Principal / L'intestin

Aérophagie et névrose de l'estomac

L'intestin

De nombreux sites Web sur Internet écrivent que l'aérophagie est la déglutition de l'air lors d'un repas, ce qui entraîne des éructations. Mais cette formulation n’est pas tout à fait correcte, car à en juger par elle, on pourrait penser qu’une personne ne devrait pas du tout avaler de l’air en mangeant, et la question qui se pose tout de suite: comment peut-on y arriver? (irréel). De toute façon, quand on mange, l’air est avalé, et c’est normal! Mais quand aerofagii nous parlons d'une augmentation de l'air (avalé avec de la nourriture et pas seulement) dans l'estomac et le côlon, qui est converti en gaz.

Les symptômes

Les symptômes de l'aérophagie dans la névrose gastrique peuvent être:

  • émission de gaz;
  • éructations;
  • le hoquet;
  • vomissements;
  • flatulences (ballonnements);
  • insuffisance du rythme cardiaque;
  • lever le diaphragme;
  • brûlant dans le coeur;
  • estomac élargi;
  • perte de poids;
  • une indigestion

Les symptômes de l'aérophagie peuvent être confondus avec:

  • dispensation des voies biliaires;
  • ulcère d'estomac;
  • cancer de l'estomac;
  • et d'autres.

Pour une définition correcte de la maladie, il est préférable de consulter un médecin, ils utilisent un ECG, une échographie, un FEGD pour cela.

Raisons

Non seulement les troubles mentaux (p. Ex. La névrose) peuvent causer des maladies, mais aussi:

  • fumer;
  • utilisation active de chewing-gum;
  • gastrite;
  • maladies respiratoires;
  • maladies des dents, cavité buccale.

Il y a une aérophagie chez les nourrissons, elle est liée à la succion du sein, il est donc recommandé de tenir le bébé en position debout après l’allaitement.

Traitement

Pour se débarrasser de l’aérophagie au moment où elle commence à vous déranger, essayez:

  • faire un léger massage de l'abdomen avec vos mains
  • des exercices physiques (par exemple, allongez-vous sur le sol, les bras le long du corps, et soulevez les deux jambes à la verticale et au dos. Répétez plusieurs fois.) utile pour ceux qui ont accumulé un excès de gaz dans l'intestin;
  • prendre un bain chaud.

Pour vous débarrasser de l’aérophagie pour toujours et être une personne en bonne santé, vous devez éliminer la névrose. Mais ici, nous ne parlons pas de traitement, mais de l’élimination des causes de la névrose (après tout, la névrose de l’estomac et l’aérophagie en sont les conséquences). Et il n'y a aucune raison pour la névrose, il n'y aura pas de névrose, et de névrose de l'estomac et de l'aérophagie :)

Pour la prévention de aerofagii recommandé:

  1. mastiquez bien les aliments (avant de les transformer en boue liquide);
  2. ne parlez pas en mangeant;
  3. utiliser le plus sain que j'écris (c'est-à-dire, qui contient des nutriments pour le corps, par exemple, dans un hamburger, ce contenu sera au minimum)
    • légumes, légumes verts, fruits, noix, varech, fibres (par exemple, le son)
  4. exclure les boissons gazeuses.

Comme l'aérophagie est très souvent observée chez les personnes atteintes d'un trouble mental (par exemple, une névrose), il est conseillé d'inclure dans votre vie:

  1. exercice;
  2. routine quotidienne
    • dans la journée - leurs propres affaires / travail, la nuit - dorment;
    • Ne vous surchargez pas, alternez le travail - reposez-vous.

Symptômes et traitement de l'aérophagie névrotique

Aerophagy - c'est quoi? Des informations à ce sujet peuvent être obtenues à la réception chez le médecin. L’aérophagie est un trouble fonctionnel du tractus gastro-intestinal, qui consiste en une ingestion excessive d’air, qui entraîne des éructations fréquentes. Peut survenir chez des personnes de tout âge. Dans certains cas, il s'agit d'un symptôme de la maladie, par exemple une œsophagite par reflux, des ulcères du tube digestif ou du duodénum. Le traitement de l'aérophagie vise à éliminer la maladie qui en est la cause.

1 L'essence de la maladie

L'aérophagie est un trouble non dangereux du tractus gastro-intestinal, dû à une ingestion d'air excessive. En conséquence, les patients se plaignent d’éructations fréquentes et incontrôlées, qui deviennent un problème délicat dans le fonctionnement quotidien et une détérioration des relations avec d’autres personnes. L’aérophagie se développe lentement, ses symptômes augmentent progressivement et deviennent de plus en plus pénibles pour l’homme.

L’aérophagie est un trouble fonctionnel du tractus gastro-intestinal, qui consiste en une ingestion excessive d’air, qui entraîne des éructations fréquentes.

Dans certains cas, le trouble survient soudainement. L’aérophagie peut survenir chez des personnes de tous âges: enfants et adultes. Parfois, l'anxiété ou la dépression sont à la base du développement de la maladie.

Une diète mal formulée a une grande influence sur l'apparition de symptômes tels que les éructations et les gaz. Boire des boissons gazeuses augmente encore la quantité d'air dans l'estomac. Manger vite augmente également l'aérophagie.

2 Comment reconnaître une pathologie?

De rares éructations, accompagnant l'utilisation d'aliments ou apparaissant après leur réception, ne sont pas préoccupantes. Les éructations chez les bébés sont également un réflexe naturel qui supprime l'air de l'estomac avalé avec de la nourriture. Rots fréquents peuvent être une forme d'habitude.

L'aérophagie est un trouble fonctionnel. Ce trouble ne fait apparaître aucune anomalie dans les études complémentaires telles que les tests de laboratoire ou les diagnostics visuels, ni dans l'étude du tractus gastro-intestinal supérieur au moyen d'un endoscope. Ainsi, l'aérophagie peut produire des symptômes similaires à ceux de l'indigestion. En effet, le débordement d'air dans l'estomac contribue à la formation de symptômes tels que, par exemple, des éructations constantes.

En règle générale, le diagnostic de l’aérophagie n’est pas un problème, il est détecté sur la base des observations relatives à l’ingestion d’air et à la survenue de fréquentes éructations bruyantes.

En règle générale, le diagnostic de l’aérophagie n’est pas un problème, il est détecté sur la base des observations relatives à l’ingestion d’air et à la survenue de fréquentes éructations bruyantes.

En cas de symptômes supplémentaires autres que des éructations, il est nécessaire d'introduire un diagnostic approprié afin d'identifier la maladie sous-jacente. Habituellement fait:

  • Échographie abdominale;
  • Étude de contraste aux rayons X du tractus gastro-intestinal;
  • gastroscopie.

L'échographie, en règle générale, est une étude qui permet de décrire une maladie de l'estomac ou de l'œsophage. Plus précis est l'examen de contraste aux rayons X. Elle est réalisée à jeun, le patient avale une suspension avec un agent de contraste (baryte), puis passe une radiographie. La baryte absorbe les radiations, de sorte que l'image résultante reste la forme du tractus gastro-intestinal et une possible pathologie.

La gastroscopie, à son tour, permet d’exclure définitivement d’autres maladies. Au cours du diagnostic, une chambre flexible est introduite dans l'estomac par la cavité buccale. Il vous permet d'évaluer avec précision la membrane muqueuse de l'œsophage, de l'estomac et d'un fragment du duodénum. Au cours de l'étude, vous pouvez prélever un échantillon de la membrane muqueuse à des fins de recherche histopathologique.

3 maladies du tractus gastro-intestinal

Dans certains cas, des éructations gênantes fréquentes peuvent être associées à une déficience fonctionnelle et à une maladie. Souvent, une ingestion excessive d’air provoque une gêne épigastrique. L’aérophagie peut être l’un des symptômes de la maladie dans les cas suivants:

  • oesophagite par reflux de l'estomac;
  • oesophagite érosive;
  • ulcère du tube digestif ou duodénum;
  • maladies du pancréas;
  • maladies des voies biliaires.

En examinant les maladies ci-dessus, il est utile d’établir d’autres symptômes qui apparaissent au cours de la maladie. Pour exclure les troubles organiques sous-jacents à l'aérophagie, un examen endoscopique du tractus gastro-intestinal supérieur peut être nécessaire.

Des éructations gênantes peuvent survenir chez les personnes atteintes d'emphysème pulmonaire. C'est le résultat de l'ingestion d'air dans l'œsophage par le sphincter détendu supérieur. Des éructations fréquentes peuvent également être un effet secondaire de l'utilisation de bicarbonate, utilisé pour soulager la douleur chez les patients ayant des antécédents d'ulcère gastroduodénal. Lorsque le médicament est avalé dans l'estomac, il se forme du dioxyde de carbone que l'on élimine par éructations.

4 événements médicaux

Il existe de nombreuses façons simples de combattre un rot quotidien agaçant. Tout d'abord, vous devez consommer de la nourriture souvent et en petites quantités. Il est conseillé de manger lentement, en petits morceaux et de les mâcher soigneusement, car moins d’air entre dans l’estomac. Vous devez créer un environnement calme pour manger: ne parlez pas en mangeant, évitez la hâte et le stress.

De plus, la position est importante lorsque vous mangez - la position debout contribue à l’avalage de l’air. Les personnes qui ont des éructations est un problème très commun devrait cesser de boire des boissons gazeuses. Une grande amélioration entraîne l'exclusion des patients du régime alimentaire d'aliments réduisant la tension du sphincter inférieur de l'œsophage, tels que les aliments gras, les sucreries, l'alcool et le café fort. Il est nécessaire d'arrêter de fumer, car la nicotine détend également les muscles mentionnés.

En règle générale, se débarrasser des mauvaises habitudes alimentaires réduit la gravité de la maladie. En l'absence d'amélioration suffisante, des agents pharmacologiques doivent être utilisés.

Les cas les plus courants d'éructations, qui ne sont pas le symptôme d'une maladie grave, ne nécessitent pas de traitement spécial.

Bien que le rot soit généralement un phénomène physiologique, il peut devenir un problème très encombrant et délicat. Dans ce cas, les remèdes à base d'extrait de menthe poivrée, herbe d'artichaut peuvent être inclus dans le traitement de la digestion. Ils améliorent le fonctionnement des intestins, soutiennent la fonction du foie et des voies biliaires et stimulent également la sécrétion de bile. En outre, ces outils réduisent les troubles digestifs, contribuant au bon fonctionnement du tractus gastro-intestinal.

L'extrait de fruit de fenouil est également très efficace, ce qui élimine l'excès de gaz. Toutes les herbes énumérées sont disponibles sans ordonnance à la pharmacie sous forme de suppléments nutritionnels.

L'aérophagie n'a pas de conséquences graves pour la santé. Lorsque la cause d'une ingestion excessive d'air est un désordre du corps, des maladies graves sont traitées, par exemple un œsophagite par reflux de l'estomac, un ulcère gastrique et gastro-intestinal, une maladie du pancréas ou du foie. Dans le cas de troubles mentaux (par exemple, troubles anxieux ou dépression) accompagnés d’aérophagie, des sédatifs ou des antidépresseurs peuvent être utiles. Le traitement comprend des exercices de respiration spéciaux pour empêcher l'air d'être avalé en mangeant.

Aérophagie chez les enfants et les adultes: comment se débarrasser des éructations?

En train de manger, nous avalons involontairement de l'air. Après un certain temps, il revient sous la forme d'une éructation. L'air entrant dans l'estomac s'appelle une aérophagie. Ce n'est pas un phénomène dangereux mais désagréable, car chaque personne éduquée sait que les éructations sont indécentes. L'article dira quels sont les symptômes de l'aérophagie et quel type de traitement est nécessaire pour se débarrasser de cette condition inconfortable.

Aérophagie: caractéristiques de l'état pathologique

Du grec "aérophagie" est traduit par "avaler de l'air". Cette condition est caractérisée par l'ingestion de portions d'air pendant un repas ou indépendamment de la nourriture et de son excrétion ultérieure par des éructations.

Normalement, en mangeant avec chaque portion de nourriture avalée, une personne avale environ 3 centimètres cubes d’air. En pénétrant dans l’estomac, l’air s’y accumule sous forme de bulle d’air d’une contenance d’environ 200 ml. En outre, la majeure partie de l'air de la vessie pénètre dans l'intestin grêle, où il sera partiellement absorbé par les parois intestinales. La quantité d'air restante circulera naturellement à travers l'anus. L'air restant dans l'estomac, hors du corps sous la forme d'éructations.

Avec le développement de l'aérophagie, une quantité d'air beaucoup plus grande est avalée, car elle pénètre dans l'estomac non seulement pendant le repas, mais également en dehors du repas.

Remarque: dans la Classification internationale des maladies (CIM 10), le code F 45.3 est attribué à la pathologie. Un synonyme utilisé pour désigner la pathologie est pneumatisme de l'estomac.

La probabilité de développer une aérophagie est plus élevée chez les nourrissons et les jeunes filles. Chez le nourrisson, cette affection n'appartient pas à la pathologie, mais est considérée comme un phénomène normal associé à l'absence de formation du système digestif. Il n’est pas possible de dire exactement à quel point la pathologie est anormale, car il est rare que les patients consultent un gastro-entérologue pour ce problème, le considérant comme frivole.

Causes de la pathologie

L'aérographe est une pathologie multifactorielle. Les raisons de son développement peuvent être la perturbation du tube digestif et d’autres systèmes de l’organisme, les anomalies neurologiques et l’impact des facteurs psychogènes.

Parmi les causes associées à l'état du tube digestif, figurent les suivantes:

  • dysfonctionnement cardiaque (peut se développer avec une hernie diaphragmatique);
  • gastrite au stade chronique;
  • ulcère gastrique et duodénal;
  • le retard des masses alimentaires dans l'estomac, provoqué par le rétrécissement de la section de sortie de l'organe;
  • violation de la motilité gastrique;
  • achalasie du cardia.

En outre, la pathologie peut survenir lors de la perturbation du travail d'autres organes et systèmes:

  • en raison de l’absence de dents ou de prothèses mal établies, ce qui entraîne une mauvaise qualité de la mastication des aliments;
  • en raison de la difficulté à respirer par le nez (les affections ORL peuvent obliger une personne à respirer par la bouche, capturant une grande quantité d'air);
  • en raison de maladies du système cardiovasculaire, telles que la maladie coronarienne, l'anévrisme aortique.

Nous vous conseillons de déterminer quelles maladies du tractus gastro-intestinal sont prescrites par Wobenzym.

Parmi les facteurs psychogènes dans le développement de l'aérophagie névrotique, on distingue:

  • stress sévère;
  • la présence d'une variété de phobies;
  • surtension nerveuse.

Les causes de nature neurologique conduisent à la formation d'un réflexe conditionné chez une personne, à la suite de quoi elle avale constamment de l'air - en mangeant, en parlant, en avalant de la salive. Ceux-ci incluent:

  • manger à la hâte;
  • conversations pendant les repas;
  • mauvaise mastication de la nourriture;
  • augmentation de la production de salive (hypersalivation);
  • chewing-gum fréquent.

Chez les nourrissons, une grande quantité d’air peut être saisie lors de l’alimentation, si l’enfant prend mal le sein ou prend le mamelon du biberon. Le bébé peut également «avoir suffisamment d'air» si le lait (la préparation pour nourrissons) arrive trop vite pendant la tétée et s'il se précipite lorsqu'il est avalé. Sucer trop de lait peut aussi causer des quantités excessives d'air à pénétrer dans les miettes de l'estomac. Cela peut arriver si l'enfant a très faim. Facteur de risque - longs intervalles entre les repas.

Symptômes de l'aérophagie

Le principal symptôme de l'aérophagie est l'érosion. Il a des caractéristiques spécifiques - un son fort, l’absence d’odeur («éructations vides»), une répétition. Les symptômes de l'aérophagie incluent également:

  • des ballonnements;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • apparaissant périodiquement hoquets;
  • essoufflement, douleur au cœur, soulagement après les éructations.

Les éructations névrotiques causées par des facteurs psychogènes se produisent indépendamment de la prise de nourriture et peuvent être accompagnées de pleurs. Un symptôme peut gêner une personne toute la journée et ne disparaître que la nuit.

De plus, d'autres symptômes de malaise peuvent apparaître pendant l'aérophagie, indiquant une maladie qui a provoqué le développement d'une pathologie. Cela peut être une douleur abdominale, une sensation de brûlure à la poitrine, une diarrhée ou une constipation, etc.

Chez les nourrissons, les signes suivants indiquent une aérophagie:

  • sautes d'humeur, pleurer en mangeant;
  • coliques, ballonnements;
  • la régurgitation;
  • gain de poids lent ou manque de poids, faible appétit.

Mesures de diagnostic

Pour confirmer le diagnostic, une radiographie est effectuée. Au cours de l'étude, aerofagia est déterminée par le haut standing du diaphragme, une bulle de gaz de l'estomac d'un volume important est détectée. On peut également trouver de grandes quantités d’air dans le côlon.

En outre, des méthodes de diagnostic instrumentales telles que l'échographie de la cavité abdominale, l'ECG, la FEGDS, le scanner, l'IRM peuvent être utilisées. Un test sanguin et fécal peut également être administré.

Traitement

Selon la cause de l’aérophagie et la présence de comorbidités, non seulement un gastro-entérologue, mais aussi un cardiologue, un ORL, un neurologue, un psychiatre et un dentiste peuvent être nécessaires pour prescrire le traitement approprié.

Lire: Qu'est-ce que l'élastographie du foie et comment est-il effectué?

Nous vous conseillons de savoir quel type de nourriture pour la pancréatite est interdite.

Le traitement de la maladie est généralement appliqué selon des méthodes conservatrices. Les procédures physiothérapeutiques, la psychothérapie, la diététique sont utilisées, les sédatifs sont prescrits. Un bon effet est fourni par des exercices de respiration, massage de l'abdomen.

Un changement de régime alimentaire joue un rôle important. Il exclut les boissons gazeuses, produits qui améliorent le processus de formation de gaz dans le tractus gastro-intestinal (légumes et fruits frais, pâtisseries, bonbons, légumineuses).

En présence de maladies concomitantes du tractus gastro-intestinal de l'alimentation, excluez les aliments gras, frits, épicés, fumés. Il est recommandé de manger fractionné, en petites portions, avec des intervalles courts entre les repas (jusqu'à 3 heures). Les aliments doivent avoir une texture molle et une température confortable pour les muqueuses du tube digestif (environ 40 degrés).

Conseil: ne buvez pas de liquide avec une paille, car cela contribuerait à emprisonner de l'air. Il est également recommandé de refuser le chewing-gum.

Le traitement de l'aérophagie peut être complété par des remèdes populaires. Les recettes basées sur l'utilisation de décoctions et d'infusions à base de plantes sont considérées comme populaires. Réduire les symptômes désagréables peut décoction de menthe, mélisse, camomille, valériane et fenouil.

Une des recettes les plus recommandées: 1 cuillère à soupe de valériane, 1 cuillère à soupe de menthe, 1 cuillère à soupe d'absinthe et 3 cuillères à soupe de millefeuille mélangée et versée sur un litre d'eau bouillante. La perfusion est maintenue dans un endroit sombre pendant 3-4 heures, filtrée et bue pendant la journée.

Bien que l’aérophagie ne menace pas la vie du patient, sa présence réduit considérablement sa qualité de vie, affecte sa confiance en elle-même, sa capacité à communiquer avec d’autres personnes et à occuper un poste prestigieux. Cette condition nécessite nécessairement une correction. De plus, sans traitement, l'aérophagie peut entraîner un certain nombre de complications indésirables, notamment l'affaiblissement du sphincter œsophagien et la hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme.

Aerofagia

Aérophagie - l’ingestion systématique d’air pendant ou en dehors du repas, ce qui entraîne sa régurgitation ultérieure.

Le contenu

Informations générales

Normalement, lors d’un repas, une personne avale de l’air - 2-3 cm 3 à chaque gorgée. En conséquence, il y a toujours une bulle «aérienne» ou «gazeuse» de 200 ml dans l’estomac. De l'estomac, il passe dans l'intestin grêle, où il est en grande partie absorbé, et le reste passe par l'anus. Une petite quantité d'air restant dans l'estomac peut sortir sous forme de rot.

Si une personne avale une quantité excessive d'air, elle ne peut pas passer rapidement et complètement dans l'intestin grêle. En conséquence, elle se presse contre les parois de l'estomac et provoque un certain nombre de sensations désagréables. C'est ainsi que se produit l'aérophagie. On pense que les bébés et les femmes en bas âge y sont les plus enclins.

De plus, l’aérophagie peut se produire lorsque l’air est avalé quand une personne se noie ou est en train d’apprendre à nager.

Raisons

Les causes aerofagii peuvent être divisées en trois groupes:

  • neurologique;
  • psychogène (névrotique);
  • liés aux maladies des organes internes.

L'aérophagie neurologique se développe à la suite d'un réflexe conditionné pathologique qui s'est formé - une personne, par habitude, avale de l'air en mangeant, en parlant ou en permanence (avec la salive). En règle générale, y mener:

  • violation des règles de l'alimentation - nourriture pressée, mauvaise mastication, conversation pendant le repas;
  • hypersalivation (augmentation de la sécrétion de salive) due au tabagisme, au chewing-gum ou à la perte de bonbons.

L'aérophagie psychogène (névrotique) est le résultat de chocs nerveux, de stress, de phobies, d'hystérie. Dans le même temps, une personne «a assez d'air», peu importe les repas.

Maladies pouvant entraîner une ingestion excessive d’air:

  • les pathologies des voies respiratoires, qui gênent la respiration nasale ou sont accompagnées d'un écoulement de mucus à l'arrière du pharynx;
  • Maladies du tractus gastro-intestinal - gastrite chronique avec faible acidité, ulcère gastrique avec localisation haute, sténose pyloroduodénale, hypotonie gastrique, insuffisance de la pulpe cardiaque, achalasie, hernie du trou alimentaire dans le diaphragme, colite;
  • pathologie de la dentition et de la cavité buccale, prothèses mal établies;
  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins - maladie coronarienne, congestion veineuse de l'estomac et des intestins, anévrisme de la partie descendante de l'aorte.

L’aérophagie chez les nourrissons résulte de l’ingestion d’air en mangeant ou en pleurant. Prérequis de base:

  • attachement inadéquat au sein ou adhérence incomplète sur les mamelons;
  • prise de lait trop lente ou rapide.

Les symptômes

Les principaux symptômes de l'aérophagie gastrique:

  • éructations - bruyantes, "vides" (sans odeur), "de grande hauteur";
  • distension abdominale (en particulier son segment supérieur), sensation de lourdeur, distension dans la région épigastrique après avoir mangé;
  • hoquet périodique (pas tous les patients);
  • tachycardie, contractions extraordinaires du cœur, sténocardie après avoir mangé, sensation de manque d’air, essoufflement.

Toutes les sensations désagréables deviennent moins prononcées après les éructations.

Le principal symptôme de l'aérophagie névrotique (psychogène) est une éructation, indépendante de la prise de nourriture, qui, chez de nombreux patients, s'accompagne de pleurs. Souvent, des épisodes d'éructations gênent une personne toute la journée et ne disparaissent que dans un rêve.

L'aérophagie chez les nouveau-nés est accompagnée de:

  • crier pendant les repas;
  • ballonnements et coliques;
  • la régurgitation;
  • dans les cas graves - refus de manger, manque de poids ou perte de poids.

Habituellement, après le dégagement d’air en excès, l’enfant se calme.

Diagnostics

L'aérophagie est diagnostiquée sur la base de:

  • plaintes de patients et anamnèse;
  • détection de la tympanite - un son aigu fort lorsque vous tapez sur l'estomac;
  • L'examen radiographique révèle une grande quantité de gaz dans l'estomac et le côlon, une modification de sa forme (estomac en forme de sablier, de cochlée ou de corne), une modification du contour du diaphragme vers le haut (pas toujours).

En outre, le médecin demande au patient de provoquer une éructation: il doit étirer sa tête, appuyer son menton sur sa poitrine et faire des mouvements de déglutition.

L'enquête établit non seulement la présence d'une aérophagie, mais identifie également les maladies qui l'ont provoquée. Pour ce faire, a tenu:

  • ECG;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • fibroesophagogastroduodenoscopy.

Dans certains cas, consultez un psychiatre.

Traitement

Comment se débarrasser de l'aérophagie? Les directions de soins sont déterminées par les causes de la maladie. Lorsque des pathologies dentaires, des dysfonctionnements gastro-intestinaux, des maladies des systèmes respiratoire ou cardiovasculaire nécessitent un traitement systémique.

Le traitement de l'aérophagie névrotique repose sur la physiothérapie, la psychothérapie rationnelle et la nomination de sédatifs: antidépresseurs ou neuroleptiques (chlorpromazine) à petites doses.

Quelles que soient les causes des symptômes de l’aérophagie, son traitement devrait inclure la correction du comportement humain. Principales recommandations:

  • repas en petites portions dans une atmosphère détendue et sans hâte;
  • mastication complète des aliments solides, boire suffisamment de liquide;
  • restriction des produits qui favorisent la formation accrue de gaz (légumineuses, eau gazéifiée);
  • cracher de la salive;
  • exercices de respiration, massage abdominal, bains chauds.

Le traitement des symptômes de l'aérophagie avec des remèdes populaires peut inclure l'utilisation de préparations à base de plantes - camomille, valériane, fenouil. La phytothérapie doit être coordonnée avec le médecin.

L'aérophagie chez les nourrissons ne nécessite pas de traitement médical. Si un enfant est anxieux en mangeant, donnez-lui une position verticale et attendez que l'air soit expiré.

Prévisions

Dans la plupart des cas, l’aérophagie a un pronostic favorable, à condition qu’elle soit traitée. Sans correction, cela peut conduire à:

  • affaiblissement du sphincter entre l'estomac et l'œsophage en raison de son étirement constant;
  • développement d'une hernie hiatale sous l'effet d'une pression exercée par l'estomac.

Comme la cause de l'aérophagie chez le nouveau-né est l'immaturité physiologique du tractus gastro-intestinal et du système nerveux, elle disparaît avec le temps sans traitement. Cependant, il est nécessaire de s’attacher à minimiser l’ingestion d’air par l’enfant pendant les repas.

Prévention

Prévention de l'aérophagie:

  • respect des règles de nutrition;
  • correction des habitudes conduisant à la pénétration de quantités excessives d'air dans le tractus gastro-intestinal;
  • traitement adéquat des maladies somatiques et des troubles psychologiques;
  • Fixation correcte du bébé au sein ou au biberon.

Qu'est-ce que l'aérophagie et comment y faire face?

L’aérophagie est un état pathologique dans lequel une personne, au cours d’un repas, avale une grande quantité d’air sortant sous la forme d’une éructation. Normalement, à chaque gorgée, une personne avale de l'air, ce qui passe inaperçu. Les bébés souffrent d'aérofagie, ce qui est normal. L'aérophagie pathologique est plus fréquente chez les jeunes femmes.

Causes de la maladie

La maladie peut se développer dans le contexte de modifications organiques du tube digestif, de pathologistes cardiaques ou de troubles neurologiques (aérophagie névrotique).

Quelles maladies des organes de l'appareil digestif entraînent l'ingestion de grandes quantités d'air?

  • Gastrite chronique;
  • Ulcère de l'estomac;
  • Le rétrécissement de la section de sortie de l'estomac, qui s'accompagne d'une lente évacuation du contenu gastrique;
  • La faiblesse des muscles de l'estomac ou de l'anneau gastro-oesophagien;
  • Achalasia cardia - expansion persistante du sphincter oesophagien;
  • Hernie du vêlage oesophagien du diaphragme.

Avec l'aérophagie névrotique, le patient n'a pas de problèmes cardiaques ou stomacaux. Une bouffée d'air anormale survient à cause de la restauration rapide, de la conversation en mangeant, de la salivation accrue, du désir de fumer, du stress et de la surmenage émotionnel.

Parfois, la maladie peut se développer en raison d'une congestion nasale constante ou de prothèses amovibles mal sélectionnées (pour plusieurs dents).

Manifestations de la maladie

Le principal symptôme de l'aérophagie est des éructations fréquentes, à la fois après le repas et en dehors des repas (l'air pénètre dans l'estomac même en avalant la salive). Parmi les autres symptômes de la maladie qui ne se retrouvent pas chez tout le monde, citons:

  • lourdeur dans l'estomac après avoir mangé, ballonnements;
  • essoufflement, augmentation du rythme cardiaque après avoir mangé;
  • hoquet


D'autres signes d'aérophagie sont des manifestations concomitantes de la maladie qui en est la cause. Ceux-ci incluent des brûlures d'estomac, des douleurs abdominales, des selles anormales, des nausées, des douleurs cardiaques, des palpitations cardiaques et autres.

Les symptômes de l'aérophagie névrotique sont les mêmes que pour les lésions organiques des organes internes: éructations, hoquet récurrent, lourdeur à l'abdomen, flatulences. En même temps, il y a un rot, indépendamment de l'apport alimentaire, dont le rendement chez certains patients est accompagné de cris. Les symptômes sont présents tout au long de la journée et ne passent que dans un rêve.

Complexe d'examens nécessaires

Le diagnostic de l’aérophagie elle-même repose sur l’identification des plaintes caractéristiques du patient. Ensuite, la palpation et la percussion de l'abdomen sont effectuées. Le diagnostic est confirmé par la radiographie conventionnelle des organes de la cavité thoracique avec capture de l'abdomen. Dans une telle image, la grande bulle de gaz de l’estomac et le diaphragme élevé, caractéristiques de la maladie, sont bien définis.

De plus, le complexe de diagnostic est sélectionné individuellement en fonction des symptômes associés.

Conseil: si vous présentez des manifestations similaires, consultez votre gastro-entérologue, car les risques de maladies de l’estomac sont élevés. En plus des études cliniques générales, un gastro-entérologue prescrira des DFG pour évaluer la membrane muqueuse de l'œsophage et de l'estomac, pour exclure les inflammations et la hernie de la partie œsophagienne du diaphragme.

Dans le cas de la forme névrotique de la maladie, la consultation du psychothérapeute est nécessaire, ce qui expliquera au patient ce que c'est, l'aérophagie et prescrira le traitement approprié. En cas de problèmes cardiaques ou lorsque la maladie apparaît après 40 ans, vous devez contacter votre cardiologue et vous faire tester (lipidogramme, électrocardiographie).

Traitement de pathologie

Les symptômes et le traitement de l'aérophagie sont intrinsèquement liés, car les tactiques thérapeutiques dépendent entièrement de la cause de la maladie. Les patients présentant une pathologie gastro-intestinale sont traités par un gastro-entérologue, les patients présentant des problèmes cardiaques et vasculaires sont observés par un cardiologue ou un thérapeute, et les personnes souffrant d'une aérophagie névrotique subissent une correction par le psychothérapeute.

L'aérophagie physiologique (chez les nourrissons) n'est pas traitable. Après l’alimentation, donnez à l’enfant une position verticale pour l’atténuer (attendez que l’air sorte).

Cet article vise à améliorer la compréhension de la pathogenèse de l’aérophagie et de l’importance d’un traitement rapide. Les informations suivantes ne constituent pas un guide d’action. Le traitement ne doit être effectué que par un médecin après un examen approfondi.

Important: sans traitement, l'aérophagie (forme pathologique) entraînera tôt ou tard des complications indésirables: affaiblissement du sphincter œsophagien-gastrique avec apparition d'un reflux du contenu gastrique dans l'œsophage (reflux accompagné de brûlures d'estomac) et formation d'une protrusion herniaire dans la région œsophagienne du diaphragme.

Règles importantes

Quelle que soit la forme de la maladie, les personnes atteintes d’aérophagie doivent observer les règles suivantes:

  • Il y a une atmosphère calme, par petites portions. Il faut environ 30 minutes pour manger.
  • Mâcher soigneusement les aliments, privilégier les aliments mous, râper les aliments solides ou les hacher finement.
  • Ne buvez pas de boissons gazeuses, pas seulement pendant les repas, mais pendant la journée.
  • Après avoir mangé pendant environ une heure, ne vous couchez pas.
  • Crachez périodiquement de la salive pendant l'hypersalivation.
  • Si l'ingestion d'air pathologique vous empêche de vous endormir, allongez-vous sur le côté gauche et baissez la tête.
  • Débarrassez-vous des mauvaises habitudes: fumer, boire de l'alcool.

Les patients présentant une aérophagie névrotique se voient prescrire des sédatifs, de petites doses d’agents anti-anxiété et des antidépresseurs selon les indications.

Astuce: de bons résultats donnent un bain chaud et un léger massage de l'abdomen après les repas. Les exercices de respiration constituent l’une des principales mesures thérapeutiques. La respiration diaphragmatique, basée sur la relaxation des muscles abdominaux et la descente du diaphragme, réduit la pression sur le sphincter oesophagien et réduit l'ingestion d'air. Un psychologue ou un psychothérapeute enseigne cette gymnastique.


Après avoir consulté un médecin, vous pouvez vous tourner vers la médecine traditionnelle. L'utilisation de tisanes et de décoctions contenant des agents de cholagogue, des frais hépatiques, des composants qui améliorent le fonctionnement de l'estomac, va grandement soulager la situation. L'extrait de menthe poivrée et l'artichaut sont considérés comme les plus efficaces et les plus sûrs.

Important: L'artichaut a un puissant effet cholérétique. Il est contre-indiqué pour les personnes atteintes de maladie des calculs biliaires. Par conséquent, avant d'utiliser de l'artichaut et des produits contenant ce composant, vous devez être examiné. Cela est particulièrement vrai chez les personnes prédisposées à cette pathologie.

Prévention de l'aérophagie

Pour la prévention de l'aérophagie, il est recommandé de suivre ces règles:

  • Des repas corrects et réguliers.
  • Se débarrasser des mauvaises habitudes
  • Exception des boissons gazeuses, des snacks secs.
  • Traitement opportun des maladies gastro-intestinales et correction des troubles mentaux.

Le rythme de vie moderne, la malnutrition et les collations à la volée augmentent le risque d’aérophagie. Par conséquent, les mesures de prévention doivent être adressées à tous. En outre, ils contribueront non seulement à prévenir le développement de la maladie décrite, mais également à améliorer le fonctionnement des organes du système digestif.

Les règles d'une alimentation saine pour une vie longue et active:

Aérophagie: comment se manifeste et se traite la pathologie?

L’aérophagie est l’ingestion régulière de grandes quantités d’air suivie de éructations. Normalement, avec chaque gorgée de nourriture, un liquide, de la salive, jusqu’à 3 cm³ d’air pénètre dans l’estomac, qui est ensuite absorbé dans le petit intestin. Au cours de l'aérofagie, le volume de gaz dans le tractus gastro-intestinal augmente considérablement, ce qui entraîne une détérioration de la santé.

Comment se manifeste la pathologie?

L'aérophagie survient à tout âge. La clinique de la maladie est associée à l'étirement de l'estomac et des intestins par l'air accumulé. Chez l'adulte et le nourrisson, la pathologie se manifeste de différentes manières et possède ses propres caractéristiques.

Symptômes chez l'adulte et l'adolescent

En cas d’aérophagie, les patients avalent constamment de l’air, y compris à l’extérieur des repas. Se sentir pire après avoir mangé.

  • éructations involontaires bruyantes, pas toujours associées au fait de manger;
  • le hoquet;
  • sensation d'inconfort, douleur, pression dans la partie supérieure de l'abdomen;
  • des ballonnements;
  • essoufflement, sensation d'essoufflement;
  • lourdeur, brûlure dans la poitrine;
  • des palpitations, des interruptions dans le travail du cœur.

Avec la libération de l'estomac de l'air, la gêne diminue.

Symptômes chez les bébés

L'ingestion excessive d'air est l'une des causes de la colique infantile, qui survient chez 70% des enfants de moins de 4 mois et qui disparaissent spontanément à l'âge de 6 ans.

  • régurgitations fréquentes;
  • le hoquet;
  • crier en poussant les jambes vers le ventre;
  • agitation pendant les repas;
  • refus de manger;
  • mauvais sommeil

L'aérophagie est-elle dangereuse?

Les éructations et le hoquet constants entraînent une gêne psychologique et les douleurs abdominales perturbent la qualité de la vie et réduisent la capacité de travail. L'ingestion régulière d'air peut également entraîner des complications:

  • aggravation de la maladie de fond;
  • étirement, affaiblissement du sphincter oesophagien inférieur;
  • hernie diaphragmatique;
  • diminution du gain de poids chez les enfants.

Causes de la maladie

L'aérophagie est une pathologie fonctionnelle du tube digestif. La raison en dépend de l'âge.

Chez les adultes et les adolescents

  • Habitudes alimentaires: un repas rapide à sec, des conversations, des discussions en mangeant
  • Augmentation de la salivation - se produit lorsque vous fumez, sucez des bonbons ou mâchez du chewing-gum. Avec la salive dans l'estomac entre dans l'air.
  • Situations stressantes. En cas de surmenage nerveux, une personne commence à avaler de l'air par inadvertance et une éructation se produit en réponse. Le réflexe conditionné pathologique est formé et fixé. Le travail du système nerveux autonome est altéré, le ton du sphincter oesophagien diminue.
  • Maladies du système digestif: gastrite chronique, ulcère gastrique, hernie diaphragmatique.
  • Problèmes dentaires: manque de dents, prothèses mal positionnées. Une mastication inadéquate des aliments contribue à aerofagii.
  • Maladies des voies respiratoires supérieures avec violation de la respiration nasale: rhinite chronique, polypose. Respirer par la bouche entraîne un dessèchement de la membrane muqueuse et une ingestion constante de la salive.

Chez les enfants

  • Immaturité fonctionnelle du système nerveux. Chez les nourrissons de moins de 6 mois, l'aérophagie modérée est considérée comme une variante normale. Chez les prématurés, les symptômes peuvent persister encore plus longtemps.
  • Pathologie de la grossesse et de l'accouchement: altération de la circulation utéro-placentaire, hypoxie fœtale, traumatisme à la naissance. L’aérophagie est l’un des signes de dommages au système nerveux.
  • Problèmes d'allaitement: manque ou excès de lait, capture incorrecte du sein par l'enfant.
  • Avaler de l'air avec une alimentation artificielle - se produit lorsqu'il y a un trop grand trou dans le mamelon, une succion avide, une position basse de la tête du bébé lors de l'alimentation.

Diagnostics

Des éructations constantes et des douleurs abdominales sont une raison pour aller chez un thérapeute et un gastro-entérologue. La tâche d'un spécialiste est d'identifier la pathologie, de clarifier la cause, d'exclure les maladies organiques de l'estomac et des intestins.

  • Antécédents médicaux et inspection. Le médecin diagnostique une "aérophagie" si des plaintes typiques dérangent le patient plusieurs fois par semaine pendant 3 mois. Caractéristiques: une augmentation de la taille de l'abdomen et une expansion significative de la zone de son tympanique (son de tambour) lorsque l'on frappe l'abdomen à gauche.
  • Radiographie de contrôle de l'abdomen - une grande quantité d'air dans l'estomac, le côlon, le dôme haut gauche du diaphragme.
  • Échographie des organes abdominaux - est obligatoire pour tous les patients atteints de maladies du tube digestif; en utilisant la recherche déterminent la position, la taille, les changements structurels des organes.
  • FGDS - examen endoscopique de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum. Lorsque l'aérophagie révélait parfois une gastrite, une érosion, des ulcères d'estomac.
  • Impédance-pH-métrie - évalue la motilité de l'œsophage, le passage de gaz et de liquide à travers celui-ci. Une sonde spéciale avec des électrodes est introduite par le nez, la résistance entre elles (impédance), le niveau d’acidité est mesuré. Le résultat est enregistré sous forme de graphique.
  • L’ECG est utilisé pour soigner l’essoufflement, les douleurs thoraciques pour le diagnostic différentiel de l’aérophagie et la pathologie du système cardiovasculaire.
  • Consultations de spécialistes: ORL, neurologue, psychologue, psychiatre, dentiste.

Traitement

La condition principale pour le traitement réussi de l'aérophagie - éliminer la cause de l'ingestion d'air. Pour réduire les symptômes de la maladie prescrit la nutrition clinique et les médicaments.

Recommandations générales pour les patients

  • manger dans une atmosphère détendue, lentement;
  • évitez les collations sèches;
  • ne parlez pas en mangeant;
  • mastiquez bien les aliments (lisez la suite ici);
  • refuser le chewing-gum;
  • arrêter de fumer;
  • éviter les situations stressantes;
  • bougez plus: faites des exercices matinaux, allez à la gym, à la piscine.

Suivez ces règles non seulement pendant le traitement, mais également à l'avenir pour éviter toute exacerbation.

Traitement et prévention de l'aérophagie chez les nourrissons

Pour prévenir l'ingestion d'air, suivez ces directives:

  • pendant la tétée, maintenez le bébé à un angle de 45 à 60 °;
  • pendant l'allaitement, suivez l'attachement correct au sein: l'enfant pendant la tétée devrait capturer toute l'aréole, pas seulement le mamelon;
  • avec une alimentation artificielle, obtenez des biberons spéciaux anti-reflux;
  • Après avoir mangé, maintenez le bébé debout jusqu'à ce que l'air sorte.

Nourriture santé

Les aliments diététiques réduisent les manifestations cliniques et améliorent le bien-être.

Principes généraux

  • afin de ne pas aggraver les symptômes de la maladie, évitez les aliments et les boissons à l'origine de la formation excessive de gaz;
  • exclure les aliments difficiles à digérer;
  • manger 4-5 fois par jour;
  • si l'aérophagie n'est pas associée à une autre maladie de l'estomac, toute méthode de cuisson est autorisée; Les plats les plus utiles sont cuits à la vapeur et cuits au four;
  • en cas de maladie concomitante, un régime est prescrit selon le diagnostic principal.

Liste de produits

  • céréales sous forme de plats d'accompagnement et de céréales;
  • légumes bouillis et frais;
  • fruits, baies;
  • produits laitiers fermentés;
  • fromage nature;
  • des oeufs;
  • variétés de régime de viande et de poisson;
  • compotes, thé, jus;
  • la gelée;
  • galetny cookies;
  • pain blanc séché, noir limité.
  • produits de boulangerie;
  • chou blanc;
  • lentilles, pois, haricots;
  • lait entier;
  • kvass, bière;
  • boissons gazeuses;
  • viande fileuse;
  • fromage fondu;
  • viande fumée

Les médicaments

  • Les carminatifs (Espumizan, Bobotik, Kuplaton) - détruisent les bulles d'air dans l'intestin, facilitent l'absorption des gaz en les éliminant par l'anus. Dans le contexte de la consommation de ces médicaments diminue la distension de l'intestin, l'inconfort de l'estomac.
  • Antispasmodiques (No-shpa, Buscopan, Ditsetel) - réduisent le tonus des muscles lisses, soulagent la douleur.
  • Antidépresseurs et tranquillisants - les médicaments de ces groupes réduisent l'anxiété, normalisent le contexte émotionnel et ont un effet calmant. Ils sont présentés aux patients souffrant d’aérophagie sur fond de situations stressantes, de réactions hystériques.
  • Préparations pour le traitement de la maladie primaire du tube digestif: antibiotiques pour supprimer l'infection à Helicobacter pylori; agents de revêtement, bloquants de la pompe à protons; antiacides et autres.

Autres méthodes

Les patients présentant une aérophagie stable ont besoin de l'aide d'un psychiatre, d'un psychologue.

  • Correction du comportement - la suppression arbitraire des éructations conduit à une violation du réflexe conditionné pathologique et réduit l'ingestion d'air.
  • Hypnothérapie - dans les cas graves, le patient s'inspire d'attitudes comportementales à l'aide de l'hypnose.
  • Entraînement à la respiration diaphragmatique - une respiration correcte normalise le travail des intestins, des poumons, réduit l'essoufflement.
  • La formation en auto-formation est une technique de psychothérapie spéciale basée sur la suggestion automatique. L'auto-entraînement restaure le travail du système nerveux autonome et central, neutralise l'effet négatif du stress.

Pour les éructations et les douleurs abdominales, consultez votre gastro-entérologue. Une approche intégrée du traitement de l'aérophagie, le respect des recommandations du médecin conduit à un bon résultat.

Qu'est-ce que l'aérophagie? Traitement des remèdes populaires

L’aérophagie est une violation spécifique du tractus gastro-intestinal, c’est-à-dire une ingestion spontanée d’air lors de la prise de nourriture et pas seulement, suivie d’une régurgitation. Avaler l'excès d'air exerce une pression sur la surface de l'estomac et provoque une douleur.

Selon les données établies, quand une personne mange, normalement, elle avale en volume environ une demi-cuillère à thé d'air à chaque gorgée. De ce fait, il existe toujours dans l’estomac une bulle d’air d’un volume de 2/3 du verre standard. Il se déplace progressivement dans l'intestin grêle, où la majeure partie est absorbée, le reste de l'air passe par l'anus. Une petite quantité d'air dans l'estomac peut être éliminée avec des éructations.

L'aérophagie est divisée en deux types:

  1. Bio Il semble en raison du développement pathologique du tractus gastro-intestinal, altération de la fonction du système nerveux central, en raison de troubles génétiques;
  2. Fonctionnel ou physiologique - est considéré comme normal. On le trouve chez les bébés prématurés.

Causes de l'aérophagie

Ils sont divisés en trois catégories:

  1. Neurologique;
  2. Psychogène (névrotique);
  3. A cause des pathologies des organes internes.

1. Neurologique - progresse grâce à un réflexe conditionné anormal élaboré. Avec un repas rapide, une mastication inadéquate, parler en mangeant, avec une salive accrue en fumant, à cause de la gomme.

2. Une aérophagie psychogène survient dans les cas suivants: travail nerveux ou chocs fréquents; psychisme perturbé; hystériques, situations stressantes. Dans ce cas, la personne peut avaler l'air en dehors du repas. Sous aérophagie, on entend la névrose gastrique et le syndrome gastrocardique. La névrose a touché plus des deux tiers de la population. La plupart d'entre eux n'ont pas entendu parler de cette maladie, mais ont été confondus avec une gastrite, un ulcère de l'estomac ou un empoisonnement. La névrose se développe pour de nombreuses raisons psychologiques et physiologiques. Pour inclure psychologique:

  • Travailler dur avec un stress constant;
  • Récemment souffert d'une dépression nerveuse;
  • Manque fréquent de sommeil;
  • Psyché fragile;
  • Cours intensif de la vie.

Lorsque des situations stressantes dans le sang humain pénètrent dans une grande dose d’adrénaline, qui inhibe le travail naturel du tractus gastro-intestinal et provoque une névrose de l’estomac.

Physiologique est:

  • Ingestion fréquente de produits nocifs;
  • Régime alimentaire anormal;
  • L'utilisation de produits de qualité médiocre;
  • Pathologies virales;
  • Gastrite;
  • Maladies d'autres organes internes.

L'aérographe est une forme de névrose gastrique dans laquelle l'air ne pénètre pas dans l'estomac pendant les repas. On peut déterminer si le patient a l'aérographe à l'aide de rayons X de l'estomac et des intestins. Dans le même temps, il est clair que la quantité de gaz supplémentaire est là et le haut standing du diaphragme.

Le syndrome gastrocardique apparaît lorsque l'estomac est plein et les symptômes suivants se manifestent:

  • Difficile de respirer avec une sensation de lourdeur dans la poitrine;
  • Dans la région du cœur, on ressent une douleur croissante, semblable à une attaque de sténocardie;
  • L'apparition soudaine d'angoisse;
  • Retard significatif de la fréquence cardiaque;
  • Juste après le délai, accélération du rythme cardiaque.

En outre, il y a une chute soudaine de la pression artérielle, une transpiration excessive, des vertiges, une peur, une faiblesse inattendue.

Ceux qui ont présenté de tels symptômes doivent savoir que le syndrome gastrocardique disparaît immédiatement après des éructations ou des vomissements (des vomissements doivent être provoqués).

Maladies conduisant à une aérophagie:

  • Maladies respiratoires qui empêchent de respirer par le nez;
  • Gastrite prolongée;
  • Ulcère de l'estomac;
  • Le rétrécissement de la zone primaire 12 ulcère duodénal;
  • Détérioration de l'activité des muscles de l'estomac;
  • Faiblesse musculaire au site de passage de l'œsophage dans l'estomac;
  • Échec du passage instinctif des aliments à travers la valve œsophagienne inférieure;
  • Hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme;
  • Colite prolongée (gonflement de l'abdomen dû à un excès de gaz, résultant en une flatulence aiguë);
  • Maladies des dents et de la bouche;
  • Dommages aux vaisseaux cardiaques;
  • Flux sanguin insuffisant dans l'estomac et les intestins;
  • Étirement du fuseau de la région inférieure de l'aorte cardiaque.

Aérophagie chez les nourrissons

Chez les enfants, il se forme en avalant de l'air en mangeant ou en pleurant. Cela contribue à:

  • Attachement inexact à la poitrine, circonférence insuffisante des mamelons sur le biberon;
  • Flux de lait très difficile ou accéléré;
  • Petite quantité de lait de lactation.

Signes d'aérophagie

La manifestation des symptômes dans tous les cas est la même:

  • Éructations sonores fréquentes, parfois constantes (disparaît dans un rêve);
  • Fort ballonnement de la partie supérieure de l'abdomen;
  • Hoquet épisodique (pas trouvé du tout);
  • Digestion altérée;
  • Douleur au sternum;
  • Augmentation du rythme cardiaque;
  • Difficulté à respirer.

Dans certains cas, l’aérophagie névrotique se termine par un cri.

Symptômes chez les nouveau-nés

Ils sont définis très simplement:

  • Sous forme de régurgitation;
  • Coliques, gonflement de l'abdomen, pleurs constants pendant et après les repas;

Chez les bébés, la maladie dure jusqu'à 4 mois. Si, après cela, elle prend du poids, il n'y a pas de pathologie.

Diagnostics

Le fait de la maladie est vérifié sur la base de:

  1. Données du patient, où le médecin spécifie: dans quelles circonstances les premiers symptômes sont apparus (en avalant de la salive, en se précipitant pendant un repas, etc.);
  2. Une sorte d'éructation, quand le malade tire la tête en avant, le menton se serre contre la poitrine et effectue des mouvements de déglutition;
  3. Radiographies. Sur la photo, vous pouvez voir une grande concentration de gaz accumulé dans l'estomac, dans certains cas, une transformation de la configuration de l'estomac.

Pour clarifier les causes de l'apparition d'une pathologie réalisée:

  • ECG;
  • Échographie abdominale;
  • Endoscopie de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum.

Parfois, consulter un psychiatre.

Comment se débarrasser de l'aérophagie?

Le traitement est choisi individuellement en fonction de la source de la maladie et, en premier lieu, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente. Tous les patients atteints d’aérophagie, quelle que soit la cause de la maladie, devraient:

  • Respectez les normes d'hygiène en matière de consommation d'aliments - prenez les aliments sans hâte, en silence, si les aliments sont secs, buvez la quantité d'eau nécessaire;
  • Mangez souvent pendant la journée (250 g à 5 fois par jour);
  • Ne buvez pas de boissons gazeuses, ne mangez pas de produits qui augmentent la formation de gaz;
  • Effectuer un léger massage de l'abdomen après un repas, prendre un bain chaud sédentaire;
  • N'avalez pas la salive avec de la nourriture, mais crachez-la;
  • Faire des exercices de respiration;
  • Arrêtez de fumer et de l'alcool;

Les patients atteints de troubles névrotiques s'appuient sur des cycles de psychothérapie prenant de faibles doses d'antidépresseurs.

L'aérophagie physiologique chez le nourrisson disparaît après un certain temps sans traitement. Après l'avoir alimenté, vous devez le maintenir en position verticale jusqu'à ce que l'excès d'air soit libéré.

Vidéos connexes: Causes de Burping

L'aérophagie peut également être traitée avec des remèdes populaires.

Parmi eux se trouvent:

  1. Réflexologie. L'acupuncture est effectuée avec une cautérisation quotidienne. Cours 7 jours. Passez 2-3 cours. Pause semaine.
  2. Phytothérapie

Infusion tonique et sédative. Pris: 20 g chacun: feuilles de mordovnik, feuilles de mélisse, cônes de houblon; 30 gr chacun: - Fleurs d'Hypericum, corbeilles de camomille; 25 g de racine de valériane. Tous les ingrédients sont séchés dans un mortier. 2 cuillères à soupe de la collection verser un demi-litre d'eau bouillie. Insister 2 heures, décanter. Boire 50 gr. 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.

Appliquez un médicament à base de plantes avec de l'extrait de menthe poivrée et de l'artichaut. Ils aident la fonction du foie, minimisent le dysfonctionnement digestif.

L'extrait de fruit de fenouil aide à réduire l'excès de gaz.

L’utilisation du lait de chèvre 150 gr présente un grand avantage. 3 fois par jour immédiatement après un repas.

Dans un bol séparé, ajoutez une demi-tasse de jus de canneberge et une demi-tasse de mélange de jus d'aloès et ajoutez une cuillère à soupe de miel, versez un verre d'eau tiède bouillie. Prenez 3 fois par jour pour une cuillère à soupe 30 minutes avant les repas. Rangez dans un endroit frais. Cours 7 jours. Répéter dans un mois.

50 gr. jus de pomme de terre et de carotte mélangés et consommés trois fois par jour 30 minutes avant les repas;

Hydrothérapie

Les bains de conifères et ordinaires sont utilisés avec une température de 36 degrés pendant 10 minutes, se terminant par une douche avec une température de 33 à 34 degrés pendant 2 minutes par jour.

Assurez-vous de consulter un médecin avant d'utiliser des remèdes populaires.