.

    Le respect de ces mesures est nécessaire non seulement pour les personnes sujettes aux maladies intestinales et anales. De simples actions visant à empêcher la défaite de la région rectale vont toucher tout le monde, en particulier les personnes âgées et séniles.

    Conseil Si vous ressentez des symptômes désagréables dans la région rectale tels que: démangeaisons, douleur, sensation de brûlure, présence de sang, nécessite un appel immédiat au proctologue. Ces symptômes peuvent survenir dans diverses maladies, notamment les hémorroïdes, nécessitant une approche thérapeutique différente. Plus longtemps la maladie n'est pas traitée de manière adéquate (ou laissée sans attention), plus ses conséquences sont graves.

    Papillite

    La papillite est une inflammation aiguë ou chronique de papilles anales hypertrophiées. Elle se manifeste par une douleur périodique ou constante dans la région rectale, une sensation de corps étranger, un spasme du sphincter de l'anus, des difficultés de défécation. La pathologie est diagnostiquée à l'aide d'un examen proctologique, d'un examen rectal digital, d'une anoscopie et d'une analyse histologique de la biopsie. Pour le traitement, utilisez des antibiotiques, des antiseptiques et des anti-inflammatoires. Dans les cas résistants, les mamelons anaux enflammés sont excisés ou cryodestructés.

    Papillite

    La base morphologique de l'apparition de la papillite est l'hypertrophie des papilles anales (papilles) - des formations naturelles coniques ou sphériques, vestiges de la membrane cloacale, qui est perforée entre 7 et 9 semaines de la période prénatale. Les papilles sont constituées d'une base de tissu conjonctif, recouverte d'un épithélium plat multicouche, et sont situées sur la partie libre des valves semi-lunaires, bordant les élévations naturelles (colonnes) et les creux (cryptes) de l'anus. La taille des papilles varie normalement de 0,2 à 1,0 cm. Cependant, sous l’influence de facteurs traumatiques, elles peuvent augmenter jusqu’à 2,5-3,0 cm et devenir enflammées.

    Raisons

    La papillite survient dans le contexte d'une hypertrophie papillaire antérieure. Les experts en proctologie distinguent les causes du processus inflammatoire et les facteurs qui provoquent directement l'apparition de la maladie. La probabilité de papillite augmente de manière significative en présence des états pathologiques ou des interventions externes suivants:

    • Maladies de la zone ano-rectale. L'inflammation des papilles anales se développe souvent sur le fond des hémorroïdes. Le processus inflammatoire peut se propager par contact avec une fistule vaginale-rectale, des lésions infectieuses de l'anus et du rectum (rectite, cryptite, paraproctite). Peut-être la formation de papillites en présence de fissures anales.
    • Traumatisme à la muqueuse rectale. L'épithélium papillaire peut être endommagé mécaniquement par des aliments solides non digérés (fragments de graines, cosses de graines), un bout de lavement ou des matières fécales denses chez les patients souffrant de constipation. Une irritation chimique est observée avec une diarrhée chronique, une utilisation prolongée de médicaments dans des bougies.

    Un facteur de prédisposition important est la congestion dans la région pelvienne, qui est observée dans les cas d'obésité, d'inactivité physique et de grossesse. La papillite est généralement à l'origine d'une contamination bactérienne massive, de lésions mécaniques ou chimiques importantes de la muqueuse rectale, associées à une diminution locale ou générale des défenses immunitaires.

    Pathogenèse

    L'infection dans la papillite est l'inflammation des cryptes de morgan ou de la membrane du rectum. Avec une invasion bactérienne, des dommages chimiques ou mécaniques à l'épithélium multicouche recouvrant les mamelons anaux, une réaction inflammatoire locale se produit. Dans la zone touchée, il se produit une libération de médiateurs inflammatoires, sous l'action desquels les vaisseaux sanguins se dilatent, la microcirculation dans les tissus est perturbée. La papillite se caractérise par un gonflement de la papille enflammée, une hyperhémie de la membrane muqueuse et l'apparition d'une douleur.

    Symptômes de papillite

    Aux premiers stades, la maladie est asymptomatique ou asymptomatique. Les patients peuvent être dérangés par l’inconfort de l’anus, la sensation de corps étranger dans le rectum. Pour le stade initial de la papillite, le syndrome douloureux est atypique, les douleurs n'apparaissent qu'occasionnellement lors d'un acte de défécation. Avec la progression de la pathologie et l'augmentation de la taille des papilles anales, la douleur augmente et peut irradier vers le périnée, les organes génitaux, le sacral et le coccyx.

    Avec un long parcours de la maladie, il y a un spasme constant du sphincter de l'anus, les patients se plaignent de difficultés de défécation, de constipation fréquente. Un signe d'une variante compliquée de la papillite peut être la présence d'écoulement mucopurulent ou sanglant. Parfois, la peau se macère autour de l'anus, accompagnée de démangeaisons et de douleurs intenses. Dans les formes simples de la maladie, l'état général des patients reste satisfaisant.

    Des complications

    En cas de prolifération de papilles anales atteignant 3 à 4 cm, elles peuvent tomber et être retenues par le sphincter anal. Cette affection est caractérisée par une douleur aiguë irradiant au coccyx. En rejoignant une infection secondaire, la papillite est compliquée par une inflammation purulente caractérisée par un syndrome douloureux accru. Le processus infectieux peut se propager sur toute la surface de la muqueuse, provoquant une rectite. Avec une diminution de la réactivité globale, l'inflammation passe aux tissus adjacents avec le développement de la paraproctite.

    En raison du traumatisme constant des masses fécales, des érosions superficielles ou des ulcères apparaissent à la surface des papilles. En même temps, chez les patients atteints de papillite, des saignements de l'anus d'intensité variable jusqu'à profus sont régulièrement notés, une anémie se produit. L'évolution chronique de la maladie est caractérisée par la granulation des papilles anales. La complication la plus dangereuse de la maladie est la dégénérescence maligne de l'épithélium avec formation d'un cancer colorectal.

    Diagnostics

    Dans la plupart des cas, le diagnostic est réalisé cliniquement lors d’un examen proctologique standard. Des méthodes de recherche supplémentaires sont utilisées pour identifier les maladies proctologiques pouvant entraîner une inflammation des papilles anales. Pour examiner un patient chez qui on soupçonne une papillite, les plus informatifs sont:

    • Recherche de doigt. La méthode est utilisée pour évaluer le tonus du sphincter anal, étudier les parois du rectum et identifier les structures pathologiques. En cas de papillite, les mamelons dilatés et gonflés, très douloureux à la palpation, sont palpés. Après avoir retiré le doigt sur le gant, il peut rester des traces de pus ou de sang.
    • Examen instrumental. Une anoscopie est réalisée - l'examen de la partie inférieure du rectum à l'aide d'un appareil optique spécial (anoscope) permet de visualiser l'état de la membrane muqueuse et de détecter les zones enflammées. Si nécessaire, le proctologue effectue une biopsie d'une formation suspecte pour des études cytomorphologiques ultérieures.
    • Analyse chromorphologique du MI: un examen histologique d'un fragment de tissu au microscope est nécessaire si une néoplasie ano-rectale est suspectée. Lorsque les cellules de papillite ont une structure normale, toutes les couches de la membrane muqueuse sont préservées. Il existe une infiltration massive de spécimens de biopsie par les leucocytes et les macrophages, ce qui permet de déterminer les zones de nécrose.

    Dans les tests de laboratoire standard avec papillite non compliquée, tous les indicateurs sont dans la plage normale. En cas de saignement de papilles ulcérées, une diminution de la concentration en hémoglobine et du nombre de globules rouges dans la numération globulaire globale peut être détectée. Pour l'inflammation purulente, une culture bactériologique des matières fécales est effectuée pour déterminer le type d'agent pathogène.

    Tout d'abord, la papillite se différencie par des polypes - néoplasmes bénins de la muqueuse rectale. Le critère de diagnostic principal est constitué par les résultats de l'examen histologique des spécimens de biopsie. Faites également attention à l'historique de la maladie, à la relation entre l'hypertrophie des papilles et d'autres maladies proctologiques. Un proctologue est impliqué dans l'examen d'un patient atteint de papillite, un oncologue peut être impliqué dans une consultation.

    Traitement papillite

    La prise en charge des patients comprend la nomination d'un traitement anti-inflammatoire pour le soulagement des symptômes de la papillite et le traitement étiopathogénétique de la maladie sous-jacente, compliquée par une inflammation des papilles hypertrophiées. Au stade initial, les produits irritants pour la muqueuse intestinale sont exclus du régime alimentaire du patient. Une hygiène personnelle soigneuse est recommandée, ainsi que des mouvements intestinaux normaux et sans complication et une thérapie physique sont recommandés pour améliorer la circulation sanguine dans les organes pelviens. Nommés localement:

    • Médicaments antibactériens. Pour supprimer l'activité pathologique de la microflore, des chloramphénicols et d'autres antibiotiques locaux sont couramment utilisés. Les drogues sont injectées dans le rectum sous forme de bougies.
    • Solutions antiseptiques. Utilisé sous forme de bains chauds, de microclysters et de bougies. Ils ont un effet astringent, anti-pourriture, bactériostatique ou bactéricide, réduisant la gravité de l'inflammation.
    • Suppositoires anti-inflammatoires. Montré en présence de douleur intense. Les médicaments les plus couramment prescrits sont la mésalazine, qui inhibe la synthèse des prostaglandines et se lie aux radicaux libres.

    Le traitement chirurgical de la papillite est nécessaire en raison de l'inefficacité de la pharmacothérapie, de l'évolution chronique, souvent récurrente ou compliquée de la maladie, avec une augmentation significative de la taille de la papille anale enflammée, sa dislocation régulière de l'anus, une ulcération. Au cours de l'opération classique, Gabriel a excisé la papille touchée et la crypte sous-jacente. Dans certains cas, il est possible de mener une intervention peu invasive (cryodestruction).

    Pronostic et prévention

    L'évolution de la maladie est favorable. Après un traitement médicamenteux complet, la plupart des patients subissent une régression complète des symptômes. Avec le développement de complications et d'interventions chirurgicales, le pronostic se détériore. La prévention de la papillite permet un diagnostic précoce et un traitement adéquat des maladies proctologiques, la normalisation du travail intestinal et la prévention de la constipation chronique. Il est recommandé d’exclure les facteurs de provocation - limiter l’usage d’alcool, de plats épicés et de plats épicés, augmenter l’activité physique.

    Papillite

    La papillite est une maladie proctologique caractérisée par une inflammation et une hypertrophie des papilles anales des sinus anaux. Cette pathologie peut entraîner de graves complications pour le corps du patient, notamment un gonflement des papilles, la formation de cryptes, une infection de la région anogénitale.

    Les papilles anales sont appelées petites élévations triangulaires, localisées dans la partie inférieure de l’ampoule rectale. La taille de ces tumeurs ne dépasse pas un centimètre de diamètre, la couleur est rose pâle, leur forme peut être sphérique ou à base large.

    Causes de la papillite

    Les principaux facteurs responsables de la papillite sont les suivants:

    • dommages chimiques ou mécaniques aux papilles en cas de diarrhée, de constipation ou d'abus de lavement;
    • maladies infectieuses du canal anal et du rectum;
    • stase du sang dans les organes pelviens, ce qui provoque une hypodynamie, mode de vie sédentaire, les hémorroïdes.

    Le risque de papillite est que l'hypertrophie des papilles anales peut être très prononcée quand leur taille augmente jusqu'à 3-4 cm de diamètre. Dans ce cas, les mamelons hypertrophiés peuvent même tomber du rectum et être parfois enflammés.

    Symptômes de papillite

    La manifestation clinique la plus prononcée de la papillite est l'hypertrophie des papilles anales - leur gonflement et leur augmentation de taille. Habituellement la pointe de la papille est touchée par un ulcère ou une érosion et sa membrane muqueuse est une hyperémie. Dans la région du passage anal, le patient ressent constamment un fort inconfort qui ne cède que brièvement à la paix. Très souvent, les mamelons hypertrophiés tombent du rectum, ce qui devient alors la cause de leur pincement, de l’apparition de poches, ainsi que de dommages avec saignement. Le patient ressentira une douleur intense dans la région du passage anal.

    L'hypertrophie des papilles entraîne une réduction de la fonction du sphincter, ainsi qu'une diminution du tonus des fibres musculaires. Tout cela entraîne l'apparition de sensations très désagréables et douloureuses dans l'anus, une fuite de mucus, ainsi que des démangeaisons et une macération de la peau. Les patients se plaignent souvent de douleurs aiguës, sourdes ou aiguës, permanentes ou intermittentes. La douleur est plus prononcée lors de la perte d'une papille élargie.

    Diagnostic papillite

    Les méthodes les plus efficaces pour le diagnostic de la papillite sont l'examen du canal anal par le doigt, la rectoromanoscopie et l'anoscopie. Pendant l'examen, le médecin peut demander au patient de se fatiguer un peu car, à ce moment, les mamelons peuvent apparaître à l'extérieur. Au cours d'un examen digital, on trouve des néoplasmes douloureux et compactés dans le passage anal. L'anoscopie et la sigmoïdoscopie sont nécessaires pour un examen plus détaillé de la muqueuse rectale et du canal anal, la détection des papilles anales, la détection de leur inflammation, la détermination de l'érosion.

    Diagnostic différentiel de papillite

    Les symptômes de la papillite ne sont pas spécifiques et peuvent donc indiquer d'autres maladies. Par conséquent, il est très important d'effectuer un diagnostic différentiel pour un diagnostic plus précis. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure l'apparition de polypes. Il existe des polypes et des papilles anales par localisation - les polypes sont situés légèrement au-dessus de la ligne ano-rectale. Lors de l'inspection, les caractéristiques morphologiques des tumeurs sont également prises en compte.

    Les polypes ont la même couleur que la muqueuse intestinale, sont recouverts d'un épithélium cylindrique monocouche, ont une structure adénomateuse. Les mamelons anaux diffèrent des polypes en ce qu'ils ont une teinte plus claire, sont recouverts d'un épithélium à couches multiples et contiennent du tissu adipeux. En plus des polypes, il est parfois nécessaire de différencier les papilles anales des hémorroïdes et des tubercules de protection résultant de fissures anales.

    Traitement papillite

    Le traitement de la papillite ne commence que si une inflammation est détectée ou si les mamelons sont tombés. Si, à l'examen, des papilles anales normales, ne causant pas d'inconfort, ont été diagnostiquées, il n'est pas nécessaire de traiter la papillite. Cependant, il existe des cas où même les mamelons non élargis doivent encore être traités. Cela sera nécessaire si la formation de papilles a été causée par des hémorroïdes. Dans le même temps, les méthodes de traitement conservateur sont presque toujours utilisées:

    • aliments diététiques, impliquant l'utilisation de fruits, de yogourt, de pain noir, de flocons d'avoine, de produits laitiers, l'exclusion du régime des produits marinés, les aliments épicés, épicés, salés et fumés;
    • normalisation des selles, pour lesquelles une solution de colloïde et du son sont prescrits;
    • cesser de fumer et de l'alcool;
    • médicaments anti-inflammatoires;
    • préférence pour les sous-vêtements en coton;
    • l'hygiène de l'anus;
    • la nomination de pommades et de bougies antidouleur.

    Si les méthodes conservatrices de traitement ont été inefficaces, une opération est recommandée pour enlever les papilles anales. L'intervention chirurgicale est réalisée dans un hôpital sous anesthésie locale. Dans certains cas, l’opération est réalisée en ambulatoire si aucune complication n’a été découverte chez le patient. Cependant, il convient de noter que dans le très grand nombre de cas, ils gèrent sans opération.

    Si, dans le passage anal, en plus des mamelons, le patient a d'autres structures qui ne causent aucun inconfort, il est possible de ne pas retirer les mamelons anaux. Les patients acceptent rarement la chirurgie, préférant des méthodes de traitement plus conservatrices. Parfois, les patients décident de subir une intervention chirurgicale pour prévenir le cancer colorectal. Les conséquences les plus courantes de la papillite comprennent l'apparition d'ulcères et d'érosions qui provoquent des saignements. Très rarement, la papillite s'accompagne d'une malignité au cours de laquelle se produisent une dégénérescence de tumeurs bénignes en tumeurs malignes.

    Pour prévenir la récurrence de la maladie, il est conseillé aux patients de respecter certaines mesures préventives. À savoir, celles-ci incluent les mesures suivantes:

    • manger de la nourriture économe;
    • rejet des aliments épicés, salés et frits;
    • respect des règles d'hygiène pour le soin de l'anus;
    • exercice thérapeutique;
    • bains chauds avec une solution de manganèse.

    Papillite

    Papillite - est le développement du processus inflammatoire dans les papilles ou les papilles, qui sont localisées dans l'anus, la langue ou l'estomac. Une des formes les plus rares est la défaite du nerf optique. Un grand nombre de facteurs prédisposants peuvent devenir la cause de la maladie, ce qui diffère selon l'endroit où se trouve l'inflammation. Les sources peuvent être à la fois pathologiques et physiologiques.

    Les symptômes déterminent également le segment du processus inflammatoire qui s'est propagé. Par exemple, la papillite de l’œil se caractérise par une diminution de l’acuité visuelle, avec la défaite des papilles anales, des selles bouleversées et une gêne dans l’anus. En cas d'implication dans la pathologie de l'estomac, les symptômes typiques des affections gastro-intestinales seront exprimés.

    Dans toutes les situations, le diagnostic repose sur les informations obtenues lors de l'examen physique, ainsi que sur la mise en œuvre d'un large éventail d'examens instrumentaux du patient.

    La tactique de traitement de la papillite dépend entièrement du facteur étiologique, ce qui signifie qu’elle peut être conservatrice, chirurgicale ou complexe.

    Étiologie

    La papillite anale peut causer de tels facteurs prédisposants:

    • dommages chimiques à la surface des papilles;
    • violation du processus des selles - cela inclut à la fois la constipation et la diarrhée;
    • utilisation irrationnelle de lavements;
    • manque d'activité physique dans la vie d'une personne;
    • sédentarité ou conditions de travail;
    • la formation d'hémorroïdes externes ou internes;
    • cryptite, proctite et autres pathologies du rectum ou de l'anus, infectieuses et inflammatoires.

    La papillite de la langue ou du palais est souvent causée par:

    • brûlures chimiques de la muqueuse buccale;
    • lésions chimiques causées par une consommation incontrôlée de drogues;
    • consommation d'aliments ou de liquides excessivement chauds;
    • ingestion de crème glacée ou de boissons glacées;
    • l'apparition de GERD - dans ce cas, le contenu gastrique acide affecte négativement la membrane muqueuse de la bouche;
    • brûler de l'acide chlorhydrique lors de vomissements persistants;
    • une coupure dans le ciel ou une piqûre de la langue avec de la nourriture, comme un os de poisson;
    • hygiène buccale agressive;
    • traumatisant la langue avec une dent cassée ou cassée;
    • l'utilisation des outils disponibles pour l'étude de la cavité buccale;
    • le développement d'un processus infectieux dans la muqueuse buccale.

    Une papillite du nerf optique se développe souvent à l’arrière-plan:

    • sclérose en plaques;
    • infarctus d'une partie ou de la totalité de la tête du nerf optique;
    • artérite temporale;
    • métastases de cancer sur cette zone;
    • les effets de certains produits chimiques, en particulier le plomb ou le méthanol;
    • méningite ou syphilis;
    • piqûres d'insectes.

    Les causes suivantes contribuent au développement de la papillite de l'estomac, du pancréas ou de l'intestin:

    • nourriture irrationnelle ou irrégulière;
    • troubles métaboliques;
    • infection d'un organe interne particulier;
    • réactions allergiques;
    • pathologies endocriniennes;
    • maladies du système cardiovasculaire.

    Il convient de noter que, dans certains cas, il n’est pas possible d’établir la source de l’inflammation des papilles.

    Classification

    Par la nature de l'évolution de la maladie est divisé en:

    • papillite aiguë - caractérisée par une manifestation lumineuse des symptômes, parfois une détérioration marquée de la condition humaine;
    • papillite chronique - a souvent un tableau clinique lissé et une course en forme de vague avec des périodes d'exacerbation et de rémission.

    La division de la maladie en fonction de la forme de son évolution:

    • papillite ulcéreuse - dans la zone touchée, il y a une zone ulcérée. Ce genre de caractéristique de la défaite des organes internes et de la cavité buccale;
    • papillite sténotique;
    • papillite érosive - caractérisée par la présence d'érosions qui, au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, peuvent se transformer en plaies;
    • papillite hypertrophique - un tissu enflammé se développe, qui prend la forme de granulomes ou de fibromes. Le plus souvent détecté avec une papillite du rectum ou du palais. Parfois, les mamelons peuvent être tellement hypertrophiés qu'ils peuvent atteindre un volume de 4 centimètres. Dans de telles situations, la seule stratégie de traitement est l'ablation chirurgicale;
    • papillite nécrosante - conduit à la nécrose ou à la mort des tissus impliqués dans la pathologie.

    Nous devons également souligner la lésion inflammatoire des papilles du rein, qui survient le plus souvent dans le contexte de l'évolution de la tuberculose. Dans de telles situations, ils parlent de papillite tuberculeuse - elle se caractérise par des changements destructeurs plus prononcés.

    Symptomatologie

    Le tableau clinique sera différent selon le segment affecté.

    Les papillites tuberculeuses se caractérisent par de tels signes:

    • léger inconfort;
    • fatigue rapide et diminution des performances;
    • valeurs de température basses;
    • perte de poids progressive;
    • l'apparition d'une hématurie indolore, provoquée par l'érosion et l'ulcération des papilles rénales;
    • hémorragie interne.

    La papillite de l'estomac, des intestins et du pancréas dans son tableau clinique présente les signes suivants:

    • douleurs épigastriques;
    • éructations et brûlures d'estomac;
    • violation de l'acte de défécation;
    • accès de nausée et de vomissements;
    • des ballonnements;
    • apparition d'un grondement caractéristique;
    • peau pâle;
    • maux de tête graves;
    • augmentation de la formation de gaz;
    • fragilité des cheveux et des plaques à ongles;
    • les fluctuations de la fréquence cardiaque;
    • lourdeur dans l'estomac;
    • sensation de surabondance ou de vidange incomplète;
    • saturation rapide.

    En cas de papillite du rectum, les symptômes seront:

    • douleur constante ou intermittente dans l'anus;
    • sensation d'un objet étranger dans l'anus;
    • saignement anal;
    • gonflement des tissus affectés;
    • démangeaisons et brûlures;
    • fuite du contenu intestinal de l'anus - à cause de cela, une macération de la peau de la région périanale apparaît.

    Les symptômes de la papillite oculaire sont présentés par:

    • diminution de l'acuité visuelle;
    • image vague ou fendue devant vos yeux;
    • la photophobie;
    • déchirure accrue;
    • gonflement de la rétine;
    • l'expansion des vaisseaux sanguins autour du disque;
    • les hémorragies.

    Le catarral, c'est-à-dire la papillite superficielle de la langue ou avec une localisation dans le ciel, est accompagné de:

    • gonflement et douleur;
    • changer l'ombre du mucus - il devient plus rouge;
    • la salivation;
    • inconfort en mangeant de la nourriture;
    • saignement des gencives;
    • goût désagréable dans la bouche.

    Diagnostics

    Si un ou plusieurs des symptômes ci-dessus se manifestent, vous devez consulter un médecin généraliste qui, si nécessaire, dirigera le patient vers un service de consultation avec d'autres spécialistes.

    Les méthodes de diagnostic les plus importantes sont les méthodes instrumentales d’examen, qui sont précédées de telles mesures de diagnostic primaire:

    • étudier l'histoire de la vie et l'histoire de la maladie - pour établir les causes physiologiques ou pathologiques les plus caractéristiques de l'inflammation des papilles;
    • un examen physique approfondi de la zone à problèmes. Avec le développement de la papillite anale, un examen rectal numérique sera nécessaire. Une lésion du nerf optique ne peut être diagnostiquée sans un examen ophtalmologique;
    • enquête détaillée auprès des patients - pour établir la gravité des symptômes.

    Dans le diagnostic de la papillite, les tests de laboratoire sur le sang, l'urine et les matières fécales ne sont souvent pas effectués, mais, si nécessaire, ils prescrivent des tests généraux.

    Les diagnostics instrumentaux peuvent inclure:

    • anoscopie et sigmoïdoscopie;
    • Rayons X avec contraste;
    • Échographie abdominale;
    • CT et IRM de la tête.

    Après avoir établi le facteur étiologique, le patient peut être référé pour consultation à un gastro-entérologue, un ophtalmologue, un néphrologue et un dentiste. Selon le patient, le patient devra subir une série de mesures de diagnostic spécifiques en laboratoire et au moyen d'un instrument.

    Traitement

    Le régime de traitement est complètement dicté par l'emplacement du processus inflammatoire.

    La papillite tuberculeuse est traitée avec:

    • médicaments antituberculeux;
    • les angioprotecteurs et les AINS;
    • médicaments pour le soulagement de symptômes supplémentaires;
    • installation de stent urétéral;
    • néphrostomie;
    • résection de la papille géante.

    Le traitement de la papillite rectale vise à:

    • prendre des médicaments anti-inflammatoires et des antibiotiques;
    • utilisation de suppositoires, de crèmes et de pommades - pour le traitement local;
    • cryodestruction de la papille.

    Le traitement de la papillite intestinale ou de l’estomac a les caractéristiques suivantes:

    • observance d'un régime épargnant;
    • les médicaments prescrits par le médecin traitant;
    • chirurgie - peu invasive ou ouverte.

    Éliminer les dommages au nerf optique en utilisant des corticostéroïdes.

    Le traitement de la papillite buccale comprend:

    • rinçage avec des agents antiseptiques;
    • enlèvement d'une dent émiettée;
    • utilisation de pommades cicatrisantes;
    • médicaments à base de carotène;
    • l'utilisation de complexes vitaminiques et d'immunomodulateurs;
    • arrêter de fumer et ne manger que des aliments chauds.

    Il convient de noter que les méthodes de traitement ci-dessus constituent la base et non la liste complète des mesures thérapeutiques. Il s’ensuit que l’élimination de la maladie est individuelle.

    Prévention et pronostic

    Pour prévenir le développement d'inflammation des papilles dans la bouche, les organes internes ou dans l'anus, il est nécessaire:

    • mener une vie active et saine;
    • bien manger;
    • ne prenez que les médicaments prescrits par le clinicien;
    • éliminer en temps voulu les maladies pouvant entraîner des complications telles que la papillite;
    • subir régulièrement un examen préventif dans un établissement médical.

    Le pronostic de la papillite est souvent favorable, mais il ne faut pas oublier le développement possible de complications de la maladie sous-jacente.